PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Nouvelles du programme Constellation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Spirit




Nombre de messages : 315
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Jeu 4 Mar 2010 - 13:25

En résumé s'offre à la NASA quatre choix:

1- rester en orbite en banlieue terrestre (ISS 2 dès 2020, station au point Lagrange, station spatiale circum-lunaire)
2- direction Lune: objectif réaliste de 2030 au bas mot, sachant que pour la NASA tout est à réinventer et que les Chinois risquent de leur damner le pion s'ils décident de mettre le paquet. Une fois l'alunissage effectué, le matériel ne sera pas ou que peu utilisable pour des destinations plus lointaines, et tout sera à remettre au point. Mars pour 2050-2055
3- laisser la Lune à la robotique et mettre au point des missions habitées inter-planétaire avec simple survol pour débuter couplé à Phobos, avant programme d'atterrissage. Mars pour 2035.
4- abandon pur et simple du vol habité après 2020 et passage au tout robotique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit


avatar

Masculin Nombre de messages : 315
Age : 71
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Jeu 4 Mar 2010 - 13:28

Désolé j'ai cliqué trop vite et au mauvais endroit. Je voulais répondre à Raf25.

Je me souviens que dans les années 60 les Américains envisageaient de tout faire à la fois : une grosse station permanente en orbite terrestre qui servirait de port spatial, une base permanente sur la Lune, et, dans la foulée, une mission habitée vers Mars. Aujourd’hui, c’est-à-dire 40 à 50 ans après, la NASA doit se limiter dans ses choix avec le risque, chaque fois, de se retrouver dans une impasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2350
Age : 65
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Jeu 4 Mar 2010 - 18:46

raf25 a écrit:
La question que je voulais soulever n'était pas d'opposer la robotique à l'homme, ni la Lune à Mars et plus loin, mais bien:

"dans le contexte actuel et futur programmé du budget de la NASA pour le vol habité, quel est le meilleur objectif à choisir, dans quelle continuité et pour quel but ? la Lune sera t-elle un véritable tremplin pour l'exploration plus lointaine envisagée ? quelle place pour la robotique connaissant son facteur d'évolution en milieu hostile opposé au limitation de son IA ? sur qu'elles astres l'homme sera le plus indispensable ?"

En résumé s'offre à la NASA quatre choix:

1- rester en orbite en banlieue terrestre (ISS 2 dès 2020, station au point Lagrange, station spatiale circum-lunaire)
2- direction Lune: objectif réaliste de 2030 au bas mot, sachant que pour la NASA tout est à réinventer et que les Chinois risquent de leur damner le pion s'ils décident de mettre le paquet. Une fois l'alunissage effectué, le matériel ne sera pas ou que peu utilisable pour des destinations plus lointaines, et tout sera à remettre au point. Mars pour 2050-2055
3- laisser la Lune à la robotique et mettre au point des missions habitées inter-planétaire avec simple survol pour débuter couplé à Phobos, avant programme d'atterrissage. Mars pour 2035.
4- abandon pur et simple du vol habité après 2020 et passage au tout robotique

La question est en effet d'importance, puisqu'elle conditionne le développement, ou l'arrêt, du vol habité. Le choix tout robotique est une possibilité, je dirais même aujourd'hui, une éventualité sérieuse, mais elle laisse un arrière goût d'inachevé dans la bouche: nous avons été dans la Lune, en orbite, puis plus rien. D'autre part, sans la présence humaine, impliquer le public, donc le contribuable, dans l'exploration spatiale est un exercice perdu d'avance: l'envoi d'une sonde spatiale sur Mars ou ailleurs ne réjouiraient que quelques scientifiques, à quelques exceptions près, comme les membres de ce forum.

Le choix du vol habité implique un objectif, même s'il ne s'agit que de tourner en rond. Après tout, c'est bien cet objectif là que poursuit le vol habité depuis une bonne quarantaine d'années. Pour un délai pas trop lointain, les objectifs annoncés par Raf 25 sont les seuls atteignables. Mais la décision risque d'être difficile.

1) Une autre ISS? La décision de construire l'ISS, qui était avant tout un projet uniquement américain (Station Liberty) a été favorisée par des bouleversements politiques (chute de l'URSS) qui ne seront pas d'actualité en 2020. Le coût et l'utilité de la station est sujet à controverse, et je ne crois pas qu'une majorité de pays soit prêt à renouveler l'expérience. Ce qui n'empêche pas une nation de faire cavalier seul, ce qui, je pense, sera la voie effectivement choisie. Une station au point de Lagrange n'a aucun intérêt, sauf comme port spatial, ce qui suppose d'autres objectifs. Une station en orbite lunaire encore moins, sauf pour faire visiter la Lune à de très riches touristes.

2) La Lune. Que tout soit à réinventer n'est pas un problème dans l'espace: pratiquement chaque mission est unique et le matériel ne sert qu'une fois. Si demain, l'objectif était Mars et qu'il soit atteint, il faudrait de nouveau reconstruire un autre vaisseau pour aller sur Mercure. Le problème est: doit-on de nouveau se poser sur la Lune et pourquoi faire? On remarque que la réponse n'est pas simple, et que sur ce forum les avis sont tranchés. Pour certains, c'est un passage obligé, pour d'autres une mission inutile. Quant à la soit disant pression des Chinois, j'ai souvent dit sur ce forum que leur avance est exagérée. De plus, voir un Chinois sur la Lune me ferait plaisir, à défaut d'un Américain ou surtout d'un Européen.

3) Mars: je suis d'accord que c'est une destination attrayante. Mais hors de prix et très risquée. Il faut donc beaucoup de recherches. Ce qui suppose nommer l'objectif.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15793
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Jeu 4 Mar 2010 - 20:07

Lunarjojo a écrit:

La question est en effet d'importance, puisqu'elle conditionne le développement, ou l'arrêt, du vol habité. Le choix tout robotique est une possibilité, je dirais même aujourd'hui, une éventualité sérieuse,t

Ce qui peut faire pencher la balance vers la continuation d'une perspective uniquement robotique (même si on n'y investit pas énormément pour améliorer l'IA embarquée -ou si on n'y arrive pas-) c'est d'en rester à la propulsion chimique actuelle.
Les sondes peuvent être envoyées avec les lanceurs existants (on peut en envoyer 2 ou 3 en parallèle si besoin est) et on devrait arriver dans un délai de 20 à 30 ans à maitriser des retours d'échantillons, complémentaires d'analyses sur place qui elles aussi peuvent s'améliorer.
La durée du voyage n'est pas rédhibitoire vu que les sondes n'ont pas besoin de support-vie. Une sonde cela survit pendant des dizaines d'années avec des chaufferettes et une alimentation électrique fiable. Et même si les atterrisseurs, les foreurs,les préleveurs , les analyseurs restent rudimentaires, on aura de la matière, des données, de la progression de connaissance pour un coût finalement assez limité.

Donc les partisans du voyage humain lointain devraient être les plus chauds partisans de la R&D intensive sur de nouvelles techniques de propulsion.
Car s'ils s'arc-boutent sur la lune qui leur ferait tant plaisir .. (mais bien évidemment en utilisant les technologies actuelles et le plus vite possible), ils font une croix de fait, sur d'autres destinations plus lointaines, car aucune agence spatiale ne pourra mener les deux objectifs (lune et plus loin) de front, et il n'y aura jamais un consensus collaboratif entre agences spatiales pour enfourcher un âne à deux têtes. clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit


avatar

Masculin Nombre de messages : 315
Age : 71
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Nouvelles du programme Constellation   Ven 5 Mar 2010 - 1:58

Personnellement je suis arrivé à la conclusion que l'avenir de la conquête spatiale appartient au robot. Après toutes ces années de tâtonnements et de piétinements, on sent bien que la présence de l'homme dans l'espace pose problème et que, dans le contexte actuel, elle se justifie de moins en moins. On peut d'ailleurs faire un parallèle avec la conquête des fonds sous-marins. Il y a 40 ans l'exploration intensive des fonds sous-marins ne pouvait se concevoir autrement qu'avec des plongeurs ou des bathyscaphes. C'était l'époque où l'on croyait que l'Homme s'installerait durablement au fond des mers pour en exploiter les ressources (nodules polymétalliques), et que de véritables cités sous-marines verraient le jour (avant l'an 2000). Or, depuis cette époque mémorable, la robotique a considérablement progressé. On préfère, aujourd'hui, confier à des robots l'exploration des fonds sous-marins... et les cités sous-marines sont restées dans les cartons.

Je précise que j'ai été, longtemps, un partisan du vol habité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul


avatar

Masculin Nombre de messages : 1535
Age : 61
Localisation : Anvers, Belgique
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Ven 5 Mar 2010 - 21:42

Les robots sont intelligents, même très intelligents, puisqu'ils sont guidés par des humains restés sur terre !
Admettons que la distance ne permette pas d'intervenir sur le champs.....Est-ce si grave ? On peut doter les robots d'IA comme la reconnaissance des formes pour qu'ils évitent les obstacles qui pourraient interrompre leur mission.
Ils pourraient s'arrêter et permettre aux humains de réfléchir sur l'étape suivante.
Peut-être bien que les robots ont moins parcouru de kilomètres que les astronautes des Missions J, mais ceux-ci ne sont restés que 3 jours sur la Lune alors que les robots fonctionnent des années !
Un exemple: la mission Apollo 15 a raté de quelques jours une éclipse du soleil par la Terre, alors que Spirit et Opportunity ont observé plusieurs transits de Phobos et Deimos.

Il y a de nombreux avantages à rester longtemps sur place, notamment pour des événements imprévus (analyse d'une météorite sur Mars, par exemple) alors que les astronautes sur la Lune étaient constamment rappelés par le temps pour aller à l'étape suivante.

Pour les astronautes, deux protections naturelles s'offrent à eux s'ils souhaitent aller dans l'espace: rester sous la Ceinture de Van Allen ou bien la protection du régolithe lunaire.

Il faut bien comprendre que l'espace n'est pas le seul domaine des scientifiques ! Envoyer des humains dans l'espace ne doit pas se justifier ou être combattu pour uniquement des raisons scientifiques.

Ce qui se passe avec la décision d'Obama d'arrêter Constellation va certainement révéler 2 choses: Aussi bien les entrepreneurs privés que les scientifiques en ont toujours voulu à la NASA de soit "contrecarrer leurs rêves de lanceurs économiques",n soit "contrecarrer leurs rêves de missions d'explorations robotiques lointaines à but exclusivement scientifique".
Est-ce que leurs critiques de l'époque étaient fondées?
N'oublions pas que la technologie spatiale est très très complexe!! N'oublions pas qu'il y a un nombre très très grand de disciplines scientifiques de toutes sortes intéressées par l'espace, tant il reste de choses à découvrir.
Se passer de "Buck Rogers", permettra-t-il d'amasser les "bucks" nécessaires?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/astroraoul/
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15793
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Sam 6 Mar 2010 - 12:03

Si on veut tester des déploiements automatiques au sol d'installations diverses (et surtout dont l'utilité sera pérenne pour des missions plus lointaines), la Lune peut effectivement servir de terrain d'expérimentation avec l'avantage d'être proche (et même si les conditions sont assez différentes d'autres planètes ou lunes qui seraient les destinations finales).
L'homme aurait alors sa place pour superviser, guider, réparer, que ce soit en téléguidant depuis la Terre , mais aussi en étant en orbite circum-lunaire, ou avec la possibilité de descendre pour intervenir au sol. Cela peut se faire en missions relativement courtes.
Le problème c'est de savoir si ces étapes sont indispensables, et si oui, de quel matériel on a besoin (lanceur, vaisseau spatial, tugs, ravitailleurs) ... en s'orientant non pas vers des développements spécifiques à la Lune mais le plus possible ré-utilisables (c'est ce que Constellation ne faisait pas).
Cela aura un coût, cela nécessitera des périodes de R&D importantes ... et donc cela prendra du temps pour être exécuté .... mais cela ouvrira la porte à des missions robotiques ambitieuses, et aux voyages humains lointains s'ils s'avèrent indispensables pour compléter et dépasser les limites des robots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 4615
Age : 62
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Sam 6 Mar 2010 - 14:40

Je voudrais rappeler (une nème fois) que l'espace ce n'est pas le fond des océans. Le fond des océans est à quelques fractions de secondes-lumières de la surface (même à la vitesse des ultra-sons dans l'eau de mer). La Lune est déjà à plus d'une seconde-lumière de la Terre, soit plus de deux secondes pour voir et réagir face à un obstacle naturel (cratère abrupt, ravin, rocher), largement de quoi crasher un rover un tant soit peu "véloce" dirigé depuis la Terre. Même pour un rover lunaire, il faut soit y embarquer une intelligence artificielle (qui aujourd'hui encore ne permet que des opérations bien plus lente que l'intelligence humaine), soit le téléguider depuis la Terre avec une extrême précaution, donc avec aussi une extrême lenteur face à un pilotage humain depuis le sol (ou l'orbite) lunaire.
Pour les autres astres du système solaire, c'est encore pire, les distances spatio-temporelles se comptent en minutes ou en heures. Un robot aux alentours de Mars, Vénus ou Jupiter a des temps de latence énormes s'il doit rapporter à la Terre sa situation puis attendre des instructions, et l'intelligence artificielle embarquée ne fait pas gagner grand chose en termes de temps, tant elle est primitive face aux capacités du cerveau humain...
Une solution médiane serait la téléopération des robots à la surface d'un astre par un équipage en orbite autour de l'astre en question, là on se retrouverait dans la situation des robots téléguidés par l'homme au fond des océans. Mais dans ce cas, 80% du boulot pour envoyer des hommes à la surface de la planète serait déjà réalisé...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)


Dernière édition par Henri le Sam 6 Mar 2010 - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Pline




Masculin Nombre de messages : 741
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Sam 6 Mar 2010 - 14:52

Les sommes allouées aux sondes spatiales (sondes en construction + sondes opérationnelles) représentent aujourd'hui 8% du budget de la NASA, 2% de ce que les États-Unis consacre à l'espace toutes agences confondues ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul


avatar

Masculin Nombre de messages : 1535
Age : 61
Localisation : Anvers, Belgique
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Sam 6 Mar 2010 - 20:22

L'être humain est un animal conçu pour évoluer sur un monde de gravité.

Je ne le vois pas faire tout un voyage et NE PAS se poser sur cet autre monde.

Par contre, il serait bien moins onéreux de développer une plus rapide reconnaissance des formes dans l'intelligence artificielle d'un robot explorateur et le contrtôler depuis la Terre, quitte à ce qu'il se déplace plus lentement.
Après tout, des satellites en orbite peuvent aussi dresser un plan très détaillé de la région à explorer de sorte qu'ils aient déjà à l'avance une idée du relief.
Après tout, pour les petits obstacles, non décelés depuis l'orbite, il suffit de concevoir un robot au chassis suffisamment haut pour pouvoir passer au-dessus d'eux sans danger.
Après tout, les robots ont deux chose que n'ont pas les humains: beaucoup de temps devant eux et pas besoin de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/astroraoul/
Vonfeld
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2597
Age : 51
Localisation : Achern ( Allemagne )
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Sam 6 Mar 2010 - 21:17

Raoul a écrit:
Par contre, il serait bien moins onéreux de développer une plus rapide reconnaissance des formes dans l'intelligence artificielle d'un robot explorateur et le contrtôler depuis la Terre, quitte à ce qu'il se déplace plus lentement.
Après tout, des satellites en orbite peuvent aussi dresser un plan très détaillé de la région à explorer de sorte qu'ils aient déjà à l'avance une idée du relief.
Après tout, pour les petits obstacles, non décelés depuis l'orbite, il suffit de concevoir un robot au chassis suffisamment haut pour pouvoir passer au-dessus d'eux sans danger.
Après tout, les robots ont deux chose que n'ont pas les humains: beaucoup de temps devant eux et pas besoin de sommeil.
Les rovers actuels et futurs sont déja pourvu de logiciels de contrôle qui leur permettent cette (semi-) autonomie. Par besoin d'"intelligence Artificielle" mais effectivement d'algorithmes de reconnaissances de formes, d'obstacles etc... Spirit et et Opportunity, comme demain Curiosity savent contourner des obstacles ou se protéger des risques encourus. C'est simple, ils s'arrêtent et attendent les prochaines instructions de la Terre.
Nul doute que cela peut s'améliorer et que l'on peut concevoir des rovers capables de se débrouiller pour aller d'un point A à un point B sans intervention humaine ( l'expérience est tentée chaque année sur Terre, voir les prix proposées par la DARPA de mémoire, où des voitures sont pilotées de façon autonome dans le désert pour rejoindre une destination )
Si on doit parler IA c'est pour concevoir des engins capables de reconnaitre dans le paysage des objets interessant pour une analyse scientifique, bref de choisir eux même une cible.Franchement, je pense que ce n'est pas nécessaire voir inutile. Il suffit de laisser l'analyse des images au sol par les humains et de demander au rover de s'y déplacer pour voir de plus près.

VONFELD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana13




Féminin Nombre de messages : 6150
Age : 68
Localisation : galaxie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Sam 6 Mar 2010 - 22:24

ci joint une courte vision du CNES sur le programme spatial US

L'amérique change de cap
Début février le président Américain Barack Obama a annoncé une réorientation radicale de la politique spatiale de son pays. L'annulation du programme constellation qui visait à retourner sur la Lune vers 2020, a conduit certains observateurs à conclure un peu rapidement que la NASA renonçait aux vols habités


http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/7924-le-journal-de-l-espace.php

Pour mieux comprendre cette réorientation et son impact pour la politique spatiale en Europe, nous avons questionné Richard Bonneville, directeur-adjoint des programmes, de la stratégie et des relations internationales au CNES.

http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/8319-gp-politique-spatiale-le-changement-de-cap-americain.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2350
Age : 65
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Mar 9 Mar 2010 - 17:28

Argyre a écrit:
soa a écrit:
Si toutes ces ressources étaient allouées au développement de robots et de son IA, ne serait-il pas aussi efficace voir plus que l'homme?
En tant que spécialiste d'apprentissage en robotique, je peux vous dire qu'en l'état actuel de nos connaissances, il n'y a aucune assurance qu'on puisse développer un jour une IA très performante. Au niveau de la recherche dans le domaine, il n'y a rien qui permette de penser qu'on solutionnera rapidement le problème. Attention, je ne dis pas que c'est impossible, je dis simplement qu'à l'heure actuelle on ne sait pas comment faire et qu'il est possible qu'on ne fera pas beaucoup mieux demain.
Autrement dit, même en allouant beaucoup d'argent au développement des robots (ce qui est d'ailleurs plus ou moins le cas, pas pour la robotique planétaire mais pour la robotique au sens large, notamment pour l'assistance aux personnes âgées ou handicapées via des projets européens), il est possible et même probable que cela n'aboutisse pas, ou du moins qu'on reste très éloigné des capacités d'adaptation humaine.

Cordialement,
Argyre

Cela n'a rien à voir avec l'astronautique, mais je lisais un article du Monde.fr et ce post d'Agyre m'est revenu en mémoire. Evidement, ce qu'écrit notre ami garde toute sa pertinence.

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2010/03/09/l-ere-des-robots-journalistes_1316608_3236.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15793
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Mar 9 Mar 2010 - 21:04

Vonfeld a écrit:

Les rovers actuels et futurs sont déja pourvu de logiciels de contrôle qui leur permettent cette (semi-) autonomie. Par besoin d'"intelligence Artificielle" mais effectivement d'algorithmes de reconnaissances de formes, d'obstacles etc... Spirit et et Opportunity, comme demain Curiosity savent contourner des obstacles ou se protéger des risques encourus. C'est simple, ils s'arrêtent et attendent les prochaines instructions de la Terre.
Ce sont bien ces limitations qu'on voudrait envisager de dépasser.
On peut effectivement penser que la présence de l'intelligence humaine est indispensable (et encore ...pas n'importe laquelle .... le capitaine d'un navire -pourtant très qualifié - abandonne les commandes au "pilote"spécialiste monté à son bord pour les manoeuvres délicates) ... mais elle peut se "déployer" de multiples façons (même si c'est compliqué et qu'on n'est pas absolument sûr au jour d'aujourd'hui de trouver comment). Car algorithmes de décision, I.A. ou toute autre dénomination qu'on donne à ces capacités, c'est du pur concentré d'intelligence humaine.


Citation :

.Franchement, je pense que ce n'est pas nécessaire voir inutile. Il suffit de laisser l'analyse des images au sol par les humains et de demander au rover de s'y déplacer pour voir de plus près.

On peut aussi envisager d'avoir entre le (ou les satellites) qui survolent le site, le rover, d'éventuels auxilliaires (genre micro-robots insectes crapahuteurs ou volants basés sur le rover) des relais de données et de prise de décision.
De nombreuses destinations sont trop lointaines soit pour de la prise de décision à Terre (délai de transmission rédhibitoire) , soit pour que des astronautes soient en orbite au-dessus.
Si on ne progresse pas significativement pour permettre des explorations robotiques plus efficaces ... les futurs équipages n'auront pas les outils nécessaires pour leurs missions et aucune agence spatiale ne les enverra là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit


avatar

Masculin Nombre de messages : 315
Age : 71
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Mer 10 Mar 2010 - 10:26

Tatiana 13 a dit:
Citation :
ci joint une courte vision du CNES sur le programme spatial US

L'amérique change de cap
Début février le président Américain Barack Obama a annoncé une réorientation radicale de la politique spatiale de son pays. L'annulation du programme constellation qui visait à retourner sur la Lune vers 2020, a conduit certains observateurs à conclure un peu rapidement que la NASA renonçait aux vols habités

http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/7924-le-journal-de-l-espace.php

Pour mieux comprendre cette réorientation et son impact pour la politique spatiale en Europe, nous avons questionné Richard Bonneville, directeur-adjoint des programmes, de la stratégie et des relations internationales au CNES.

http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/8319-gp-politique-spatiale-le-changement-de-cap-americain.php

Déception. Cette vidéo ne nous apprend rien de nouveau. La prolongation de l'exploitation de l'ISS jusqu'en 2020 ne consolide pas du tout l'avenir des vols habités. Elle n'est qu'un sursis si aucun autre programme n'est développé entre-temps. Or sur ce point Richard Bonneville ne dit mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2350
Age : 65
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Mer 10 Mar 2010 - 19:03

Spirit a écrit:
Déception. Cette vidéo ne nous apprend rien de nouveau. La prolongation de l'exploitation de l'ISS jusqu'en 2020 ne consolide pas du tout l'avenir des vols habités. Elle n'est qu'un sursis si aucun autre programme n'est développé entre-temps. Or sur ce point Richard Bonneville ne dit mot.

Il ne peut pas annoncer ce qui n'existe pas. Jusqu'à présent, à part rejoindre l'ISS, la NASA n'a prévu aucune autre mission habitée. Et le gouvernement américain ne semble pas pressé de donner d'autres objectifs aux vols habités.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15793
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Mer 10 Mar 2010 - 19:32

La dernière partie del'interview concerne les possibilités de collaboration et estime que c'est une chance que cela soit ouvert, et que la NASA n'impose pas d'entrée une position de leadership hégémonique.

On ne peut que constater que certains ici, sont sur une position exactement inverse puisqu'ils voudraient que les USA publient un plan déjà bouclé, chronologiquement topé, bref un ensemble de projets verrouillés avec comme seule perspective pour les autres agences : "vous suivez, c'est à prendre ou à laisser"
Pour eux si la NASA ne publie pas tout de suite, maintenant, immédiatement ... elle abandonne toute perspective d'exploration inter-planétaire (habitée ou non) : bref c'est le marasme et la déprime.

Personnellement je trouve que c'est une chance qu'on puisse envisager de réaliser de l'exploration spatiale ambitieuse avec des collaborations internationales intelligentes, qu'on parte sur de l'innovation technologique véritable, bref qu'on avance réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana13




Féminin Nombre de messages : 6150
Age : 68
Localisation : galaxie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Mer 10 Mar 2010 - 20:34

Lunarjojo a écrit:
Spirit a écrit:
Déception. Cette vidéo ne nous apprend rien de nouveau. La prolongation de l'exploitation de l'ISS jusqu'en 2020 ne consolide pas du tout l'avenir des vols habités. Elle n'est qu'un sursis si aucun autre programme n'est développé entre-temps. Or sur ce point Richard Bonneville ne dit mot.

Il ne peut pas annoncer ce qui n'existe pas. Jusqu'à présent, à part rejoindre l'ISS, la NASA n'a prévu aucune autre mission habitée. Et le gouvernement américain ne semble pas pressé de donner d'autres objectifs aux vols habités.

Cordialement

je ne suis pas d'accord, le vol habité pour moi est différé mais non abandonné,

certes si pour la Lune l'orientation porte plus sur des missions robotiques, les vols habités vers Mars à un horizon AD demeurent toujours en tant qu'objectifs

il y a une petite différence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2350
Age : 65
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Mer 10 Mar 2010 - 20:39

montmein69 a écrit:
La dernière partie del'interview concerne les possibilités de collaboration et estime que c'est une chance que cela soit ouvert, et que la NASA n'impose pas d'entrée une position de leadership hégémonique.

Autant demander la ...Lune

Citation :
On ne peut que constater que certains ici, sont sur une position exactement inverse puisqu'ils voudraient que les USA publient un plan déjà bouclé, chronologiquement topé, bref un ensemble de projets verrouillés avec comme seule perspective pour les autres agences : "vous suivez, c'est à prendre ou à laisser"
Pour eux si la NASA ne publie pas tout de suite, maintenant, immédiatement ... elle abandonne toute perspective d'exploration inter-planétaire (habitée ou non) : bref c'est le marasme et la déprime.

Aller sur la Lune en 1960 était un projet verrouillé, et pourtant quelle réussite (technique s'entend, car sur le plan de l'exploration spatiale...). Et puis, c'est quoi un projet verrouillé? Objectif Mars? Et franchement, projet verrouillé ou pas, penses-tu sérieusement que ça changera l'attitude des Américains? "A prendre ou à laisser" est l'équivalent astronautique de "qui paye, commande".

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Mer 10 Mar 2010 - 20:46

La discussion en cours n'a plus grand chose à voir avec le sujet original, à savoir le programme Constellation et ses composantes (Orion, Altair, Ares 1 et 5).

Par souci de clarté, je demande donc de revenir au sujet de discussion initiale. Concernant le "futur" discuté en ce moment, il y a ce sujet :
http://www.forum-conquete-spatiale.fr/usa-f8/annonce-sur-le-futur-du-programme-spatial-americain-t9841.htm
Revenir en haut Aller en bas
Spirit


avatar

Masculin Nombre de messages : 315
Age : 71
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Nouvelles du programme Constellation   Mer 10 Mar 2010 - 23:26

Steph a bien raison. Même si on pouvait douter du programme Constellaton, Orion, Altaïr, Arès 1 et Arès 5 paraissaient quand même beaucoup plus concrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana13




Féminin Nombre de messages : 6150
Age : 68
Localisation : galaxie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Mer 10 Mar 2010 - 23:37

ok si poursuite dans la décision d'abandon des projets cités supra pour les nouvelles orientations


quels sont les enseignements techniques à tirer
que doit-on garder de positif de tous ces projets
que faut-il remettre sur le métier

bref rien n'est jamais totalement arrêter, mais se poursuit souvent sous une autre forme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spirit


avatar

Masculin Nombre de messages : 315
Age : 71
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Nouvelles du programme Constellation   Jeu 11 Mar 2010 - 0:02

Il y a certainement des enseignements techniques à tirer mais il y a aussi des enseignements à tirer dans la manière de mener une vraie politique spatiale pour ne pas répéter les erreurs passées. Mais je préfère poursuivre l’échange sur l’autre sujet : http://www.forum-conquete-spatiale.fr/usa-f8/annonce-sur-le-futur-du-programme-spatial-americain-t9841.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc


avatar

Masculin Nombre de messages : 1591
Age : 32
Localisation : Basse-normandie
Date d'inscription : 14/03/2010

MessageSujet: le bouclier d’Orion prend forme.   Mar 16 Mar 2010 - 10:59

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/programme-spatial-americain-le-bouclier-dorion-prend-forme_23000/

Malgré la décision de Barack Obama d’abandonner le programme Constellation, Lockheed Martin poursuit le développement du véhicule spatial Orion. La firme de Bethesda vient de terminer la fabrication du bouclier thermique et s’apprête à réaliser une série d’essais au sol montrant un programme bien plus avancé que le laissent entendre les opposants à Constellation.


Un premier vol d’essai d’Orion pourrait être réalisé ces prochains mois ouvrant la voie à une utilisation opérationnelle dès 2013, réduisant ainsi à trois ans la période pendant laquelle les Etats-Unis n’auront plus d’accès autonome à l’espace après le retrait des navettes, toujours prévu à la fin de cette année.
Pour Lockheed Martin, la décision de Barack Obama d'abondonner constellation et avec lui le système de transport Orion/Ares- mérite d’être revue. La firme, qui respecte les délais et le budget fixés par la Nasa, a clairement dit qu’elle ne voulait pas arrêter un programme qui fait travailler plus de 4.000 personnes et 500 sociétés réparties dans 28 Etats des Etats-Unis. Elle exerce depuis des activités de lobbying auprès des responsables politiques pour faire changer d'avis la Maison Blanche.


http://www.futura-sciences.com/uploads/tx_oxcsfutura/orion_bouclierthermique_mars2010_LockheedMartin_Nasa.jpg

Le bouclier thermique d'Orion sorti de son moule de l'usine de matériau composite de Lockheed Martin, à Denver. Crédit Lockheed Martin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Mar 16 Mar 2010 - 18:06

On avait évoqué le bouclier dans le sujet dédié à Constellation, je fusionne le deux sujets.
Revenir en haut Aller en bas
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15793
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles du programme Constellation   Mar 16 Mar 2010 - 21:46

Le point de vue de Lockheed est quand même un peu difficile à suivre

- soit ils continuent à développer Orion avec son bouclier prévu pour une rentrée à haute vitesse (donc en pensant que quelle que soit la solution envisagée pour du vol inter-planétaire, on aura besoin de ces hautes performances .... mais il faut en payer le prix et la date est lointaine)

- soit ils veulent recycler Orion dans sa version plus simple pour la desserte de l'ISS ... mais alors il faut revoir des choses pour abaisser le prix (et notamment le bouclier). La NASA ne rechigne généralement pas à payer ... mais n'avalera pas de devoir payer le prix d'une formule 1 alors que pour l'ISS un bon vieux 4x4 suffira amplement.
Par ailleurs, il leur faut trouver un lanceur sur lequel la capsule serait adaptable (et assez vite car les caractéristiques des deux doivent s'accorder)

Il est vrai que tant que l'administration Obama n'a pas mis les points sur les i et obtenu un agrément des assemblées sur une nouvelle feuille de route définitivement décidée... le lobbying peut se poursuivre en espérant qu'on reste sur les anciens rails de Constellation... mais cela me parait du domaine de l'impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nouvelles du programme Constellation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: NASA et programmes gouvernementaux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit