PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 L'après Shenzhou 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22839
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: L'après Shenzhou 6   Mar 18 Oct 2005 - 10:55

Dès le retour de Shenzhou VI, Pékin pense déjà à la prochaine étape

PEKIN (AFP) - A peine la mission Shenzhou VI de retour sur terre, la Chine a annoncé lundi vouloir procéder dès 2007 à des sorties de taïkonautes dans le cosmos, confirmant ses ambitions dans le domaine de la conquête spatiale.

"Je peux vous dire que la prochaine étape est une sortie dans l'espace vers 2007", a déclaré Tang Xianming, un des principaux responsables du programme de vol habité chinois, lors d'une conférence de presse à Pékin, quelque heures seulement après le retour sur Terre des deux astronautes.

Au même moment, Fei Junlong et Nie Haisheng, qui venaient de passer cinq jours dans l'espace, défilaient dans une voiture décapotable dans une base militaire de l'ouest de Pékin, acclamé comme des héros, sur fond de fanfare militaire.

Entre 2009 et 2012, des opérations d'arrimage seront menées, l'objectif pour la Chine étant de disposer d'une station spatiale permanente, a expliqué Tang Xiangming, soulignant par ailleurs que "dans un avenir proche, dans nos équipes de taïkonautes, il y aura sûrement des femmes".

Selon les experts, un arrimage de deux vaisseaux Shenzhou, lancés à quelques mois d'intervalle, constituerait une préfiguration d'une telle station.

Le principal architecte du programme de vol habité, Wang Yongzhi, a salué le succès de la mission Shenzhou VI, estimant que la Chine maîtrisait désormais la technologie pour des vols habités à plusieurs sur une période plus longue.

C'est d'"une grande importance" pour la suite du programme, a-t-il souligné.

En octobre 2003, le premier taïkonaute Yang Liwei était resté 21 heures dans l'espace, contre 115 heures et 32 minutes pour ses successeurs.

Avec Shenzhou VI, qui a coûté 110 millions de dollars, Pékin a achevé la première étape du programme de vol habité, a précisé Tang Xianming, la prochaine étant de "réaliser une percée et de maîtriser la technologie pour réaliser des activités extra-véhiculaires, une mission avec arrimage et des expériences spatiales scientifiques valables".

Pour l'expert américain James Oberg, le principal défi technologique sera de mettre au point une fusée trois fois plus puissante que la Longue Marche 2F, qui a permis de lancer Shenzhou VI mercredi dernier.

"Ce sera la clé pour leur station spatiale, la clé pour des lancements commerciaux rentables de satellites de communications, et la clé, s'ils le veulent, pour faire voler Shenzhou encore plus haut", a-t-il affirmé.

Les ingénieurs chinois ont déjà planché sur une telle fusée sous le nom de Longue Marche 5, mais elle ne sera pas disponible avant au moins cinq ans.

De plus, un nouveau centre de lancement devra être construit pour l'accueillir, celui de Jiuquan, en Mongolie intérieure, ne disposant pas de rail assez large pour transporter des fusées de ce genre.

"Les Chinois ne sont pas pressés. Cela va être déterminé par les questions de sécurité et de budget. Ce sera un programme très progressif", remarque cependant Joan Johnson-Freese, spécialiste américain du programme spatial chinois.

Balayant les craintes occidentales de voir la Chine utiliser l'espace à des fins militaires, Tang Xianming a de nouveau réaffirmé lundi que le but de la mission était de conduire des expériences dans des buts pacifiques, soulignant la volonté de la Chine de collaborer avec d'autres pays.

Peu après le retour des taïkonautes, le président du parlement a fait une lecture quelque peu différente de l'événement. "Ce succès est éminemment important pour le prestige de la Chine sur la scène mondiale, la promotion de son économie, de la science et de ses capacités de défense nationale", a dit Wu Bangguo.

Ce n'est pas surprenant, tempèrent les experts spatiaux, tout programme spatial possédant des applications militaires potentielles.

"Bien sûr, 95% de la technologie spatiale est à double usage (civil et militaire)", dit M. Johnson-Freese.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Olivier Sanguy




Masculin Nombre de messages : 1535
Age : 50
Localisation : Auriol - France
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: L'après Shenzhou 6   Mar 18 Oct 2005 - 11:42

Mustard a écrit:
"Je peux vous dire que la prochaine étape est une sortie dans l'espace vers 2007", a déclaré Tang Xianming, un des principaux responsables du programme de vol habité chinois, lors d'une conférence de presse à Pékin, quelque heures seulement après le retour sur Terre des deux astronautes.

Une fois de plus, le programme chinois montre sa dualité lenteur/rapidité.

Lenteur car il faut attendre 2007 pour le prochain vol, rapidité car ils envisagent une EVA dès leur 3ème vol. De mémoire, russes et américains, pourtant en pleine course, ont procédé à leur première EVA plus tard (pas en années, mais en nombre de vol, c'était le 8ème pour les soviétiques).

La Chine utilise de façon évidente l'acquis existant.
Ils ont bien modifié le design du Soyouz avec leur module orbital autonome (ce qui est loin d'être négligeable), mais la combinaison de vol ressemble trait pour trait au Sokol russe. Ce qui sera très intéressant, c'est de voir si le scaphandre d'EVA sera une copie de l'Orlan ou s'ils apporteront quelques innovations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://oliviersanguy.wordpress.com
doublemexpress




Masculin Nombre de messages : 1857
Age : 40
Localisation : Belgique - Hainaut
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: L'après Shenzhou 6   Mar 18 Oct 2005 - 11:55

Ils ont en fait rattrappé les américains :

lol! lol! lol! un vol habité tout les 2 ans lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: L'après Shenzhou 6   Mar 18 Oct 2005 - 12:04

D'ici à ce qu'un vaisseau Shenzhou rende une visite de courtoisie diplomatique à l'ISS vers 2010, sur invitation des russes et européens, alors que les navettes US sont retirées de la circulation et le CEV pas encore prêt... tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22839
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: L'après Shenzhou 6   Mar 18 Oct 2005 - 12:17

Il est vrai que les chinois progresse beaucoup d'un vol à l'autre.
Il faut dire qu'ils doivent bénéficier déja de l'expérience des vols russes dont ils se sont fortement inspiré.

Je croi spersonnellement qu'ils ont du aussi copier le scaphandre d'EVA russe, car il est très performant et pratique. Et vu qu'il sont rapide à le mettre en oeuvre je doute qu'ils aient déja fait une version bien à eux ou amélioré. Le Sokhol est une version déja bien rodée.

bon cela dit si la chine veu xlancer une station spatiale, de tpye Saliout je pense, il va leur falloir développer un lanceur plus puissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Henri
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4212
Age : 60
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: L'après Shenzhou 6   Mar 18 Oct 2005 - 22:11

Mustard a écrit:
bon cela dit si la chine veu xlancer une station spatiale, de tpye Saliout je pense, il va leur falloir développer un lanceur plus puissant.
A noter que leur actuel lanceur le plus puissant est basé sur une combinaison corps central plus 4 petits boosters à carburant liquide. On peut imaginer facilement une évolution à la Delta 4 avec des booster plus puissants, de taille comparable au corps central, et au nombre de 2 à 6.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Olivier Sanguy




Masculin Nombre de messages : 1535
Age : 50
Localisation : Auriol - France
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: L'après Shenzhou 6   Mer 19 Oct 2005 - 9:56

Henri a écrit:
A noter que leur actuel lanceur le plus puissant est basé sur une combinaison corps central plus 4 petits boosters à carburant liquide. On peut imaginer facilement une évolution à la Delta 4 avec des booster plus puissants, de taille comparable au corps central, et au nombre de 2 à 6.

Idée séduisante...
Actuellement et officiellement, le prochain lanceur Chinois sera le "New Generation of Launch Vehicle series" (nom alambiqué donné à ce qu'on baptise Longue-Marche 5).
On remarquera la logique de "nouvelle série", ce qui semble indiquer que la Chine prépare un renouvellement complet de sa gamme.

Voici une photo de la maquette de cette "Next Gen" (clin d'oeil à Star Trek) que j'ai prise sur le stand de l'agence chinoise lors d'un congrès d'astronautique.
On remarque 4 gros boosters autour du corps central.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://oliviersanguy.wordpress.com
 
L'après Shenzhou 6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Chine-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit