PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Aramis




Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 11:45

Assez d'accord avec Chaba et Eyp avec toutefois quelques nuances :
- La pérennité de SpaceX dépend probablement de la volonté et de la pérennité de Elon Musk lui-même : difficile d'imaginer l'avenir de SpaceX sans son fondateur,
Le même raisonnement peut s'appliquer à d'autres compagnies spatiales privées aux USA.

- Si l'ITS reproduit la même erreur de conception que la navette, c'est à dire les passagers et la charge utile cargo dans le même véhicule il aboutira certainement au même échec en exploitation.
En effet le vaisseau paquebot ITS  embarquant un équipage humain doit être fiabilisé et sécurisé au maximum quitte à réduire la masse embarquée, alors qu'un vaisseau cargo entièrement automatisé nécessite une sécurité et une fiabilité plus réduite permettant de maximiser la masse de la charge utile, sans même évoquer les équipements de support vie indispensables dans un paquebot, de type ITS, desservant la ligne Terre-Mars.

- Seule une technique ou une science en rupture avec les moyens actuels permettra un véritable décollage de la conquête spatiale, par exemple : 
. ascenseur spatial,  
. propulsion laser, 
. réutilisation performante du lanceur dans laquelle Spacex s'est engagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 4438
Age : 61
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 13:54

Aramis a écrit:
...
En effet le vaisseau paquebot ITS  embarquant un équipage humain doit être fiabilisé et sécurisé au maximum quitte à réduire la masse embarquée, alors qu'un vaisseau cargo entièrement automatisé nécessite une sécurité et une fiabilité plus réduite permettant de maximiser la masse de la charge utile, sans même évoquer les équipements de support vie indispensables dans un paquebot, de type ITS, desservant la ligne Terre-Mars...
Assez d'accord, d'ailleurs dans les premier projets de MCT il y a plus d'un an, je crois qu'il était question d'une version cargo et d'une version passager du vaisseau.

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
verbatim




Masculin Nombre de messages : 2
Age : 53
Localisation : Lille
Date d'inscription : 06/11/2016

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 14:28

Aramis a écrit:
- Seule une technique ou une science en rupture avec les moyens actuels permettra un véritable décollage de la conquête spatiale, par exemple : 
. ascenseur spatial,  
. propulsion laser, 
. réutilisation performante du lanceur dans laquelle Spacex s'est engagé.

Je suis assez circonspect là dessus.

Ce qui manque cruellement à mon humble avis, c'est un...moteur. Non pas un Raptor ou un Vulcain n'est ce pas, mais un moteur politique, économique, conjoncturel..

Ce qui a boosté les années 60 c'est la guerre froide. C'est malheureux, mais c'est comme çà. Résultat du match : une incroyable conjonction de moyens politiques, économiques, industriels poussant dans le même sens, autant en Amérique qu'en URSS.

Je ne vois pas du tout cet équivalent à l'heure actuelle.

Aller sur Mars? Ramener un astéroïde ? Et puis après ?....

Ce qui manque, c'est un véritable intérêt qui fera qu'on ne chipotera plus sur 17 ou 18.3 M$. 

A mon humble avis (bis), ce qui boostera la conquête spatiale sera forcément lié à ce qu'on pourra en retirer, l'hélium sur la lune, des minerais devenus rares sur la terre ou la collecte et l'acheminement sur Terre de l'énergie solaire. Je ne connais  pas la faisabilité technologique de ces projets et je laisse les gens plus instruits et compétents de ce forum en débattre. Mais sans un "moteur" de ce type (économique et/industriel) , il y a fort à parier qu'on restera encore un moment en LEO à regarder du coin de l’œil les fous qui osent regarder plus haut.

Le très intéressant discours plus haut m'interpelle sur un point: Space X construit un outil, pas une finalité. Elon Musk le dit lui même d'ailleurs. On peut dire que une des caractéristiques principales de la conquête spatiale ces dernières années a été l'émergence du secteur privé. 

La conquête spatiale, çà sera quand le le secteur public sera très largement minoritaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David L.
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 5616
Age : 43
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 15:42

verbatim a écrit:


On peut dire que une des caractéristiques principales de la conquête spatiale ces dernières années a été l'émergence du secteur privé. 

La conquête spatiale, çà sera quand le le secteur public sera très largement minoritaire.

Quelle "émergence" du secteur privé ces dernières années ?  scratch

Des fusées américaines sont lancées par des compagnies privées depuis 1990, soit 26 ans déjà. A l'époque les opérateurs étaient General Dynamics (Atlas Centaur) et McDonnell Douglas (Delta-2). Les opérateurs privés de satellites existaient déjà.

L'évolution majeure ces dernières années, c'est le transfert de la desserte de l'ISS au secteur privé, mais il y a toujours à l'origine une commande institutionnelle. Et si SpaceX est un "nouvel" acteur, déjà vieux de 14 ans, l'autre opérateur privé dans cette activité, Orbital-ATK, a 20 ans de plus et construit des fusées depuis la fin des années 1980...

Certes il y a d'autres sociétés privées récentes comme Blue Origin et Virgin Galactic, mais si le premier est très prometteur, il n'a encore rien satellisé, alors que le second n'a clairement pas tenu ses promesses.

Il y a donc une croissance du secteur privé qui se poursuit depuis longtemps, mais pas une émergence du secteur privé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shinyblade




Masculin Nombre de messages : 353
Age : 24
Localisation : Genève
Date d'inscription : 17/06/2016

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 16:16

David L. a écrit:
verbatim a écrit:


On peut dire que une des caractéristiques principales de la conquête spatiale ces dernières années a été l'émergence du secteur privé. 

La conquête spatiale, çà sera quand le le secteur public sera très largement minoritaire.

Quelle "émergence" du secteur privé ces dernières années ?  scratch

Bon ça va durée encore longtemps ce petit jeu du déni. Tu sais très bien de quoi on parle et tu sais également que des Spacex, blue origin et autres ça n'a existé qu'à notre époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11769
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 16:23

On se calme shinyblade...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
shinyblade




Masculin Nombre de messages : 353
Age : 24
Localisation : Genève
Date d'inscription : 17/06/2016

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 16:37

Space Opera a écrit:
On se calme shinyblade...

C'est pas une question d'être calme ou pas calme c'est une question de faire progresser la discussion. Un excellent article d'opinion à été publié concernant l'avenir et les perspectives de spacex (ce qui est quand même le titre du fil). Si je dois prendre le commentaire de David au sérieux, nous revoila à débattre sur si spacex est une singularité ou pas, si le new space est une forme à part de privée ou pas...

 On est sur un fil intitulé "Spacex : avenir et perspective" on met un postulat que OUI il y a une émergence d'un secteur privée ces dernières années qui n'a rien à voir avec quoi qu'on a pu voir dans le passé. 

Et ne me dis pas que t'es pas d'accord évidemment qu'on est tous d'accord avec ça. Essayons de construire un peu au lieu d'en revenir toujours au sens des termes.


Dernière édition par shinyblade le Dim 6 Nov 2016 - 16:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David L.
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 5616
Age : 43
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 16:38

shinyblade a écrit:
David L. a écrit:


Quelle "émergence" du secteur privé ces dernières années ?  scratch

Bon ça va durer encore longtemps ce petit jeu du déni. Tu sais très bien de quoi on parle et tu sais également que des Spacex, blue origin et autres ça n'a existé qu'à notre époque.

Mais oui, bien sûr, ceux qui ne partagent pas ton point de vue sont dans le déni...  megalol

Les opérateurs privés ont existé avant SpaceX. 2002 n'est pas l'année 0 de l'espace privé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
verbatim




Masculin Nombre de messages : 2
Age : 53
Localisation : Lille
Date d'inscription : 06/11/2016

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 17:30

Citation :

Quelle "émergence" du secteur privé ces dernières années ?  scratch

Des fusées américaines sont lancées par des compagnies privées depuis 1990, soit 26 ans déjà. A l'époque les opérateurs étaient General Dynamics (Atlas Centaur) et McDonnell Douglas (Delta-2). Les opérateurs privés de satellites existaient déjà.

L'évolution majeure ces dernières années, c'est le transfert de la desserte de l'ISS au secteur privé, mais il y a toujours à l'origine une commande institutionnelle. Et si SpaceX est un "nouvel" acteur, déjà vieux de 14 ans, l'autre opérateur privé dans cette activité, Orbital-ATK, a 20 ans de plus et construit des fusées depuis la fin des années 1980...

Certes il y a d'autres sociétés privées récentes comme Blue Origin et Virgin Galactic, mais si le premier est très prometteur, il n'a encore rien satellisé, alors que le second n'a clairement pas tenu ses promesses.

Il y a donc une croissance du secteur privé qui se poursuit depuis longtemps, mais pas une émergence du secteur privé...

Je dis pas le contraire. Croissance, émergence, on utilise les mots qui te semble le plus juste. Je pense qu'on regarde la même pièce depuis des fenêtres différentes c'est tout.

Même à l'époque Apollo, ce sont bien des entreprises privées qui ont construit les éléments sous la maîtrise d'ouvrage du secteur public.

Détail croustillant de l'histoire, c'est le camp de l'entreprise privée avec une administration publique centrale du projet qui a gagné la course en face au pays de l'étatisme qui a mis en concurrence ses différents acteurs. Enfin, pardonnez moi ce petit HS..

Alors, 1969, 90 ou 2002, c'est pas trop çà l'important je trouve. 

Ce qui me semblait important c'est de qui vient l'impulsion, et dans quel but.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David L.
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 5616
Age : 43
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 17:44

verbatim a écrit:

Ce qui me semblait important c'est de qui vient l'impulsion, et dans quel but.

Là, je te rejoins. Ce sont les entreprises les plus jeunes du secteur privé américain, SpaceX et Blue Origin, qui font actuellement le plus bouger les choses, qui secouent le cocotier.

Et j'ajouterais la Chine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 9932
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 18:02

Dans les années 50 et 60, à part le Redstone Arsenal qui a produit le Jupiter C et le Jupiter IRBM, et dont je ne sais pas s'il s'agissait d'un statut public ou privé, le reste des acteurs comme Boeing, Gruman, Lockheed, Martin, Convair, Douglas, etc. étaient des entreprises privées qui vivaient certes en partie des commandes du public au titre de la guerre froide, et ils semblaient même s'en être gavés. Pour autant que je me souvienne Space X a commencé aussi par de juteuses commandes dans l'aérospatial dont le donneur d'ordre était la NASA et peut-être aussi le DoD. Mais on est d'accord Space X, Virgin Galactic et consort sont devenues à nos yeux (ceux du FCS) d'authentiques entreprises ultralibérales dès le début de ce XXIe siècle et de ce fait elles ont été montées en "épingle" pour servir d'étendard pour la cause du privé libéral alors que les vieux dinosaures du siècle précédent devaient servir de repoussoir face à la dynamique que veut nous montrer ce nouveau monde de l'entreprise. Que cela me plaise ou pas, Space X est maintenant la nouvelle coqueluche du privé triomphant. Ce petit accrochage privé public entre nous n'est AMHA qu'un peu d'affrontement idéologique. Dans ce jeu privé public la partie n'est jamais définitivement finie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
chaba




Masculin Nombre de messages : 41
Age : 56
Localisation : Krakow
Date d'inscription : 05/11/2016

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 18:18

Et les problèmes commencent ! On n'est pas encore partis que Hollywood imagine déjà le voyage de retour, tout plein de suspens et de belles émotions... Bientôt dans votre salle de cinéma préférée !!
[Note : je suis conscient que ce post est (du mauvais côté de la) limite du hors-sujet. Mais comme je n’ai pas trouve d’endroit plus favorable et parce que le film est œcuménique avec dans la figuration toutes les vedettes que sont le SLS, Dragon 2 et même le Dream Chaser, les enfants que nous sommes rêverons un peu et la modération m’épargnera… Pour cette fois au moins peut-être…]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaba




Masculin Nombre de messages : 41
Age : 56
Localisation : Krakow
Date d'inscription : 05/11/2016

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Dim 6 Nov 2016 - 21:00

verbatim a écrit:
Citation :
...Mais sans un "moteur" de ce type (économique et/industriel) , il y a fort à parier qu'on restera encore un moment en LEO à regarder du coin de l’œil les fous qui osent regarder plus haut.

Le très intéressant discours plus haut m'interpelle sur un point: Space X construit un outil, pas une finalité.
Astro-notes
Citation :
...Dans ce jeux privé public la partie n'est jamais définitivement finie.


Absolument.

Et la tâche est gigantesque, tout le monde en conviendra.

Et des critiques, très raisonnables dans leur principe, pointent le doute que l’on peut avoir sur ce qu’une société privée comme SpaceX ait financièrement les moyens d’aller jusqu’au bout de l’aventure. Et ceci pour seulement le développement d’un « moyen » (d’accès à l’espace non pas seulement orbital mais réellement interplanétaire). La capacité technique de SpaceX à réussir fait (un peu) moins débat, même s’il ne faudrait pas que ses COPV s’enrhument trop souvent. SpaceX peut-elle financer cela seulement sur les revenus de lancements GTO vendus à prix cassés et/ou sur la cassette personnelle d’un homme, certes très riche, mais pas infiniment riche ? A combien de crash(s) de booster (à 42 Raptor chacun…) SpaceX pourra-t-elle survivre durant les tests ?

Elon Musk, le communicateur, a cependant donné à son discours une orientation différente : pendant qu’il nous présentait un moyen, il a beaucoup parlé de la « finalité », le « but de sa vie » comme il le décrit, c’est-à-dire la colonisation humaine de la planète Mars. Il en a parlé mais n’en a en fait rien dit de concret. Or les problèmes associés à la colonisation de Mars sont de plusieurs ordres de grandeur supérieurs à ceux qu’il faut résoudre pour réussir la rupture technologique que constituera la mise au point du booster et de sa navette ITS associé. La liste en est (presque) infinie : matériels de tous types (véhicules dont véhicules longue distance, équipement minier…), équipements (réseau GPS et de télécom autour de Mars), sociaux, médicaux (dont un jour la reproduction et quel futur pour ces enfants ? Voir « The Space Between Us »), politiques (gestion de la, puis des colonies, rapport avec la Terre), etc…

Cette incertitude sur la faisabilité financière et les errances apparentes du discours d’un homme que l’on présente généralement comme un communicateur hors pair m’intriguent, m’inquiètent même. J’ai essayé d’y trouver une logique et tout ce que j’ai pu produire est la construction (abracadabrantesque et limite conspirationiste…) présentée ci-dessous.

C’est l’état américain lui-même (et rien de moins…) qui est l’objectif, la « victime » potentielle de l’opération martienne d’Elon Musk.

[Ceux (forts nombreux et ils ont raison) qui trouvent mes posts trop longs peuvent arrêter la lecture à cette étape et commencer directement la discussion – No offense taken]

D’abord, SpaceX seule ne peut pas financièrement porter jusqu’à son terme (pendant quarante ans ou plus…) la colonisation de la planète Mars avec des centaines puis des milliers de colons. Of course not ! Considérer seulement le développement des technologies nécessaires à la colonisation (le support vie sur le sol de Mars, la mise au point d’une navette [le ITS] capable de réaliser une rentrée atmosphérique pilotée dans le contexte martien, la création et maintien de flottes de satellites telecom et GPS en orbite martienne, etc…) suffit pour voir que cela est totalement impossible. Sans parler - mais c’est une objection capitale - que SpaceX, colonisateur de Mars, deviendrait ainsi un quasi-concurrent des états (de d’abord du premier d’entre eux, c’est-à-dire les USA) et qu’une telle évolution ne peut que très mal finir pour le challenger…

Par contre ce que SpaceX peut faire, c’est :

  • S’établir comme un acteur majeur du monde spatial (Flacon puis Falcon Heavy, Dragon 1 puis Dragon 2 puis Dragon 2 avec retour de précision sur la terre ferme) et se maintenir en vie financièrement. Pas trop facile parce que personne n’est heureux d’un concurrent qui vend moins cher que vous et vous force à rogner vos marges, d’où des critiques à la pelle… ;

  • Imposer la technique du retour et réemploi des premiers étages et roder le processus jusqu’à ce que cela devienne littéralement « un coup de chiffon sur le pare-brise et le plein » avant de repartir. Pour cela, SpaceX a l’avantage de pouvoir à volonté analyser, déconstruire, décortiquer les étages qu’elle a commencé à récupérer pour en étudier le moindre début du commencement d’une micro-défaillance. SpaceX peut ainsi progresser vers une fiabilité parfaite ;

  • Mettre au point le moteur Raptor (c’est 10 fois le Merlin de la Falcon 9). Pour cela SpaceX a un financement de l’US Air Force jusqu’en 2018. L’argent est donc là, la technique suivra-t-elle ?


Avec les trois points précédents, SpaceX fera voler son booster géant (performance : amener 2,500 tonnes à 2.5 km/s au moment du largage avant retour vers son pad de lancement et atterrissage avec une précision métrique) en lui appliquant les acquis des Falcon 9 et H et surtout en prouvera le réemploi pour réduire le cout marginal des lancements à –presque – le simple cout du carburant. Ici, pas de révolution technique, seulement l’extrapolation de ce que SpaceX fait (ou fera dans une paire d’années) tous les jours avec ses lanceurs de la gamme Falcon.
Puis établir les plans du ITS (Interplanetary Transport System), des plans crédibles parce que c’est SpaceX qui les trace (c’est-à-dire le constructeur des Falcon, du booster et du Dragon 2).

Et SpaceX n’a peut-être pas besoin d’aller au-delà de ça : montrer que l’on peut satelliser des masses dans la gamme des cinq cent tonnes pour – quasiment – le prix du carburant, de la même manière qu’une fois que vous vous êtes payé le Boeing 777, aller à Shanghai que coute plus que – quasiment – le prix du carburant, et montrer les plans (crédibles) du ITS.

Ensuite, c’est de la politique entre SpaceX, l’état US (ou plus exactement la classe politique) et l’opinion publique.
SpaceX peut mettre sur la table [campagne de presse et relais politique, voire même susciter et porter vers la Maison Blanche un(e) politicien(ne) avec ce truc-là dans son programme] un projet pour la nation US toute entière : coloniser Mars. Faire sortir les USA hors de la Terre et les projeter vers une « nouvelle frontière » à la fois incroyablement ambitieuse mais désormais à portée de main.

Pas y envoyer une fois un type planter un drapeau et en rapporter deux cent kilos de caillasses, mais coloniser, établir des colons par milliers, autonomes le plus possible, en adaptant ou développant les outils pour tirer de Mars tout ce qu’ils ont besoin (du carburant pour fusées à partir du CO2 et de l’eau, des minerais comme du cuivre ou de l’aluminium, de l’énergie solaire ou éolienne ; de la nourriture…). Les problèmes à surmonter sont énormes et multiples (voir ci-dessus) ? The more the better ! Tant mieux : chaque difficulté levée et surmontée accroitra l’avance scientifique et techniques des USA sur le reste du monde. Et que feront les autres nations quand il y aura disons trois mille colons américains installés sur Mars, commençant en en exploiter les ressources et à y faire naitre leurs premiers enfants ? Une plainte à l’ONU ? Et quinze ans plus tard, ils seront cent mille…

Ce projet, c’est faire échapper les USA au déclin de leur puissance face aux géants qui montent autour du Pacifique (Chine et Inde, des monstres ayant des milliards d’habitants alors que les USA c’est trois cent soixante millions), c’est trouver une ouverture, redonner un but national, canaliser les espérances et le dynamisme de tout un peuple pour redevenir ou continuer d’être la nation qui « fait la course en tête », s’échapper vers le haut, là où personne ne pourra les rejoindre, et prendre une irrésistible avance : coloniser Mars pour les USA !

Ce sont les USA qui payeront et pas SpaceX, mais SpaceX sera alors inévitablement au centre de tout. Notre ami Elon devra certes accepter d’évoluer encore et de passer l’état de vulgaire milliardaire à celui de… De… Plus grand américain depuis George Washington... ? Ou même de plus grand américain ever ?

Ce sont les USA qui payeront et ils peuvent le faire. Le budget actuel des USA est de l’ordre de 3.700 milliards d’USD annuels. Un prélèvement de 3% pendant 30 années (2025-2055) représente 3,000 milliards. C’est possible et bien moins cher qu’une guerre… (Rappel : la Guerre d’Irak, ce furent 1,700 milliards d’USD pour les USA sur une douzaine d’années). A 50 millions d’USD le tir du booster (et même à 100 millions mais ce sera peut-être seulement à 10 millions, car au rythme de 2 par jour, les prix vont s’effondrer) et 5 milliards l’unité le ITS (encore que pour une flotte de 200 machines, Boeing vous fera un bien meilleur prix que cela !) et un voyage aller en 6 mois (et même en 4 mois seulement au prix de 500m/s de DeltaV supplémentaire, chose possible si on a des tonnes en LEO pour pas trop cher), on peut mettre en place trois arrivées hebdomadaires de MCT sur Mars pour 1,000 milliards d’investissement et 70 milliards annuels (au niveau de 100 millions le tir du booster et si on escompte 4 lancement de booster par mission ITS pour ravitaillement en carburant des vaisseaux en orbite terrestre ou/et martienne).

C’est en fait seulement mon rêve bien perso et je ne prétends pas qu’Elon Musk m’ait fait des confidences… Mais il ne me semble pas si cinglé que cela. Il y a certes trois conditions techniques « dures » à remplir (Etablir et maintenir SpaceX en vie une dizaine d’années comme acteur majeur du spatial / Etablir le réemploi à bas coût des premiers étages des lanceurs / Mettre au point le Raptor). Si elles le sont, et aucune ne me semblent impossible ou même seulement très improbable (encore que la deuxième ne soit pas véritablement triviale…), alors SpaceX pourra mettre sur la table devant l’opinion publique US un truc « énorme ». Et crédible. To Make America Great Again ! Et qui sait alors si… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11769
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Ven 13 Jan 2017 - 18:53

Pour la première fois, on a une idée des comptes de SpaceX. En gros: c'est pas rentable pour l'instant, et ils ont même perdu beaucoup d'argent en 2015.

http://www.wsj.com/articles/exclusive-peek-at-spacex-data-shows-loss-in-2015-heavy-expectations-for-nascent-internet-service-1484316455?mod=e2tw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Atlantis


avatar

Masculin Nombre de messages : 868
Age : 48
Localisation : Ourém-Portugal
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Sam 14 Jan 2017 - 9:43

L'article du WSJ est payant, donc pas facile à voir ce qu'il dit. Néanmoins, pour les plus curieux, voici les tableaux qui illustrent cet article très intéressant:http://imgur.com/a/q6Hwu.

Il semble qu'ils étaient marginalement rentables jusqu'à l'explosion du vol CRS-7, et ce malgré un rythme de lancement bien en-dessous du prévu.
S'ils arrivent à augmenter ce rythme (sans accidents bien-sur) ces profits ne peuvent qu'augmentés. Il faut aussi voir que nombre des premiers vols commerciaux de la Falcon-9 étaient facturés au niveau de ceux d'une Falcon-1 à cause des contrats passés pour des lancements sur cette Falcon- 1 qui n’eurent jamais lieux.

Clairement aussi, ces documents montrent que SpaceX compte beaucoup sur leur constellation Internet pour augmenter exponentiellement ses revenues et bénéfices (pour financer ses ambitions martiennes et...donner quelques dividendes à ses investisseurs!).

Enfin, sur redditspaceX, l'auteur de l'article, a bien entendu refuser de donner ses sources pour ces documents internes à l'entreprise (comme c'est bien normal), mais il a aussi rajouté que, d'après ce qu'il a apprit, même avec ses deux échecs, SpaceX avaient plus de 1,3 milliards de dollars de réserve à la fin de 2015 et plus de 1 milliards en cette fin de 2016.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David L.
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

avatar

Masculin Nombre de messages : 5616
Age : 43
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Sam 14 Jan 2017 - 11:40

Space Opera a écrit:
Pour la première fois, on a une idée des comptes de SpaceX. En gros: c'est pas rentable pour l'instant, et ils ont même perdu beaucoup d'argent en 2015.

http://www.wsj.com/articles/exclusive-peek-at-spacex-data-shows-loss-in-2015-heavy-expectations-for-nascent-internet-service-1484316455?mod=e2tw

Atlantis a écrit:
L'article du WSJ est payant [...]

Pour accéder à l'article, tapez son nom "Exclusive Peek at SpaceX Data Shows Loss in 2015, Heavy Expectations for Nascent Internet Service" sur google, puis cliquez sur le premier lien fourni par le moteur de recherche. Cela peut paraître surprenant, mais ça contourne le péage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11769
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Sam 14 Jan 2017 - 12:45

Atlantis a écrit:
Clairement aussi, ces documents montrent que SpaceX compte beaucoup sur leur constellation Internet pour augmenter exponentiellement ses revenues et bénéfices (pour financer ses ambitions martiennes et...donner quelques dividendes à ses investisseurs!).
C'est en gros la conclusion. Sans cette constellation qui s'avèrerait rentable, même l'argent de Musk et de Google risquent de ne pas suffire pour maintenant l'entreprise à flot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
peronik




Masculin Nombre de messages : 421
Age : 46
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Lun 16 Jan 2017 - 17:12

sur le fil lancements prévu en 2017 je notais l'optimisme béa de SpaceX qui annonçait 29 tirs

et la que voie-je dans les tableaux des document financiers presenter SapceX prévoyais
                                    52 tirs pour 2019 affraid    soit 1 par semaine ! ! ! ! 
 
mode [peace and love]  ON 

C'est de la bonne que tu fume, mon frère !
Allez Elon, fait la nous passé ........
mode [peace and love] mode OFF

 je sait que pour les financier il faut toujours dire que on vas en faire plus et mieux ; mais si c'est pour ce planter après  ........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gergovi


avatar

Masculin Nombre de messages : 4680
Age : 60
Localisation : ISERE
Date d'inscription : 29/03/2014

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Lun 16 Jan 2017 - 17:40

Oui je suis dubitatif aussi malgré ce RTF ...

déjà j'aimerais voir si ils vont réellement utiliser les nouveaux COPV d'ici 2 ou 3 vols comme rapporté dans le fil Amos-6 par Space Opera (3 ou 4 selon les sources disait-il ; après Iridium NEXT ça fait plus que 2 ou 3 ... ça va être vite vu si c'est ça ou pas )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Station-Spatiale-Internationale-ISS-la-
phenix


avatar

Masculin Nombre de messages : 366
Age : 23
Localisation : bordeaux, mais toujours ardechois
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Lun 16 Jan 2017 - 17:53

52 !!!!!!!!
Mais il y a assez de satellite pour ça ????
Même s’ils tirent tous les géostationnaires, et qu’ils multiplient les dragons et dragoncrews, ce chiffre est-il atteignable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gergovi


avatar

Masculin Nombre de messages : 4680
Age : 60
Localisation : ISERE
Date d'inscription : 29/03/2014

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Lun 16 Jan 2017 - 17:57

phenix a écrit:
52 !!!!!!!!
Mais il y a assez de satellite pour ça ????
Même s’ils tirent tous les géostationnaires, et qu’ils multiplient les dragons et dragoncrews, ce chiffre est-il atteignable ?
ah, moi je restais sur 29 annoncés ! déjà ça me paraît beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Station-Spatiale-Internationale-ISS-la-
MrFrame




Masculin Nombre de messages : 212
Age : 43
Localisation : Mulhouse
Date d'inscription : 11/10/2011

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Lun 16 Jan 2017 - 18:25

Je pense que ce chiffre de 52 prend en compte le projet de constellation satellitaire de SpaceX. Les satellites seront fabriqués à la chaine et donc disponible très rapidement.
De plus, en 2019, SpaceX est sensé avoir 3 pas de tir sur la cote Est (LC40, SLC39 et Boca Chica) et Vandenberg.

Il est peu probable que ce "pari" de 52 tirs en 2019 soit tenu ... mais techniquement, c'est pas impossible à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikolai39
Admin
Admin

avatar

Masculin Nombre de messages : 8108
Age : 31
Localisation : Gien (45)
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Lun 16 Jan 2017 - 19:37

Le record de Soyouz, toutes versions confondues, a été établi en 1980 avec 63 lancements. C'est année là, ce sont donc pas moins de 315 moteurs RD-107/108 qui ont été mis à feu !



Comme quoi quand on veut, on peut. A l'époque il y avait énormément de lancements de satellites à courte durée de vie. C'est le besoin qui dimensionne l'outil industriel. Si SpaceX arrive à trouver 52 clients par an, ils feront 52 lancements, surtout avec des premiers étages réutilisables.

Reste à trouver 52 clients.........

_________________
Kosmonavtika.com - Le site de l'Espace russe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kosmonavtika.com
Gergovi


avatar

Masculin Nombre de messages : 4680
Age : 60
Localisation : ISERE
Date d'inscription : 29/03/2014

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Lun 16 Jan 2017 - 19:41

Sacrée année !

Sacré record ; après il faut peut-être plusieurs pads disponibles .... pour SX c'est un peu limité pour 2017 (du moins pour les premiers mois)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Station-Spatiale-Internationale-ISS-la-
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14307
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Lun 16 Jan 2017 - 19:46

Gergovi a écrit:

déjà j'aimerais voir si ils vont réellement utiliser les nouveaux COPV d'ici 2 ou 3 vols comme rapporté dans le fil Amos-6 par Space Opera (3 ou 4 selon les sources disait-il ; après Iridium NEXT ça fait plus que 2 ou 3 ... ça va être vite vu si c'est ça ou pas )

Si ces 2 ou 3 vols avec les anciens modèles de COPV, peuvent se faire avec de l'hélium "pas très froid" (comme cela a été le cas avec le lancement des Iridium-next) les risques sont assez mesurés.

Mais s'il y a besoin des capacités maximales du lanceur, ce qui parait être le cas pour le prochain lancement d'Echostar 23 (5500 kg à placer en GTO) .... on verra comment ils gèrent cela.
Oseront-ils l'utilisation de l'hélium très froid (comme lors du test pour Amos-6) afin de maximiser la quantité d'ergols pour assurer la mission et la récupération ? A voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11769
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: [SpaceX] Avenir, perspectives et opinions   Lun 16 Jan 2017 - 20:11

nikolai39 a écrit:
Reste à trouver 52 clients.........
Comme dit précédemment, 2019 devrait l'arrivée des premiers satellites de la constellation de SpaceX (je laisse à chacun son opinion sur l'optimisme des dates). Mais il y en a 4000 à lancer, avec plus de 200 vols. Donc ils auraient de quoi s'auto-nourrir quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
 
[SpaceX] Avenir, perspectives et opinions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: SpaceX-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit