PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taurus-Littrow




Masculin Nombre de messages : 464
Age : 53
Localisation : ANNECY
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary   Sam 6 Aoû 2011 - 17:28

Le candidat astronaute scientifique Brian O'Leary, a tiré sa révérence le 28 juillet 2011 à l'âge de 71 ans.
Brian O'Leary est surtout connu pour son ouvrage intitulé "pourquoi j'ai refusé d'aller sur la lune" qui fustige les relations tendues à l'époque entre les astronautes pilotes et scientifiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3551
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary   Mar 9 Aoû 2011 - 13:17

Il y dit aussi avoir abandonné la carrière d'astronaute parce que son pays avait renoncé de s'engager après Apollo dans un projet commun d'exploration humaine de Mars (sujet de sa thèse en planétologie) avec les Russes (projet inspiré par Von Braun qui adjoignait à la Saturn V un étage supérieur nucléaire connu sous le nom de NERVA... déjà !). Un personnage très attachant en tous cas (même s'il avait un côté sombre comme sa fascination pour le paranormal ou bien le fait qu'il fut à l'origine de la polémique sur la réalité des alunissages) et surtout un précurseur de l'Espace d'aujourd'hui (il préconisait la colonisation d'astéroïdes et de Phobos & Deimos) qui n'aura hélas jamais vu ces initiatives (astéroïdes ou Mars) se concrétiser de son vivant.

Le titre du fil est à revoir car Brian O'Leary était plus qu'un candidat, il a bel et bien été sélectionné comme back-up des trois dernières missions Apollo (et encore à l'époque potentiel explorateur de Mars avant que le projet ne soit abandonné début 1968). Dans le même groupe de sélection, d'autres astronautes ont eux finalement volé sur la navette mais lui avait démissionné avant (c'est d'ailleurs Carl Sagan qui lui a offert son premier poste à son départ de la NASA) car il était aussi contre le Programme Navette dont il dénonçait le volet militaire. Par la suite, il fut aussi un des fervents opposants de Reagan et de son IDS.

La "Vie de Brian", tout un programme megalol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
D@vid




Masculin Nombre de messages : 363
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/08/2011

MessageSujet: Re: Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary   Mar 9 Aoû 2011 - 15:11

Je ne connais pas cet homme là, mais alors voir qu'il a démissionné de sa sélection d'astronautes, et donc manqué de décoller avec une mission STS, me laisse estomaqué ! affraid
Quand on sait que beaucoup (dont moi !) feraient n'importe quoi pour y arriver... No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3551
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary   Mar 9 Aoû 2011 - 15:56

D@vid a écrit:
Je ne connais pas cet homme là, mais alors voir qu'il a démissionné de sa sélection d'astronautes, et donc manqué de décoller avec une mission STS, me laisse estomaqué ! affraid
Quand on sait que beaucoup (dont moi !) feraient n'importe quoi pour y arriver... No
Brian était un scientifique spécialiste de Mars et non un pilote. Probablement que peu après l'abandon du programme de vols vers Mars par la NASA, on lui a fait comprendre que sa spécialité n'avait pas sa place à bord de vols navette (contrairement à d'autres scientifiques tels les biologistes, métallurgistes, médecins...etc). Si la NASA ne lui offrait pas d'autre avenir que celui de simple cadre sur un programme de sonde martienne alors autant démissionner et exercer cette même spécialité dans le privé où il serait certainement mieux payé (il a d'ailleurs collaboré à l'équipe d'interprétation des images de Mariner 10).
Mais le personnage est tellement complexe (à la limite entre un mystique et un activiste écolo: il s'est refusé à traiter son cancer avec la médecine traditionnelle préférant une sorte de traitement type "médecine douce" qui n'a rien guéri, ce qui explique probablement son décès moins de 10 ans après le diagnostic) qu'il est impossible de résumer en une seule phrase ses raisons. Après tout, son livre fait plus de 250 pages et donc il avait certainement beaucoup à dire sur ce qu'il pensait des orientations prises alors par la NASA. D'ailleurs, Von Braun lui même n'était alors plus dans le coup (confiné à des rôles administratifs sans grand rapport avec ses compétences scientifiques) et cela a certainement précipité l'apparition de son propre cancer: à l'époque déjà, malgré la décision de lancement du programme navette (certainement plus pour des raisons militaires qu'autre chose), on constatait une profonde désaffection des décideurs politiques américains pour le maintien d'une présence US permanente dans l'Espace (tout au plus fallait-il trouver une utilisation à la Saturn V déjà fabriquée pour Apollo 18 d'où Skylab: il est d'ailleurs impropre de nommer la mission ASTP, Apollo 18 car cette mission utilisait une Saturn IB et non une Saturn V comme les dernières missions Apollo. De plus, le concept du Skylab doit encore beaucoup au génie de Von Braun qui l'avait déjà étudié 10 ans plus tôt) qui, on le perçoit encore plus aujourd'hui (cette fois à l'échelle internationale), est la clé de la conquête du système solaire (ce n'est ni plus ni moins que ce que préconisait Tsiolkovsky alors même qu'aucun engin humain n'avait encore pu atteindre l'Espace).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
D@vid




Masculin Nombre de messages : 363
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/08/2011

MessageSujet: Re: Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary   Mar 9 Aoû 2011 - 21:25

Merci pour ces précisions Kostya, ceci explique cela alors.
Une personne étonnante et complexe en effet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vp




Masculin Nombre de messages : 1961
Age : 42
Localisation : RP
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary   Mar 9 Aoû 2011 - 22:18

Pour avoir lu son livre, j'en ai surtout le souvenir qu'il a démissionné car le temps consacré aux activités d'astronaute était beaucoup trop important par rapport au temps laissé aux activités de recherche scientifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3551
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary   Mer 10 Aoû 2011 - 8:57

vp a écrit:
Pour avoir lu son livre, j'en ai surtout le souvenir qu'il a démissionné car le temps consacré aux activités d'astronaute était beaucoup trop important par rapport au temps laissé aux activités de recherche scientifique.
Cela a certainement joué aussi pour ce qui est des raisons professionnelles. Il faisait partie des premiers scientifiques sélectionnés pour devenir astronaute et, contrairement à la génération précédente faites de pilotes (attention, ne me faites pas dire que leur culture scientifique n'était pas au moins aussi bonne... beaucoup avaient en plus un Doctorat... mais même bardé de diplôme, un pilote reste avant tout un pilote, c'est à dire "né pour voler"), son objectif n'était peut-être pas de voler à tout prix mais de faire son métier dans l'Espace. Un autre scientifique du programme Apollo, Harrison Schmitt, qui a lui eu la chance de poser le pied sur la Lune, avait aussi déploré la part trop faible des sciences dans ce programme et avait même défendu, y compris après qu'il ait été écourté, le fait que son prolongement jusqu'à Apollo 20 et au-delà avec plus d'expériences aurait pu apporté beaucoup sur la connaissance de notre satellite. Certaines énigmes subsistent encore aujourd'hui et il n'est pas dit qu'une exploration scientifique plus poussée n'aurait pas permis d'être plus avancés aujourd'hui. Les deux étaient certainement du même avis même s'ils n'avaient pas du tout les mêmes opinions politiques (Schmitt a toujours soutenu Reagan y compris sur l'IDS).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
cosmochris




Masculin Nombre de messages : 1210
Age : 51
Localisation : 31
Date d'inscription : 01/01/2011

MessageSujet: Re: Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary   Mer 10 Aoû 2011 - 19:58

Kostya a écrit:
Le titre du fil est à revoir car Brian O'Leary était plus qu'un candidat
Brian O'Leary faisait partie du Groupe 6, le second groupe de scientifiques dont la sélection a été annoncée par la NASA le 4 août 1967.

Kostya a écrit:
il a bel et bien été sélectionné comme back-up des trois dernières missions Apollo
Non, il a démissionné dès le 23 avril 1968, soit avant Apollo 7.

D'après le livre "NASA's scientist-astronauts" de Shayler et Burgess, il pensait déjà démissionner avant le stage de pilotage du T-38, et ce stage ne s'étant pas trop bien passé, il a alors démissionné, ce qui n'aurait surpris personne.

Le titre français de son livre "The Making of an Ex-Astronaut" : "Pourquoi j'ai refusé d'aller sur la lune", est trompeur car il n'a jamais été dans la course pour une mission lunaire (les membres du groupe 6 s'étaient d'ailleurs surnommés les XS-11 (Excess 11), et en 1968, la navette était encore très très loin et il était hors de question de penser réalistement faire une mission navette.

O'Leary était certainement très compétent dans son domaine, mais tellement "hors du moule", même pour un scientifique, que ce qui est étonnant, c'est qu'il ait été sélectionné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3551
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary   Jeu 11 Aoû 2011 - 0:27

cosmochris a écrit:
Kostya a écrit:
Le titre du fil est à revoir car Brian O'Leary était plus qu'un candidat
Brian O'Leary faisait partie du Groupe 6, le second groupe de scientifiques dont la sélection a été annoncée par la NASA le 4 août 1967.
Kostya a écrit:
il a bel et bien été sélectionné comme back-up des trois dernières missions Apollo
Non, il a démissionné dès le 23 avril 1968, soit avant Apollo 7.
Exact mais cela en fait plus qu'un simple candidat puisqu'il a été sélectionné dans le Groupe 6. Il avait même commencé l'entrainement bien que pas très doué pour le pilotage.
cosmochris a écrit:
D'après le livre "NASA's scientist-astronauts" de Shayler et Burgess, il pensait déjà démissionner avant le stage de pilotage du T-38, et ce stage ne s'étant pas trop bien passé, il a alors démissionné, ce qui n'aurait surpris personne.
Je ne pense pas qu'il faille lier sa démission à son faible goût pour le pilotage car à partir du Groupe 2 déjà, les minima d'expérience en heures de vol avaient été abaissées et le Groupe 4 (celui d'Harrison Schmitt), par exemple, ne comportait que des scientifiques (civils et militaires). Même si les tests de sélection comportaient un volet psychotechnique censé faciliter leur formation au pilotage, le profil "pilote d'essai" n'était déjà plus le "moule" dans lequel la NASA souhaitait former ses astronautes. Il ne faut d'ailleurs oublié qu'au tout début des vols spatiaux, il existait aussi parmi les psychologues constituant les jurys des partisans de choisir des sous-mariniers plutôt que des pilotes.

cosmochris a écrit:
Le titre français de son livre "The Making of an Ex-Astronaut" : "Pourquoi j'ai refusé d'aller sur la lune", est trompeur car il n'a jamais été dans la course pour une mission lunaire (les membres du groupe 6 s'étaient d'ailleurs surnommés les XS-11 (Excess 11), et en 1968, la navette était encore très très loin et il était hors de question de penser réalistement faire une mission navette.
Je suis d'accord que la traduction française du titre est, comme souvent, idiote mais on voit bien dans le titre original qu'il s'agit d'un ex-astronaute et non d'un simple candidat jamais sélectionné. Pour le reste, ce n'est pas exactement ce que David Compton relate dans son histoire du Programme Apollo. Même si l'abandon des missions vers Mars (qui faisait partie du Projet AAP) date effectivement de début 1968 et peut par contre constituer une des raisons de sa démission (un sélection dure suffisamment longtemps pour que les critères retenus au début puisse être devenus obsolètes une fois la sélection terminée: le Groupe 6 incluait des spécialités sans rapport avec la Lune mais plutôt utiles pour des expériences en station orbitale), il y avait encore à l'époque des missions lunaires programmées jusqu'à Apollo 20 et le groupe 6 aurait très bien pu constituer des équipages de back-up de l'une des missions Apollo 18 à 20 (dont l'annulation est postérieure à 1970). Le groupe 6 a d'ailleurs été sélectionné dans ce but ainsi que pour l'AAP. En tant qu'équipage de réserve, tout espoir de voler n'est pas exclus, il n'y a qu'à voir ce qui est advenu de Jack Swiggert sur Apollo XIII. Dire qu'en Avril 1968, il n'avait déjà plus aucun espoir d'aller sur la Lune, c'est anticiper sur des décisions qui seront prises bien plus tard. Par contre, il est évident qu'il n'avait déjà plus alors la moindre de chance d'aller sur Mars dans le cadre de l'AAP.

cosmochris a écrit:
O'Leary était certainement très compétent dans son domaine, mais tellement "hors du moule", même pour un scientifique, que ce qui est étonnant, c'est qu'il ait été sélectionné.
Comme expliqué plus haut, les exigences ont évolué au cours des sélections successives et O'Leary n'était pas le seul à ne pas être doué pour le pilotage (Anthony Llewellyn qui a démissionné peu après O'Leary n'a pas non plus obtenu d'excellents résultats lors de l'entrainement T-38 mais ce n'était pas là non plus la raison principale de sa démission). Même s'il existe des contre-indications, c'est encore plus aujourd'hui qu'alors une hérésie de parler de "moule" surtout quand on constate à quel diversité de profils ont fini par aboutir les sélections réalisées par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
cosmochris




Masculin Nombre de messages : 1210
Age : 51
Localisation : 31
Date d'inscription : 01/01/2011

MessageSujet: Re: Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary   Jeu 11 Aoû 2011 - 18:47

Kostya a écrit:
cosmochris a écrit:
D'après le livre "NASA's scientist-astronauts" de Shayler et Burgess, il pensait déjà démissionner avant le stage de pilotage du T-38, et ce stage ne s'étant pas trop bien passé, il a alors démissionné, ce qui n'aurait surpris personne.
Je ne pense pas qu'il faille lier sa démission à son faible goût pour le pilotage
C'est bien ça, il y pensait déjà avant, soit 4-5 mois seulement après le début de l'entrainement.

Kostya a écrit:
il y avait encore à l'époque des missions lunaires programmées jusqu'à Apollo 20 et le groupe 6 aurait très bien pu constituer des équipages de back-up de l'une des missions Apollo 18 à 20 (dont l'annulation est postérieure à 1970). Le groupe 6 a d'ailleurs été sélectionné dans ce but ainsi que pour l'AAP.
Slayton leur avait dit tout de suite qu'il avait du travail mais pas de vols pour eux (les XS-11) et début 1968 certains astronautes du groupe 3 n'avaient pas encore volé, ni ceux du 4, ni ceux du 5 mais bon c'est vrai on peut considérer qu'il y avait espoir de voler un jour : mais alors cet espoir ne l'a pas motivé pour rester à la NASA, contrairement à d'autres.

Kostya a écrit:
cosmochris a écrit:
O'Leary était certainement très compétent dans son domaine, mais tellement "hors du moule", même pour un scientifique, que ce qui est étonnant, c'est qu'il ait été sélectionné.
Comme expliqué plus haut, les exigences ont évolué au cours des sélections successives et O'Leary n'était pas le seul à ne pas être doué pour le pilotage (Anthony Llewellyn qui a démissionné peu après O'Leary n'a pas non plus obtenu d'excellents résultats lors de l'entrainement T-38 mais ce n'était pas là non plus la raison principale de sa démission). Même s'il existe des contre-indications, c'est encore plus aujourd'hui qu'alors une hérésie de parler de "moule" surtout quand on constate à quel diversité de profils ont fini par aboutir les sélections réalisées par la suite.
O'Leary n'avait visiblement pas une vision réaliste de ce qui attendait un jeune astronaute : des années de travail pour un jour intégrer un équipage support, puis un équipage réserve, puis voler. D'autres en effet ont démissionné comme lui, mais même s'ils ont pu émettre des critiques sur la NASA, ils n'en ont pas fait un bouquin à fort retentissement. Et surtout, contrairement à ceux qui sont restés 10-20 ans à attendre, il n'était pas désireux de s'investir dans ce que lui proposait la NASA. Quand je dis "hors du moule", je veux dire que c'est très étonnant que quelqu'un d'aussi jeune (27 ans) qui a réussi à passer une sélection aussi difficile pense à démissionner (et démissionne) aussi tôt, en étant aussi critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3551
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary   Jeu 11 Aoû 2011 - 22:05

cosmochris a écrit:
...
C'est bien ça, il y pensait déjà avant, soit 4-5 mois seulement après le début de l'entrainement.
Sûr que l'annulation d'AAP fût beaucoup plus déterminante que le déroulement de l'entrainement.
cosmochris a écrit:
...
Slayton leur avait dit tout de suite qu'il avait du travail mais pas de vols pour eux (les XS-11) et début 1968 certains astronautes du groupe 3 n'avaient pas encore volé, ni ceux du 4, ni ceux du 5 mais bon c'est vrai on peut considérer qu'il y avait espoir de voler un jour : mais alors cet espoir ne l'a pas motivé pour rester à la NASA, contrairement à d'autres.
Le terme "Excess 11" est apparu après l'annulation d'AAP et des missions 18 à 20. Avant cela, le Groupe 6 entrait dans l'effectif normal d'un corps d'astronautes compte-tenu des missions déjà programmées. D'ailleurs, certains du Groupe 6 ont joué un rôle dans le programme Apollo avant de pouvoir enchainer sur la navette. Ca fait effectivement partie de la progression de carrière habituelle aujourd'hui mais, à l'époque, personne n'était vraiment préparé à ce type de cursus (y compris la formation de pilote imposée aux scientifiques) et les critères de sélection faisaient l'objet de révisions et de mises au point successives (c'est encore le cas aujourd'hui mais pas du tout dans les mêmes proportions).
cosmochris a écrit:
...
O'Leary n'avait visiblement pas une vision réaliste de ce qui attendait un jeune astronaute : des années de travail pour un jour intégrer un équipage support, puis un équipage réserve, puis voler.
Comment lui en vouloir compte-tenu du faible nombre d'astronautes américains ayant volé avant qu'il soit sélectionné. De plus, sa spécialité en aréologie ne lui assurait probablement pas le même avenir sur les missions navette que les autres spécialistes sélectionnées dans le Groupe 6. De plus, ce métier a réellement été "inventé" par le Programme Apollo et il me semblerait présomptueux que quiconque à l'époque puisse prétendre savoir à quoi il pouvait s'attendre.
cosmochris a écrit:
D'autres en effet ont démissionné comme lui, mais même s'ils ont pu émettre des critiques sur la NASA, ils n'en ont pas fait un bouquin à fort retentissement. Et surtout, contrairement à ceux qui sont restés 10-20 ans à attendre, il n'était pas désireux de s'investir dans ce que lui proposait la NASA. Quand je dis "hors du moule", je veux dire que c'est très étonnant que quelqu'un d'aussi jeune (27 ans) qui a réussi à passer une sélection aussi difficile pense à démissionner (et démissionne) aussi tôt, en étant aussi critique.
Le retentissement de son livre n'est pas tant lié à la personnalité du rédacteur qu'à la vision qu'il apporte sur ce que la NASA envisageait réellement de faire à l'époque du Programme Apollo avant que les décideurs ne mettent fin à tous ses prolongements pour favoriser la navette. En parallèle, l'USAF mettait aussi fin au programme MOL qui aurait pu assurer aux USA une présence permanente en orbite à l'instar de ce que choisirent de faire les Russes après avoir perdu la course à la Lune. Quand je dis que c'était un visionnaire, c'est parce que sa vision, partagée alors par beaucoup (y compris Von Braun), finit par être celle retenue aujourd'hui. La NASA a donc perdu 40 ans non pas sur le plan technologique car les progrès ont continué (surtout grâce à la navette et à l'ISS) mais en matière de politique d'exploration puisque la suite logique d'Apollo devait être une présence permanente en orbite basse suivi des missions exploratoires d'astéroïdes et de Mars (on parlait aussi alors d'un survol de Vénus) et le tout en collaboration avec les Russes comme l'a préconisé très tôt O'Leary. Où est le progrès dans la vision actuelle de l'avenir de la conquête spatiale ? Tout au plus un meilleure probabilité de parvenir à ces buts grâce à certains progrès technologiques (mais le principe du VASIMR couvait déjà dans le projet NERVA de Von Braun). Il y a un roman particulièrement bien construit du brittanique Stephen Baxter (titre original "Voyage") paru il y a 15 ans qui retrace ce qu'aurait pu être le Programme Apollo s'il n'y avait pas eu la guerre du Vietnam qui a imposé toutes les coupes budgétaires que l'on connait (et ceci à cause de Johnson qui s'est empressé de défaire ce que Kennedy avait fait: n'oublions pas que l'on doit à la ténacité de James Webb que Johnson n'est pas aussi mis fin au Programme Apollo). C'est au moment de sa parution un roman de science-fiction mais 30 ans plus tôt, c'était tout bonnement le programme de la NASA.
Le programme spatial américain est une succession de mouvements de balancier influencés tantôt par l'armée (X-20/MOL/Navette/X-37) ou par les partisans de l'exploration spatiale (Apollo/Constellation...). On continue ce type de tergiversations aujourd'hui, les uns s'empressant de défaire, ce que les autres ont réussi patiemment à construire. O'Really était foncièrement anti-militariste (cela se ressent dans les relations tendues qu'il entretenait avec les anciens du Vietnam du corps des astronautes d'Apollo) et donc dans le camp de l'exploration spatiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
 
Disparition du candidat astronaute Brian O'Leary
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Historique spatial :: Les personnages de la conquête spatiale-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit