PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Questions que je me pose...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Predator@Alien




Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 04/09/2016

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Lun 18 Déc 2017 - 6:15

Il faut que je développe ma question alors ^^' :

Comment se sont formés les anneaux de Jupiter ?
Comment se sont formés les anneaux de Saturne ?
Comment se sont formés les anneaux de Uranus ?
Comment se sont formés les anneaux de Neptune ?
Et des autres corps que j'ignore sûrement ?

Ah pour Jupiter je ne pensais pas qu'il y avait un lien avecle plasma... A moins que j'ai mal compris quelque chose ? En tout cas si je demande c'est que ça ne me semblait pas assez clair ^^' donc je veux bien une seconde réponse ^^'

Ah et autre question : pourquoi les corps sont-ils plus sujets à orbiter avec la même inclinaison que celle de la planète alors que les orbites peuvent être dans n'importe quel sens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11288
Age : 76
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Lun 18 Déc 2017 - 8:47

Je souris car notre collègue Predator@Alien semble jouer les candide, mais en fait il pose des questions bien sensées et bien réfléchies, et nos meilleurs physiciens dispo au FCS se  scratch la tête pour tenter des réponses sensées. Il ne doit pas être aussi candide que ça.  Very Happy up


santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Anovel
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 638
Age : 60
Localisation : 62 Le Portel
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Lun 18 Déc 2017 - 17:45

Predator@Alien a écrit:

Ah et autre question : pourquoi les corps sont-ils plus sujets à orbiter avec la même inclinaison que celle de la planète alors que les orbites peuvent être dans n'importe quel sens ?
C'est dû aux effets de marées sur les orbites, les polaires ayant tandance à devenir elliptique et donc soit les satellites tombent soit ils voient leurs inclinaisons diminuer pour venir plus ou moins dans le plan de rotation de la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Predator@Alien




Masculin Nombre de messages : 90
Age : 32
Localisation : Avesnes-en-bray
Date d'inscription : 04/09/2016

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Lun 18 Déc 2017 - 18:03

Astro-notes a écrit:
Je souris car notre collègue Predator@Alien semble jouer les candide, mais en fait il pose des questions bien sensées et bien réfléchies, et nos meilleurs physiciens dispo au FCS se  scratch la tête pour tenter des réponses sensées. Il ne doit pas être aussi candide que ça.  Very Happy  up


santa

Ah oui ? Et où vois-tu que je semble jouer les candide ? Laughing

Merci pour cette réponse Anovel :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12241
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Lun 18 Déc 2017 - 19:03

Predator@Alien a écrit:
Comment se sont formés les anneaux de Jupiter ?
Comment se sont formés les anneaux de Saturne ?
Comment se sont formés les anneaux de Uranus ?
Comment se sont formés les anneaux de Neptune ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Anneau_plan%C3%A9taire

L'origine des anneaux planétaires n'est pas connue avec certitude. Trois hypothèses ont été émises quant à leur formation :

- Les anneaux peuvent être les restes intérieurs non-accrétés des nébuleuses évoluant autour des planètes et qui ont finalement formé les systèmes d'anneaux autour de chaque planète.
- Les anneaux sont constitués des débris restants des satellites qui ont évolué vers l'intérieur de la limite de Roche et ont été complètement perturbés par des impacts de comètes ou de météorites, pour finalement se propager en un système d'anneaux rempli de petits satellites.
- Les anneaux peuvent être le résultat de la perturbation d'une planétésimal glacée dans l'orbite héliocentrique qui a dévié trop proche de la planète et a été déchirée par les marées planétaires pour évoluer en système d'anneau planétaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Predator@Alien




Masculin Nombre de messages : 90
Age : 32
Localisation : Avesnes-en-bray
Date d'inscription : 04/09/2016

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Mar 19 Déc 2017 - 13:52

Ah je vois ! Et donc je suppose qu'à long terme ils ne sont pas durables ? Enfin peut-être ai-je tort ? Mais j'ai l'impression que ceux, qui ne sont pas régénérés ne peuvent pas rester indéfiniment en orbite, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Predator@Alien




Masculin Nombre de messages : 90
Age : 32
Localisation : Avesnes-en-bray
Date d'inscription : 04/09/2016

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Sam 6 Jan 2018 - 14:16

Bonjour,

J'ai une nouvelle question. Si nous mettons de la matière organique dans le système solaire, par exemple, à proximité de la Terre, on y met de la matière organique, un corps d'animal, un humain sans combinaison par exemple. En plus de mourir, j'aimerai savoir ce qu'il va arriver à l'organisme, est-ce qu'il va brûler et disparaître à cause des rayons du Soleil ? Est-ce qu'il sera vaporisé sous l'effet des éruptions solaires ?

Merci :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David L.
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 13463
Age : 45
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Sam 6 Jan 2018 - 14:30

Predator@Alien a écrit:
J'ai une nouvelle question. Si nous mettons de la matière organique dans le système solaire, par exemple, à proximité de la Terre, on y met de la matière organique, un corps d'animal, un humain sans combinaison par exemple. En plus de mourir, j'aimerai savoir ce qu'il va arriver à l'organisme, est-ce qu'il va brûler et disparaître à cause des rayons du Soleil ? Est-ce qu'il sera vaporisé sous l'effet des éruptions solaires ?

Brûler ? Non, en raison de l'absence de dioxygène.

Il faudrait connaître les réactions chimiques provoquées par le rayonnement solaire, la décomposition d'un corps dans le vide avec un coté gelé et un coté très chaud, à moins que la température soit homogène du fait de la rotation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin

avatar

Masculin Nombre de messages : 26428
Age : 49
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Sam 6 Jan 2018 - 14:36

Le corps instable tournera forcement, donc je pense que petit à petit la partie au soleil verra son eau s'évaporer et les tissus se détruire sous l'effet de la chaleur et des brulures. Bref pour moi le corps disparaitra. Quand à dire au bout de combien de temps, je n'en sais rien mais moins de 1 an à mon humble avis, meme si les os seront plus difficile à disparaitre et demanderont plus. La vitesse de rotation du corps influera aussi sur ce temps de dégazage de l'eau. N'oublions pas que le corps est constitué d'environ 60% d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
spaceX




Masculin Nombre de messages : 441
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Sam 6 Jan 2018 - 16:46

Il me semble qu’il y avait un fil de discussion sur le voyage vers mars(ou interplanétaire, je ne sais plus) où on évoquait la problématique du décès d’un astronaute pendant le voyage et sa conservation à l’extérieur du vaisseau. Je pense qu’on envisageait de déshydrater le corps (le lyophiliser) et de la mettre dans un réceptacle (sac mortuaire ?) à l’extérieur du vaisseau (il n’aurait plus alors « pesé »que 20 kg)
Peut-être faudrait retrouver le sujet car il me semble qu’il y avait des liens de « recherches » ( ?) scientifiques là-dessus.
Une piste pour alimenter la réflexion ci-dessus peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11288
Age : 76
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Sam 6 Jan 2018 - 17:36

Sur ce coup là, vous devenez morbide.  affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Predator@Alien




Masculin Nombre de messages : 90
Age : 32
Localisation : Avesnes-en-bray
Date d'inscription : 04/09/2016

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Sam 6 Jan 2018 - 17:55

Même si je ne réponds pas, je lis vos réponses, j'en attends juste une qui sera catégorique pour en être sûr. En tout cas merci pour vos réponses déjà :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin

avatar

Masculin Nombre de messages : 26428
Age : 49
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Sam 6 Jan 2018 - 18:19

Predator@Alien a écrit:
Même si je ne réponds pas, je lis vos réponses, j'en attends juste une qui sera catégorique pour en être sûr. En tout cas merci pour vos réponses déjà :)

Une réponse catégorique !!! il faut dire que l'expérience n'a jamais été tenté donc ce sera difficile d'etre précis. Et je doute qu'il y ait ici un médecin légiste pour nous en dire plus sur la décomposition d'un corps.
Pourquoi cette question ? tu envisages de faire disparaitre un corps dans l'espace ? Serais tu notre premier Serial killer de l'espace ?


Dernière édition par Mustard le Sam 6 Jan 2018 - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Predator@Alien




Masculin Nombre de messages : 90
Age : 32
Localisation : Avesnes-en-bray
Date d'inscription : 04/09/2016

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Sam 6 Jan 2018 - 18:41

Ahah non malheureusement :p Plus sérieusement, pour ceux qui me lisent depuis mon premier message, ils savent bien que je me pose des tas de questions, parfois farfelues, ou très précises donc voilà, dès que quelque chose me vient je vous demande. Parce que je vous fait confiance, beaucoup ici s'y connaissent beaucoup et je vous en suis très reconnaissant :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11288
Age : 76
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Sam 6 Jan 2018 - 23:48

@Predator@Alien, peux tu poser des questions aux quelles j'ai, moi seul, des réponses intelligentes SVP. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Predator@Alien




Masculin Nombre de messages : 90
Age : 32
Localisation : Avesnes-en-bray
Date d'inscription : 04/09/2016

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Dim 7 Jan 2018 - 0:39

X) je pense que tu m'as déjà beaucoup aidé Astro-notes ^^' mais j'ai bien conscience que mes questions peuvent paraître étranges et trop détaillées, mais malheureusement pour vous, il n'y a qu'ici que je peux espérer avoir des réponses ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Predator@Alien




Masculin Nombre de messages : 90
Age : 32
Localisation : Avesnes-en-bray
Date d'inscription : 04/09/2016

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Dim 7 Jan 2018 - 15:29

Nouvelle question étrange : est-il possible d'utiliser un aspirateur pour récupérer les débris spatiaux ? Je ne sais pas si le fait qu'il n'y ait pas d'air dans l'espace a une influence sur le fait qu'un aspirateur pourrait aspirer ^^' et je parle bien sûr d'un aspirateur géant, modélisé de façon à exister dans l'espace, pas un aspirateur ménager Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phenix
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 1150
Age : 24
Localisation : les pieds ici (Marignane) et la tête là-haut (Vénus)
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Dim 7 Jan 2018 - 17:15

il y a aspiration car la pression dans l'aspirateur est plus faible que dans la chambre, donc l'air se dirige vers les basses pressions en emportant la poussiere au passage.  Donc vu qu'il n'y a pas de pression dans l'espace, il est pas possible d'avoir une pression plus faible et il n'y a pas d'air pour emporté les debrits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anovel
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 638
Age : 60
Localisation : 62 Le Portel
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Dim 7 Jan 2018 - 17:20

C'est quasi-vide donc ton aspirateur ne sert à rien! Mieux vaut un gros électro-aimant pour attirer les satellites morts pour les morçeaux j'ai pas d'idées mais je pense que nos amis ont peut-être des idées ou des réponses sous forme de liens!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Predator@Alien




Masculin Nombre de messages : 90
Age : 32
Localisation : Avesnes-en-bray
Date d'inscription : 04/09/2016

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Dim 7 Jan 2018 - 18:04

Je vois merci pour ces réponses Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis
Donateur
Donateur

avatar

Nombre de messages : 186
Age : 68
Localisation : Europe
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Lun 12 Fév 2018 - 17:48

Une question qui s'adresse plutôt aux as de la mécanique spatiale me turlupine.  scratch

L'assistance gravitationnelle permet d'augmenter la vitesse et de changer la direction d'une sonde spatiale.

Donc, qu'est-ce qui empêcherait d'accélérer une sonde grâce à de nombreux "fly-by" jusqu'à une vitesse flirtant plus ou moins avec la vitesse de la lumière puis de l'expédier vers un système solaire voisin dans la Voix lactée ?

Il faudrait tout de même prévoir quelque énergie dans la sonde ne serait-ce que pour les corrections de trajectoire et un peu de puissance de calcul pour jouer avec la relativité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syl35
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 602
Age : 36
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 02/08/2012

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Lun 12 Fév 2018 - 18:06

Aramis a écrit:
Une question qui s'adresse plutôt aux as de la mécanique spatiale me turlupine.  scratch

L'assistance gravitationnelle permet d'augmenter la vitesse et de changer la direction d'une sonde spatiale.

Donc, qu'est-ce qui empêcherait d'accélérer une sonde grâce à de nombreux "fly-by" jusqu'à une vitesse flirtant plus ou moins avec la vitesse de la lumière puis de l'expédier vers un système solaire voisin dans la Voix lactée ?

Il faudrait tout de même prévoir quelque énergie dans la sonde ne serait-ce que pour les corrections de trajectoire et un peu de puissance de calcul pour jouer avec la relativité.

Attention, il y a une petite suptilité dont il faut tenir compte à propos de l'assistance gravitationnelle.

Il ne faut pas oublier le principe "rien ne se crée, rien de se perd, tout se transforme". Lors d'une "fronde gravitationnelle", en réalité il y a un transfert d'énergie cinétique entre les 2 objets (généralement la planète et la sonde).
En effet lors du passage de la sonde derrière la planète (par rapport au sens de rotation de la planète autour du soleil), celle-ci attire vers elle la planète tout autant que la planète ne l'attire. Elle ralentie donc la planète sur son orbite solaire en étant accélérée!

Il ne s'agit donc pas simplement de survoler une planète à basse altitude mais de le faire du bon côté. Car si on passe à l'avant de l'orbite l'effet est inverse, la sonde est freinée et la planète accélérée.

Bien évidemment la différence de masse entre les 2 corps est telle que le ralentissement de la planète sur son orbite est extrêmement faible (négligeable) donc on ne se rend pas trop compte de cet échange énergétique.
Il faut imaginer 2 corps de masse égale (très compacts et massifs) qui se rencontrent de face avec un très léger décalage l'un par rapport à l'autre. Suffisamment pour qu'ils puissent avoir une influence gravitationnelle suffisante sans pour autant se percuter. Lorsqu'ils vont se croiser leur trajectoire respective va dévier de quelques degrés (dépendant de la vitesse de croisement, des masses, des distances, etc...) du côté de l'autre corps.


L'autre problème à prendre en compte est qu'en fonction des paramètres d'altitude de survol, de vitesse et de masses (je ne parle pas des potentiels aéro-freinages contres productifs dans notre cas) lors du croisement de la sonde avec la planète il y a 3 cas possibles:
- soit la sonde est trop lente ou trop près et elle se crash directement sur la planète
- soit elle va suffisemment vite et haut pour ne pas entrer en collision mais encore trop lentement pour échapper à la gravité de la planète, dans ce cas elle entre en orbite
- soit elle ne reste pas en orbite autour de la planète mais elle ne peut dans ce cas pas revenir pour un deuxième passage.

Il existe des cas d'assistance gravitationnelle multiple mais c'est généralement autour de 2 planètes successives comme le couple Terre-Venus pour le lancement de Cassini-Huygens par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11288
Age : 76
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Lun 12 Fév 2018 - 18:17

Oui, mais vous pourriez aussi vous demander comment se fait-il que puisque  la vitesse de la sonde s'augmente en étant attirée par la planète, comment se fait-il qu'en s'éloignant, l'opération inverse ne se produit pas, donc bilan nul (sauf la direction) ?

Dormez bien  blbl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 9025
Age : 75
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Lun 12 Fév 2018 - 18:43

Astro-notes a écrit:
Oui, mais vous pourriez aussi vous demander comment se fait-il que puisque  la vitesse de la sonde s'augmente en étant attirée par la planète, comment se fait-il qu'en s'éloignant, l'opération inverse ne se produit pas, donc bilan nul (sauf la direction) ?

Dormez bien  blbl
Dans le cas de l’assistance gravitationnelle, il faut raisonner sur trois corps ( le Soleil, la planète et la sonde) et non sur deux (la planète et la sonde) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanch5629




Masculin Nombre de messages : 60
Age : 62
Localisation : Brest
Date d'inscription : 28/01/2018

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Lun 12 Fév 2018 - 18:48

Aramis a écrit:
Une question qui s'adresse plutôt aux as de la mécanique spatiale me turlupine.  scratch

L'assistance gravitationnelle permet d'augmenter la vitesse et de changer la direction d'une sonde spatiale.

Donc, qu'est-ce qui empêcherait d'accélérer une sonde grâce à de nombreux "fly-by" jusqu'à une vitesse flirtant plus ou moins avec la vitesse de la lumière puis de l'expédier vers un système solaire voisin dans la Voix lactée ?

Il faudrait tout de même prévoir quelque énergie dans la sonde ne serait-ce que pour les corrections de trajectoire et un peu de puissance de calcul pour jouer avec la relativité.

La raison pour la quelle ce n'est pas possible est que, outre le fait que les assistances gravitationnelles multiples résultent de coïncidences astronomiques assez rares, une fois la troisième vitesse cosmique atteinte (42 km/s au voisinage de l'orbite terrestre), la sonde quitterait définitivement le système solaire. Elle pourrait peut-être bénéficier d'un nombre restreint de coups d’accélérateur supplémentaires pendant son transit de sortie du système, mais certainement pas en nombre suffisant pour lui permettre d'atteindre une fraction significative de la vitesse de la lumière.

Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phenix
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 1150
Age : 24
Localisation : les pieds ici (Marignane) et la tête là-haut (Vénus)
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: Questions que je me pose...   Lun 12 Fév 2018 - 19:16

Il y a un problème bien plus limitant.
on envoie une sonde, on a bien calculé notre coup, elle effectue une orbite et reviens vers la terre effectue une assistance gravitationnelle, donc plus de vitesse, donc aphélie plus haut, donc période orbitale plus longue. on a de la chance après une orbite (donc quelques années) la sonde recroisse la terre où une autre planète, donc on reprend de la vitesse (mais moins que la première fois ) donc on rehausse encore l'aphélie, ce qui augmente encore la période orbitale donc le temps avant la prochaine assistance gravitationnelle. Ce petit manège continue pendant des années (peut-être même des siècles) car l’assistance gravitationnelle est de moins en moins efficace et on arrive à rehausse peu à peu notre aphélie jusqu'à ce que ... Bas on atteigne la vitesse de libération solaire, donc on quitte le système, donc plus de planète donc plus question de faire des assistances gravitationnelles. Mais vu qu'on a dépassé que d'un poil la vitesse de libération, notre sonde sera quasiment à l'arrêt en dehors du système, bref par top pour atteindre la prochaine étoile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Questions que je me pose...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit