PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Evolution du nombre de débris en orbite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
thetingoeskrah




Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 20/03/2018

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Mer 11 Juil 2018 - 15:53

En fait il se passe quoi avec les SL-12 pour qu'ils pètent tous les 4 matins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David L.
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 13582
Age : 45
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Mer 11 Juil 2018 - 16:09

thetingoeskrah a écrit:
En fait il se passe quoi avec les SL-12 pour qu'ils pètent tous les 4 matins ?

Ce sont les moteurs auxiliaires des blocs D qui explosent. Après leur utilisation, ils conservent des ergols qui corrodent leurs réservoirs et ils finissent par entrer en contact.

http://spaceflight101.com/re-entry/russian-rocket-motor-explodes-in-orbit/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15799
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Jeu 12 Juil 2018 - 11:00

thetingoeskrah a écrit:
En fait il se passe quoi avec les SL-12 pour qu'ils pètent tous les 4 matins ?

SL 12 n'est pas une dénomination courante ..... un petit décodage pour le vulgum pecus n'est pas superflu dans ces cas là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David L.
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 13582
Age : 45
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Sam 8 Sep 2018 - 16:08

montmein69 a écrit:
thetingoeskrah a écrit:
En fait il se passe quoi avec les SL-12 pour qu'ils pètent tous les 4 matins ?

SL 12 n'est pas une dénomination courante ..... un petit décodage pour le vulgum pecus n'est pas superflu dans ces cas là.

SL-12 est le code pour le lanceur Proton dans le système de désignation des lanceurs russes instauré au début des années 60 par Charles Sheldon (US Library of Congress).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
David L.
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 13582
Age : 45
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Sam 8 Sep 2018 - 16:13

13 objets issus du tir de Proton du 1er mars 2010 ont été ajoutés au catalogue du Norad depuis le début de l'été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
David L.
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 13582
Age : 45
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Sam 6 Oct 2018 - 19:19

L'étage Centaur du lanceur AV-049 a explosé le 30 août 2018 en GTO (8202,7 / 35180,7 km à 22,24°).

L'explosion a généré 491 nouveaux débris, soit une augmentation de 25 % des objets en GTO.

(Source : Air & Cosmos n°2611, 5 octobre 2018)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Henri
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 4615
Age : 62
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Dim 7 Oct 2018 - 0:24

David L. a écrit:
L'étage Centaur du lanceur AV-049 a explosé le 30 août 2018 en GTO (8202,7 / 35180,7 km à 22,24°).

L'explosion a généré 491 nouveaux débris, soit une augmentation de 25 % des objets en GTO.

(Source : Air & Cosmos n°2611, 5 octobre 2018)
C'est quoi ce périgée de m... en 2014 qui nous garantit que les débris sont en orbite pour des millénaires... À ma connaissance les étages supérieurs de lancements GTO civils garantissent un périgée bas pour évacuer rapidement les débris en cas d'incident de ce genre. Les lancements de satellites militaires (comme Nemesis 2) ne sont-ils pas soumis à cette règle de bonne conduite ? lolnasa

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15799
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Dim 7 Oct 2018 - 5:34

Henri a écrit:
Les lancements de satellites militaires (comme Nemesis 2) ne sont-ils pas soumis à cette règle de bonne conduite ? lolnasa

Les satellites militaires .... n'ont droit qu'au code militaire clown

Et dans le cas des militaires américains* .... ils n'ont pas l'habitude "de se laisser emm... par des directives ou accords contraignants instaurés par des civils pacifistes et écolos de m....qui n'ont pas en charge la défense du monde libre, mon Centaur je le largue où je veux .... non mais sans blague. America first and God Bless America ."




* il y en a du même acabit tout autour du globe .... mais pas tous dans "l'exploration spatiale"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadéen
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 1450
Age : 18
Localisation : Terra
Date d'inscription : 03/09/2016

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Dim 7 Oct 2018 - 9:49

David L. a écrit:
L'étage Centaur du lanceur AV-049 a explosé le 30 août 2018 en GTO (8202,7 / 35180,7 km à 22,24°).

L'explosion a généré 491 nouveaux débris, soit une augmentation de 25 % des objets en GTO.

(Source : Air & Cosmos n°2611, 5 octobre 2018)

Par définition le respect des Codes of Conduct c'est du "nice to have" et en aucune manière des dispositions contraignantes.

Ce qui interpelle en revanche c'est l'explosion elle-même de l'étage CENTAUR. S'agissant d'un étage orbital cryotechnique, il est assez simple à passiver. L'Europe fait cela à chaque lancement avec le H10 puis l'ESC-A sans difficulté. Il demeure des débris certes, mais plus d'explosions incontrôlées en orbite, preuves le la conservation à bord d'une grande énergie potentielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syl35
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 604
Age : 36
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Dim 7 Oct 2018 - 10:15

Hadéen a écrit:
David L. a écrit:
L'étage Centaur du lanceur AV-049 a explosé le 30 août 2018 en GTO (8202,7 / 35180,7 km à 22,24°).

L'explosion a généré 491 nouveaux débris, soit une augmentation de 25 % des objets en GTO.

(Source : Air & Cosmos n°2611, 5 octobre 2018)

Par définition le respect des Codes of Conduct c'est du "nice to have" et en aucune manière des dispositions contraignantes.

Ce qui interpelle en revanche c'est l'explosion elle-même de l'étage CENTAUR. S'agissant d'un étage orbital cryotechnique, il est assez simple à passiver. L'Europe fait cela à chaque lancement avec le H10 puis l'ESC-A sans difficulté. Il demeure des débris certes, mais plus d'explosions incontrôlées en orbite, preuves le la conservation à bord d'une grande énergie potentielle.

J'ai lu que la question d'une collision se pose, car à priori les étages centaures sont bien passivés après injection de leur charge utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phenix
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 1158
Age : 24
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Dim 7 Oct 2018 - 11:00

Henri a écrit:
David L. a écrit:
L'étage Centaur du lanceur AV-049 a explosé le 30 août 2018 en GTO (8202,7 / 35180,7 km à 22,24°).

L'explosion a généré 491 nouveaux débris, soit une augmentation de 25 % des objets en GTO.

(Source : Air & Cosmos n°2611, 5 octobre 2018)
C'est quoi ce périgée de m... en 2014 qui nous garantit que les débris sont en orbite pour des millénaires... À ma connaissance les étages supérieurs de lancements GTO civils garantissent un périgée bas pour évacuer rapidement les débris en cas d'incident de ce genre. Les lancements de satellites militaires (comme Nemesis 2) ne sont-ils pas soumis à cette règle de bonne conduite ? lolnasa
c'est surement se que arianespace veut vendre avec sont GTO+ sur ariane 6, le périgée plus haut permet d’accélérer la mise a poste d'un satellite tout éclectique et de diminuer le nombre de passage dans la ceinture de van allen.  a voir si se projet de GTO+ se concrétise, est qu'on laissera les étages sur cette orbite ou es qu'on le freinera pour le remettre sur une GTO normal ou est qu'on les désorbité directement. 

Hadéen a écrit:
David L. a écrit:
L'étage Centaur du lanceur AV-049 a explosé le 30 août 2018 en GTO (8202,7 / 35180,7 km à 22,24°).

L'explosion a généré 491 nouveaux débris, soit une augmentation de 25 % des objets en GTO.

(Source : Air & Cosmos n°2611, 5 octobre 2018)

Par définition le respect des Codes of Conduct c'est du "nice to have" et en aucune manière des dispositions contraignantes.

Ce qui interpelle en revanche c'est l'explosion elle-même de l'étage CENTAUR. S'agissant d'un étage orbital cryotechnique, il est assez simple à passiver. L'Europe fait cela à chaque lancement avec le H10 puis l'ESC-A sans difficulté. Il demeure des débris certes, mais plus d'explosions incontrôlées en orbite, preuves le la conservation à bord d'une grande énergie potentielle.

par passiver sa consiste en quoi? purger les reservoir  et quoi d'autre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadéen
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 1450
Age : 18
Localisation : Terra
Date d'inscription : 03/09/2016

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Dim 7 Oct 2018 - 11:30

Passiver au sens premier du terme, c'est assez théorique, c'est abaisser au maximum l'énergie potentielle à bord. 

Donc vidanger et dépressuriser les réservoirs d'ergols. Dépressuriser les capacités sous pression. Vider les batteries et piles. Relâcher les contraintes mécaniques... Tout cela en fonction de l'étage et de ses caractéristiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 4615
Age : 62
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Dim 7 Oct 2018 - 22:58

Hadéen a écrit:
Passiver au sens premier du terme, c'est assez théorique, c'est abaisser au maximum l'énergie potentielle à bord. 

Donc vidanger et dépressuriser les réservoirs d'ergols. Dépressuriser les capacités sous pression. Vider les batteries et piles. Relâcher les contraintes mécaniques... Tout cela en fonction de l'étage et de ses caractéristiques.
Ce qui n’empêche pas la fragmentation de l'étage s'il est frappé par un débris de quelques centimètres à forte vitesse relative, d'où l’intérêt d'un périgée bas pour évacuer les débris en un délai raisonnable.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Hadéen
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 1450
Age : 18
Localisation : Terra
Date d'inscription : 03/09/2016

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Lun 8 Oct 2018 - 10:56

Henri a écrit:
Hadéen a écrit:
Passiver au sens premier du terme, c'est assez théorique, c'est abaisser au maximum l'énergie potentielle à bord. 

Donc vidanger et dépressuriser les réservoirs d'ergols. Dépressuriser les capacités sous pression. Vider les batteries et piles. Relâcher les contraintes mécaniques... Tout cela en fonction de l'étage et de ses caractéristiques.
Ce qui n’empêche pas la fragmentation de l'étage s'il est frappé par un débris de quelques centimètres à forte vitesse relative, d'où l’intérêt d'un périgée bas pour évacuer les débris en un délai raisonnable.

C'est exact sur la forme mais fondamentalement erronné sur le fond. Le nombre de débris susceptibles d'être produit est infiniment moindre si l'étage est passivé, même en cas de collision.

Abaisser le périastre, ce n'est plus de la passivation c'est du contrôle actif de la rentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 4615
Age : 62
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Evolution du nombre de débris en orbite   Lun 8 Oct 2018 - 19:49

Hadéen a écrit:
Henri a écrit:

Ce qui n’empêche pas la fragmentation de l'étage s'il est frappé par un débris de quelques centimètres à forte vitesse relative, d'où l’intérêt d'un périgée bas pour évacuer les débris en un délai raisonnable.

C'est exact sur la forme mais fondamentalement erronné sur le fond. Le nombre de débris susceptibles d'être produit est infiniment moindre si l'étage est passivé, même en cas de collision.

Abaisser le périastre, ce n'est plus de la passivation c'est du contrôle actif de la rentrée.
Je ne conteste pas le bienfondé de la passivation, bien au contraire ; un étage sur une orbite à périgée bas peut tout de même y rester des semaines ou des mois avant de faire sa rentrée dans l'atmosphère (avec donc une probabilité plus importante d'impact qu'en cas d'une rentrée immédiate)... C'est simplement l'application du principe des sécurités par cercles concentriques : on supprime toute source interne de fragmentation (effectivement susceptibles d'aggraver les choses en cas d'impact) ET on met l'étage sur un périgée bas. En informatique on tient son système à jour (éliminer les vulnérabilités dont se servent les virus) ET on s'équipe d'un antivirus...
Passiver l'étage sur un périgée haut équivaut dans notre cas à un système informatique régulièrement mis à jour sans antivirus...
Cette discussion me rappelle le débat sur la navette spatiale vs capsule.
En sommes, ceinture ET bretelles comme dans l'aviation d’antan où chaque passager avait un parachute à sa disposition, quand la techno n'avait pas encore atteint la maturité permettant d'éliminer les parachutes. Wink

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
 
Evolution du nombre de débris en orbite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Autres pays-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Sciences et Savoirs | Astronomie