PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Sonde robot vers Alpha du Centaure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Normand Calvé




Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Sonde robot vers Alpha du Centaure   Mar 30 Déc 2014 - 23:00

Je planche ces jours-ci sur une nouvelle SF dont le sujet est une sonde robot vers Alpha du Centaure. Mes recherches préalables m'ont fait découvrir ce magnifique projet Longshot : http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/19890007533.pdf 

J'aimerais connaître, entr'autre, votre point de vue sur le système de propulsion envisagé: celui d'une fusion nucléaire. Où en sont rendu les recherches dans ce domaine ? 

Et en ce qui concerne l'Intelligence Artificielle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4134
Age : 50
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Sonde robot vers Alpha du Centaure   Mer 31 Déc 2014 - 13:07

A vrai dire, pour la propulsion, les auteurs (des étudiants...) se contentent de citer Daedalus et de rappeler que la pertinence de leur étude dépend de la faisabilité du système de propulsion, sans trop descendre dans les détails.
La fusion nucléaire pulsée n'en est qu'à ses balbutiements (NIF aux USA, LMJ en France), son application à la propulsion encore assez spéculative.
Pour l'inspiration, voir l'étude Icarus, en cours.
http://www.icarusinterstellar.org/projects/project-icarus/
Quelques publications :
http://www.icarusinterstellar.org/publications/
http://arxiv.org/PS_cache/arxiv/pdf/1005/1005.3833v1.pdf

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice75




Masculin Nombre de messages : 12
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 30/07/2011

MessageSujet: Re: Sonde robot vers Alpha du Centaure   Mer 31 Déc 2014 - 14:56

Bonjour,

Pour la partie IA, https://www.humanbrainproject.eu/ pourrait être une source d'inspiration. A mon avis, pour toute IA digne de ce nom, il y a de quoi "pêter un cable" pendant le trajet ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normand Calvé




Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Sonde robot vers Alpha du Centaure   Mer 31 Déc 2014 - 16:36

Donc, si je résume mes lectures à ce stade, le premier problème est celui de la propulsion à fusion qui nécessite de l'Hélium 3. Ce dernier élément est hyper rare sur la Terre, tellement que les projets Daedalus et Longshot entrevoient une étape de voyage préalable de collecte d'He3 à Uranus.
Pourtant je lis que la Lune dispose d'environ 300,000 tonnes de cet élément dans son régolite. Une raison de retourner sur la Lune ? Pourquoi pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pline




Masculin Nombre de messages : 693
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Sonde robot vers Alpha du Centaure   Mer 31 Déc 2014 - 19:41

En ce qui concerne la fusion, il faudra d'abord la maitriser sur Terre puis miniaturiser le dispositif : aujourd'hui avec des installations de plusieurs milliers de tonnes consommant énormément d'énergie, on n'est pas sur d'y arriver dans les décennies à venir. Ensuite la collecte d'He3 nécessitera surement des installations d'extraction et de traitement conséquentes. En résumé si on se donne comme objectif d'aboutir au cours du prochain millénaire, cela reste dans le domaine du possible (mais pas du certain).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normand Calvé




Nombre de messages : 80
Age : 61
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Sonde robot vers Alpha du Centaure   Sam 7 Fév 2015 - 23:01

Merci pour les liens sur Icarus et L'IA

Nouvelle question pour les cracks: 

Alpha du Centaure est en déclinaison de 61 degrés sud de l'écliptique de notre système solaire. Le projet Longshot supposait qu'il faudrait 3 "burns" pour lancer une mission dans la bonne direction. 

En présumant que l'engin aurait été assemblé sur une orbite typiquement américaine de 28.5 degrés sur notre équateur, et en additionnant l'obliquité de la Terre (qui est de 23.5 degrés sur l'écliptique de notre système) l'orbite de stationnement serait donc de 52 degrés par rapport à Alpha. 

Le premier burn permettrait une correction de trajectoire de 9 degrés environ, résultant à placer la sonde sur une orbite de 61 degrés, en angle direct vers Alpha.

Un second burn lui permettrait de se libérer de la gravité terrestre et la lancerait sur une haute orbite circulaire de 1 UA autour du soleil.

Le dernier burn au sommet de l'orbite héliocentrique assurerait la vélocité de libération et plongerait la sonde vers le système du Centaure.

Chacune de ces corrections nécessiteraient le rajout de un étage à propulsion chimique largable par burn. Pour des raisons techniques et de sécurité le moteur à fusion ne serait en effet allumé qu'une fois tous ces transferts orbitaux réussis.

Ma question est celle-ci: Considérant qu'une orbite terrestre d'assemblage préalable de 61 degrés par rapport à Alpha du Centaure permettrait d'économiser un burn de lancement, quelles seraient les difficultés de placement orbital rencontrées pour les lancements depuis la surface ? Quels pays seraient privilégiés pour servir de base de lancements ? Ici je pense aux orbites "faciles à atteindre" depuis leur situation géographique et géopolitique; comme celle de la Russie par exemple, qui place déjà ses satellites sur un angle de 51.6 degrés, (ayant par ailleurs conditionné l'adoption de cet angle pour la construction de l'ISS). 

Un site comme Vandenberg, déjà utilisé pour les orbites polaires, pourrait-il mieux convenir pour cet angle ?.. Kourou ?.. Baïkonour ?... whereever en Chine ? 

Finalement, quel site idéal (indépendamment des considérations géopolitiques) conviendrait le mieux pour ce faire ?

Seconde question, concernant ici les transmissions Sol-Alpha: Considérant que les messages seraient émis par rayons lasers et que les distances seraient estimées en terme d'années-lumière, quels seraient la part d'interférence des courants de rayons gamma et cosmiques durant le voyage, tout comme une éruption de rayons X au passage de Proxima Centauri par exemple ? Quels en seraient les effets sur la qualité des messages ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sonde robot vers Alpha du Centaure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Exploration du système solaire, et au delà ... :: Exoplanètes, cosmologie, et divers-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit