PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mar 20 Juin 2006 - 9:52

Henri a écrit:
Parmi les dangers de l'Univers pour la vie, et notamment la vie intelligente, n'oublions pas les sursauts gamma.
Argyre a écrit:
Effectivement.
Cependant, le plus grand danger, c'est notre incompréhension de l'univers et notre inaptitude à prévoir les catastrophes. C'est toujours après le désastre qu'on déplore la bêtise humaine ...

Et qu'on ne parle pas assez des actes intelligent comme celui de cette gamine anglaise qui s'est souvenu de son cours de géo et qui a reconnu les signes précurseurs du tsunami ; elle a pu sauver qq dizaines de personnes.

Tout passe par l'éducation et de bonnes bases d'enseignement général
Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut




Masculin Nombre de messages : 3764
Age : 50
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mar 20 Juin 2006 - 10:16

"Pas de sursaut gamma dans la Voie Lactée depuis des millions d'années

Krzysztof Stanek et son équipe d’astronomes de l’Université de l’Etat d’Ohio viennent de montrer qu’ils sont peut-être liés à la rareté des métaux dans les galaxies (1) . Stanek a en effet prouvé que les sursauts gamma ont tendance à se produire plutôt dans les petites galaxie difformes, qui manquent d’éléments lourds situés dans le tableau périodique au-delà de l’hydrogène (H), l’hélium (He) et le lithium (Li) , c’est-à-dire de « métaux » selon la terminologie des astrophysiciens.

Stanek est arrivé à cette conclusion en procédant à une analyse statistique de quatre sursauts gamma survenus dans des galaxies proches. En comparant la masse des galaxies, le taux de formation de nouvelles étoiles en leur sein et la quantité de métaux qu’elles recèlent par rapport à d’autres galaxies cataloguées dans le « Sloan Digital Sky Survey » (2) , l’équipe a constaté que les quatre galaxies sièges de sursauts gamma étaient de petite taille et comportaient peu de métaux.

De plus, les astronomes ont pu voir que la galaxie la plus « métallique » des quatre, en ce sens la plus similaire à la Voie Lactée, est aussi celle qui a hébergé le plus faible sursaut gamma: la probabilité d’un tel événement y est de seulement 0,15%... Ainsi notre galaxie, qui contient deux fois plus d’éléments lourds, présenterait grâce à cette véritabe armure de métal un risque d’explosion encore plus faible, et « n’aurait pas subi de sursaut gamma depuis au moins plusieurs millions d’années ». Ce qui exclut tout effet sur les extinctions massives d’espèces.

(1) Protecting Life in the Milky Way: Metals Keep the GRBs Away, Astro-ph/0604113
(2) Sloan Digital Sky Survey : http://www.sdss.org/sdss.html"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut




Masculin Nombre de messages : 3764
Age : 50
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mar 20 Juin 2006 - 10:41

Henri a écrit:
Parmi les dangers de l'Univers pour la vie, et notamment la vie intelligente, n'oublions pas les sursauts gamma. Ces derniers sont capables d'éradiquer toute forme vie multicellulaire dans un rayon de 14 kparsec... Leur fréquence décroit avec l'âge des galaxies, mais le dernier à s'être produit dans notre galaxie pourrait bien remonter à 500 millions d'années.

Patrick a écrit:
Comment, notre galaxie n'a pas ses ceintures de sécurité Van Allen ?

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut




Masculin Nombre de messages : 3764
Age : 50
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mar 20 Juin 2006 - 10:57

Patrick R2 a écrit:
Et qu'on ne parle pas assez des actes intelligent comme celui de cette gamine anglaise qui s'est souvenu de son cours de géo et qui a reconnu les signes précurseurs du tsunami ; elle a pu sauver qq dizaines de personnes.

Tout passe par l'éducation et de bonnes bases d'enseignement général

Eh oui... Sauf que les Hommes dépensent en moyenne 130 fois plus pour faire la guerre que pour l'éducation de leurs enfants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7478
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: diminution de la probabilité des sursauts gamma   Mar 20 Juin 2006 - 11:18

Henri a écrit:
En fait la baisse de la fréquence des sursauts gamma (GRB : Gamma Ray Burst ou Burster) avec le vieillissement de l'Univers pourrais être une piste de solution au paradoxe de Fermi.
La baisse de la fréquence des GRB pourrait aussi expliquer l'énorme écart de temps entre l'apparition de la vie sur Terre (-2 Ga) et sa prolifération sous la forme d'organismes multicellulaires il y a seulement 500 millions d'années. Certains scientifiques se posent même la question si les grandes extinctions les plus tardives ne sont pas elles aussi dues à des GRB.

çà rassure quelque peu Neutral ...mais une probablité ne devient jamais totalement nulle...à surveiller tout de même!... et en passant celà pourrait expliquer pourquoi nous n'avons pas eu encore la visite d'autres "Galaxiens"...mais dépéchons nous tout de même d'évoluer...car dans quelques millions d'années ...:alien: ...ils seront peut-être là...et alors deux options..."Independence Day" affraid ou...E.T. cheers !

Giwa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut




Masculin Nombre de messages : 3764
Age : 50
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mar 20 Juin 2006 - 12:59

J’ai enfin retrouvé ce magnifique texte de Romain Gary,

Lettre à l’éléphant,

Il n’est pas douteux que votre disparition signifiera le commencement d’un monde entièrement fait pour l’homme. Mais laissez-moi vous dire ceci mon vieil ami, dans un monde entièrement fait pour l’homme, il se pourrait bien qu’il n’y ait pas non plus place pour l’homme.
C’est ainsi, monsieur et cher éléphant, que nous nous trouvons, vous et moi, sur le même bateau, poussé vers l’oubli par le même vent puissant du rationalisme absolu.
Dans une société vraiment matérialiste et réaliste, poètes, écrivains, artistes, rêveurs et éléphants ne sont plus que des gêneurs.

Eh oui, le destin de l’éléphant est aussi fragile que le nôtre, il n’est nul besoin de croiser la route d’un astéroïde géant, ou d’être foudroyés par des rayons gamma… Comme l’a écrit Henri Bergson : « l’avenir de l’humanité est incertain parce qu’il dépend d’elle » !

D’habitude se sont plutôt les philosophes qui nous mettent en garde et les scientifiques du « vivant »… Pour une fois que c’est un physicien de cette envergure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut




Masculin Nombre de messages : 3764
Age : 50
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mar 20 Juin 2006 - 18:40

lambda0 a écrit:
Je conseille la lecture de "Effondrement : comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie",de Jared Diamond
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2070776727/171-7777468-3216223
Un gros pavé de 600 pages, passionnant.

Merci. Ce livre fera partie de mes lectures estivales...

- La colonie Viking du Groenland (grün=vert, land=terre) a disparue principalement en raison de modifications climatiques (Glaciation)
- Les Incas ont été victimes de la conquête espagnole (exterminations, nouvelles maladies...)
- L'empire romain était trop vaste, notamment totalement inadapté aux moyens de communications de l'époque...
-Les premières colonies du Nouveau Monde ont été sauvées par les autochtones...

Effectivement, penser qu'une colonie sur une autre planète, qui n'aurait plus de lien avec la Terre, (à moins de tomber sur une planète qui lui serait en tout point comparable) puisse survivre, relève de l'utopie.
L'espèce humaine n'est en effet pas prête à essaimer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mar 20 Juin 2006 - 18:43

SpaceNut a écrit:
lambda0 a écrit:
Je conseille la lecture de "Effondrement : comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie",de Jared Diamond
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2070776727/171-7777468-3216223
Un gros pavé de 600 pages, passionnant.
Merci. Ce livre fera partie de mes lectures estivales...
Effectivement ce livre semble très intéressant, merci du tuyau !
Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mar 20 Juin 2006 - 19:01

SpaceNut a écrit:
Merci. Ce livre fera partie de mes lectures estivales...

- La colonie Viking du Groenland (grün=vert, land=terre) a disparue principalement en raison de modifications climatiques (Glaciation)
- Les Incas ont été victimes de la conquête espagnole (exterminations, nouvelles maladies...)
- L'empire romain était trop vaste, notamment totalement inadapté aux moyens de communications de l'époque...
-Les premières colonies du Nouveau Monde ont été sauvées par les autochtones...

Et à l'Ile de Pâques iles ont coupés tous les arbres
Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut




Masculin Nombre de messages : 3764
Age : 50
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mar 20 Juin 2006 - 19:02

Ils ont complètement détruits leur écosystème ! Restent les magnifiques statues !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4210
Age : 60
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mar 20 Juin 2006 - 22:35

En fait pour les GRB, les scientifiques pensent qu'il ne faut pas trop s'inquiéter, seules les galaxies "jeunes" (irrégulières ou lointaines dans l'espace, donc dans le temps) qui contiennent peu d'éléments lourds contrairement à la notre sont susceptibles de voir l'implosion de la totalité d'une étoiles hypermassive en trou noir, générant ainsi un GRB.
Dans notre galaxie, même un monstre comme Eta Carinae est en train d'éjecter une bonne partie de sa masse avant de se transformer en supernovae. (Elle n'est qu'à 2kpc du système solaire... affraid )

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 7:17

SpaceNut a écrit:

- La colonie Viking du Groenland (grün=vert, land=terre) a disparue principalement en raison de modifications climatiques (Glaciation)
...
Effectivement, penser qu'une colonie sur une autre planète, qui n'aurait plus de lien avec la Terre, (à moins de tomber sur une planète qui lui serait en tout point comparable) puisse survivre, relève de l'utopie.
L'espèce humaine n'est en effet pas prête à essaimer...

Il y a plusieurs causes à la disparition des Vikings du Groenland, mais les inuits ont survécus parce qu'ils étaient adaptés à leur environnement. Alors que les vikings ont cherché à maintenir coûte que coûte un mode de vie inadapté, calqué sur celui de l'Europe médiévale.

On envisage rarement la colonisation de la planète Mars autrement que comme une adaptation superficielle de notre civilisation, parce qu'il nous semble inimaginable qu'il puisse y avoir une autre voie qu'une forte intensité technologique, au sens où nous l'entendons, étant donné l'hostilité de cet environnement, mais on n'y a peut-être pas assez réfléchi...

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7478
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Les Civilisations Disparues   Mer 21 Juin 2006 - 8:17

Effectivement les causes d'effondrement ou de disparition de civilisations sont multiples et il est bon de se replonger dans l'HISTOIRE pour en tirer des enseignements...mais L'HISTOIRE n'est pas cyclique...ni linéaire d'ailleurs...elle me semble plutôt "hélicoïdale" ...et tout ne se répète identiquement à soi même...Il est dans l'air du temps ...dans notre période de repentance de tous les crimes commis par nos aïeuls (les Occidentaux) qui sont bien réels et nombreux de revenir sur ce passé...et d'affirmer que l'installation des premiers colons dans ce qui sera plus tard les USA ne fut possible que parce que des indigènes(dans le sens noble du terme ) y étaient déjà et par le troc (ou par la violence) leurs ont apportés les biens nécessaires à leur survie...Sans doute, mais dans une certaine mesure .Cette installation se serait faite malgré tout qu'il y ait des amérindiens ou pas...La société occidentale du XVI était nettement plus avancée techniquement que celle de la Scandinavie du X...même si par ailleurs c'était encore l'Inquisition et ses bûchers...Donc l'installation d'une colonie sur Mars au XXII me parait pas du tout utopique...ce qui l'est plus malheureusement , c'est la fin des conflits entre les hommes.

Giwa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 11:21

Parmi les exemples récents de colonisation, J. Diamond détaille le cas de l'Australie.
L'Australie est la masse continentale la plus ancienne, certaines régions ont plus de 3 milliards d'années, les dernières traces de volcanismes remontent à plus de 100 millions d'années, le continent n'a pas été envahi par les glaces. En conséquence de quoi, c'est le continent le plus stérile et impropre à l'agriculture, tous les sels minéraux utiles ayant été emportés depuis des centaines de millions d'années par l'érosion. Il y a très peu de régions fertiles, et il faut compter avec une pluviosité très irrégulière d'une année sur l'autre, à cause de l'oscillation El Nino.
Moyennant quoi on estime que le continent entier ne peut porter plus de 8 millions d'habitants de façon durable, et toutes les grandes villes se trouvent sur la côte (la population actuelle est déjà bien plus importante...).
Il faut s'imaginer que la planète Mars peut ressembler assez au centre de l'Australie : inhabitable suivant nos standards. Les quelques implantations humaines dérivées de notre civilisation qui s'y trouvent ne sont en aucune manière autonomes, malgré un haut niveau technologique.
Cependant, les aborigènes ont occupé le continent pendant 50000 ans avant l'arrivée des européens ...en étant beaucoup moins nombreux, mais sans avoir dépassé le stade de l'âge de pierre.

Dans une discussion précédente, on s'était posé la question de savoir quel pouvait être le niveau technologique minimal nécessaire pour survivre sur la planète Mars. Et il s'agit seulement de survivre : la croissance d'une civilisation autonome est encore un problème beaucoup plus vaste.
Même une survie autonome sans croissance paraît très problématique, et on bute sur toutes sortes de problèmes critiques.
Ce qui suggère que la croissance d'une hypothétique civilisation martienne consommerait énormément de ressources terrestres avant d'être viable, bien plus qu'il n'en faudrait pour quelques "simples" expéditions d'exploration ou l'établissement d'une simple base, ce qui paraît politiquement difficilement tenable.
Une trop petite communauté ne serait pas viable, car incapable de maintenir un niveau technologique minimal.
Et l'établissement d'une communauté plus importante (10000, 100000 personnes ?) serait un gouffre financier pour la Terre, tout en butant sur les ressources limitées et difficilement accessibles de l'environnement martien.

Dans ces conditions, penser que la colonisation de la planète Mars serait une assurance de survie pour l'espèce humaine en cas d'anéantissement de la Terre dans un futur proche (un siècle ou deux) relève plutôt de l'acte de foi, et consommer des ressources significatives pour celà dans un futur proche alors que la base de la pyramide est peut-être minée ne paraît pas très rationnel.
Qu'on s'entende bien : je pense qu'il est pertinent de monter une expédition habitée dans les 30 ou 40 ans qui viennent, pour "aller voir" et répondre à la question "peut-on vivre sur cette planète ?", "Quels moyens faut-il y mettre ?"
Mais j'ai beaucoup de peine à imaginer que Mars puisse être un refuge viable en cas de catastrophe sur Terre dans le siècle qui vient, et même le suivant.

Bon, maintenant, si on maîtrise la fusion nucléaire au moyen d'un dispositif très simple d'ici la fin du siècle, le fonctionnement d'écosystèmes en circuit fermé, si on est capable de construire un ascenseur orbital, d'envoyer des millions de tonnes de matériel vers la planète Mars pour pas cher, etc., ça peut le faire Very Happy

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 13:49

lambda0 a écrit:
Même une survie autonome sans croissance paraît très problématique, et on bute sur toutes sortes de problèmes critiques.
Lesquels ?
Personnellement, j'ai plutôt l'impression que c'est l'inverse : on a du mal à imaginer quel est le problème critique qu'il est impossible de surmonter, sinon et bien quel est-il (et qu'on démontre qu'il est bien insurmontable) ?
Par ailleurs, je ne comprends pas ce problème de croissance. Pour moi, une colonie autonome est capable de croissance, sinon elle est condamnée. Autonomie va de paire avec croissance, à moins de se placer dans un cas théorique limite mais qui n'existe pas en pratique.

lambda0 a écrit:

Ce qui suggère que la croissance d'une hypothétique civilisation martienne consommerait énormément de ressources terrestres avant d'être viable,
On pourrait tout aussi bien dire le contraire. D'ailleurs, Mars a des ressources minérales assez conséquentes, donc je ne vois pas vraiment pourquoi il faudrait "énormément de ressources terrestres". Il faut développer des industries capables d'exploiter les ressources locales et ensuite, l'autonomie serait atteinte.

lambda0 a écrit:

Une trop petite communauté ne serait pas viable, car incapable de maintenir un niveau technologique minimal.
Là-dessus, on est bien d'accord, donc pourquoi chercher à maintenir une "petite" communauté ?

lambda0 a écrit:

Et l'établissement d'une communauté plus importante (10000, 100000 personnes ?) serait un gouffre financier pour la Terre,
Pour qu'une colonie augmente en nombre, avant de penser à l'immigration, il faut faire des enfants en nombre, et je ne vois pas en quoi faire des enfants sur Mars serait un gouffre financier pour la Terre.
En plus, l'argument financier me parait hors-sujet, car aucun martien n'aurait cet argent, il reviendrait en vérité à des industriels terriens. Dans un système financier bien foutu, cet argent serait donc recyclé totalement dans l'économie terrestre. En revanche, il y aurait des ressources humaines dédiées, ça oui, mais l'argent est un faux problème, c'est simplement une question de gestion.

lambda0 a écrit:

Dans ces conditions, penser que la colonisation de la planète Mars serait une assurance de survie pour l'espèce humaine en cas d'anéantissement de la Terre dans un futur proche (un siècle ou deux) relève plutôt de l'acte de foi, et consommer des ressources significatives pour celà dans un futur proche alors que la base de la pyramide est peut-être minée ne paraît pas très rationnel.
Devant un problème d'une aussi grande complexité, il me semble que toi aussi tu fais acte de foi ! Et j'attends toujours la liste des ressources soi-disant significatives qu'il faudrait envoyer sur Mars.

lambda0 a écrit:

Qu'on s'entende bien : je pense qu'il est pertinent de monter une expédition habitée dans les 30 ou 40 ans qui viennent, pour "aller voir" et répondre à la question "peut-on vivre sur cette planète ?", "Quels moyens faut-il y mettre ?"
Mais j'ai beaucoup de peine à imaginer que Mars puisse être un refuge viable en cas de catastrophe sur Terre dans le siècle qui vient, et même le suivant.
En somme, tu es convaincu que ce n'est pas faisable, mais cependant, tu voudrais qu'on aille vérifier ... donc tu n'es peut-être pas aussi convaincu ...
Et en ce qui concerne les délais. Si 100 ou 200 ans sont insuffisants, qu'à cela ne tienne, il n'y aurait qu'à répartir les efforts sur 300 ans, non ?

Cordialement,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 14:07

Héhé, tu démarres toujours au quart de tour Wink

Bon, il me semble quand même que dans un autre fil, on n'a pas pu répondre à quelques questions assez fondamentales : les sources d'énergie par exemple.
Ensuite, en ce qui concerne les ressources minérales, en théorie il y a tous les métaux qu'on veut, de l'oxygène, etc. Mais sur Terre, on exploite des gisements de fer à concentrations de 10, 20, 30% voire plus.
A-t-il existé sur Mars les processus géologiques créant de telles concentrations ? On peut bien sûr exploiter des gisements plus pauvres ...en consommant beaucoup plus d'énergie.
A part ça, pour créer quelques bases dans l'Antarctique, il a fallu acheminer des centaines de milliers de tonnes de matériel. Comment on fait pour Mars ?

Argyre a écrit:

Et en ce qui concerne les délais. Si 100 ou 200 ans sont insuffisants, qu'à cela ne tienne, il n'y aurait qu'à répartir les efforts sur 300 ans, non ?

Ah enfin ! tu reconnais quand même que ce n'est pas pour demain, mais plutôt pour après après demain. Je ne disais pas autre chose.

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 15:03

Argyre a écrit:

...
Par ailleurs, je ne comprends pas ce problème de croissance. Pour moi, une colonie autonome est capable de croissance, sinon elle est condamnée. Autonomie va de paire avec croissance, à moins de se placer dans un cas théorique limite mais qui n'existe pas en pratique.

Il y a de nombreux exemples sur Terre de communautés autonomes pendant de longues périodes et incapables de croissance car limitées par les ressources : c'est le cas de nombreuses îles du Pacifique. Et dans le cas de ces îles du Pacifique, il y a aussi une limite inférieure en dessous de laquelle la communauté n'est pas viable.
On sait que sur la Terre, les innovations technologiques ont permis de repousser les limites, mais on ne sait pas comment celà se transpose dans un environnement complètement nouveau et hostile comme Mars.
Une colonie martienne telle qu'on l'imagine peut bien être l'équivalent de la colonie Vikings du Groenland, qui a disparu au bout de 500 ans, et qui n'a jamais pu croître au delà de quelques milliers de personnes, même avant le changement climatique qui a précipité sa fin : on a une technologie supérieure, mais l'environnement est aussi plus difficile.
Pour croître, il faut des surplus, c'est à dire des ressources accessibles au delà de ce qui est nécessaire pour la seule survie, et même en ayant une planète entière à disposition, ce n'est pas gagné : méditer l'exemple de l'Australie décrit plus haut.

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 18:43

lambda0 a écrit:
Une colonie martienne telle qu'on l'imagine peut bien être l'équivalent de la colonie Vikings du Groenland, qui a disparu au bout de 500 ans, et qui n'a jamais pu croître au delà de quelques milliers de personnes,
A mon avis, c'est un exemple non pertinent pour la simple raison qu'il n'y a aucune preuve de la disparition de la colonie Viking. Celle-ci a très bien pu décider de migrer vers l'Islande par exemple (en se mêlant éventuellement aux peuplades existantes) et depuis, d'autres ou leurs descendants y sont retournés ...
lambda0 a écrit:

Pour croître, il faut des surplus, c'est à dire des ressources accessibles au delà de ce qui est nécessaire pour la seule survie, et même en ayant une planète entière à disposition, ce n'est pas gagné : méditer l'exemple de l'Australie décrit plus haut.
Méditons donc. Qu'est-ce qui sur Mars empêcherait la colonie de croître ? L'espace vital ? Non. La présence d'une ressource particulière à un endroit précis et pas à un autre ? Je ne vois pas laquelle.
lambda0 a écrit:

Ensuite, en ce qui concerne les ressources minérales, en théorie il y a tous les métaux qu'on veut, de l'oxygène, etc. Mais sur Terre, on exploite des gisements de fer à concentrations de 10, 20, 30% voire plus.
A-t-il existé sur Mars les processus géologiques créant de telles concentrations ? On peut bien sûr exploiter des gisements plus pauvres ...en consommant beaucoup plus d'énergie.
... ou en acceptant une qualité moindre. Pendant des siècles, on a réalisé des couteaux, des épées, des lances, et même ensuite des canons avec une industrie très rudimentaire. Le minerai était peut-être très riche, mais on doit bien arriver à des résultats comparables avec des minerais martiens, même plus pauvres, non ? Et si on accepte la qualité inférieure, je ne suis pas sûr que cela requiert plus d'énergie.
Un autre problème fondamental, la construction d'un scaphandre. S'il n'est pas possible de construire un scaphandre ne laissant passer aucune molécule d'air, pourquoi ne pas accepter qu'il y ait quelques fuites (limitées bien sûr) ne permettant que des sorties de 3 heures maximum ? Autant de telles spécifications seraient inacceptables sur Terre, autant cela parait raisonnable lorsqu'il faut faire avec les industries disponibles et que l'objectif est d'être autonome (donc pas d'importation de produits de haute technologie depuis la Terre).
Pour les serres et le formidable problème posé par l'énergie, je pense qu'on doit pouvoir trouver une solution du même acabit. L'objectif ne doit pas nécessairement être d'avoir 20° dans la serre avec seulement 3° en moins la nuit tout au long de l'année et une production constante avec un rendement optimal. Peut-être qu'on peut se contenter au contraire d'un faible rendement mais d'un très grand nombre de serres dont la température est tout juste régulée grâce à tout un tas de mécanismes simples ne demandant pratiquement aucun entretien (réflecteurs en dehors de la serre pour augmenter la lumière, rochers noirs pour absorber la chaleur pendant la journée et la restituer la nuit, verres traités pour maximiser l'absorption et minimiser la réflexion ou l'émission nocturne ...)
A chaque problème sa solution comme on dit.
Ne négligeons pas les capacités humaines d'ingénierie et de résolution de problème. C'est pour cela que je pense que la situation n'est pas comparable avec l'Australie ou même l'Antarctique. Ou alors, c'est comparable dans le sens où à chaque fois on a réussi à y habiter, en adaptant la solution à la situation et les moyens (en savoir faire notamment).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpaceNut




Masculin Nombre de messages : 3764
Age : 50
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 18:53

J'ai l'impression que ce sujet dérive tout doucement vers celui-ci : Technique/Autres/Robinson Crusoé sur Mars ! lol
C'est ainsi que la boucle est bouclée... enfin presque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 19:06

SpaceNut a écrit:
J'ai l'impression que ce sujet dérive tout doucement vers celui-ci : Technique/Autres/Robinson Crusoé sur Mars ! lol
C'est ainsi que la boucle est bouclée... enfin presque...

"Moby Dick" aussi est un beau livre
Revenir en haut Aller en bas
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13627
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 19:17

Citation :
[quote="SpaceNut"]J'ai l'impression que ce sujet dérive tout doucement vers celui-ci : Technique/Autres/Robinson Crusoé sur Mars ! lol
C'est ainsi que la boucle est bouclée... enfin presque...

Oui .... mais je rajouterai que Robinson Crusoe était sur une ile où il avait une atmosphere respirable, de l'eau douce, une température plutôt agréable, des fruits, des racines, quelques animaux a chasser, du poisson à pêcher (et des outils tirés de son épave) etc ....

Alors aller sur le desert martien .... pour sauver l'humanité ... hum !
Où il faut d'abord "terraformer" si c'est faisable (?) et en payer le prix. (???)

Finalement c'est plus romantique de penser qu'on maitrisera des voyages vers d'autres systèmes solaires de la Galaxie (ou dans une autre) et qu'on trouvera une planete de type "terrestre"
On ne fait que parcourir à l'envers le mythe du "Adam et Eve chassés du paradis" ... mais pourquoi pas ?

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 19:58

SpaceNut a écrit:
J'ai l'impression que ce sujet dérive tout doucement vers celui-ci : Technique/Autres/Robinson Crusoé sur Mars ! lol
C'est ainsi que la boucle est bouclée... enfin presque...

Patrick R2 a écrit:
"Moby Dick" aussi est un beau livre

"Lost" n'est pas mal non plus comme métaphore de l'île déserte et d'une force immanente (en lieu et place des ... "sauvages" de "Robinson Crusoë")
Revenir en haut Aller en bas
SpaceNut




Masculin Nombre de messages : 3764
Age : 50
Localisation : Languedoc-Roussillon
Date d'inscription : 19/10/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 20:57

montmein69 a écrit:
Oui .... mais je rajouterai que Robinson Crusoe était sur une ile où il avait une atmosphere respirable, de l'eau douce, une température plutôt agréable, des fruits, des racines, quelques animaux a chasser, du poisson à pêcher (et des outils tirés de son épave) etc ....

Un sacré avantage en effet !
Un écosystème adapté, des ressources suffisantes !


Tout "essaimage" implique un recul (technologique, voire social etc...).
Il faut une motivation impérieuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha




Masculin Nombre de messages : 731
Age : 58
Localisation : Canada
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Mer 21 Juin 2006 - 22:43

Pour recentré le sujet, j'ajoute que tant qu'il n'y aura pas de menaces imminentes, l'homme implantera de petites colonies ( 50 à 200 personnes )sur des planètes ou lunes pour soutenir l'exploitation de matériaux qui ne sont pas disponible sur terre. Les frais seront supporté par l'exploitant de ces ressources.

Alors, si une catastrophe balai la terre dans le prochain centenaire, il y aura toujours des artéfacts pour témoigné de notre passage dans ce système solaire. Mais si la même catastrophe attend 200 ans avant de venir nous embêté, il y aura quelque centaines de personnes dissimé dans notre système solaire pour assuré la survie de l'espèce.

La science adore les recherches fondamentals, mais il est temps de recherché des ressources qui ne sont pas disponible sur terre, et qui offriraient de nouvelles possibilité pour les hommes. Ce genre de recherche se fait plus facilement si il y a des hommes sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Jeu 22 Juin 2006 - 7:28

Argyre a écrit:
lambda0 a écrit:
Une colonie martienne telle qu'on l'imagine peut bien être l'équivalent de la colonie Vikings du Groenland, qui a disparu au bout de 500 ans, et qui n'a jamais pu croître au delà de quelques milliers de personnes,
A mon avis, c'est un exemple non pertinent pour la simple raison qu'il n'y a aucune preuve de la disparition de la colonie Viking...

Je répond dans la discussion "Robinson Crusoe" sur Mars Very Happy

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13627
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace   Jeu 22 Juin 2006 - 7:52

Je viens de voir le FIL Techniques/Autres/Robinson Crusoe sur Mars(je ne l'avais pas parcouru) peut-être est-il mieux approprié ???



Citation :
["Alpha"]Pour recentré le sujet, j'ajoute que tant qu'il n'y aura pas de menaces imminentes,

Pour ce qui est des menaces (comme cela a déjà été évoqué sur ce FIL) mettant en jeu la survie de l'humanité sur Terre, on risque :
- la fin de vie du Soleil (on a de la marge)
- l'impact destructeur d'un géo-croiseur (oups ! on est mal barré)
- l'auto-destruction de sa planète mère par l'espèce humaine et ses activités incontrôlées et irreversibles (cependant certains peuvent penser qu'avant d'en arriver là, GAIA -voir J Lovelock - se defendra et eliminera l'espèce inadaptée What a Face )

http://www.ecolo.org/lovelock/lovebiofr.htm

Citation :

l'homme implantera de petites colonies ( 50 à 200 personnes )sur des planètes ou lunes pour soutenir l'exploitation de matériaux qui ne sont pas disponible sur terre. Les frais seront supporté par l'exploitant de ces ressources.

Je ne vois pas dans un avenir même lointain un "exploitant" capable de tels investissements. Peut-être via des contrats de l'armée ? donc finalement un financement sur fonds public. Le prix de revient du gramme de matériau (qu'il soit utilisé sur place ou rapatrié sur Terre) sera MEGA exhorbitant.

Citation :
La science adore les recherches fondamentals, mais il est temps de recherché des ressources qui ne sont pas disponible sur terre, et qui offriraient de nouvelles possibilité pour les hommes.

Ce genre d'espérance n'est-ce pas un peu le mythe du St Graal en version modernisée ?

Citation :
Ce genre de recherche se fait plus facilement si il y a des hommes sur place.

Ne resterait plus qu'à recréer la confrérie des <<chevaliers de l'espace de la Table galactique ronde>> :flower:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hawking : survie de l'homme et colonisation de l'espace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Autres pays-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit