PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Orion : avancée ou recul ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
lambda0
Modérateur
Modérateur



Nombre de messages : 4124
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Sam 3 Fév 2007 - 10:27

Astro-notes a écrit:

Space ship One est une grosse fusée de "feu d'artifice" avec une carrosserie au design accrocheur...
...
Bon, il y a mon Dalmatien de chien qui n'est pas d'accord ; il proteste
pour aller pisser, il est tard.

Tiens, ça ferait un surnom sympa pour le Space Ship 1, vu les peintures de sa carosserie Laughing
"The flying dalmatian"
http://www.scaled.com/projects/tierone/gallery/ground_general
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Sam 3 Fév 2007 - 10:51

Francois a écrit:

...
Peut être un avion spatial.
...

Il y a quelques mythiques SSTO dans les cartons. Belle image ici :
http://www.forum-conquete-spatiale.fr/Technique-c5/Propulsions-et-lanceurs-f18/Skylon-Sabre-t1865.htm

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7470
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Sam 3 Fév 2007 - 12:39

lambda0 a écrit:



Tiens, ça ferait un surnom sympa pour le Space Ship 1, vu les peintures de sa carosserie Laughing
"The flying dalmatian"
bravo bravo bravo Bon, il faudra que ce dalmatien soit un OGM avec de très grandes oreilles pour voler comme Djumbo, l'éléphant de ma tendre enfance.
Giwa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francois




Nombre de messages : 69
Age : 45
Localisation : Nord (59)
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Lun 5 Fév 2007 - 9:45

De mon point de vue, le domaine spatial présente des retombées dans les domaines de pointe, mais aussi dans la vie de tout les jours. L'informatique, les telecom, le GPS, les matériaux composites n'en sont que les plus évident.

J'ai acheté une voiture radio commandée à 8 euros ce week. Il y a une LED bleue par roue pour faire joli. Ceci était inenvisageable avant les progrès récents des semi conducteurs. Ce n'est qu'un exemple, mais si on reflechis à sa vie de tout les jour, il y en a plein.

Je me suis sans doute mal exprimé, l'intérêt d'aller sur la lune est évident, alors pourquoi le faire avec aussi peu d'imagination (et beaucoup de dollars) ?
Le soutien de programmes plus ambitieux aurait peut être retardé le retour sur la lune mais il en aurait augmenté l'impact.

Si on envisage d'installer un téléscope sur la face cachée de la lune, combien de ces convois liliputiens seront nécessaires à acheminer le matériel ???

On va envoyer des groupes de 2 ou 3 hommes sur la lune qui ne pourront rien faire de plus que nos 12 valeureux apollo men.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8507
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Orion, avancée ou recul ???   Lun 5 Fév 2007 - 11:58

Ha, le vaste sujet que les retombées scientifiques
et technologiques de l'exploration de l'espace !

Qui était là en premier : la poule ou l'oeuf ?

L'énergie nucléaire ne doit rien aux aventures
spatiales ; la découverte du phénomène transistor
non plus ; les calculateurs numériques existaient
avant ; par contre les nouveaux matériaux ont été
fortement influencés par la recherche de technologies
spatiales ; les méthodes d'organisation du travail
(type Pert) sont un pur produit du programme Apollo ;
oui, les satellites de télécom ont fortement influencé
nos télécom ; le GPS, itou, est une avancée aussi
stratégique que les télécom satellitaires ; et, et, et,
l'HOMME dans tout ça ?

Ben, au mieux, accordons à l'astronautique des vols
habités le monitoring appliqué aux cosmonautes et
aux asdtronautes (ah, bon) .

On n'oubliera pas : la physique de l'élémentaire qui
ne doit rien à l'astronautique des débuts, la physique
des terres rares qui ont assuré des commutations
rapides et économiques dans les transistors (de nos
actuels microprocesseurs), l'aéronautique qui a fait
avancer la micromécanique, et aussi les nouveaux
matériaux, machines outils, etc.

Pas facile d'attribuer une avancée définitive pour
l'astronautique. Ha oui, j'allais oublier en 1965
on avancait qu'avec des prélèvements d'échantillons
de roches lunaires on comprendrait enfin l'orgine
de la Terre, et sur une éventuelmle présence d'eau
sur le sol sélène. En 2006 on nous ressert ce plat
ultra froid et on le projette même sur Mars !

Qui était là en premier ?

Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Francois




Nombre de messages : 69
Age : 45
Localisation : Nord (59)
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Lun 5 Fév 2007 - 12:43

Bien sûr, Apollo a fait faire un bon en avant à quasiment tout les secteurs des industries de pointes, et même le management et la recherche fondamentale.
L'interêt des vols habités... On se posait la même question dans les années 80 a propos des avions militaires... Les drones n'ont pas détroné les mirage 2000 et maintenant les rafales.
Il faut envoyer des hommes quand c'est possible car les ressources du cerveau humain restent inégalée (et de très loin) face à la machine. Mais voila, ce n'est pas toujours possible (trop loins ou trop inhospitalié) d'ou l'interêt des sondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul




Masculin Nombre de messages : 1469
Age : 59
Localisation : Anvers, Belgique
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Jeu 15 Fév 2007 - 22:36

Dans Spaceflight (BIS) il y a un article sur les lifting bodies des années 60 et 70....La raison pour laquelle ce concept a été arrêté est parce qu'il était trop dangereux à l'atterrissage....même le X38 se posait en paraglider sans roues!
Donc le concept de capsule a ses mérites!! Lancement vertical, éjection possible, séjour longue durée dans l'espace et retour sur terre ou en mer.
Peu de masse perdue (ailes, trains d'atterrissage)...
Quant à Bush, eh bien il se trouve qu'il était président et qu'il n'a fait qu'écouter une série de conseillers qui lui ont suggéré d'aller plus loin que l'orbite basse.
S'il faut justifier le retour vers la Lune uniquement sur le plan scientifique, on n'ira plus là-bas. Il y a d'autres raisons et même si elles sont chères, elles permettent quand-même le développement d'une technologie de pointe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/astroraoul/
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8507
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Orion (l'air de quoi)   Ven 16 Fév 2007 - 19:01

Nicholas a écrit:
Argyre a écrit:
Personnellement, je ne considère même pas que Space ship one soit un vaisseau spatial.

En effet, il reste un avion pour moi, une sorte d'X-plane.

En fait la règle est la règle, passé 80 km d'altitude on est dans
l'espace ; c'est pourquoi Melville et Bernie sont devenus astronautes.
Mais c'est malheureusement à cause de cette règle que le pilote du X-15
Mike Adams est devenu astronaute à titre postume pusque son avion
fusée X-15 a culminé à 81 km avant de se disloquer lors de la petite rentrée atmosphérique. Les USA enregistrent là le premier astronaute mort en vol
spatial !

Bref tout ça pour dire que Space shipe One est bien de ce fait un vaisseau
spatial, mais trés trés minimaliste.

Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Francois




Nombre de messages : 69
Age : 45
Localisation : Nord (59)
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Sam 17 Fév 2007 - 20:22

Raoul a écrit:

S'il faut justifier le retour vers la Lune uniquement sur le plan scientifique, on n'ira plus là-bas. Il y a d'autres raisons et même si elles sont chères, elles permettent quand-même le développement d'une technologie de pointe.

Quelles sont les technologies que ce programme permettra de développer ?

Le concept des lifting bodies n'est pas encore abandonné puisqu'il est actuellement utilisé par les shuttle (il est vrai en sursit).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul




Masculin Nombre de messages : 1469
Age : 59
Localisation : Anvers, Belgique
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Dim 18 Fév 2007 - 0:02

Francois a écrit:
Raoul a écrit:

S'il faut justifier le retour vers la Lune uniquement sur le plan scientifique, on n'ira plus là-bas. Il y a d'autres raisons et même si elles sont chères, elles permettent quand-même le développement d'une technologie de pointe.

Quelles sont les technologies que ce programme permettra de développer ?

Le concept des lifting bodies n'est pas encore abandonné puisqu'il est actuellement utilisé par les shuttle (il est vrai en sursit).

On peut penser aux technologies permettant d'alléger les piles à combustibles, permettant de se débarasser de la poussière lunaire, permettant un écosystème clos, permettant de survivre pendant 350 heures d'affilée dans le noir et le froid absolu.
La Navette n'utilise pas l'aérodynamisme des lifting bodies; les ailes par exemple n'ont rien à voir avec le M2F2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/astroraoul/
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7470
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Dim 18 Fév 2007 - 9:05

Bonjour,

Au-de-là des progrès de la Science et de la Technologie, il y a à mon sens la finalité ultime pour l’Humanité comme le disait Tsiolkovski : « Quitter son berceau la planète Terre pour assurer sa pérennité à très long terme » En effet les conditions de son existence sur la Terre finiront par se dégrader et il lui faut rechercher d’autres lieus .

La Lune peut être un laboratoire d’essais pour cela : en particulier pour prouver que l’absence d’atmosphère est un handicap qui peut être vaincu par une technologie appropriée. D’ailleurs l’absence d’atmosphère n’a pas que des désavantages : on évite ainsi les cyclones tropicaux ou les blizzards extrêmes de l’Antarctique où une température vers – 90°C pose plus de problème que sur la Lune. Finalement il doit être possible de s’installer dans des domaines très variés si on dispose de ressources énergétiques et minérales suffisantes et que l’on les exploite au mieux.

Cordialement,

Giwa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul




Masculin Nombre de messages : 1469
Age : 59
Localisation : Anvers, Belgique
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Dim 18 Fév 2007 - 10:49

Je me demande jusqu'à quelle altitude un engin semblable au SpaceShip One pourrait aller, sans pour autant acquérir la vitesse orbitale.

Les touristes pourraient préférer la vue aux contraintes liées à la vitesse (c'est-à-dire, préférer aller aussi haut et loin que posssible mais sans dépenser trop d'énergie ni trop de temps ni trop dépendre d"un matériau trop complexe résistant à la chaleur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/astroraoul/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Dim 18 Fév 2007 - 11:03

Je pense que le plus gros problème est la décélération lors de la rentrée atmosphérique. Le SS1 prend déjà 3 à 4 g, pour une altitude un peu supérieure à 100 km. Pour éviter cela il faudrait une vitesse horizontale conséquente (le SS1 lui monte quasiment à la verticale) pour générer une portance suffisante et diminuer les facteurs de charge.
Revenir en haut Aller en bas
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8507
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Orion : avancée ou recul ???   Jeu 1 Mar 2007 - 11:02

Raoul a écrit:
Je me demande jusqu'à quelle altitude un engin semblable au SpaceShip One pourrait aller, sans pour autant acquérir la vitesse orbitale.

Les touristes pourraient préférer la vue aux contraintes liées à la vitesse (c'est-à-dire, préférer aller aussi haut et loin que posssible mais sans dépenser trop d'énergie ni trop de temps ni trop dépendre d"un matériau trop complexe résistant à la chaleur).

Bon, je crois que Steph répond à Raoul sur le sujet et j'ajoute
que grossièrement si l'on veut un joli coup d'oeil sur la Terre
on peut aller contourner la Lune et se laisser retomber vers la
Terre, et sous les seules lois de la physique (attraction) on va
arriver dans la banlieue de la Terre à 40000 km/h, si on compte
sur une route comme celle du SpaceShip-One, je préfère être
absent de ce voyage !

En fait j'intervenais pour donner mon avis sur la terminologie.
Je n'emploie le mot altitude que pour ce qui est du domaine
"endoatmosphérique" et "distance" que pour ce qui est du
domaine exoatmosphérique. Je précise que cette limite est
pour le moment toujours fixée à 80 km (est-ce encore vrai ?).
Je ne dis pas la Lune est à une altitude de 300000 km
mais à une distance de 300000 km de la Terre. Par contre
je dis l'avion de reconnaissance Lockheed U-2 vole à une
altitude maximale de 24000 mètres (24 km).
Lorsque je ne cherche pas de petite "bêtes", j'utilise les
mots culmination ou apogée suivant qu'il s'agit d'une ogive
en vol suborbital ou en vol orbital.
Bref, ce n'est que de la terminologie, cela ne fait pas avancer
nos remarques sur Orion.
L'expression Apollorion m'a fait sourire ; pas mal trouvé.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
vp




Masculin Nombre de messages : 1961
Age : 42
Localisation : RP
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: Orion : avancée ou recul ???   Jeu 1 Mar 2007 - 18:36

jeudi 1 mars 2007, 3h49
La NASA retarde une mission lunaire par manque d'argent

WASHINGTON (AP) - La NASA a annoncé le report d'une mission spatiale habitée à destination de la Lune, faute d'argent, a annoncé le directeur de l'agence spatiale américaine.

La mission, baptisée Orion, ne partira pas avant début 2015, soit quatre à six mois plus tard que prévu.

"Nous n'avons tout simplement pas les moyens" de lancer la navette en 2014 comme nous en avions l'intention, a déploré l'administrateur de la Nasa, Michael Griffin.

Ce contretemps est la conséquence d'une différence de 545 millions de dollars (412,5 millions d'euros) entre ce que le président George W. Bush avait demandé pour l'agence spatiale cette année et les crédits finalement alloués par le Congrès. Les législateurs américains ont souhaité consacrer à la recherche spatiale la même somme d'argent en 2007 qu'en 2006. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Orion : avancée ou recul ???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit