PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Intrication quantique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
xavier69




Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/10/2016

MessageSujet: Re: Intrication quantique   Lun 3 Oct 2016 - 21:15

Oui y a un peu de tout cela. Je suis bel est bien dans la représentation mentale artistique.
Cela étant, cette représentation utilise les théories de la physique des cordes comme autant de briques constitutives - et ces suppositions résultent justement des équations qui sont à la base de cette branche de la physique fondamentale.

Les hypothèses que je fais ici ont probablement dû être déjà émises par plusieurs théoriciens, mais je m'étonne qu'il n'en soit pas fait mention dans ce que j'ai pu voir ou lire jusqu'à maintenant - parce que je trouve qu'elles sont séduisantes à bien des égards:
- le principe que la vitesse de la lumière est indépassable est respecté
- le principe que l'intrication ne relève pas d'une interaction fantôme (dixit Einstein) aussi
- elle propose une explication pour le saut quantique
- elle propose une explication pour le caractère "insaisissable" du spin de l'electron (sa nature varie à chaque dimension non observable qu'il traverse et se fige uniquement lorsqu'il réintègre notre espace tri-dimensionnel lors de l'observation)
- elle emploie les notions de trou de ver et de l'espace de Calabi-Yau en leur accordant une éventuelle réalité

Probablement qu'il doit exister un fait scientifique acquis comme certain qui empêche de retenir ce scénario comme envisageable. Biensur comme à chaque fois tout est à démontrer mais c'est plus simple de réfléchir d'abord à ce qu'il a l'air d'être le plus logique avant de savoir quel type d'expérimentation couteux doit etre mis en oeuvre pour en avoir le coeur net.

:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavier69




Masculin Nombre de messages : 5
Age : 43
Localisation : lyon
Date d'inscription : 03/10/2016

MessageSujet: Re: Intrication quantique   Mar 4 Oct 2016 - 11:50

Pour ce qui est de "formuler" une équation qui aille + ou - dans le sens de ce que j'ai imaginé on pourrait peut etre envisager les choses ainsi:
le nuage atomique d'un électron représenterai l'intersection de notre univers tri-dimensionnel avec la dimension supplémentaire dans laquelle il se déplace aussi.

Pour imaginer cela je fait l'analogie d'une situation plus simple où on retire une dimension spatiale. Dans cette situation simplifiée, l'univers percevable par l'homme ne serait qu'une surface plane infinie, et nous aurions des particules qui se déplacent dans ce plan, mais également dans une dimension supplémentaire (un volume donc).
Dans cette conception de l'univers la particule décrit une position "étrange" sur la feuille compte tenu qu'elle semble passer d'un endroit à un autre en effectuant "un saut quantique simplifié".
Possible donc que si nous avions cherché dans ce contexte à mettre en équation la position de la particule sur cet univers observable là, nous aurions abouti à une équation de probabilités également.

La vrai question pour moi serait de savoir si les outils mathématiques connus permettent de calculer la trajectoire non-discontinue d'une particule dans un espace à 4 dimensions physiques et de vérifier ensuite que cette trajectoire coupe notre espace à 3 dimensions physiques conformément aux résultats des expériences actuelles.

Après je suis tout à fait d'accord pour dire que ces spéculations sont assez cavalières (et donc surement absolument foireuses) - mais c'est ma façon à moi d'imiter un véritable scientifique qui étudie un objet inobservable au travers du comportement de son environnement proche (observable lui)

:)

NB: cette conception souffre toutefois d'un "léger problème": aucun noyau d'atome n'a jamais été observé sous un état "sans electron autour" parce que on l'aurait "photographié" à un moment où l'électron est hors du plan de l'univers observable...
On pourrait alors considérer que le temps d'exposition photographique n'est pas suffisamment bref pour ce faire, et en même temps suffisamment bref pour ne pas voir ce même électron 2 fois sur le cliché.
Ca fait beaucoup là... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Normand Calvé




Nombre de messages : 101
Age : 61
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Intrication quantique   Ven 2 Déc 2016 - 16:30

Un truc intéressant qui rejoint le topic de ce sujet.

http://www.journaldemontreal.com/2016/12/02/biaisee-la-physique-quantique-100-000-internautes-font-mentir-einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aldebaran




Masculin Nombre de messages : 275
Age : 90
Localisation : Île de France
Date d'inscription : 06/03/2018

MessageSujet: Re: Intrication quantique   Mer 7 Mar 2018 - 8:37

Bonjour,
Je comprends parfaitement les interrogations posées par l'intrication quantique (et la mécanique quantique en général !).
Mais, juste un rappel :
Cervantès, l'auteur de don Quichotte, disait : "Lire une traduction c'est regarder l'envers d'un tapis".
Quelqu'un d'autre, j'ai oublié qui, a affirmé : 'Traduire, c'est trahir".
Or, la mécanique quantique est écrite dans le langage mathématique et sa vulgarisation consiste à traduire en mots de tous les jours ce langage mathématique.
Je veux  donc dire que c'est particulièrement scabreux de tenter de vulgariser la mécanique quantique. On ne peut l'expliquer avec des mots, seules les équations permettent de manipuler les concepts quantiques. Bien souvent, ces équations échappent à toute explication, ce mot étant pris dans son sens usuel. D'où les différentes interprétations de la mécanique quantique : Interprétation de Copenhague, des mondes multiples, des histoires cohérentes, de la décohérence etc.
Un jour, un étudiant ayant proposé une explication au grand physicien Richard Feynman, prix Nobel de physique, un des principaux pères de l'électrodynamique quantique et auteur de la superbe théorie de l'intégrale de chemins, s'entendit répondre : "Shut up and calculate !" Et tout fut dit !
C'est ce même Feynman qui déclara, et c'est toujours vrai : "Personne ne comprend la mécanique quantique !"
Est-ce à dire que le profane doit renoncer à s'intéresser à cette discipline ? Que non pas ! Mais il faut qu'il se contente des résultats, en général contre-intuitifs, et les accepte car  l'expérience les a confirmés.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Intrication quantique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Physique et mécanique spatiale-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit