PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Landis et l'exploration humaine de Vénus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Landis et l'exploration humaine de Vénus   Jeu 20 Avr 2006 - 11:49

Je connaissais Landis pour ses idées audacieuses sur le vol interstellaire, mais le dernier EM a excité ma curiosité sur les possibilités d'exploration humaine, voire de colonisation, de Vénus.
Idée surréaliste à priori.
Mais serait-il possible que cette planète soit en fait une meilleure destination que Mars ? Au lieu de chercher à s'implanter à la surface, ne vaut-il pas mieux considérer cette atmosphère infernale comme un océan sur lequel flotterait des habitats, dans des conditions bien plus clémentes ? A 50km d'altitude, on trouve la même pression atmosphérique que sur Terre, des températures de l'ordre de 50°C, une énergie solaire abondante.

http://powerweb.grc.nasa.gov/pvsee/publications/venus/VenusColony_STAIF03.pdf

D'autres papiers de Landis, sur Vénus et d'autres sujets :
http://www.sff.net/people/Geoffrey.Landis/papers.html

Bon, on notera que Landis est aussi un auteur de SF...

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Sanguy




Masculin Nombre de messages : 1535
Age : 50
Localisation : Auriol - France
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Landis et l'exploration humaine de Vénus   Jeu 20 Avr 2006 - 14:19

lambda0 a écrit:
Je connaissais Landis pour ses idées audacieuses sur le vol interstellaire, mais le dernier EM a excité ma curiosité sur les possibilités d'exploration humaine, voire de colonisation, de Vénus.
Idée surréaliste à priori.
Mais serait-il possible que cette planète soit en fait une meilleure destination que Mars ? Au lieu de chercher à s'implanter à la surface, ne vaut-il pas mieux considérer cette atmosphère infernale comme un océan sur lequel flotterait des habitats, dans des conditions bien plus clémentes ? A 50km d'altitude, on trouve la même pression atmosphérique que sur Terre, des températures de l'ordre de 50°C, une énergie solaire abondante.

http://powerweb.grc.nasa.gov/pvsee/publications/venus/VenusColony_STAIF03.pdf

D'autres papiers de Landis, sur Vénus et d'autres sujets :
http://www.sff.net/people/Geoffrey.Landis/papers.html

Bon, on notera que Landis est aussi un auteur de SF...

A+

Landis est en effet presque à "contre-courant" concernant Vénus, mais pourquoi pas ?
Comme précisé dans l'article, c'est de la prospective à (très) long terme.

Landis est certes auteur de SF, mais avant tout, c'est un scientifique de haut niveau : PhD en Physique et prof au MIT !
Sa page perso au MIT : http://mit.edu/aeroastro/www/people/landis/landis.html

Concernant Vénus, je pense qu'en tant que scientifique il sait fait la part des choses entres ses bouquins de SF et la réalité technologique. D'ailleurs, pour explorer la surface de Vénus, il conseille dans son interview la téléprésence grâce à des robots. Il faut dire que pour affronter 400°C et 90 bars de pression, la combinaison d'EVA serait assez lourde... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://oliviersanguy.wordpress.com
Alpha




Masculin Nombre de messages : 731
Age : 58
Localisation : Canada
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Landis et l'exploration humaine de Vénus   Jeu 20 Avr 2006 - 23:48

Malheureusement, je suis incapable de lire les textes de M. Landis. Pour faire flotté une base a 50 Km d'altitude sur Vénus, la solution la plus simple, est une base plus légère que son environnement. Mais corrigé moi si je me trompe, mais l'atmosphère reste irrespirable et c'est a cette altitude que ce produit des pluies acide et que les vents sont extrèmement violent. :confused:

Par contre, j'ai toujours cru que Vénus serait la planète idéal pour la terraformation. Encore faut il que des chimistes si intéressent. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22839
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Landis et l'exploration humaine de Vénus   Ven 21 Avr 2006 - 0:20

En toute franchise, établir une base en haute altitude de Vénus pour y retrouver des conditions stables c'est bien mais pour y faire quoi ?
Etablir une base c'est avant tout pour y faire des explorations du sol, et là c'est peine perdu vu les conditions au sol. Si c'est pour étudier l'atmosphère alors les sondes peuvent faire ce boulot.
En tout franchise moi je ne trouve aucun interet à Vénus que je trouve bien trop inhospitalière. Quand au mauvais prétexte de dire qu'étudier Vénus pour mieux comprendre ce qu'il se passera sur Terre avec l'effet de serre je toruve cela bien gonflé d'affirmer cela. Les conditions sont totalement différents (composé chimiques, distance du soleil, pression atmosphérique, presence d'eau en forte quantité, etc ... Un faux prétexte de scientifique pour obtenir des fonds sur le sujet brulant et "vendeur" de la pollution et du réchauffement planétaire terrestre.
C'est comme le trou d'ozone. Beaucoup d'histoire mais dans le fond on ne sait pas s'il a toujours été présent. On affirme sans preuve que cela est notre conséquence et finalement on finance de sprojets et sat parceque cela inquiète le public et les gouvernement qu'on effraye avec de tels propos.
Je ne prétend pas que cela est faux, je dis juste qu'on a pas prouvé que c'est naturel ou pas. Peut petre a-t-il toujours existé, avec des activités plus ou moins importantes selon les ages.

Bon, pour revenir à Vénus je pense que de toute façon Vénus est une planète on ne pourra pas faire grand chose d'interessant. Explorer des monde comme Mars, Titan, Encelade, ou d'autres monde succeptibles d'abriter ou d'avoir abrité la vie est bien plus passionnant.
L'avantage de Vénus est d'être proche. Vous l'aurait compris je ne suis pas un fan de Vénus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Landis et l'exploration humaine de Vénus   Ven 21 Avr 2006 - 7:48

Mustard a écrit:
En toute franchise, établir une base en haute altitude de Vénus pour y retrouver des conditions stables c'est bien mais pour y faire quoi ?
Landis explique qu'il s'agirait d'une base de téléopération en temps réel pour des engins d'exploration au sol, et qu'une telle base peut éventuellement être une meilleure solution qu'une station orbitale

Mustard a écrit:

En tout franchise moi je ne trouve aucun interet à Vénus que je trouve bien trop inhospitalière. Quand au mauvais prétexte de dire qu'étudier Vénus pour mieux comprendre ce qu'il se passera sur Terre avec l'effet de serre je toruve cela bien gonflé d'affirmer cela. Les conditions sont totalement différents (composé chimiques, distance du soleil, pression atmosphérique, presence d'eau en forte quantité, etc ... Un faux prétexte de scientifique pour obtenir des fonds sur le sujet brulant et "vendeur" de la pollution et du réchauffement planétaire terrestre.
...
Je m'étais fais la même réflexion. Et je vais même un peu plus loin : même la recherche de la vie est un prétexte de plus en plus artificiel. Au fil des décennies s'accumulent les arguments qu'en dehors de la Terre, le système solaire est stérile, et on en est maintenant à suggérer l'existence de la vie sur des satellites gelés depuis la nuit des temps. J'ai même vu un article suggérant la possibilité de vie sur Pluton !

Pour ce qui est de Vénus, on est bien d'accord que l'idée de Landis est assez surréaliste.
Néanmoins, il développe dans un de ses articles ce concept de téléopération même dans le cas de Mars : on envoie bien un équipage, mais le vaisseau reste en orbite et commande à distance des robots, en temps réel.
Je trouve celà très intéressant car :
- c'est moins coûteux qu'un atterrissage, dans un premier temps
- mais bien plus productif que des sondes automatiques, qui ne peuvent être commandées en temps réel depuis la Terre
- c'est un chemin de continuité entre les missions purement automatiques et les missions habitées avec débarquement
- au moment où on décide finalement de débarquer, dans le cas de Mars, la planète est déjà bien connue, et les risques divers réduits

De quoi rallier des hésitants au principe des vols habités.

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22839
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Landis et l'exploration humaine de Vénus   Ven 21 Avr 2006 - 10:09

lambda0 a écrit:
Pour ce qui est de Vénus, on est bien d'accord que l'idée de Landis est assez surréaliste.
Néanmoins, il développe dans un de ses articles ce concept de téléopération même dans le cas de Mars : on envoie bien un équipage, mais le vaisseau reste en orbite et commande à distance des robots, en temps réel.
Je trouve celà très intéressant car :
- c'est moins coûteux qu'un atterrissage, dans un premier temps
- mais bien plus productif que des sondes automatiques, qui ne peuvent être commandées en temps réel depuis la Terre
- c'est un chemin de continuité entre les missions purement automatiques et les missions habitées avec débarquement
- au moment où on décide finalement de débarquer, dans le cas de Mars, la planète est déjà bien connue, et les risques divers réduits
De quoi rallier des hésitants au principe des vols habités.
A+

Moi ce que je ne compredn pas c'est qu'elle est l'interet d'envoyer des robots sur le sol vénusien ? à la rigueur son atmosphère est plus interessante que son sol.
Sur mars, l'étude du sol est nécessaire car on a besoin de savoir s'il y a eu de l'eau et de la vie. Mais Vénus, vu les conditions de cette planètes que peut on espérer découvrir d'interessant au sol ? Avec une telle pression, une telle chaleur, et de telles pluies sulfuriques qu'elle genre de trace peut on espérer découvrir sur son passé ?
Je le répète, pour moi Vénus est une planète inexploitable et sans grand interet. Le seul interet est que son orbite est proche.
Construire une base habité en haute atmosphère c'est chèrement payer une mission au sol télécommandé. de nos jour on peut facilement programmer ou préprogrammer des rovers pour qu'ils aietn une autonomie ou semi autonomie suffisante. Et puis vu la durée de vie si courte des appareils lancés au sol est ce bien la peine d'y établir une telle base ?

De mon point de vue Venus Express a été faite parcequ'on avait déja une base fiable avec ce sat qui avait marché avec succès autour de Mars, et aussi pour montrer au monde qu'on maitrise maintenant les vols interplanétaires. Derrière tout cela l'interet scientifique de Vénus me parait douteux, surtout après les vols précédent comme Magellan qui nous ont permis d'apprendre beaucoup sur l'astre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Olivier Sanguy




Masculin Nombre de messages : 1535
Age : 50
Localisation : Auriol - France
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Landis et l'exploration humaine de Vénus   Ven 21 Avr 2006 - 10:31

Mustard a écrit:
lambda0 a écrit:
Pour ce qui est de Vénus, on est bien d'accord que l'idée de Landis est assez surréaliste.
Néanmoins, il développe dans un de ses articles ce concept de téléopération même dans le cas de Mars : on envoie bien un équipage, mais le vaisseau reste en orbite et commande à distance des robots, en temps réel.
Je trouve celà très intéressant car :
- c'est moins coûteux qu'un atterrissage, dans un premier temps
- mais bien plus productif que des sondes automatiques, qui ne peuvent être commandées en temps réel depuis la Terre
- c'est un chemin de continuité entre les missions purement automatiques et les missions habitées avec débarquement
- au moment où on décide finalement de débarquer, dans le cas de Mars, la planète est déjà bien connue, et les risques divers réduits
De quoi rallier des hésitants au principe des vols habités.
A+

Moi ce que je ne compredn pas c'est qu'elle est l'interet d'envoyer des robots sur le sol vénusien ? à la rigueur son atmosphère est plus interessante que son sol.
Sur mars, l'étude du sol est nécessaire car on a besoin de savoir s'il y a eu de l'eau et de la vie. Mais Vénus, vu les conditions de cette planètes que peut on espérer découvrir d'interessant au sol ? Avec une telle pression, une telle chaleur, et de telles pluies sulfuriques qu'elle genre de trace peut on espérer découvrir sur son passé ?
Je le répète, pour moi Vénus est une planète inexploitable et sans grand interet. Le seul interet est que son orbite est proche.
Construire une base habité en haute atmosphère c'est chèrement payer une mission au sol télécommandé. de nos jour on peut facilement programmer ou préprogrammer des rovers pour qu'ils aietn une autonomie ou semi autonomie suffisante. Et puis vu la durée de vie si courte des appareils lancés au sol est ce bien la peine d'y établir une telle base ?

De mon point de vue Venus Express a été faite parcequ'on avait déja une base fiable avec ce sat qui avait marché avec succès autour de Mars, et aussi pour montrer au monde qu'on maitrise maintenant les vols interplanétaires. Derrière tout cela l'interet scientifique de Vénus me parait douteux, surtout après les vols précédent comme Magellan qui nous ont permis d'apprendre beaucoup sur l'astre.

Certes Mustard, Vénus n'est pas la destination de planétologie la plus "sexy" (un comble pour la déesse de l'amour - humour facile). Je dirais toutefois, que d'une façon générale, pour la connaissance, il est toujours intéressant de connaître un autre monde avec sa météo, sa géologie (etc) particulières.
C'est ce qu'on appelle la planétologie comparée.
Donc, dans cette logique, Vénus est une planète à connaître. Son effet de serre est un mécanisme intéressant car extrème (donc un bon labo grandeur nature), qu'il soit ou non lié à celui de la Terre d'ailleurs. Pour des raisons de communication, je suis d'accord avec toi, on appuie parfois trop sur cet aspect en le liant un peu vite avec le réchauffement climatique terrestre (qui reste sujet à débat).
Mais bien sûr reste le délicat problème des priorités qui sous-tend ton interrogation : en fonction des limites budgétaires, il faut faire des choix qui aboutissent à "favoriser" certaines destinations. Ces dernières années, Mars a bien évidemment remporté la palme.
Les aérostats habités de Landis (à 55 km d'altitude les vents sont moins forts, la pression équivalente à 1 bar...) sont donc une belle prospective à très long terme. L'avantage de cette réflexion est surtout de montrer qu'un monde en apparence inhospitalier ne l'est peut-être pas autant que pensé de prime abord si on regarde de près. Il est clair que ce ne sera pas une priorité pendant très longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://oliviersanguy.wordpress.com
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7485
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Le projet Landis vu de Sirius!   Mar 23 Mai 2006 - 0:00

D'accord l'interface solide-gaz (pour faire savant et ne pas dire le sol)de Vénus parait assez inhospitalier pour nous,frêles humains, mais sans doute moins pour les robots robustes du futur qui iront y puiser les matériaux.Mais il faut prendre de la hauteur et vers 50km d'altitude les conditions climatiques deviennent plus humaines et l'énergie solaire y est dispensée à profusion...or l'énergie , c'est la clef de tout développement.On nous rétorque , mais en dessous c'est l'enfer et c'est risqué.Et alors les Terriens ne vivent-ils pas au dessus d'un magma qui de temps à autre surgit par des volcans ou fait trembler leur sol!
Finalement ce projet Landis est séduisant ...et qui sait si à très long terme la colonisation de Vénus ne sera pas plus importante que celle de Mars .
Mais en attendant soyons pour la politique des "petits pas":
- d'abord s'établir durablement sur la Lune, pas trop loin de la Terre(rien vu de Sirius!), sans magma, sans tempête et avec une faible gravité ce qui permet des constructions plus légères ...et les vents solaires ,on peut sans protèger par une bonne couche de poussière qui n'y manque pas!
- puis, Mars, mais pas trop vite (même si notre passion commune nous pousserait à l'accélérer)...ne renouvellons pas la course à la Lune qui conduisit à une conquête éphémère.

Giwa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Landis et l'exploration humaine de Vénus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit