PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Vitesse, temps et trous noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
antoine34


avatar

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 36
Localisation : San Diego, CA
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Vitesse, temps et trous noirs   Mar 8 Aoû 2006 - 3:05

Bonsoir,

J'ai souvent entendu dire que lorsque qu'un astrononaute voyage dans l'espace, il vieillit moins vite. Cela serait du à la vitesse et que si on voyage plus vite que c, on remonte le temps !

D'abord, d'un point de vue thérique, est-il possible de voyager plus vite que c ? et à 0.99999c, c'est possible ?

Y'a t-il vraiment une relation entre vitesse et temps ? Si oui, laquelle ?

En supposant que l'on voyage très vite dans l'avenir, il faudra ne pas laisser de gens qu'on aime sur terre ?
Je veux dire, imaginons une navette spatiale qui parte vers Proxima du Centaure à 0,5c, elle mettra donc en gros 8ans à arriver sur place. Mais sur Terre, combien de temps se sera écoulé ?


Concernant les trous noir :

J'ai vu à la télé y'a quelques jours que les trous noir pourraient être des passages reliés à d'autres endroits de l'univers car ils déforment l'espace temps. C'est unanimement accepté ou ça reste un sujet discuté ?

Quelque chose m'embête là parce que si le trou noir le plus proche est au centre de la voie lactée et sachant que la distance soleil/centre est de 28000 al nous ne pourrons pas utiliser ce passage pour faire des voyages intergalactique, c'est trop loin.

Que de questions lol!
Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4200
Age : 51
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Mar 8 Aoû 2006 - 7:39

antoine34 a écrit:
Bonsoir,
J'ai souvent entendu dire que lorsque qu'un astrononaute voyage dans l'espace, il vieillit moins vite. Cela serait du à la vitesse et que si on voyage plus vite que c, on remonte le temps !
Cet effet ne devient sensible qu'à des vitesses très élevées, au moins 10% de la vitesse de la lumière, donc très supérieures à ce qu'on sait faire maintenant.

antoine34 a écrit:

D'abord, d'un point de vue thérique, est-il possible de voyager plus vite que c ? et à 0.99999c, c'est possible ?
Pas plus vite que c. On sait accélérer des particules à 0.99999c mais celà demande énormément d'énergie, et c'est techniquement impossible avec des objets macroscopiques.

antoine34 a écrit:

Y'a t-il vraiment une relation entre vitesse et temps ? Si oui, laquelle ?
t'=t/Racine(1-v²/c²)

antoine34 a écrit:

En supposant que l'on voyage très vite dans l'avenir, il faudra ne pas laisser de gens qu'on aime sur terre ?
Je veux dire, imaginons une navette spatiale qui parte vers Proxima du Centaure à 0,5c, elle mettra donc en gros 8ans à arriver sur place. Mais sur Terre, combien de temps se sera écoulé ?
Il se sera écoulé 8/Racine(1-0.5²)=9.2 ans

antoine34 a écrit:

Concernant les trous noir :
J'ai vu à la télé y'a quelques jours que les trous noir pourraient être des passages reliés à d'autres endroits de l'univers car ils déforment l'espace temps. C'est unanimement accepté ou ça reste un sujet discuté ?
Spéculation théorique

antoine34 a écrit:

Quelque chose m'embête là parce que si le trou noir le plus proche est au centre de la voie lactée et sachant que la distance soleil/centre est de 28000 al nous ne pourrons pas utiliser ce passage pour faire des voyages intergalactique, c'est trop loin.
Il y en a sûrement de plus proches. Cygnus X1 par exemple est à environ 8000 a.l. (alors que le centre de la galaxie est à 30000 a.l.)

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antoine34


avatar

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 36
Localisation : San Diego, CA
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Mar 8 Aoû 2006 - 12:40

Merci pour ces réponses lambda0.

Cette relation entre vitesse et temps est très intéressante.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin

avatar

Masculin Nombre de messages : 26198
Age : 49
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Mar 8 Aoû 2006 - 13:06

antoine34 a écrit:
Bonsoir,
J'ai souvent entendu dire que lorsque qu'un astrononaute voyage dans l'espace, il vieillit moins vite. Cela serait du à la vitesse et que si on voyage plus vite que c, on remonte le temps !

Non on ne remonte pas le temps, le temps avance moins vite.


Citation :

D'abord, d'un point de vue thérique, est-il possible de voyager plus vite que c ? et à 0.99999c, c'est possible ?

Avec les outils mathématiques et physique actuels, non, il faudrait une énergie infini pour arriver à voyager à cette vitesse. Cela dit il existe des théories pour voyager loin trè srpaidmeent, tel que les trous de vers.

Citation :

Y'a t-il vraiment une relation entre vitesse et temps ? Si oui, laquelle ?

Oui et c'est Einstein qui l'a démontré. voir ses théorires, moi je ne suis pas experts dans ce domaine

Citation :

Concernant les trous noir :
J'ai vu à la télé y'a quelques jours que les trous noir pourraient être des passages reliés à d'autres endroits de l'univers car ils déforment l'espace temps. C'est unanimement accepté ou ça reste un sujet discuté ?

La science reste toujours quelque chose en perpétuel discussion et heureusement. Meme le Big bang est perpétuellement remis en cause, particulièrement ces temps ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Airazor




Masculin Nombre de messages : 275
Age : 27
Localisation : St-Foy(Québec) Canada
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Mer 9 Aoû 2006 - 4:20

Pourquoi il est impossible de dépasser la vitesse de la lumière(si on oublie la question de l'energie nécéssaire)

Et un trous de vers, en est queleque sorte un trou noir?


Dernière édition par le Mer 9 Aoû 2006 - 16:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blink / Pamplemousse


avatar

Masculin Nombre de messages : 1192
Age : 34
Localisation : Nevers (58)
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Mer 9 Aoû 2006 - 13:06

Citation :
Avec les outils mathématiques et physique actuels, non, il faudrait une énergie infini pour arriver à voyager à cette vitesse. Cela dit il existe des théories pour voyager loin trè srpaidmeent, tel que les trous de vers.
...ou l'hyperpropulsion. lol!
Pardon, je sors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin

avatar

Masculin Nombre de messages : 26198
Age : 49
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Mer 9 Aoû 2006 - 13:24

Blink / Pamplemousse a écrit:

...ou l'hyperpropulsion. lol!
Pardon, je sors.

notons au passage les termes du cinéma ou des séries pour désigner les vitesses supérieures à la lumière.

Galactica 2003: Bond PRL (Plus Rapide que la Lumière)
Star trek; vitesse hyper luminique.
Stargate: Hyper propulsion
Star Wars: étrangement leurs vaisseaux se contentent de se déplacer à la vitesse de la lumière ... sont pas arrivés.


Dernière édition par le Mer 9 Aoû 2006 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Mer 9 Aoû 2006 - 13:34

Mustard a écrit:

vitese hyper luminique.
Hyper propulsion

C'est pas faux
(pour ceux qui aurait vu "Kamelott avant-hier ...)

;-)
Revenir en haut Aller en bas
Mustard
Admin
Admin

avatar

Masculin Nombre de messages : 26198
Age : 49
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Mer 9 Aoû 2006 - 13:46

Patrick R7 a écrit:
Mustard a écrit:

vitese hyper luminique.
Hyper propulsion

C'est pas faux
(pour ceux qui aurait vu "Kamelott avant-hier ...)
;-)

lol!
Canaaaaaaarrrd.
Kaamelott, j'adore, je suis fan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Mer 9 Aoû 2006 - 13:54

Mustard a écrit:

Vitese hyper luminique.
Hyper propulsion

Patrick R7 a écrit:

C'est pas faux
(pour ceux qui aurait vu "Kamelott avant-hier ...)
;-)

Mustard a écrit:
lol!
Canaaaaaaarrrd.
Kaamelott, j'adore, je suis fan

:)
Revenir en haut Aller en bas
Alpha




Masculin Nombre de messages : 729
Age : 60
Localisation : Canada
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Jeu 10 Aoû 2006 - 1:06

Airazor a écrit:
Pourquoi il est impossible de dépasser la vitesse de la lumière(si on oublie la question de l'energie nécéssaire)

Et un trous de vers, en est queleque sorte un trou noir?

Alors que j'étais encore à l'école (que de vieux souvenirs) un prof nous dit que lorsque que l'on accélérait un électron avec un accélérateur atomique, sur le seuil de la vitesse lumière, l'électron se transformait en photon (pure énergie sans masse), alors si cette affirmation est exact, tout vaisseau lancer a cette vitesse se transformerait en lumière (désintégré) au passage de la vitesse lumière.

Avait il raison ???? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12230
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Jeu 10 Aoû 2006 - 2:07

Non il avait complètement tord.
C'est juste que quand tu approches de la vitesse de la lumière ton énergie cinétique tend vers l'infini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
antoine34


avatar

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 36
Localisation : San Diego, CA
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Jeu 10 Aoû 2006 - 2:10

Déja que j'ai du mal à conceptualiser le dépassement de la vitesse du son. Alors dépasser la vitesse de la lumière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airazor




Masculin Nombre de messages : 275
Age : 27
Localisation : St-Foy(Québec) Canada
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Jeu 10 Aoû 2006 - 4:34

heu...la navatte atteint mach 25(28000km/h)....Saturn 5, mach 35-36(40 000km/h)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12230
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Jeu 10 Aoû 2006 - 11:06

Airazor a écrit:
heu...la navatte atteint mach 25(28000km/h)....Saturn 5, mach 35-36(40 000km/h)
Attention avec ces notions ! Le Mach indique un rapport de vitesse entre une vitesse de déplacement et la vitesse de déplacement d'une onde sonore dans le milieu. A vitesse constante, on peut très bien être à Mach 1 au ras du sol et à Mach 0.8 à 30.000 pieds de haut. La vitesse de l'avion/vaisseau ne change pas, seule la vitesse de déplacement des ondes change. Si on veut se promener à Mach constant dans l'atmosphère, il faut perpétuellement changer de vitesse !!
Alors parler de Mach dans l'espace où les ondes sonores ne se propagent pas, et le peu qu'elles peuvent c'est à une vitesse très faible, on comprends bien que ça n'a vraiment aucun sens.
Mach 25 par rapport à une vitesse d'onde au niveau de la mer, à 80% d'humidité et à 25°C ? Voyons ça ne rime à rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Airazor




Masculin Nombre de messages : 275
Age : 27
Localisation : St-Foy(Québec) Canada
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Jeu 10 Aoû 2006 - 15:41

Je sais....a vitesse du son est de 1225km/h au niveau de la mer et 1067km/h à 11 000m d'altitude....Mais bon, c'étais pour donner une vague idée de la vitesse de la navette en nombre de Mach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12230
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Jeu 10 Aoû 2006 - 16:06

Airazor a écrit:
Je sais....a vitesse du son est de 1225km/h au niveau de la mer et 1067km/h à 11 000m d'altitude....
même ces vitesses sont très variables. Elles dépendent énormément de beaucoup de paramètres, et la vitesse du son au niveau de la mer peut très bien être de 1100km/h comme 1350km/h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Jeu 10 Aoû 2006 - 16:42

Airazor a écrit:
Je sais....a vitesse du son est de 1225km/h au niveau de la mer et 1067km/h à 11 000m d'altitude....
Space Opera a écrit:
même ces vitesses sont très variables. Elles dépendent énormément de beaucoup de paramètres, et la vitesse du son au niveau de la mer peut très bien être de 1100km/h comme 1350km/h

Quand on parle de telle vitesse à telle altitude on comprend par définition en atmosphère standard
In "Handbook of Chemistry and Physics"

Revenir en haut Aller en bas
mic8
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2770
Age : 48
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Jeu 10 Aoû 2006 - 16:55

Tient!
Quelqu'un connait la raison de l'augmentation de la vitesse du son entre 25 et 47 km d'altitude ?
Effet de la température ?

Je connais v = 20.06 * racine carree de (T)
avec v: vitesse du son en m/s
et T: température en °K,
mais ce n'est valable qu'à pression standard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mic8.ch/satobserver
Patrick
Invité




MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Jeu 10 Aoû 2006 - 17:09

mic8 a écrit:
Tiens !
Quelqu'un connait la raison de l'augmentation de la vitesse du son entre 25 et 47 km d'altitude ?
Effet de la température ?

Tout simplement, en effet.
La température baisse plus rapidement que la pression durant cette phase et plus le milieu est dense plus la vitesse est grande
Revenir en haut Aller en bas
Alpha




Masculin Nombre de messages : 729
Age : 60
Localisation : Canada
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Ven 11 Aoû 2006 - 1:05

Alors pour allé plus loin dans des délais raisonnable (moin de 10 ans), il ne faut pas allé plus vite (la vitesse lumière est théoriquement impossible) mais trouvé des racourcis. Et si la théorie des cordes ou la déformation de l'espace pour faire des bonds se révèle impossible, il reste le tout aussi hypothétique téléporteur qui transformerait la matière en signature énergétique qui elle pourrait voyagé a des vitesses avoisinant celle de la lumière.

Hey!! les jeunes ingénieurs et inventeurs de génie, il est grandement temps de perfectionné le misérable rendement du téléporteur actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mic8
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2770
Age : 48
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Ven 11 Aoû 2006 - 7:54

Alpha a écrit:
Hey!! les jeunes ingénieurs et inventeurs de génie, il est grandement temps de perfectionné le misérable rendement du téléporteur actuel.
bravo bravo cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mic8.ch/satobserver
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4200
Age : 51
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Ven 11 Aoû 2006 - 8:35

Alpha a écrit:

...il reste le tout aussi hypothétique téléporteur qui transformerait la matière en signature énergétique qui elle pourrait voyagé a des vitesses avoisinant celle de la lumière.

[Mode SF=On]

Bah, en fait, voyager à la vitesse de la lumière, c'est très simple ! :joker:
Tu rentres dans une cabine où tu t'allonges sur une table d'opération. Après anesthésie, on t'injecte plusieurs milliards de milliards de nanomachines (ça tient dans une simple seringue) qui vont relever la nature et la position de chaque cellule et assemblage de molécules de ton corps. Les nanomachines transmettent l'information à un calculateur central qui la traite et la comprime. L'information est ensuite transmise par un faisceau laser vers la planète Mars où une autre machine, préalablement déposée là par une mission robotique, va la réceptionner et reconstruire une copie atome par atome en environnement cryogénique, à partir des matériaux locaux, une copie conforme absolument indiscernable de l'original.
Quand c'est terminé, plus qu'à chauffer, et c'est prêt : tu sors de la cabine sur Mars en te souvenant juste de t'être assoupi dans une cabine sur Terre.
Il est ainsi possible de voyager vers n'importe quelle planète du système solaire en un temps subjectif nul ...pour peu qu'on ait positionné une cabine de réception à l'arrivée.

Après, évidemment, en plus d'enlever un peu de charme aux voyages interplanétaires, il se peut que le procédé pose aussi quelques problèmes philosophiques...

[Mode SF=Off]

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12230
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Ven 11 Aoû 2006 - 10:50

Et puis pendant que tu te réveilles sur Mars, tu te réveilles en même temps sur Terre avec exactement les mêmes souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4200
Age : 51
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Vitesse, temps et trous noirs   Ven 11 Aoû 2006 - 13:35

En fait, je viens de terminer la lecture du livre de Drexler :
"Engins de création : l'avènement des nanotechnologies"
http://www.amazon.fr/gp/product/2711748537/171-7537294-8245847?v=glance&n=301061

C'est assez hallucinant. Cependant, l'auteur n'est pas tout à fait le premier venu, donc je ne classerais pas ça trop vite dans la catégorie "science-fiction". D'après lui, à partir du moment où on est capable de construire des nanomachines autoréplicatrices, il devient possible de copier des objets, voire des êtres vivants, atome par atome...
Il y a quelques articles généraux sur les nanomachines, sur son site :
http://www.e-drexler.com/
Le livre a été écrit en 1986, et n'a pas vieilli : l'auteur rajoute toutes les quelques années des post-faces pour mesurer les progrès réellement accomplis, et c'est cohérent jusqu'à maintenant.

Sans parler de ma digression sur le "transmetteur de matière", un peu poussée quand même, les perspectives sur l'exploration humaine du système solaire sont fabuleuses. Des quadrillions de nanomachines auto-réplicatrices extrayant de l'oxygène, des métaux, tout élément utile, depuis le sol de Mars, de la Lune... D'autres nanomachines construisant des structures gigantesques et d'une complexité inouie, par la force de leur nombre, vaisseaux spatiaux, stations orbitales, cités extraterrestres...
Mais après tout, qui aurait cru il y a 50 ans qu'on mettrait des centaines de millions de transistors sur une puce de quelques cm² ?

On a peut-être une vision un peu restrictive de la conquête spatiale en subordonnant celle-ci à des progrès purement astronautiques qui sont en fait le plus souvent des extrapolations de techniques connues depuis plus de 50 ans : un nouveau lanceur lourd par ci, une navette par là, on travaille vaguement sur de nouvelles propulsions avec des financements ridicules, on essaie péniblement d'assembler quelques poutres et panneaux en orbite, à des coûts stratosphériques (c'est le cas de le dire)...

Alors que l'impulsion décisive viendra peut-être d'un secteur qui n'a a priori rien à voir avec l'astronautique : une innovation technique fondamentale, en énergétique, en nanorobotique, ou autre.

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vitesse, temps et trous noirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Physique et mécanique spatiale-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit