PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 L'après ISS ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Goldmoon




Masculin Nombre de messages : 229
Age : 61
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 09/11/2013

MessageSujet: L'après ISS ?   Mar 26 Aoû 2014 - 19:46

Je me permets de créer un autre sujet à la suite de celui :


"La Russie veut se désengager de l'ISS en 2020, ... ou pas"


Pour un suivi. Car il faut parler (peut-être) de la suite qui sera donnée à l'ISS avec des commentaires des membres du forum!

Que va t-on faire ensuite et que voulons nous faire? Une ISS-2? Revenir à la vraie conquête spatiale? Que vaut l'ISS aujourd'hui et pour quels résultats rentables? Autant de questions..


[Mustard: titre changé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Merlin




Masculin Nombre de messages : 279
Age : 30
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: L'après ISS ?   Mar 26 Aoû 2014 - 20:16

Avec le SLS et ses 70 puis 130 tonnes en LEO, il y a la possibilité de faire une station se rapprochant de ce qu'a été Skylab.
Un simple assemblage de 3 "modules": 1 chargé de l'alimentation électrique, un autre pour les espaces de vie et enfin un dernier pour le support des expériences scientifiques. 
Donc 3 x 70 tonnes ça fait déjà une superbe station et avec un diamètre beaucoup plus important que les actuels modules de l'ISS. 
Cette dernière a coûté très cher, notamment à cause du nombre de lancements nécessaires et les 12 ans de construction sont vraiment trop longs. Avec le SLS il serait intéressant de voir un développement conjoint des "modules" par plusieurs pays, le tout lancé par les américains pour un assemblage en orbite dans des délais relativement courts (2-3 ans). Certains pays comme l'Inde pourrait aussi profiter du SLS pour lancer leur propre station et l'occuper ensuite grâce a des lanceurs nationaux habités.
Bon c'est beaucoup de spéculation de ma part, mais c'est la façon dont je vois une succession logique et intelligente à l'ISS.

Les clés de la conquête spatiale sont, et j'en suis persuadé, les lanceurs lourds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stikeurz




Masculin Nombre de messages : 739
Age : 19
Localisation : Saint-Quentin, Aisne
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L'après ISS ?   Mar 26 Aoû 2014 - 20:59

Après, tout le monde parle du SLS en disant "oui mais le SLS sera là, ce sera plus facile, on pourra lancer des CU d'une masse conséquente" mais, je pense que le pris d'un lancement SLS en fera déchanter plus d'un. Après, ce n'est également qu'une spéculation de ma part. Je résonne de cette façon (caricaturalement): plus c'est gros plus c'est cher.
Le SLS étant un lanceur très lourd, je pense que le coût d'un lancement pourra s’avérer très couteux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin




Masculin Nombre de messages : 279
Age : 30
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: L'après ISS ?   Mar 26 Aoû 2014 - 21:49

Il ne faut pas oublier qu'un lancement de navette c'est un lancement habité donc avec toute la sécurité et les redondances qui vont avec et qui coûtent très cher. De plus la navette c'était environ 110 tonnes en LEO, mais avec seulement 20 tonnes de CU qui doit également "rentrer" dans la soute, donc des dimensions très limités.
Avec le SLS, même si le lancement très cher, il sera, a mon avis, bien moins cher en rapport CU/prix que la navette. 70 tonnes c'est quand même plus de 3 fois la CU de la navette avec en plus des dimensions bien plus intéressantes notamment dans le diamètre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: L'après ISS ?   Mer 27 Aoû 2014 - 11:52

Après l'ISS, il y a plusieurs stratégies, qui dépendent aussi des pays.
Celle qui me parait la plus cohérente pour les Américains, c'est de se préparer encore un peu plus au voyage vers Mars, qui est annoncé comme objectif fondamental de la conquête spatiale, mais qui peine à se concrétiser. Et donc, à mon sens, il faut construire un module habitable très proche de celui qu'on envisage pour le voyage martien et l'envoyer en orbite haute pour plusieurs années. Spécifications :
- Systèmes support vie optimisés pour un séjour sans ravitaillement de 3 ans (contexte mission martienne). Ce n'est pas le cas actuellement de l'ISS. Simple exemple : dans l'ISS, on ne lave pas les vêtements. Il faudra tester la robustesse de ces systèmes, leur réparabilité et leur rendement.
- Orbite haute au-dessus de Van Allen, afin de préciser l'impact des radiations et les matériaux de protection.
- Nombre d'astronautes égal à celui prévu pour la mission, avec sélection similaire à celle prévue pour la mission.
- Durée de chaque rotation dépendante de l'exposition aux radiations et des tests effectués.
- Communication avec contrôle de mission en différé pour simuler l'éloignement de la Terre et l'impossibilité de communiquer en direct.
- C'est l'occasion de tester le comportement humain avec ces contraintes, y compris le comportement des responsables du contrôle de mission (éviter les erreurs de Skylab).
Option : envoyer 2 modules habitables plutôt qu"1, les relier et les mettre en rotation l'un autour de l'autre pour simuler une gravité martienne (et d'autres si cela vaut la peine). Ce serait l'occasion de tester les combinaisons spatiales en gravité martienne et de manière générale tous les gestes de la vie dans un tel environnement gravitationnel.
Bien entendu, attaché à cet habitat, il faut un vaisseau avec système de propulsion pour pouvoir rentrer sur Terre à tout moment.
Ce que je viens de résumer fait l'objet d'une publication qui sera présentée au congrès de l'IAC, à Toronto, dans 1 mois.

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pasolia




Masculin Nombre de messages : 9
Age : 23
Localisation : France, Pierrevert
Date d'inscription : 31/08/2014

MessageSujet: Re: L'après ISS ?   Sam 6 Sep 2014 - 18:33

Je vais peut être dire une bêtise mais le but de l'ISS étant de mener des études scientifiques dans un environnement spatial, une "base lunaire" même si cela mets beaucoup plus de temps, ne correspondrait elle pas mieux pour réaliser des études ? (je sais qu'on sors peut être du sujet d'une station en orbite mais je me posais la question)

J'imagine que posé sur un sol, cela doit être plus stable et il y aurait acccès au sol lunaire pour la recherche, forcément cela doit être beaucoup plus couteux je pense ... mais qu'en pensez-vous ? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xapon




Masculin Nombre de messages : 111
Age : 50
Localisation : Jargeau
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: L'après ISS ?   Sam 6 Sep 2014 - 19:05

Pasolia a écrit:
Je vais peut être dire une bêtise mais le but de l'ISS étant de mener des études scientifiques dans un environnement spatial, une "base lunaire" même si cela mets beaucoup plus de temps, ne correspondrait elle pas mieux pour réaliser des études ? (je sais qu'on sors peut être du sujet d'une station en orbite mais je me posais la question)

J'imagine que posé sur un sol, cela doit être plus stable et il y aurait acccès au sol lunaire pour la recherche, forcément cela doit être beaucoup plus couteux je pense ... mais qu'en pensez-vous ? 
Une des raison d'être de l'ISS est la réalisation d'expérience en apesanteur ou plutôt en micro-pesanteur. Sur une base lunaire, on à toujours un vide correcte mais une pesanteur non négligeable.

Pour ma part, je pense que même si on arête l'utilisation de l'ISS, il est ridicule de la désorbiter. Il vaux mieux au contraire la mettre en réserve sur une orbite plus haute pour une réutilisation future ou en récupérer des morceaux pour d'autres structures orbitales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pasolia




Masculin Nombre de messages : 9
Age : 23
Localisation : France, Pierrevert
Date d'inscription : 31/08/2014

MessageSujet: Re: L'après ISS ?   Sam 6 Sep 2014 - 21:08

Ok d'accord, merci je viens d'apprendre quelque chose :drunken: 

C'est vraie que sur la lune même si la pesanteur est 6 à 7 fois plus faible que sur terre, ça ne sera pas dans des conditions d'apesanteurs Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'après ISS ?   Mar 9 Sep 2014 - 12:11

Argyre a écrit:
Bien entendu, attaché à cet habitat, il faut un vaisseau avec système de propulsion pour pouvoir rentrer sur Terre à tout moment.
Ce que je viens de résumer fait l'objet d'une publication qui sera présentée au congrès de l'IAC, à Toronto, dans 1 mois.

Argyre
salut , peux tu me trouver un lien qui parle de ce projet ISS 2 ? merci .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noureddine2




Masculin Nombre de messages : 141
Age : 46
Localisation : maroc
Date d'inscription : 09/03/2011

MessageSujet: Re: L'après ISS ?   Mer 10 Sep 2014 - 10:55

j'ai trouvé ce lien http://spatiales.wordpress.com/2012/06/30/stations-spatiales-a-quoi-ressemblera-iss-2/
il y a un commentaire en bas de page :
Marc a écrit:
dit :
30 juin 2012 à 10 h 51 min
Selon les dernières infos dont on dispose (http://www.nasaspaceflight.com/2012/06/nasa-teams-evaluating-iss-built-exploration-platform-roadmap/), l’idée américaine d’un avant-poste orbital au point L2 Terre-Lune (derrière la face cachée de la Lune) semble sérieusement envisagée, et en relative bonne voie!
J’ajouterais que les Russes ont évoqué un projet de station spatiale en orbite lunaire basse (LOS: http://en.wikipedia.org/wiki/Lunar_Orbital_Station), lancée depuis une future fusée Angara, et qui viendrait compléter une base lunaire habitée. J’ignore cependant où en est le projet. Ils étudient en tout cas sérieusement la possibilité de détacher le segment russe de l’ISS, pour maintenir une activité en orbite basse terrestre au-delà de 2020.
(Et je crois qu’il y a une coquille au début de l’article: ne serait-ce pas plutôt un Boeing CST-100, dans la 1ère image? Ou à la rigueur la future capsule Liberty d’ATK? En tout ça n’est pas un Dragon!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3551
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: L'après ISS ?   Mer 10 Sep 2014 - 15:25

3 missions principales à l'ISS:
1) servir de laboratoire pour expériences en micro-gravité (avec ou non exposition au vide spatial)
2) expérimenter les séjours longs de l'Homme dans l'Espace
3) servir aussi de banc d'essais aux techniques et procédures d'assemblage initial et de maintenance dans les conditions d'environnement spatial difficiles

enfin, une mission subsidiaire mais non moins importante dans le contexte géopolitique actuel: garantir une coopération pacifique entre les peuples de la Terre dans l'intérêt de l'Humanité toute entière et stimuler pour cela la coopération à l'échelle mondiale.

La finalité de toutes ces missions restent l'exploration plus lointaine qui ne se fera que quand les 4 composantes seront parfaitement maitrisées et routinières.

Comme le relève xapon, pour la mission 1, on fait mieux qu'une base lunaire et même pour le vide, la présence de tant de poussière sur le sol constitue quand même un certain handicap.
Toutefois, pour progresser dans les missions 2 et 3 et continuer aussi sur la lancée de la mission 4, une base lunaire n'est pas une solution à exclure a priori. Après, je laisse aux spécialistes des missions lointaines (avec ou sans base intermédiaire) le soin de peser le pour et le contre de s'en servir de relais (station service) pour ces missions. Je n'ai pas de doctrine préconçue en la matière et chaque solution a ses partisans et ses détracteurs.
Pour le point 2, la base lunaire est même meilleure que la base en orbite (mieux protégée des radiations alors qu'elles sont partout hors de la banlieue terrestre) quand au point 3, sur la lune, on pourrait en même temps expérimenter une automatisation partielle de cet assemblage en ayant des temps de réponse encore acceptables comparée aux missions interplanétaires où la télémanipulation reste un rêve vécu au ralenti megalol .
Cela étant dit, la poursuite de la mission subsidiaire est de plus en plus compromise y compris (ou surtout diront les grincheux) en étendant cette coopération avec la Chine devenue incontournable, ce qui était loin d'être le cas au lancement du programme ISS.

Sinon, l’hôtel évoqué dans l'article pointé par noureddine2 ne remplit manifestement pas toutes les missions surtout s'il s'agit d'une initiative privée qui s'exercerait en dehors de toute coopération entre les Etats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: L'après ISS ?   Mer 10 Sep 2014 - 20:32

noureddine2 a écrit:
j'ai trouvé ce lien http://spatiales.wordpress.com/2012/06/30/stations-spatiales-a-quoi-ressemblera-iss-2/


Oui, il y a en en effet des propositions de missions aux points de Lagrange.
Mais je me suis peut-être mal exprimé. Quand j'ai écrit qu'il y aura un article sur le sujet qui sera présenté à Toronto, je parlais de moi-même. Donc pour plus d'infos, il suffit de me demander l'article par mp.

Cordialement,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'après ISS ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: ISS-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit