PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Vie sur Mars : on sait où chercher !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zx




Masculin Nombre de messages : 2652
Age : 55
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Vie sur Mars : on sait où chercher !   Lun 5 Fév 2007 - 12:20

Source :

http://www.flashespace.com/html/fev07/05a_02.htm

Article :

La paléo-mer gelée d'Elysium Planitia, découverte par la sonde européenne Mars Express en 2005 serait l'endroit le plus propice à la découverte de forme de vie cellulaire endormie voire vivante ! S'il s'agit de l'endroit le plus propice à une telle découverte, ce n'est pas le seul. Les cratères d'impact les plus jeunes et les écoulements liquides, les fameuses ravines sont également des cibles de choix.

La vie n'a pu qu'apparaître sur Mars

En s'appuyant sur les avancées acquises ces 10 dernières années sur nos connaissances des différents chemins pris par la vie terrestre, on pense aux extrêmophiles, on s'aperçoit que la vie est beaucoup plus robuste qu'on ne le pensait de sorte qu'elle n'a pu qu'apparaître sur Mars. Mieux encore, certains scientifiques sont convaincus qu'il y a peut-être encore de la vie qui dort sur Mars, puisque certaines bactéries semblent pouvoir hiberner pendant des millions d'années.

Ce qui fait dire que la vie a pu apparaître très tôt dans l'histoire de Mars, c'est la confirmation que la vie n'a besoin de limites physiques très minces pour s'épanouir. En prenant la Terre comme référent, on s'aperçoit que notre planète abrite des organismes qu'il y a encore quelques années qu'on pensait ne pas pouvoir exister.

On en a observé dans des milieux acides, avec des PH pratiquement négatifs, aussi bien que dans des environnements très basiques. D'autres prolifèrent dans des eaux très salines, dans les boues saumâtres, dans les glaces du pôle Sud, à des températures de 110°C, sans lumière. Des bactéries résistent à des radiations qui tueraient 50 000 fois n'importe lequel d'entre nous.

Quelles que soient les conditions qui régnaient sur Mars au moment de sa formation, au moins 2 des 3 facteurs principaux nécessaires à l'apparition de la vie étaient présents de sorte qu'il n'y a aucune raison pour qu'elle ne se soit pas frayée un chemin sur Mars. Aujourd'hui, on peut raisonnablement penser que si vie il y a eu, des cellules demeurent vraisemblablement endormies, enfouies quelque part sous la surface martienne.

La surface martienne impropre à la vie

Aujourd'hui cette surface ne peut pas supporter la vie, même endormie. Ce ne sont pas le manque d'eau liquide ou les conditions actuelles qui l'empêchent de perdurer ou d'hiberner mais l'absence de champ magnétique protecteur, accentué par une faible atmosphère qui permet au rayonnement cosmique de balayer la surface martienne de toute matière organique.

Ce travail de sape, débuté il y a quelques milliards d'années a rendu la surface martienne impropre à toute forme de vie et empêcherait son développement dans les premiers mètres du sous-sol martien. Cependant, on n'est pas certain que des organismes ne puissent pas vivre dans un environnement souterrain avec une telle contrainte.

Seul frein à cet optimisme, la vie martienne se serait éteinte plusieurs milliers d'années après la disparition de l'eau sous forme liquide et le début du refroidissement de la planète. D'une planète chaude et humide, Mars est alors devenu le monde froid et sec que l'on connaît aujourd'hui. On estime que ces événements se sont produits entre 3,5 et 3,8 milliards d'années. On se demande donc si des cellules sont capables de rester endormies pendant une période aussi grande. Sur Terre, nous n'avons pas découvert de cellules endormies sur une aussi longue période.

Les sites les plus prometteurs

En s'appuyant sur ces données et des critères de sélections très peu contraignants, une équipe de scientifiques a ciblé 3 sites qui ont en commun de montrer des signes évidents d'écoulements liquides, une formation récente à l'échelle géologique de la planète ce qui est primordiale pour avoir une chance de découvrir des cellules éteintes, voire vivantes, qui n'ont pas été annihilées par le rayonnement cosmique.

Il s'agit de la paléo-mer gelée d'Elysium Planitia qui existait il y a encore 5 millions d'années, des cratères d'impact récemment formés et des écoulements liquides que l'on n'arrête pas de découvrir un peu partout sur Mars (les ravines) et dont certaines sont 'vieilles' de 5 ans !

Forer la surface martienne

Forer la surface martienne est la prochaine grande étape technique de l'exploration robotique de Mars. Dernière étape avant le retour d'échantillons sur Terre. 2 missions sont en cours de développement. Il s'agit de Phoenix, un lander de la NASA qui se posera au pôle nord de la planète et creusera le sous-sol sur environ 1 mètre (lancement en août 2007) et de ExoMars, une mission de l'ESA qui n'est pas attendue avant 2013 et sera capable de forer le sol sous plus de 2 mètres.

Concernant Phoenix, le choix de son site d'atterrissage ne remplit pas le critère de formation récente de sorte qu'il est très peu probable de découvrir des cellules éteintes mais pour la NASA les couches de glace sur lesquelles se posera Phoenix pourraient contenir des composés organiques nécessaires au monde du vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Vie sur Mars : on sait où chercher !   Lun 5 Fév 2007 - 13:12

zx a écrit:

..
La vie n'a pu qu'apparaître sur Mars

En s'appuyant sur les avancées acquises ces 10 dernières années sur nos connaissances des différents chemins pris par la vie terrestre, on pense aux extrêmophiles, on s'aperçoit que la vie est beaucoup plus robuste qu'on ne le pensait de sorte qu'elle n'a pu qu'apparaître sur Mars. Mieux encore, certains scientifiques sont convaincus qu'il y a peut-être encore de la vie qui dort sur Mars, puisque certaines bactéries semblent pouvoir hiberner pendant des millions d'années.
...

Hum...
Toujours la même question : les extrémophiles sont-ils effectivement nés dans ces environnements extrêmes, ou ne s'agit-il pas plutôt d'organismes "normaux" qui se sont adaptés ?
Si un biologiste passe par ici, ça m'intéresse bien d'avoir un avis un peu éclairé sur cette affirmation que "la vie n'a pu qu'apparaitre" sur Mars...

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicholas




Masculin Nombre de messages : 149
Age : 36
Localisation : LFST - LFGC
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Vie sur Mars : on sait où chercher !   Lun 5 Fév 2007 - 13:48

une news intéressante, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volodimer.org
spacedreamer




Masculin Nombre de messages : 281
Age : 46
Localisation : 49,3N-4,03E
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Vie sur Mars : on sait où chercher !   Lun 5 Fév 2007 - 23:09

lambda0 a écrit:
Hum...
Toujours la même question : les extrémophiles sont-ils effectivement nés dans ces environnements extrêmes, ou ne s'agit-il pas plutôt d'organismes "normaux" qui se sont adaptés ?
Si un biologiste passe par ici, ça m'intéresse bien d'avoir un avis un peu éclairé sur cette affirmation que "la vie n'a pu qu'apparaitre" sur Mars...

Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien. Il y a plein de domaines où les spécialistes se refusent à dire "je ne sais pas", même si c'est effectivement le cas.

Quoi qu'on puisse en lire ici où là dans des documents de vulgarisation, on a que des hypothèses (et encore) sur la façon dont est apparue la vie sur Terre. Du coup, qu'on puisse prétendre que la vie n'a pu qu'apparaitre ici ou là, ça me fait hésiter entre le sourire amusé et l'agacement.

A chaque fois on parle de la "soupe pré-biotique" (Cf. l'expérience de Stanley Miller en 1953) mais on oublie que les acides aminés, s'ils sont des "briques du vivant", ne sont pas la vie. Les premières formes de vie connues dont la structure soit identifiable sont déjà très complexes (bactéries avec organites dont certains vraisemblablement acquis par symbiose) : il y a donc un trou entre d'une part des pré-protéines éparses avec des colloides et d'autre part des bactéries, organismes déjà "évolués". Entre les deux... Suspect

Il faut également tenir compte du fait que la vie est apparue sur terre dans un environnement très différent de ce qui existe aujourd'hui et dont la reconstitution reste soumise à caution.

Enfin, quand on travaille à l'échelle des bactéries, on s'aperçoit que les milieux réellement confinés, sans relations notables avec le reste de la biosphère, sont très rares : les bactéries les plus extrèmophiles entretiennent des échanges plus ou moins complexes avec les milieux environnants moins extrêmes.


Le plus gros problème, c'est que c'est bien moins vendeur de dire "il faut étudier d'autres milieux sur d'autres planètes pour afiner notre compréhension des mécanismes qui engendrent ces phénomènes qu'on appelle la vie" que "c'est sûr ! il y a de la vie sur Mars : il faut y aller !". Et les uns et les autres reprennent ce discours soit par ignorance, soit par calcul. Mais jesuis de ceux qui pensent que le mensonge, fut-il pour une bonne cause, est un instrument dangereux qui peut se retourner contre ceux qui comptaient l'utiliser.

En tout cas, merci de m'avoir donner une occasion de cracher ma bile Mad ! Je ne sais pas si ça t'a éclairé, mais ça m'a permis d'exprimer un agacement certain ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Vie sur Mars : on sait où chercher !   Mar 6 Fév 2007 - 11:43

spacedreamer a écrit:

Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien. Il y a plein de domaines où les spécialistes se refusent à dire "je ne sais pas", même si c'est effectivement le cas.

Quoi qu'on puisse en lire ici où là dans des documents de vulgarisation, on a que des hypothèses (et encore) sur la façon dont est apparue la vie sur Terre. Du coup, qu'on puisse prétendre que la vie n'a pu qu'apparaitre ici ou là, ça me fait hésiter entre le sourire amusé et l'agacement.
...
Le plus gros problème, c'est que c'est bien moins vendeur de dire "il faut étudier d'autres milieux sur d'autres planètes pour afiner notre compréhension des mécanismes qui engendrent ces phénomènes qu'on appelle la vie" que "c'est sûr ! il y a de la vie sur Mars : il faut y aller !". Et les uns et les autres reprennent ce discours soit par ignorance, soit par calcul. Mais jesuis de ceux qui pensent que le mensonge, fut-il pour une bonne cause, est un instrument dangereux qui peut se retourner contre ceux qui comptaient l'utiliser.

En tout cas, merci de m'avoir donner une occasion de cracher ma bile Mad ! Je ne sais pas si ça t'a éclairé, mais ça m'a permis d'exprimer un agacement certain ! Wink

Je subodorais bien quelque chose comme ça...
Le terme mensonge est peut-être un peu fort, mais cette fuite en avant conduisant à postuler la présence de la vie dans les endroits de plus en plus improbables me laisse un peu perplexe : rien sur Vénus, pour Mars l'étau de resserre et on essaie de compenser par une surenchère de déclarations, parallèlement on commence prudemment à reporter l'attention vers les satellites de Jupiter et de Saturne. Et ça m'étonnerait bien que personne ne suggère un jour qu'il pourrait y avoir des océans sous la banquise de Pluton, grouillant de bactéries.
A trop faire dépendre l'exploration du système solaire de la recherche de la vie, on risque d'entendre un jour de la part des décideurs, dans 20 ou 30 ans : vous avez posé une sonde sur chaque caillou du système solaire, il n'y a que des déserts stériles, glacés ou brûlant, maintenant ça suffit, ça n'intéresse plus personne, et les gens se fichent de la composition de l'atmosphère de Pluton ou du sol de Triton.
Il serait temps de penser à trouver des prétextes un peu plus crédibles pour envoyer gambader des gars sur Mars...

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 11390
Age : 40
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Vie sur Mars : on sait où chercher !   Mar 6 Fév 2007 - 12:10

lambda0 a écrit:
spacedreamer a écrit:

Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien. Il y a plein de domaines où les spécialistes se refusent à dire "je ne sais pas", même si c'est effectivement le cas.

Quoi qu'on puisse en lire ici où là dans des documents de vulgarisation, on a que des hypothèses (et encore) sur la façon dont est apparue la vie sur Terre. Du coup, qu'on puisse prétendre que la vie n'a pu qu'apparaitre ici ou là, ça me fait hésiter entre le sourire amusé et l'agacement.
...
Le plus gros problème, c'est que c'est bien moins vendeur de dire "il faut étudier d'autres milieux sur d'autres planètes pour afiner notre compréhension des mécanismes qui engendrent ces phénomènes qu'on appelle la vie" que "c'est sûr ! il y a de la vie sur Mars : il faut y aller !". Et les uns et les autres reprennent ce discours soit par ignorance, soit par calcul. Mais jesuis de ceux qui pensent que le mensonge, fut-il pour une bonne cause, est un instrument dangereux qui peut se retourner contre ceux qui comptaient l'utiliser.

En tout cas, merci de m'avoir donner une occasion de cracher ma bile Mad ! Je ne sais pas si ça t'a éclairé, mais ça m'a permis d'exprimer un agacement certain ! Wink

Je subodorais bien quelque chose comme ça...
Le terme mensonge est peut-être un peu fort, mais cette fuite en avant conduisant à postuler la présence de la vie dans les endroits de plus en plus improbables me laisse un peu perplexe : rien sur Vénus, pour Mars l'étau de resserre et on essaie de compenser par une surenchère de déclarations, parallèlement on commence prudemment à reporter l'attention vers les satellites de Jupiter et de Saturne. Et ça m'étonnerait bien que personne ne suggère un jour qu'il pourrait y avoir des océans sous la banquise de Pluton, grouillant de bactéries.
A trop faire dépendre l'exploration du système solaire de la recherche de la vie, on risque d'entendre un jour de la part des décideurs, dans 20 ou 30 ans : vous avez posé une sonde sur chaque caillou du système solaire, il n'y a que des déserts stériles, glacés ou brûlant, maintenant ça suffit, ça n'intéresse plus personne, et les gens se fichent de la composition de l'atmosphère de Pluton ou du sol de Triton.
Il serait temps de penser à trouver des prétextes un peu plus crédibles pour envoyer gambader des gars sur Mars...

A+

Ouais.. bien parler, perso j'en ais déjà raz la casquette! Mad

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Vie sur Mars : on sait où chercher !   Mar 6 Fév 2007 - 12:53

Par contre, la recherche de la vie évoluée sur des planètes extra-solaires, par analyse de l'atmosphère, voire imagerie de ces planètes, me semble être un thème bien plus porteur : j'ai dans l'idée que le public serait bien plus réactif à l'éventuelle découverte de végétation, de forêts, d'océans, sur une planète située à 10 années-lumières, physiquement inaccessible, qu'à l'annonce de la découverte de micro-organismes martiens figés dans la pierre depuis des milliards d'années, et même s'il en reste quelques-uns vivants.

Bon, ça n'empêche pas d'envoyer encore quelques sondes pour gratter la rocaille de Mars, mais on peut continuer comme ça indéfiniment : tant qu'on aura rien trouvé, quelqu'un pourra dire : "Oui, mais ils sont peut-être plus profonds" ou "Oui, mais on n'a pas fouillé cette région".
On peut éventuellement prouver l'existence de la vie martienne, en tirant un portrait d'une fringuante bactérie, mais si cette vie n'existe pas, on ne peut pas en démontrer l'inexistence...

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8504
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Vie sur Mars : on sait où chercher !   Mar 6 Fév 2007 - 15:20

lambda0 a écrit:
spacedreamer a écrit:

Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien. Il y a plein de domaines où les spécialistes se refusent à dire "je ne sais pas", même si c'est effectivement le cas.

Quoi qu'on puisse en lire ici où là dans des documents de vulgarisation, on a que des hypothèses (et encore) sur la façon dont est apparue la vie sur Terre. Du coup, qu'on puisse prétendre que la vie n'a pu qu'apparaitre ici ou là, ça me fait hésiter entre le sourire amusé et l'agacement.
...
Le plus gros problème, c'est que c'est bien moins vendeur de dire "il faut étudier d'autres milieux sur d'autres planètes pour afiner notre compréhension des mécanismes qui engendrent ces phénomènes qu'on appelle la vie" que "c'est sûr ! il y a de la vie sur Mars : il faut y aller !". Et les uns et les autres reprennent ce discours soit par ignorance, soit par calcul. Mais jesuis de ceux qui pensent que le mensonge, fut-il pour une bonne cause, est un instrument dangereux qui peut se retourner contre ceux qui comptaient l'utiliser.

En tout cas, merci de m'avoir donner une occasion de cracher ma bile Mad ! Je ne sais pas si ça t'a éclairé, mais ça m'a permis d'exprimer un agacement certain ! Wink

Je subodorais bien quelque chose comme ça...
Le terme mensonge est peut-être un peu fort, mais cette fuite en avant conduisant à postuler la présence de la vie dans les endroits de plus en plus improbables me laisse un peu perplexe : rien sur Vénus, pour Mars l'étau de resserre et on essaie de compenser par une surenchère de déclarations, parallèlement on commence prudemment à reporter l'attention vers les satellites de Jupiter et de Saturne. Et ça m'étonnerait bien que personne ne suggère un jour qu'il pourrait y avoir des océans sous la banquise de Pluton, grouillant de bactéries.
A trop faire dépendre l'exploration du système solaire de la recherche de la vie, on risque d'entendre un jour de la part des décideurs, dans 20 ou 30 ans : vous avez posé une sonde sur chaque caillou du système solaire, il n'y a que des déserts stériles, glacés ou brûlant, maintenant ça suffit, ça n'intéresse plus personne, et les gens se fichent de la composition de l'atmosphère de Pluton ou du sol de Triton.
Il serait temps de penser à trouver des prétextes un peu plus crédibles pour envoyer gambader des gars sur Mars...

A+


Oh que je suis à 100% votre avis.
Cela suinte l'optimisme de commande à plein nez.
Il n'y a pas que dans le domaine spatial martien
d'ailleur que l'on retrouve ces envolées.

Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
 
Vie sur Mars : on sait où chercher !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Exploration du système solaire, et au delà ... :: Mars et ses lunes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit