PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Réflexions sur le paradoxe de Fermi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
lambda0
Modérateur
Modérateur



Nombre de messages : 4124
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 15 Fév 2015 - 20:29

Ce n'est peut-être pas pour demain, mais pour après-demain : on arrivera bien à capturer le spectre d'absorption de planètes extrasolaires, même sans imagerie résolue. oxygène + chlorophylle dans le spectre, ça ne laisserait plus beaucoup de place au doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LuckySan




Masculin Nombre de messages : 249
Age : 38
Localisation : dans les etoiles
Date d'inscription : 05/02/2015

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 15 Fév 2015 - 21:27

lambda0 a écrit:
Ce n'est peut-être pas pour demain, mais pour après-demain : on arrivera bien à capturer le spectre d'absorption de planètes extrasolaires, même sans imagerie résolue. oxygène + chlorophylle dans le spectre, ça ne laisserait plus beaucoup de place au doute.

Je suis sur que certains sceptiques diront que, même avec les raies d’absorption oxygène + chlorophylle, il existe des phénomènes purement physique qui pourraient l'expliquer...
Et j'avoue que la prudence me fera compter parmi eux...

Pour être sur, il faudrait un Super Very OverWhelmingly Large Télescope, de son petit nom SVOWLT... (et si possible dans l'espace  Wink )

Je suis sur que cette photo a déjà été publié ici, mais je la remets pour le plaisir:

et en meilleure définition:
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c5/Comparison_optical_telescope_primary_mirrors.svg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papy Domi




Masculin Nombre de messages : 1006
Age : 64
Localisation : TOURS 37000-PERNAY 37340
Date d'inscription : 13/04/2011

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 15 Fév 2015 - 21:29

Kostya a écrit:
Papy Domi a écrit:

Bonjoir, Alors là Giwa pour un dimanche tu fais fort. Je ne savais pas que je venais d'un processus "physico-chimique", mais de poussières d'étoiles
Le hasard et la nécessité: peut-être n'y a t-il plus de paradoxe, mais j'y verrais bien une sorte de parabole.
Je ne connais pas bien Jacques Monod, qui fut l'un de nos prix Nobel en 1968 mais en revanche, j'ai connu Théodore Monod pour l'avoir rencontré et lu la plupart de ses livres.
"Terre et Ciel" pour rester dans l'esprit de ce forum.

Bonsoir oh Grand Vénérable Kostya,
"Terre et Ciel" , Oh combien je respecte ta parole, mais je pense (donc je suis) et je suis sûr qu'en faisant référence à Théodore Monod je reste connecté à ce fil.
A toi de te renseigner, te documenter, rechercher, toujours rechercher et apprendre à chaque seconde, chaque minute etc....
J'aime beaucoup, mais beaucoup est peu (paradoxe), tout ce que tu écris.
Grandes pensées pour Vous Théodore, vous qui auriez pu avoir votre place sur ce fil.
Kostya, mon Ami continue à explorer ce que nous ne connaissons pas, du moins pas encore.
Bien à Toi  Avec mon plus profond respect   Papy Domi ton très humble serviteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papy Domi




Masculin Nombre de messages : 1006
Age : 64
Localisation : TOURS 37000-PERNAY 37340
Date d'inscription : 13/04/2011

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 15 Fév 2015 - 21:35

Giwa a écrit:
Papy Domi a écrit:

Bonjoir, Alors là Giwa pour un dimanche tu fais fort. Je ne savais pas que je venais d'un processus "physico-chimique", mais de poussières d'étoiles
Le hasard et la nécessité: peut-être n'y a t-il plus de paradoxe, mais j'y verrais bien une sorte de parabole.
Je ne connais pas bien Jacques Monod, qui fut l'un de nos prix Nobel en 1968 mais en revanche, j'ai connu Théodore Monod pour l'avoir rencontré et lu la plupart de ses livres.
Le  paradoxe de Fermi est un puits sans fond. Mais comment prouver ou démontrer qu'il est sans fond? Est-ce que le fait de ne pas pouvoir voir le fond prouve qu'il n'y en a pas. Pouvons nous mettre cela en équation? Peut-on appeler cela un paradoxe? C'est valable, à mon sens et cela n'engage que moi, pour l'ensemble de l'Univers tel que nous le concevons aujourd'hui.
Un paradoxe que j'aime beaucoup également, c'est le paradoxe du "chat de Schrödinger". On pourrait faire un parallèle.
A+ jva prendre 2 cachets... :)
Je reste neutre Wink  ...mais en tant que Papy comme toi, les processus physico-chimiques sont bien loin de mon esprit en présence mon dernier petit-fils ... Par contre pourvu que tout ne déraille pas à cause de la stupidité de certains  et que Jacques est raison ou non, nous avons de toute manière une responsabilité immense ... et Théodore ne le contredirait pas sur cette conclusion !
Giwa je suis très très ému;  sincèrement. Bientôt je serai Super Papy Domi avec 5 petits enfants, (des Geminis), et c'est vrai que l'on redescend vite sur Terre...  Merci du fond du coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3551
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 15 Fév 2015 - 21:55

Papy Domi a écrit:
Bonsoir oh Grand Vénérable Kostya,
"Terre et Ciel" , Oh combien je respecte ta parole, mais je pense (donc je suis) et je suis sûr qu'en faisant référence à Théodore Monod je reste connecté à ce fil.
A toi de te renseigner, te documenter, rechercher, toujours rechercher et apprendre à chaque seconde, chaque minute etc....
J'aime beaucoup, mais beaucoup est peu (paradoxe), tout ce que tu écris.
Grandes pensées pour Vous Théodore, vous qui auriez pu avoir votre place sur ce fil.
Kostya, mon Ami continue à explorer ce que nous ne connaissons pas, du moins pas encore.
Bien à Toi  Avec mon plus profond respect   Papy Domi ton très humble serviteur
Papy Domi,
c'est sympa ce que tu écris mais prends garde à ne pas confondre vénérable et vénéré. megalol
Le second étant très largement usurpé dans mon cas.
L'humble Kostya. sage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
Papy Domi




Masculin Nombre de messages : 1006
Age : 64
Localisation : TOURS 37000-PERNAY 37340
Date d'inscription : 13/04/2011

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 15 Fév 2015 - 22:12

Kostya a écrit:
Papy Domi a écrit:
Bonsoir oh Grand Vénérable Kostya,
"Terre et Ciel" , Oh combien je respecte ta parole, mais je pense (donc je suis) et je suis sûr qu'en faisant référence à Théodore Monod je reste connecté à ce fil.
A toi de te renseigner, te documenter, rechercher, toujours rechercher et apprendre à chaque seconde, chaque minute etc....
J'aime beaucoup, mais beaucoup est peu (paradoxe), tout ce que tu écris.
Grandes pensées pour Vous Théodore, vous qui auriez pu avoir votre place sur ce fil.
Kostya, mon Ami continue à explorer ce que nous ne connaissons pas, du moins pas encore.
Bien à Toi  Avec mon plus profond respect   Papy Domi ton très humble serviteur
Papy Domi,
c'est sympa ce que tu écris mais prends garde à ne pas confondre vénérable et vénéré. megalol
Le second étant très largement usurpé dans mon cas.
L'humble Kostya. sage
Allez bon, une petite dernière pour la route du ciel. Tantôt tu peux être vénéré et aussi être vénérable ou bien dans l'autre sens. Vénérable peut avoir, j'en conviens un autre sens d'après mon dico. Have nice night my Friend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3551
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 15 Fév 2015 - 22:26

Papy Domi a écrit:
Allez bon, une petite dernière pour la route du ciel. Tantôt tu peux être vénéré et aussi être vénérable ou bien dans l'autre sens. Vénérable peut avoir, j'en conviens un autre sens d'après mon dico. Have nice night my Friend.
C'est vrai que certains n'ont pas eu besoin d'attendre d'être vénérables pour être vénérés mais ce que je voulais dire, c'est qu'à l'inverse, le fait d'être vénérable ne donne pas pour autant le droit d'être vénéré: les exemples publics pullulent de personnes qui n'acquièrent aucune sagesse en vieillissant voire régressent mais parmi les exemples que tu as donné (e.g. Théodore Monot), tel n'est heureusement pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7468
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Lun 16 Fév 2015 - 8:16

Un article, parmi bien d'autres, sur le problème de savoir si les ET tiennent oui ou non à nous contacter. En effet la polémique enflamme des ET... Qui ,nous ,bien sûr puisque pour les autres ET nous sommes des ET! Wink

Est-il dangereux d’essayer de contacter les extraterrestres?

A noter que Stephen Hawking fait parti des opposants ... mais , bon, on lui argumente que l'on le veuille ou non notre présence peut être déjà détectée par des civilisations ET avancées. Toutefois,il ne faut pas oublier le facteur temps et on peut y échapper avec un peu de chance si on stoppe nos émissions intempestives. D'accord, mais il restera toujours les hypertélescopes... il va falloir se camoufler! Wink
En tout cas on a quand même intérêt à y voir de plus près et nous construire nous aussi des hypertélescopes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierz




Nombre de messages : 1526
Age : 40
Localisation : Grenoble-Chambéry
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Lun 16 Fév 2015 - 17:18

LuckySan a écrit:

Intéressante cette image. Ce serait bien d'avoir une version avec les dimensions pondérées par la déformation causée par l'atmosphère.

Edit : ouh pinaise, Marge, 666ème message !!! Je sens les flammes de l'enfer !!!  chaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gasgano




Masculin Nombre de messages : 1391
Age : 62
Localisation : 91 & 44
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Mar 17 Fév 2015 - 2:16

olarthym a écrit:
Gasgano a écrit:

Jack Krine - http://rr0.org/people/k/KrineJack/
la seule explication rationnelle à cette histoire serait qu'il utilise sa légitimité (belle carrière tout de même) pour se faire mousser pendant sa retraite et passer régulièrement à la télé, mais j'ai du  mal à croire à cette version.
Jack Krine dans sa rencontre de 1975 sur Mirage III, était aussi accompagné d'un autre pilote qui semble confirmer son observation, ce qui ajoute pas mal de crédibilité à son témoignage ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gasgano




Masculin Nombre de messages : 1391
Age : 62
Localisation : 91 & 44
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Mar 17 Fév 2015 - 2:47

Papy Domi a écrit:
Pour ma part, je suis très dubitatif quant aux ovnis et petits hommes verts venus de mondes "intelligemment" supérieurs à nous. Qu'il y ait des phénomènes inexpliqués, cela à l'air d'être démontré mais pour les soucoupes volantes et autres cigares... Et au fait si elles existent ces soucoupes, il n'y à peut-être personne à l'intérieur. Imaginons un ET arrivant sur Titan et se mettant à taper sur Huygens en lui disant: "alors vous sortez de là ou il faut que j'aille vous chercher,heuuuuuuu (à la stalone).

Ah  aussi,  souvent les gens (pas tous évidement) qui croient aux ptits HV et leurs drôles de machines volantes, ne croient pas que l'homme a marché sur la lune... Mais pas sur ce forum of course.

Que les "soucoupes" comme tu dis (on se croirait à l'époque de la vague de '54) soient habitées ou non n'a guère d'importance, l'intéressant est de savoir quelle l'intelligence (d'où qu'elle vient, de l'espace, d'une autre dimension ou d'une autre époque) se cache derrière ces phénomènes !

Quant à l'amalgame douteux Suspect entre l'ufologie et certains types de négationnisme, je trouve ça particulièrement contre productif pour ceux qui recherche la vérité.
J'ignore qui a lancé ce parallèle destiné à nuire, mais les mêmes, peut-être, essayent également de classer l'ufologie comme une mouvance extrème-truc ou anti-machin !
Pourquoi ce comportement répulsif et haineux, ... un mystère de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Mar 17 Fév 2015 - 9:18

Le sujet était à la mode il y a quelques dizaines d'années, dans les années 70-80, on a eu la grande époque des dossiers de JC Bourret, etc., c'était même assez intéressant, et puis c'est un peu passé de mode. Ne serait-ce pas, éventuellement, parce qu'une fois éliminées les observations bien explicables par des arguments "standards", il ne reste guère que quelques témoignages peu exploitables, sans beaucoup de dénominateurs communs ?
Pour ce qui du statut général de l'ufologie et des amalgames, la prolifération de sectes, même parfois assez dangereuses (plus pour leurs membres que pour la vérité) répond un peu à ta dernière remarque. Et à un niveau plus anecdotique, il y a tous ceux qui croient que X-files est basé sur une histoire vraie.
S'il y a des gens sérieux qui travaillent sur le sujet, ils sont à peu près inaudibles, et auraient raison de rester discrets en l'absence d'éléments probants, avec ce contexte.

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papy Domi




Masculin Nombre de messages : 1006
Age : 64
Localisation : TOURS 37000-PERNAY 37340
Date d'inscription : 13/04/2011

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Mar 17 Fév 2015 - 12:17

Gascano tu as écrit:
Quant à l'amalgame douteux entre l'ufologie et certains types de négationnisme, je trouve ça particulièrement contre productif pour ceux qui recherche la vérité.
J'ignore qui a lancé ce parallèle destiné à nuire, mais les mêmes, peut-être, essayent également de classer l'ufologie comme une mouvance extrème-truc ou anti-machin !
Pourquoi ce comportement répulsif et haineux, ... un mystère de plus ?

Réponse de moi: C'est vrai que nous avons tendance à nous écarter du vrai sujet et je plaide coupable. Je m'en excuse bien volontiers car je ne suis pas meilleurs qu'un autre. Je m'excuse très profondément  et là je n'en suis pas désolé, (re-excuses) de ne pas croire aux petits HV et leurs "moyens de transport". Je suis un petit peu comme saint Thomas.

Enfin, il me plait de penser que je n'ai pas de comportement répulsif et surtout haineux à l'encontre de celles ou ceux qui y croient.
Juste un exemple qui me touche de très près. Mon frère (je n'ai qu'un frère) croit fermement aux ovnis, ufos, soucoupes et autres cigares, mais paradoxe il ne croit absolument pas que l'homme ait marché sur la lune. Pourtant mon frère, sans trop m'épancher, je l'aime beaucoup et je l'adore.

Alors attention je n'ai pas dit non plus que cela ne pouvait se produire dans l'univers.

Bien à toi Ami Gascano
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gergovi




Masculin Nombre de messages : 4116
Age : 60
Localisation : ISERE
Date d'inscription : 29/03/2014

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Ven 27 Fév 2015 - 22:25

En fait pour rebondir sur le sujet, voici une vidéo qui prouve pratiquement que les extra-terrestres existent très certainement et qu'ils n'ont aucun problème pour entrer en contact avec nous :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7468
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Ven 27 Fév 2015 - 23:57

Gergovie a écrit:
En fait pour rebondir sur le sujet, voici une vidéo qui prouve pratiquement que les extra-terrestres existent très certainement et qu'ils n'ont aucun problème pour entrer en contact avec nous :

non non non Il s'agit en fait d'un véritable éléphant que l'oiseau géant Rokh avait pris dans ses serres avant de le lacher pour en faire de la marmelade pour le dévorer... mais manque de pot (pour le Rokh bien entendu) cet éléphant était un descendant de Jumbo, l'éléphant volant
.... au fait l'avion de Stratolaunch a été baptisé Rokh , mais il ne doit pas larguer des éléphants mais des fusées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gergovi




Masculin Nombre de messages : 4116
Age : 60
Localisation : ISERE
Date d'inscription : 29/03/2014

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Sam 28 Fév 2015 - 7:38

Giwa a écrit:

non non non Il s'agit en fait d'un véritable éléphant que l'oiseau géant Rokh avait pris dans ses serres avant de le lacher pour en faire de la marmelade pour le dévorer... mais manque de pot (pour le Rokh bien entendu) cet éléphant était un descendant de Jumbo, l'éléphant volant
Ah Je sors   ....   me suis trompé ....   Laughing Laughing Laughing





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gasgano




Masculin Nombre de messages : 1391
Age : 62
Localisation : 91 & 44
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Mar 3 Mar 2015 - 18:05

Les 7 solutions plausibles au Paradoxe de Fermi selon io9 :

http://io9.com/the-7-least-plausible-solutions-to-the-fermi-paradox-1688525196

En fait, je pense que plusieurs d'entre elles peuvent cohabiter.

PS : le commentaire Suspect à propos de la 6ème est évidemment très réducteur par rapport aux faits !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3551
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 19 Avr 2015 - 18:41

L'exploitation des résultats de WISE sous l'angle de la recherche de civilisation suffisamment puissante pour coloniser des pans entiers de galaxie, permet à certains chercheurs de remettre le paradoxe de Fermi au devant de l'actualité.

La mission WISE est discutée ici: http://www.forum-conquete-spatiale.fr/t1956-suivi-de-la-mission-wise

mais les derniers résultats exposés dans cet article de Scientific American ny sont pas encore publiés:

http://www.scientificamerican.com/article/alien-supercivilizations-absent-from-100-000-nearby-galaxies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
Henri
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4209
Age : 60
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 19 Avr 2015 - 18:56

L'hypothèse de civilisations utilisant de plus en plus d'énergie -jusqu'à des quantités inimaginables- comme le postulait Kardashev ne m'a jamais paru très raisonnable... Ça relève un peu trop du genre de raisonnement qui considère qu'en améliorant la technologie de la bougie on arrive automatiquement aux diodes laser...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7468
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 19 Avr 2015 - 19:12

Henri a écrit:
L'hypothèse de civilisations utilisant de plus en plus d'énergie -jusqu'à des quantités inimaginables- comme le postulait Kardashev ne m'a jamais paru très raisonnable... Ça relève un peu trop du genre de raisonnement qui considère qu'en améliorant la technologie de la bougie on arrive automatiquement aux diodes laser...
Effectivement cela fait penser à ces raisonnement par extrapolation qui ne tiennent la route qu'un certain temps !
Tout repose sur ces sphères de Dyson pour intercepter et capter le maximum d'énergie tout en laissant passer les IF lointains.
En dehors des hypothèses pessimistes que les civilisations ne peuvent être qu'éphémères , il y en a  peut-être d'autres  où celles-ci subissent des transformations radicales comme les changement de phase en physique que nous n'arrivons pas à appréhender ... enfin le paradoxe -ou plus le mystère- reste entier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4209
Age : 60
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 19 Avr 2015 - 22:41

Les écoutes actuelles de signaux d'autres civilisations me paraissent aussi puériles que celles d'une tribu du magdalénien vivant de la chasse de la pêche et de la cueillette en cherchant d'autres en étant à l'affut d'un tam-tam ou d'un signal de fumée inconnu...

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10764
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Dim 19 Avr 2015 - 23:01

Henri a écrit:
Les écoutes actuelles de signaux d'autres civilisations me paraissent aussi puériles que celles d'une tribu du magdalénien vivant de la chasse de la pêche et de la cueillette en cherchant d'autres en étant à l'affut d'un tam-tam ou d'un signal de fumée inconnu...
Ca n'est pas puéril, c'est au contraire assez pragmatique. En tout cas on est toujours aujourd'hui susceptible de jouer du tamtam et de faire des nuages de fumée (volontaires ou non), et en tout cas ils auraient plus de chance de nous trouver en faisant ça qu'en ne cherchant pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7468
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Lun 20 Avr 2015 - 0:11

Space Opera a écrit:
Henri a écrit:
Les écoutes actuelles de signaux d'autres civilisations me paraissent aussi puériles que celles d'une tribu du magdalénien vivant de la chasse de la pêche et de la cueillette en cherchant d'autres en étant à l'affut d'un tam-tam ou d'un signal de fumée inconnu...
Ca n'est pas puéril, c'est au contraire assez pragmatique. En tout cas on est toujours aujourd'hui susceptible de jouer du tamtam et de faire des nuages de fumée (volontaires ou non), et en tout cas ils auraient plus de chance de nous trouver en faisant ça qu'en ne cherchant pas du tout.
C'est pragmatique, mais cela doit être aussi dans notre quête ancestrale de chercher un sens à notre existence individuelle et collective . D'ailleurs qui cherchons-nous et qui trouverons-nous? Peut-être Nous ?
Bon, le mieux , c'est d'être pragmatique, de ne pas se poser trop de questions "métaphysiques"  et d'observer le mieux possible notre Univers et les ouvertures éventuelles sur un Multivers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3551
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Lun 20 Avr 2015 - 0:37

Je pense au contraire qu'une civilisation suffisamment avancée pour maitriser ainsi l'énergie se trouvant à sa portée serait relativement difficile à détecter. Elle aurait plutôt adoptée une forme de développement durable qui lui permettrait d'être intégrée à son environnement sans le perturber.
Dans le cas de la classification de Kardashev comme dans l'hypothèse exposée ci-dessus, on voit bien que nous avons toujours tendance à calquer notre propre modèle de développement sur une hypothétique civilisation extra-terrestre qui pourrait au contraire en être tellement éloignée que son mode de développement nous serait complètement inconcevable.
D'ailleurs, considérant le fait que 90% de la masse de l'univers n'est pas observable par nos moyens actuels, toute civilisation qui tirerait son énergie de cette masse invisible n'en serait pas beaucoup plus observable. Ainsi, j'ai tendance au contraire à penser que plus une civilisation serait avancée, plus son activité se fondrait dans le bruit de fond que nous recevons sans en comprendre ni en maitriser la complexité.
Ainsi, pour justifier qu'une consommation d'énergie laisserait des traces dans l'infra-rouge, les partisans des théories de Kardashev font appel aux principes de la thermodynamique. Ces mêmes principes qui nous disent que si plus d'ordre est instauré localement alors, au contraire, la température moyenne va diminuer. Comment une civilisation aussi développée qu'on s'attend à la détecter d'aussi loin ne pourrait-elle pas compenser à tout instant le surcroît d'ordre que génère son développement et l'accroissement de température pour maintenir à tout instant un équilibre la rendant indétectable ?
Les recherches en la matière ne sont pas inutiles car tout résultat même négatif fait justement avancer la recherche. Cela permet peut-être d'éliminer certaines pistes de mode de détection et nous pousse à en imaginer d'autres plus éloignées de nos modèles anthropomorphiques.
Ça n'a rien de métaphysique mais au contraire, je trouve dans tout ça un côté existentialiste qui est parfaitement cohérent avec notre science moderne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
Henri
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4209
Age : 60
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Lun 20 Avr 2015 - 3:33

Il y a des populations au fond de l’Amazonie qui vivent encore comme nos ancêtres au magdalénien, elles voient parfois passer dans le ciel des choses blanches et brillantes qui laissent une trainée de fumée et pensent que ce sont de grands oiseaux qui volent très haut... Laughing

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7468
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Réflexions sur le paradoxe de Fermi   Lun 20 Avr 2015 - 7:40

Henri a écrit:
Il y a des populations au fond de l’Amazonie qui vivent encore comme nos ancêtres au magdalénien, elles voient parfois passer dans le ciel des choses blanches et brillantes qui laissent une trainée de fumée et pensent que ce sont de grands oiseaux qui volent très haut... Laughing
Justement cela nous ramène à la découverte des Amériques et de Amérindiens qui fut un choc pour la civilisation occidentale et aux conflits de pensées et d'idéologies qui en résultèrent entre le mythe d'Adam et Ève et la Pluralité des Mondes ou non ! On présente souvent la Renaissance comme une civilisation s'éloignant de l’obscurantisme du Moyen-Age ... mais pourtant les procès en sorcellerie et les bûchers furent en plein essor. Comme quoi la marche vers les Lumières n'est pas rectiligne ... et le monde actuel est à ce sujet un peu inquiétant !

Curieusement la réponse actuelle à la Pluralité des Mondes sur notre Terre serait que l'Humanité serait Une , née du côté de l'Afrique et que ces populations d'Amazonie ne seraient que nos cousins après un long périple en passant par le détroit de Béring  : la Pluralité dans l'Unité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Réflexions sur le paradoxe de Fermi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com