PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Rocket Lab

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
David L.
Modérateur
Modérateur



Nombre de messages : 9326
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Sam 20 Jan 2018 - 16:00

Un article de Challenges sur la société Rocket Lab, dans le cadre d'une série sur les nouveaux acteurs du domaine spatial :

https://www.challenges.fr/entreprise/aeronautique/aerospatial-rocket-lab-le-petit-spacex-qui-monte-et-veut-concurrencer-arianespace_560793
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14862
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Sam 20 Jan 2018 - 20:23

https://www.challenges.fr/entreprise/aeronautique/aerospatial-rocket-lab-le-petit-spacex-qui-monte-et-veut-concurrencer-arianespace_560793

Le libellé de cette URL de Challenges qui évoque une "concurrence avec Arianespace" est bizarre puisque le titre de l'article est :

Aérospatial : Rocket Lab, le petit SpaceX qui monte scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David L.
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 9326
Age : 44
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Sam 20 Jan 2018 - 20:29

montmein69 a écrit:
https://www.challenges.fr/entreprise/aeronautique/aerospatial-rocket-lab-le-petit-spacex-qui-monte-et-veut-concurrencer-arianespace_560793

Le libellé de cette URL de Challenges qui évoque une "concurrence avec Arianespace" est bizarre puisque le titre de l'article est :

Aérospatial : Rocket Lab, le petit SpaceX qui monte scratch

L'url n'est en effet pas pertinente, vu que Rocket Lab d'une part et SpaceX et Arianespace d'autre part, ne sont pas du tout sur les mêmes marchés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ReusableFan




Masculin Nombre de messages : 699
Age : 35
Localisation : France
Date d'inscription : 15/07/2017

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Dim 21 Jan 2018 - 11:51

David L. a écrit:
montmein69 a écrit:
https://www.challenges.fr/entreprise/aeronautique/aerospatial-rocket-lab-le-petit-spacex-qui-monte-et-veut-concurrencer-arianespace_560793

Le libellé de cette URL de Challenges qui évoque une "concurrence avec Arianespace" est bizarre puisque le titre de l'article est :

Aérospatial : Rocket Lab, le petit SpaceX qui monte scratch

L'url n'est en effet pas pertinente, vu que Rocket Lab d'une part et SpaceX et Arianespace d'autre part, ne sont pas du tout sur les mêmes marchés...

Oui et non. Arianespace comme SpaceX espèrent pouvoir lancer en grappe des mini-sats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
David L.
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 9326
Age : 44
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Dim 21 Jan 2018 - 15:03

ReusableFan a écrit:
David L. a écrit:


L'url n'est en effet pas pertinente, vu que Rocket Lab d'une part et SpaceX et Arianespace d'autre part, ne sont pas du tout sur les mêmes marchés...

Oui et non. Arianespace comme SpaceX espèrent pouvoir lancer en grappe des mini-sats.

Les lanceurs dédiés aux nanosatellites comme Electron peuvent faire du sur-mesure pour l'orbite d'injection. Pour des lanceurs d'agrégats de grands nombres de nanosatellites, il y aura forcément un compromis dans le choix de l'orbite visée. Et si le composite supérieur ou simplement le dispenseur peut manœuvrer et changer d'orbite, les ergols nécessaires diminueront la performance et ramèneront le coût de l'unité de masse satellisée au niveau des petits lanceurs.

SpaceX a plusieurs lancements Sherpa dans son carnet de commandes, mais je n'ai pas vraiment l'impression qu'Arianespace s'intéresse à ce segment, même pour profiter de la performance non utilisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8436
Age : 74
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Lun 22 Jan 2018 - 8:44

Important de souligner qu’aussi des fonds privés  néo-zélandais participent à cette société et que son fondateur et PDG Peter Beck est aussi néo-zélandais. Certes le siège de la société est aux États-Unis avec aussi des fonds privés états-uniens et suite à des commandes du DoD, puis de la NASA qui ont aidé au décollage de cette société, mais n’oublions pas que la base de lancement est en Nouvelle-Zélande qui devient ainsi un nouvel acteur du spatial.
 Important de souligner aussi que ce lanceur possède plein d’innovations technologiques comme certes l’impression 3D pour ses moteurs, mais aussi des turbopompes entraînées par des moteurs électriques et non des turbines à gaz.
De plus la majorité de la structure est en matériaux composites à base de fibres de carbone.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Electron_(fus%C3%A9e)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Craps




Masculin Nombre de messages : 344
Age : 38
Localisation : Issoire 63
Date d'inscription : 08/06/2017

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Lun 22 Jan 2018 - 13:45

Giwa a écrit:
Important de souligner qu’aussi des fonds privés  néo-zélandais participent à cette société et que son fondateur et PDG Peter Beck est aussi néo-zélandais. Certes le siège de la société est aux États-Unis avec aussi des fonds privés états-uniens et suite à des commandes du DoD, puis de la NASA qui ont aidé au décollage de cette société, mais n’oublions pas que la base de lancement est en Nouvelle-Zélande qui devient ainsi un nouvel acteur du spatial.
 Important de souligner aussi que ce lanceur possède plein d’innovations technologiques comme certes l’impression 3D pour ses moteurs, mais aussi des turbopompes entraînées par des moteurs électriques et non des turbines à gaz.
De plus la majorité de la structure est en matériaux composites à base de fibres de carbone.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Electron_(fus%C3%A9e)
Merci de rappeler cela giwa. 
Pour l'implication néo-zélandaise le look du lanceur et le site de lancement sont la pour nous le rappeler.

Pour les innovations techniques il sera intéressant de voir si elles seront reprises sur d'autres lanceurs(notement plus gros) pour l'impression 3D , elle se  répand  déjà de plus en plus, pour les structures à base de fibre de carbonne on nous en parle régulièrement (BFR chez spacex par exemple)sera-ce possible? pour les bateries des turbopompes ( délivrant d'après wiki 1 mégawatt pendant 150secondes) poura-t-on les transposer à une échelle de taille supérieure?

Sinon l'innovation la plus importante est peut être celle de leur stratégie commerciale et industrielle (comme chez spacex): production en grande quantité et grande disponibilité pour un objectif compris entre 50 et 120 lancements par an...
Si la réussite commerciale égale la reusite technique, mustard va avoir du travail pour tenir à jour la rubrique programme des lancements;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syl35




Masculin Nombre de messages : 505
Age : 36
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Lun 22 Jan 2018 - 15:46

Craps a écrit:
Pour les batteries des turbopompes ( délivrant d'après wiki 1 mégawatt pendant 150secondes) pourra-t-on les transposer à une échelle de taille supérieure?

A savoir qu'ils en larguent 2 sur les 3 que compte le 2ème étage pendant le vol pour gagner de la masse Wink.
Le temps de propulsion du 1er étage est à une trentaine de seconde près inférieur à l'autonomie de ses batteries.

Pas évident que certaines technos soient facilement transposables à plus grandes échelles. C'est toujours une histoire de compromis donc une solution parfois idéale ne l'est pas pour autant dans un autre en apparence similaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ReusableFan




Masculin Nombre de messages : 699
Age : 35
Localisation : France
Date d'inscription : 15/07/2017

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Lun 22 Jan 2018 - 15:51

Craps a écrit:

Merci de rappeler cela giwa. 
Pour l'implication néo-zélandaise le look du lanceur et le site de lancement sont la pour nous le rappeler.

Pour les innovations techniques il sera intéressant de voir si elles seront reprises sur d'autres lanceurs(notement plus gros) pour l'impression 3D , elle se  répand  déjà de plus en plus, pour les structures à base de fibre de carbonne on nous en parle régulièrement (BFR chez spacex par exemple)sera-ce possible? pour les bateries des turbopompes ( délivrant d'après wiki 1 mégawatt pendant 150secondes) poura-t-on les transposer à une échelle de taille supérieure?

Sinon l'innovation la plus importante est peut être celle de leur stratégie commerciale et industrielle (comme chez spacex): production en grande quantité et grande disponibilité pour un objectif compris entre 50 et 120 lancements par an...
Si la réussite commerciale égale la reusite technique, mustard va avoir du travail pour tenir à jour la rubrique programme des lancements;)

Pour Prometheus on se propose justement de recourir massivement à l'impression 3D, pour un "gros" moteur cette fois (1000 kN). Très beau challenge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
David L.
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 9326
Age : 44
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Jeu 1 Fév 2018 - 0:13

Rocket Lab annonce avoir réalisé son 500e test du moteur Rutherford, avec une durée cumulée de 19 000 secondes depuis le premier essai, réalisé en décembre 2013.

http://www.rocketlabusa.com/news/updates/rocket-lab-reaches-500-rutherford-engine-test-fires/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pline




Masculin Nombre de messages : 707
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Sam 3 Fév 2018 - 13:30

En fait j'ai un peu de mal à comprendre le succès de l'Electron.

Pour mettre au point un lanceur aussi petit soit il, il faut généralement une longue maturation industrielle qui porte sur l'électronique, le guidage, la propulsion, les tests. L'Electron intègre pour l'essentiel des composants NZ, repose apparemment sur des compétences humaines locales  et s'appuie sur un historique limité au développement d'une unique fusée-sonde. Je reconnais à la NZ une forte compétence dans la mise en oeuvre des composites carbone (voiliers), mais le tissu industriel est léger, l'industrie mécanique, électronique, aérospatiale réduite, ....

On est à l'opposé de SpaceX qui a bénéficié d'un énorme transfert de compétences humaines et techniques et baigne dans un environnement industriel aérospatial à la pointe.


Dernière édition par Pline le Sam 3 Fév 2018 - 13:59, édité 2 fois (Raison : // SpaceX)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8436
Age : 74
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Sam 3 Fév 2018 - 15:29

Pline a écrit:
En fait j'ai un peu de mal à comprendre le succès de l'Electron.

Pour mettre au point un lanceur aussi petit soit il, il faut généralement une longue maturation industrielle qui porte sur l'électronique, le guidage, la propulsion, les tests. L'Electron intègre pour l'essentiel des composants NZ, repose apparemment sur des compétences humaines locales  et s'appuie sur un historique limité au développement d'une unique fusée-sonde. Je reconnais à la NZ une forte compétence dans la mise en oeuvre des composites carbone (voiliers), mais le tissu industriel est léger, l'industrie mécanique, électronique, aérospatiale réduite, ....

On est à l'opposé de SpaceX qui a bénéficié d'un énorme transfert de compétences humaines et techniques et baigne dans un environnement industriel aérospatial à la pointe.
Il faut dire que NZ n’est pas la Corée du Nord et qu’il y a une certaine symbiose entre NZ et USA qui doivent un peu aider !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pline




Masculin Nombre de messages : 707
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Dim 4 Fév 2018 - 13:00

Giwa a écrit:

Il faut dire que NZ n’est pas la Corée du Nord et qu’il y a une certaine symbiose entre NZ et USA qui doivent un peu aider !

... mais si on fait le rapprochement avec la Corée du sud qui tente avec beaucoup de difficultés de développer un lanceur avec une base industrielle et des moyens humains sans commune mesure avec ceux de la Nouvelle-Zélande ou Israel qui avec une énorme basse industrielle dans le domaine des missiles et de l'électronique, des moyens humains reconnus mondialement n'a pas eu la partie facile pour développer un lanceur aux capacités proches de celles de l'Electron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8436
Age : 74
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Dim 4 Fév 2018 - 23:48

Pline a écrit:
Giwa a écrit:

Il faut dire que NZ n’est pas la Corée du Nord et qu’il y a une certaine symbiose entre NZ et USA qui doivent un peu aider !

... mais si on fait le rapprochement avec la Corée du sud qui tente avec beaucoup de difficultés de développer un lanceur avec une base industrielle et des moyens humains sans commune mesure avec ceux de  la Nouvelle-Zélande ou Israel qui avec une énorme basse industrielle dans le domaine des missiles et de l'électronique, des moyens humains reconnus mondialement n'a pas eu la partie facile pour développer un lanceur aux capacités proches de celles de l'Electron.
Effectivement je trouve assez intriguant que la Corée du Sud avance si lentement avec apparemment beaucoup de difficultés.
A se demander si cela a été mis en veilleuse pour arranger les américains . En effet la Corée du Nord aurait un argument de plus pour le développement de ses fusées sous couvert de programme spatial et pour dire qu’il y a deux poids , deux mesures entre les Corées du Nord et du Sud. Mais cela ne peut avoir qu’un temps et la Corée du Sud finira par développer son programme spatial.
En Asie, il y a la tradition du Théâtre d’Ombres et la politique y est très subtile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8436
Age : 74
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Lun 5 Fév 2018 - 7:47

Pline a écrit:
Giwa a écrit:

Il faut dire que NZ n’est pas la Corée du Nord et qu’il y a une certaine symbiose entre NZ et USA qui doivent un peu aider !

... mais si on fait le rapprochement avec la Corée du sud qui tente avec beaucoup de difficultés de développer un lanceur avec une base industrielle et des moyens humains sans commune mesure avec ceux de  la Nouvelle-Zélande ou Israel qui avec une énorme basse industrielle dans le domaine des missiles et de l'électronique, des moyens humains reconnus mondialement n'a pas eu la partie facile pour développer un lanceur aux capacités proches de celles de l'Electron.
Pour répondre à la deuxième partie concernant Israël, effectivement là aussi, on peut s’étonner du temps qu’à mis ce pays pour faire son entrée dans le spatial. Certains vous racontent...que ça prouve bien que ce domaine est très difficile, mais comment vraiment croire ça pour ce pays avec ses scientifiques , ingénieurs et techniciens ?
Là encore, il doit y avoir derrière des considérations politiques, Israël devant avant tout se mettre volontairement sous la protection américaine et , en même temps, développer discrètement son propre spatial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syl35




Masculin Nombre de messages : 505
Age : 36
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Lun 5 Fév 2018 - 8:58

Giwa a écrit:
Pline a écrit:
... mais si on fait le rapprochement avec la Corée du sud qui tente avec beaucoup de difficultés de développer un lanceur avec une base industrielle et des moyens humains sans commune mesure avec ceux de  la Nouvelle-Zélande ou Israel qui avec une énorme basse industrielle dans le domaine des missiles et de l'électronique, des moyens humains reconnus mondialement n'a pas eu la partie facile pour développer un lanceur aux capacités proches de celles de l'Electron.
Pour répondre à la deuxième partie concernant Israël, effectivement là aussi, on peut s’étonner du temps qu’à mis ce pays pour faire son entrée dans le spatial. Certains vous racontent...que ça prouve bien que ce domaine est très difficile, mais comment vraiment croire ça pour ce pays avec ses scientifiques , ingénieurs et techniciens ?
Là encore, il doit y avoir derrière des considérations politiques, Israël devant avant tout se mettre volontairement sous la protection américaine et , en même temps, développer discrètement son propre spatial.

Je pense que ce n'est pas une question de technologie (tout le nécessaire est plus ou moins accessible aujourd'hui) mais plutôt d'organisation (avec un soupçon de politique.... en fonction du pays).

En dehors d'utiliser un moteur de ~20 à 30kN qui simplifie largement le développement comparé à un moteur de 130kN, RocketLab a l'avantage de ne pas avoir la lourdeur d'un organisme publique ou d'une grosse entreprise internationale.
Une équipe ni trop petite, ni trop grosse, avec une bonne cohésion et un "leader" suffisamment charismatique sans pour autant être un despote (comme trop souvent...).


Ils ont pu gérer leur programme comme bon leur semble en faisant certains choix risqués mais payants au final. Pas besoin d'une longue maturation technologique puisqu'un certain nombre de briques existent aujourd'hui sur le marché.

D'ailleurs ils n'ont pas fait une seule fusée sonde mais un certain nombre de plus ou moins petites fusées expérimentales, qui n'ont pas besoin d'être suborbitales pour fournir des résultats pertinents, pour tester et valider en vol un certain nombre de concepts clés chacune avec une objectif distinct: matériaux, électronique, guidage, séparation inter-étage, etc....
Bien évidemment ils ont aussi eu des avantages avec les aides diverses (financières ou matérielles) comme celles de la DARPA, de la NZ, de Lockheed Martin, etc... sans lesquelles ils n'auraient pas pu avancer aussi bien. Ne serait-ce qu'en ne leur mettant pas de bâtons dans les roues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pline




Masculin Nombre de messages : 707
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Lun 5 Fév 2018 - 13:34

Syl35 a écrit:
Je pense que ce n'est pas une question de technologie (tout le nécessaire est plus ou moins accessible aujourd'hui) mais plutôt d'organisation (avec un soupçon de politique.... en fonction du pays)....
Je ne travaille pas dans le domaine mais j'ai une vision un peu transversale de l'histoire des programmes spatiaux qui me semble fournir des repères exploitables ... construire un lanceur avec quelques ingénieurs compétents et une petite structure autonome fait partie des mythes modernes. Tout ce qui donne l'impression de sortir d'un garage, de la volonté d'un entrepreneur n'ayant pas froid aux yeux est en réalité l'aboutissement d'investissements massifs directs ou hérités, d'un environnement technologique mature. On peut citer SpaceX mais aussi SpaceShipOne (reposant sur une énorme expertise acquise sur des décennies par Rutan et ses ingénieurs), les développements de Blue Origin reposant sur un gros tas d'argent qui a permis l'acquisition des moyens humains et techniques, le SS-520 est un des aboutissements de 50 ans d' expertise de l'ISAS et de ses industriels en matière de lanceurs à propergol solide etc... Lorsque la maitrise technique est trop récente et/ou les moyens financiers trop réduits cela donne Google Prize, Copenhagen Suborbital, Red Dragon, .... Electron serait une exception étonnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syl35




Masculin Nombre de messages : 505
Age : 36
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Lun 5 Fév 2018 - 16:18

Pline a écrit:
Syl35 a écrit:
Je pense que ce n'est pas une question de technologie (tout le nécessaire est plus ou moins accessible aujourd'hui) mais plutôt d'organisation (avec un soupçon de politique.... en fonction du pays)....
Je ne travaille pas dans le domaine mais j'ai une vision un peu transversale de l'histoire des programmes spatiaux qui me semble fournir des repères exploitables ... construire un lanceur avec quelques ingénieurs compétents et une petite structure autonome fait partie des mythes modernes. Tout ce qui donne l'impression de sortir d'un garage, de la volonté d'un entrepreneur n'ayant pas froid aux yeux  est en réalité  l'aboutissement d'investissements massifs directs ou hérités, d'un environnement technologique mature. On peut citer SpaceX mais aussi SpaceShipOne (reposant sur une énorme expertise acquise sur des décennies par Rutan et ses ingénieurs), les développements de Blue Origin reposant sur un gros tas d'argent qui a permis l'acquisition des moyens humains et techniques, le SS-520 est un des aboutissements de  50 ans d' expertise de l'ISAS et de ses industriels en matière de lanceurs à propergol solide etc... Lorsque la maitrise technique est trop récente  et/ou les moyens financiers trop réduits  cela donne Google Prize, Copenhagen Suborbital, Red Dragon, ....  Electron serait une exception étonnante.

Je ne suis pas d'accord sur tout car on ne peut pas comparer RocketLab avec Copsub par exemple, le contexte est entièrement différent. D'un côté une entreprise avec des investissements non négligeables, des objectifs commerciaux clairs, et des employés "qualifiés" de l'autre une association composée de bénévoles, avec un objectif un peu farfelue, à la tête de laquelle plusieurs énergumènes sont passés avec un esprit aussi créatif que destructeur...
Google prize, pas du tout le même objectif car c'est la Lune qui est visée avec des objectifs trop flous à long terme et autres problématiques spécifiques à une sonde spatiale plutôt qu'à un lanceur.
Red Dragon idem, rien à voir et surtout réorientation du projet en cours de route vers l'ITS notamment.

Par contre oui il y a bien d'autres projets qui ont été développés en parallèle de l'Electron et qui ont fait flop. Pour ceux où ce ne sont pas des concepts totalement immatures ou morts-nés c'est bien des problématiques surtout d'organisation qui ont fait leur échecs. Soit de trop petites boites sans soutien de fond, soit de trop grosses entreprises qui ont abandonné à cause d'une estimation de retour sur investissement trop faible ou négatif, soit des organismes publics dont les budgets fluctues au gré des décisions politiques avec toute la lourdeur administrative et humaine que l'on connait.


Citation :
Tout ce qui donne l'impression de sortir d'un garage [...] est en réalité  l'aboutissement d'investissements massifs directs ou hérités

Je confirme, et nous sommes justement à la croisée des chemins où de nombreuses technologies plus ou moins matures sont disponibles sur le marché en terme des matériaux/structures (quand on veut empêcher un pays de développer des missiles/lanceurs on fait un embargo sur les fibres de carbone, el titane et certains alliages métalliques clés) et électronique (dérivés de technos automobiles notamment et/ou aéronautique, ou des domaines robotique/drones).
On fait bien des satellites avec des smartphones depuis peu, c'est pour dire!

Maintenant oui, RocketLab a profité d'une conjoncture favorable, de soutiens non négligeables (mais connus depuis plusieurs années), de technologies matures et de technologies innovantes mais pas si immature (fabrication additive c'est plus vieux qu'on ne le pense parfois, moteurs électriques, batteries, etc...).
Mais ils ont surtout su concentrer tout ça avec une approche humaine compatible et des objectifs clairs qui n'ont pas changés tous les 6 mois.
Ils viennent de faire le 500ème tir de leur moteur la semaine dernière, comment dire qu'ils n'ont pas une technologie mature??

Je suis RocketLab depuis quelques années et ils sont crédibles depuis un bon moment car ils ont justement une progression et un concept très équilibré par rapport à leur objectif. Ils se sont par ailleurs placés sur un créneau ni trop gros, ni trop petit pour que leur business plan ait un réel sens.

Bref, à mon sens je ne trouve pas que ce soit une si grosse surprise, par contre pas mal de monde ne les a pas vu venir ne se concentrant que sur une certaine catégorie de marché ou pensant comme souvent qu'une petite boite (mais aux gros soutiens) ne soit pas capable de faire un lanceur.
Par contre ils sont encore loin d'avoir prouvé qu'ils seront rentables, mais ils ont tout de même posé de nombreuses briques qui vont dans le bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laïka




Masculin Nombre de messages : 470
Age : 38
Localisation : .
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: Rocket Lab   Lun 5 Fév 2018 - 22:49

Hommage à ceux qui ont sacrifié une partie de leur vie, naviguant sans relâche entre rêve et précipice pour donner corps au spatial d'aujourd'hui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rocket Lab
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: Autres sociétés privées US-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit