PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 La science à bord d'ISS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
dominique M.




Nombre de messages : 1864
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Ven 18 Aoû 2006 - 16:56

4 sénateurs US viennent de se facher tout rouge contre la NASA, justement parce que les rallonges budgétaires allouées ne doivent pas aller de pair avec un "abandon" des expé sur l'ISS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siddus




Masculin Nombre de messages : 77
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Ven 18 Aoû 2006 - 18:26

L'engin sera t'il completement autonome ou y aura-t'il dans l'ISS un generateur d'He liquide ?[/quote]

Pas dépendant, mais pas autonome non plus Wink
En fait AMS-02 pompera seulement du courant a l'ISS, ce qui alimentera le système de cryogéniequi maintiendra le He a 'bonne temperature'.
C'est d'ailleurs ce qui 'tuera' AMS au fil du temps puisu'il y a vaporisation de l'Helium au fil du temps. Au bout de 3-4 ans l'aimant supra ne sera plus refroid et le capteur qui dépend de lui bah deviendra inopérationnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13616
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Sam 19 Aoû 2006 - 8:17

Citation :
["Siddus"]
En fait AMS-02 pompera seulement du courant a l'ISS, ce qui alimentera le système de cryogéniequi maintiendra le He a 'bonne temperature'.
C'est d'ailleurs ce qui 'tuera' AMS au fil du temps puisu'il y a vaporisation de l'Helium au fil du temps. Au bout de 3-4 ans l'aimant supra ne sera plus refroid et le capteur qui dépend de lui bah deviendra inopérationnel.

Merci pour ces infos. La science en direct avec ceux qui ont les mains dans le cambouis ... c'est bien plus vivant.

Il y a des détails sur cette page :

http://cyclo.mit.edu/~bmonreal/frames.det.html
en choisissant :
The AMS detector
Support components
Superconducting magnet

Dommage que le lien en bas de la page intitulé

"a paper on the magnet cryogenic system"

soit un lien mort Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siddus




Masculin Nombre de messages : 77
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Jeu 24 Aoû 2006 - 9:37

En decortiquant quelques papiers de these, je suis tombe sur quelques jolies images que je viens vous faire partager Wink

Les deux premieres sont des vues modelisees de la station avec le detecteur AMS fixe dessus. C'est egalement une occasion d'avoir une vue des poutres et des panneaux solaires dont le montage commence dans quelques jours avec la mission d'Atlantis ... Wink

http://www.siddus.com/ams/amsiss.JPG
http://www.siddus.com/ams/amsiss2.JPG

Et enfin celle-la, splendide, ne concercne pas l'ISS mais MIR avec une vue de discovery avec le detecteur AMS-01 en 98. La photo est prise de MIR Wink
http://www.siddus.com/ams/ams01ondiscoveryfrommir.JPG


Pour l'anecdote sachez aussi que sur : http://www.siddus.com/ams/
vous pourrez voir les images en vrac que je mets la Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CLAUDE




Nombre de messages : 1
Localisation : Noordwijkerhout, Pays-Bas
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Navette et Biologie Spatiale.   Dim 3 Sep 2006 - 15:25

vp a écrit:
Surprenant Exclamation
Autant abandonner tout de suite le shuttle et la navette, ils auront plus de fonds pour ARES et le CEV :twisted:
Bon, je reconnais que j'exagère. Mais quel est l'utilité de l'ISS sans science ? Il me semble plus judicieux d'abandonner une navette (et en conserver 2) pour faire des économies.

Je suis bien d'accord sur le fait que la Navette coûte cher et que, de plus, elle s'est avérée dangereuse: 14 astronautes tués tout de même.

Le problème est que, dans l'état actuel des choses, le Shuttle est le seul et unique système de transport spatial capable de RAMENER sur Terre une charge utile un tant soi peu lourde et encombrante ! Une fois la navette retirée du service, nous aurons toujours les bons vieux lanceurs classiques, associés éventuellement à l'ATV (ESA) ou au HTV (JAXA) pour amener des objets, installations, matériels d'expérience, etc... à bord de l'ISS.

Mais sans la navette, que peux-t-on ramener sur Terre à bord d'un Soyouz ? Réponse: quasiment rien, ou presque !!

Le problème est particulièrement crucial dans le domaine des Sciences de la vie et de la Biologie Spatiale en particulier. Il se trouve que je travaille dans ce domaine (à l'ESA) est que nous avons en préparation plusieurs expériences dont les échantillons doivent être absolument ramenés sur Terre à +4°C, -20°C, voire -80°C. Ce qui, évidemment exige des réfrigérateurs et congélateurs actifs, ou passifs (style PTCU, Passive Thermal Conditioning Unit, utilisant des matériaux à changement de phase, PCM, Phase-Change-Materials), or tous ces équipments sont encombrant et assez lourds et demandent, pour les systèmes actifs, une source de puissance électrique. Et rien de tout cela n'est disponible à bord de la capsule de rentrée du Soyouz.. Et je doute qu'il soit prévu quelque chose à l'intérieur de cette super capsule-Apollo que sera le module de Commande du CEV, pardon d'Orion !

Donc, après 2010, la Biologie Spatiale va avoir de gros problèmes pour ramener les échantillons en bon état: ce sera le goulot d'étranglement pour les manips effectuées, notamment, avec BIOLAB ou EMCS (European Modular Cultivation System)

Bien Sincèrement,

Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Dim 3 Sep 2006 - 15:36

CLAUDE a écrit:
Le problème est que, dans l'état actuel des choses, le Shuttle est le seul et unique système de transport spatial capable de RAMENER sur Terre une charge utile un tant soi peu lourde et encombrante !

Oui, mais, justement, on ne peut pas dire qu'elle l'ai fait souvent et ça n'a pas été sa fonction principale, loin s'en faut.
Même Hubble ne sera pas rapporté.
La navette est victime de son coût et rapporter une CU usagée pour 400 ou 600 millions de dollars ne servirait pas à grand-chose économiquement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Dim 3 Sep 2006 - 15:40

Tout d'abord bienvenue à toi Claude.
Tes arguments sur la necessité d'un engin permettant le retour de ce genre d'échantillons sont à prendre en compte.
Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Dim 3 Sep 2006 - 15:44

Steph a écrit:
Tout d'abord bienvenue à toi Claude.
Tes arguments sur la necessité d'un engin permettant le retour de ce genre d'échantillons sont à prendre en compte.

C'est vrai, j'oubliais :
bienvenue Claude !

cheers
Revenir en haut Aller en bas
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Dim 3 Sep 2006 - 15:54

CLAUDE a écrit:

...
Donc, après 2010, la Biologie Spatiale va avoir de gros problèmes pour ramener les échantillons en bon état: ce sera le goulot d'étranglement pour les manips effectuées, notamment, avec BIOLAB ou EMCS (European Modular Cultivation System)
Claude

Mais justement, n'y-a-t-il pas une évolution future de l'ATV, censée pouvoir ramener des charges utiles ?

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Dim 3 Sep 2006 - 16:07

lambda0 a écrit:
Mais justement, n'y-a-t-il pas une évolution future de l'ATV, censée pouvoir ramener des charges utiles ?

Impossible. ce serait alors un engin totalement différent. Structurellement il n'est pas du tout concu pour supporter un retour atmosphérique.

D'ailleurs, il faudra qu'un jour nous abordions une discussion sur cette question : compte-tenu des coûts, est-ce qu'il est intéressant de rapporter du matériel de l'espace.
Pour l'instant il n'est absolument pas rentable (même si la navette devait l'être) de rapporter un satellite en panne de 100 ou 200 millions de dollars pour le relancer ensuite. Beaucoup trop compliqué. Il faudrait en plus refaire tous les tests pré-vols, etc ... Quant à redescendre des modules d'une station, âgés de 15 ou 20 ans, mis à part l'intérêt de les exposer dans un musée, ce serait vain d'imaginer que ça puisse être utile.
Revenir en haut Aller en bas
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Dim 3 Sep 2006 - 16:21

Patrick R7 a écrit:
[
D'ailleurs, il faudra qu'un jour nous abordions une discussion sur cette question : compte-tenu des coûts, est-ce qu'il est intéressant de rapporter du matériel de l'espace.
Pour l'instant il n'est absolument pas rentable (même si la navette devait l'être) de rapporter un satellite en panne de 100 ou 200 millions de dollars pour le relancer ensuite. Beaucoup trop compliqué. Il faudrait en plus refaire tous les tests pré-vols, etc ... Quant à redescendre des modules d'une station, âgés de 15 ou 20 ans, mis à part l'intérêt de les exposer dans un musée, ce serait vain d'imaginer que ça puisse être utile.

On est d'accord que redescendre des satellites ou des modules de station ne présente pas d'intérêt, mais Claude vient justement de donner un exemple de cas où on peut avoir besoin de redescendre une charge qui peut être assez importante : des résultats d'expérience.
Or, il se trouve que la vocation de l'ISS est bien de servir de plate-forme scientifique (?). On peut donc s'attendre à ce que ce cas de figure se reproduise dans les 10 ans qui viennent.
Ou alors il faudra se limiter à ce que peuvent redescendre les vaisseaux habités, ce qui doit être très contraignant.

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dirk De Winne




Masculin Nombre de messages : 1274
Age : 33
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Dim 3 Sep 2006 - 16:28

On peut imaginer des versions d'orion ou de soyouz inhabités pour ramener des résultats sur terre, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Dim 3 Sep 2006 - 18:06

Dirk De Winne a écrit:
On peut imaginer des versions d'orion ou de soyouz inhabités pour ramener des résultats sur terre, non?

Au fur et à mesure des progrès, le poids imparti à cu retournée sur Terre augmente. Qq centaines de kilos de documents et échantillons rapportés ce n'est déjà pas mal. Avec Mir, les russes avaient mis au point la capsule automatique "Radouga" à bord des "Progress" qui permettaient cette récupération.
Faison simple et puisque nous en revenons à concevoir des capsules, servons-nous des expériences acquises
Revenir en haut Aller en bas
Siddus




Masculin Nombre de messages : 77
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Dim 3 Sep 2006 - 18:41

Vous n'avez pas entendu parler de l'ascenseur de l'espace ? cheers


Plus sérieusement il est clair que ramener de la charge d'ISS est une problématique ennuyeuse pour beaucoup. Surtout la biologie... je suppose que le rapatriment de tissus est essentiel ne serait-ce que pour travailler sur les rentrées atmosphériques et les effets sur les etres vivants ... ^^

Cela forcera a faire en sorte que les expériences scientifiques sur l'ISS restent sur l'ISS et que seules des données soient renvoyées par l'ISS avant dépouillement. Ca peut paraitre satisfaisant pour beaucoup d'applications mais ca pose toujours des limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Lun 4 Sep 2006 - 6:08

Patrick R7 a écrit:
lambda0 a écrit:
Mais justement, n'y-a-t-il pas une évolution future de l'ATV, censée pouvoir ramener des charges utiles ?

Impossible. ce serait alors un engin totalement différent. Structurellement il n'est pas du tout concu pour supporter un retour atmosphérique.

Impossible avec la version actuelle, mais il y a bien des évolutions en cours d'étude, évoquée dans EM de sept/oct 2005 : une version "mini-payload return" et "large payload return". Dans ce dernier cas, le module pressurisé est remplacé par une capsule avec son bouclier.
J'ai aussi trouvé ça :
http://www.spaceflight.esa.int/projects/index.cfm?act=default.page&level=11&page=776

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Lun 4 Sep 2006 - 8:04

lambda0 a écrit:
Mais justement, n'y-a-t-il pas une évolution future de l'ATV, censée pouvoir ramener des charges utiles ?
Patrick R7 a écrit:
Impossible. ce serait alors un engin totalement différent. Structurellement il n'est pas du tout concu pour supporter un retour atmosphérique.
lambda0 a écrit:
Impossible avec la version actuelle, mais il y a bien des évolutions en cours d'étude, évoquée dans EM de sept/oct 2005 : une version "mini-payload return" et "large payload return". Dans ce dernier cas, le module pressurisé est remplacé par une capsule avec son bouclier.
J'ai aussi trouvé ça :
http://www.spaceflight.esa.int/projects/index.cfm?act=default.page&level=11&page=776
A+

Donc nous sommes bien d'accord, ce serait un véhicule différent, plutôt basé sur le concept des TKS russes
Revenir en haut Aller en bas
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Lun 4 Sep 2006 - 8:23

En tout cas, si cette étude aboutit, on devrait avoir quelque chose pour ramener des charges de plusieurs centaines de kg, ce qui devrait être suffisant pour la plupart des expériences.
Je ne sais pas quelle charge peuvent ramener les capsules russes.

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Lun 4 Sep 2006 - 9:08

lambda0 a écrit:
En tout cas, si cette étude aboutit, on devrait avoir quelque chose pour ramener des charges de plusieurs centaines de kg, ce qui devrait être suffisant pour la plupart des expériences.
Je ne sais pas quelle charge peuvent ramener les capsules russes.

A+

Le Soyouz TMA peut rapporter environ 50 kilo
Revenir en haut Aller en bas
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Lun 4 Sep 2006 - 9:49

Patrick R7 a écrit:
lambda0 a écrit:
En tout cas, si cette étude aboutit, on devrait avoir quelque chose pour ramener des charges de plusieurs centaines de kg, ce qui devrait être suffisant pour la plupart des expériences.
Je ne sais pas quelle charge peuvent ramener les capsules russes.

A+

Le Soyouz TMA peut rapporter environ 50 kilo

Ok, merci pour l'info. C'est même un peu plus que ce que je pensais (et ça fait presque le poids d'un passager en plus, si on fait abstraction du volume).

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doublemexpress




Masculin Nombre de messages : 1857
Age : 40
Localisation : Belgique - Hainaut
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Mar 5 Sep 2006 - 11:34

lambda0 a écrit:
En tout cas, si cette étude aboutit, on devrait avoir quelque chose pour ramener des charges de plusieurs centaines de kg, ce qui devrait être suffisant pour la plupart des expériences.
Je ne sais pas quelle charge peuvent ramener les capsules russes.

A+
Patrick R7 a écrit:

Le Soyouz TMA peut rapporter environ 50 kilo

Et les Radouga ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
doublemexpress




Masculin Nombre de messages : 1857
Age : 40
Localisation : Belgique - Hainaut
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Mar 5 Sep 2006 - 11:37

Steph a écrit:
Tout d'abord bienvenue à toi Claude.
Tes arguments sur la necessité d'un engin permettant le retour de ce genre d'échantillons sont à prendre en compte.

Oui, bienvenue ! ! ! !

Et comme je l'ai déjà abordé, les MPLMs sont à la base prévu pour ce retour d'échantillon (et de Rack entier), avec notamment les MELFI.

Une fois la navette plus là ! ! ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Mar 5 Sep 2006 - 15:15

lambda0 a écrit:
En tout cas, si cette étude aboutit, on devrait avoir quelque chose pour ramener des charges de plusieurs centaines de kg, ce qui devrait être suffisant pour la plupart des expériences.
Je ne sais pas quelle charge peuvent ramener les capsules russes.

A+
Patrick R7 a écrit:

Le Soyouz TMA peut rapporter environ 50 kilo

doublemexpress a écrit:
Et les Radouga ?

150 kilo mais je crois que c'est une valeur nominale. Je ne suis pas certain qu'elle ait jamais été employée au maximum de ses capacités
Revenir en haut Aller en bas
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13616
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Mar 5 Sep 2006 - 17:48

Evidemment avec la période à 2 occupants, les activités scientifiques (censées être le fond de commerce de l'ISS) sont passées à la trappe.

Il serait cependant intéressant de savoir quelles sociétés privées ou labos de recherche sont sur les rangs pour la période qui vient.
L'espace pour que les scientifiques et leurs expériences s'épanouissent devrait augmenter ..... Columbus puis le module japonais .... sans compter les emplacements russes et américains.

Mais cela se bouscule-t'il au portillon pour faire monter une expérience ? Et à quel prix le rack expérimental ?

Guère de publication sur cet aspect alors que l'ISS ... à l'origine .... n'est ce pas son inégalable apport à la science qui avait été mise en avant pour se lancer dans les grosses dépenses de sa construction ?

Certains pensent que des modules non habités (donc isolés de l'ISS) sont préférables ... qui croire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mic8




Masculin Nombre de messages : 2728
Age : 46
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: La science à bord d'ISS   Mar 5 Sep 2006 - 18:13

montmein69 a écrit:
Mais cela se bouscule-t'il au portillon pour faire monter une expérience ? Et à quel prix le rack expérimental ?

Guère de publication sur cet aspect alors que l'ISS ... à l'origine .... n'est ce pas son inégalable apport à la science qui avait été mise en avant pour se lancer dans les grosses dépenses de sa construction ?

Certains pensent que des modules non habités (donc isolés de l'ISS) sont préférables ... qui croire ?

Je crois que la demande est là. Mais à quel prix, c'est une autre histoire.
Et en-dehors de la recherche fondamentale, généralement menée par les universités, et dont les résultats sont rapidement accessible à tous, la recherche appliquée est de plus en plus le fait de l'industrie privée (aussi d'universités, mais sous contrats similaires au privé), industrie qui n'a pas intérêt à dévoiler le résultat de ses recherches.

montmein69 a écrit:
Certains pensent que des modules non habités (donc isolés de l'ISS) sont préférables ... qui croire ?

A mon avis, ce n'est pas le même genre d'expérience ou de recherche.
A chacun ses priorités. Suivant le domaine une présence humaine est indispensable, dans d'autre un automatisme est plus rentable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mic8.ch/satobserver
 
La science à bord d'ISS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: ISS-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit