PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Futur programme spatial américain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41, 42, 43  Suivant
AuteurMessage
BBspace
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS



Nombre de messages : 1200
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Ven 7 Avr 2017 - 14:24

CPL signifie effectivement Co-manifested PayLoad.

Dans quel schéma voit-on les deux ensemble ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBspace
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 1200
Age : 69
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Ven 7 Avr 2017 - 14:54

Une interprétation intéressante des récentes annonces la NASA (elle a le mérite d'être en français pour les non-anglophones) :

http://fetspace.blogspot.fr/2017/03/nasa-le-plan-du-voyage-vers-mars.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBspace
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 1200
Age : 69
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Ven 7 Avr 2017 - 15:04

Cette approche pas à pas de la NASA comporte de nombreux points intéressants : l'ouverture aux participations étrangères (à mon avis le module de service européen a de l'avenir car il soulagera un peu le budget US) et le recours au secteur privé pour les CSF (Cislunar Support Flights), d'ailleurs illustrés par ce qui ressemble fort à une Falcon).
En revanche, rien de précis encore pour des atterrisseurs, sur Mars ou même sur la Lune. Les prochains humains à mettre le pied sur cette dernière ont de fortes chances d'être des Chinois, sauf volte-face trumpienne (il en est capable).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3072
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Ven 7 Avr 2017 - 18:55

BBspace a écrit:
Cette approche pas à pas de la NASA comporte de nombreux points intéressants :

L"approche pas à pas est intéressante quand on va dans la bonne direction. Quand les pas sont de côté, c'est une perte de temps et d'argent.
Pour tester un habitat en autonomie pendant 3 ans, pas besoin d'aller en orbite lunaire.
Pour partir vers Mars, pas besoin d'aller à un point de Lagrange, c'est en général bien moins efficace que de partir depuis l'orbite basse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aRes


avatar

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 38
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Ven 7 Avr 2017 - 20:06

Effectivement un satellite avec capteurs et matériaux test serait bien suffisant en orbite hors des ceintures de Van Halen pour les essais.
Quand à construire le DST en NRHO le seul intérêt serait que le deltaV nécessaire pour rejoindre Mars ne nécessite qu'un moteur à propulsion électrique avec des délais de transit raisonnable.
Reste à savoir ce que fera l'équipage en cas d'anomalie propulsive lors de l'injection vers Mars alors qu'ils seront bloqués sur une orbite lunaire. Un depart depuis la Terre permettrait un retour d'urgence ou libre par abandon sans grosse manoeuvre énergivore nécessaire, du moins jusqu'à un certain point d'accélération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14513
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Ven 7 Avr 2017 - 20:27

BBspace a écrit:
CPL signifie effectivement Co-manifested PayLoad.

Dans quel schéma voit-on les deux ensemble ?

Dans le schéma Phase 1 Plan :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBspace
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 1200
Age : 69
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Ven 7 Avr 2017 - 20:58

Effectivement. Je ne vois pas de différence de fond entre les deux concepts. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBspace
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 1200
Age : 69
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Ven 7 Avr 2017 - 21:10

Argyre a écrit:
BBspace a écrit:
Cette approche pas à pas de la NASA comporte de nombreux points intéressants :

L"approche pas à pas est intéressante quand on va dans la bonne direction. Quand les pas sont de côté, c'est une perte de temps et d'argent.
Pour tester un habitat en autonomie pendant 3 ans, pas besoin d'aller en orbite lunaire.
Pour partir vers Mars, pas besoin d'aller à un point de Lagrange, c'est en général bien moins efficace que de partir depuis l'orbite basse.


Est-ce que l'aspect psychologique lié à une mission "décollée" de la Terre (ce qui n'est pas le cas en orbite basse) a son importance dans le choix de ces orbites relativement éloignées de notre planète ? Cela pourrait être pris en compte parce que cela permet une simulation plus réaliste pour l'équipage (surtout si on ajoute artificiellement un retard dans les communications pour simuler l'éloignement).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3072
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Ven 7 Avr 2017 - 21:37

BBspace a écrit:
Citation :

Est-ce que l'aspect psychologique lié à une mission "décollée" de la Terre (ce qui n'est pas le cas en orbite basse) a son importance dans le choix de ces orbites relativement éloignées de notre planète ? Cela pourrait être pris en compte parce que cela permet une simulation plus réaliste pour l'équipage (surtout si on ajoute artificiellement un retard dans les communications pour simuler l'éloignement).

Certes, à 400 00 km de la Terre, la Terre est bien plus petite et on met 3 jours de plus pour rentrer, mais ça fait maigre comme gain pour étudier les facteurs humains. Ce qui est dommage, c'est qu'au bout d'1 an on risque de dépasser les doses de radiation qu'un astronaute peut recevoir et on limitera donc probablement les séjours à 1 an, voire moins ... 
En revanche, l'intérêt pourrait être justement l'étude de l'impact des radiations sur les êtres vivants et l'efficacité des protections.

Mais ce qui m'inquiète le plus, en vérité, c'est qu'on parle de station spatiale. Or, le véritable besoin, c'est le test du module habité qui sera utilisé pour la mission martienne, avec les systèmes support vie et les consommables prévus pour une durée de 3 ans, avec le même volume habitable, la même architecture intérieure, bref une réplique parfaite. Ca aurait du sens. Mais si on a une station spatiale, cela ne sera pas suffisant pour qualifier le module habité qui partira vers Mars, donc je ne comprends pas la logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBspace
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 1200
Age : 69
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Sam 8 Avr 2017 - 9:01

Y a-t-il une telle différence entre la station dont on parle et l'ensemble "habitat-servitudes" destiné à voyager vers Mars ? Ce qui pourrait différer, c'est surtout un éventuel dispositif de pesanteur artificielle ajouté, une protection anti-radiations renforcée, et bien sûr in fine la navette pour le sol martien. Encore que cette dernière pourrait être acheminée séparément vers l'orbite martienne, ce qui semble devoir être le cas. Mais on ne sait plus très bien (en fait, je ne sais plus très bien...) quelle est la vraie mission de référence de la NASA...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3072
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Sam 8 Avr 2017 - 9:50

BBspace a écrit:
Y a-t-il une telle différence entre la station dont on parle et l'ensemble "habitat-servitudes" destiné à voyager vers Mars ? Ce qui pourrait différer, c'est surtout un éventuel dispositif de pesanteur artificielle ajouté, une protection anti-radiations renforcée, et bien sûr in fine la navette pour le sol martien. Encore que cette dernière pourrait être acheminée séparément vers l'orbite martienne, ce qui semble devoir être le cas. Mais on ne sait plus très bien (en fait, je ne sais plus très bien...) quelle est la vraie mission de référence de la NASA...

Un habitat pour Mars doit être optimisé sur de nombreux points : taux de recyclage de l'eau, par exemple, ce qui définit la masse de consommables à emporter. Ce n'est pas une question anodine, car par exemple pour l'ISS, on ne lave jamais les vêtements, on en prend de nouveaux, sachant que la mission dure 6 mois en général. Pour 3 ans de mission, on ne peut pas se permettre de jeter les vêtements sales. De plus, le taux de recyclage dépend des usages et donc du nombre d'astronautes et de leurs activités, du type de repas qu'ils prennent, etc. Plus la mission est longue, plus on a intérêt à augmenter le taux de recyclage, éventuellement en adoptant un système un peu plus lourd. Pour le contrôle de l'air, il faut également déterminer quels systèmes on utilise, sachant qu'on n'a pas les mêmes systèmes en fonction de la durée de la mission. Pour une mission courte, il est préférable d'emporter des filtres à CO2, comme pour les combinaisons spatiales, mais pour une mission longue, il est préférable de récupérer une partie du CO2 grâce à différents systèmes de traitement qui vont permettre de récupérer l'oxygène notamment, mais aussi le carbone si on cherche à fabriquer du méthane par exemple. Ces systèmes ont une masse. Plus la mission est longue, plus la masse de ces systèmes devient négligeable par rapport au gain de masse apporté par le recyclage de ces éléments.
En ce qui concerne les facteurs humains, c'est pareil, il est préférable de s'entrainer avec les vrais systèmes, les vraies opérations de maintenance et les vrais usages de la mission martienne, sinon, on risque de manquer une erreur conceptuelle ou de sous-estimer la criticalité d'un système et d'éventuels mésusages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 10211
Age : 75
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Sam 8 Avr 2017 - 10:14

Comme d'habitude lorsque je lis Argyre sur son sujet de prédilection, on voit qu'il a bossé sur les problématiques pour ce voyage.  up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14513
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Sam 8 Avr 2017 - 10:31

Argyre a écrit:

Mais ce qui m'inquiète le plus, en vérité, c'est qu'on parle de station spatiale. Or, le véritable besoin, c'est le test du module habité qui sera utilisé pour la mission martienne, avec les systèmes support vie et les consommables prévus pour une durée de 3 ans, avec le même volume habitable, la même architecture intérieure, bref une réplique parfaite. Ca aurait du sens. Mais si on a une station spatiale, cela ne sera pas suffisant pour qualifier le module habité qui partira vers Mars, donc je ne comprends pas la logique.

Qui nous dit que les deux structures le "DSG" (station spatiale) et le "DST" (véhicule de transport) seront des copies l'une de l'autre ?
Si le DST est véritablement "un module habité testé pour la mission martienne" avec un vol de 300 à 400 jours en autonomie totale, on aura une vérification assez convaincante de ce qui fonctionne bien et de ce qu'il faut améliorer/adapter/modifier. Non ?

En relisant les articles qui sont parus, je me suis demandé s'il ne fallait pas interprêter le DSG et le DST comme une seule et unique structure, qui serait utilisée pendant un moment comme station spatiale, puis déplacée pour faire office de DST ? Ce n'est pas le cas définitivement.
Le timing de construction des deux structures est prévu étalé dans le temps.

https://arstechnica.com/science/2017/03/for-the-first-time-nasa-has-begun-detailing-its-deep-space-exploration-plans/ a écrit:
After establishing the gateway in the mid-2020s, NASA would next move to develop a transport system for human travel beyond the Earth-Moon system. The key component would be a 41-ton spacecraft that includes power systems and a habitation module to provide all of the food, health, and science needs of astronauts for long-duration missions in deep space. According to Gerstenmaier’s charts, which he stressed were provisional, this transport system could be launched as early as 2027.

Resterait bien sûr après lecture de ce projet, à financer les deux (DSG + DST) , ce qui est loin d'être fait.
Sans compter que si lors de la mission longue de test en vol autonome, des améliorations doivent être apportées au DST ... cela pourrait aboutir à la nécessité d'en refaire quasiment un autre en version finale scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeepField


avatar

Masculin Nombre de messages : 886
Age : 26
Localisation : Divonne-les-Bains (01)
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Sam 8 Avr 2017 - 16:17

En parlant de DSG, j'ai posté cette illustration sur le fil de Bigelow Aerospace cette après-midi :



On voit sur cette image que le SLS pourrait lancer un gros module gonflable, celui qui est tout à droite de l'image ci-dessous (module Olympus, de 2250 m3) :



D'ailleurs, je ne sais pas si c'est ce module en question ou le BA-330 qui est déjà en test, comme on peut le voir sur cette photo ci-dessous :



PS : pour ne pas polluer ce fil, j'en ai parlé dans le fil "Nouvelles de Bigelow Aerospace"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aRes


avatar

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 38
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Jeu 13 Avr 2017 - 12:13

Le gros gros avantage de la SEP (Solar Electric Propulsion) est qu'elle nous ouvre les portes de toutes le fenêtres de tir martiennes sur une configuration d'opposition pour une durée de transit toujours égale. Au prix d'une mission qui durera 800 jours environs. Les fenêtres qui nous intéressent sont pour 2030, 2033, 2035.


source : https://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/20120009026.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
peronik




Masculin Nombre de messages : 455
Age : 46
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Jeu 13 Avr 2017 - 15:08

quand ils parlent de "commercially-contracted Cislunar Support Fligh" ils pensent a quels lanceurs  ??


atlas V ou delta VI

F9 expendable  ou  FH


Ariane V  ou soyouz (kourou)


soyouz (RUS)  ou proton / angara  pour ces 3 derniers vu la chaleur des relation US/RUS actuelle ........

longue marche   pour le lunaire je crois que il veulent le faire solo


parce que pour ce type de vol (genre progress lunaire) il faut déposer la charge utile dans la banlieue lunaire.


quelle charge utile peuvent-ils amener en orbite lunaire ???


édition le 14/4 ( mise en page trop aérer)


Dernière édition par peronik le Ven 14 Avr 2017 - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 10211
Age : 75
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Ven 14 Avr 2017 - 7:48

Oui, bonne question et probable bonne réponse peronik, on voit bien Atlas, Delta, Falcon, et les autres sont franchement politiquement incorrects.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3072
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Ven 14 Avr 2017 - 14:12

aRes a écrit:
Le gros gros avantage de la SEP (Solar Electric Propulsion) est qu'elle nous ouvre les portes de toutes le fenêtres de tir martiennes sur une configuration d'opposition pour une durée de transit toujours égale. Au prix d'une mission qui durera 800 jours environs. Les fenêtres qui nous intéressent sont pour 2030, 2033, 2035.


source : https://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/20120009026.pdf
Voici typiquement le genre de graphes qui m'énerve parce que totalement orienté avec les mauvaises options pour le chimique et donc totalement biaisé.

Ce qui n'est pas dit :
1) L'option en tout chimique se fait sans aérocapture

2) L'option en SEP ne dit pas que la durée du trajet implique des surdoses de radiations (tout le monde veut réduire la durée des trajets et là on passerait à 1 an de trajet rien que pour l'aller ... ?)

3) Dans l'option en SEP, on reste 60 jours en surface, alors que dans l'option chimique 500 jours ....

4) Et je soupçonne l'option SEP de passer sous silence d'autres difficultés, comme le déploiement de panneaux
d'un gigantisme problématique ... ou la non prise en compte d'une solution de backup en cas de difficulté en orbite haute, etc.

Ca fait penser aux élections, avec les partisans d'une option qui disent n'importe quoi sur les autres candidats pour les discréditer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bip




Nombre de messages : 191
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Mar 18 Avr 2017 - 1:52

Bonjour,

Un indépendant critique la logique d'assemblage de la DSG et propose de la placer en orbite terrestre basse puis de la tracter pendant deux ans par un remorqueur électrique (propulsion  SEP) vers son orbite lunaire.


http://www.thespacereview.com/article/3220/1


J'ai moi aussi du mal à comprendre comment les designers de SLS et Orion en sont arrivés à proposer des Charges Utiles Secondaires (présentement tronçons de DSG) avec chaque Orion, (on dirait que le SLS a été conçu trop puissant pour Orion) 

  surprise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vadrouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 1042
Age : 22
Localisation : Reims
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Mar 18 Avr 2017 - 9:39

Le SLS a été conçu à partir d'Ares 5 (mais pourquoi diable ont-ils changé le nom ?, Ares 5 c'était plus joli que ce foutu acronyme !), pour porter Orion+Altaïr, en sachant qu'Altaïr était sensiblement plus lourd que le LM d'Apollo, puisqu'il devait emporter les 4 astronautes ainsi que le support vie pour plusieurs jours. Comme on a supprimé Altaïr, il y a la place pour mettre un module de masse similaire à chaque lancement en plus d'Orion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14513
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Mar 18 Avr 2017 - 11:58

Cette possibilité d'envoyer soit que du fret, soit Orion+CMP serait encore accrue en tonnage si (conditionnel de rigueur) la version Block 2 devait voir le jour



Cette "technologie classique" pour s'aventurer dans l'espace lointain est-elle celle qui "ouvrera la porte" ? Ou bien sera-'elle supplantée par un concept genre ITS (dont la réalisation demeure très controversée) ? La discussion est bien sur ouverte pour quelques années - ou décennies-

Pour ce qui est d'assembler le DSG en orbite basse .... c'est probablement la suggestion d'utiliser la Falcon Heavy pour lancer les modules et Falcon 9/Dragon crew pour superviser l'assemblage et la mise en service ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vadrouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 1042
Age : 22
Localisation : Reims
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Mar 18 Avr 2017 - 14:30

SpaceX à l'air de vouloir proposer avec son Dragon et sa Falcon Heavy de faire, au moins pour le ci-lunaire, ce que la NASA compte faire avec Orion et le SLS en dépensant faramineusement plus que SpaceX.

Le seul hic, c'est que le Dragon n'est pas fait pour l'orbite lointaine, autrement que pour quelques jours (un Dragon pourrait-il rester 6 mois accroché au DSG ? Quid des radiations ? Et puis, se placer sur une orbite de type NHRO implique peut être d'avoir en réserve suffisamment d'ergols...) Ce n'est pas le même boulot que de faire la fronde comme ils l'ont annoncé autour de la Lune en 2018 (ou plus tard...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBspace
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 1200
Age : 69
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Mar 18 Avr 2017 - 15:37

Vadrouille a écrit:
Le SLS a été conçu à partir d'Ares 5 (mais pourquoi diable ont-ils changé le nom ?, Ares 5 c'était plus joli que ce foutu acronyme !), pour porter Orion+Altaïr, en sachant qu'Altaïr était sensiblement plus lourd que le LM d'Apollo, puisqu'il devait emporter les 4 astronautes ainsi que le support vie pour plusieurs jours. Comme on a supprimé Altaïr, il y a la place pour mettre un module de masse similaire à chaque lancement en plus d'Orion.

Ce n'est pas exactement ça. Ares 5 ne devait pas lancer à la fois Orion et Altaïr, mais uniquement Altaïr jusqu'à l'orbite basse. Ce n'est qu'après un rendez-vous avec Orion, lancé lui par une Ares 1, que l'ensemble devait être envoyé vers la Lune au moyen de l'étage supérieur d'Ares 5, à partir de l'orbite terrestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierz


avatar

Nombre de messages : 1818
Age : 40
Localisation : Grenoble-Chambéry
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Mar 18 Avr 2017 - 16:02

Vadrouille a écrit:
Le seul hic, c'est que le Dragon n'est pas fait pour l'orbite lointaine, autrement que pour quelques jours (un Dragon pourrait-il rester 6 mois accroché au DSG ?)

La version "Red" Dragon censée aller sur Mars devrait faire l'affaire... Quand elle sera prête ! En tout cas le premier exemplaire devrait être en cours de construction, s'ils ont prévu de l'envoyer par la fenêtre de 2020...

Edit : en relisant mon message, je me dis qu'il y aura sûrement pas mal de différences entre la capsule martienne inhabitée de 2020 et son équivalent habitable pour l'orbite cis-lunaire longue durée... Cette dernière sera sûrement un mélange entre la version ISS et la version martienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14513
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Mar 18 Avr 2017 - 20:22

Vadrouille a écrit:
SpaceX à l'air de vouloir proposer avec son Dragon et sa Falcon Heavy de faire, au moins pour le ci-lunaire, ce que la NASA compte faire avec Orion et le SLS en dépensant faramineusement plus que SpaceX.[

Le seul hic, c'est que le Dragon n'est pas fait pour l'orbite lointaine, autrement que pour quelques jours (

Thierz a écrit:
il y aura sûrement pas mal de différences entre la capsule martienne inhabitée de 2020 et son équivalent habitable pour l'orbite cis-lunaire longue durée... Cette dernière sera sûrement un mélange entre la version ISS et la version martienne.

Si la NASA doit proposer un contrat à Space X, qui intégre les "développements/adaptations nécessaires pour ce type de mission" , les tarifs ne seront probablement pas aussi idylliques qu'on peut l'envisager. Le "man-rated" pour des missions longues et dans un environnement encore plus hostile que le LEO, cela se paye.
L'autre conséquence .... c'est que l'on devrait ranger SLS et Orion au musée.
Wait and see.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galacsi
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 68
Localisation : PONTOISE
Date d'inscription : 25/11/2015

MessageSujet: Re: Futur programme spatial américain   Mar 18 Avr 2017 - 22:18

Argyre a écrit:
Voici typiquement le genre de graphes qui m'énerve parce que totalement orienté avec les mauvaises options pour le chimique et donc totalement biaisé.

Ce qui n'est pas dit :
1) L'option en tout chimique se fait sans aérocapture

2) L'option en SEP ne dit pas que la durée du trajet implique des surdoses de radiations (tout le monde veut réduire la durée des trajets et là on passerait à 1 an de trajet rien que pour l'aller ... ?)

3) Dans l'option en SEP, on reste 60 jours en surface, alors que dans l'option chimique 500 jours ....

4) Et je soupçonne l'option SEP de passer sous silence d'autres difficultés, comme le déploiement de panneaux
d'un gigantisme problématique ... ou la non prise en compte d'une solution de backup en cas de difficulté en orbite haute, etc.

Ca fait penser aux élections, avec les partisans d'une option qui disent n'importe quoi sur les autres candidats pour les discréditer ...
Moi ce qui m'agace c'est le refus de considérer que la SEP peut progresser ,que par exemple les panneaux solaires peuvent devenir meilleurs et surtout bien plus légers. Le déploiement des panneaux solaires est un faux problème.Sans compter qu'ils peuvent être assemblés en orbite terrestre.Et je ne vois aucune raison à priori pourquoi un voyage  vers Mars doive durer 800 jours avec la SEP.La technique a le potentiel de faire beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Futur programme spatial américain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 43Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41, 42, 43  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: NASA et programmes gouvernementaux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit