PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Le lanceur New Glenn de Blue Origin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Eyp




Nombre de messages : 217
Date d'inscription : 05/04/2011

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 7:59

Space Opera a écrit:
Giwa a écrit:
même si- pour être objectif- les conditions de récupération sont plus difficiles pour ce dernier.
Ce n'est pas du tout comparable, il y a un facteur ~100 en termes d'énergie, c'est comparer la réutilisation d'un avion et celle d'une fusée. Il n'y a aucun exploit à réutiliser un véhicule spatial suborbital, on fait ça depuis 1959 avec le X-15.

Pas tout à fait, le premier étage de Falcon 9 est aussi suborbital. Il est revanche plus rapide que New Shepard et avec une composante horizontale de sa vitesse beaucoup plus importante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10764
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 9:59

C'est ça, il y a bien un facteur 100 en termes d'énergie pour le premier étage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Eyp




Masculin Nombre de messages : 217
Age : 32
Localisation : Terre
Date d'inscription : 05/04/2011

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 10:49

Space Opera a écrit:
C'est ça, il y a bien un facteur 100 en termes d'énergie pour le premier étage.

Pour l'énergie totale, je n'ai pas vérifié. Je suppose que c'est ce dont vous parlez. N'est ce pas?

Je faisais plutôt référence à l'énergie spécifique et donc au carré de la vitesse si on néglige la part de l'énergie potentielle de pesanteur.

La vitesse du 1er étage de Falcon 9 à l'arrêt des moteurs avant le retour est de l'ordre de 2,3 km/s. A comparer à environ 0,9 km/s pour New Shepard. C'est un rapport 2.55 entre les vitesses et donc simplement 6.55 entre les énergies spécifiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10764
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 10:53

Oui, je prenais tout en compte et en termes d'ordre de grandeur.

Bon, sinon Charles Bolden n'est pas forcément fan du New Space: http://nasawatch.com/archives/2016/09/charlie-bolden-13.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7464
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 11:21

D'accord que la rentrée atmosphérique se fait dans des conditions bien moins importantes en perte d’énergie mécanique pour le New Shepard  que pour le Falcon , mais il y a quand même déjà une bonne expérience pour le reste . N'oublions pas non plus que des écueils à la réutilisation étaient les remplissages successives des réservoirs pouvant les fragiliser ,ainsi que les allumages des moteurs , or Blue Origin a déjà fait plusieurs réutilisations et avec un engin fonctionnant au Lox et au LH2 ... donc avec une bonne maîtrise du cryogénique !

Ce New Shepard sert à mettre au point aussi pas mal de procédures qui seront utiles pour l'orbital comme l'"escape" qui sera tenté en Octobre. 
Bon, d'accord le bouclier de protection thermique de la capsule pour le retour orbital n 'est pas encore là, mais ce n'est plus un domaine inconnu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10764
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 11:44

Ils ne se sont pas engagés sur la capsule pour l'instant.
Pour ce qui est des cycles cryogéniques, tous les lanceurs qui ont du LOX passent par là. Il n'existe aucun lanceur sur Terre qui n'accepte pas au moins une dizaine de cycles de remplissage/vidange à cause des tests et des reports de tir.
Pour ce qui est de la rentrée des étages, on a vu que SpaceX a eu pas mal d'essais avant que ça marche, je ne sais pas si Blue Origin va pouvoir éviter quelques mois/années d'échecs pour les retours d'étages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
bed31fr




Masculin Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 14:30

sur reddit un gars a fait des estimations en fonction de la taille du new glenn et des perf du moteur, il obtient en version RTLS 34T en LEO (8T en GTO) en version 2 étages et 62T en LEO (26T en GTO) en version 3 étages
en version jetable 85T en LEO (38T GTO) pour la version 3 étages

ça la mettrait largement au dessus des perf de la FH mais bien en dessous du SLS, vu qu'il y avait un vide entre ces 2 futurs lanceurs il y aura peut-être un besoin pour ce lanceur intermédiaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10764
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 14:38

Peut-être, mais aujourd'hui il n'y aucun besoin au-delà de 10t en GTO pour le marché commercial. Et ça n'est pas avec une sonde d'exploration lourde qui va sortir tous les 10 ans qu'ils vont exploiter leur engin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Outan




Masculin Nombre de messages : 721
Age : 33
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 20:24

Space Opera a écrit:
Peut-être, mais aujourd'hui il n'y aucun besoin au-delà de 10t en GTO pour le marché commercial. Et ça n'est pas avec une sonde d'exploration lourde qui va sortir tous les 10 ans qu'ils vont exploiter leur engin...
 
Aujourd'hui si les satellites les plus gros font 6T c'est pour être compatible avec plusieurs lanceurs... Si il existe trois ou quatre lanceur avec +10T en GTO alors il y aura des satellites de 10T.
Il ne faut pas non plus oublier l’intérêt non négligeable d'un grand volume sous coiffe: antennes, miroir des télescopes, volume habitable, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spaceman




Nombre de messages : 1421
Age : 50
Localisation : Genève
Date d'inscription : 08/09/2008

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 21:22

Space Opera a écrit:
Peut-être, mais aujourd'hui il n'y aucun besoin au-delà de 10t en GTO pour le marché commercial. Et ça n'est pas avec une sonde d'exploration lourde qui va sortir tous les 10 ans qu'ils vont exploiter leur engin...

Oui, je me pose la même question. Pourquoi trois entités (NASA, SpaceX, Blue Origin) veulent avoir leur gros lanceur, en mettant de côté une rivalité enfantine entre les deux derniers (la mienne est plus grosse que la tienne, nananère). Et si les privés sont suffisamment sérieux, la NASA serait bien inspirée de laisser tomber son SLS....mais mon petit doigt me dit que cela n'arrivera pas. Bref, je n'y comprends rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David L.




Masculin Nombre de messages : 3076
Age : 43
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 21:35

Spaceman a écrit:


[...] Et si les privés sont suffisamment sérieux, la NASA serait bien inspirée de laisser tomber son SLS....mais mon petit doigt me dit que cela n'arrivera pas. Bref, je n'y comprends rien...

Si tu penses que c'est la NASA qui veut "son" SLS, c'est normal... Le SLS est un programme voulu par le Congrès, pas par la NASA... La NASA fait ce que le Congrès lui dit de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lolodesbois




Masculin Nombre de messages : 359
Age : 40
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 21:46

Spaceman a écrit:
Space Opera a écrit:
Peut-être, mais aujourd'hui il n'y aucun besoin au-delà de 10t en GTO pour le marché commercial. Et ça n'est pas avec une sonde d'exploration lourde qui va sortir tous les 10 ans qu'ils vont exploiter leur engin...

Oui, je me pose la même question. Pourquoi trois entités (NASA, SpaceX, Blue Origin) veulent avoir leur gros lanceur, en mettant de côté une rivalité enfantine entre les deux derniers (la mienne est plus grosse que la tienne, nananère). Et si les privés sont suffisamment sérieux, la NASA serait bien inspirée de laisser tomber son SLS....mais mon petit doigt me dit que cela n'arrivera pas. Bref, je n'y comprends rien...

Je pense que la NASA est la seule à avoir une légitimité pour lancer des missions dépassant le LEO ou GTO. Certes la NASA n'a pas une mission très claire, mais elle dispose avec SLS d'un lanceur d'une capacité de 70t en LEO pouvant évoluer vers 130t. La Falcon Heavy est limitée à 53t en LEO, on ne joue pas dans la même catégorie. Pourquoi veux tu que la NASA arrête un projet qui lui fournira un outil plus performant que l'offre du privée ? Chaque gramme compte sur ce genre de mission, même si SLS ne sert qu'à envoyer des sondes vers Jupiter et les autres planètes lointaines sa capacité est un atout de taille pour l'agence. Europa Clipper va gagner 3 ans de transit en passant sur SLS block 1b au lieu de Atlas V, FH n'aurait pas pu faire cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Outan




Masculin Nombre de messages : 721
Age : 33
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 22:08

Lolodesbois a écrit:
Spaceman a écrit:


Oui, je me pose la même question. Pourquoi trois entités (NASA, SpaceX, Blue Origin) veulent avoir leur gros lanceur, en mettant de côté une rivalité enfantine entre les deux derniers (la mienne est plus grosse que la tienne, nananère). Et si les privés sont suffisamment sérieux, la NASA serait bien inspirée de laisser tomber son SLS....mais mon petit doigt me dit que cela n'arrivera pas. Bref, je n'y comprends rien...

Je pense que la NASA est la seule à avoir une légitimité pour lancer des missions dépassant le LEO ou GTO. Certes la NASA n'a pas une mission très claire, mais elle dispose avec SLS d'un lanceur d'une capacité de 70t en LEO pouvant évoluer vers 130t. La Falcon Heavy est limitée à 53t en LEO, on ne joue pas dans la même catégorie. Pourquoi veux tu que la NASA arrête un projet qui lui fournira un outil plus performant que l'offre du privée ? Chaque gramme compte sur ce genre de mission, même si SLS ne sert qu'à envoyer des sondes vers Jupiter et les autres planètes lointaines sa capacité est un atout de taille pour l'agence. Europa Clipper va gagner 3 ans de transit en passant sur SLS block 1b au lieu de Atlas V, FH n'aurait pas pu faire cela.

Effectivement, le gain de temps de transit pour les missions en dehors de l'orbite terrestre est très importante, c'est un gain d'argent et aussi une diminution du risque de panne, de la durée de vie à qualifier etc...
Peut être verra-t-on aussi des petits satellites dont l'orbite GEO est circularisée très rapidement par un gros lanceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David L.




Masculin Nombre de messages : 3076
Age : 43
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 22:15

Lolodesbois a écrit:
Spaceman a écrit:


Oui, je me pose la même question. Pourquoi trois entités (NASA, SpaceX, Blue Origin) veulent avoir leur gros lanceur, en mettant de côté une rivalité enfantine entre les deux derniers (la mienne est plus grosse que la tienne, nananère). Et si les privés sont suffisamment sérieux, la NASA serait bien inspirée de laisser tomber son SLS....mais mon petit doigt me dit que cela n'arrivera pas. Bref, je n'y comprends rien...

Je pense que la NASA est la seule à avoir une légitimité pour lancer des missions dépassant le LEO ou GTO. Certes la NASA n'a pas une mission très claire, mais elle dispose avec SLS d'un lanceur d'une capacité de 70t en LEO pouvant évoluer vers 130t. La Falcon Heavy est limitée à 53t en LEO, on ne joue pas dans la même catégorie. Pourquoi veux tu que la NASA arrête un projet qui lui fournira un outil plus performant que l'offre du privée ? Chaque gramme compte sur ce genre de mission, même si SLS ne sert qu'à envoyer des sondes vers Jupiter et les autres planètes lointaines sa capacité est un atout de taille pour l'agence. Europa Clipper va gagner 3 ans de transit en passant sur SLS block 1b au lieu de Atlas V, FH n'aurait pas pu faire cela.

Quand un tir de SLS coûtera autant que 10 tirs de Falcon Heavy (dans le meilleur des cas, avec les projections actuelles), je ne vois pas où est l'avantage du SLS... Mieux vaut lancer en plusieurs fois une sonde, d'un coté la sonde et de l'autre l'étage de propulsion qui lui fera quitter le domaine terrestre (si une seule FH ne suffit pas), que tout en une fois avec le SLS. Car la différence entre les deux, c'est tout simplement quelques centaines de millions de dollars qui permettent notamment... de concevoir et construire la sonde, puis de financer l'équipe qui va exploiter la sonde... Un détail...

Avec trois Falcon Heavy, il sera possible de lancer une charge utile plus importante qu'avec le SLS en version finale, pour... trois fois moins cher... Un détail...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
David L.




Masculin Nombre de messages : 3076
Age : 43
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 22:18

Outan a écrit:
Lolodesbois a écrit:


Je pense que la NASA est la seule à avoir une légitimité pour lancer des missions dépassant le LEO ou GTO. Certes la NASA n'a pas une mission très claire, mais elle dispose avec SLS d'un lanceur d'une capacité de 70t en LEO pouvant évoluer vers 130t. La Falcon Heavy est limitée à 53t en LEO, on ne joue pas dans la même catégorie. Pourquoi veux tu que la NASA arrête un projet qui lui fournira un outil plus performant que l'offre du privée ? Chaque gramme compte sur ce genre de mission, même si SLS ne sert qu'à envoyer des sondes vers Jupiter et les autres planètes lointaines sa capacité est un atout de taille pour l'agence. Europa Clipper va gagner 3 ans de transit en passant sur SLS block 1b au lieu de Atlas V, FH n'aurait pas pu faire cela.

Effectivement, le gain de temps de transit pour les missions en dehors de l'orbite terrestre est très importante, c'est un gain d'argent et aussi une diminution du risque de panne, de la durée de vie à qualifier etc...
Peut être verra-t-on aussi des petits satellites dont l'orbite GEO est circularisée très rapidement par un gros lanceur.

Avec le SLS, on gagne quelques millions de dollars sur la durée de la mission... et on en perd quelques centaines sur le coût du lanceur... Quelques centaines manquantes qui empêcheront le développement d'une sonde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bed31fr




Masculin Nombre de messages : 389
Age : 39
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 22:39

je pense qu'il faut arrêter de considérer la FH comme un lanceur capable de mettre 53t en LEO, en réalité il ne sera sans doute quasi jamais lancé en version jetable
or dans sa version courante, c'est à dire entièrement récupérable il ne sera capable de mettre en LEO que 25 ou 30t (je sais plus si spacex a déjà donné cette info, en tout cas elle n'est pas dispo sur leur site)

et c'est uniquement dans sa version récupérable que la FH sera vraiment compétitive, sinon on détruit à chaque fois 29 moteurs, ce qui est loin d'être bon marché
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 22:44

David L. a écrit:
Citation :

Quand un tir de SLS coûtera autant que 10 tirs de Falcon Heavy (dans le meilleur des cas, avec les projections actuelles), je ne vois pas où est l'avantage du SLS... Mieux vaut lancer en plusieurs fois une sonde, d'un coté la sonde et de l'autre l'étage de propulsion qui lui fera quitter le domaine terrestre (si une seule FH ne suffit pas), que tout en une fois avec le SLS. Car la différence entre les deux, c'est tout simplement quelques centaines de millions de dollars qui permettent notamment... de concevoir et construire la sonde, puis de financer l'équipe qui va exploiter la sonde... Un détail...

Avec trois Falcon Heavy, il sera possible de lancer une charge utile plus importante qu'avec le SLS en version finale, pour... trois fois moins cher... Un détail...

Pas si simple, même si les calculs de coût sont justes, ce qui reste à vérifier.
Au moins 4 cas avantagent le SLS :
1) Lorsque la charge utile fait 8m de diamètre, 3 FH ne serviront à rien, ou alors il faut faire de l'assemblage en orbite, ce qui implique des lancements supplémentaires, des coûts, des risques ...
2) Lorsque la charge utile fait 80 tonnes ou plus et que là encore, il est compliqué de séparer en modules et de procéder à un assemblage en orbite.
3) Lorsqu'on veut procéder à un lancement direct ou éviter les délais en LEO parce que la charge utile ou le système de propulsion sont fragiles ou perdent en efficacité avec le temps (pour un vol habité vers Mars, on ne va pas faire attendre les astronautes en orbite basse ...).
4) Lorsqu'on veut assembler un gros vaisseau ou une station orbitale avec la charge utile de plusieurs SLS, ce qui serait trop long avec des FH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10764
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 22:47

David L. a écrit:
Mieux vaut lancer en plusieurs fois une sonde, d'un coté la sonde et de l'autre l'étage de propulsion qui lui fera quitter le domaine terrestre (si une seule FH ne suffit pas), que tout en une fois avec le SLS.
Je pense que tu sous-estimes de beaucoup la complexité et surtout le coût associé à l'élaboration d'une mission avec arrimage automatique de différents morceaux qui doivent ensuite tenir mécaniquement ensemble pendant la poussée d'un moteur. C'est tout simplement hors de prix, et à choisir entre ça et le SLS la réponse sera probablement aucun des deux. Les deux coutent plus d'un milliard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Atlantis




Masculin Nombre de messages : 755
Age : 47
Localisation : Ourém-Portugal
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 14 Sep 2016 - 23:46

Cette annonce me laisse assez rêveur…En effet si l’on ajoute celle de SpaceX sous peu, des futures fusées américaines Vulcans et SLS, l’Ariane-6, les fusées Chinoises et Russes, Indiennes, etc.…Les dix prochaines années promettent d’être fertiles en innovations,  disputes de marchés et…certains déboires aussi, tout en réduisant drastiquement les coûts de lancements, de quoi multiplier les applications du spatial…et, on l’espère,  les missions d’exploration lointaines, robotiques et habitées, les objectifs ne manquant pas !
 
Quand à l’annonce en elle-même, je trouve que ceux qui jusqu’à présent disaient que SpaceX voulait aller trop vite et voyait trop grand, et bien voila quelqu’un qui veut passer directement de quelques sauts de puces sub-orbitaux à un lanceur réutilisable et plus puissant que la Delta IV Heavy, ou même la Falcon Heavy, sans passer par les mêmes itérations que SpaceX, à savoir: Falcon-1, Falcon-9 non réutilisable, puis Falcon-9 actuelle plus puissante et réutilisable, puis enfin Falcon Heavy (qui doit encore effectué son premier vol), et qui du coût, semble ainsi tout à coup plus raisonnable (et beaucoup plus Tortue) face à cet outsider qui parait soudainement très pressé d’en découdre (du moins avec SpaceX) en plaçant d’emblée la barre au plus haut pour rattraper le temps perdu (comme le Lièvre du Conte, ce qui pour une compagnie dont le symbole est une Tortue et la devise connue, est plutôt contradictoire).
 
On  leur souhaite bonne chance et la réussite, en sachant que Jeff Bezos semble maintenant plus en mesure de soutenir son « Bébé » que ne l’est Elon Musk.
J’en profite néanmoins pour faire une « petite » parenthèse quand au fait que Jeff Bezos « pèse » actuellement près de 66 milliards de dollars et Elon Musk près de 12 milliards, cela ne veut pas dire que cet argent les attend dans un douillet compte en banque…
Ces sommes sont celles des valeurs des titres ou parts qu’ils détiennent dans leurs sociétés respectives (principalement Amazon pour Bezos et Tesla et Solarcity pour Musk).
Pour Bezos la situation semble être plus solide et les profits de sa société, bien que non spectaculaires et après des années et des années de pertes, semblent maintenant suffisants pour lui permettre d’apporter un financement régulier à son projet spatial.
Pour Musk, Tesla a été jusqu’ici plus un boulet (financier) à son projet spatial plutôt qu’autre chose (et cela ne va pas s’arranger avec la fusion prochaine avec SolarCity), donc pas de financement à attendre de ce coté là à moins qu’il ne vende une partie de ses titres dans ces sociétés ce qui provoquerait presque á coup sûr une chute de ces titres (vu l’aspect charismatique, voire messianique, du rôle d’Elon Musk chez Tesla, un désengagement de celui-ci pour financer ses ambitions spatiales sonnerait sûrement le glas de Tesla).
Voilà pourquoi le développement de SpaceX est si dépendant du « Hype » presque constant (comme Tesla d’ailleurs) pour attirer des investisseurs privés, des contrats de lancements commerciaux (d’où des promesses de calendrier pratiquement intenables) et des contrats avec la Nasa et l’Air Force.
Quand à Jeff Bezos, il a non seulement á sa disposition les profits provenant d’Amazon, mais il pourrait aussi se défaire d’une partie de ses titres pour financer ses ambitions spatiales sans que cela soit vraiment préjudiciable à l’entreprise Amazon. Ce faisant, il se retrouve dans une situation plus confortable, plus sereine, sans avoir besoin de tout le hype de SpaceX (d’oú le fait d’avoir put travailler tranquillement et durant des années en mode « furtif », si je puis dire).  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10764
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Jeu 15 Sep 2016 - 0:03

Atlantis a écrit:
Les dix prochaines années promettent d’être fertiles en innovations,tout en réduisant drastiquement les coûts de lancements
Pour l'instant on en est très loin. Réduire d'un facteur 3 ou 4 ne change rien aux applications spatiales, et envoyer des fusées de 100t de CU en LEO n'intéresse pas grand monde si le prix au kilo n'est pas divisé par un facteur 50 au moins. Pour l'instant, cette guerre des géants s'annonce passionnante à suivre, mais pas forcément efficace d'un point de vue commercial. Comme tu le dis, avec des milliardaires certains objectifs sont parfois un peu loin de ceux qu'on pourrait attendre d'une entreprise "normale". Peut-être que Musk ira sur Mars et Bezos sur la Lune avec leur argent de poche, mais ça me semble moins garanti que le reste du secteur puisse participer à cette grande fête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
shinyblade




Masculin Nombre de messages : 272
Age : 23
Localisation : Genève
Date d'inscription : 17/06/2016

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Jeu 15 Sep 2016 - 1:34

Space Opera a écrit:
Atlantis a écrit:
Les dix prochaines années promettent d’être fertiles en innovations,tout en réduisant drastiquement les coûts de lancements
Pour l'instant on en est très loin. Réduire d'un facteur 3 ou 4 ne change rien aux applications spatiales, et envoyer des fusées de 100t de CU en LEO n'intéresse pas grand monde si le prix au kilo n'est pas divisé par un facteur 50 au moins. Pour l'instant, cette guerre des géants s'annonce passionnante à suivre, mais pas forcément efficace d'un point de vue commercial. Comme tu le dis, avec des milliardaires certains objectifs sont parfois un peu loin de ceux qu'on pourrait attendre d'une entreprise "normale". Peut-être que Musk ira sur Mars et Bezos sur la Lune avec leur argent de poche, mais ça me semble moins garanti que le reste du secteur puisse participer à cette grande fête.

Si le secteur privé dans son ensemble ne participe pas à cette grande fête alors la fête n'aura rien de grande puisqu'elle n'aura pas lieu. La viabilité de tout ces projets du MCT à la fusée New Glenn en passant par Stratolaunch, rocket lab, firefly space system et bien d'autre passe par le postulat que la commercialisation de l'espace va exploser comme l'internet dans les années 2000 jusqu'à aujourd'hui.

Je suis d'accord avec Atlantis sur le fait qu'Elon Musk surfe sur une vague positive qui lui permet d'avancer. Mais cette vague est bien plus solide qu'on ne le croit, malgré les pépins et les rapports financiers au ton apocalyptiques l'action ne baisse pas et est toujours en constante progression sur la durée. L’actionnariat est solide parce qu'essentiellement composé de ses propres clients ou des acteurs directement impliqués dans le projet Tesla. Les clients de Tesla sont riches et donc de très bons actionnaires qui le font "pour la cause" et peu susceptible de vendre leur part à court-terme.
Vous pouvez être certains qu'aucuns de ces clients n'ignorent rien de Spacex et que sans doute à la Silicon Valley : de Palo Alto à San Jose en passant par Mountain View où les model S se trouvent à chaque coin de rue, certains sont déjà en train de préparer le futur avec Elon Musk, Jeff Bezos & Co.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10764
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Jeu 15 Sep 2016 - 2:08

Musk n'a pas besoin de business plan ni de concurrents pour aller sur Mars. Pas besoin de croire à l'explosion du spatial pour être derrière lui.
Quant à comparer un possible futur du spatial à internet c'est extrêmement peu probable pour des raisons physiques. Internet n'avait pas besoin de beaucoup d'infrastructures pour décoller. Quelques milliards de dollars de fibre et de datacentre et on change d'échelle. Internet a avant tout décollé parce que c'est principalement immatériel, et suit ce que les gens peuvent avoir en tête. Une telle croissance exponentielle n'est tout simplement pas possible avec des lanceurs, on ne pourra pas multiplier par un million les CU sur orbite chaque année en quelques décennies (à moins d'inventer l'ascenseur spatial) alors que ce fut le cas du trafic internet en moins de 5 ans.
Multiplier par 100 la quantité d'engins et la masse des satellites commerciaux serait déjà exceptionnel, et même si le BFR décollait chaque mois à pleine charge pour du telecom, on en serait encore très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
shinyblade




Masculin Nombre de messages : 272
Age : 23
Localisation : Genève
Date d'inscription : 17/06/2016

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Jeu 15 Sep 2016 - 2:36

Space Opera a écrit:
Musk n'a pas besoin de business plan ni de concurrents pour aller sur Mars. Pas besoin de croire à l'explosion du spatial pour être derrière lui.
Quant à comparer un possible futur du spatial à internet c'est extrêmement peu probable pour des raisons physiques. Internet n'avait pas besoin de beaucoup d'infrastructures pour décoller. Quelques milliards de dollars de fibre et de datacentre et on change d'échelle. Internet a avant tout décollé parce que c'est principalement immatériel, et suit ce que les gens peuvent avoir en tête. Une telle croissance exponentielle n'est tout simplement pas possible avec des lanceurs, on ne pourra pas multiplier par un million les CU sur orbite chaque année en quelques décennies (à moins d'inventer l'ascenseur spatial) alors que ce fut le cas du trafic internet en moins de 5 ans.
Multiplier par 100 la quantité d'engins et la masse des satellites commerciaux serait déjà exceptionnel, et même si le BFR décollait chaque mois à pleine charge pour du telecom, on en serait encore très loin.
Il y a pas besoin d'un million, multiplié la quantité de CU par 100 c'est déjà une explosion suffisante pour aller sur Mars. Le simple fait de remplir les coiffes de tous ces lanceurs à une cadence rentable nécessitera une multiplication de 100 de la CU annuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10764
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Jeu 15 Sep 2016 - 3:17

Comme j'ai dit, nul besoin de changer quoi que ce soit au marché pour que Musk puisse réaliser ses rêves martiens. Pas besoin non plus de multiplier par 100 les CU. Pareil pour Bezos.
Pour ces milliardaires, pas besoin de transformer le marché pour mettre leurs rêves sur orbite. Et l'élasticité du marché ne permettrait de toute façon pas de les suivre. C'est beaucoup plus compliqué de changer les ordres de grandeur (x100 voire x1000) du marché du spatial que d'aller sur Mars. Donc il ira sur Mars bien avant d'avoir transformé le reste.

PS: avec x100 voire même x1000 de CU par rapport à aujourd'hui (soit plus de 100.000t sur orbite chaque année... LoL), on est très, très, très loin de ce qu'on a pu vivre avec l'informatique ou internet. C'est incomparable. Et pourtant 100.000t par an sont impossibles à envoyer même avec les fusées géantes et les comptes en banques de Bezos et Musk réunis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
James T Kirk




Masculin Nombre de messages : 22
Age : 52
Localisation : cadran Alpha
Date d'inscription : 19/06/2016

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Sam 17 Sep 2016 - 20:00

Visiblement cette annonce du New Glenn puis plus tard du New Armstrong m'excite beaucoup et j'ai hâte de les voir action mais me laisse un peu comme vous dans l'expectative!

Un ami à moi aux oreilles pointues la qualifierait de:  "intéressante"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pline




Masculin Nombre de messages : 609
Age : 61
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Le lanceur New Glenn de Blue Origin   Mer 21 Sep 2016 - 11:29

Space Opera a écrit:
Comme j'ai dit, nul besoin de changer quoi que ce soit au marché pour que Musk puisse réaliser ses rêves martiens. Pas besoin non plus de multiplier par 100 les CU.
Il y a juste un tout petit problème, une paille...

Une mission martienne habitée ne repose pas que sur la disponibilité d'un lanceur lourd mais sur l'existence d'une ensemble de technologies  qui sont aujourd'hui à des niveaux d'avancement très bas (TRL 2 ou 3) ou carrément dans les limbes. Il y  a un gouffre entre une station spatiale internationale qui peut s'encombrer de pièces détachées, avec des redondances multiples portant sa masse à 400 tonnes dans des conditions pourtant confortables et ou la navette permettant de sauver l'équipage n'a besoin que d'un délai que de quelques heures et une mission à 600 jours de distance au fonds d'un puits gravitationnel qui suppose une autonomie totale et des moyens de retour qui aujourd'hui n'existent pas. Or l'entreprise de Musk n'a fait jusqu'à présent que recycler des technologies complètement matures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le lanceur New Glenn de Blue Origin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: Autres sociétés privées US-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit