PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 L'ESO définit le très grand télescope de demain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: L'ESO définit le très grand télescope de demain   Ven 1 Déc 2006 - 16:56

vendredi 1 décembre 2006, 11h16

Les astronomes européens ont défini leur très grand télescope de demain
Par Frédéric GARLAN

MARSEILLE (AFP) - Les astronomes européens se sont entendus cette semaine sur les caractéristiques de ce qui sera dans une douzaine d'années le plus gros télescope du monde, avec son miroir de 42 mètres de diamètre, même si le projet sera moins ambitieux qu'espéré au départ.
"Nous avons obtenu ici à Marseille le consensus de la communauté scientifique" sur les spécifications du futur ELT (Extremely Large Telescope) européen, a annoncé jeudi Catherine Cesarsky, directrice générale de l'organisation astronomique européenne ESO, qui pilote le projet.

Ce feu vert des astronomes, après quatre jours de discussions, va permettre à Mme Cesarsky de soumettre le projet à son conseil d'administration, la semaine prochaine, afin d'engager les études détaillées.
Le futur instrument, dont le coût sera de l'ordre du milliard d'euros, sera doté d'un miroir 1.000 fois plus grand que la modeste lunette de 4 centimètres de diamètre qui permit à l'astronome italien Galilée de découvrir les quatre principales lunes de Jupiter. Il sera aussi plus de quatre fois plus gros que les instruments actuels les plus puissants, les deux télescopes américains Keck de 10 mètres de diamètre installés à Hawaï.

Les études préalables à la construction de l'ELT devraient encore durer de trois à quatre ans, pour une entrée en service vers 2018.

L'extraordinaire moisson d'images du télescope spatial Hubble pouvait laisser croire que les instruments basés au sol allaient bientôt être relégués au rang de simple curiosité. Il n'en est rien, grâce à l'optique adaptative, qui permet de corriger les perturbations créées par l'atmosphère.

Les astronomes européens s'étaient ainsi mis à rêver d'un télescope terrestre de 100 mètres de diamètre. Parfaitement réalisable, mais risqué.

"C'était un excellent concept, mais pour nous doter du grand télescope dans le délai souhaité par le conseil de l'ESO, il valait mieux faire plus petit, moins cher et avec de moindres risques d'exécution", a expliqué Mme Cesarsky.

En dépit de son coût (1 md EUR), qui comporte encore un risque de dérive de 21%, le projet européen ne représente qu'une fraction des 5 milliards d'euros nécessaires à la mise en orbite du successeur d'Hubble, le James Webb Space Telescope, dont le miroir sera bien plus réduit, avec ses 6,5 mètres.

Les Américains sont aussi engagés dans la course au gigantisme au sol, avec deux projets concurrents, l'un de 30 mètres (avec le Canada), l'autre de 21,5 mètres (avec l'Australie). La Chine et le Japon n'ont pas à ce jour de projets et finiront par s'associer aux projets européen ou américains, pronostique-t-on à l'ESO.

Reste à déterminer le lieu d'implantation. L'ESO a mené une prospection à partir de données satellitaires qui n'a fait que confirmer que les meilleurs sites mondiaux étaient déjà bien connus. Elle n'a pas retenu Hawaï, où sont implantés les grands instruments américains, et l'Antarctique, pour des raisons de logistique.

Elle "n'exclut pas les îles Canaries" et "prospecte le Chili, mais aussi l'Argentine où nous avons trouvé un site exceptionnel".

Mme Cesarsky a estimé qu'il ne "serait pas idiot" pour l'ESO d'installer le futur ELT à proximité de son instrument ALMA en cours d'implantation sur les hauts plateaux chiliens. "Il pourrait aussi être intéressant d'avoir les deux ELT (l'européen et l'américain) dans le même hémisphère" pour pouvoir regarder les mêmes zones du ciel avec des instruments de conception différente.


http://www.eso.org/projects/e-elt/

Revenir en haut Aller en bas
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: L'ESO définit le très grand télescope de demain   Ven 1 Déc 2006 - 17:33

Mon sentiment est qu'on a atteint les limites du gigantisme et qu'il faut changer de concept.
Je parierais plus sur des optiques diluées, de type hypertéléscope, que sur des monstres comme le ELT.

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10770
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: L'ESO définit le très grand télescope de demain   Ven 1 Déc 2006 - 18:48

Déjà dans les pré-études de Owl, le projet passait pour ne plus être la marche à suivre. Il y a d'autres manières d'avoir de gros entonoirs à lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Fabien




Masculin Nombre de messages : 4646
Age : 38
Localisation : La Défense (92)
Date d'inscription : 23/09/2005

MessageSujet: Re: L'ESO définit le très grand télescope de demain   Ven 1 Déc 2006 - 19:25

Astrogreg a écrit:
Déjà dans les pré-études de Owl, le projet passait pour ne plus être la marche à suivre. Il y a d'autres manières d'avoir de gros entonoirs à lumière.

Le OWL devait faire 100 mètres, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blink / Pamplemousse




Masculin Nombre de messages : 1154
Age : 32
Localisation : Nevers (58)
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: L'ESO définit le très grand télescope de demain   Ven 1 Déc 2006 - 19:30

lambda0 a écrit:
Mon sentiment est qu'on a atteint les limites du gigantisme et qu'il faut changer de concept.
Je parierais plus sur des optiques diluées, de type hypertéléscope, que sur des monstres comme le ELT.

Astrogreg a écrit:
Déjà dans les pré-études de Owl, le projet passait pour ne plus être la marche à suivre. Il y a d'autres manières d'avoir de gros entonoirs à lumière.

Je suis d'accord. Mis à part la fierté de construire un machin pareil, je ne vois pas très bien ce que ça va apporter. Je préférerais plutôt voir l'Europe s'intéresser sérieusement aux hypertélescopes "alternatifs", comme celui où le miroir secondaire est suspendu sous un ballon. Ciel & Espace avait montré une photo "simulation" de la Terre vue à une dizaine d'années-lumière avec un hypertélescope à ballon d'une taille assez conséquence, et c'est assez impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10770
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: L'ESO définit le très grand télescope de demain   Ven 1 Déc 2006 - 19:45

Disons que le seul intérêt de ce genre de téléscope c'est la quantité de lumière acquise, qui ne peut être simulée ou magouillée, contrairement à ce que l'interférométrie laisse parfois croire au grand public. Mais je suis personnellement beaucoup plus partisan d'une surface optique équivalente répartie sur plusieurs téléscopes, pour ce qui est du plus banal, jusqu'aux projets les plus fous d'hyertéléscopes.

Déjà, rien que le VLT en interféromètre nous en jettera plein la vue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Blink / Pamplemousse




Masculin Nombre de messages : 1154
Age : 32
Localisation : Nevers (58)
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: L'ESO définit le très grand télescope de demain   Ven 1 Déc 2006 - 19:50

Blink / Pamplemousse a écrit:
Ciel & Espace avait montré une photo "simulation" de la Terre vue à une dizaine d'années-lumière avec un hypertélescope à ballon d'une taille assez conséquence, et c'est assez impressionnant.
Excusez-moi, l'image ne concerne pas un hypertélescope au sol, mais un hypertelescope spatial de 150 km situé à 10 années-lumière.
Voici l'image:

Ca donne envie de s'y mettre sérieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: L'ESO définit le très grand télescope de demain   Sam 2 Déc 2006 - 9:00

Astrogreg a écrit:
Disons que le seul intérêt de ce genre de téléscope c'est la quantité de lumière acquise, qui ne peut être simulée ou magouillée, contrairement à ce que l'interférométrie laisse parfois croire au grand public. Mais je suis personnellement beaucoup plus partisan d'une surface optique équivalente répartie sur plusieurs téléscopes, pour ce qui est du plus banal, jusqu'aux projets les plus fous d'hyertéléscopes.

Déjà, rien que le VLT en interféromètre nous en jettera plein la vue !

Oui, c'est bien la justification qui fait qu'on voit toujours de tels projets : les applications sont légèrement différentes.
Un hypertéléscope formé de quelques miroirs de 1 ou 2 m par exemple, sur une base de quelques centaines de mètres, permet d'obtenir une résolution supérieure à un système de type ELT, mais collecte peu de flux.
Un grand miroir comme ELT collecte du flux et permet de voir des objets beaucoup moins lumineux, à temps de pose égal.
Du point de vue du flux, pour avoir l'équivalent d'ELT en hypertéléscope, il faudrait par exemple 400 miroirs de 2 m.
Dans un cas, on a un énorme miroir, avec toutes sortes de problèmes liés à cette taille, comme les déformations en fonction de l'orientation, sous l'effet de la gravité, dans l'autre, on a un problème de positionnement et d'alignement assez redoutable.
Mais j'ai quand même l'impression que même dans ce cas, les risques techniques sont moindres, et comme on sait déjà mesurer des distances de plusieurs km avec une précision nanométrique, on devrait pouvoir aligner tout ça.

Celà a déjà été évoqué dans une autre discussion, mais je rassemble ici quelques références déjà données sur les hypertéléscopes, spatiaux et terrestres :

Présentation :
http://www.obs-hp.fr/~coroller/projetCarlina.htm

Un peu plus théorique :
http://www.obs-hp.fr/~coroller/spie.pdf

Sur les systèmes spatiaux :
http://www.arcetri.astro.it/~lardiere/publi/2002-Lardiere-eslab36.pdf
http://www.arcetri.astro.it/~lardiere/publi/2001-Lardiere-haifa.pdf

Une thèse intéressante, pour les amateurs de belle mécanique (11.5 Mo) :
http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00011346/en/

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: L'ESO définit le très grand télescope de demain   Sam 2 Déc 2006 - 10:20

Le sujet se généralisant un peu, je déplace en section technique/autres.
Revenir en haut Aller en bas
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7485
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: L'ESO définit le très grand télescope de demain   Sam 2 Déc 2006 - 10:56

Il y a quant-même un problème posé par l'atmosphère que même avec une optique adaptive, les téléscopes terrestres ne résoudront pas: c'est le manque de transparence de l'atmosphère à certaines fréquences des ondes électromagnétiques.
Il faudra que les astronomes même s' ils préférent les Canaries à la Lune pour s'installer ( certains peuvent les comprendre Wink ) envisagent un de ces sols un téléscope spatial du côté de Lagrange (de ses points) ou sur la Lune , côté face cachée pour les radiotéléscopes...ou ils ne seront pas aussi malheureux que çà...car pour vivre heureux , vivons cachés!
Cordialement,
Giwa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doublemexpress




Masculin Nombre de messages : 1857
Age : 40
Localisation : Belgique - Hainaut
Date d'inscription : 13/10/2005

MessageSujet: Re: L'ESO définit le très grand télescope de demain   Lun 4 Déc 2006 - 9:40

Astrogreg a écrit:
...

Déjà, rien que le VLT en interféromètre nous en jettera plein la vue !

Où en sont-ils ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
L'ESO définit le très grand télescope de demain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com