PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Politique spatiale européenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Lunarjojo
Donateur
Donateur



Nombre de messages : 2523
Date d'inscription : 03/01/2008

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptySam 26 Jan 2019 - 20:59

shinyblade a écrit:
Qu'est ce qu'il te faut de plus ?

Simplement les bilans comptables de chaque société. Et SpaceX se garde bien de publier le sien. C'est à cette seule condition que vous pouvez dire que A est mieux que B. Ce que vous dites, ce n'est pas de l'information, c'est simplement une posture politique (ou démagogique, au choix). A est supérieur à B parce que je le veux. B est foutu parce que ainsi soit-il.... On peut continuer longtemps comme ça. Aussi je m'arrête, puisque les échanges ne répondent pas aux mêmes critères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shinyblade
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS



Masculin Nombre de messages : 517
Age : 26
Localisation : Genève
Date d'inscription : 17/06/2016

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptySam 26 Jan 2019 - 21:03

Lunarjojo a écrit:
shinyblade a écrit:
Qu'est ce qu'il te faut de plus ?

Simplement les bilans comptables de chaque société. Et SpaceX se garde bien de publier le sien. C'est à cette seule condition que vous pouvez dire que A est mieux que B. Ce que vous dites, ce n'est pas de l'information, c'est simplement une posture politique (ou démagogique, au choix). A est supérieur à B parce que je le veux. B est foutu parce que ainsi soit-il.... On peut continuer longtemps comme ça. Aussi je m'arrête, puisque les échanges ne répondent pas aux mêmes critères.
Et bien en effet il vaudrait mieux comme ça on évite de faire dériver le sujet pareil pour ta leçon de politique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shinyblade
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS



Masculin Nombre de messages : 517
Age : 26
Localisation : Genève
Date d'inscription : 17/06/2016

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptySam 26 Jan 2019 - 21:13

phenix a écrit:
shinyblade a écrit:
https://www.aerospatium.info/besoin-de-fierte/

Voici un éditorial d'Aérospatium qui a le mérite de résumer parfaitement le véritable problème du secteur spatial européen. Le secteur spatial européen manque de reconnaissance à la hauteur de son poids économique au sein de notre vieux continent. Stephan barenski va même jusqu'à s'interroger sur la dernière fois qu'on a pu voir un astronaute européen dans un film sur grand écran. Ce sont toujours les américains, les russes ou les chinois. Je suis parfaitement d'accord avec ce triste état de fait et je reconnais -tout comme lui- qu'il est très important de faire rêver le publique. A l'heure ou le programme Ariane 6 menace de s'effondrer sur lui-même faute de commande, l'Europe spatial, à défaut d'avoir des milliardaires capitaines d'industries, à besoin d'une hausse de son budget et des ses ambitions. Du coup convaincre le contribuable européen de mettre la main à la poche devient de plus en plus vital et stratégique pour l'avenir de ce secteur et de la place de l'Europe dans le monde au XXIème siècle.

Le vrai problème c'est qu'on arrive pas à rendre "cool" le spatial. "Cool" c'est le mot. Et là ça coince avec Stephan car lui souhaite qu'en gros on continue toujours de promouvoir le spatial tel qu'on l'a toujours fait, à savoir de manière très ennuyante pour le grand publique. Stephan veut "des efforts dans l’éducation et surtout dans la presse, qui doit jouer son rôle de source d’information de qualité, et non de caisse de résonance des fantasmes américains". Et bien là c'est foutue d'avance, plutôt que de s'inspirer de ce qui fait la force de Spacex, à savoir justement sa communication, ses rêves débridés, sa manière de raconter la vie de l'entreprise et de permettre à des millions de followers (dont nous faisons tous partis) de suivre cette épopée comme un feuilleton télévisé. Stephan lui ne veut pas de ça, il ne veut pas entendre parler de fantasme et pense naïvement qu'on va convaincre les européens de mettre plus d'argent dans le spatial simplement en faisant des documentaires, des talk-show avec Thomas Pesquet ou autre intervention de Jean-Yves Le Gall à la radio. Tous ces gens là s'adresse à un publique déjà conquis. Il n'y a que les initiés qui vont cliquer sur les articles spatiaux ennuyants qui ne traites que de science sans laisser la moindre place au rêve et au fantasme.

Si Elon Musk a pu relancer le phénomène spatial aujourd'hui avec 26 millions de followers sur Twitter et beaucoup plus qui ne sont pas inscrit sur Twitter, c'est pas parce que Spacex s'appelle SET (acronyme de Space Exploration Technologies le vrai nom de Spacex) mais bien "Spacex" un nom qui sonne "cool" facile à retenir plutôt qu'un acronyme dégueulasse ou autre nom plutôt "fade". Également si Spacex à su susciter de l’intérêt au delà du cercle restreint des initiés c'est parce qu'elle a pas eu peur de faire des annonces "tonitruantes". En promettant Mars en 2025 dès 2010 avec le lancement de la falcon 9 Elon Musk a donner une raison à des milliers d'ignorants du spatial de continuer à s’intéresser aux évolutions de sa fusée qui en soi n'amènera jamais personne sur MArs. Mais peut importe c'est l'aventure Spacex qui fascine et qui permet de relier les exploits de Spacex dans un récit qui lui rivalise, en terme de divertissement, avec un blockbuster hollywoodien. Le feuilleton Spacex voila ce qu'il faudrait reproduire en Europe. Je note également qu'on s'identifie  bien plus facilement avec Elon Musk, pourtant multi-milliardaire qu'avec n'importe quelle crane chauve de l'Europe Spatial. Elon Musk est photogénique, il te répond sur Twitter, et puis t'as envie de boire une bière avec lui puisqu'il vient pas te saouler à t'expliquer pourquoi les choses sont impossibles lui il ne parle que du possible pas de l'impossible.

Rendre cool le spatial voila le vrai chantier et pour cela je ne suis pas  d'accord avec M. Barenski, non on ne rendra pas le spatial plus cool sans changer la méthode. Il faut que les dirigeants du secteur comprenne que rendre quelque chose cool signifie recruter des stars et des personnalités capable de faire des vues et d’intéresser une audience extérieure au secteur. Et pour recruter ces personnalités qui ne courent pas les rues encore faut-il que le spatial donne de la matière à ces influenceurs au travers de véritable exploits spatiaux qui n'ont pas forcément une forte valeur scientifique mais une très forte valeur télégénique.

N'oublions pas que le budget de l'ESA c'est 5 Milliards, combien pèse le secteur du divertissement qui pourtant ne produit que du vent ? des centaines de milliards au bas mots. L'argent il faut aller le chercher là ou il se trouve. Les gens sont près à payer sans compter pour rêver alors pourquoi s'obstiner dans un élan de pudeur excessif à intensifier plus qu'il ne le faut les efforts dans la presse et l'éducation déjà largement suffisant. C'est "ringard" et ça ne fera pas venir plus de monde. Qu'ils aillent parler avec des stars à la mode et qu'ils en dénichent quelques unes pour faire des clips musicaux, des présentations branchés lors des lancements. Qu'on recrute des comiques, des youtubers, des influenceurs instagram, des community managers pour alimentés les comptes sur les réseaux sociaux de manières réellement intéressante, surprenante, par divers moyens dont ils ont le secret et le talent. Et surtout qu'on arrête de viser le but scientifique à tout prix quand on élabore les missions spatiales. La science ça rapporte pas d'argent en revanche l'intérêt du publique lui ça rapporte des impôts. Intérêt du publique et science peuvent aller de paire ... et parfois ne tout simplement pas être compatible dans ce cas il ne faut pas hésiter à payer des missions uniquement à but télégénique car ce sont ces missions qui rapportent des impôts.

Si on ne fait pas ça, il n'y a pas miracle je sais très bien ce qui m'a rendu accro à Spacex, une vidéo de leur grasshopper et la possibilité de pouvoir rêver en regardant se déroulé le feuilleton Spacex pour aller sur Mars. Et c'est grâce à cette communauté que Spacex est parvenu à s'attirer les investisseurs, les contrats. La vie est tellement plus simple quand t'a une caisse de résonnance de plusieurs dizaines de millions de followers.

A l'heure ou nous avons cruellement besoin d'argent pour élever nos ambitions, il va bien falloir accepter faire tomber la cravatte et se décoincé un pour le bien du spatial et de la place de l'Europe dans le monde.

Shinyblade president!!!!! love esa
Je souscrit a la majorité de ton message, il y a juste le coté tweet de musk qui même s'il faut s'en inspiré, vas trop loin a mon gout. il y a trop d'impression technique, de promesse non tenu (surtout sur les delais) et de projet abandonner(red dragon, tour de la lune en dragon/falcon heavy, mini BFS sur falcon9)  deux tweet plus tard , mais bon c'est pas le débat ici. 
l’Europe doit vraiment se renforcer niveau com, un sondage récent indique d'un majorité d’européen trouve le spatial utile et enthousiasment. Mais j'ai toujours entendu parlé de rêve europeen, d’abord un rêve  de paix pour mes grand parent , puis un rêve d’échange et d'union avec une monnaie commune et la disparition des frontière pour mes parents. Maintenant, nous on a quoi comme rêve? on rêve d'avoir plus de pouvoir que les allemands, on rêve de pas se faire bouffer par les italiens, de pas arrosé de subvention les hongroies, de ne pas se faire volé non emploi par les polonais , ne pas voir l'argent partir  en irlande. Bref le gâteau est purement monétaire et il a une taille fixe donc personne ne veut voir sa part se réduire. Avec une programme spatial si possible habité et ambitieux, déjà sa aurait l'avantage de donner un exemple visuel et passionnant d'ou passe les impots, de voir l'argent revenir grace a la création d'emploi direct et indirect et surtout de donné un objectif commun. 

Mais pour ça il faudrait changé les mentalité a haut niveau. Avec le projet vesta (voir ma signature) j'ai certain contact avec des chercheurs , la plupart du temps les échanges sont très intéressante, plein d'info, mais se fini par "le spatial habité n'a aucun intérêt". Sachant que c'est eux qui décide comment est alloué le budget spatial, ça n'inspire pas l'optimisme.  Se sont des chercheurs donc bien évidement que pour eu , une mesure faite par un robot ou un astonaute on la même valeur scientifique mais pas financière. Mais le publique ne comprend pas ça, ils ne comprenne pas pourquoi on continu d'envoyer des mission vers mars alors qu'on devrait déjà tout en savoir mur(ça fait des siècles qu'on étudie la terre et c'est pas fini). Même si les scientifiques on parfaitement raison (on fait plus avec une mission robotique) les gens sont bien plus passionné de voir un humain auquel ils peuvent s'identifier même si c'est en orbite basse, plus que par le fait qu'on pose une machine a lavé sur une comète. 

Pour facilité l'identification , il faut cassé l'image d'un spatial riche et refermé sur lui même. Aujoud'hui le spatial a l'air d’être composé d'une élite (vu le niveau de technicité c'est norme) dans lequel il est impossible de rentré qui vient tous de grand ecole. certes  le plus simple pour avoir plus de diversité serait de rendre l’éducation plus équitable, mais aussi que le spatial s'ouvre a d'autre spécialité et se noie plus dans les autres domaine (tout en gardant sont au niveau technique). Quand je discute au système de financement d'une mission spatial , je parle parfois de se que j'ai pensé pour vesta et que j'appele parfois "faire le tapie". Il faut impliqué les entreprise grand publique dans le projet au lieux de resté coincé dans les TAS, arianegroup et aussi un peu spaceX. Chaque entreprise fournirait un element de la mission grace a une division spatial (quite a racheter ou masqué une division d'une entreprise spatial) avec une partenariat technique de l'esa et des entreprise spécialisé. 
rover : renault
L’aménagement intérieur des habitats: ikea
bouffe : findus
combinaison: une marque de vêtement
module ISRU: total ou une marque automobile s'intérésant a l’hydrogène
panneaux solaire: une marque europeen qui fabrique des panneaux pour maison (si ça existe)
cordes: decatlon
sélection des astronautes : NRJ12  megalol non plus sérieusement, faire suivre les équipes par des chaines télé pourrait rapporté
hublot:saint gobin
antenne de communication: alcatel
ustensile de cuisine: tefal
....je vous laisse partage vos idées

l'avantage c'est que sa permettrait a c'est grande entreprise de faire de la pub en vendant des astopoile, des cosmoshoes, des spacecakes (non ça non)en disant que c'est que leur produit réutilise les technologie spatial.  Premièrement sa permettrait a l'ESA de négocier des éléments moins cher grâce a l'image que ça offre a la marque. deuxièmement sa ferait une pub gratuite (pour l'esa) pour le programme. troisièmement sa donnerait a chaque européen l'impression de s'impliqué dans le programme spatial en achetant des produit associer. quatrièmement chaque employer de ces entreprises pourrais postulé en interne a la division spatial et donc diverifier les profile des personne impliqué.

C'est une très bonne idée de procédé comme ça. C'est un peu comme ça qu'on a construit le porte-avion Charles de Gaulle en mettant une immense partie des entreprises françaises à contributions. Ca créer de la fierté national et assure un large soutient au sein de la population. Pour le spatial en effet ça pourrait être un coup gagnant, surtout qu'un programme spatial est quand même plus valorisant pour l'image des entreprises que la participation à la construction d'une arme de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Augure


L'Augure

Masculin Nombre de messages : 348
Age : 18
Localisation : Seine et marne
Date d'inscription : 16/11/2018

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptySam 26 Jan 2019 - 21:57

phenix a écrit:
Shinyblade president!!!!! love esa
Je souscrit a la majorité de ton message, il y a juste le coté tweet de musk qui même s'il faut s'en inspiré, vas trop loin a mon gout. il y a trop d'impression technique, de promesse non tenu (surtout sur les delais) et de projet abandonner(red dragon, tour de la lune en dragon/falcon heavy, mini BFS sur falcon9)  deux tweet plus tard , mais bon c'est pas le débat ici. 
l’Europe doit vraiment se renforcer niveau com, un sondage récent indique d'un majorité d’européen trouve le spatial utile et enthousiasment. Mais j'ai toujours entendu parlé de rêve europeen, d’abord un rêve  de paix pour mes grand parent , puis un rêve d’échange et d'union avec une monnaie commune et la disparition des frontière pour mes parents. Maintenant, nous on a quoi comme rêve? on rêve d'avoir plus de pouvoir que les allemands, on rêve de pas se faire bouffer par les italiens, de pas arrosé de subvention les hongroies, de ne pas se faire volé non emploi par les polonais , ne pas voir l'argent partir  en irlande. Bref le gâteau est purement monétaire et il a une taille fixe donc personne ne veut voir sa part se réduire. Avec une programme spatial si possible habité et ambitieux, déjà sa aurait l'avantage de donner un exemple visuel et passionnant d'ou passe les impots, de voir l'argent revenir grace a la création d'emploi direct et indirect et surtout de donné un objectif commun. 
Faire de la com sur l'esa ne va rien changer si on a pas des faits pour l'esa et arianespace rien de nouveau donc pas de com c'est normal, pas d'innovation pas de com, c'est aussi simple que cela ariane 5 vole c'est tout est rien de plus.

Je tient a le marteler de maintes fois en parallèle de la com spacex présente des FAITS des innovations, du réutilisable, des lanceurs surpuissants et bientôt le vol habité.

DONC si l'esa ou arianespace ne font pas de com c'est parce que il ne font rien de nouveau.
 
phenix a écrit:
j'ai certain contact avec des chercheurs , la plupart du temps les échanges sont très intéressante, plein d'info, mais se fini par "le spatial habité n'a aucun intérêt". Sachant que c'est eux qui décide comment est alloué le budget spatial, ça n'inspire pas l'optimisme.  Se sont des chercheurs donc bien évidement que pour eu , une mesure faite par un robot ou un astonaute on la même valeur scientifique mais pas financière. Mais le publique ne comprend pas ça, ils ne comprenne pas pourquoi on continu d'envoyer des mission vers mars alors qu'on devrait déjà tout en savoir mur(ça fait des siècles qu'on étudie la terre et c'est pas fini). Même si les scientifiques on parfaitement raison (on fait plus avec une mission robotique) les gens sont bien plus passionné de voir un humain auquel ils peuvent s'identifier même si c'est en orbite basse, plus que par le fait qu'on pose une machine a lavé sur une comète. 
Suspect mur surprise j'avoue ressentir une certaine antipathie  voire une certaine animosité pour ces gens c'est a cause d'eux que l'europe ne va nulle part on reste à la botte des russes et des US je voudrais bien les rencontrer et leur dire franchement et sans retenue ce que je pense a propos du "vol habité qui sert" à rien!!!!!!!!!!!
Bordel l'europe est bien partie pour rester en dernière position ou au pire disparaître en terme de capacités et de vol spatial!!!!!
A tu les contacts de ces scientifiques ? j'aimerais "discuter avec eux"
J'ENRAGE "LE VOL HABITE NE SERT A RIEN" MAIS QUELLE HERESIE !!!!!!!


Le vol habité sert à explorer à repousser les limites du genre humain prépare la colonisation et l'expansion permet d'en s'avoir plus sur le corps humain sur la médecine sur les voyages longues durée mais quel bande de ******!!!!!!!
Maaaaaaais non restons sur terre et attendons TRANQUILLEMENT que Donald Trump et Kim jong Hun s'entretuent dans une guerre nucléaire emportant l'humanité avec eux. 

phenix a écrit:
Pour facilité l'identification , il faut cassé l'image d'un spatial riche et refermé sur lui même. Aujoud'hui le spatial a l'air d’être composé d'une élite (vu le niveau de technicité c'est norme) dans lequel il est impossible de rentré qui vient tous de grand ecole. certes  le plus simple pour avoir plus de diversité serait de rendre l’éducation plus équitable, mais aussi que le spatial s'ouvre a d'autre spécialité et se noie plus dans les autres domaine (tout en gardant sont au niveau technique). Quand je discute au système de financement d'une mission spatial , je parle parfois de se que j'ai pensé pour vesta et que j'appele parfois "faire le tapie". Il faut impliqué les entreprise grand publique dans le projet au lieux de resté coincé dans les TAS, arianegroup et aussi un peu spaceX. Chaque entreprise fournirait un element de la mission grace a une division spatial (quite a racheter ou masqué une division d'une entreprise spatial) avec une partenariat technique de l'esa et des entreprise spécialisé. 
rover : renault
L’aménagement intérieur des habitats: ikea
bouffe : findus
combinaison: une marque de vêtement
module ISRU: total ou une marque automobile s'intérésant a l’hydrogène
panneaux solaire: une marque europeen qui fabrique des panneaux pour maison (si ça existe)
cordes: decatlon
sélection des astronautes : NRJ12  megalol non plus sérieusement, faire suivre les équipes par des chaines télé pourrait rapporté
hublot:saint gobin
antenne de communication: alcatel
ustensile de cuisine: tefal
....je vous laisse partage vos idées

l'avantage c'est que sa permettrait a c'est grande entreprise de faire de la pub en vendant des astopoile, des cosmoshoes, des spacecakes (non ça non)en disant que c'est que leur produit réutilise les technologie spatial.  Premièrement sa permettrait a l'ESA de négocier des éléments moins cher grâce a l'image que ça offre a la marque. deuxièmement sa ferait une pub gratuite (pour l'esa) pour le programme. troisièmement sa donnerait a chaque européen l'impression de s'impliqué dans le programme spatial en achetant des produit associer. quatrièmement chaque employer de ces entreprises pourrais postulé en interne a la division spatial et donc diverifier les profile des personne impliqué.
Décathlon renault alcatel ikéa.......
Difficile voire impossible d'intégrer ces entreprises dans le spatial lorsqu'elles ne sont PAS spécialisées ou adaptées au vol spatial ça n'a pas de sens!
Autant demander à des marques de jouets  de voitures télécommandées de faire des rovers style curiosity ou des marques de drones réaliser la mission dragonfly vers titan.
Ou pire demander à Brita de filtrer l'urine des astronautes megalol

Pour une mission vers mars je suis contre une stratégie type iss ou chaque pays devrait mettre sa brique au projet.
On laisse 3 entreprises faire le boulot pas plus,
le contraire augmenterait le coût ou les délais ce qui ne servirait à rien.
Si l'ISS coûte si chère c'est à cause ça.
Idem pour le sls trop d'entreprises=trop cher!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugo13




Masculin Nombre de messages : 49
Age : 19
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 02/10/2018

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptySam 26 Jan 2019 - 22:29

Concernant la communication, il n'y a pas forcement besoin d'innovation. Spacex n'est pas connu depuis qu'elle faire revenir des booster mais bien avant. Et la falcon 9 avant la réutilisation n'avait rien de révolutionnaire. On pourrait cependant utiliser la "nouveauté" de Ariane 6. 

Et effectivement on a un gros problème de communication. Et si on ne transmet pas, les jeunes d'aujourd'hui, quand ils seront grand, n'auront rien à faire du spatial. Comme dit plus haut les compte des réseaux sociaux de nos agences et sociétés sont ridicules.
Pour toucher les jeunes, le CNES ou l'ESA devraient se rapprocher des influenceurs. En France on a la chance d'avoir les plus gros youtubeur passionné par le spatial : Squeezie (1er youtubeur FR), Amixem (qui est allé voir de lui même le lancement de la Falcon Heavy). L'exposition peut être énorme pour pas cher. On a également plusieurs youtubeurs spécialisé qui commencent à grossir : Astronogeek, Stardust, Hugo Lisoir... Malgré tous ces passionnés et leur exposition, ils sont pas approché en dehors de quelques petite visites offerte. Qu'est ce que le CNES attend pour les inviter à un lancement à Kourou avec une visite des installations ? Je suis sûr que plein de gens ne connaissent même pas l’existence du CSG  ! L'armée l'a bien compris avec toutes sa série de vidéo avec TiboInShape.

Concernant l'idée de phenix, ça me parait compliqué. Déjà certaines société citées n'ont aucun lien avec le spatial, et le coup de production de quelque chose qu'elles n'ont pas l'habitude de produire serait énorme. Renault n'a aucune expérience en rover et devrait partir de rien, ce qui coûterait extrêmement cher
Ensuite, cela existe déjà en parti via la sous traitance, Thales, Ariane ou Airbus ne produisent pas tout et passe par de nombreuses autres entreprises. Dans l'hypothèse de vol habité ou de minage lunaire, il est fort probable que Saint Gobain, Alcatel, Areva ou Total se chargent de certaines choses, mais tout en restant dans leur domaine d'activité.
Cependant l'idée peut être intéressante au niveau sponsoring, par exemple pour les habit d'astronautes ou de la nourriture, mais ça rapporterait peu d'argent comparé au budget général.

A propos de l'Europe, je pense que si on veut être ambitieux, tous le monde ne peux pas participer. Dans l'idéal si on voulait envoyer un européens sur la lune, on ferait contribuer l'Allemagne et/ou l'Italie à nos côtés, et on confierait les contrat à Airbus, Thales et Safran, chacun chargé de développer un module dans un pays. D'autant que certains maîtrisent déjà la technologie (Module de service d'Orion, Colombus, IXV). Airbus ferait le module de service en Allemagne, la France le module de commande et l’Italie l’atterrisseur lunaire. 

Mais bon dans tous les cas il faudrait qu'un politique ambitieux apparaissent dans l'un de ces pays pour débloquer les budget, d'autant que dans le climat actuel un projet qui nous rassemble ferait du bien au pays et à l'Europe. A vos pétitions les gars !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phenix
Donateur
Donateur

phenix

Masculin Nombre de messages : 1478
Age : 25
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus
Date d'inscription : 22/02/2015

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptySam 26 Jan 2019 - 23:27

Je n'ai peut être pas était claire dans mon idée. bien évidement il ne s'agit pas simplement d'aller voir leur renault et de lui demandait de faire un rover car elle n'ont pas l’expérience. l'idée est qu'une société vendant des produit au grand public crée une division en recrutant des spécialiste, qu'elle racheté cette division a une société spécialisé ou qu'elle face un joint-venture avec cette société . si c’était une société spécialiste du spatial qui fournissait l’équipement, il le fabriquerait surement au même coût et peut être un peut moins chere, mais c'est société ne communique pas vers le publique (donc ni communication, ni implication du publique dans le programme spatial). mais si le produit est fournie a l'esa sous l'image de la société grand public, elle pourra ensuite faire de la pub en parlant du programme spatial et en disant que c'est produit bénéficie de l’expérience spatial (même si c'est une autre division et qu'il n'ont rien a voir) afin d'impliqué le grand publique. De plus la fourniture de se produit faisant partie d'une strategie de communication , une partie (voir la totalité) de la division sera couvert par le budget marketing de la societe se qui permet a l'esa d'avoir l’équipement pour moins chère qu'avec une société spécialisée. c'est un peut se que fait le groupe volfwagen qui conserve bugatti malgré sont fort déficits car c'est une vitrine technologique pour le reste du groupe (WV, audi, lamborgini, porshe, seat, skoda)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Augure


L'Augure

Masculin Nombre de messages : 348
Age : 18
Localisation : Seine et marne
Date d'inscription : 16/11/2018

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptySam 26 Jan 2019 - 23:33

phenix a écrit:
Je n'ai peut être pas était claire dans mon idée. bien évidement il ne s'agit pas simplement d'aller voir leur renault et de lui demandait de faire un rover car elle n'ont pas l’expérience. l'idée est qu'une société vendant des produit au grand public crée une division en recrutant des spécialiste, qu'elle racheté cette division a une société spécialisé ou qu'elle face un joint-venture avec cette société . si c’était une société spécialiste du spatial qui fournissait l’équipement, il le fabriquerait surement au même coût et peut être un peut moins chere, mais c'est société ne communique pas vers le publique (donc ni communication, ni implication du publique dans le programme spatial). mais si le produit est fournie a l'esa sous l'image de la société grand public, elle pourra ensuite faire de la pub en parlant du programme spatial et en disant que c'est produit bénéficie de l’expérience spatial (même si c'est une autre division et qu'il n'ont rien a voir) afin d'impliqué le grand publique. De plus la fourniture de se produit faisant partie d'une strategie de communication , une partie (voir la totalité) de la division sera couvert par le budget marketing de la societe se qui permet a l'esa d'avoir l’équipement pour moins chère qu'avec une société spécialisée. c'est un peut se que fait le groupe volfwagen qui conserve bugatti malgré sont fort déficits car c'est une vitrine technologique pour le reste du groupe (WV, audi, lamborgini, porshe, seat, skoda)
j'imagine bien la tesla roadster sur la lune en rover (avec pneus adaptés) en plus il y a des batteries rechargeables donc pas de problème de carburant, le pire c'est que Musk en serait capable megalol .
Après la tesla vers mars, une tesla sur la lune !
Prochaine étape un hyperloop sur mars megalol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vadrouille
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS

Vadrouille

Masculin Nombre de messages : 1519
Age : 23
Localisation : France
Date d'inscription : 04/10/2007

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptySam 26 Jan 2019 - 23:37

De manière générale, les pays européens sont passé à côté de toutes les nouvelles technologies depuis les années 80. L'informatique s'est principalement développée aux Etats-Unis et en Asie, le secteur électronique européen s'est logiquement effondré. Dans le CAC40, combien de sociétés créées depuis l'an 2000 ? (hors fusion/changement de noms) réponse : zéro ! Combien de sociétés liées aux nouvelles technologies ? Très peu, quelques sociétés de services informatiques (Atos, Dassault système, Capgemini), mais rien qui s'approche de près ou de loin à un GAFAM. Idem dans le reste de l'Europe.

Y a t-il un secteur économique sur lequel l'Europe a pris le pouvoir sur le reste du monde dans les vingts dernières années ? Non plus, rien de significatif qui me saute au yeux. Le groupe Airbus, malgré sa taille imposante c'est un écran de fumée, en dehors de lui le secteur aéronautique européen est très réduit. (Heureusement en France on à Dassault même si sa santé est fragile...)

Le "New Space", c'est un peu à la fois la réunion et la suite logique de ces deux mondes. Pas étonnant que l'on passe à côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ctyastro


Ctyastro

Masculin Nombre de messages : 775
Age : 65
Localisation : Auch
Date d'inscription : 30/04/2015

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptySam 26 Jan 2019 - 23:43

Vadrouille a écrit:
De manière générale, les pays européens sont passé à côté de toutes les nouvelles technologies depuis les années 80. L'informatique s'est principalement développée aux Etats-Unis et en Asie, le secteur électronique européen s'est logiquement effondré. Dans le CAC40, combien de sociétés créées depuis l'an 2000 ? (hors fusion/changement de noms) réponse : zéro ! Combien de sociétés liées aux nouvelles technologies ? Très peu, quelques sociétés de services informatiques (Atos, Dassault système, Capgemini), mais rien qui s'approche de près ou de loin à un GAFAM. Idem dans le reste de l'Europe.

Y a t-il un secteur économique sur lequel l'Europe a pris le pouvoir sur le reste du monde dans les vingts dernières années ? Non plus, rien de significatif qui me saute au yeux. Le groupe Airbus, malgré sa taille imposante c'est un écran de fumée, en dehors de lui le secteur aéronautique européen est très réduit. (Heureusement en France on à Dassault même si sa santé est fragile...)

Le "New Space", c'est un peu à la fois la réunion et la suite logique de ces deux mondes. Pas étonnant que l'on passe à côté.

Oui, mais beaucoup de nos cerveaux sont aux States pour faire tourner les GAFAM et autres....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ephemeride-spatiale.pagesperso-orange.fr/
phenix
Donateur
Donateur

phenix

Masculin Nombre de messages : 1478
Age : 25
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus
Date d'inscription : 22/02/2015

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptySam 26 Jan 2019 - 23:47

Vadrouille a écrit:
Y a t-il un secteur économique sur lequel l'Europe a pris le pouvoir sur le reste du monde dans les vingts dernières années ? Non plus, rien de significatif qui me saute au yeux. Le groupe Airbus, malgré sa taille imposante c'est un écran de fumée, en dehors de lui le secteur aéronautique européen est très réduit. (Heureusement en France on à Dassault même si sa santé est fragile...)
Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

safran , c'est quoi?  


entre ça et thales, il y a pas un avion de ligne dans le monde qui vole sans des équipement venant d'une de c'est société.


airbus
      -avion (avion de cours a jumbo jet )
      -helico(de leger a lourd)
      -militaire (strategique et ravitailleur)
   ATR (transport regional)

Dassault
      -falcon (jet prive)
      -militaire (avion de chasse)
      -system (maquette 3D , simulation numerique

safran
       -SAE (moteur d'avion)
       -SHE (moteur helico)
       -SLS(train d'atterissage)
       -STS (systeme de transmission mecanique)
       -SED (optique et electronique)
       -SN (nacelle moteur)
       -SC (ceramique)
     zodiac (aménagement cabine)

thales (electonique et optique)
constelium (aluminum aero)
michelin  (pneu d'avion)
potez   (struture et porte)
ratier-figac   (pales)
saint-gobin   (hublot)


j'en oublie et c'est que la france, mais sachant que se sont tous des leader mondiaux, c'est sur que la petitesse du secteur aeronautique europeen saute au yeux Mad


Dernière édition par phenix le Dim 27 Jan 2019 - 0:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugo13




Masculin Nombre de messages : 49
Age : 19
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 02/10/2018

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptySam 26 Jan 2019 - 23:59

On a pas de grosse entreprise High Tech mais on a de grosses entreprises solides dont beaucoup sont leader mondiaux : Thales, Safran, BNP, Vinci, Eiffage, Carrefour, Total, Orange, Renault, Engie, CMA-CGM, Lvmh, saint gobain, Danone...
Et dans le numérique on peut citer Atos, OVH, Altice, Vivendi, Ubisoft, Criteo, Deezer...

Certes on a raté le virage GAFA, mais on a tout de même de grosses boîte ! Si un jour la bulle internet éclate on en sera bien content
Ce qui manque en France c'est des milliardaire "excentrique" et investisseur dans les nouvelles technologie. Le seul qu'on a c'est X.Niel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shinyblade
Rédacteur FCS
Rédacteur FCS



Masculin Nombre de messages : 517
Age : 26
Localisation : Genève
Date d'inscription : 17/06/2016

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 0:17

Oui on a secteur aéronautique dynamique en France c'est un fait. Mais non, on ne peut pas dire qu'on a le pouvoir car on est prisonniers de nos clients internationaux (en particulier Emirates pour les A380, sans eux plus d'A380). On peut pas tellement dire qu'on jouit d'une hégémonie dans le secteur à la manière des GAFAM. On ne tire pas d'avantage géopolitique de notre secteur aéronautique, la concurrence est féroce, les clients peuvent aller voir ailleurs et de toute façon Airbus est européen et l'Europe n'étant pas intégré politiquement, la puissance qu'on en tire n'a rien à voir avec la puissance dont jouisse les US à travers leurs GAFAM.

Oui, mais beaucoup de nos cerveaux sont aux States pour faire tourner les GAFAM et autres.... a écrit:
Oui, mais beaucoup de nos cerveaux sont aux States pour faire tourner les GAFAM et autres....




Et voila bien tout le paradoxe dans la situation dans laquelle on est. On forme des ingénieurs dont le rêve est de quitter la France pour partir ailleurs ou ils toucheront des salaires et des conditions de vie sans commune mesure avec ce qu'on peut leur offrir en France. On peut pas non plus jouer au jeu de la surenchère et essayer de rivaliser avec les salaires indécents qu'ils versent à la Silicon Valley à quelques blocs de quartier mal famés ou les gens crèvent dans la rue. Moi-même je suis français et je travaille en Suisse je touche 3 fois plus que ce que je pourrais espérer toucher en France et en plus je vis dans un pays propre, avec des services publics fonctionnels , des trains qui partent à l'heure, une fiscalité compréhensible, et pas de gilets jaunes pour m'empêcher d'aller bosser ni quartier craignos à éviter pour rentrer chez moi. Je ne suis certainement pas le mieux placer pour donner des leçons de patriotisme mais très bien placer pour observer la fuite absolument MASSIVE de nos cerveaux. Dans mon entourage personne envisage de faire carrière en France sauf s'il n'y a pas de meilleures opportunités. On a coutume de dire que la France c'est excellent ... pour les vacances. Tous mes potes d'universités français sont majoritairement parti à Dubaï, la silicon valley, New-York, Londre, Genève, Shanghaï etc. Ceux qui sont parti à Paris je sais que c'était pas les meilleures de leur promo (même si ça reste des personnes en or). La fuite des cerveaux est un sujet dont on ne parle absolument jamais dans les médias mais c'est le cancer qui ronge le pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugo13




Masculin Nombre de messages : 49
Age : 19
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 02/10/2018

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 0:45

shinyblade a écrit:
Oui on a secteur aéronautique dynamique en France c'est un fait. Mais non, on ne peut pas dire qu'on a le pouvoir car on est prisonniers de nos clients internationaux (en particulier Emirates pour les A380, sans eux plus d'A380). On peut pas tellement dire qu'on jouit d'une hégémonie dans le secteur à la manière des GAFAM. On ne tire pas d'avantage géopolitique de notre secteur aéronautique, la concurrence est féroce, les clients peuvent aller voir ailleurs et de toute façon Airbus est européen et l'Europe n'étant pas intégré politiquement, la puissance qu'on en tire n'a rien à voir avec la puissance dont jouisse les US à travers leurs GAFAM.

Oui, mais beaucoup de nos cerveaux sont aux States pour faire tourner les GAFAM et autres.... a écrit:
Oui, mais beaucoup de nos cerveaux sont aux States pour faire tourner les GAFAM et autres....




Et voila bien tout le paradoxe dans la situation dans laquelle on est. On forme des ingénieurs dont le rêve est de quitter la France pour partir ailleurs ou ils toucheront des salaires et des conditions de vie sans commune mesure avec ce qu'on peut leur offrir en France. On peut pas non plus jouer au jeu de la surenchère et essayer de rivaliser avec les salaires indécents qu'ils versent à la Silicon Valley à quelques blocs de quartier mal famés ou les gens crèvent dans la rue. Moi-même je suis français et je travaille en Suisse je touche 3 fois plus que ce que je pourrais espérer toucher en France et en plus je vis dans un pays propre, avec des services publics fonctionnels , des trains qui partent à l'heure, une fiscalité compréhensible, et pas de gilets jaunes pour m'empêcher d'aller bosser ni quartier craignos à éviter pour rentrer chez moi. Je ne suis certainement pas le mieux placer pour donner des leçons de patriotisme mais très bien placer pour observer la fuite absolument MASSIVE de nos cerveaux. Dans mon entourage personne envisage de faire carrière en France sauf s'il n'y a pas de meilleures opportunités. On a coutume de dire que la France c'est excellent ... pour les vacances. Tous mes potes d'universités français sont majoritairement parti à Dubaï, la silicon valley, New-York, Londre, Genève, Shanghaï etc. Ceux qui sont parti à Paris je sais que c'était pas les meilleures de leur promo (même si ça reste des personnes en or). La fuite des cerveaux est un sujet dont on ne parle absolument jamais dans les médias mais c'est le cancer qui ronge le pays.

L'A380 dépend d'Emirates, mais pas Airbus. Le marché de la défense et de l'aérien est plus politique qu'économique donc effectivement c'est pas avec ça qu'on est puissant. Mais on a certaines entreprises qui nous le permettent (BNP, Axa, Total, Carrefour...). Mais bien sur bien moins que les USA
Concernant l'exil des cerveau, c'est effectivement un problème. Mais quand je vois les débats du grand débat, c'est impossible de faire comprendre au gens la gravité du problème. Et n'importe quelle mesure pour l'endiguer mettrait des personnes dans les rues. La mentalité française...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Lunarjojo

Masculin Nombre de messages : 2523
Age : 65
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 11:21

L'Augure a écrit:

J'ENRAGE "LE VOL HABITE NE SERT A RIEN" MAIS QUELLE HERESIE !!!!!!!

Ben! Il sert à quoi, depuis 50 ans?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jmontaut
Donateur
Donateur

jmontaut

Masculin Nombre de messages : 95
Age : 19
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/05/2017

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 11:32

Avancées scientifiques avec l'ISS, et puis tout simplement, il sert à dépasser notre condition d'habitant de la Terre, pour pouvoir voir un peu plus loin, et pouvoir rêver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Lunarjojo

Masculin Nombre de messages : 2523
Age : 65
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 12:00

jmontaut a écrit:
il sert à dépasser notre condition d'habitant de la Terre, pour pouvoir voir un peu plus loin, et pouvoir rêver...

En les regardant tourner sans arrêt depuis presque 40 ans autour de la Terre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jmontaut
Donateur
Donateur

jmontaut

Masculin Nombre de messages : 95
Age : 19
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/05/2017

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 12:07

Exactement, sauf que pour l'ISS c'est depuis 20 ans maintenant, mais bon libre à toi d'aller te présenter aux élections européennes en tant que député qui prône l’arrêt du financement européen de l'ISS si cela ne te plais pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GNU Hope


GNU Hope

Masculin Nombre de messages : 329
Age : 53
Localisation : Jargeau Loiret
Date d'inscription : 25/07/2016

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 12:15

Lunarjojo a écrit:
L'Augure a écrit:

J'ENRAGE "LE VOL HABITE NE SERT A RIEN" MAIS QUELLE HERESIE !!!!!!!

Ben! Il sert à quoi, depuis 50 ans?
Je suis presque d'accord avec Lunarjojo, depuis quelques temps, l'utilité de ce que nous en faisons n'est pas toujours évidente.
Le LOP (Lunar Orbital Plateform ) en est un exemple flagrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadéen
Donateur
Donateur

Hadéen

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 19
Localisation : Terra
Date d'inscription : 03/09/2016

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 12:26

Lunarjojo a écrit:
L'Augure a écrit:

J'ENRAGE "LE VOL HABITE NE SERT A RIEN" MAIS QUELLE HERESIE !!!!!!!

Ben! Il sert à quoi, depuis 50 ans?

Je trouve ta question désarmante de bon sens. A quoi cela sert le vol habité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Augure


L'Augure

Masculin Nombre de messages : 348
Age : 18
Localisation : Seine et marne
Date d'inscription : 16/11/2018

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 12:40

C'est simple le vol habité sert à en savoir plus sur le corps humain de faire des expériences pour connaitre les risques des radiations et du milieu interplanétaire, nous permettra de nous préparer à la colonisation et à l'expansion de l'humanité dans le système solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin

Mustard

Masculin Nombre de messages : 27037
Age : 49
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 12:58

Lunarjojo a écrit:
L'Augure a écrit:

J'ENRAGE "LE VOL HABITE NE SERT A RIEN" MAIS QUELLE HERESIE !!!!!!!

Ben! Il sert à quoi, depuis 50 ans?

On est malheureusement entré dan sun monde où on veut, où on exige des résultats et des rétombés immédiatement. D'où ce genre de remarque qu'on lit souvent.
Vu simplement ce n'est pas faux, mais il faut voir la conquete spatial comme un travail de grande patience, c'est un domaine très hostile, quasi infini qui s'offre à nous, et l'avenir de l'humanité passera forcément par l'espace. Il faut donc apprendre à le connaitre, à connaitre nos comportement dans ce milieu, et à l'échelle d'uen vie humaine nous sommes aux premières heures de la naissance, on découvre tout juste notre environnement mais l'avenir s'ouvre à nous, mais il faudra etre patient, chaque chose en sont temps, pour le moment on découvre, on étudie, on évalue. qu'aurait on fait si on avait abandonné l'Amérique après 1 semaine sur place, que diront nos descendants dans 100 ou 200 ans, dans des colonies, quand ils se diront "et dire que certains en 2000 trouvaient le voyage spatiale habité inutile" ...

La conquete spatiale est un domaine de la science, tout comme regarder et étudier les étoiles, tout comme fabriquer des accélérateurs et collisionneurs de particules géants. La conquête spatiale a un avenir, c'est meme surement l'avenir de l'homme, donc pourquoi se l'interdire maintenant que nous en avons la technologie pour y aller et l'étudier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Pumpkin Star


Pumpkin Star

Masculin Nombre de messages : 99
Age : 31
Localisation : Portugal
Date d'inscription : 20/01/2015

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 13:47

Pour apporter de l'eau à votre moulin, j'ai trouvé un article intéressant qui questionne sur l'utilité réelle de l'ISS, de ce que ça coûte à l'Europe et quels en sont les enjeux : 

Extraits : "Confinement, micro-gravité, inactivité physique et, à un moindre degré, effet des radiations, tels sont les principaux paramètres étudiés. Rien que pour la France, ces recherches, qui mobilisent une quarantaine de laboratoires, ont débouché sur 350 à 400 publications  au cours des cinq dernières années." 

"Mesure de la densité osseuse avant et après le vol (jusqu’à 18 mois après le retour afin d’évaluer la récupération) ; étude des raisons neurologiques pour lesquelles les astronautes évaluent mal les distances (entre eux-mêmes et le fond de la navette par exemple) ; évolution du système cardio-vasculaire… « Six mois sur l’ISS, c’est l’équivalent de plusieurs années de vieillissement sur Terre : la distribution du sang dans le corps change, la masse osseuse se dégrade..."

"Dans son rapport de 2010, déjà, Les sciences spatiales, adapter la recherche française aux enjeux de l’espace, l’Académie des sciences ne cachait pas sa perplexité : « La justification de l’extension de l’utilisation de la Station spatiale internationale [au moins jusqu’à 2020 (…)] ne peut pas être fondée sur sa seule utilité pour la recherche ». En outre, l’espoir, caressé aux débuts de l’ISS, de la fabrication de médicaments et matériaux nouveaux (semi-conducteurs notamment) grâce aux recherches en microgravité ne s’est nullement concrétisé"

"Ce que nous faisons, et continuerons de faire dans un avenir proche, a pour objectif principal de préparer les vols habités lointains, indique François Spiero, responsable Vols habités et exploration au Cnes."

"Le postulat de base, c’est qu’il faut explorer la Lune, Mars et peut-être un jour d’autres destinations, un peu pour des raisons scientifiques, mais au moins autant pour d’autres considérations : politiques, techniques, industrielles, commerciales, psychologiques – la fameuse frontière humaine », précise François Spiero."

L'article : =News&tx_news_pi1[action]=detail&cHash=9a0b4358fd65bfcc735a28bab918579b]http://www.cite-sciences.fr/fr/ressources/science-actualites/detail/news/quel-bilan-scientifique-pour-la-station-spatiale-internationale/?tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=9a0b4358fd65bfcc735a28bab918579b
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
katalpa


katalpa

Féminin Nombre de messages : 1418
Age : 51
Localisation : Mars
Date d'inscription : 12/05/2013

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 15:10

On pourrait répondre que si le but est d'aller coloniser et terraformer une autre planète, il va bien falloir envoyer des cosmonautes dans l'espace, donc du vol habité.
Je dis "si", car c'est vrai que quand on voit l'évolution de notre planète mère (le vaisseau spatial "Terre") et son évolution en 50 ans, il y a sans doute beaucoup à faire sans se préoccuper du vol habité, donc sans se préoccuper des cosmonautes, mais outre que le vol habité permet de faire des progrès en médecine et d'orienter les recherches technologiques, ça nous fait rêver (ce qui est le point le plus délicat). Enfin, s'il n'y avait pas de vol habité, on aurait probablement le même débat sur un autre sujet spatial.

Donc à quoi sert-il de visiter le système solaire avec des sondes, plutôt que d'aller dans l'espace, l'argent consacré pourrait-il être mieux utilisé ?
Je crois donc que le problème c'est de s'occuper de notre planète avec ou sans vol habité, pour répondre à cette question là.

Si la question, c'est doit-on supprimer les vols habités ? Alors là je suis contre et pour les vols habités dans la mesure où il n'y a que comme ça qu'on peut en apprendre plus sur ce milieu hostile à l'humain qu'est l'espace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jacquesabeasis.cabanova.com
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Lunarjojo

Masculin Nombre de messages : 2523
Age : 65
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 16:54

jmontaut a écrit:
Exactement, sauf que pour l'ISS c'est depuis 20 ans maintenant, mais bon libre à toi d'aller te présenter aux élections européennes en tant que député qui prône l’arrêt du financement européen de l'ISS si cela ne te plais pas

Parce que pour vous les rondes autour de la Terre ont commencé avec l'ISS? Et les autres Saliout, Mir et Skylab, ils n'ont pas existé?

Mais j'ai toujours dit sur ce forum que l'ISS est une hérésie. La station n'a jamais été proposée dans un but scientifique, mais politique. Elle devait être le point de départ d'une astronautique habitée audacieuse, elle est devenue une fin en soi. Et quand j'entends encore un responsable de l'ESA glorifier le LOPG (voir rubrique LOPG) , alors que son collègue parle de village lunaire, j'ai un gros doute sur l'exploration spatiale habitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Lunarjojo

Masculin Nombre de messages : 2523
Age : 65
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 17:09

Mustard a écrit:
mais il faut voir la conquete spatial comme un travail de grande patience, c'est un domaine très hostile, quasi infini qui s'offre à nous, et l'avenir de l'humanité passera forcément par l'espace.

Désolé Mustard, mais on nage en pleine science fiction. L'avenir de l'humanité, c'est d'abord et avant tout préserver notre planète, car au vu de l'évolution actuelle, nos petits-enfants (et peut-être même nos enfants) ne sont pas sûr de vivre aussi vieux que nous, mais alors pas du tout. Et ce travail, c'est tout de suite, pas dans une échelle graduée en centaines d'années.

Mustard a écrit:
Il faut donc apprendre à le connaitre, à connaitre nos comportement dans ce milieu, et à l'échelle d'uen vie humaine nous sommes aux premières heures de la naissance, on découvre tout juste notre environnement mais l'avenir s'ouvre à nous, mais il faudra etre patient, chaque chose en sont temps, pour le moment on découvre, on étudie, on évalue. qu'aurait on fait si on avait abandonné l'Amérique après 1 semaine sur place, que diront nos descendants dans 100 ou 200 ans, dans des colonies, quand ils se diront "et dire que certains en 2000 trouvaient le voyage spatiale habité inutile" ...

A ce propos, le discours a changé.Il y a 30 ans, on faisait la comparaison avec l’aéronautique. Du genre, l'avion est né début 20ième, 50 ans plus tard on traversait l'atlantique. Ceux qui disaient cela il y a 30 ou 40 ans étaient persuadés que l'espace allait suivre le même chemin. Maintenant qu'on a un recul de 60 ans, à part Apollo, qui reste une singularité dans l'histoire de la conquête spatiale, singularité sans lendemain d'ailleurs, on s'aperçoit que le spatial habité n'avance pas d'un pouce pour ce qui est de ses objectifs: c'est toujours le même ballet autour de la Terre.

Mustard a écrit:
La conquete spatiale est un domaine de la science, tout comme regarder et étudier les étoiles, tout comme fabriquer des accélérateurs et collisionneurs de particules géants. La conquête spatiale a un avenir, c'est meme surement l'avenir de l'homme, donc pourquoi se l'interdire maintenant que nous en avons la technologie pour y aller et l'étudier ?
 
Mais on y va. Avec des sondes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
katalpa


katalpa

Féminin Nombre de messages : 1418
Age : 51
Localisation : Mars
Date d'inscription : 12/05/2013

Politique spatiale européenne - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Politique spatiale européenne   Politique spatiale européenne - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2019 - 17:23

Est-ce que le fait d'avoir entre 3 et 6 cosmonautes en permanence sur une orbite terrestre peut être considéré comme un progrès ?
Contrairement à toi lunarjojo, je trouve que la SSI a bien rempli son rôle politique et scientifique. Le problème qui vient est le suivant : maintenant qu'il n'y aura plus de SSI, que va-t-on faire ? On a le choix entre aller sur la Lune ou rester en orbite terrestre, mais il y a aussi d'autres options (abandonner le vol habité, aller sur Mars, aller sur Vénus, fabriquer des sondes pour visiter tout le système solaire…)

Je ne crois pas au programme de la Nasa, ils montent l'enchère pour voir ce que proposent les autres, mais cette histoire de LOP-G est boiteuse, et question village lunaire, on reste dans le vague, difficile de faire des prévisions tant qu'on a pas les lanceurs pour réaliser les programmes, mais sans doute que les Américains ne seront pas les seuls à avoir des lanceurs lourds et super-lourds. Sommes-nous là seulement pour sourire et applaudir ? J'espère bien que non et c'est un plaisir de suivre et de prendre part aux débats du FCS. 

Je suis très content de la SSI qui m'a permis de suivre tant de choses dans le spatial, en me fournissant un fil conducteur suffisamment solide et dense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jacquesabeasis.cabanova.com
 
Politique spatiale européenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Europe-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit