PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 ISS : expédition 28

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DGFIP




Masculin Nombre de messages : 892
Age : 49
Localisation : La Roche Chalais
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Lun 27 Sep 2010 - 18:03

... et le Poster de l'Expédition ... de plus en plus délirant !



PDF 800,52 Ko : http://sfa.nasa.gov/MISSIONPOSTERS/exp28/Exp%2028%20poster%20Supermen%20Web.pdf
Page Nasa : http://sfa.nasa.gov/products.cfm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frandu12




Masculin Nombre de messages : 4775
Age : 26
Localisation : Millau (aveyron)
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Lun 27 Sep 2010 - 18:05

j'adore il sont vraiment fou à la NASA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actualite.spatiale.free.fr
Doc




Masculin Nombre de messages : 1591
Age : 30
Localisation : Basse-normandie
Date d'inscription : 14/03/2010

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Jeu 2 Déc 2010 - 10:33

La jaxa tient à annoncer que l'astronaute Satoshi Furukawa a été nommé en tant qu'ingénieur de vol de l'Expédition 28 pour lequel il est actuellement en cours de formation tant au Japon qu'à l'étranger. Il est prévu de vivre dans l'ISS pendant six mois dès la fin du mois de mai 2011.

Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Mer 5 Jan 2011 - 1:47

Satoshi Furukawa, via Twitter, vient de révéler quel sera son patch personnel de mission


Revenir en haut Aller en bas
Dolise




Masculin Nombre de messages : 195
Age : 45
Localisation : voie lactée
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Lun 14 Fév 2011 - 14:52

deux photos de Mike Fossum a l' entrainement dans l'eau le 03 février


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dirk De Winne




Masculin Nombre de messages : 1274
Age : 33
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Lun 14 Fév 2011 - 17:31

ça doit être sympa une mission avec Satoshi Furukawa, il est tout sourire ce gars Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seb




Masculin Nombre de messages : 1204
Age : 33
Localisation : somme
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Ven 11 Mar 2011 - 18:08

patch de soyouz tma02m
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité




MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Ven 11 Mar 2011 - 19:34

Logo de la mission inspiré d'un dessin d'un petit garçon de 8 ans, Kati Ikramov, qui sera invité à Baïkonour pour le décollage

Revenir en haut Aller en bas
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13628
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Dim 13 Mar 2011 - 10:20

Le Japon a semble-t'il calqué sa politique en matière de vols habités sur celle de l'Europe. Un corps d'astronautes, une participation à l'ISS (notamment Kibo et l'HTV) et l'utilisation des moyens de transports US ou Russes en achetant des sièges.
Par ailleurs une politique assez ambitieuse de lancement de satellites terrestres, et des sondes qui vont explorer avec de jolis succès le système solaire (aïe ... pour Venus cela n'est pas dans la poche).
Donc de quoi être présent sur le segment spatial avec un budget pas forcément extensible.

Surtout que là avec les destructions, .... il va y avoir des priorités à assurer pour aider la population et tout remettre en état avec probablement des normes encore plus draconiennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidjay




Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 35
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Lun 30 Mai 2011 - 0:03



Attention ça pique !

Pour certains elles engendrent de la panique, certains autres la chasse sans même la connaître un petit peu ! Parfois c’est simplement son apparence qui effraie, plus de doutes possibles se sont bien les araignées dont il s’agit dans cette article. Avec la venue de STS-134, ces petites bêtes qui font peur et qui piquent sont maintenant de nouveau à bord de la station spatiale internationale. Une paire « d’arachnidonautes » à l’orbe d'or est arrivée à la Station spatiale internationale, avec le lancement de la navette Endeavour la semaine dernière, dans le cadre d'une expérience scientifique.

Les deux petites araignées dotées de huit pattes chacune, se font appeler là-haut des "arachnidonauts". Elles forment un équipage de seulement deux membres. Leur nom ? Gladys et Esméralda. Ces deux arachnides se sont déjà bien installés à bord du laboratoire orbital, puisqu’après une semaine de micro-gravitée, elles auraient déjà entreprises le tissage de leur nouvelle toile spatiale. C'est d’ailleurs l'idée de départ. Gladys et Esméralda font partie d'une étude ayant une durée de 45 jours et ayant comme objectif d’observer de quelles façons la microgravité affecterait le comportement des araignées, et en particulier leur capacité à tisser leur toile. Gladys et Esméralda sont venimeuses certes, cependant leur espèce, qui est répandue partout dans les Amériques, n'est pas considérée comme dangereuse pour l'homme.

Pour nourrir ces deux araignées durant leur odyssée spatiale, un essaim de mouches à été également monté à bord, par l’équipage de Kelly. Bien que ces insectes malheureux soient le « dîner » de Gladys et Esméralda, les scientifiques devront également observer comment l'apesanteur affecte ces mouches, notamment en ce qui concerne leur développement et leur comportement. Jusqu'à présent, l'expérience semble bien se dérouler. " Esméralda et Gladys sont en bonne santé, et deux toiles ont été tissées» « Les mouches sont aussi en bonne santé et une bonne colonie apparaît déjà avec ces mouches, les nymphes et les larves notamment. La science progresse bien et comme prévu.", selon un responsable de la NASA.

Toutefois il est bon de préciser que Gladys et Esméralda ne sont pas les premières araignées à avoir bénéficiées d’un voyage dans l'espace. Cet honneur revient à Arabella et Anita, deux araignées qui avaient rendue visite à la station Skylab en 1973. Après quelques difficultés initiales, Arabella avait finalement filée une toile acceptable selon les scientifiques, mais bien moins robuste que la même au préalable observée sur terre. Les « corps » ou plutôt les restes des exosquelettes d'Anita et Arabella sont revenus sur terre telles de minuscules pièces et sont conservés au Smithsonian Air and Space Muséum à Washington, DC.

Huit araignées avaient également été envoyée avec la navette Columbia et STS107en 2003. L’équipage d’astronautes n’est jamais rentré sur terre. Les deux araignées livrées par Kelly à la station spatiale ce mois-ci ne sont pas les premières à avoir volée par le biais de la navette spatiale Endeavour. Endeavour pour STS-126 en 2008, leur avait également joué le rôle de « taxi arachnide » pour la première fois, transportant ainsi deux spécimens à la station spatiale pour des expériences de tissage. Bon vol mesdemoiselles !




ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
Sidjay




Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 35
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Mer 1 Juin 2011 - 23:23

Aller… un peu de douceur dans ce monde de brutes !
La «saison des datchas» à commencée aujourd’hui dans le segment russe de la station spatiale internationale (ISS), alors que tous les yeux étaient braqués sur le retour de Kelly et de ses coéquipiers, l'équipage de la station lui, à jardiné.

En effet, ce fut aujourd'hui que le commandant de l'ISS 28 Andrei Borisenko s’est chargé du montage de la « Lada mini-serre », il à remplacer le logiciel de gestion hygro/thermo de cette dernière et aura sans nuls doutes aujourd'hui mème procédé à la validation des tests de mise en service. La petite serre avait été démantelée en avril de l'an dernier, tache nécessaire dirons-nous, de sorte à remplacer son unité de contrôle devenue obsolète ainsi que dans l'objectif d’agrandir sa zone de culture.

Avec ce montage d’aujourd’hui, les cosmonautes de l’ISS pourront planter deux autres cultures différentes dans deux autres chambres de cultures, nouvellement assemblées. Y sera notamment semé, du blé-nains et des tomates-naines. Le blé a déjà été cultivé en orbite vers la fin 2009, l'ingénieur de vol de l’EXP. 21/22 Maxim Surayev avait semé des graines qui trois mois plus tard eurent fait obtenir une très bonne récolte, qu'il a d’ailleurs ramenée sur Terre. Mais les tomates n'ont pas encore été développées dans l'espace. Selon le TARR-ITASS, durant l’Expédition 5 Nikolaï Boudarine aurait fait une tentative avec des graines de tomates, mais n'aurait obtenu que de « simple » pousses vertes (herbacées) sans l’ombre du moindre légume.

Cette petite serre Lada se compose:
*D’une unité de commande, d’une unité d'éclairage (d’ailleurs ça m’intéresse…lampes au sodium ou pas ?),
*D’une chambre « Leaf »,
*D’un module Root
et
*D’une réserve en eau.

La serre Lada garantit une flexibilité maximale, ses dimensions sont quatre fois plus réduites par rapport à la Svet, une serre visiblement similaires utilisées à bord de Mir. Les taches de travail y étant allouées comprennent:

*Le montage et la préparation du matériel pour des performances scientifiques,
*Une étude des caractéristiques du mode (air-eau) de cette serre Lada, dans des conditions de vol spatial (notion importante).
*Une étude portée sur la culture elle-même, telle qu’appliqué sur des dispositifs de serre standard.
*Une étude portée sur l’impact qu’aurais le vol spatial sur la croissance et l'évolution des plantes utilisés dans les serres spatiales.
*Une étude sur la germination et la viabilité des plantes à long termes.
*Une étude portée sur la bioclimatologie et sur l'évolution des plantes.
*Une étude sur la propriété de reproduction des plantes cultivées en serres spatiale et évidemment sur la production d’une nouvelle génération de semences spatiale et enfin
*Une étude sur la composition chimique des plantes et des semences cultivées dans l’espace.

L'Agence spatiale fédérale russe (Roskosmos) a rapporté mercredi que le "semis » des graines des tomates et de blé nain dans cette serre est prévue pour le 3 Juin soit dans deux jours. Il est rapporté que les cosmonautes effectueront une « moisson Wink » À la fin de l'été, dans environ 90 jours ultérieurement à la plantation des graines. La superficie de chaque support d’enracinement du block mini-serre Lada reste petit, à savoir seulement 15 par 23 soit 15 plants en Largeur et 23 plants en longueur. Au lieu d’un bon sol de type beauceron, les jeunes pouces devront s’accoutumer d’un matériau poreux avec irrigation gérée par ordi. Pas de capillarité puisque nous somme dans l’espace, ce sera l'ordinateur qui gérera et ajoutera de l'eau doté d’une dose de solution nutritive minérale. La plante sera évidement tentée de pousser vers la lumière, pas de problèmes ce paramètre sera également assuré par un dispositif d'éclairage de la serre Lada.

Ce «jardin» orbitale n'est pas seulement une source de légumes frais pour cosmonautes en manque de légume au cours d'un long vol, mais bien un soutien psychologique. De nombreux astronautes expérimentés ont admis que pendant les longs vols ils étaient prêts à passer des heures à admirer les fleurs qui poussaient dans la serre. L'ISS offre une plate-forme idéale pour mener des expériences de ce type. Les principaux domaines de recherche de la station spatiale int. Comprennent la recherche de l'homme, la médecine spatiale, les sciences de la vie, les sciences physiques, l'astronomie et la météorologie.
ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13628
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Jeu 2 Juin 2011 - 7:52

Citation :
Ce «jardin» orbitale n'est pas seulement une source de légumes frais pour cosmonautes en manque de légume au cours d'un long vol,

Avec l'offensive agressive du "concombre masqué" (puisque ce n'est probablement pas un concombre qui est responsable) en Europe .... il vont avoir bien du mal à obtenir l'autorisation de déguster une mini-tomate si ça pousse.
Les biologistes vont vouloir d'abord que la tomate soit analysée sous toutes les coutures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidjay




Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 35
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Jeu 2 Juin 2011 - 9:09

montmein69 a écrit:
Citation :
Ce «jardin» orbitale n'est pas seulement une source de légumes frais pour cosmonautes en manque de légume au cours d'un long vol,

Avec l'offensive agressive du "concombre masqué" (puisque ce n'est probablement pas un concombre qui est responsable) en Europe .... il vont avoir bien du mal à obtenir l'autorisation de déguster une mini-tomate si ça pousse.
Les biologistes vont vouloir d'abord que la tomate soit analysée sous toutes les coutures.

Ils n’en obtiendront peut-être pas !
En serre, il est plus qu’indispensable de favoriser la nouaison. La nouaison est la phase initiale de la formation du fruit. C'est le moment où l'ovaire de la fleur ainsi obtenue se transforme en fruit après la fécondation. Or, sur ISS et dans cette nouvelle serre "LADA", il n'y aura évidemment pas de mouches ni de bourdons ni autres insectes "poilus", susceptibles de favoriser cette pollinisation et donc la nouaison en découlant. Il faudra faire autrement!

Sur terre, cela peut se faire par différentes méthodes :

*vibreurs électriques.
*ventilation forcée.

A noter que nous (les botanistes) avons de plus en plus recourt à des insectes auxiliaire, employés à cet effet.
À défaut de fécondation, la nouaison peut aussi être améliorée et obtenue par des traitements des fleurs à l'aide d'hormones (auxines). L’auxine est, en physiologie végétale, une phytohormone de croissance végétale qui est indispensable au développement des plantes. Le terme d’auxine a été étendu à un ensemble de substances naturelles aux propriétés analogues ainsi qu’à des hormones de synthèse. En ont-ils a bord?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13628
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Ven 3 Juin 2011 - 10:04

Sidjay a écrit:

Sur terre, cela peut se faire par différentes méthodes : [/u]
*vibreurs électriques.
*ventilation forcée.

Gaffe à la censure et à la mise en examen pour ces techniques industrielles d'aide active à la sexualité tomatesque (sans consentement clairement exprimé de l'intéressée) megalol

Pour quelques plants ... cela doit pouvoir se faire à la main de caresser le pistil pour mettre ensuite du pollen sur l'ovule (avec une brosse à cils aimablement prêtée par une astronaute) ?

A partir de là .... des fruits se formeront-ils .... c'est effectivement à vérifier expérimentalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidjay




Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 35
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Dim 19 Juin 2011 - 23:13

A mon plus grand bonheur, j’y ai eut droit ce matin Wink ! Eux aussi..
Les six hommes actuellement en vol à bord de la Station spatiale internationale forment un équipage diversifié, mais sont aussi et surtout des papas dévoués, qui à ce jour n’était que de pauvres père de famille coincés en orbite, loin de chez eux. Heureusement, la technologie moderne conserve les liens de famille. En effet, le lien Internet les emails mais également les nombreuses conférences vidéo sans omettre le téléphone à protocole Internet aident l'équipage de la Station spatiale à rester en contact avec leur famille et leur amis. Ce matériel de communication à été utilisé aujourd’hui (jour de fête des pères) mais restera disponible pour les week-ends de leurs missions. L'équipage de la station comprend trois cosmonautes russes, deux Américains et un astronaute japonais. Tous ensemble, les habitants de cette station on laissés un total de 12 enfants et un bébé derrière eux, sur terre. Certains de ces enfants ont regardés leur papas partir dans l'espace le 7 Juin dernier, quand leur fusée russe Soyouz fut lancée vers la station pour une mission de six mois.

Un des hommes présent à bord de ce Soyouz n’était autre que le vétéran Mike Fossum, astronaute de la NASA, qui est l’heureux papa de quatre enfants. La femme de fossum, les trois grands et Terry le plus jeune, ont regardés le lancement de la fusée Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. «Ce fut un lancement fantastique, les six mois là-haut vont passer en un rien de temps, et j'espère que vous vous êtes amusés," dit alors Kenny Fossum un dés plus jeunes fils de mike. «Ils vont passer très vite, j'ai hâte de vous voir», avait répondu Fossum. Il poursuit par le "Tu me manques déjà."

En plus d'appels téléphoniques ou de l’e-mail, les astronautes sur la station spatiale peuvent également envoyer des messages ou des photos à leur famille et leurs amis via Twitter en utilisant une connexion Internet fournie par le centre de contrôle de la mission. L’Astronaute de la NASA Ron Garan, papa de trois fils, présent sur la station spatiale depuis avril, a régulièrement envoyé des photos de la Terre sur Twitter et entretient un blog actif depuis l'espace, appelé fragiles Oasis (on en a déjà parlé sur ce fofo). Si vous y allez, la dernière photo, qu’il à posté date du 12 Juin et montre un coucher de soleil sur Terre vue de l'espace.

Fossum, à 53 ans, est actuellement ingénieur de vol pour l’Expedition 28. Plus tard il devrait prendre le commandement de l'expédition 29. Fossum est parti dans l'espace avec deux coéquipiers: l'astronaute japonais Satoshi Furukawa (qui a deux enfants) et le Russe Sergei Volkov, qui a un fils et qui est lui-même le fils du cosmonaute Alexandre Volkov. Deux autres cosmonautes complètent l'équipage de la station. Alexander Samokutyaev, qui a une fille, Anastasia, et Andrey Borisenko, qui a un fils, Ivan.

ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
ecapes




Masculin Nombre de messages : 70
Age : 59
Localisation : Loire-atlantique - Morbihan
Date d'inscription : 16/04/2011

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Jeu 23 Juin 2011 - 8:58

L'exercice préféré des nouveaux arrivants dans la station, faire le superman ( à rapprocher du poster de mission en début de sujet ):



source: http://www.spaceflight.nasa.gov/gallery/images/station/crew-28/ndxpage47.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8523
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Dim 31 Juil 2011 - 11:04

En marge de l'activité de Expedition 28, l'équipage a mis en service (intérieur) le prochain satellite amateur ARISsat-1 qui, depuis hier, diffuse des signaux y compris de la SSTV (télévision lente) vers la Terre. Les tests vont cesser sans doute le 31 juillet ou le 1er août car ce sera lors de la prochaine EVA (EVA 29) que les cosmonautes lanceront manuellement ce satellite dans l'espace. Certes ce n'est pas une première, mais cela permet à pas mal d'étudiants, et de radio amateurs de recevoir de la télémétrie, des images, et même des signaux codés en Morse (CW) depuis ce petit satellite (MicroSat). La NASA, l'ESA, la RKA, la JAXA sont parties prenantes de ces expériences pas trop onéreuses. Au fait le petit satellite qui est en fonction test sur l'ISS depuis 48 heures est bien reçu sur Terre grâce à des antennes spécifiques érrigées depuis longtemps sur plusieurs modules de la station (dont Colombus).
La mise en orbite se ferait le 3 ou le 5 août (?). up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Sidjay




Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 35
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Lun 1 Aoû 2011 - 17:23

Pour rappel, deux cosmonautes devront « sortir » travail à l'extérieur de la Station spatiale internationale cette semaine à l’occasion d'une EVA Russe.
Les ingénieurs de vol Sergei Volkov et Alexander Samokutyaev devraient quitter le sas Pirs vers 16 heures (heure de Paris) mercredi, puis devrons en profiter pour déployer dans la foulée, le petit satellite ARI-sat, équipé d'un émetteur conçu pour de la radiodiffusion amateur, comme nous le disait astro_notes. Pendant les six heures prévues pour cette sortie dans l'espace, les cosmonautes devront également installer des équipements de communication et devront aller remplacer les expériences scientifiques actuellement installées sur le module de service Zvezda. En outre, ils récupéreront une antenne de rendez-vous, vers la fin de leur sortie. Cette sortie dans l'espace sera le troisième pour Volkov mais la première pour Samokutyaev.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
Sidjay




Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 35
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Mar 2 Aoû 2011 - 19:29

Sidjay a écrit:

Attention ça pique !

Pour certains elles engendrent de la panique, certains autres la chasse sans même la connaître un petit peu ! Parfois c’est simplement son apparence qui effraie, plus de doutes possibles se sont bien les araignées dont il s’agit dans cette article. Avec la venue de STS-134, ces petites bêtes qui font peur et qui piquent sont maintenant de nouveau à bord de la station spatiale internationale. Une paire « d’arachnidonautes » à l’orbe d'or est arrivée à la Station spatiale internationale, avec le lancement de la navette Endeavour la semaine dernière, dans le cadre d'une expérience scientifique.

Les deux petites araignées dotées de huit pattes chacune, se font appeler là-haut des "arachnidonauts". Elles forment un équipage de seulement deux membres. Leur nom ? Gladys et Esméralda. Ces deux arachnides se sont déjà bien installés à bord du laboratoire orbital, puisqu’après une semaine de micro-gravitée, elles auraient déjà entreprises le tissage de leur nouvelle toile spatiale. C'est d’ailleurs l'idée de départ. Gladys et Esméralda font partie d'une étude ayant une durée de 45 jours et ayant comme objectif d’observer de quelles façons la microgravité affecterait le comportement des araignées, et en particulier leur capacité à tisser leur toile. Gladys et Esméralda sont venimeuses certes, cependant leur espèce, qui est répandue partout dans les Amériques, n'est pas considérée comme dangereuse pour l'homme.

Pour nourrir ces deux araignées durant leur odyssée spatiale, un essaim de mouches à été également monté à bord, par l’équipage de Kelly. Bien que ces insectes malheureux soient le « dîner » de Gladys et Esméralda, les scientifiques devront également observer comment l'apesanteur affecte ces mouches, notamment en ce qui concerne leur développement et leur comportement. Jusqu'à présent, l'expérience semble bien se dérouler. " Esméralda et Gladys sont en bonne santé, et deux toiles ont été tissées» « Les mouches sont aussi en bonne santé et une bonne colonie apparaît déjà avec ces mouches, les nymphes et les larves notamment. La science progresse bien et comme prévu.", selon un responsable de la NASA.

Toutefois il est bon de préciser que Gladys et Esméralda ne sont pas les premières araignées à avoir bénéficiées d’un voyage dans l'espace. Cet honneur revient à Arabella et Anita, deux araignées qui avaient rendue visite à la station Skylab en 1973. Après quelques difficultés initiales, Arabella avait finalement filée une toile acceptable selon les scientifiques, mais bien moins robuste que la même au préalable observée sur terre. Les « corps » ou plutôt les restes des exosquelettes d'Anita et Arabella sont revenus sur terre telles de minuscules pièces et sont conservés au Smithsonian Air and Space Muséum à Washington, DC.

Huit araignées avaient également été envoyée avec la navette Columbia et STS107en 2003. L’équipage d’astronautes n’est jamais rentré sur terre. Les deux araignées livrées par Kelly à la station spatiale ce mois-ci ne sont pas les premières à avoir volée par le biais de la navette spatiale Endeavour. Endeavour pour STS-126 en 2008, leur avait également joué le rôle de « taxi arachnide » pour la première fois, transportant ainsi deux spécimens à la station spatiale pour des expériences de tissage. Bon vol mesdemoiselles !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8523
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Mer 3 Aoû 2011 - 16:33

Attention début dans qqs minutes de l'EVA 29 sur l'ISS avec les "acteurs" Sergei Volkov et Alexander Samokutyaev. Cela tourne déjà sur NASA-TV.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8523
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Mer 3 Aoû 2011 - 21:22

Bonne nouvelle l'EVA29 s'est déroulée par un excellent ciel clair, sans nuage clown .

Par contre mauvaise limonade pour les radio amateurs et étudiants universitaires impliqués dans le microsat ARISsat-1 / KEDR, si celui-ci a été sorti sans problème de la station, je dois ajouter sans ménagement, je notais en direct sur un forum adjacent au FCS que je trouvais que le satellite était bringuebalé d'un côté et de l'autre avec la crainte pour moi de voir se briser un pnneau solaire. Non cela n'a pas été ça, mais juste avant son larguage, on a noté l'absence de l'antenne VHF, seule l'antenne UHF était en place eek

A-t-elle été détruite pendant ces manoeuvres hazardeuses ou a-t-elle été cassé à la sortie de l'airlock :?: Tojours est-il qu'au final les cosmonautes ont rentré le microsat dans l'airlock
de Pirs pour revoir ça au calme. Déception de la communauté des fabriquants amateurs de satellites et des radio amateurs du service par satellite (~100.000 amateurs dans le monde).



Sur ce médiocre document photographié sur l'écran de mon PC sur NASA-TV on voit le microsatellite avec sa seule antenne (UHF) et il manque la même symétrique de l'autre côté du satellite. Déception pour moi et sans doute contrariété des cosmonautes.

Même pour les amateurs, la route de l'espace n'est pas pavée que de succès. Evil or Very Mad

Mais "the show must go on" et nous on a pas un déficit abyssal, d'ailleur on en a pas les moyens blbl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Sidjay




Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 35
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Mer 3 Aoû 2011 - 21:38



Astro-notes a écrit:

A-t-elle été détruite pendant ces manoeuvres hazardeuses ou a-t-elle été cassé à la sortie de l'airlock :?: Tojours est-il qu'au final les cosmonautes ont rentré le microsat dans l'airlock de Pirs pour revoir ça au calme.

C'est justement une question récurrente...Personne ne sait exactement où et quand cela aurait pu arriver....C'est dommage en tout cas!
L'antenne manquante risque tout de même de réduire les performances globales du satellite d'environ 50%, selon les dires d'un officiel de la NASA.
Il semble qu'effectivement astro-notes, l'antenne en question, soit en quelque sorte "cassée". Après avoir d'abord annulé le déploiement, les gestionnaires de la mission ont décidés d'aller de l'avant avec le déploiement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13628
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Jeu 4 Aoû 2011 - 11:04

Un article de NSF détaille cette EVA un peu tortueuse.
http://www.nasaspaceflight.com/2011/08/cosmonauts-russian-spacewalk-international-space-station/

Du fait du retard lié au déploiement du micro-satellite, l'une des grosses tâches prévue au cours de cette EVA n'a pu être réalisée : le déplacement d'un des deux bras manipulateur (le STRELA-1) du côté russe.
Il faut le relocaliser pour permettre après diverses réorganisations, l'installation du module russe supplémentaire MLM qui doit être satellisé par une Proton.

Citation :
The Strela relocation is required since DC-1 will need to be undocked from the ISS and disposed of in late 2012/early 2013 in order to free up the SM Nadir docking port for the arrival of the Russian Multipurpose Laboratory Module (MLM).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8523
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Sam 6 Aoû 2011 - 12:54

En marge de l'activité d'Expedition 28, NORAD a immatriculé le petit nanosat ARISSAT-1/KEDR de la façon suivante :

Rebaptème du satellite en RADIOSCAF-B en 37772 & 1998-067CK.

Notez que l'immatriculation ONU du satellite est 1998-067CK

J'avais pensé que son immatriculation serait dans la suite du vol du Progress M 10M 37396 & 2011-017A qui avait amené le nanosat sur l'ISS, et dans cette vision je pensais donc voir une immatriculation du genre 37397 & 2011-017B et bien non, c'était oublier que tout ce qui entre ou s'attache à l'ISS appartient à l'ISS et porte son immatriculation !

Du coup voilà pourquoi ARISsat-1 est immatriculé comme un morceau de l'ISS qui porte le numéro 25544 & 1998-067A ; il se nomme donc 37772 par le NORAD et 1998-067CK suivant l'ONU. Au fait la terminaison CK nous rappelle qu'il y a eu près de 90 morceaux satellisés et attachés en permanence ou pas sur l'ISS. Seuls les vaisseaux comme Soyouz et STS ont gardé leur propre numérotation, de même que les cargos Progress, ATV, et HTV. Pourquoi le satellite, pourtant baptisé par leurs géniteurs en ARISSat est devenu RADIOSCAF seon le NORAD, "va savoir" ?

En attendant le petit satellite fonctionne bien et renvoie des images SSTV de la Terre qui ne sont pas nulles.



Bon, oui, ce n'est pas de la HD 3D, mais c'est du bon travail d'amateur. up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Rémi-astronome




Masculin Nombre de messages : 639
Age : 19
Localisation : Quimper, 29 000
Date d'inscription : 05/05/2010

MessageSujet: Re: ISS : expédition 28   Lun 8 Aoû 2011 - 19:01

Mais comment les cosmonautes ont procédés? Le satellite allume des rétro fusée quand il est assez éloigné de l'ISS pour s'éloigner de l'orbite de cette dernière? Ou bien il est juste "lancé" à la main, sans vraiment un orbite à respecter?
Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ISS : expédition 28
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: ISS-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit