PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Développement du Space Launch System

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Eyetam




Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Lun 13 Juin 2011 - 21:27

ManouchKa a écrit:
C'est quant meme énorme 1t Shocked
C'est 1t en moin pour la charge utile.

Effectivement...quoi que si il s'agit du deuxième étage d'un lanceur pouvant lancer 130T en orbite terrestre basse, cela devient un peu plus marginal, moins de 1% de perte...ce qui peut valoir la peine si l'épargne de coût est suffisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14622
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Mar 14 Juin 2011 - 8:37

Comment peuvent-ils déjà estimer "l'économie" réalisée par rapport au moteur initial J2 (ou du J2 S qui était déjà une version optimisée)?
Ce J2 X est un prototype, qui n'a pas encore fonctionné .... et donc susceptible de nécessiter des modifications pour atteindre les performances visées ..... Son coût réel de production reste hautement hypothétique.

Quelques infos sur le centre d'essai du moteur :
http://john-c-stennis-space-center.co.tv/

Citation :
Test Stand A-3
NASA has begun construction of the new A-3 test stand at SSC. The A-3 stand will be used for testing J-2X engines under vacuum conditions simulating high altitude operation. A-3 wy.ill also be operable as a sea-level test facility
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyetam


avatar

Masculin Nombre de messages : 150
Age : 32
Localisation : Pérou / Canada
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Mar 14 Juin 2011 - 16:14

montmein69 a écrit:
Comment peuvent-ils déjà estimer "l'économie" réalisée par rapport au moteur initial J2 (ou du J2 S qui était déjà une version optimisée)?
Ce J2 X est un prototype, qui n'a pas encore fonctionné .... et donc susceptible de nécessiter des modifications pour atteindre les performances visées ..... Son coût réel de production reste hautement hypothétique.

Quelques infos sur le centre d'essai du moteur :
http://john-c-stennis-space-center.co.tv/

Citation :
Test Stand A-3
NASA has begun construction of the new A-3 test stand at SSC. The A-3 stand will be used for testing J-2X engines under vacuum conditions simulating high altitude operation. A-3 wy.ill also be operable as a sea-level test facility


Faute d'avoir un moteur opérationnel il faut utiliser les projections de performance. Même si les chiffres exacts risquent de varier légèrement il ne faut pas oublier que le J-2X est un moteur ayant un très grand héritage du J-2S, du RS-25 et du RS-68, le niveau de confiance est donc nettement plus élevé qu'on moteur commencé à partir de rien, plusieurs composantes ont déjà été utilisées avec succès sur d'autres engins. Bon nous serons éclairé très très bientôt quand les tests commencerons.

À noter que les premières séries de tests s'effectuerons au site d'essai A2 de stennis, tout comme le J-2 classique et le RS-25 à l'époque. Le A3 est un nouveau site en construction permettant de tester un moteur dans des conditions se rapprochant du vide de l'espace. Ce qui permettra de rafiner les performances des engins dans de telles conditions.

Je rappel que les tests de fonctionnement du J2-X devraient commencer d'ici quelques jours...


edit:
@Montmein69: Tu remarqueras que les économies de coûts que je mentionnais se réfèrent seulement à certaines composantes de l'engin et non à l'engin total.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14622
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Mar 14 Juin 2011 - 19:22

Eyetam a écrit:
Le A3 est un nouveau site en construction permettant de tester un moteur dans des conditions se rapprochant du vide de l'espace. Ce qui permettra de rafiner les performances des engins dans de telles conditions.

Ce même moteur J2-X n'est-il pas envisagé pour équiper le deuxième étage ? (si tant est que le design retenu utilise un étage supérieur ???)
Il faudra donc le qualifier simultanément pour être allumé dans le vide ... et y fournir la poussée requise ?????

Cela relativise encore la possibilité d'évaluer le coût du moteur complet et répondant à l'ensemble du cahier des charges. Car in fine c'est bien ce coût réel qui importera aussi bien pour la phase développement du lanceur que pour sa phase d'exploitation (coût d'un lancement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyetam


avatar

Masculin Nombre de messages : 150
Age : 32
Localisation : Pérou / Canada
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Mar 14 Juin 2011 - 19:40

montmein69 a écrit:
Eyetam a écrit:
Le A3 est un nouveau site en construction permettant de tester un moteur dans des conditions se rapprochant du vide de l'espace. Ce qui permettra de rafiner les performances des engins dans de telles conditions.

Ce même moteur J2-X n'est-il pas envisagé pour équiper le deuxième étage ? (si tant est que le design retenu utilise un étage supérieur ???)
Il faudra donc le qualifier simultanément pour être allumé dans le vide ... et y fournir la poussée requise ?????

Cela relativise encore la possibilité d'évaluer le coût du moteur complet et répondant à l'ensemble du cahier des charges. Car in fine c'est bien ce coût réel qui importera aussi bien pour la phase développement du lanceur que pour sa phase d'exploitation (coût d'un lancement)

Éventuellement je suis certain qu'ils vont vouloir tester le J-2X sur le A3, mais en attendant 2013 ce sera sur le A2. Personnellement, je crois qu'ils vont commencer par valider le fonctionnement de base de la machine au A2, ensuite ils pourront fignoler le concept en simulant des conditions de vol plus exactes au A3.

Je te suis mal sur tes histoires de coûts...à part dire l'évident que dépendemment de comment se passe le développement les coûts peuvent varier... Il n'y a personne ici qui a estimé combien coûtera le J-2X à produire. Bref, pardonne moi, mais je saisis mal le point que tu essais d'ammener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidjay


avatar

Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 36
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Mar 14 Juin 2011 - 22:08

Un haut responsable de la NASA a signé l'arrêt officiel du programme Constellation du fait que l'avancement des travaux de développement de l’héritier du programme est en marche et que la NASA réfléchie justement sur le sort de ce dernier. "J'ai signé la lettre pour clore définitivement le programme Constellation », à déclaré Douglas Cooke, administrateur associé à la NASA au service « NASA’s Exploration Systems Mission Directorate », le 10 juin dernier.

Pour suivre a propos du SLS, cet article posté sur SN (space news) mentionne qu’avec la clôture définitive de Constellation, le bureau rattaché au projet aurait été réduit en termes de taille d’une manière significative, mais néanmoins serait chargé de gérer les contrats de transition dont on parle bien ici, [Space Launch System] et [Multi-Purpose Vehicle Crew]. Alors que le sort de certains contrats rattachés au programme Constellation n’a toujours pas été jeté, la NASA étudie des plans stratégiques visant à savoir si ou non elle souhaiterait tant bien que mal utiliser ces derniers pour la construction du SLS.

La conception de la fusée prescrite par le congrès ressemblerait étrangement à celle de l'Ares 5, qui devait être le vaisseau-cargo-transport pour les missions lunaires de Constellation, mais bon…cet article ne nous apprend rien de plus quand à un potentielle conjonction Ares 5/SLS. A contrario, cet article nous rappel également que Boeing Space Exploration, ATK Aerospace Systems, Magna, Utah, et Pratt & Whitney Rocketdyne, seraient encore titulaires de contrats recommandant la construction d’éléments clés de la désormais annulée Ares 1. Pour sortir de cette impasse "Conception-Design", la NASA devrait prendre une décision définitive sur justement la conception de ce lanceur lourd dans les semaines à venir, mais Braukus a refusé de révéler une date pour cette annonce, en évoquant le fait que la NASA est encore en train de travailler sur la stratégie d'acquisition intégrée liée à ce lanceur lourd.

Moralité, mieux vaut terminer son "post" avec la mention (souvent utilisée ici et assez fréquemment dans les sujets US), "A suivre..."
http://www.spacenews.com/civil/110614-memo-marks-end-constellation.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14622
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Mer 15 Juin 2011 - 8:07

Eyetam a écrit:

Je te suis mal sur tes histoires de coûts...à part dire l'évident que dépendemment de comment se passe le développement les coûts peuvent varier... Il n'y a personne ici qui a estimé combien coûtera le J-2X à produire. Bref, pardonne moi, mais je saisis mal le point que tu essais d'ammener.

Depuis le début de feu-Constellation, il y a eu de nombreuses argumentations (y compris entre des "fractions" d'opinions diverses de la NASA) sur l'intérêt ou pas de ré-utiliser des "éléments issus du système navette", en arguant qu'ils sont déjà qualifiés et que cela contribuera à des économies (aussi bien en rendant inutile de la nouvelle R&D, qu'en maintenant des installations de fabrication, du personnel qualifié etc ..). Cela a même abouti à des errances (dans les études pour Ares 1 et Ares 5) puisque le SSME ne pouvait être allumé dans l'espace, qu'il était fort cher etc ...

Dans la nouvelle donne de ce SLS .... il y a eu pendant un temps une proposition de la "double approche" avec une première étape où le lanceur reprendrait des reliquats du système navette (moteurs restant, ET, boosters 4 segments) pour une première version, puis on développerait un autre avec des éléments nouvellement adaptés ou développés.

Il semble que cette approche soit définitivement abandonnée et que l'on vise un développement "régulier" permettant de passer simplement (du moins logiquement) de la première version (70 t) à la version supérieure (130 t).
Comme on est dans un contexte budgétaire serré, et que le Sénat a annoncé que le budget est verrouillé (comprendre on n'accordera pas de rallonges en cours de développement) je me pose simplement la question de savoir si le développement de ce moteur (annoncé comme une amélioration d'une base existante (le J2) serait possible en coût raisonné (donc non inflationniste). Les expériences précédentes ayant montré qu'on n'est jamais à l'abri de surprises.

Mettre au point la version que tu appelles "de base" (démarrage au sol) .... en repoussant à plus tard la version "complète" (dont on est sûr qu'elle démarre dans l'espace et fournit la poussée nominale requise) parait à la fois d'une certaine logique, mais aussi potentiellement source de déboires (s'il faut des modifications significatives, cela implique de revoir une partie des installations de fabrication par exemple, peut-être aussi des contraintes sur le design général du lanceur etc ....).
Je vois ce lanceur débuter comme un prototype .... qui subit la pression des délais .... et par là une mise au point partielle ... pouvant générer ensuite des surcoûts pour son évolution. Et in fine cela déterminera le coût du lancement unitaire, et sa fréquence d'utilisation.

Je vois une différence de logique avec celle où on met au point un core ..... et qu'on en assemble plusieurs pour faire plus gros (le core qualifié est réutilisé tel quel), le moteur d'un deuxième étage étant souvent différent et suivant une période de développement distincte de celui du core.

Cela dit c'est un problème américano-américain ... dont on n'est que spectateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyetam


avatar

Masculin Nombre de messages : 150
Age : 32
Localisation : Pérou / Canada
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Mer 15 Juin 2011 - 17:56

montmein69 a écrit:
Comme on est dans un contexte budgétaire serré, et que le Sénat a annoncé que le budget est verrouillé (comprendre on n'accordera pas de rallonges en cours de développement) je me pose simplement la question de savoir si le développement de ce moteur (annoncé comme une amélioration d'une base existante (le J2) serait possible en coût raisonné (donc non inflationniste). Les expériences précédentes ayant montré qu'on n'est jamais à l'abri de surprises.

Effectivement, on est jamais à l'abris de surprises, souvent coûteuses quand il s'agit d'agences spatiales gouvernementales. Personnellement je ne connais pas la situation budgétaire du développement de ce moteur.

Je me permet de rapeller que le J-2X est dans un stade avancé de développement, les risques à ce point sont nettement moindre, sans toutefois être inexistants.

montmein69 a écrit:
Mettre au point la version que tu appelles "de base" (démarrage au sol) .... en repoussant à plus tard la version "complète" (dont on est sûr qu'elle démarre dans l'espace et fournit la poussée nominale requise) parait à la fois d'une certaine logique, mais aussi potentiellement source de déboires (s'il faut des modifications significatives, cela implique de revoir une partie des installations de fabrication par exemple, peut-être aussi des contraintes sur le design général du lanceur etc ....).
Il n'y a pas de version "de base" et de version "complête", il n'y a qu'une version et ils vont commencer à la tester sous peu au A2. La seule raison pourquoi ils ne peuvent tester au A3 c'est parce que ce site est en construction, le A3 devrait être opérationnel en 2013.

Ce n'est pas parce que un moteur est fait pour allumer dans l'espace qu'il ne peut allumer au niveau du sol...le J-2 "classique" avait été testé au niveau de la mer même si il était fait pour allumer à 68km d'altitude et en orbite terrestre basse. Tester dans les conditions exactes permet surtout de mieux déterminer les performances, ensuite tout ce qui est turbopombes, chambre de combustion et toute la plomberie, dans bien des cas, la pression atmosphérique ne fera pas grand différence (les conditions à l'intérieur du moteur sont déjà si extrêmes, ce n'est pas 1 Atm de plus ou de moins à l'extérieur qui viendra faire une différence si le moteur fonctionne ou non). Certe il y a des exceptions, mais reste que beaucoup de validation peut être effectué au niveau de la mer même si le moteur n'est pas supposé être utilisé dans ces conditions exactes. Plusieurs moteurs ne seront jamais testé en conditions parfaites avant leur premier vol, et même en essayant de reproduire ces conditions, parfois ces reproductions peuvent amener leur lot d'erreurs, souvenez vous du premier vol du Merlin 1C.


Bref, j'ai bien hâte voir comment se déroulerons ces tests. Ce moteur a un fort potentiel côté efficacité et sera sans doute nécessaire à tout type d'exploration habité pour aller au delà de l'orbite terrestre basse. À part le RL-10, il y a très peu d'alternatives...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidjay


avatar

Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 36
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Jeu 16 Juin 2011 - 21:27

Huntsville, Alabama :
Le sénateur américain Richard Shelby a envoyé nouvellement une lettre à Charles Bolden, lui signalant la "forte" envie qu’il et son équipe détenaient pour encourager la mise en place d’un engagement concurrentiel, au sujet des Booster à prop.solide du « futur lanceur lourd », qui pour le moment seraient les SRB’s « héritiers » du programme STS, in fine transposés sur le SLS.

Alors pourquoi ce sénateur « clame haut et fort » qu’il faut faire jouer la concurrence quand à la problématique « SRB » ? Tout simplement parce qu’il craint que les plans de conceptions actuels prenants en compte les SRB du futur lanceur, s’élaborent sans un véritable processus concurrentiel à ce niveau très précis. « Mr Bolden…nous vous encourageons fortement à lancer un appel d’offre au sujet du système de motorisation d’appoint du futur véhicule. Nous sommes convainques qu’a termes, cela finira par conduire à un travail de développement SLS plus efficace et à moindre coût pour le contribuable". Le sénateur a souligné qu’un processus concurrentiel permettrait d'accélérer le développement du SLS, ou inversement, l'introduction d'une concurrence pourrait ralentir le développement du programme, Shelby le mentionne, il n’en a aujourd’hui aucune certitude !

Il est à noter tout de même, qu’une potentielle mise en place d’un appel d'offres concurrentiel « spécial Booster » conduirait l'agence spatiale à retarder inévitablement son programme, au delà de sa date cible de 2016, une date mandatée par le Congrès. (Très clairement je pense que beaucoup n’approuvent pas cette échéance). Toutefois ils y seraient obligés selon la loi! La loi de 2010 (the Nasa's autorisation Act 2010) promulguée par le président américain Barack Obama en Octobre, oblige l'agence à construire un véhicule lourd capable d'envoyer 130 tonnes de charge utile en orbite basse avec un véhicule pour équipage (Multi-Purpose MPCV) d'ici 2016. La loi prévoit que la NASA est sommé d'utiliser les contrats attribués en vertu du programme Constellation, ainsi que les infrastructures existante attribuées à la navette spatiale, dans la mesure du possible.

La NASA utilise un contrat existant avec Lockheed Space Systems, pour construire le MPCV. L'agence n'a en revanche pas indiqué si les contrats existants seront utilisés ou non pour construire le SLS. La NASA est prévu de présenter aux législateurs son design privilégié pour le futur SLS le 08/07. notez bien cette date! (bien qu'a cette heure-ci, il y'a de la R&R de planifiée pour 135....leur effet de com risque de capoter...) clown
Stay tunned ! (restez à l’écoute…)
ici

et ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14622
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Ven 17 Juin 2011 - 7:54

Quelles autres sociétés qu'ATK-Thiokol sont susceptibles de construire ce genre de boosters ?

Cette mise en concurrence parait-difficile pour un lanceur censé être fonctionnel en 2016.
La durée qui a été nécessaire pour passer du booster 4 segments à celui à 5 segments .... donne une idée de la complexité (ou alors Thiokol a joué finement pour obtenir les rallonges successives pendant la phase Constellation)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
peronik




Masculin Nombre de messages : 479
Age : 46
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Ven 17 Juin 2011 - 9:51

ce battage politique me rire jaune pour rappelle je vous redirige sur la page de Encyclopedia Astronautica a propos des SRB de la navette : http://www.astronautix.com/engines/srb.htm

ce passage que j'ai traduit a le don de me faire grincer des dents

"Lors de l'annonce que Thiokol avait remporté le contrat, Lockheed était tellement bouleversée qu'elle a déposé une protestation officielle, mais rien n'est jamais sorti. Plusieurs années plus tard, on a appris d'une source proche du comité de sélection de source original que Thiokol avait été classé quatrième sur quatre par une large marge. Alors, un nouveau comité de sélection a été convoquée, et curieusement, Thiokol gagne le contrat.
Beaucoup dans les 3 équipes perdante estimèrent que le fait que le président du Comité sénatorial de l'espace a été le sénateur de l'Utah ai pu avoir une influence non négligeable. Il a été aussi dit que la sélection de Thiokol aurais été commandé directement depuis de la Maison Blanche."
( Thiokol est basé en Utah)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyetam


avatar

Masculin Nombre de messages : 150
Age : 32
Localisation : Pérou / Canada
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Ven 17 Juin 2011 - 16:54

Nouvel article sur NasaSpaceFlight.com: http://www.nasaspaceflight.com/2011/06/managers-sls-announcement-after-sd-hlv-victory/

On y apprend que la configuration semble déterminée. Une annonce officielle serait attendu vers le 8 juillet. En attendant plusieurs informations semble malgré tout sortir des mûrs de la NASA.

D'après l'article, la configuration finalement retenue aurait les éléments suivants (rient de très surprenant):
- Corps central et deuxième étage de 8.4 m de diamètre (même diamètre que le réservoir externe de la navette)
- Corps principal propulsé par RS-25 (l'article ne précise pas le nombre)
- Deuxième étage propulsé par le J2-X
- Les premiers vols utiliseraient des SRBs à 4 ou 5 segments (les SRBs à 5 segments semblent plus réalistes à ce point).

- Maintenant un élément intéressant, passé les vols initiaux, il y aurait une compétition pour les boosters suivants. Un système de booster supérieur permettant d'atteindre les performances voulus (130T en LEO). Parmis les différents candidats, il y aurait des versions avancées des SRBs 5 segments ou des boosters RP-1/LOX (à la Energia). Naturellement ATK a pas mal le monopole pour des boosters solides de cette magnitude, mais nous pouvons penser à plusieurs compagnies si nous parlons de boosters RP-1/LOX (ULA, Aerojet, SpaceX, etc.).

(Plus d'information au sujet du SRB 5 segments "avancés" dans l'article)

L'article mentionne aussi la possibilité de convertir la tour de lancement d'Ares I pour le SLS.



Personnellement je suis fan de boosters RP-1/LOX, moins explosifs et controle de la poussée seraient les principaux avantages à mes yeux. Il y aurait sans doute la possibilité d'avoir plus de 2 boosters contrairement aux boosters solides. Le crawler-transporter est ce qui limite ce qui se rend au pad 39 du KSC en ce moment. Les boosters solides sont très lourds pour le transporteur, car ils doivent être transporté pleins vers le pad. Un problème qui n'existe pas avec des boosters liquides. La fusée pourrait ainsi utiliser plus de boosters et ainsi affecter les performances, tout en étant plus modulaire. Sans oublier que plusieurs facteurs de sécurité limite l'utilisation du VAB par différents véhicules lorsque des éléments de propulsion solide sont impliqués dans la chaîne d'assemblage. Ce qui limiterait KSC d'évoluer vers un centre de lancement polyvalent pour plusieurs différents véhicules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidjay


avatar

Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 36
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Ven 17 Juin 2011 - 17:48

Leinback ne serait pas content de constater que la stratégie n’est toujours pas trouvée et approuvée par tous, tandis que ça se préciserais architecturalement parlant quand au profil définitif du SLS. Leinback: Je suis embarrassé de constater nous n'avons pas de meilleurs solutions provenant de Washington DC. Tout au long de l'histoire du programme des vols spatiaux habités NASA, nous avons toujours eu un autre programme de transition….de Mercure à Gemini, d’Apollo au programme test Apollo-Soyouz, en passant par Skylab et ensuite la navette…nous avons toujours eu quelque chose pour faire la transition" " nous avons eu cela, et ça à été annulé ! Maintenant nous n'avons plus rien, et je suis gêné par cela. Franchement, en tant que gestionnaire principal de la NASA, je tiens à m'excuser auprès de vous pour tout ce que nous ne possédons pas, encore aujourd’hui. Je vous aime tous, je vous souhaite à tous le meilleur »…hummm, ça sent la démission ça, non ?. scratch

Bref, là est donc encore bel et bien présente "la problématique SLS""y aller oui, avec quoi? un gros lanceurs c'est bon çà se développe, mais pour faire quoi et pour aller où? heu.. ???" D’après cet article Eyetam, "SLS" divise, car le manque de stratégie en matière d'exploration spatiale future n'est que plus significatif les mois passants et ce de façons exponentielle, ce qui commencerais à déranger.. remarque c'est pas nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
Eyetam


avatar

Masculin Nombre de messages : 150
Age : 32
Localisation : Pérou / Canada
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Ven 17 Juin 2011 - 18:09

Autre article relatant plus ou moins les mêmes éléments chez Aviation Week: article de AW sur le SLS.

Nouveaux éléments cités dans cet article:
-Rien de très nouveau à part du fait que le premier étage serait alimenté entre 3 et 5 RS-25. Les premiers vols utiliseraient les 15 RS-25D restants du programme Navette, pour ensuite passer au RS-25E (version jettable). Je me permet de préciser qu'il y a au moins 12 RS-25D restant, ensuite dépendemment des sources nous pouvons entendre parfois jusqu'à 16 moteurs restants. Je ne connais pas la réponse exacte, dans cet article on indique qu'il en reste 15...

-Ensuite on mentionne la même compétition pour les boosters. On élabore sur une proposition d'Aerojet d'élaborer un booster RP-1/LOX propulsé par une version améliorée et produite aux États-Unis du AJ-26 (NK-33). Le AJ-26 a 340 000 lbs. de poussé au niveau de la mer, la nouvelle version (actuellement nommée -500) aurait 500 000 lbs. de poussé.

*Imaginez quelques secondes une fusée lourde américaine propulsée par une version moderne du NK-33, j'aimerais bien voir les américains retourner vers la lune avec celà! La N-1 renaît de ses cendres Very Happy *

- Il y a aussi une information au sujet des tests du J-2X. D'après l'article, le premier test aura lieu le 21 juin prochain, il s'agit d'un test d'allumage de 1.9 secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eyetam


avatar

Masculin Nombre de messages : 150
Age : 32
Localisation : Pérou / Canada
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Ven 17 Juin 2011 - 18:18

Sidjay a écrit:
Bref, là est donc encore bel et bien présente "la problématique SLS""y aller oui, avec quoi? un gros lanceurs c'est bon çà se développe, mais pour faire quoi et pour aller où? heu.. ???" D’après cet article Eyetam, "SLS" divise, car le manque de stratégie en matière d'exploration spatiale future n'est que plus significatif les mois passants et ce de façons exponentielle, ce qui commencerais à déranger.. remarque c'est pas nouveau !
[/justify]

C'est certain que ca divise, comme tu le dis personne ne sait à quoi elle va servir au juste cette fusée...


Personnellement je suis convaincu qu'elle trouvera une utilisation pour l'exploration au delà de l'orbite terrestre. Il serait juste interessant d'avoir une référence de mission, question de bien cibler les besoins de cette fusée.

Ce qui manque grandement au SLS à ce jour est un plan d'utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 4457
Age : 61
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Ven 17 Juin 2011 - 21:25

Eyetam a écrit:
...Le crawler-transporter est ce qui limite ce qui se rend au pad 39 du KSC en ce moment. Les boosters solides sont très lourds pour le transporteur, car ils doivent être transporté pleins vers le pad. Un problème qui n'existe pas avec des boosters liquides. La fusée pourrait ainsi utiliser plus de boosters et ainsi affecter les performances, tout en étant plus modulaire. Sans oublier que plusieurs facteurs de sécurité limite l'utilisation du VAB par différents véhicules lorsque des éléments de propulsion solide sont impliqués dans la chaîne d'assemblage. Ce qui limiterait KSC d'évoluer vers un centre de lancement polyvalent pour plusieurs différents véhicules.
Excellente remarque, à noter qu'il existe aussi une limitation de la capacité de transport liée à la résistance des pistes empruntées par les chenilles du crawler...
De plus, un observateur canadien avisé des question spatiales (Henry Spencer) a d’ailleurs résumé le sujet par la phrase suivante : "Solids are a branch of fireworks, not rocketry"... eek

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Sidjay


avatar

Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 36
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Ven 17 Juin 2011 - 23:02

Citation :
Sans oublier que plusieurs facteurs de sécurité limite l'utilisation du VAB par différents véhicules lorsque des éléments de propulsion solide sont impliqués dans la chaîne d'assemblage. Ce qui limiterait KSC d'évoluer vers un centre de lancement polyvalent pour plusieurs différents véhicules.

Pardonne-moi eyetam mais pour tout t’avouer, je ne comprends pas trop cette phrase.
Le KSC devra évoluer après l’arrêt du programme STS et c’est inévitable d’autant plus que cet objectif est voulu et soutenu par Cabana et le sénateur de Floride Bill Nelson. Il faudra se faire une raison, ce site de lancement sera utilisé par le privé (VAB, OPF, SLF, SSTF et j’en passe), mais également par le SLS (d’où l'idée de plate forme de lancement du 21eme siècle) en bref, tout ce qui était utilisé par la navette, si toutefois l’opérateur privé accepte le montant du loyer. Si rien ne se passe a ce niveau là, certains bâtiments cultes seront abattus puisque ne servant plus pour l’intérêt de personne... Il ne faut pas oublier qu’outre le fait que certains passionnés seront « privés » de lancement habités nasa sur ce site de lancement à compter du 08 juillet 2011 jusqu'à ce que le SLS fasse son entrée en scène, il faut surtout prendre en compte que c’est une perte de force de travail colossal (au début) qui en découlera.

Alors ok, la NASA ne sait visiblement pas aujourd’hui quel sera l’avenir de son vol spatial habité, et tu fait bien de le préciser Eyetam, un jour elle le saura et ira enfin de l’avant. En attendant, le GAP arrivant et la conception du SLS nécessitant un minimum de cinq années de développement (voir six ou sept), au KSC globalement parlant, il faudra bien nourrir ses âmes ! L’objectif du sénateur bill Nelson et de bob Cabana n’est pas de concevoir une fusée, mais bien de préserver la force de travail sur la « space coast » et en priorité au KSC. Au KSC, c’est pourtant bel et bien l’aube d’un nouveau jour, même si nous sommes forcés de constater que le programme de la navette spatiale se terminera en Juillet et que l'agence n'a pas encore révélée sa prochaine grande direction qu’elle devra prendre quand a son vol habité.

Ce matin par exemple, le comité qui comprend le sénateur américain Bill Nelson, Robert Cabana s’est réunis pour discuter du futur potentiel du centre spatial Kennedy «au-delà de la navette." La loi « NASA 2010 autorisation’act » impose a la NASA de maintenir les installations du KSC en bon état de fonctionnement dés la fin des navettes jusqu'à la mise en service du SLS. Qui devra utiliser cela pour éviter le pourrissement ? le CCDEV.

Les vols du programme CCDEV commercial seront les principaux utilisateurs du KSC, pour des missions de transport de fret vers la Station spatiale internationale dès la fin de cette année, pour qu’en définitive les vols spatiaux habités puissent débuter dès 2014. On porte en conséquence tout nos espoirs sur des SpaceX, des Dream chaser, des Boeing. En cela, on peut déjà noter une évolution pour ce KSC, puisqu’ils (les gestionnaires du site) devront déléguer leurs installations-navette aux privés. On parle du dream chaser préparé dans les OPF et se poserait sur la SLF…etc..etc…

L’évolution du KSC permettra également de concéder une place plus importante aux activités de recherche en aéronautique, au développement et à la construction de véhicules spatiaux. Ne sur-réagissons trop hâtivement quand à cela car même si le futur proche de ce site spatial semble devenir aujourd’hui un peu plus précis tout en comptant activement sur un soutien financier acceptable sur le long terme, il n’y aura vraisemblablement pas de baisse d'activité ou d'emploi sur la Space Coast. Evidemment suite à l’arrêt de la navette nous pourront observer une nette baisse de la force de travail transcrites par une hausse palpable du taux de chômage, mais la reprise des activités devrait remonter d'ici 2015 ou 2016, pour ensuite se stabiliser.


Dernière édition par Sidjay le Sam 18 Juin 2011 - 0:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
Lolodesbois


avatar

Masculin Nombre de messages : 362
Age : 41
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Ven 17 Juin 2011 - 23:44

Sidjay a écrit:
La loi « NASA 2010 autorisation’act » impose a la NASA de maintenir les installations du KSC en bon état de fonctionnement dés la fin des navettes jusqu'à la mise en service du SLS. Qui devra utiliser cela pour éviter le pourrissement ? le CCDEV.

Soit, mais maintenir les installations en bon état n'implique que de la maintenance sur les bâtiments. Y a-t-il obligation de son utilisation par le CCDeV ?

Que ce passera-t-il au bout de quelques années d'utilisation par le CCDeV ? La NASA va se pointer en leur disant, " bon les gars vous êtes sympa mais il va falloir vous trouver un autre pas de tir, parce que on en a besoin pour le SLS".... délicat, non ?

Ce n'est pas du pessimisme Wink , mais je ne comprends pas où mène cette politique de location des installations !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidjay


avatar

Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 36
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Ven 17 Juin 2011 - 23:48

Lolodesbois a écrit:
Sidjay a écrit:
La loi « NASA 2010 autorisation’act » impose a la NASA de maintenir les installations du KSC en bon état de fonctionnement dés la fin des navettes jusqu'à la mise en service du SLS. Qui devra utiliser cela pour éviter le pourrissement ? le CCDEV.

Soit, mais maintenir les installations en bon état n'implique que de la maintenance sur les bâtiments. Y a-t-il obligation de son utilisation par le CCDeV ?

Que ce passera-t-il au bout de quelques années d'utilisation par le CCDeV ? La NASA va se pointer en leur disant, " bon les gars vous êtes sympa mais il va falloir vous trouver un autre pas de tir, parce que on en a besoin pour le SLS".... délicat, non ?

Ce n'est pas du pessimisme Wink , mais je ne comprends pas où mène cette politique de location des installations !


La réponse doit se trouver là dedans: http://www.forum-conquete-spatiale.fr/t12066-ksc-ou-la-chronique-d-une-privatisation-futur
Le KSC devra évoluer après l’arrêt du programme STS et c’est inévitable d’autant plus que cet objectif est voulu et soutenu par Cabana et le sénateur de Floride Bill Nelson. Il faudra se faire une raison, ce site de lancement sera utilisé par le privé (VAB, OPF, SLF, SSTF et j’en passe), mais également par le SLS (d’où l'idée de plate forme de lancement du 21eme siècle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
Eyetam


avatar

Masculin Nombre de messages : 150
Age : 32
Localisation : Pérou / Canada
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Sam 18 Juin 2011 - 7:29

Sidjay a écrit:
Citation :
Sans oublier que plusieurs facteurs de sécurité limite l'utilisation du VAB par différents véhicules lorsque des éléments de propulsion solide sont impliqués dans la chaîne d'assemblage. Ce qui limiterait KSC d'évoluer vers un centre de lancement polyvalent pour plusieurs différents véhicules.

Pardonne-moi eyetam mais pour tout t’avouer, je ne comprends pas trop cette phrase.


Malheusement je ne me souviens pas où avoir lu celà. D'après ce que je me souviens, l'intégration de fusée incluant des éléments de propulsion solide limite le nombre de "clients" dans le VAB, pour des raisons de sécurité. Par exemple, il serait interdit d'intégrer une Atlas V avec son DreamChaser et une Falcon Heavy dans le VAB en même temps qu'est assemblé une SLS avec ses SRBs.

Je ne connais pas l'étendu de ces restrictions et à qui elles s'appliquent. La navette a semblé souvent faire exception à cette ligne de conduite.



Si quelqu'un pourrait éclairer nos lanternes ce serait très apprécié!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exocet


avatar

Masculin Nombre de messages : 623
Age : 45
Localisation : Fra/De/FL/TX
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Sam 18 Juin 2011 - 10:28

Pour rebondir sur l'article que signalait Eyetam, et l'éventualité d'utiliser des LRB.
On parlait souvent d'utiliser des moteurs RD-180 (400 tonnes de poussée, bi-chambre), mais Aerojet proposerait d'utiliser une version boostée du AJ-26 (225 tonnes, mono-chambre).

http://www.aviationweek.com/aw/generic/story_channel.jsp?channel=space&id=news/awx/2011/06/16/awx_06_16_2011_p0-337088.xml&headline=NASA%20To%20Compete%20Space%20Launch%20System%20Boosters
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BBspace
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 1252
Age : 69
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 21/11/2009

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Sam 18 Juin 2011 - 10:39

Tous ces projets traînent comme des boulets les éternels SRB, choisis à l'origine et maintenus dans la course depuis pour des raisons essentiellement politiques. Pourquoi ne pas enfin donner leur chance aux boosters à liquides, puisque de toute façon le programme sera en retard. En ce qui me concerne (mais je reconnais que l'argument n'est pas sérieux), un lanceur à liquides me paraît beaucoup plus majestueux et "civil" qu'un lanceur assisté par des boosters à poudre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14622
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Sam 18 Juin 2011 - 11:06

Je n'ai pas trop suivi sur les forums am&ricains ce qui se dit à propos des installations.
Mais il me semble qu'il y aura une certaine "étanchéité" entre ce qui restera du pur NASA pour son système SLS d'une part (à savoir le batiment d'assemblage du lanceur lourd, son crawler, les pas de tir 39 A et B relookés (il faudra d'ailleurs attendre que le lanceur ait pris forme ... pour faire des modifications adaptées ... celles pour Ares 1 paraissent être passées dans les pertes), et d'autre part les installations utilisées par les partenaires du privé.
AMHA chacun aura sa zone, ses bâtiments d'assemblage, son pas de tir.
C'est d'ailleurs difficilement concevable autrement, vu les différentes options techniques et aussi si il y a d'autres contrats commerciaux purement privés en dehors des achats de vols par la NASA, chaque société gérera son pré carré
Probablement que l'essentiel de ces infrastructures sera d'ailleurs financé par la NASA (argument : il faut accélérer au maximum la mise en place pour réduire le gap). Et il y aura un loyer probablement assez symbolique demandé ensuite.
De quoi donner du travail ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidjay


avatar

Masculin Nombre de messages : 17120
Age : 36
Localisation : R.P
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Sam 18 Juin 2011 - 11:34

montmein69 a écrit:
Je n'ai pas trop suivi sur les forums am&ricains ce qui se dit à propos des installations.
Mais il me semble qu'il y aura une certaine "étanchéité" entre ce qui restera du pur NASA pour son système SLS d'une part (à savoir le batiment d'assemblage du lanceur lourd, son crawler, les pas de tir 39 A et B relookés (il faudra d'ailleurs attendre que le lanceur ait pris forme ... pour faire des modifications adaptées ... celles pour Ares 1 paraissent être passées dans les pertes), et d'autre part les installations utilisées par les partenaires du privé.
AMHA chacun aura sa zone, ses bâtiments d'assemblage, son pas de tir.
C'est d'ailleurs difficilement concevable autrement, vu les différentes options techniques et aussi si il y a d'autres contrats commerciaux purement privés en dehors des achats de vols par la NASA, chaque société gérera son pré carré
Probablement que l'essentiel de ces infrastructures sera d'ailleurs financé par la NASA (argument : il faut accélérer au maximum la mise en place pour réduire le gap). Et il y aura un loyer probablement assez symbolique demandé ensuite.
De quoi donner du travail ....


L’assemblage de capsules pour équipage des sociétés Boeing et SpaceX pourrait être effectuée dans une des baie où le matériel de la station spatiale a été traitée. Une fois que certains choix seront faits entre les besoins réels des entreprises et les actifs disponibles, les coûts devront être négociés. Selon la loi, la NASA ne peut pas simplement laisser son espace de travail vacant en attendant l’arrivée du SLS, mais est en droit d’exiger un certain taux de contrat. Taux symbolique ? Perso, je ne pense pas, il faudra bien qu’elle y gagne ! Pour le moment ces entreprises veulent connaître si elles seront facturées pour une année complète d’utilisation, (même si elles ne doivent louer qu’une partie des installations pour se préparer qu'à seulement une ou deux missions), ou si l'accès au site spatiale, serait exclusif a un seul entrepreneur privé ou partagé entre les différents privés.

Il est aussi possible que les installations de la navette vus leur âge et leur coûts de maintenance élevés pourraient rendre difficile l’accès à la vente.
Leur coûts de rénovations pourraient s'avérer être prohibitif. Une des premières questions que toute société privé potentiellement intéressées se pose actuellement n'est pas tant le coût réel de la location, mais combien il en coûterais par ans pour exploiter et entretenir, de telles installations. C’est là que vous pouvez apercevoir que pour certaines entreprises, cela en redeviendrais à perdent tout intérêt dans certains cas.

Montmein je t’invite a poursuivre cette discussion intéressante (installations-KSC) sur le fil idoine pour éviter de polluer ce fil. Merci.
http://www.forum-conquete-spatiale.fr/t12066-ksc-ou-la-chronique-d-une-privatisation-futur#241912
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discoverytransitionretierment.blogspot.fr/
Eyetam


avatar

Masculin Nombre de messages : 150
Age : 32
Localisation : Pérou / Canada
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Sam 18 Juin 2011 - 23:04

Exocet a écrit:
On parlait souvent d'utiliser des moteurs RD-180 (400 tonnes de poussée, bi-chambre), mais Aerojet proposerait d'utiliser une version boostée du AJ-26 (225 tonnes, mono-chambre).

Si je me souviens bien, un critère pour le SLS est que ses composantes soient produites au É-U. Ce qui exclus le RD-180 (Atlas V) comme candidat potentiel. Même si le AJ-26 est d'origine étrangère, Aerojet a acquis les droits pour produire le moteur aux É-U. Il y a des projets par Aerojet (SLS ou non) de produire une version 145% plus puissante du AJ-26 en partenariat avec Teledyne à Huntsville en Alabama.

Le AJ-26 est de loin le moteur RP-1/LOX le plus puissant que les É-U ont accès en ce moment sur leur propre sol. On pourrait même dire un des seuls, le seul autre opérationnel en ce moment est le moteur Merlin de SpaceX, mais celui-ci semble peut-être sous qualifié pour être un bon moteur pour les boosters du SLS (vague opinion personnelle). J'ai l'impression que si SpaceX veut compétitionner avec Aerojet et ATK ils devront mettre de l'avant leur concept de Merlin 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exocet


avatar

Masculin Nombre de messages : 623
Age : 45
Localisation : Fra/De/FL/TX
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: Développement du Space Launch System   Dim 19 Juin 2011 - 9:40

PWR détient également les droits du RD-180 au travers de Lockheed Martin qui en a financé le développement.
Pour l'instant le moteur est acheté directement à Energomash pour des raisons de cout, mais PWR a la capacité de les produire localement si nécessaire.
De plus je n'ai rien lu sur l'obligation d'utiliser des éléments produits aux US, ça ne gène pas le DoD de lancer ses oiseaux les plus sensibles avec des moteurs russes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Développement du Space Launch System
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: NASA et programmes gouvernementaux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit