PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Interview de JJ Dordain dans Espace et Exploration n° 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13628
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Interview de JJ Dordain dans Espace et Exploration n° 2   Sam 5 Mar 2011 - 6:54

C'est p 28 à 30.
Le titre de l'article ( les questions c'est "E et E", l'auteur c'est M-Ange Sanguy ) c'est "Tout futur programme d'exploration doit être global"
Je pense qu'il faut interpréter global, dans son sens en anglais, c'est à dire à l'échelle du globe terrestre, ou pour être plus clair en impliquant toutes les agences spatiales. JJ Dordain précise d'ailleurs en disant
Citation :
"Nous ne devons exclure personne et l'on a même intérêt à ce que tout le monde en fasse partie"
Et plus loin
Citation :
"les partenaires de la Station Spatiale Internationale doivent se demander comment associer la Chine, l'Inde, la Corée du Sud ou le Brésil. Dans la mesure où ils souhaitent y être associés ... "

Cela me parait censé, même si cela risque d'être une usine à gaz.
Et cela pourrait préparer - selon moi - de nouveaux objectifs ambitieux aussi bien dans le domaine du vol habité lointain (vu le prix et les défis techniques à relever) ... que des programmes d'exploration automatiques ambitieux (par exemple exploration approfondie des lunes de Jupiter ou Saturne) ou de nouveaux télescopes spatiaux travaillant par exemple en interférométrie (et ce pour les mêmes raisons de coût élevé et de technologies complexes). Mais on est là dans une projection à plus long terme qui n'engage que moi (JJ Dordain ne parle pas de cela)

Sans oublier - toujours AMHA - que tout rapprochement même dans un domaine particulier et limité, est un gage qu'on sera moins enclin à se crêper le chignon - ou pire - pour d'autres sujets propices à tension internationale. bounce1

La deuxième (et plus longue) partie de l'interview, vise (subliminalement ?) à attirer JJ Dordain sur le terrain de la promotion du vol habité, il donne son avis sur les vols touristiques, et explique les origines de sa passion pour l'espace , sa candidature au poste de spacionaute, avec des anecdotes sympas.
Il précise ce qui est du ressort de son sentiment personnel et donc en tant que directeur de l'ESA, reste sur sa position officielle exprimée au début de l'article :
Citation :
Au niveau des vols habités, l'ESA reste focalisée sur la Station Spatiale Internationale ...... ce que je souhaite, c'est que les partenaires réfléchissent à la façon d'associer à la SSI d'autres partenaires .... Donc je suis pour l'ouverture, mais essentiellement dans le cadre de l'exploitation de la Station.

Pas d'infléchissement prévisible de la politique de l'ESA .... ce que les aficionados et probablement l'auteur de l'article auraient peut-être espéré entendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Skyboy




Masculin Nombre de messages : 2112
Age : 36
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Interview de JJ Dordain dans Espace et Exploration n° 2   Sam 5 Mar 2011 - 15:14

montmein69 a écrit:
La deuxième (et plus longue) partie de l'interview, vise (subliminalement ?) à attirer JJ Dordain sur le terrain de la promotion du vol habité, il donne son avis sur les vols touristiques, et explique les origines de sa passion pour l'espace , sa candidature au poste de spacionaute, avec des anecdotes sympas.
Il précise ce qui est du ressort de son sentiment personnel et donc en tant que directeur de l'ESA, reste sur sa position officielle exprimée au début de l'article :
Citation :
Au niveau des vols habités, l'ESA reste focalisée sur la Station Spatiale Internationale ...... ce que je souhaite, c'est que les partenaires réfléchissent à la façon d'associer à la SSI d'autres partenaires .... Donc je suis pour l'ouverture, mais essentiellement dans le cadre de l'exploitation de la Station.

Pas d'infléchissement prévisible de la politique de l'ESA .... ce que les aficionados et probablement l'auteur de l'article auraient peut-être espéré entendre ?
Effectivement, j'ai lu ça aussi.
Le message est clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Interview de JJ Dordain dans Espace et Exploration n° 2   Sam 5 Mar 2011 - 22:14

montmein69 a écrit:
C'est p 28 à 30.
Le titre de l'article ( les questions c'est "E et E", l'auteur c'est M-Ange Sanguy ) c'est "Tout futur programme d'exploration doit être global"
Je pense qu'il faut interpréter global, dans son sens en anglais, c'est à dire à l'échelle du globe terrestre, ou pour être plus clair en impliquant toutes les agences spatiales. JJ Dordain précise d'ailleurs en disant
Citation :
"Nous ne devons exclure personne et l'on a même intérêt à ce que tout le monde en fasse partie"
Pour l'ISS, je pense que tout le monde sera d'accord. Pour la conquête spatiale habitée, en revanche, je ne pense pas que cela puisse fonctionner de façon efficace. A la limite un tandem entre 2 pays, oui, mais un équipage de 4 à 6 personnes tous de nationalité différente, cela parait difficile à envisager, d'une part à cause du besoin de cohésion du groupe et d'autre part parce que cela risque d'être très peu efficace au niveau de la conception de la fusée et des systèmes embarqués. La comparaison avec l'ISS est trompeuse, car il est relativement aisé d'annexer un nouveau module à la station de façon indépendante. Pour la construction d'un vaisseau qui va vers Mars, il est impensable de laisser à chaque pays le soin de spécifier son propre module habitable adaptable au système de propulsion. La coopération internationale a donc ses limites.
Bonsoir,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13628
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Interview de JJ Dordain dans Espace et Exploration n° 2   Dim 6 Mar 2011 - 9:25

Argyre a écrit:

Pour l'ISS, je pense que tout le monde sera d'accord. Pour la conquête spatiale habitée, en revanche, je ne pense pas que cela puisse fonctionner de façon efficace. A la limite un tandem entre 2 pays, oui, mais un équipage de 4 à 6 personnes tous de nationalité différente, cela parait difficile à envisager, d'une part à cause du besoin de cohésion du groupe et d'autre part parce que cela risque d'être très peu efficace au niveau de la conception de la fusée et des systèmes embarqués. La comparaison avec l'ISS est trompeuse, car il est relativement aisé d'annexer un nouveau module à la station de façon indépendante. Pour la construction d'un vaisseau qui va vers Mars, il est impensable de laisser à chaque pays le soin de spécifier son propre module habitable adaptable au système de propulsion. La coopération internationale a donc ses limites.

On est un tantinet en train de virer [HS] .... ce sont plutôt des considérations techniques.... sur un avenir pas trop proche.
Je ne suis pas si sûr du "blocage" pour ce qui est d'assembler un vaisseau interplanétaire. et justement l'ISS en donne une idée.
Il faudra bien sûr une partie propulsion sur laquelle tout le monde devra tomber d'accord, et à voir si le développement serait confié à une seule agence ou serait le fruit d'une collaboration (mais probablement pas trop large ... tout le monde n'a pas les compétences si on parie sur des nouvelles techniques de propulsion).
Ensuite qu'est ce qui empêche de se répartir des modules, du moment qu'il y a un cahier des charges sur les nodes de jonction (sas et système d'arrimage, connexions électriques, connexions fluides etc ...). Même s'il y a des différences sur l'aspect extérieur cela n'a guère d'importance (la géométrie n'a pas trop d'importance pour se déplacer dans le vide). Il faudrait cependant avoir un accord sur les capsules de retour (encore que une Soyouz, une Shenzou, une Dragon crew ... why not ?), et le module de descente sur une planète.
C'est dans ce sens que je parlais d'usine à gaz ....pas impossible mais complexe.

Par contre pour ce qui est de constituer un équipage .... ce sera plus délicat. On voit mal une des agences participantes éliminée du voyage par un tirage à la courte paille. affraid .
Aucune idée si un équipage multi-nationalités serait impossible à gérer :?: :?: l'ISS semble montrer que cela ne marche pas si mal. Et on a encore au bas mot une vingtaine d'années pour améliorer encore cela. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Interview de JJ Dordain dans Espace et Exploration n° 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Europe-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit