PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Site consacré à l'homme sur Mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Eyetam




Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Jeu 15 Sep 2011 - 4:39

Argyre a écrit:
Je ne veux pas rentrer dans cette polémique. Selon les estimations actuelles, il y a un risque qu'un cancer soit développé de l'ordre de 3 à 4% et dans tous les cas longtemps après l'expédition martienne. Comme le dit Zubrin, certains astronautes russes ayant effectué plusieurs séjours dans une station orbitale ont déjà accumulé plus de REM que lors d'une mission martienne et personne ne s'en émeut.

Vraiment!?!? Ceci est un non-sens personne n'a jamais passé plus d'un an dans l'espace encore moins au delà du cham magnétique terrestre... Quand il s'agit de radiations Zubrin est la dernière personne à considérer. À la simple mention du mot radiation il ferme les yeux et pince le nez...

Malheureusement je n'ai pas de lien sous la main en ce moment, mais n'importe quel biologiste ou médecin spécialisé dans le domaine semble montrer un énorme sceptisime avec les méthodes actuelles évoquées pour subvenir aux radiations... Je te reviendrai la dessus si je retrouve un de mes liens.

Argyre a écrit:
Tu as parfaitement raison, nous manquons de données physiologiques concernant l'exposition à des gravités ou des forces centrifuges de l'ordre de 1/3g. Il faudra impérativement mener des expériences en LEO avant d'aller vers Mars. Je reste toutefois confiant, car il existe d'autres solutions, comme par exemple une petite centrifugeuse à bras courts qu'on pourrait placer dans l'habitat.

Ton architecture risque de s'effondrer en incluant une centrifuge de la sorte...ça ne doit pas être bien légé un tel joujou... Je crois que la principale alternative pour une architecture, si il est mis en évidence que la gravité matienne est insuffisante pour l'homme sur une longue période, serait de planifier un scénario avec une expédition de surface de courte durée, suivi d'une phase orbitale où il serait possible d'effectuer des opérations télérobotiques de surface ou visiter les lunes de mars.

Argyre a écrit:
Allié à un petit véhicule tout terrain, ce concept me parait en effet bien plus intéressant qu'un gros rover pressurisé. Ce module gonflable aurait la fonction de tente en comparaison du rover pressurisé qui est comparable à un camping-car. Pas besoin d'une grande tente. L'objectif est simplement de pouvoir entrer à l'intérieur pour se reposer, s'alimenter et se laver. On sait faire des systèmes de support vie très légers puisque de tels systèmes équipent les scaphandres. L'idée est donc d'adjoindre à cette tente un système de support vie à peine plus complexe. Evidemment, c'est une idée théorique, la faisabilité reste à démontrer, mais je pense que c'est la solution la plus adaptée : on gagne en masse, on gagne en place dans le vaisseau, on gagne en maintenance, on gagne en besoins énergétiques et surtout on gagne en mobilité.

Si ce module peut acceuillir deux astronautes et leur scaphandres ainsi que les consommable pour plusieurs jours, pourquoi ne pas y ajouter 4 roues et un volant...? tu aurais ainsi un mini rover pressurisé....le chassis et les roues ne devrait pas être bien bien plus lourd que tes deux quads.

Argyre a écrit:
Oui, j'y ai pensé. En ce qui concerne les marges de manœuvre, il faut bien évidemment en tenir compte. Toutefois, un rendez-vous orbital ou dans l'espace ne requiert pas un grand Delta V si les 2 vaisseaux sont déjà sur une orbite voisine. De plus, en ce qui concerne l'aller-retour terre Mars, je suis parti des estimations de la NASA dans son rapport de la DRA 5.0. Or, la NASA a envisagé plusieurs dates pour la configurations Terre-Mars et a évalué l'impact de son choix d'orbite martienne pour le véhicule de retour. Donc a priori, le scénario est relativement robuste.

Le problème avec ces prédictions de la NASA c'est qu'il est rarement considéré un retard de l'assemblage ou du rendez-vous des différents éléments. Le moindrement que du retard s'accumule dans les lancements, le plan de ton orbite en LEO risque de sortir du plan d'intersection avec mars...Les architectures papiers tendent toujours à considérer une séquence de lancement plus ou moins parfaite, poutant dans la réalité, ce scéanrio semble plus ou moins probable. Une mission à lancements multiples (plus de 2) tendent à s'écrouler sur le plan opérationnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya


avatar

Masculin Nombre de messages : 3701
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Jeu 15 Sep 2011 - 9:07

Argyre a écrit:
...
Eyetam a écrit:

Je suis un peu sceptique avec le principe de produire les ergols de retour in-situ sur mars en même temps que l'équipage effectue sa mission. Bon tu expliques plusieurs principes de redondance, mais personnellement je préfère les concepts à la Mars-Direct où tous les ergols de retour sont produits avant même le lancement de l'équipage vers mars.
Pour moi, c'est tout le contraire. Comme je l'explique dans l'article, grâce à la présence humaine on gagne sur 3 tableaux : on choisit les technologies les plus adaptées au problème (panneaux solaires et extracteurs d'eau), on gagne en charge utile (tout est produit sur Mars, y compris l'eau) et on gagne en fiabilité (capacité de maintenance et de réparation des humains). Je comprends qu'on puisse avoir quelques craintes, mais ces craintes doivent pouvoir être levées grâce à des tests approfondis réalisés sur Terre en simulateur ainsi que sur Mars si le besoin s'en faisait ressentir.
Je ne souhaite pas rentrer dans une polémique sur l'exploration duale mais si une telle unité n'est pas opérationnelle de manière automatique AVANT l'arrivée de l'équipe humaine alors il vaut mieux pour eux qu'ils fassent demi-tour (c'est la seule réserve dont ils doivent disposer à bord=> pouvoir faire demi-tour avant le point de non-retour). Je ne conteste pas qu'ils puissent effectuer quelques tâches de maintenance eux-même pour notamment en améliorer le rendement mais si on envoie une équipe sur place, ce n'est pas pour perdre trop de temps en maintenance (comme le font d'ailleurs les occupants des stations spatiales en fin de vie et on sait à quel point cela se fait au détriment des expériences scientifiques) mais pour explorer. Puisque c'est probablement le plus facile (mais aussi le plus lent), ils doivent pouvoir disposer dès leur arrivée d'une réserve d'eau suffisante pour à la fois leurs besoins physiologiques mais aussi servir au reste de la production des ergols (qui aura du commencer bien avant évidemment). Le cycle de fabrication dans son ensemble est suffisamment lent et complexe compte-tenu des contraintes environnementales rencontrées sur Mars pour qu'on évite de leur en laisser toute la tâche à faire sur place.

Sinon, tu aurais peut-être intérêt à puiser quelques idées autour de l'expérience Desert RATS remarquablement menée par Kip Hodges et son équipe du SESE de l'ASU. C'est à mon sens l'exemple le plus avancé d'un bon avant-poste extraterrestre prévu aussi pour Mars.

@+
Kostya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3147
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Jeu 15 Sep 2011 - 15:20

Eyetam a écrit:
Argyre a écrit:
Je ne veux pas rentrer dans cette polémique. Selon les estimations actuelles, il y a un risque qu'un cancer soit développé de l'ordre de 3 à 4% et dans tous les cas longtemps après l'expédition martienne. Comme le dit Zubrin, certains astronautes russes ayant effectué plusieurs séjours dans une station orbitale ont déjà accumulé plus de REM que lors d'une mission martienne et personne ne s'en émeut.

Vraiment!?!? Ceci est un non-sens personne n'a jamais passé plus d'un an dans l'espace encore moins au delà du cham magnétique terrestre...
Zubrin n'est pas toujours crédible, mais sur ce point, je pense qu'il l'est. Il est notoire que le champ magnétique terrestre ne protège pas complètement les astronautes en orbite basse. L'ISS en particulier traverse plusieurs fois par jour une zone mal protégée, ce qui fait que les astronautes reçoivent une dose de radiations non négligeable. Aucun astronaute n'a effectué de très long séjour en LEO, mais quelques uns ont participé à plusieurs missions, surtout du côté russe et le total des heures cumulées implique qu'ils ont reçu plus que ce qui est prévu pour un aller/retour vers Mars.

Eyetam a écrit:
Malheureusement je n'ai pas de lien sous la main en ce moment, mais n'importe quel biologiste ou médecin spécialisé dans le domaine semble montrer un énorme sceptisime avec les méthodes actuelles évoquées pour subvenir aux radiations... Je te reviendrai la dessus si je retrouve un de mes liens.
Je veux bien croire qu'il y a des physiologistes qui considèrent qu'il y a trop de radiations. Néanmoins, on peut être d'accord sur les doses, d'accord sur les risques ... et pas d'accord sur ce que cela implique. Il suffit de décréter qu'à 1% de cancer induit le risque est trop important. Mais un physiologiste méconnait généralement les risques astronautiques. Et on arrive ainsi au paradoxe que l'astronauticien est prêt à courir le risque de 5% d'échec (décollage, atterrissage sur Mars et décollage de Mars) lors de la 1ère mission, alors que le physiologiste n'est pas d'accord pour un risque inférieur dont les conséquences sont ultérieurs à la mission ...

Eyetam a écrit:
Ton architecture risque de s'effondrer en incluant une centrifuge de la sorte...ça ne doit pas être bien légé un tel joujou...
Si, je pense qu'on doit pouvoir en faire une pour bien moins qu'1 tonne. Mais je suis également confiant concernant la gravité artificielle induite par la force centrifuge. Même avec 1/3g.

Eyetam a écrit:

Si ce module peut acceuillir deux astronautes et leur scaphandres ainsi que les consommable pour plusieurs jours, pourquoi ne pas y ajouter 4 roues et un volant...? tu aurais ainsi un mini rover pressurisé....le chassis et les roues ne devrait pas être bien bien plus lourd que tes deux quads.
Ce n'est pas si simple. Premièrement, un gros véhicule est difficile à ranger dans un vaisseau spatial et je n'ose pas imaginer la procédure pour le descendre sur la surface martienne. Ensuite, le problème, c'est la maintenance. La nuit, la température descend à -70. Il faut maintenir la température dans le véhicule, de sorte que les astronautes puissent y entrer à tout moment et que tous les liquides ne se transforment pas en glace. Donc, il doit y avoir un système énergétique capable de tourner 24h/24. Ce n'est pas simple, c'est énergétivore et donc pénalisant en terme de poids. Ensuite, il y a un autre problème, c'est le back-up. Les consignes de la NASA sont claires, dès qu'on a dépassé la distance de retour pédestre, il faut obligatoirement un 2ème véhicule capable d'aller récupérer les astronautes, tout cela dans un délai raisonnable. Ca se complique donc sérieusement. Autre point négatif, la manoeuvrabilité. Il suffit d'imaginer la différence entre un petit camion tout terrain et une petite voiture tout terrain.
Ajoutons pour terminer que le problème n°1 d'un voyage habité vers Mars est la masse initiale en orbite basse. Donc, s'il y a 2 choix possibles, on sait dans quel sens il faut trancher.

Eyetam a écrit:
Le problème avec ces prédictions de la NASA c'est qu'il est rarement considéré un retard de l'assemblage ou du rendez-vous des différents éléments. Le moindrement que du retard s'accumule dans les lancements, le plan de ton orbite en LEO risque de sortir du plan d'intersection avec mars...Les architectures papiers tendent toujours à considérer une séquence de lancement plus ou moins parfaite, poutant dans la réalité, ce scéanrio semble plus ou moins probable. Une mission à lancements multiples (plus de 2) tendent à s'écrouler sur le plan opérationnel.

Ok. En fait, le scénario est légèrement modifié : les 2 vaisseaux cargos peuvent partir immédiatement vers Mars, ce qui laisse un peu plus de marge de manœuvre. Au niveau Delta V, il peut y avoir une petite pénalité, mais ça doit être gérable. Si jamais il y avait une crainte opérationnelle, je pense que la solution la plus simple serait de procéder au lancement des 2 véhicules habitat (vide) avec 1 ou 2 mois d'avance et les faire attendre en LEO. Il ne resterait ainsi plus qu'à envoyer les astronautes dans les 2 véhicules avec capsule.

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3147
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Jeu 15 Sep 2011 - 15:43

Kostya a écrit:
Je ne souhaite pas rentrer dans une polémique sur l'exploration duale mais si une telle unité n'est pas opérationnelle de manière automatique AVANT l'arrivée de l'équipe humaine alors il vaut mieux pour eux qu'ils fassent demi-tour (c'est la seule réserve dont ils doivent disposer à bord=> pouvoir faire demi-tour avant le point de non-retour).
En fait, ils peuvent faire demi-tour sans descendre sur Mars. Dans le scénario proposé, le véhicule de retour est envoyé avec le plein d'ergols. S'il y avait un problème (par exemple crash du véhicule cargo à la surface de Mars), au lieu de descendre sur Mars il suffirait qu'ils rejoignent ce véhicule en orbite martienne et attendent la fenêtre de retour.

Kostya a écrit:
Je ne conteste pas qu'ils puissent effectuer quelques tâches de maintenance eux-même pour notamment en améliorer le rendement mais si on envoie une équipe sur place, ce n'est pas pour perdre trop de temps en maintenance (comme le font d'ailleurs les occupants des stations spatiales en fin de vie et on sait à quel point cela se fait au détriment des expériences scientifiques) mais pour explorer. Puisque c'est probablement le plus facile (mais aussi le plus lent), ils doivent pouvoir disposer dès leur arrivée d'une réserve d'eau suffisante pour à la fois leurs besoins physiologiques mais aussi servir au reste de la production des ergols (qui aura du commencer bien avant évidemment). Le cycle de fabrication dans son ensemble est suffisamment lent et complexe compte-tenu des contraintes environnementales rencontrées sur Mars pour qu'on évite de leur en laisser toute la tâche à faire sur place.
La maintenance dont il est question est en vérité très limitée, mais elle peut s'avérer cruciale. Exemple, il y a une tempête de poussière. A la fin de la tempête, il faut dépoussiérer les panneaux solaires. C'est un évènement rare. Autre cas possible : un robot extracteur d'eau est coincé dans une ornière. Là encore, on le débloque, ce n'est pas compliqué mais ce n'est pas quelque chose de simple à faire de façon automatique. L'intérêt d'avoir des humains à disposition, c'est aussi pour le déploiement des systèmes ISRU et des panneaux solaires. C'est fait au début du séjour une bonne fois pour toute, donc sur les 500 jours, cela ne représente pas grand chose.
En ce qui concerne les réserves en eau, ils en auront obligatoirement, et même 2 fois plus que nécessaire puisque ils doivent pouvoir accueillir les 2 astronautes de l'autre vaisseau si jamais il y avait un problème grave. En revanche, l'eau nécessaire à la production des ergols n'est pas amenée dans le vaisseau. Elle doit être extraite du sol par des robots.
On peut avoir certaines craintes de fiabilité concernant ces systèmes, c'est évident. Mais l'objectif n'est pas de partir après-demain. Il faut d'abord tester et valider ces systèmes comme il se doit, sur des durées aussi longues que nécessaire et ce n'est qu'ensuite qu'on pourra juger de leur fiabilité et des risques. Si c'est trop risqué, le scénario sera tout simplement rejeté. Mais comme c'est la solution à mon avis la plus efficace, elle mérite au moins d'être envisagée.

Kostya a écrit:
Sinon, tu aurais peut-être intérêt à puiser quelques idées autour de l'expérience Desert RATS remarquablement menée par Kip Hodges et son équipe du SESE de l'ASU. C'est à mon sens l'exemple le plus avancé d'un bon avant-poste extraterrestre prévu aussi pour Mars.
Merci, faut que je vois ça.

A bientôt,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3147
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Mer 14 Déc 2011 - 14:13

Bonjour,

Des nouvelles de mon site consacré à l'homme sur Mars.
J'ai totalement refait la page consacrée au scénario de la DRM 3.0 (qui datait de Mathusalem ...). On y trouvera maintenant de nombreux détails techniques (si vous n'aimez pas les chiffres, ne venez pas chez moi !), ainsi qu'un résumé des scénarios complémentaires qui ont également été proposés, à savoir la NTR bimodale et les 2 scénarios futuristes basés sur la propulsion solaire électrique.
Mon site : http://salotti.pagesperso-orange.fr/mars.htm
La page en question : http://salotti.pagesperso-orange.fr/drm3.htm

A bientôt,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12143
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Mer 14 Déc 2011 - 14:28

D'où obtiens-tu tous ces chiffres qui ont l'air incroyablement précis (il n'y a aucune incertitude associée) ?
Comment obtiens-tu les delta-V, les contraintes de trajectoire (et donc de masse !) pour la protection planétaire, les contraintes masse/précision/électronique de l'EDL, etc... La liste est très, très, très, très longue, cf comment l'ESA et la NASA modifient énormément l'architecture de leurs missions pour répondre aux contraintes des détails de ce genre, l'inverse arrivant très peu. Les plus petits détails font la masse, le carburant et les trajectoires, et pas l'inverse.

Ça n'est pas vraiment le genre de chiffres qui s'obtiennent avec Excel, donc je suis curieux de connaitre tes sources :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3147
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Mer 14 Déc 2011 - 15:01

Space Opera a écrit:
D'où obtiens-tu tous ces chiffres qui ont l'air incroyablement précis (il n'y a aucune incertitude associée) ?
Comment obtiens-tu les delta-V, les contraintes de trajectoire (et donc de masse !) pour la protection planétaire, les contraintes masse/précision/électronique de l'EDL, etc... La liste est très, très, très, très longue, cf comment l'ESA et la NASA modifient énormément l'architecture de leurs missions pour répondre aux contraintes des détails de ce genre, l'inverse arrivant très peu. Les plus petits détails font la masse, le carburant et les trajectoires, et pas l'inverse.

Ça n'est pas vraiment le genre de chiffres qui s'obtiennent avec Excel, donc je suis curieux de connaitre tes sources :)

Ben, tous les chiffres sont dans le rapport de la DRM 3.0 dont la référence est donnée, je n'ai rien inventé, tout au plus procédé à 2 ou 3 additions ...
Je n'a pas mis de lien, j'aurais dû. C'est ici par exemple : http://marsjournal.org/contents/2006/0004/files/Drake1998.pdf

Ensuite, j'ai repris certains tableaux et j'ai effectué une synthèse.
Si la question est "comment la NASA a obtenu ces chiffres ?" La réponse est : en demandant à des experts dans chaque discipline. Dans le rapport, il y a en effet des références à des "points de contact" qui sont ces fameux experts.

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3147
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Ven 11 Mai 2012 - 17:00

Bonjour,

Il fallait que je m'y remette, alors je m'y suis remis.
Mise à jour de mon site avec la liste de tous les scénarios de mission habitée vers Mars que j'ai pu trouver, du moins depuis 1990. J'ai dû en oublier (donnez-moi les réfs !), mais il y en a déjà une belle collection ...
En attendant que je fasse un résumé pour chacun, vous pouvez déjà voir la liste. En général, un petit tour sur Google permet de récupérer l'article cité.

http://salotti.pagesperso-orange.fr/liste_scenarios.htm

A bientôt,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3147
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Mer 13 Juin 2012 - 0:50

Bonjour,

J'ai mis à jour mon site consacré à l'homme sur Mars.
1) Relooking de la page principale avec classification des rubriques : http://salotti.pagesperso-orange.fr/missiontomars.htm
A noter que de nombreuses nouvelles rubriques vides sont apparues ... pour bien faire comprendre que ce n'est pas fini !

2) Mise à jour de la page consacrée au concept 2-4-2 (scénario que je préconise). http://salotti.pagesperso-orange.fr/concept242.htm
Il y avait 1 page consacrée à l'ancienne version et 1 page consacrée à la nouvelle, j'ai tout synthétisé en 1 seule page très détaillée et donc assez longue ... A noter également la mise en ligne d'un rapport de recherche en Anglais qui reprend l'essentiel de ces travaux.

3) Enfin, j'ai étudié en détail le scénario de l'équipe de SpaceWorks Engineering Inc. qui date de 2007 et qui méritait à mon avis une page entière et des schémas. J'ai tellement bossé dessus que le tableau de synthèse qui donne la masse de tous les vaisseaux est plus détaillé que dans la version originale ... :
http://salotti.pagesperso-orange.fr/spaceworks.htm

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cosmiste


avatar

Masculin Nombre de messages : 770
Age : 45
Localisation : lyon
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Mer 13 Juin 2012 - 13:35

Très bon ton site. C'est une vraie mine d'or bounce1

Concernant :
Citation :
J'ai dû en oublier (donnez-moi les réfs !), mais il y en a déjà une belle collection ...

Dave Portree est je pense LE specialiste de l'histoire des missions martiennes.
Il avait écrit en 2000 un livre "Humans to Mars: Fifty Years of Mission Planning, 1950-2000"
Il est disponible ici :
http://history.nasa.gov/monograph21/humans_to_Mars.htm

Et il reprend et complète certaines missions par de nouveaux articles au fil de son nouveau blog
http://www.wired.com/wiredscience/beyondapollo/


Sinon je vois qu'il y a également un sujet wiki qui reprend les missions citées par Portree mais aussi des inédites il me semble.
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_manned_Mars_mission_plans_in_the_20th_century
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3147
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Mer 13 Juin 2012 - 13:59

cosmiste a écrit:
Très bon ton site. C'est une vraie mine d'or

Concernant :
Citation :
J'ai dû en oublier (donnez-moi les réfs !), mais il y en a déjà une belle collection ...

Dave Portree est je pense LE specialiste de l'histoire des missions martiennes.
Il avait écrit en 2000 un livre "Humans to Mars: Fifty Years of Mission Planning, 1950-2000"
Il est disponible ici :
http://history.nasa.gov/monograph21/humans_to_Mars.htm

Et il reprend et complète certaines missions par de nouveaux articles au fil de son nouveau blog
http://www.wired.com/wiredscience/beyondapollo/


Sinon je vois qu'il y a également un sujet wiki qui reprend les missions citées par Portree mais aussi des inédites il me semble.
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_manned_Mars_mission_plans_in_the_20th_century

Merci. Je vais regarder de près.
J'avais lu l'article de Portree. Je sais qu'il me manque plein de scénarios proposés avant les années 90. Je vais les considérer mais je considère toutefois qu'ils sont pour la plupart obsolètes relativement à ce que l'on sait faire (ou pas) et à ce que l'on connait des contraintes et de certains ordres de grandeur pour un tel voyage.

Je ne connaissais pas le site de Portree, ça a l'air très intéressant, merci encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3147
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Mer 20 Juin 2012 - 18:20

Bonjour,

Mise à jour de mon site consacré à l'homme sur Mars :
J'ai refait la page consacrée à Mars Direct de Zubrin. Comme je n'ai trouvé nul part d'analyse critique détaillée, j'y ai inclus ma propre analyse avec une réévaluation de la masse de certains éléments. Sous réserves que mes hypothèses soient correctes, la conclusion est que Mars Direct tel que proposé originellement par Zubrin n'est pas réaliste, car il faudrait ajouter plusieurs dizaines de tonnes à envoyer vers Mars, ce qui a pour conséquences de nécessiter un assemblage en orbite basse.
Voir ici : http://salotti.pagesperso-orange.fr/marsdirect.htm
Commentaires et critiques de mon analyse vivement souhaités.

Cordialement,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3147
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Jeu 11 Oct 2012 - 17:28

Bonjour,

Chose promise, chose due !
Lors de la conférence IAC 2012, épaulé par 3 étudiants, j'ai présenté des travaux consacrés au choix des moyens de transport à la surface de Mars. Une synthèse de la problématique est disponible sur mon site :
http://salotti.pagesperso-orange.fr/surfacemobility.htm
Nous préconisons en particulier une solution originale dans le cas où les contraintes de masse et de volume ne permettent pas d'amener 2 rovers pressurisés sur Mars. C'est typiquement le cas du scénario avec 2+2 astronautes, dont une version révisée a été publiée récemment (août 2012) dans Acta Astronautica. L'idée est d'envoyer 2 petits véhicules non pressurisés et d'ajouter un habitat gonflable et transportable, éventuellement en plusieurs voyages. C'est le concept de "field camp" mentionné par la NASA dans un rapport de 2001, mais pas vraiment approfondi.
Le camping-car (lourd mais confortable) ou les quads et la tente (légers, mais moins ergonomiques), tel est le choix crucial auquel nous sommes confrontés !

A bon campeur, salut !
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xapon


avatar

Masculin Nombre de messages : 111
Age : 51
Localisation : Jargeau
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Suport Vie   Ven 12 Oct 2012 - 20:00

Bonsoir Argyre,
Je voudrai faire une remarque à propos du point 4 "Intégration du support vie dans le véhicule".
Aujourd'hui, le point le plus problématique dans dans un système de support vie compact est absorptions du C02 (dioxyde de carbone).
Je suis personnellement plongeur en scaphandre et m’intéresse aux recycleurs. l'autonomie théorique en oxygène est de plus de 8 heures mais le système d'absorption du CO2 est un truc bâtard, une cartouche à base de chaux dont on ne maîtrise pas la du(rée de fonctionnement. d'après ce que j'ai pu apprendre, dans le spatial on est pas beaucoup plus avancé.
Si un véhicule non pressurisé intègre un moyen efficace (et régénérable) de se débarrasser du CO2, l(autonomie pourrai être décuplée et Je pèse mes mots.
Même si rester une semaine dans un scaphandre présente un certain inconfort. cela permet au moins de survivre.
Slts,
Xapon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3147
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Site consacré à l'homme sur Mars   Sam 13 Oct 2012 - 16:47

xapon a écrit:
Bonsoir Argyre,
Je voudrai faire une remarque à propos du point 4 "Intégration du support vie dans le véhicule".
Aujourd'hui, le point le plus problématique dans dans un système de support vie compact est absorptions du C02 (dioxyde de carbone).
Je suis personnellement plongeur en scaphandre et m’intéresse aux recycleurs. l'autonomie théorique en oxygène est de plus de 8 heures mais le système d'absorption du CO2 est un truc bâtard, une cartouche à base de chaux dont on ne maîtrise pas la du(rée de fonctionnement. d'après ce que j'ai pu apprendre, dans le spatial on est pas beaucoup plus avancé.
Si un véhicule non pressurisé intègre un moyen efficace (et régénérable) de se débarrasser du CO2, l(autonomie pourrai être décuplée et Je pèse mes mots.
Même si rester une semaine dans un scaphandre présente un certain inconfort. cela permet au moins de survivre.
Slts,
Xapon

Merci pour la remarque.
En fait, la cartouche d'hydroxyde de lithium qui élimine le CO2 peut à mon avis être changée sans trop de difficulté et ne pèse pas très lourd. Je ne sais pas quel est l'élément qui est le plus critique, peut-être la batterie ?

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Site consacré à l'homme sur Mars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Divers :: L'astronautique sur le web-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com