PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 ISS: le mystère du ver à 2 têtes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mustard
Admin
Admin

avatar

Masculin Nombre de messages : 24584
Age : 48
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: ISS: le mystère du ver à 2 têtes   Mer 14 Juin 2017 - 17:35

Source: https://www.sciencesetavenir.fr/espace/exploration/dans-l-iss-le-mystere-du-ver-a-deux-tetes_113822

Ou

Science & avenir a écrit:

Des vers planaires Dugesia japonica ont séjourné 5 semaines dans l'ISS. L'un des deux est revenu... avec deux têtes.

Planer réussit-il aux planaires ? Quand le vol a lieu dans la Station spatiale internationale (ISS), les conséquences peuvent être surprenantes. Un des vers est revenu du voyage... doté de deux têtes ! Les vers plats en question - Dugesia japonica de leur petit nom savant - avaient séjourné plusieurs semaines dans le labo spatial qui gravite à 400 km au-dessus de nos têtes. Pas en tant que passagers clandestins : ils avaient gagné leur titre de transport comme sujets d'expérimentation. Car les scientifiques voulaient observer leur comportement dans l'environnement très particulier de l'ISS. L'absence de gravité pouvait-il influer sur leurs surprenantes capacités physiques ? Et le champ magnétique, si loin du plancher des vaches, aurait-il un effet sur le métabolisme des vers ?

Il faut dire que les planaires sont dotés d'un étonnant pouvoir de régénération. Ainsi, si un bout du ver est séparé du reste de l'animal, alors chaque partie va se reconstituer pour former un ver dans son intégralité. Autrement dit, à partir d'un planaire coupé en deux, vous obtenez deux planaires entiers ! Cette capacité à se reconstruire intéresse les chercheurs qui aimerait, un jour futur, pouvoir en doter l'être humain... Ce mini-ver est aussi un modèle intéressant pour les scientifiques parce que son génome est plus proche de celui des vertébrés que ne l'est celui de la fameuse mouche drosophile ou le nématode Caenorhabditis elegans, autres modèles de laboratoires.

De retour de l'espace, le comportement des vers était altéré

Avant d'embarquer pour l'ISS, les planaires avaient été placés dans des tubes scellés, remplis à moitié d'eau, à moitié d'air. Certains étaient entiers, d'autres amputés. Un groupe de contrôle avait été conservé sur Terre, dans le labo de Michael Levin (Université Tufts, près de Boston, dans le Massachusetts). Si les planaires n'ont fait l'objet d'aucune manipulation dans l'espace, l'équipe de scientifiques a eu la surprise, une fois les animaux revenus sur Terre, de constater que l'un d'entre eux s'était régénéré sous la forme de ver... à deux têtes. "Un animal sur 15", écrivent les chercheurs dans leur étude publiée dans la revue Regeneration. Et c'est énorme, au vu de l'expérience des chercheurs. "En 5 ans, nous estimons avoir vu passer 15.000 vers : aucun n'a évolué en un organisme à deux têtes", écrivent-ils dans leur étude.

Les bizarreries ne s'arrêtent pas là. Coupé en deux, un ver à deux têtes a donné deux vers à deux têtes. "Cela montre que le plan de reconstruction corporel qui est apparu chez cet animal est stable et persistant sur au moins deux coupages successifs", écrivent les chercheurs. Si le séjour spatial a eu des effets durables dans le métabolisme du ver, il s'est aussi traduit par une modification de son comportement. Leur goût pour la lumière, par exemple. Ainsi, des vers avaient été placé dans une boîte de Petri dont une partie était plongée dans la pénombre et l'autre éclairée par des LED.

Si des spécimens de D. japonica n'ayant jamais quitté la Terre ont passé 95,5% de leur temps dans le noir, les vers de l'espace n'ont choisi de demeurer à l'ombre que durant 70,5% de la période d'expérimentation. Alors certes, les chercheurs ne peuvent pas encore expliquer de telles modifications chez les planaires. Mais ils demeurent enthousiastes et mettent en avant que "ce sont les premiers résultats exploitant les capacités de régénération de l'animal", "une opportunité sur laquelle nous allons construire pour mener de nouvelles expériences sur de futurs voyages dans l'ISS". C'est ce qu'on appelle voir le verre à moitié plein.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
 
ISS: le mystère du ver à 2 têtes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: ISS-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit