PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 bifrost passif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
phenix
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 1103
Age : 24
Localisation : les pieds ici (Marignane) et la tête là-haut (Vénus)
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: bifrost passif   Dim 5 Mar 2017 - 15:10

bonjour,
 
Est que quelqu’un connait des formules simples pour calculer:
-le dv d'une assistance gravitationnelle.
-le temps de transit et les dv entre deux points quelconques d'une orbite.
 
Mon idée du moment est un projet à long terme (donc on ne parle pas encore de limite technologique) pour réduit le prix de colonisation d'une autre planète (mes calculs sont pour venus, mais adaptable pour mars). J’appelle ça le "bifrost passif" mais quelqu'un a déjà dû y penser et donné un autre nom.
 
En gros l'idée est de placer un énorme vaisseau (à l'image de l’hermès de seul sur mars, personnellement je préféré le nom de bifrost) sur une trajectoire perpétuelle entre la terre est une autre planète (dans mon cas venus). De par sa taille, le bifrost possédé les habitats (peut-être en rotation), les protections antiradiation lourdes et un système de support vie en circuit fermer.  Chaque fois que la terre et venus seront dans une configuration de transit (venus un peu derrière la terre), le bifrost frôlera la terre. Les passages et un peu de fret seront sur une orbite de parking (probablement autour de la lune) à l’intérieur des petites capsules (en gros des dragons)  adapter pour une durée de vie d'une semaine. Au moment optimal, les dragons et les cargos s’élancent sur une trajectoire de transfert terre venus pour rejoindre le bifrost. Après docking  les passages pourront profiter des habitats du bifrost bien plus vaste que les petits dragons pour le voyage de transit (125 jours).
Une fois arrivés à proximité de venus, les équipages rejoignent leurs dragons qui se détachent et effectuent une aerocapture pour se mettre en orbite autour de la planète. Pendant ce temps-là, le bifrost continu sur sa lancée (sans propulsion, d'où le terme de passif) et utilise l'assistance gravitationnelle de venus pour se lancer sur une orbite qui permettre de rejoindre (toujours sans propulsion) la terre 440 jours plus tard pour la prochaine fenêtre de tir terre-venus. Une fois à proximité de la terre, le bifrost utilisera une autre fois l'assistance gravitationnelle pour se placer sur l'orbite de transit économique pour pouvoir être rejoint pas d'autre dragon. Un deuxième bifrost fera pareille mais pour le trajet venus-terre. 
L’intérêt du projet est d’éviter d'avoir à placer de vaste habitat sur une orbite de transfert à chaque fois qu'on veut aller sur une autre planète.
 

J’ai donc besoin de vous pour déterminer l'orbite venus terre en 440 jours, pour déterminer si les assistances gravitationnelles sont faisables ainsi que pour toute autres remarques. Mais je tiens à rappeler que c'est un projet à long terme donc j'aimerai éviter que le débat se bloque sur des sujets comme les limites des technologies actuels, et de l’intérêt de colonisé venus. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GNU Hope


avatar

Masculin Nombre de messages : 260
Age : 52
Localisation : Jargeau Loiret
Date d'inscription : 25/07/2016

MessageSujet: Re: bifrost passif   Dim 5 Mar 2017 - 16:53

J'ai déjà lu et entendu des trucs similaires à ce sujet. En fait je ne suis pas certain qu'on y gagne autre chose qu'un habitat plus spacieux que celui d'une capsule.
Je m'explique :
Le vaisseau habitat étant sur une trajectoire quasi "passive", c'est le vaisseau navette qui doit dépenser toute l'énergie nécessaire au rendez-vous puis à la désorbitation. Du coup, l'énergie dépensée est la même que l'on navigue en solo ou solidarisé au vaisseau habitat. Bref, c'est intéressant pour les humains qui peuvent disposer d'un habitat plus spacieux, confortable et avec gravité artificielle mais ça n'a aucune espèce d'intérêt pour le fret.

Pour en revenir à la trajectoire du vaisseau habitat :
La trajectoire le plus "sécuritaire" au départ de la Terre, est de mettre le vaisseau sur une orbite qui va croiser Mars au bout de 9 mois puis de nouveau la Terre 9 mois plus tard. Comme ça, si on rate Mars, on à rien à faire et au bout de 18 mois on est revenu à notre point de départ.
Le problème, c'est que 18 mois plus tard, on n'est pas du tout dans la bonne fenêtre au départ de la Terre. Il faut attendre 6 mois, et donc se mettre en orbite autour de la terre pour attendre et donc dépenser de l'énergie.
Pour Venus, la période des fenêtres est différente tout comme le temps de transfert mais le principe restera le même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phenix
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 1103
Age : 24
Localisation : les pieds ici (Marignane) et la tête là-haut (Vénus)
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: bifrost passif   Dim 5 Mar 2017 - 17:19

oui, le but est uniquement d'offrir plus d'espace au passager. un habitat pour un long transit pèse au minimum 20 tonnes, et a besoin de carburant pour freiner autour de la planète. une capsule dragon en pèse 4 et a un bouclier thermique pour une aerocapture. malheureusement il n'est pas humainement possible de survivre des mois dedans et un blindage antiradiation l’alourdirai. Donc l'idée est de minimiser au maximum les masses orbité/désorbite a chaque fois.
Des que je parlait d'un peu de fret et de cargo, j'ai oublié de préciser que c’était les vivres, les bagage des passagers , des pièces de rechange ou des extension pour le bifrost et un peu de carburant pour les corrections de trajectoire. les gros modules coloniaux n'auront pas besoin de ça.


Dernière édition par phenix le Dim 5 Mar 2017 - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadéen
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 1424
Age : 18
Localisation : Terra
Date d'inscription : 03/09/2016

MessageSujet: Re: bifrost passif   Dim 5 Mar 2017 - 17:30

Essaye de faire un effort sur l'orthographe, c'est parfois difficilement compréhensible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12233
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: bifrost passif   Lun 6 Mar 2017 - 0:24

phenix a écrit:
J’appelle ça le "bifrost passif" mais quelqu'un a déjà dû y penser et donné un autre nom.
Oui, c'est le principe de base du cycler proposé dès le début des années 60:
https://en.wikipedia.org/wiki/Mars_cycler
https://en.wikipedia.org/wiki/Interplanetary_spaceflight#Cyclers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
phenix
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 1103
Age : 24
Localisation : les pieds ici (Marignane) et la tête là-haut (Vénus)
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: bifrost passif   Lun 6 Mar 2017 - 7:44

Intéressant, mais de ce que j’ai compris le problème est qu’on doit aller chercher une apogée (terme inapproprié, mais je me souviens plus du bon) beaucoup plus haut que l’orbite martienne, ce qui fait qu’il faudra augmenter le DV des dragons.

Par contre, je viens juste de remarqué que la période de réalignement terre venus est égale a 1,9997 fois la période de l’orbite économique terre-venus (Hohman avec terre en apogée et venus en périgée). Donc pas besoin d’assistance gravitationnelle ni d’avoir un dv trop important, il suffit de le mettre sur l’orbite économique et de faire deux tour pour se retrouvé au point voulu. Il faut que je fasse les calculs pour mars.


Dernière édition par phenix le Lun 6 Mar 2017 - 7:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BHenninger


avatar

Masculin Nombre de messages : 51
Age : 58
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 21/08/2014

MessageSujet: Re: bifrost passif   Lun 6 Mar 2017 - 7:50

Bonjour, J'ai survolé ce fil et je voulais juste signaler que le nom Bifrost est déjà réservé, c'est celui d'une revue de science-fiction : https://www.belial.fr/o/collection/le-belial-bifrost de très bonne tenue par ailleurs  et suffisamment ancienne pour lui laisser son nom !
Amicalement
Bernard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soufflereve.blogspot.fr
katalpa


avatar

Féminin Nombre de messages : 883
Age : 51
Localisation : Mars
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: bifrost passif   Mar 7 Mar 2017 - 8:52

Bifrost, c'est le pont du pont arc-en-ciel qui mène à Asgard, right ?


Donc, un Bifrost pour amener des dragons ? Putain grave !!!

Vous n'auriez pas plutôt un projet européen actuel ?

(oui, "Bifrost" est le nom d'une revue né qui a dépassé son 80ème numéro et qui se concentre à ma connaissance sur la Science-fiction anglosaxonne).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jacquesabeasis.cabanova.com
phenix
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 1103
Age : 24
Localisation : les pieds ici (Marignane) et la tête là-haut (Vénus)
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: bifrost passif   Mar 7 Mar 2017 - 11:13

Je ne suis pas sur que le nom est un impact notable sur la trajectoire.
J'ai pris bifrost, parce que je trouve ça jolie(plus que cycleur) et que ça évoque le voyage entre les mondes (légende nordique ) .Si le magazine a prit ce nom c'est probablement pour les mêmes raisons.
Après heureusement qu' il n'y a pas de reservation des noms, sinon Dragon 2 serait déjà réserve par un film et je m appellerai individu 5 984 256 alors que je préfère thibaut.
je ne suis pas au courant d un projet européen similaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BHenninger


avatar

Masculin Nombre de messages : 51
Age : 58
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 21/08/2014

MessageSujet: Re: bifrost passif   Mer 8 Mar 2017 - 7:50

Bonjour,
Pour le nom, je comprends le raisonnement, mais on cherche en général non seulement un nom qui a du sens (et il y en a bcp plus qu'un seul) mais aussi un qui soit singulier (plus un usage qu'une obligation).

Pour se rendre d'une planète à l'autre, le problème consiste principalement à passer d'une orbite circulaire à une autre et le problème est le même que ce soit pour aller vers Vénus ou vers Mars, cela s'appelle une orbite de Hohmann (ou orbite de transfert) : Voici la référence Wikipedia, qui est bien faite : https://fr.wikipedia.org/wiki/Orbite_de_transfert ou une autre, Chimix : http://www.chimix.com/mecanique/hohmann.htm (on donne une impulsion qui conduit sur une orbite très elliptique, et une fois à l'apogée, une autre impulsion qui transforme l'orbite en une ellipse plus arrondie ou circulaire)

Mais, du fait de l'absence de propulsion, même si c'est un moyen très précis d'aller d'une planète à l'autre, pour Mars, c'est une fois tous les deux ans environ pour un voyage de six mois, c'est à dire :
-> Créneau d'envoi rare  (or pour une action de type "colonisation" il faudra bcp de navettes)
-> Vitesse de vol très lente.

A mon avis, l'efficacité dépend d'une propulsion autonome capable de réduire, par ex, le voyage vers Mars de 6 à 2 mois.
Amicalement 
Bernard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soufflereve.blogspot.fr
phenix
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 1103
Age : 24
Localisation : les pieds ici (Marignane) et la tête là-haut (Vénus)
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: bifrost passif   Mer 8 Mar 2017 - 13:07

Bonjour,
Pour les noms, bifrost et Dragon sont des noms dans un projet personnel donc il n y a pas de problème tant qu' ils sont singuliers dans le projet. Et après je pense pas qu' un magazine peut bloqué un nom, sinon il y aurait plus de dragon, orion , Falcon, atlas , delta et ariane.
Pour la trajectoire, je connais l orbite de hohmann (d ailleurs, j'ai oublié un n a mon avant dernier message) . Si l'on considere dans un premier temps , que aucun système de propulsion permet de gagner suffisamment de Dv a un "prix"(masse de carburant envoyé en orbite) resonable, on sera obligé d emprunter les orbites de hohmann (j utilisé aussi le nom de trajectoire économique ) avec 5mois de trajet et un fenêtre tout les 2,2 ans pour mars. L idée c est que si on ne peut pas racourcir le voyage, rendons le plus agréable dans un vaisseau plus grand ( et peut-être avec gravité ) .
Normalement , il faudrait lui appliquer un Dv pour passer de LEO -> tranfert puis un autre pour transfert->LMO et pareil pour le retour a chaque missions , se qui consomme énormément de carburant et limite donc la taille (et le confort du vaisseau ). L idée est de trouver une trajectoire (en utilisant les assistances gravitationnelles ) qui fera que le vaisseau empruntera a chaque fenêtre de tir le transfert de hohmann entre la terre et mars. Ainsi il suffira de place une fois pour tout le vaisseau sur cette orbite . Vu qu'on utilise moins de DV (juste LEO>transfet) on peut se permettre d envoyé un vaisseau plus gros et plus confortable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
bifrost passif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Physique et mécanique spatiale-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com