PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Travailler à l'ESOC (ESA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ONeill




Masculin Nombre de messages : 8
Age : 18
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/05/2015

MessageSujet: Travailler à l'ESOC (ESA)   Jeu 28 Mai 2015 - 15:36

Bonjour à tous,


Je suis un lycéen en première S et espère devenir ingénieur en aérospatial et plus précisément de travailler à l'ESOC étant plus intéresé par le coté post-création et donc contrôle que par la conception (suis je clair ?) love esa .  J'ai donc plusieurs questions et les voici:


-->http://www.esa.int/About_Us/ESOC
-->http://en.wikipedia.org/wiki/Europea...rations_Centre



Donc à votre avis comment faire pour pouvoir travailler là bas ?
1) Je pense qu'il faut faire classe prepa (mpsi/pcsi) puis intégrer une grande école d'ingé du type supaero ou centrale paris (donc prépa assez "sélective; enfin ca c'est une autre histoire) ? MAIS Pensez vous que des écoles du type ENSMA (plus orienté propulsion) peuvent permettre d'y rentrer [des écoles avec un concours moins "dur" apres la prepa on va dire] ?
--> Peut-être vu qu'il y a bien des contrôleurs de vol à l'essoc pour la propulsion mais bon.. scratch  (il y a des contrôleurs pour tous : navigation , système embarqué, segment sol,...)
Donc avez vous des idées pour ces études ?


2)Après c'est bien d'avoir le diplôme de l'école mais pour y entrer comment on fait ? Parce qu'à mon avis ils ne recrutent pas à tour de bras (l'esa et encore plus l'esoc). Donc comment s'y prendre (stage en école d'ingé) ? Sinon j'ai entendu parler des young student training : en gros c'est un contrat d'un an à la sortie de l'école qui se passe dans un centre de l'esa mais il faut réussir la sélection ->http://www.esa.int/About_Us/Careers_...duate_Trainees


3) + Le site est situé en Allemagne donc est ce qu'il faut parler allemand pour y être embauché ou est ce qu'on peut l'apprendre ensuite sur le tas (comme un séjour en immersion quoi mais en vivant en Allemagne)
-> J'ai des petites bases en allemand mais n'ayant rien fait avec ma prof d'allemand au collège (elle n'arrivait pas à maintenir le calme, à cause de certains élèves perturbateurs...) maintenant c'est compliqué..

Donc quel est votre avis/conseil ? fiesta

Voilà j’espère que vous pourrez un peu plus m'éclairer car c'est super cool le contrôle de mission et le pilotage de satellite ! Very Happy 

Merci beaucoup



[j'espère avoir posté au bon endroit, c'est celui qui me paraissait le plus logique pour ça]
[j'avais déjà posté ce message sur un forum généraliste et comme je viens de vous découvrir, vous devriez être plus à même d'y répondre, vous êtes les spécialistes]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ONeill




Masculin Nombre de messages : 8
Age : 18
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/05/2015

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Dim 31 Mai 2015 - 17:33

Bonjour,

Petit UP SVP  up

Il n'y a pas d'ingénieur travaillant dans l'aérospatial ou même à l'ESA ici et qui aurait des infos ? 

Sinon avez vous des contacts avec l'essoc svp ?

Merci
O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10770
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Dim 31 Mai 2015 - 22:35

Alors quelques commentaires sur l'ESOC et l'ESA en générale:
- Rentrer à l'ESA n'est pas plus difficile que de rentrer au CNES ou chez Airbus Space. A priori, aucun boulot n'est plus chiant qu'un autre, par contre il faut bien regarder la fiche de poste parce que comme partout, ça va du boulot horrible au boulot génial.
- Pour bosser en France, il faut un beau CV français: X/Centrale/Supaéro (ou autre grande école renommée). Pour bosser à l'étranger dont l'ESA, tout ça est beaucoup moins vrai: outre les grandes écoles, un PhD est bien vu (tout l'inverse de la France), et une expérience dans le spatial est souvent obligatoire pour aller à l'ESA. Il y a aussi les "purs jus" que sont les YGT qui se font ensuite embaucher. Sympa pour eux, mais pas franchement folichon pour en faire des gens qui connaissent bien le milieu (autre que via l'ESA).
- Le gros des ingénieurs ESA bossent à l'ESTEC, là où il y a le centre technique d'ingénierie et de suivi des programmes. L'ESOC contient pas mal de techniciens aussi.

Bon maintenant, sur les centres de contrôle:
- D'abord une réalité du métier. Déjà, en général on ne "contrôle" pas grand chose, on envoie des suites d'instructions décidés par les ordinateurs et on vérifie que tout va bien. Le gros du travail est dans tout ce qu'il y a "autour", comme la planification ou l'élaboration de nouveaux moyens de contrôle.
- Je trouve personnellement le travail de pur contrôle (quand on est devant son écran) ennuyeux, j'ai déjà pu expérimenter et 99% du temps ce sont des routines à vérifier, des plages de visibilité station à faire calculer et des consignes à envoyer (cliquer). Le côté "ingénieur" du métier est surtout là pour comprendre ce qui peut mal marcher par moments, et si c'est vraiment le cas on a une armée de gens qui arrivent pour réfléchir à notre place puisqu'ils connaissent mieux l'engin que celui qui est derrière son pupitre. On est très loin des contrôleurs de vol d'Apollo.
- Tu ne piloteras pas de satellite directement, tu vérifies juste que les ordinateurs au sol et à bord ont bien tout calculé et exécuté.
- Par contre, et ça c'est le bon côté du travail, tu sauras en "temps réel" tout ce qui se passe pour tel ou tel engin, tu seras aux premières loges et au courant quelques minutes avant tous les autres. Et en cas de gros pépin ou de phase très critique d'une mission (cas très rare cependant), tu devras interpréter ce qui descend pour déceler d'hypothétiques pépins. Mais là encore, que ça soit clair, l'interactivité avec un satellite est quasi inexistante. Et aussi, tu participes parfois aux réunions pour savoir quelles types de manœuvres devront être calculées.
- Donc c'est clairement un métier de passionné des centres de contrôle, et c'est un métier qui n'est pas près de disparaitre, bien qu'il tende à s'automatiser de plus en plus.

Et pour les choses plus terre-à-terre comme la nécessité de parler Allemand, c'est clairement pas ça qui te fera embaucher, en général les gens de l'ESA s'en fichent royalement. L'important, c'est l'anglais et accessoirement le français (les 2 langues officielles de l'ESA).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Le zouave




Masculin Nombre de messages : 113
Age : 43
Localisation : Pays-Bas
Date d'inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Lun 1 Juin 2015 - 21:46

Space Opera a écrit:
Il y a aussi les "purs jus" que sont les YGT qui se font ensuite embaucher. Sympa pour eux, mais pas franchement folichon pour en faire des gens qui connaissent bien le milieu (autre que via l'ESA).

Contrairement à ce qui se passait autrefois, les YGT (Young Graduate Trainees) se font rarement embaucher par l'ESA à la fin de leur stage. On préfère qu'ils passent quelques temps dans l'industrie.

 Il faut aussi rappeler qu'à cause du retour géographique, les candidats français ne sont considérés que s'il n'y a pas de candidats satisfaisants venant de pays sous-représentés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spoutnik51




Masculin Nombre de messages : 165
Age : 26
Localisation : marne
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Mar 2 Juin 2015 - 9:45

Space Opera a écrit:
Alors quelques commentaires sur l'ESOC et l'ESA en général:
- Rentrer à l'ESA n'est pas plus difficile que de rentrer au CNES ou chez Airbus Space.
- Pour bosser en France, il faut un beau CV français: X/Centrale/Supaéro (ou autre grande école renommée).
 Juste par curiosité, qu'est-ce que tu appelles autre grande école renommée ? (école centrale, Mines, école du groupe ISAE ?)
Est il en fait possible d'accéder à un métier du spatial (donc pas forcement travailler tout de suite à l'ESA ou au CNES) en suivant la formation dispensée par une autre école "moins renommée" ? :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10770
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Mar 2 Juin 2015 - 10:09

Oui bien sur tout est possible. On va dire que 90% des gens viennent du lot X, Centrale, Supaéro, ENSICA, ENAC, ENSMA. Parmi les 10% qui restent, tu auras un peu de tout, comme l'ESTACA pour les écoles privées ou des écoles plus centrées sur les maths. Pas mal d'étrangers aussi (Politecnica de Madrid, EPFL, etc.). On trouve même des gens brillants qui ont fait une thèse sans passer par école d'ingénieurs, mais ce genre de profil est beaucoup plus rare.
Donc les écoles "royales" citées plus haut représentent clairement le gros des embauches, mais ça n'est pas la seule façon d'arriver à ses fins. Et heureusement, quelque part, ça évite aussi trop de consanguinité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Spoutnik51




Masculin Nombre de messages : 165
Age : 26
Localisation : marne
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Mar 2 Juin 2015 - 10:39

Merci beaucoup pour les renseignements Space Opera  Super 
On m'a également souvent parlé de l'importance du stage de 3ème année par rapport à l'emploi qu'on occupera par la suite, est ce si vrai que ça ?
En clair par exemple, faut il postuler pour un stage chez Airbus Defense and Space pour être sûr d'être embauché par eux par la suite ou est ce plus subtil que ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatros06




Masculin Nombre de messages : 37
Age : 28
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 08/10/2012

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Mar 2 Juin 2015 - 19:13

Parmi les écoles dites renommées (le groupe A quoi) on peut rajouter les Arts et Metiers (avec notamment leur fameuse et puissante association des anciens).
Pour la proportion de 90% issus de ces écoles groupe A, je ne sais pas d'où tu sors ce chiffre mais ce n'est franchement pas vrai partout!!! Et notamment dans les services que j’appellerai de "terrain" où un bon ingénieur débrouillard et moins théorie, comme peuvent souvent l'être ces ingés au beau diplôme, sera bien mieux vu pour gérer la partie industrielle du spatial.
Quand aux stages c'est évident que c'est un atout mais en aucun cas une certitude de se faire embaucher à la suite. Mais cette expérience est forcement un bon point pour postuler à des postes en sortie d'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10770
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Mar 2 Juin 2015 - 19:48

Arts et Métiers est une excellente école, mais c'est pas forcément très répandue dans le monde du spatial (tout comme d'autres très bonnes écoles de premier plan, comme l'ENS).
Pour les 90%, c'est un chiffre dit comme ça, mais on va dire que j'ai pas mal trainé mes guêtres du côté du CNES et des "grandes industries" spatiales françaises, et ces écoles reviennent quand même en grande majorité.
Mais tu as raison pour les métiers "de terrain" (s'entend qui fait plus du suivi d'industrialisation ou de campagne que de conception ou de supervision), on peut trouver des profils plus hétérogènes. Et je te suis aussi sur les stages, faire un stage dans l'entreprise est moins efficace à l'embauche que de faire un stage qui correspond à un projet professionnel et technique cohérent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Outan




Masculin Nombre de messages : 721
Age : 33
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Mar 2 Juin 2015 - 19:50

Spoutnik51 a écrit:
Merci beaucoup pour les renseignements Space Opera  Super 
On m'a également souvent parlé de l'importance du stage de 3ème année par rapport à l'emploi qu'on occupera par la suite, est ce si vrai que ça ?
En clair par exemple, faut il postuler pour un stage chez Airbus Defense and Space pour être sûr d'être embauché par eux par la suite ou est ce plus subtil que ça ?

Perso, venant d'une "petite école" Astrium Fr et Thalès Fr n'ont jamais répondu à mes candidatures de stage. Pourtant j'avais fait un très bon double diplôme à l'étranger en payant de ma poche! Pour preuve: toutes mes candiatures à l'étranger ont abouti à une offre de stage.

Après avoir commencé à l'étranger en stage, puis embauche directe, dans une petite boite qui montent ... je fais aujourd'hui un travail ultra cool et j'ai plus de responsabilité et d'expérience que un mec de 45 ans chez Airbus (j'en ai moins de 30!)...
En France j'aurais du me coltiner des années de travail insuportable et toute la politique interne des grosses entreprises, genre des analyses informatique qui ne servent à rien si ce n'est facturer des heures à l'ESA et à peupler les departements de sous-chefs ambitieux.

De mon point vue je mets un lolnasa  aux politiques des ressources humaines dans les grandes entreprises françaises et vous recommande fortement de viser un bon poste à l'étranger ou vous serrez appreciés, promus et payés pour vos compétances et non votre diplome!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Outan




Masculin Nombre de messages : 721
Age : 33
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Mar 2 Juin 2015 - 20:06

Space Opera a écrit:
Alors quelques commentaires sur l'ESOC et l'ESA en générale:

...

Pour completer la réponse de Space Opera je voudrais ajouter:
=> le monde des opérations est très spécial car tu n'as vraiment pas le droit à l'erreur. Tu passeras donc énormement de temps à faire des docs, des recherches, des simulations, etc... et très peu de temps à vraiment "piloter" la mission. Pour donner une image c'est plus équivalent à écrire un livre de recettes que de faire la cuisine.
=> Ensuite en tant que opérateur de l'ESA tu devras toujours avoir l'accord des responsables mission de l'ESA qui demandent très souvent l'avis aux constructeurs de l'engin. Donc au final tu seras plus un interface "ESA-Machine" que un pilote. Si tu veux vraiment avoir ton mot à dire, il faut faire de la "Flight Dynamic": calcul des maneuvres et des orbites. C'est le seul secteur ou les opérations sont vraiment aux commandes
=>  Tu n'auras jamais vraiment ton mot à dire sur la façon dont sont construit les satellites ou les sondes. Tu n'auras jamais toutes les raisons derrières les choix techniques et les instructions qui te sont communiquées via les "Flight Operational Procedure" qui sont souvent écrites par l'industrie. Certains ne le suportent pas!

Au final, ca peut être un metier extrèmement passionnant si il est fait pour toi... sinon c'est l'enfer.
Si tu veux vraiment "piloter" des satellites je te recommande de devenir ingénieur en charge des tests du système chez des entreprises de taille moyenne: SSTL, Qinetic, etc... là tu vas vraiment avoir les mains sur les commandes!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10770
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Mer 3 Juin 2015 - 0:10

Outan a écrit:
j'ai plus de responsabilité et d'expérience que un mec de 45 ans chez Airbus (j'en ai moins de 30!)...
En France j'aurais du me coltiner des années de travail insuportable et toute la politique interne des grosses entreprises, genre des analyses informatique qui ne servent à rien si ce n'est facturer des heures à l'ESA et à peupler les departements de sous-chefs ambitieux.
Ne va pas trop loin dans la caricature non plus, il n'y aurait pas grand monde qui voudrait bosser là (ou resterait) si le boulot des grands groupes étaient tous "insupportables". Heureusement qu'il existe un paquet de boulots géniaux et uniques dans ces boites.
Quant à dire que tu as plus d'expérience qu'un mec de 45 ans, je te répondrais "peut-être, en effet" mais aussi "peut-être pas". Il faut savoir rester humble sur les capacités des autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
ONeill




Masculin Nombre de messages : 8
Age : 18
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/05/2015

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Mer 3 Juin 2015 - 12:51

Bonjour,

Merci pour vos réponses.


  1. Donc tout d'abord pour rentrer dans n'importe quells institution de l'ESA, il faut essayer en priorité de passer par une assez grande école mais les plus petites peuvent tout de même permettre d'y accéder.

Par contre je n'ai pas compris ce que signifiait Phd dans le premier message de Space opera, je n'ai pu trouver que  doctorat et cela serait apprécié ? Après bon quelques années dans l'industrie (mini 2 ans sur des fiches de recrutement que j'ai vu) on peut prétendre à postuler à l'ESA et il y a aussi les YGT mais je ne comprend pas pourquoi d'apès Space opera. Passer dans l'industrie permet donc de mieux connaitre le milieu.
Space Opera a écrit:
Sympa pour eux, mais pas franchement folichon pour en faire des gens qui connaissent bien le milieu (autre que via l'ESA)





     2.  Bon bref j'ai encore le temps pour ça (étude) mais vos messages (Space Opera et Outan) m'ont fait un peu réfléchir et me poser des questions sur le métier en lui-même; donc : 
Ce qui m'intéresse vraiment est de contrôler les satellites ou sondes, lui donner les ordres, etc mais j'étais plus dans l'idée de contrôleur comme Apollo alors qu’apparemment cela a bien évolué et c'est compréhensible.


  • C'est sur que j’aimerai avoir mon mot à dire mais je ne sais pas si un travail "d'interface" me satisferait....Comment savoir ? 


  • De ce fait tester les satellites en tant que "ingénieur en charge des tests du système" pourrait me correspondre. Pouvez vous m'en dire plus sur ce métier ?


  • Sinon donc pour un coté moins interface, le flight dynamic j'en ai déjà entendu parler et cela me plairait vraiment (le fido nasa) mais j'ai l'impression que c'est plus un métier de mathématicien que d'ingénieur non ? Comment est ce qu'on peut arriver à ce poste ? En plus comment avoir déjà des connaissance dans le calcul d'orbite avant de postuler comme demandé dans la fiche ?


Fiche embauche flight dynamic:
 



  • Sinon quels sont les différents métiers de contrôleur qui peuvent être intéressant : J'ai trouvé le data management ?


Outan a écrit:
=> le monde des opérations est très spécial car tu n'as vraiment pas le droit à l'erreur. Tu passeras donc énormement de temps à faire des docs, des recherches, des simulations, etc... et très peu de temps à vraiment "piloter" la mission. Pour donner une image c'est plus équivalent à écrire un livre de recettes que de faire la cuisine.


  • Après le fait de m'entraîner, de participer à des réunions pour trouver comment faire ne me pose pas de problème bien au contraire et le fait de ne pas avoir le droit à l'erreur rend la chose encore plus intéressante!!



Donc bon j'avoue être un peu perdu au vu de vos informations donc voilà mes questions ne sont pas supers précises mais si vous voulez bien y répondre pour apporter de nouveaux éléments je vous en remercie.

O'Neill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D@vid




Masculin Nombre de messages : 363
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/08/2011

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Mer 3 Juin 2015 - 14:02

Salut,

D'après mon expérience, ce qui compte vraiment c'est ton stage de fin d'étude et éventuellement ton projet de fin d'étude, pour être embauché dans le spatial, plus que la spécialité de ton école.

Pour le métier du contrôle et opérations satellite, puisque j'ai fait mon stage là-dedans, je peux dire qu'en effet il y a une part procédural qui semble répétitive et bien encadrée, mais si tu es passionné par le spatial tu es vraiment aux premières loges. Moi j'y étais au moment où une Proton a foiré, ils avaient passé la nuit à bosser les procédures pour trouver une solution pour mettre le satellite à poste...! Après c'est sûr, ce n'est pas un jeu vidéo avec des boutons pour tourner à droite ou à gauche ! clown megalol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ONeill




Masculin Nombre de messages : 8
Age : 18
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/05/2015

MessageSujet: Re: Travailler à l'ESOC (ESA)   Sam 6 Juin 2015 - 18:54

D@vid a écrit:
Moi j'y étais au moment où une Proton a foiré, ils avaient passé la nuit à bosser les procédures pour trouver une solution pour mettre le satellite à poste...! Après c'est sûr, ce n'est pas un jeu vidéo avec des boutons pour tourner à droite ou à gauche


Bonjour,
Bien sur,  mais oui cela me plairait vraiment d'être aux premières loges et tout !!!  Shocked

 Sinon avez vous d'autres infos concernant mes questions précédentes ? (désolé si elles partent un peu dans tous les sens, je me pose plein de question   eek )


Merci,
ONeill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Travailler à l'ESOC (ESA)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Divers :: Autres sujets-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com