PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Giwa
Donateur
Donateur



Nombre de messages : 7463
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Mer 23 Avr 2014 - 13:06

noureddine2 a écrit:
Giwa a écrit:
A mon avis, il faut d’abord chercher à minimiser la masse totale de l’ascenseur et ne pas partir sur une forme conique à partir du sol, mais seulement à partir de l’altitude maximale que l’on peut atteindre avec une forme cylindrique en restant sous la limite de rupture.
peut être que je n'ai pas compris ta phrase : (à partir de l’altitude maximale que l’on peut atteindre avec une forme cylindrique en restant sous la limite de rupture.)
c'est quoi cette structure de forme cylindrique ? et à quelle hauteur elle peut s’élever ?
à section constante : je vais faire un petit schéma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Mer 23 Avr 2014 - 15:05


Par exemple pour le cylindre entre 0 et 1000 km ,on peut calculer un p moyen selon cette méthode:
L’équation semi-numérique est : p = 9,8. (6,38. 10 6/ (6,38. 10 6 +h)) 2 – 5, 283 .10 – 9(6,38. 10 6 +h)
Calculons p pour h= 1000 km = 10 6 m,
 p= 9,8. (6,38. 10 6/ (6,38. 10 6 +10 6)) 2 – 5, 283 .10 – 9(6,38. 10 6 +10 6)
P =7,29 m/s2

Donc pour le cylindre de 0 à 1 000 km, on peut prendre p# 8,55 m/s


Bien sûr cela reste approximatif, mais cela permet quand même d'évaluer les ordres de grandeur 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Mer 23 Avr 2014 - 16:57

Giwa a écrit:

Par exemple pour le cylindre entre 0 et 1000 km ,on peut calculer un p moyen selon cette méthode:
ce cylindre de 1 000 km est fabriqué avec quelle matière , et qu'elle est sa masse? et qu'est ce qui empêche ce cylindre de tomber ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Mer 23 Avr 2014 - 18:37

noureddine2 a écrit:
salut , je vais essayer de calculer la masse de du câble de l'ascenseur .
http://sciences-physiques.ac-dijon.fr/astronomie/systemes_cable/ascenseur/materiau.php
masse volumique du nanotube est
Citation :
 
Nanotube de carbone
Masse volumique » 1300 kg.m-3 ; Résistance à la rupture » 50 GPa  

pour calculer la masse d'un câble de longueur 100 000 km , on a :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_(unit%C3%A9)
on a 1 GPa = 1 milliard de Pa = 1 milliard N/m2
donc pour un nanotube de section 1 mm2 et de résistance à la rupture de 50 GPa , on a :
50GPa = 50 milliards N/m2 = 50 000 000 000 N / 1000 000 mm2 = 50 000 N / mm2
supposant 1 kg = une force de 5 N puisque variant entre 0 N et 10 N
1 kg correspond à 5 N
 c'est moins de 5 N car la décroissance n'est pas linéaire ce qui d'ailleurs rend le câble plus léger  et soumis à moins de tension,mais qui reste quand même très forte!
la masse qui correspond 50 000 N
est  10 000 kg

donc 50 GPa = 10 000 kg / mm2 = 10 tonnes / mm2 .
donc 1 mm2 peut supporter 10 tonnes .

maintenant calculons la masse d'un câble de 1mm2 et de longueur de 100 000 km
masse volumique = 1 300 kg/m3 donc 1 m câble de section 1 m2 pèse 1 300 kg /m x m2
et 1m de câble de section 1 mm2 pèse   1 300 kg / m x 1 000 000 mm2 = 1.3 gramme /m x mm2
donc  1m câble de section 1 mm2 pèse 1.3 grammes
1 km de câble pèse 1.3 kg .
1 000 km pèse 1.3 tonnes .

100 000 km pèse 130 tonnes .
un câble de 1 mm2 pèse 130 tonnes .

donc 1 mm2 peut supporter 10 tonnes .
et le câble de longueur 100 000 km et de section 1 mm2 pèse 130 tonne .
et pour supporter la tension du poids au niveau du géostationnaire  , la section du câble au niveau GEO sera maximal pour atteindre 1 m2 .
je vais chercher après la masse du câble conique de longueur 100 000 km et de section au GEO de 1 m2 et de section aux extrémités de 1 cm2 .

noureddine2 a écrit:
Giwa a écrit:

Par exemple pour le cylindre entre 0 et 1000 km ,on peut calculer un p moyen selon cette méthode:
ce cylindre de 1 000 km est fabriqué avec quelle matière , et qu'elle est sa masse? et qu'est ce qui empêche ce cylindre de tomber ?
Mais c'est le câble que vous avez envisagé dont ce cylindre n'est que la première portion, liée aux suivantes. Il faut ensuite continuer vos calculs de 1000 à 2000 km, puis 3000 à 4 000 km,etc.

 Le problème, c'est que la pesanteur ne varie pas de manière linéaire de 10 N/kg à 0 N/kg , mais selon une autre décroissance  et qu'il faut calculer le poids de ce câble par portion. 

Ce câble est suspendu au de-là de l'orbite géostationnaire par un contre-poids provoqué par la force centrifuge qui au de-là cette orbite devient plus grande que l'attraction vers la Terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Mer 23 Avr 2014 - 21:24

Giwa a écrit:
Mais c'est le câble que vous avez envisagé dont ce cylindre n'est que la première portion, liée aux suivantes. Il faut ensuite continuer vos calculs de 1000 à 2000 km, puis 3000 à 4 000 km,etc.

je pense qu'il y a un problème avec ce cylindre  , peut être qu'il sera fabriqué d'un métal fer ou acier ,
mais avec une longueur de 1 000 km il y a un risque de déformation du cylindre en métal .
je pense qu'un câble souple de nanotube de carbone est plus pratique et plus simple .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Mer 23 Avr 2014 - 23:14

noureddine2 a écrit:
Giwa a écrit:
Mais c'est le câble que vous avez envisagé dont ce cylindre n'est que la première portion, liée aux suivantes. Il faut ensuite continuer vos calculs de 1000 à 2000 km, puis 3000 à 4 000 km,etc.

je pense qu'il y a un problème avec ce cylindre  , peut être qu'il sera fabriqué d'un métal fer ou acier ,
mais avec une longueur de 1 000 km il y a un risque de déformation du cylindre en métal .
je pense qu'un câble souple de nanotube de carbone est plus pratique et plus simple .
Il doit y avoir un malentendu : ce cylindre, c'est le câble que vous proposez en nanotube de carbone : un câble tendu, donc rectiligne de section constant est par définition un cylindre; c'est la définition mathématique d'une telle forme que sa section soit grande ou petite et qui la distingue de la forme conique qui possède un sommet où se rejoignent les génératrices. 

J'en examine   seulement que la première portion entre 0 et 1000 km pour donner une estimation du champ de pesanteur moyen p , mais bien sûr ce câble n'est pas coupé et continue au-de-là . 
A partir de p, il est alors possible comme vous l'avez déjà fait de déterminer son poids  auquel il faudra rajouter les poids des parties suivantes  et vous verrez alors que le poids total est inférieur à celui que vous aviez calculé, mais toutefois dépassant toujours la limite de rupture de ce câble, d'où la nécessité en s'approchant de l'orbite géostationnaire de faire croître sa section pour éviter la rupture: ce câble ne répond plus alors à la définition mathématique du cylindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 6:28

noureddine2 a écrit:
salut , je vais essayer de calculer la masse de du câble de l'ascenseur .
http://sciences-physiques.ac-dijon.fr/astronomie/systemes_cable/ascenseur/materiau.php
masse volumique du nanotube est
Citation :
 
Nanotube de carbone
Masse volumique » 1300 kg.m-3 ; Résistance à la rupture » 50 GPa  

pour calculer la masse d'un câble de longueur 100 000 km , on a :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_(unit%C3%A9)
on a 1 GPa = 1 milliard de Pa = 1 milliard N/m2
donc pour un nanotube de section 1 mm2 et de résistance à la rupture de 50 GPa , on a :
50GPa = 50 milliards N/m2 = 50 000 000 000 N / 1000 000 mm2 = 50 000 N / mm2
...
maintenant calculons la masse d'un câble de 1mm2 et de longueur de 100 000 km
masse volumique = 1 300 kg/m3 donc 1 m câble de section 1 m2 pèse 1 300 kg /m x m2
et 1m de câble de section 1 mm2 pèse   1 300 kg / m x 1 000 000 mm2 = 1.3 gramme /m x mm2
donc  1m câble de section 1 mm2 pèse 1.3 grammes
1 km de câble pèse 1.3 kg .
1 000 km "pèse1.3 tonnes . Disons plutôt : La masse de 1000 km de câble est de 1,3 tonne car il s'avère crucial d'éviter toute confusion entre masse et poids dans nos raisonnements .

...
Reprenons vos calculs pour 1 000 km de portion de câble entre 0 et 1 000 km d’altitude.
La masse de cette portion sera donc 1,3 tonne ou 1 300 kg . On peut alors estimer son poids P= m p à P =1 300 x 8,55 = 11 115 N et sans doute un peu moins puisque la décroissance de p n'est pas linéaire; tablons sur 11 kN
Le câble d'un millimètre carré pouvant supporter 50 000 N soit 50 kN , la section de ce câble n'aura pas encore besoin d'être accrue puisque 11< 50
Il faut donc continuer à additionner le poids des portions suivantes du câble pour déterminer à partir de quelle altitude, il deviendra nécessaire d'augmenter la section du câble quand la limite de rupture de 50 N sera franchie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 10:12

Giwa a écrit:

L’équation semi-numérique est : p = 9,8. (6,38. 10 6/ (6,38. 10 6 +h)) 2 – 5, 283 .10 – 9(6,38. 10 6 +h)
Bon, prenons notre temps puisque la mise en chantier de l'ascenseur spatial n'est pas prévu pour demain, ni après-demain et passons à la portion entre 1 000  et 2 000 km .
Calculons tout d'abord p pour 2 000 km selon l'équation semi-numérique ci-dessus:
h= 2 000 km = 2. 10 6 m  et p  = 9,8. (6,38. 10 6/ (6,38. 10 6 + 2. 10 6 )) 2 – 5, 283 .10 – 9(6,38. 10 6 +2. 10 6)=5,64 #5,6 N/kg
 Prenons comme p moy = (6,4 + 5,6)/2 = 6,0 N/kg et donc le poids  de cette portion sera :

P = 1 300 x 6 = 7 800 N =7,8 kN , d'où un poids total : Σ P = 11+ 7,8 = 18,8 N

18,8 < 50 ... "jusque là tout va bien" !

PS : Si un courageux veut prendre la suite pour savoir jusqu'à quand "tout va bien" ... sinon vous aurez à patienter pour la suite de cette histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 10:26

Giwa a écrit:
noureddine2 a écrit:
1 000 km "pèse1.3 tonnes . Disons plutôt : La masse de 1000 km de câble est de 1,3 tonne car il s'avère crucial d'éviter toute confusion entre masse et poids dans nos raisonnements .

...
Reprenons vos calculs pour 1 000 km de portion de câble entre 0 et 1 000 km d’altitude.
La masse de cette portion sera donc 1,3 tonne ou 1 300 kg . On peut alors estimer son poids P= m p à P =1 300 x 8,55 = 11 115 N et sans doute un peu moins puisque la décroissance de p n'est pas linéaire; tablons sur 11 kN
Le câble d'un millimètre carré pouvant supporter 50 000 N soit 50 kN , la section de ce câble n'aura pas encore besoin d'être accrue puisque 11< 50
Il faut donc continuer à additionner le poids des portions suivantes du câble pour déterminer à partir de quelle altitude, il deviendra nécessaire d'augmenter la section du câble quand la limite de rupture de 50 N sera franchie.
la masse du 1er 1 000 km de section 1 mm2 est de 1.3 tonnes , mais on ne doit pas oublier qu'on veut faire monter une charge de 20 tonnes ,
je pense que par prudence , le 1er 1 000 km de câble doit supporter 20 tonnes de la charge + 1.3 tonnes du câble .
donc P = mg = 21 300 x 8.55 = 182 115 N = 182 KN .
on a la résistance de rupture est de 50 KN/mm2 , donc pour supporter 182 KN presque 4 x 50 KN ,
donc on doit avoir une section de 4 mm2 pour le premier 1 000 km
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 10:36

noureddine2 a écrit:
Giwa a écrit:

Reprenons vos calculs pour 1 000 km de portion de câble entre 0 et 1 000 km d’altitude.
La masse de cette portion sera donc 1,3 tonne ou 1 300 kg . On peut alors estimer son poids P= m p à P =1 300 x 8,55 = 11 115 N et sans doute un peu moins puisque la décroissance de p n'est pas linéaire; tablons sur 11 kN
Le câble d'un millimètre carré pouvant supporter 50 000 N soit 50 kN , la section de ce câble n'aura pas encore besoin d'être accrue puisque 11< 50
Il faut donc continuer à additionner le poids des portions suivantes du câble pour déterminer à partir de quelle altitude, il deviendra nécessaire d'augmenter la section du câble quand la limite de rupture de 50 N sera franchie.
la masse du 1er 1 000 km de section 1 mm2 est de 1.3 tonnes , mais on ne doit pas oublier qu'on veut faire monter une charge de 20 tonnes ,
je pense que par prudence , le 1er 1 000 km de câble doit supporter 20 tonnes de la charge + 1.3 tonnes du câble .
donc P = mg = 21 300 x 8.55 = 182 115 N = 182 KN .
on a la résistance de rupture est de 50 KN/mm2 , donc pour supporter 182 KN presque 4 x 50 KN ,
donc on doit avoir une section de 4 mm2 pour le premier 1 000 km
Pour le moment préoccupons nous seulement de la  résistance intrinsèque de ce câble à son propre poids .  
Plus tard nous nous préoccuperons des superstructures à supporter, mais il faudra dans cette étape ultérieure , examiner au préalable comment il sera possible d'assembler plusieurs câbles ensemble .  
Prenons notre temps et ne grillons pas les étapes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8481
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 10:38

Hello giwa comme annoncé ailleurs, je ne perds pas une miette de ce sujet avec l'intervenant noureddine2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 10:46

Astro-notes a écrit:
Hello giwa comme annoncé ailleurs, je ne perds pas une miette de ce sujet avec l'intervenant noureddine2.
Donc comme je le disais il va falloir continuer notre Σ P jusqu'à dépasser les 50 kN  ... et alors il sera temps de réfléchir à comment lier entr'eux plusieurs câbles pour monter plus haut  et aussi ensuite pouvoir supporter les superstructures  ... car un câble tout seul à part pour jouer aux fakirs  l'intérêt est nul ! Wink 

... Et je voudrais pas être tout seul à faire les calculs car le plaisir qu'on n'y trouve est quand même limité  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 11:36

Giwa a écrit:
Pour le moment préoccupons nous seulement de la  résistance intrinsèque de ce câble à son propre poids . 
je pense que c'est un mauvais choix , il faux tenir compte dés le départ de la charge à faire monter , sinon on va refaire tout le calcul .
j'ai déjà fait une erreur la masse du câble de section 4 mm2 n'est pas 1.3 tonnes mais 1.3 x 4 = 5.2 tonnes .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 12:06

Giwa a écrit:
... Et je voudrais pas être tout seul à faire les calculs car le plaisir qu'on n'y trouve est quand même limité  Wink

Yaka écrire proprement l'équation différentielle définissant la section en fonction de l'altitude, et ensuite on discrétise s'il n'y a pas de solution analytique évidente  biere 
Dans un premier temps, à charge nulle. Ensuite, raffiner en incluant la charge. Mais on doit pouvoir simplifier si la charge est suffisamment fractionnée pour qu'on puisse la modéliser comme une masse linéique constante qui s'ajoute sur toute la longueur du cable (ça pourrait être des ascenseurs espacés de 100 km par exemple, mais on modélise ça comme une distribution continue).
Enfin, ce que j'en dis...
(mais je suis presque sur que tous ces calculs trainent dans la littérature)

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 13:17

noureddine2 a écrit:

maintenant calculons la masse d'un câble de 1mm2 et de longueur de 100 000 km
masse volumique = 1 300 kg/m3 donc 1 m câble de section 1 m2 pèse 1 300 kg /m x m2
et 1m de câble de section 1 mm2 pèse   1 300 kg / m x 1 000 000 mm2 = 1.3 gramme /m x mm2
donc  1m câble de section 1 mm2 pèse 1.3 grammes
1 km de câble pèse 1.3 kg .
1 000 km pèse 1.3 tonnes .

100 000 km pèse 130 tonnes .
un câble de 1 mm2 pèse 130 tonnes .

donc 1 mm2 peut supporter 10 tonnes .
et le câble de longueur 100 000 km et de section 1 mm2 pèse 130 tonne .
et pour supporter la tension du poids au niveau du géostationnaire  , la section du câble au niveau GEO sera maximal pour atteindre 1 m2 .
je vais chercher après la masse du câble conique de longueur 100 000 km et de section au GEO de 1 m2 et de section aux extrémités de 1 cm2 .
on a : le câble de longueur 100 000 km et de section 1 mm2 a une masse de 130 tonnes .
ma méthode c'est d'envoyer dans l'espace des bobines de longueur 100 000 km en un seul morceau et de section 0.25 mm2 et de masse 130 tonnes /4 = 33 tonnes .
dans l'orbite GEO on va construire une usine qui fait le tressage ( la tresse ) .
on envoi des centaines de bobines de câble de section 0.25 mm2 . et l'usine spatial va s'occuper de faire le tressage de tous ces bobines de câbles .
si vous êtes d'accord je continus mes calculs .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 14:10

On ne peut confondre masse et poids : kg et tonne sont des unités de masse et le poids doit ici - pas comme dans la vie courante - être exprimé en newtons.

Voici les calculs jusqu'à 10 000 km d’altitude du poids d'un câble de section 1 mm2


D'après le tableau qui suit, la rupture de ce câble se produirait un peu après 10 000 km .
Il faudra  donc avant cette altitude augmenter la section du câble :  nous verrons ce problème demain ou après demain ... comme on dit dans le midi ; et à ce sujet, il faut déjà avoir à l'esprit qu'un câble d'un mm2 est déjà un assemblage d'une multitude de nanotubes de carbone ... car un nanomètre, c'est un milliardième de mètre ou un millionième de mm et donc un 1 mm 2 = 10 12 nm 2  ... un million de milliards !

Sinon une bonne nouvelle pour les calculs à partir de 10 000 km, les variations diminuent et peuvent être linéarisées sur des intervalles plus grands  de 4000 km en 4 000 km 

h(Mm)0123456810
p(N/kg)9,87, 35,64,53,653,02,51,91,4
pmoy(N/kg) 8,556,05,054,63,82,752,31,95
 P (kN) 117,86,55,94,953,66,05
ΣP(kN) 1118,825, 331,2536,239,845,851
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 16:18

Giwa a écrit:


h(Mm)0123456810
p(N/kg)9,87, 35,64,53,653,02,51,91,4
pmoy(N/kg) 8,556,05,054,63,82,752,31,95
 P (kN) 117,86,55,94,953,66,05
ΣP(kN) 1118,825, 331,2536,239,845,851
donc le 50 KN/1mm2 est dépassé à 10 000 km .
on va passer à 2 mm2 pour avoir une capacité de 2x50KN = 100  KN
à quelle altitude  le poids du câble va atteindre 100 KN ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoann




Masculin Nombre de messages : 5186
Age : 31
Localisation : indre et loire
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 16:25

bête supposition de ma part, mais en plus du poids du câble, ne fraudait-il pas rajouter le poids du véhicule de la cabine d'ascenseur circulant dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Jeu 24 Avr 2014 - 20:16

yoann a écrit:
bête supposition de ma part, mais en plus du poids du câble, ne fraudait-il pas rajouter le poids du véhicule de la cabine d'ascenseur circulant dessus ?
Tout à fait! 
Mais dans un premier temps on s'occupe d'un faisceau de câbles se supportant lui-même à la limite de la rupture et ensuite il sera possible de s'en préoccuper par une croissance plus grande de la section de ce faisceau avec l’altitude... mais évidemment cela aura un coût : une augmentation de la masse de ce faisceau. 
Voilà comment:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Ven 25 Avr 2014 - 19:12

Voici les "poids" des portions successives d'un câble de 1 mm 2  de 0 à 240 000 km . 
On peut remarquer qu'au-de-là de 36 000 km ces poids deviennent négatifs car la force centrifuge surpasse la force de gravitation centripète 
 On exploitera  ces tableaux de donnée dans les posts suivants.
p = 9,8 x (6,4x10 6/ (6,4x 10 6 +h)) 2 – 5, 3 x10 (– 9) x(6,4x 10 6 +h)
P(N) =p x1300
h(Mm)0123456810
p(N/kg)9,87, 35,64,53,653,02,51,91,4
pmoy(N/kg) 8,556,05,054,63,82,752,31,95
 P (kN) 117,86,55,95,03,66,05
 
h(Mm)121620242836445260
p(N/kg)1,10,680,440,270,160-0,11-0 ,19- 0,26
pmoy(N/kg)1,250,8850,560,360,2150,11-0,055-0,15-0,225
 P (kN)3,253,542,911,431,121,12- 0,57-1,56-2,34
 

h(Mm)80100120140160180200220240
p(N/kg)-0,40-0,53- 0,67-0,76-0,87-0,98-1,1-1,2-1,3
pmoy(N/kg)-0,33-0,465-0,60-0,715-0,815-0,925-1,05-1,15-1,25
 P (kN)-8,6-12,1-15,6-18,6-21,2-24,0-27,3-29,9-32,5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Ven 25 Avr 2014 - 22:55

Giwa a écrit:

P(N) =p x1300

la tension de rupture est de 50 KN / 1 mm2 .
quand ΣP(kN)  dépasse 50 KN on doit augmenter la section par exemple à 2 mm2 
on aura P(N) = p x 2x1300 et attendre d'atteindre la limite ΣP(kN) soit égale à 100 KN/ 2 mm2 .après on passera à 4 mm2 et atteindre 200 KN / 4 mm2 et ainsi de suite .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Sam 26 Avr 2014 - 14:50

noureddine2 a écrit:
Giwa a écrit:

P(N) =p x1300

la tension de rupture est de 50 KN / 1 mm2 .
quand ΣP(kN)  dépasse 50 KN on doit augmenter la section par exemple à 2 mm2 
on aura P(N) = p x 2x1300 et attendre d'atteindre la limite ΣP(kN) soit égale à 100 KN/ 2 mm2 .après on passera à 4 mm2 et atteindre 200 KN / 4 mm2 et ainsi de suite .
Tout à fait; mais par sécurité il faudra le faire avant même cette limite. 

Toutefois avant de passer à cette étape cherchons jusqu'où on peut descendre avec un câble de 1mm2 depuis l'orbite géostationnaire sans qu'il se rompe , et par la même occasion  voyons jusqu'où on pourrait s'élever avec un même câble en contre-poids à partir de cette même orbite... ce qui pourrait être utile pour larguer des vaisseaux lunaires ou interplanétaires à cette extrémité en profitant d'un delta V conséquent (prélever sur l'énergie cinétique de rotation de la Terre ... ce que fait aussi déjà la Lune depuis quatre milliards d'années et quelques millions par le phénomène des marées)

Ainsi il est possible de descendre jusqu'à 2 000 km au dessus du sol à partir de cette orbite comme ce calcul le montre:
Câble  de section 1mm2 vers le bas à partir de l’orbite géostationnaire  de 36 000 km à 2 000 km :
ΣP=1,12+1,12+1,43+2,91+3,54+3 ,25+5+6+3,6+4,95+5,9+6,5=45,32 < 52

Un câble en contre-poids pourra s'étendre entre 120 000 à 130 000 km comme ces calculs le montrent:
La limite de rupture de ce côté sera  vers 130 000km car :
ΣP (120 000km)=0,57+1,56+2,34+8,6+12,1+15,6 =40,77 < 52

et  ΣP (130 000km) =40,77+18,6 =59,37>52
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Sam 26 Avr 2014 - 16:26

Giwa a écrit:


h(Mm)0123456810
p(N/kg)9,87, 35,64,53,653,02,51,91,4
pmoy(N/kg) 8,556,05,054,63,82,752,31,95
 P (kN) 117,86,55,94,953,66,05
ΣP(kN) 1118,825, 331,2536,239,845,851
je poste ce tableau pour l'utiliser après 

Section (mm2)                     1 mm2               1 mm2                    1 mm2              1 mm2                   1 mm2                   1 mm2             1 mm2                     1 mm2                    2 mm2            
Hauteur ( km )01 0002 0003 0004 0005 0006 0008 00010 000
p(N/kg)9.87.35.64.53.6532.51.91.4
pmoy(N/kg)8.556.05.054.063.82.752.31.95
Masse ( kg )1 3001 3001 3001 3001 3001 3002 6005 200
P (kN)117.86.55.94.953.66.010.1
ΣP(kN)1118.825.331.2536.239.845.855.9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7463
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Dim 27 Avr 2014 - 8:57

Pour descendre jusqu’au sol – sans dépasser le seuil de rupture – une solution est d’envisager trois câbles accolés de 1 mm2 (il faudra réfléchir par la suite comment rendre ces câbles solidaires : peut-être par un procédé de réticulation ?) de 36 000 km à 3 000 km prolongé uniquement au niveau du câble central pour atteindre le sol.
Vérifions que çà colle –c’est le cas de le dire !
ΣP=1,12+1,12+1,43+2,91+3,54+3 ,25+5+6+3,6+4,95+5,9=38,82
Pour chaque câble, il reste une marge de : 52 – 39 = 13 kN et donc pour les trois : 39 kN.
Or un câble unique  de 3 000 km à 0  pèse : ΣP=6,5 +7,8 +11 =25,3 kN à répartir sur trois câbles ce qui donne pour chaque câble supérieur une charge supplémentaire de 25,3/3 = 8,4 kN   et augmente leur charge à 39 + 8,4 = 47,4 < 52
La marge est faible, mais çà passe.
Pour augmenter cette marge pour pouvoir supporter la cabine de l’ascenseur et toutes les infrastructures attenantes, il faudrait envisager des systèmes plus complexes à plus de trois câbles ou passer à un câble unique à section variable optimisée.

N’oublions pas la nécessité des contrepoids et cela  conduit à une construction gigantesque … disons même  plus que pharaonique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Dim 27 Avr 2014 - 19:38

noureddine2 a écrit:
je poste ce tableau pour l'utiliser après 

Section (mm2)                     1 mm2               1 mm2                    1 mm2              1 mm2                   1 mm2                   1 mm2             1 mm2                     1 mm2                    2 mm2            
Hauteur ( km )01 0002 0003 0004 0005 0006 0008 00010 000
p(N/kg)9.87.35.64.53.6532.51.91.4
pmoy(N/kg)8.556.05.054.063.82.752.31.95
Masse ( kg )1 3001 3001 3001 3001 3001 3002 6005 200
P (kN)117.86.55.94.953.66.010.1
ΣP(kN)1118.825.331.2536.239.845.855.9


je continue jusqu'à36 000 km

Section (mm2)                   2 mm2    2 mm2    2 mm2   2 mm2   2 mm2   2 mm2   2 mm2  
Hauteur ( km )10 000 12 00016 00020 00024 00028 00036 000
p(N/kg)1.41.10.680.440.270.160
pmoy(N/kg)1.951.250.8850.560.360.2150.11
Masse ( kg )5 2005 20010 40010 40010 40010 40020 800
P (kN)10.16.59.2045.823.742.242.29
ΣP(kN)55.962.471.677.4281.1683.4085.69
on voit que 2 mm2 de capacité 100 KN peut supporter le poids du câble qui est de 85.69 KN .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?   Dim 27 Avr 2014 - 19:46

noureddine2 a écrit:
noureddine2 a écrit:
je poste ce tableau pour l'utiliser après 

Section (mm2)                     1 mm2               1 mm2                    1 mm2              1 mm2                   1 mm2                   1 mm2             1 mm2                     1 mm2                    2 mm2            
Hauteur ( km )01 0002 0003 0004 0005 0006 0008 00010 000
p(N/kg)9.87.35.64.53.6532.51.91.4
pmoy(N/kg)8.556.05.054.063.82.752.31.95
Masse ( kg )1 3001 3001 3001 3001 3001 3002 6005 200
P (kN)117.86.55.94.953.66.010.1
ΣP(kN)1118.825.331.2536.239.845.855.9


je continue jusqu'à36 000 km


Section (mm2)                   2 mm2    2 mm2    2 mm2   2 mm2   2 mm2   2 mm2   2 mm2  
Hauteur ( km )10 000 12 00016 00020 00024 00028 00036 000
p(N/kg)1.41.10.680.440.270.160
pmoy(N/kg)1.951.250.8850.560.360.2150.11
Masse ( kg )5 2005 20010 40010 40010 40010 40020 800
P (kN)10.16.59.2045.823.742.242.29
ΣP(kN)55.962.471.677.4281.1683.4085.69
on voit que 2 mm2 de capacité 100 KN peut supporter le poids du câble qui est de 85.69 KN .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'ascenseur spatial: une descente aux enfers ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Astronomie