PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Ordinateurs Apollo 11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
51pegase


avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Age : 22
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Ordinateurs Apollo 11   Sam 7 Aoû 2010 - 21:14

Bonjour ,
(Je ne suis pas sûr du tout d'être au bon endroit Rolling Eyes )

L'autre jour j'ai vu une vidéo sur la mission Apollo 11 , et j'ai appris que apparement , le instruments, ordinateurs ... à bord de LEM et du CSM ne serait pas plus puissant qu'une simple calculatrice de super marché ? Shocked

Alors j'aimerai que cela me soi confirmer ...
Merci d'avance Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secrtetworld.over-blog.com/
Apolloman
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11485
Age : 42
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Sam 7 Aoû 2010 - 21:30

51pegase a écrit:
Bonjour ,
(Je ne suis pas sûr dutout d'être au bon endroit Rolling Eyes )

L'autre jour j'ai vu une vidéo sur la mission Apollo 11 , et j'ai apris que apparement , le instruments, ordinateurs ... à bord de LEM et du CSM ne serait pas plus puissant qu'une simple calculatrice de super marché ? Shocked

Alors j'aimerai que sa me soi confirmer ...
Merci d'avance Very Happy

Oui en effet, c'est la vérité... Mais

Citation :
C'est une chose de dire qu'un ordinateur des années 60 ne peut rivaliser avec un ordinateur actuel, mais il est tout autre de prétendre qu'un ordinateur des années 60 ne pouvaient réaliser la charge de travail pour laquelle il a été conçu. Il est vrai que dans les années 60, il y avait des ordinateurs qui prenaient l'espace de toute une pièce et qui nécessitaient une forte puissance électrique, mais c'est encore le cas aujourd'hui avec les super-ordinateurs. Cela ne veut pourtant par dire que des ordinateurs de petite taille n'étaient pas réalisables dans les années 60, aux contraire, il y en avait de la taille d'un électroménager dès 1965. L'ordinateur de guidage d'Apollo et de la fusée Saturn V(Instrument Unit) n'avaient pas besoin d'être extrêmement puissants, juste fiables. Ces ordinateurs furent construits sur mesure et sur commande, ils n'étaient pas des ordinateurs de série utilisés par certaines compagnies et centres de recherche. La Nasa avait en effet les moyens financiers développer un système informatique personnel et les systèmes de guidage du programme Apollo furent les projets informatiques le plus coûteux des années 60. Il faut également souligner que ces ordinateurs sont des systèmes informatiques spécialisés et non tout usage. Ils ne contenaient pas de jeux vidéo, des bases de données d'inventaire ou des registres de personnels et n'avaient pas à télécharger des videos ou de la musique sur Internet. Ils avaient pour but unique de coordonner le lancement, la mise en orbite et de diriger la vaisseau Apollo vers la Lune, ils n'étaient pas reliés à un imprimeur ou à un lecteur de bande magnétique. On peut même considérer le système de guidage d'Apollo comme un auto-pilote.

EDIT : et je rajouterais une info... C'est que tout les calculs nécessaires à une mission étaient effectués en amont de celle-ci, il n'y avait plus qu'à les transmettre au moment voulu (calcul d'orbite, de trajectoire, timing...)

Tiens au passage un peu de pub pour ma pomme et de la connaisance pour toi Wink

http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/apollo.php?page=technos_cm_systeme_informatique

EDIT 2 : sujet transféré


_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .


Dernière édition par Apolloman le Dim 8 Aoû 2010 - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
Kostya


avatar

Masculin Nombre de messages : 3747
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Sam 7 Aoû 2010 - 23:21

51pegase a écrit:
Bonjour ,
(Je ne suis pas sûr du tout d'être au bon endroit Rolling Eyes )

L'autre jour j'ai vu une vidéo sur la mission Apollo 11 , et j'ai appris que apparement , le instruments, ordinateurs ... à bord de LEM et du CSM ne serait pas plus puissant qu'une simple calculatrice de super marché ? Shocked

Alors j'aimerai que cela me soi confirmer ...
Merci d'avance Very Happy
De quel calculatrice parle-t-on ? Celle de l'époque d'Apollo 11 ou celle d'aujourd'hui ? Parce que pour l'époque, l'ordinateur d'Apollo était quasiment ce qui se faisait de mieux en matière de technologie embarquée... Alors depuis, les calculatrices ont évoluées mais tu trouveras plus de précision dans les liens donnés par Apolloman qui en a plus qu'il n'en faut sur son site. Il y a eu aussi un fil assez long sur le sujet il y a quelque temps déjà:

http://www.forum-conquete-spatiale.fr/autres-f21/le-code-de-guidage-de-la-capsule-apollo-a-ete-publie-en-open-source-t8455.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
51pegase


avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Age : 22
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Dim 8 Aoû 2010 - 10:17

Kostya a écrit:
51pegase a écrit:
Bonjour ,
(Je ne suis pas sûr du tout d'être au bon endroit Rolling Eyes )

L'autre jour j'ai vu une vidéo sur la mission Apollo 11 , et j'ai appris que apparement , le instruments, ordinateurs ... à bord de LEM et du CSM ne serait pas plus puissant qu'une simple calculatrice de super marché ? Shocked

Alors j'aimerai que cela me soi confirmer ...
Merci d'avance Very Happy
De quel calculatrice parle-t-on ? Celle de l'époque d'Apollo 11 ou celle d'aujourd'hui ? Parce que pour l'époque, l'ordinateur d'Apollo était quasiment ce qui se faisait de mieux en matière de technologie embarquée... Alors depuis, les calculatrices ont évoluées mais tu trouveras plus de précision dans les liens donnés par Apolloman qui en a plus qu'il n'en faut sur son site. Il y a eu aussi un fil assez long sur le sujet il y a quelque temps déjà:

http://www.forum-conquete-spatiale.fr/autres-f21/le-code-de-guidage-de-la-capsule-apollo-a-ete-publie-en-open-source-t8455.htm

C'est d'une calculatrice actuelle mais que l'on peut acheter en super marché que l'on parle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secrtetworld.over-blog.com/
Apolloman
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11485
Age : 42
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Dim 8 Aoû 2010 - 10:28

51pegase a écrit:
Kostya a écrit:
51pegase a écrit:
Bonjour ,
(Je ne suis pas sûr du tout d'être au bon endroit Rolling Eyes )

L'autre jour j'ai vu une vidéo sur la mission Apollo 11 , et j'ai appris que apparement , le instruments, ordinateurs ... à bord de LEM et du CSM ne serait pas plus puissant qu'une simple calculatrice de super marché ? Shocked

Alors j'aimerai que cela me soi confirmer ...
Merci d'avance Very Happy
De quel calculatrice parle-t-on ? Celle de l'époque d'Apollo 11 ou celle d'aujourd'hui ? Parce que pour l'époque, l'ordinateur d'Apollo était quasiment ce qui se faisait de mieux en matière de technologie embarquée... Alors depuis, les calculatrices ont évoluées mais tu trouveras plus de précision dans les liens donnés par Apolloman qui en a plus qu'il n'en faut sur son site. Il y a eu aussi un fil assez long sur le sujet il y a quelque temps déjà:

http://www.forum-conquete-spatiale.fr/autres-f21/le-code-de-guidage-de-la-capsule-apollo-a-ete-publie-en-open-source-t8455.htm

C'est d'une calculatrice actuelle mais que l'on peut acheter en super marché que l'on parle

Alors voir ma première réponse...

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
Kostya


avatar

Masculin Nombre de messages : 3747
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Dim 8 Aoû 2010 - 12:20

51pegase a écrit:
...

C'est d'une calculatrice actuelle mais que l'on peut acheter en super marché que l'on parle
Dans ce cas, je ne saisis pas l'intérêt de cette comparaison No (je préfère celle réalisé dans le FIL que je cite où on se rend compte qu'il aura fallu près de 20 ans pour voir apparaître dans le grand public des ordinateurs comparables à l'AGC alors que les calculatrices de supermarché d'alors savait tout juste aligner 4 opérations: le summum de la fin des années 70, la TI-59 ou la HP-67 n'étaient pas encore aussi puissantes que l'AGC) La calculette d'aujourd'hui est plus puissante que celle d'hier et bien moins que celle de demain. C'est une évidence qu'un ordinateur capable de voler dans l'Espace au delà de l'orbite terrestre dans les années 60 ne peut rivaliser avec ce qu'on fait aujourd'hui. Néanmoins, quand on y regarde de plus près en resituant sa conception dans le contexte de son époque, il y a peu d'ordinateur des missions spatiales actuelles qui regroupe autant d'innovations (tant matériel que logiciel) pour son époque que ce que fut l'AGC pour les années 1960. Je dirais peut-être celui de l'ATV mais il ne constitue une réelle première que par le fait d'intégrer dans un unique vaisseau des technologies jusqu'alors déjà utilisées en spatial mais séparément.


Dernière édition par Kostya le Dim 8 Aoû 2010 - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
Apolloman
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11485
Age : 42
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Dim 8 Aoû 2010 - 12:22

Mmmmh... J'ai le vague sentiment de sentir du troll dans les parages Suspect Suspect troll

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
Kostya


avatar

Masculin Nombre de messages : 3747
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Dim 8 Aoû 2010 - 12:27

Non, il est normal que les nouveaux arrivants se reposent les mêmes questions que celles auxquelles on a déjà répondu il y a longtemps. Il n'y a pas à proprement parler de FAQ dans FCS (autre que pour les problèmes technico-administratifs) et la fonctionnalité de recherche des anciens messages me porte souvent sur les nerfs tant j'y suis parfois incapable de retrouver y compris mes propres messages dont je me souviens quasi par cœur du contenu mur
On peut donc pas leur en vouloir de ne pas l'utiliser à bon escient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
bernardw


avatar

Masculin Nombre de messages : 1745
Age : 60
Localisation : Brétigny sur orge
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Dim 8 Aoû 2010 - 13:42

Kostya a écrit:
51pegase a écrit:
...

C'est d'une calculatrice actuelle mais que l'on peut acheter en super marché que l'on parle
Dans ce cas, je ne saisis pas l'intérêt de cette comparaison No (je préfère celle réalisé dans le FIL que je cite où on se rend compte qu'il aura fallu près de 20 ans pour voir apparaître dans le grand public des ordinateurs comparables à l'AGC alors que les calculatrices de supermarché d'alors savait tout juste aligner 4 opérations: le summum de la fin des années 70, la TI-59 ou la HP-67 n'étaient pas encore aussi puissantes que l'AGC) La calculette d'aujourd'hui est plus puissante que celle d'hier et bien moins que celle de demain. C'est une évidence qu'un ordinateur capable de voler dans l'Espace au delà de l'orbite terrestre dans les années 60 ne peut rivaliser avec ce qu'on fait aujourd'hui. Néanmoins, quand on y regarde de plus près en resituant sa conception dans le contexte de son époque, il y a peu d'ordinateur des missions spatiales actuelles qui regroupe autant d'innovations (tant matériel que logiciel) pour son époque que ce que fut l'AGC pour les années 1960. Je dirais peut-être celui de l'ATV mais il ne constitue une réelle première que par le fait d'intégrer dans un unique vaisseau des technologies jusqu'alors déjà utilisées en spatial mais séparément.

C'etait un calculateur en avance sur son temps, mais beaucoup de technologie employer n'existe plus, processeur, mémoire a tore, mémoire corde à tores magnétiques. Les calculatrice de fin des année 70 était déjà plus puissante que lui, avec des possible en plus il était programmable, donc on pouvait facilement changer le programme au lieu de retricoter la rom.

voici en resumer les caractéristique :
85 KHz, 32K de ROM et 4K de RAM

caractéristique de IBM PC de base (sortie en 1981, mais conçue avant 1980(1975))
4.77 MHz, 64K de ROM et 16K de RAM

Maintenant on pourrait remplacer l'AGC par un micro controleur avec les même caractéristique, mais avec un volume plus petit, moins de consommation et plus rapide.
Bernard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya


avatar

Masculin Nombre de messages : 3747
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Lun 9 Aoû 2010 - 10:07

bernardw a écrit:
...
C'etait un calculateur en avance sur son temps, mais beaucoup de technologie employer n'existe plus, processeur, mémoire a tore, mémoire corde à tores magnétiques. Les calculatrice de fin des année 70 était déjà plus puissante que lui, avec des possible en plus il était programmable, donc on pouvait facilement changer le programme au lieu de retricoter la rom.

voici en resumer les caractéristique :
85 KHz, 32K de ROM et 4K de RAM

caractéristique de IBM PC de base (sortie en 1981, mais conçue avant 1980(1975))
4.77 MHz, 64K de ROM et 16K de RAM

Maintenant on pourrait remplacer l'AGC par un micro controleur avec les même caractéristique, mais avec un volume plus petit, moins de consommation et plus rapide.
Bernard
Un ordinateur, c'est un tout et pas seulement le matériel qui est toujours un peu rustique en spatial comparé à ce qui se fait sur Terre dont l'environnement est plus clément (au demeurant, malgré leurs inconvénients en matière de temps d'accès trop long, la techno des mémoires de l'AGC était la seule alors à pouvoir résister à l'environnement spatial et l'IBM PC cité ne survit pas plus de quelques minutes dans ces conditions). Le logiciel et les algorithmes inventés par le Draper Labs surclassaient, et de loin, le contenu des ROM d'un IBM PC dont il reste peu de chose de nos jours alors que certains principes de programmation de l'AGC sont encore utilisés dans le domaine spatial. Mais là encore, la comparaison est hors de propos: on ne compare pas une machine grand public à micro-processeurs des années 80 avec un ordinateur fabriqué sur mesure 20 ans plus tôt par le meilleur labo informatique de son époque (et encore à la pointe aujourd'hui si on compare justement aux productions de MickeySoft genre Windaube). A propos d'ailleurs du résumé (un peu hâtif à mon sens), les chiffres de capacité mémoire indiqués ci-dessus pour l'AGC mélangent les Kmots et les Ko... L'AGC était un vrai 16bits (bus 16 bits contrairement à l'IBM PC de première génération qui se trainait encore un bus 8-bits et la mémoire segmentée que cela implique) multi-tâches et temps réel avec une horloge de 2Mhz (il ne faut confondre fréquence d'horloge en Hz et vitesse d'exécution en Kips => non, la puissance d'un PC de 1980 n'est pas de 4,77 Mips pas plus que la fréquence d'horloge de l'AGC n'était de 85KHz) soit la moitié de celle de l'IBM PC.

Je préfère arrêter là car les légendes urbaines ont la vie dure et surtout en dehors du domaine de l'informatique spatial, on trouve toujours des gens pour y croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
bernardw


avatar

Masculin Nombre de messages : 1745
Age : 60
Localisation : Brétigny sur orge
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Lun 9 Aoû 2010 - 11:54

Kostya a écrit:
bernardw a écrit:
...
C'etait un calculateur en avance sur son temps, mais beaucoup de technologie employer n'existe plus, processeur, mémoire a tore, mémoire corde à tores magnétiques. Les calculatrice de fin des année 70 était déjà plus puissante que lui, avec des possible en plus il était programmable, donc on pouvait facilement changer le programme au lieu de retricoter la rom.

voici en resumer les caractéristique :
85 KHz, 32K de ROM et 4K de RAM

caractéristique de IBM PC de base (sortie en 1981, mais conçue avant 1980(1975))
4.77 MHz, 64K de ROM et 16K de RAM

Maintenant on pourrait remplacer l'AGC par un micro controleur avec les même caractéristique, mais avec un volume plus petit, moins de consommation et plus rapide.
Bernard
Un ordinateur, c'est un tout et pas seulement le matériel qui est toujours un peu rustique en spatial comparé à ce qui se fait sur Terre dont l'environnement est plus clément (au demeurant, malgré leurs inconvénients en matière de temps d'accès trop long, la techno des mémoires de l'AGC était la seule alors à pouvoir résister à l'environnement spatial et l'IBM PC cité ne survit pas plus de quelques minutes dans ces conditions). Le logiciel et les algorithmes inventés par le Draper Labs surclassaient, et de loin, le contenu des ROM d'un IBM PC dont il reste peu de chose de nos jours alors que certains principes de programmation de l'AGC sont encore utilisés dans le domaine spatial. Mais là encore, la comparaison est hors de propos: on ne compare pas une machine grand public à micro-processeurs des années 80 avec un ordinateur fabriqué sur mesure 20 ans plus tôt par le meilleur labo informatique de son époque (et encore à la pointe aujourd'hui si on compare justement aux productions de MickeySoft genre Windaube). A propos d'ailleurs du résumé (un peu hâtif à mon sens), les chiffres de capacité mémoire indiqués ci-dessus pour l'AGC mélangent les Kmots et les Ko... L'AGC était un vrai 16bits (bus 16 bits contrairement à l'IBM PC de première génération qui se trainait encore un bus 8-bits et la mémoire segmentée que cela implique) multi-tâches et temps réel avec une horloge de 2Mhz (il ne faut confondre fréquence d'horloge en Hz et vitesse d'exécution en Kips => non, la puissance d'un PC de 1980 n'est pas de 4,77 Mips pas plus que la fréquence d'horloge de l'AGC n'était de 85KHz) soit la moitié de celle de l'IBM PC.
Je préfère arrêter là car les légendes urbaines ont la vie dure et surtout en dehors du domaine de l'informatique spatial, on trouve toujours des gens pour y croire.

Ils n'ont pas fait confiance à l'AGC car tous les ordres venait de la terre alors que l'ATV lui est autonome. La notion de multitâche existait depuis longtemps sur les gros systèmes, mais le systèmes de file d'attente de l'AGV ressemble plus a Windows qu'a du multitâche. et la longueur des mot c'est 15 bit + la parité, le processeur 8088(IBM) était capable de travailler sur des mot de 16 bit reel. L'informatique était a ce moment la a ces début et en pleine révolution. Et le problème en aéronautique il faut du temps pour tester et fiabiliser. et c'est toujours le cas, Hubble a été équipé d'un processeur 486 alors que l'on utilisait des Pentium III. Quand a la vitesse d'horloge l'IBM PC etait de 4.77 Mhz et de 8Mhz pour les compatibles( vitesse max du 8088)et 1 Mhz pour l'Apple II, chez moi 11,7 microsecondes fait environ 85 Khz par contre on ne sait pas si il traitre les instruction en 1 cycle pas comme le 8088 qui pour certaine instruction avait besoin de plusieurs cycle.

C'est sur quand 1963 il était très en avance pour son temps mais dans ces temps les évolutions était très rapide. mais on ne peut pas dans ces domaines tous changer en permanence. donc a partir d'une base fiabilisé on ne fait que des évolution ( passé du block 1 au block 2 pour aller sur la lune)


Bernard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bernardw


avatar

Masculin Nombre de messages : 1745
Age : 60
Localisation : Brétigny sur orge
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Lun 9 Aoû 2010 - 12:24

L'AGV est un système embarqué

La plus grande partie des systèmes électroniques complexes utilisés de nos jours sont des systèmes embarqués : téléphones mobiles, horloges, baladeurs, récepteurs GPS, électroménager, automobile, transport aérien/maritime/fluvial. Les systèmes embarqués se démarquent des systèmes informatiques traditionnels selon plusieurs aspects :

* Ils sont soumis à des contraintes de taille (intégration), de consommation électrique (autonomie) et de coût importantes (grande série) ;
* Ils sont en général dédiés à une tâche bien précise. La taille des programmes et la quantité de mémoire (vive et morte), dont ils disposent, sont modestes (face à un micro-ordinateur) ;
* Ils doivent communiquer avec des dispositifs d'entrées-sorties (IO) : boutons, relais, résistances variables, optocoupleurs, moteurs électriques, LED, circuits intégrés logiques, etc. ;
* Ils n'ont parfois aucun dispositif d'interface homme-machine (IHM) : ni clavier, ni écran, ni disque, ni imprimante, etc. Par exemple, le contrôleur d'injection de carburant du moteur d'une automobile est totalement invisible pour le conducteur.

Bernard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11485
Age : 42
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Lun 9 Aoû 2010 - 12:28

bernardw a écrit:
L'AGV est un système embarqué

La plus grande partie des systèmes électroniques complexes utilisés de nos jours sont des systèmes embarqués : téléphones mobiles, horloges, baladeurs, récepteurs GPS, électroménager, automobile, transport aérien/maritime/fluvial. Les systèmes embarqués se démarquent des systèmes informatiques traditionnels selon plusieurs aspects :

* Ils sont soumis à des contraintes de taille (intégration), de consommation électrique (autonomie) et de coût importantes (grande série) ;
* Ils sont en général dédiés à une tâche bien précise. La taille des programmes et la quantité de mémoire (vive et morte), dont ils disposent, sont modestes (face à un micro-ordinateur) ;
* Ils doivent communiquer avec des dispositifs d'entrées-sorties (IO) : boutons, relais, résistances variables, optocoupleurs, moteurs électriques, LED, circuits intégrés logiques, etc. ;
* Ils n'ont parfois aucun dispositif d'interface homme-machine (IHM) : ni clavier, ni écran, ni disque, ni imprimante, etc. Par exemple, le contrôleur d'injection de carburant du moteur d'une automobile est totalement invisible pour le conducteur.

Bernard

[Modo] ATTENTION on s'éloigne du sujet qui je le rappelle était : Ordinateur Apollo 11... "j'ai appris que apparement , le instruments, ordinateurs ... à bord de LEM et du CSM ne serait pas plus puissant qu'une simple calculatrice de super marché ?"

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
Kostya


avatar

Masculin Nombre de messages : 3747
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Lun 9 Aoû 2010 - 13:34

bernardw a écrit:
...
Ils n'ont pas fait confiance à l'AGC car tous les ordres venait de la terre alors que l'ATV lui est autonome.
L'ATV est un joyau qui restera encore longtemps inégalé y compris hors d'Europe mais on a mis le temps pour l'accoucher (plusieurs générations de programmeurs y ont travaillé contre une poignée d'individus pour Luminaris et Colossus): il ne faut pas oublier que l'AGC, logiciel compris, est sorti en moins de 10 ans (et deux générations Block I & II comme tu le notes) mais si tout était fait depuis le sol alors je me demande bien à quoi servait le DSKY ?

bernardw a écrit:
La notion de multitâche existait depuis longtemps sur les gros systèmes,...
Sérieux ?! Au début des années 60 (Gamma 60 mis à part: cocorico !), on en était encore sur IBM et UNIVAC au traitement batch... La théorie du multi-tâches préemptif sortait juste des labos type MIT ou UCSD et ne sera commercialisée que plus tard sur PDP. On parlait d'ailleurs plutôt alors de temps partagé mais on était loin du mécanisme de préemption (à base de niveau de priorité des tâches si on veut être strict) mis en place pour Apollo et indispensable pour faire du temps réel dur.
bernardw a écrit:
...mais le systèmes de file d'attente de l'AGV ressemble plus a Windows qu'a du multitâche.
C'est du multi-tâche à priorité (avec même du délestage pour gérer la charge processeur sans quoi, le LM d'Apollo 11 n'aurait pas produit d'alarme et se serait planté tout bonnement) avec l'utilisation de pagination pour éviter l'écrasement des contexte entre tâches mais là, affraid affraid affraid pitié, évitons de comparer Windaube avec Luminaris et Colossus car jamais, même aujourd'hui en 2010 avec Windows 7, je ne confierais ma vie à un logiciel qui se bloque une fois par jour sans qu'on sache pourquoi et affiche des performances de scheduling même pas déterministe (la certification DO-178 de Windows n'est pas pour demain megalol). 30 ans plus tard, le logiciel de Spot 1 ne faisait guère mieux qu'Apollo en matière de temps réel dur=> c'est une simple "machine à laver" comme on en met encore en orbite en 2010 dans le domaine des télécoms.

bernardw a écrit:
et la longueur des mot c'est 15 bit + la parité,
Heureusement qu'il y avait un bit de parité qu'il faut bien stocker quelque part (il est stocké où sur un PC de 1980 le bit de parité mémoire ?) sinon au premier SEU (sur les quelques Thinkpad envoyés là-haut, on a dénombré par scrutage mémoire jusqu'à un SEU à l'heure), l'ensemble serait partie en quenouille... D'ailleurs, les registres internes du processeur avaient aussi, comme tout bon microprocesseur, des bits d'overflow et de signe mais quand les constructeurs annoncent les tailles de registre de leurs processeurs, ils ne disent jamais 14-bit ou 30-bit.

bernardw a écrit:
le processeur 8088(IBM) était capable de travailler sur des mot de 16 bit reel.
Qu'il devait chargé en 2 cycles d'accès bus: c'est ce que j'appelle un faux 16bits contrairement au 68000 de la même époque que tout le labo IBM voulait utiliser à la place mais les accords commerciaux avec Intel en ont décidé autrement (un prototype du PC utilisait même un 8080 comme l'Altaïr et donc ils n'ont eu que peu de mal à upgrader l'architecture au 8088). Une autre comparaison avec le 8088: le processeur d'Intel contient 29000 transistors, celui de l'AGC avec ses 2800 circuits de 2 portes NOR à 3 entrées n'en est en fait qu'à un peu plus de la moitié (pas sûr qu'il ne s'agisse pas là d'un point singulier si l'on régresse la loi de Moore vers l'Apollo, ce qui sortirait de son domaine de validité vu qu'elle s'applique au µ-processeurs) puisqu'en techno RTL, il faut 3 transistors par porte NOR (soit 6 transistors par circuit) => 2*3*2800=16800 pour le Block II qui a volé contrairement au Block I qui comportait 24600 transistors... Pour revenir au sujet comme le requiert Apolloman: à ma connaissance, y'avait pas beaucoup de calculette dans les années 60 (et même 70 ?) qui affichaient de tels chiffres. En fait, lorsque la légende urbaine parle d'une calculette, on devrait dire 2 calculettes puisqu'il y a avait deux AGC (un dans le LM et un dans le CM), ce qui a sauvé la mission Apollo 13. Sur un PC, elle est où la redondance ?
Donc les processeurs des AGC comptaient un total de 33600 transistors soit 4600 de plus qu'un IBM PC de 1981 (et je compte même pas les transistors du MARCO4418 de l'AGS du LM qui n'intervenait qu'en secours normalement et dont TRW garde jalousement le secret).

bernardw a écrit:
L'informatique était a ce moment la a ces début et en pleine révolution. Et le problème en aéronautique il faut du temps pour tester et fiabiliser. et c'est toujours le cas, Hubble a été équipé d'un processeur 486 alors que l'on utilisait des Pentium III. Quand a la vitesse d'horloge l'IBM PC etait de 4.77 Mhz et de 8Mhz pour les compatibles( vitesse max du 8088)et 1 Mhz pour l'Apple II, chez moi 11,7 microsecondes fait environ 85 Khz par contre on ne sait pas si il traitre les instruction en 1 cycle pas comme le 8088 qui pour certaine instruction avait besoin de plusieurs cycle.
11,7 µs, c'est le temps de cycle des accès mémoire (lents comme déjà évoqué vu la techno: un peu comme si on avait essayer de faire tourner un PC avec de la mémoire FLASH plutôt que de la RAM). L'horloge interne des circuits RTL était quand à elle de 1MHz et générée par division d'un quartz de 2MHz (celui du vieux PC qui traine dans ma cave a encore 4,77J marqué dessus et est lui aussi plusieurs fois divisé avant d'attaquer les diverses parties de la carte) comme l'Altaïr, 15 ans plus tard. Le cycle principal utilisé était lui encore 2 fois plus lent (500KHz) et servait à une boucle de 102.4KHz dans laquelle s'inscrivait tous les autres cycles suivant les phases de vol. En fait, quand on parle d'horloge de l'AGC, on devrait là aussi parler d'horlogeS comme dans tout ordinateur un peu sophistiqué (notamment dans le domaine temps réel dur), il y a plusieurs horloges.

bernardw a écrit:
C'est sur quand 1963 il était très en avance pour son temps mais dans ces temps les évolutions était très rapide.
Encore plus rapide que la loi de Moore => voir plus haut.

Kostya
P.S.: Ca veut dire quoi le V dans AGV ? J'avoue mon ignorance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
bernardw


avatar

Masculin Nombre de messages : 1745
Age : 60
Localisation : Brétigny sur orge
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Ordinateurs Apollo 11   Lun 9 Aoû 2010 - 15:02

[Modo] ATTENTION on s'éloigne du sujet qui je le rappelle était : Ordinateur Apollo 11... "j'ai appris que apparement , le instruments, ordinateurs ... à bord de LEM et du CSM ne serait pas plus puissant qu'une simple calculatrice de super marché ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ordinateurs Apollo 11
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Historique spatial :: USA-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit