PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Shenzhou 7 (25 sept 08)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
yoann




Nombre de messages : 5187
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Mer 24 Sep 2008 - 17:33

sympa les photos ! bravo et puis, dites moi si je me trompe, sur ton post elexir, les souvenirs la, ca serai pas comme des medailles olympiques :?:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoann




Masculin Nombre de messages : 5187
Age : 31
Localisation : indre et loire
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Mer 24 Sep 2008 - 18:31

Elixir a écrit:
Précision sur l'heure de lancement -

Une information en Chine vient de sortir, le lancement devrait avoir lieu demain entre 21h07 et 22h27 heure locale.

Ça devrait être entre 15 à 16h en France non?

je serai pas la Sad fichu anpe mais, y'aura quand meme un stream ?

edit:desolé pour le double post...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Mer 24 Sep 2008 - 18:43

Elixir a écrit:
nikolai39 a écrit:
Elixir a écrit:

C'est quoi ces petites tuyères ??

Ce sont des boosters du tour de sauvetage, je crois que jusqu'à 120ème seconds après le lancement, si la fusée présente des anomalies, le tour de sauvetage peut séparer le vaisseau Shenzou de la fusée pour garantir la sécurité des astronautes, au lieu qu'ils fassent griller tous ensemble avec la fusée.
Peut-être que je me trompe, mais il me semble que Nikolai parlait bien des petites tuyères que l'on voit le long de la coiffe, et pas de la tour de sauvetage elle-même (procédé qu'il connait bien, étant bien au fait de l'astronautique russe). Possible qu'elles entrent en jeu dans cette procédure de secours mais bon je me pose la même question ...
Revenir en haut Aller en bas
Elixir




Masculin Nombre de messages : 3925
Age : 37
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Mer 24 Sep 2008 - 19:14

Steph a écrit:
Elixir a écrit:
nikolai39 a écrit:
Elixir a écrit:

C'est quoi ces petites tuyères ??

Ce sont des boosters du tour de sauvetage, je crois que jusqu'à 120ème seconds après le lancement, si la fusée présente des anomalies, le tour de sauvetage peut séparer le vaisseau Shenzou de la fusée pour garantir la sécurité des astronautes, au lieu qu'ils fassent griller tous ensemble avec la fusée.
Peut-être que je me trompe, mais il me semble que Nikolai parlait bien des petites tuyères que l'on voit le long de la coiffe, et pas de la tour de sauvetage elle-même (procédé qu'il connait bien, étant bien au fait de l'astronautique russe). Possible qu'elles entrent en jeu dans cette procédure de secours mais bon je me pose la même question ...

C'est les deux tuyères encadrés en rouge que vous parlez? Je suis un peu perdu là...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eastpendulum.com
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13627
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Mer 24 Sep 2008 - 19:43

La television d'etat chinoise qui va couvrir c'est ici :

http://english.cctv.com/index.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolho




Masculin Nombre de messages : 834
Age : 38
Localisation : NOGENT SUR MARNE
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Mer 24 Sep 2008 - 19:59



Dernière édition par nolho le Jeu 25 Sep 2008 - 6:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-maquettes-spatiales.com
SkyLab




Masculin Nombre de messages : 1092
Age : 25
Localisation : Orleans
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Mer 24 Sep 2008 - 22:22

Ya meme un live en français Shocked Shocked

Bluffé par nos amis chinois là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grysor




Masculin Nombre de messages : 3059
Age : 44
Localisation : bretagne rennes
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Mer 24 Sep 2008 - 22:58

http://www.cctv.com/program/journal/20080924/101593.shtml
edition française du journal de cctv ou il parle de shenzhou 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Mer 24 Sep 2008 - 23:00

Même France 2 a fait ''un petit dossier spécial'' au journal ce soir (vers 20h20 pour ceux qui voudraient visionner le journal)
Revenir en haut Aller en bas
Space Opera
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 10767
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Mer 24 Sep 2008 - 23:40

grysor a écrit:
http://www.cctv.com/program/journal/20080924/101593.shtml
edition française du journal de cctv ou il parle de shenzhou 7
Reportage très riche, bourré d'images inédites !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
grysor




Masculin Nombre de messages : 3059
Age : 44
Localisation : bretagne rennes
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 9:36

Les Chinois sont en quête de reconnaissance spatiale"

Par Richard de Vendeuil, mis à jour le 24/09/2008 à 17:46 - publié le 24/09/2008


Avec trois cosmonautes à bord - des taïkonautes, selon l'expression chinoise - la fusée Shenzou 7, alias "Longue marche" devrait s'élancer jeudi du pas de tir de Jiquan. Une mission de 68 heures avec, à la clé une marche dans l'espace retransmise en direct. Une nouveauté pour des Chinois jusqu'alors plutôt discrets et dont le premier vol habité remonte à 2003. Géographe, chercheuse au Cnrs (Centre Alexandre Koyré), Isabelle Sourbès-Verger vient de publier avec Denis Borel Un empire très celeste. La Chine à la conquête de l'espace (Ed. Dunod 2008). Elle éclaire ces changements


Vous écrivez que la conquête chinoise de l'espace, commencée il y a plus de cinquante ans, doit trouver un nouveau souffle?
Jusqu'à présent les Chinois ont été dans une démarche de rattrapage, donc d'expérimentation. Le lancement de Shenzou 7 et la marche dans l'espace des prochains jours en est. Avec, par la suite, l'assemblage d'une station orbitale, ils vont bientôt arriver à une phase de maturité. Y aura-t-il alors un nouveau souffle? On n'aura vraisemblablement pas de réponse lisible dans un futur proche. Sans doute parce que les décideurs chinois ont d'autres urgences pour la stabilité du pays. Mais, sans parler de grand bon en avant, ils franchissent des étapes décisives. Comme d'avoir un lanceur équivalent à Ariane V pour 2010-2012, de construire une nouvelle base de lancement prête à l'horizon 2015. Ou encore de s'engager dans des projets de coopération scientifique les ouvrant sur l'extérieur - notamment via un projet de téléscope spatial. Reste qu'au-delà de 2015, c'est l'inconnu.
Quelle place occupent les militaires dans le programme spatial chinois?





On aurait tort de croire qu'ils tirent les ficelles. En fait, ils ont une place singulière. Historiquement, le programme spatial était sous leur tutelle pour le protéger des effets de la Révolution culturelle. Ils ont donc piloté les grands choix initiaux. Depuis, les choses ont changé. Je constate par exemple qu'en mars dernier, la Commission technologique pour la Défense nationale a été supprimée. On parle davantage telecom, satellite d'observation et nouveaux lanceurs. Ce sont des signes d'engagement sur des priorités civiles. S'y ajoute la commercialisation à des pays comme le Nigéria ou le Vénézuela de satellites de télécommunication mis en orbite par ses propres lanceurs. En leur proposant ses systèmes, la Chine affirme son indépendance et offre une alternative face aux occidentaux.
Faut-il évoquer, comme les Etats-Unis, une menace chinoise en matière spatial?
Je suis sceptique. On fait un usage démesuré de cette formule effectivement construite outre-Atlantique, à l'époque de la guerre froide puis de la conquête spatiale entre Russes et Américains. Les Chinois sont en fait plus en quête de reconnaissanc : ils veulent qu'on les considère pour leurs avancées. Bien sûr, à force d'avancer, on a toute chance de devenir concurrent. Mais sans être adversairse. Après tout, on ne dit pas de l'Inde, qui a aussi des ambitions spatiales, qu'elle est une menace. Il s'agit en fait d'intégrer la Chine et non de la poser comme un danger.
Par ailleurs, je crois qu'on est aussi dans l'exagération quant on laisse entendre que les politiques chinois ont une vision précise des bienfaits de l'espace! Ils ont certes profité du traitement médiatique qu'on faisait en Occident de leur programme spatial, mais le message prioritaire est davantage celui d'une croissance harmonieuse à laquelle le spatial peut contribuer...à un coût raisonnabl
http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/les-chinois-sont-en-quete-de-reconnaissance-spatiale_574839.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grysor




Masculin Nombre de messages : 3059
Age : 44
Localisation : bretagne rennes
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 9:42

La Chine accélère sa conquête de l'espace
[ 25/09/08 ]






Un « taïkonaute » va tenter ce week-end pour la première fois une sortie dans l'espace. L'exploit doit démontrer les progrès technologiques de l'industrie chinoise.



DE NOTRE CORRESPONDANT À PEKIN.


Zhai Zhigang est déjà un héros. Mâchoire franche, brosse impeccable, ce colonel de l'Armée populaire de libération de quarante-deux ans devrait être le premier taïkonaute à effectuer, dans les jours qui viennent, une sortie dans l'espace, depuis le vaisseau Shenzhou VII qui doit décoller, ce soir, d'un désert du nord-ouest du pays. Pour sa sortie d'une heure dans l'espace, il devrait porter une combinaison de 3 millions d'euros mise au point par les ingénieurs chinois au cours des quatre dernières années. « Cette mission symbolise une percée historique du programme spatial de la Chine. Y participer est un grand honneur et nous sommes pleinement préparés à ce défi », a expliqué l'officier lors de la présentation de son équipage au grand public. Les médias du pays font déjà leurs gros titres sur ce nouvel exploit technologique chinois, qui témoigne de la rapidité de développement du programme spatial domestique. Très en retard sur les réussites américaine et russe, la Chine a des ambitions spatiales depuis le début des années 1950 mais n'a massivement accéléré ses investissements dans l'industrie aérospatiale que dans les années 1980. Les experts estiment que le pays dépense aujourd'hui près de 2 milliards de dollars par an dans son programme spatial, toujours très étroitement encadré par l'armée.
Avec ce troisième vol habité et cette première sortie dans l'espace, Pékin entend confirmer son retour au premier rang des grandes puissances. Si le calendrier du vol a été déterminé en fonction des conditions météorologiques, il a également été influencé par des considérations plus politiques. L'exploit, qui devrait être retransmis en direct sur les télévisions d'Etat, intervient quelques jours après la clôture des jeux Olympiques de Pékin et quelques heures avant la fête nationale du 1er octobre qui célèbre la proclamation, en 1949, par Mao de la République populaire de Chine. Avec ce timing, les autorités communistes espèrent flatter l'orgueil national et conforter la légitimité de leur pouvoir, alors que les inquiétudes sur le climat économique international commencent à peser sur la croissance domestique et le moral de la population.

Impressionner ses rivaux


Ce week-end, la performance de Zhai Zhigang doit également impressionner les grands rivaux asiatiques de Pékin, le Japon et l'Inde, ainsi que les autres pays en développement qui se tournent de plus en plus vers la Chine pour alimenter leurs propres programmes spatiaux. Multipliant les promesses de coopérations - notamment avec les pays africains intéressés par des radars adaptés à la prospection pétrolière ou minière - ainsi que des tarifs attractifs, la Chine veut devenir l'un des grands acteurs de marché du lancement de satellites commerciaux estimé à 2 milliards de dollars par an. Après avoir lancé dans les années 1990 des satellites fabriqués à l'étranger, le pays propose désormais de concevoir lui-même et de lancer des appareils pour d'autres nations. En mai 2007, une fusée Longue Marche 3B a ainsi placé en orbite le satellite de télécommunication Nigocomsat-1 commandé par le Nigeria. L'opération avait rapporté 311 millions de dollars à l'industrie chinoise, qui travaille parallèlement pour le Venezuela ou encore le Brésil. Cherchant à développer cette dimension économique de son programme spatial, le gouvernement a annoncé la construction d'une quatrième base de lancement dans l'île de Hainan, tout au sud du pays. Stratégiquement située tout près de l'équateur, où la vitesse d'entraînement due à la rotation de la Terre est maximale, ce nouveau centre spatial devrait permettre d'accroître les capacités des fusées porteuses ainsi que la durée de vie des satellites. Fin 2007, le gouvernement avait annoncé que ses ingénieurs développaient actuellement de nouveaux lanceurs - baptisés Longue Marche 5 - capables d'atteindre les performances des grandes fusées américaines et européennes. Cette nouvelle génération devrait être lancée dès 2013.

YANN ROUSSEAU



Les grandes dates
· Années 1950. Mao se lamente publiquement : « Comment pourrions nous être considérés comme une grande puissance. Nous ne sommes même pas capables d'envoyer une pomme de terre dans l'espace ».
· 1956. La Chine crée son premier Institut de recherche sur les missiles et les fusées.
· 1960. Lancement d'une première fusée, construite avec l'aide des Soviétiques, qui démarre la série
des fusées Longue Marche.
· 1970. La Chine devient
le cinquième pays à mettre en orbite un satellite.
· 1994. Lancement d'une fusée Longue Marche 2D avec à son bord plusieurs petits animaux.
· 1999. Lancement du vaisseau Shenzhou contenant des échantillons biologiques.
· 2003. La Chine devient le troisième pays à réaliser un vol habité avec Shenzhou V. Yang Liwei devient le premier Chinois dans l'espace.
· 2005. Le deuxième vol habité Shenzhou VI effectue une mission
de cinq jours avec à son bord deux astronautes.
· 2007. La Chine lance son premier satellite d'exploration lunaire, Chang'e, inaugurant son ambitieux programme visant à envoyer
un astronaute sur la Lune.

http://www.lesechos.fr/info/metiers/4776716.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grysor




Masculin Nombre de messages : 3059
Age : 44
Localisation : bretagne rennes
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 9:57

Enquête

Russie et Chine vont dominer les vols spatiaux habités

LE MONDE | 24.09.08 | 13h59 • Mis à jour le 24.09.08 | 17h49

En s'apprêtant à lancer Shenzhou VII, jeudi 25 septembre, à bord d'une fusée Longue Marche, avec un équipage de trois cosmonautes à son bord, la Chine entend poursuivre son programme de vols habités. Mais, cinq ans après la mise sur orbite du premier Chinois, la mission de Shenzhou VII - qui doit voir la première sortie extravéhiculaire - pourrait bien ouvrir un nouveau chapitre dans l'histoire de la course à l'espace. Car en même temps que la Chine entend conforter sa dimension de puissance spatiale à part entière, la concomitance d'événements aussi hétéroclites que la crise financière, l'invasion de la Géorgie par la Russie et la mise au rebut imminente des navettes américaines fragilisent la prééminence spatiale américaine

Chronologie
1970 : lancement du premier satellite chinois, Mao 1. La Chine devient le 5e pays (après les Etats-Unis, l'URSS, la France et le Japon) à pouvoir mettre en orbite un satellite artificiel.
1999 : premier lancement d'un vaisseau Shenzhou non habité.
2003 : le 15 octobre, le premier cosmonaute chinois s'appelle Yang Liwei et demeure en orbite quelque 20 heures.
2005 : le 12 octobre, deux cosmonautes embarquent dans Shenzhou VI.
2008 : le 25 septembre, avec plus de dix jours d'avance sur le calendrier, le vaisseau Shenzhou VII doit partir avec trois passagers à son bord. A l'occasion de ce vol, Zhai Zhigang devrait être le premier Chinois à effectuer une sortie dans l'espace.

Comment ? Dès 2010, toutes les navettes spatiales devraient être remisées. Jusqu'à leur remplacement en 2014 par le nouveau lanceur Arès et sa capsule Orion, les Etats-Unis ne disposeront donc plus d'aucun système de vol habité. Pour accéder à la Station spatiale internationale (ISS), la NASA devra donc s'offrir auprès des Russes des vols à bord du vaisseau Soyouz. Premier hic : une loi promulguée en 2000, l'Iran Non-prolifération Act, interdit à l'agence spatiale américaine de commercer avec la Russie au motif que celle-ci transfère des technologies sensibles à l'Iran, suspecté de vouloir se doter de l'arme nucléaire. La NASA a bien obtenu une dérogation, mais celle-ci arrive à échéance en 2011. Et les tensions actuelles entre Washington et Moscou rendent de plus en plus délicate sa reconduction au-delà de cette date. Pendant au moins quatre ans, les Etats-Unis pourraient donc rester cloués au sol. Tandis que la Russie et la Chine demeureraient seules à pouvoir envoyer des hommes sur orbite.
Quelques jours après l'intervention russe en Géorgie, un courrier électronique de l'administrateur de la NASA, Michael Griffin, adressé à de proches collaborateurs et rendu public par le quotidien Orlando Sentinel, décrivait la situation en termes crus. "La manière dont les événements se sont déroulés montre clairement à quel point il n'était pas sage pour les Etats-Unis d'adopter délibérément une politique de dépendance vis-à-vis d'une puissance étrangère, écrivait, le 18 août, M. Griffin. Dans un monde rationnel, nous aurions eu le droit de choisir une date de retrait des navettes cohérente avec la disponibilité d'Ares/Orion (...) et le budget pour ce faire nous aurait été alloué."
Dans le même message, l'administrateur de la NASA qualifiait en outre de "jihad" la volonté intransigeante de ses tutelles (Office of Management and Budget et Office of Science and Technology Policy, tous deux attachés à la Maison Blance) de voir mise au rencart la navette. Un "jihad" motivé, selon M. Griffin, par la volonté de torpiller le programme ISS. Il annonçait, en outre, dans le même message, avoir demandé un rapport évaluant la possibilité de poursuivre les vols de navette jusqu'en 2015. "Cela va être compliqué car certaines pièces de rechanges qui ne sont déjà plus en production pourraient manquer", précise Roger-Maurice Bonnet, président du Committee on Space Research (Cospar).
De plus, ce maintien des navettes en vol jusqu'en 2015, en même temps que la poursuite du développement d'Ares/Orion, entraînerait une importante rallonge budgétaire - alors même que le budget fédéral est plombé par le récent plan de sauvetage des établissements bancaires américains...
Ainsi, tandis que l'ISS - impliquant la Russie, les Etats-Unis, l'Europe, le Japon et le Canada - risque de tanguer au gré des tensions internationales et des financements incertains, la Chine entend poursuivre seule son programme de vols habités. Avec en particulier le début de l'assemblage, autour de 2010, d'"une petite station orbitale qui sera d'abord formée de deux modules", dit la géographe (CNRS) Isabelle Sourbès-Verger, coauteur d'Un Empire très céleste, la Chine à la conquête de l'espace (Dunod). Une manière, selon M. Bonnet, de rattraper "la frustration qu'ont toujours eue les Chinois d'avoir été maintenus à l'écart de l'ISS".
La suprématie des Etats-Unis est-elle réellement menacée par ce volontarisme chinois ? "Pas vraiment si l'on compare les budgets et la sophistication des technologies", dit Mme Sourbès-Verger. Le Shenzhou est ainsi largement inspiré de technologies russes, transférées à la Chine dès l'écroulement de l'URSS. Le "Vaisseau divin" ressemble ainsi fort à une capsule Soyouz agrandie et adaptée. Rustiques, les systèmes utilisés par la Chine ont cependant l'avantage d'être peu coûteux. Tenu secret, le budget annuel du programme spatial chinois dans son ensemble oscillerait entre 2 et 4 milliards de dollars. "Contre 34 milliards de dollars aux Etats-Unis", précise la géographe.
De manière paradoxale, les initiatives chinoises pourraient servir d'aiguillon aux Etats-Unis. Outre-Atlantique, commentateurs et experts insistent en effet volontiers sur le caractère militaire du programme spatial chinois et rappellent que la Chine a procédé il y a peu à la destruction de l'un de ses vieux satellites météorologiques grâce à un tir de missile. Des rumeurs prédisent aussi l'envoi d'un cosmonaute chinois sur le sol lunaire à l'horizon 2020. "En réalité, dit Mme Sourbès-Verger, si les Chinois ont en effet annoncé leur intention d'aller sur la Lune, ils n'ont jamais dit s'ils comptaient y envoyer des hommes ou une mission robotisée !"
L'Europe, elle, demeure absente de ce nouveau jeu à trois. "On parle parfois de la transformation du cargo européen ATV (qui ne transfère aujourd'hui que du fret à l'ISS) en capsule, et de la qualification du lanceur Ariane-5 pour les vols habités, dit un haut responsable du secteur spatial français. Mais cela coûte cher et il n'y a pas dans l'immédiat de volonté politique." Le Conseil espace de l'Union européenne, qui doit se tenir à Bruxelles au lendemain du lancement prévu de Shenzhou VII devrait formaliser, sous la présidence française de l'Union, une politique spatiale européenne tournée vers les applications et l'observation de la Terre bien plus que vers le vol habité et l'exploration.

Stéphane Foucart

Article paru dans l'édition du 25.09.08
http://www.lemonde.fr/planete/article/2008/09/24/russie-et-chine-vont-dominer-les-vols-spatiaux-habites_1098930_3244.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bibi




Nombre de messages : 143
Age : 51
Localisation : lyon
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 10:52

Et donc, nos vaillants astronautes européens pas encore sélectionnés, que vont ils devenir dans tout ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grysor




Masculin Nombre de messages : 3059
Age : 44
Localisation : bretagne rennes
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 11:33

bibi a écrit:
Et donc, nos vaillants astronautes européens pas encore sélectionnés, que vont ils devenir dans tout ça ?
tres tres bonne question !!! tant que nos dirigent politiques europeen n'auront pas compris que l'espace est l'avenir de l'umanite, on en restera là l'europe se reiveilleras peut être quant le japon et l'inde et le bresil enverront un hommes des l'espace. La l'europe se dira peut être mais c'est pas sur il faut que l'on n'y aille nous aussi .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RD107




Masculin Nombre de messages : 810
Age : 67
Localisation : France - Nord
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 12:17

Peut-être cela a-t-il déjà été posté:

d'après le site de Roscosmos la sortie est prévue entre la 29 ième et la 30 ième orbite, d'une durée de 20 mn:

http://www.federalspace.ru/NewsDoSele.asp?NEWSID=4263
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 12:21

RD107 a écrit:
Peut-être cela a-t-il déjà été posté:

d'après le site de Roscosmos la sortie est prévue entre la 29 ième et la 30 ième orbite, d'une durée de 20 mn:

http://www.federalspace.ru/NewsDoSele.asp?NEWSID=4263

Donc ca devrait se situer Samedi (dans l'après midi pour l'europe). Ca tombe plutot bien :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
RD107




Masculin Nombre de messages : 810
Age : 67
Localisation : France - Nord
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 12:42

Citation :
C'est les deux tuyères encadrés en rouge que vous parlez? Je suis un peu perdu là..

Sur le Soyouz (photo prise lors de l'installation de TMA12 sur le pad de tir) il y a aussi deux évents sur la coiffe, différents de ceux de Shenzhou, mais il y a une similitude d'emplacement

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patchfree




Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 19:36

Ca y est ils sont dans l'espace nos chinois... 4 jours seulement le vol, ils vont pas chômer avec l'EVA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bernardw




Masculin Nombre de messages : 1745
Age : 58
Localisation : Brétigny sur orge
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: La mission spatiale chinoise narrée avant même d'avoir eu lieu...   Jeu 25 Sep 2008 - 19:56

Ceci est une dépêche de AP

Citation :
PEKIN - Une dépêche décrivant la très attendue mission spatiale chinoise a été diffusée par erreur plusieurs heures avant que les taïkonautes ne décollent effectivement du site de lancement.

L'agence de presse officielle Chine nouvelle a mis en ligne jeudi sur son site web cette nouvelle rédigée comme si les trois occupants du vaisseau spatial avaient déjà été envoyés dans l'espace.

La mission Shenzhou 7, au cours de laquelle aura lieu la première sortie d'un Chinois dans l'espace, est partie jeudi de Jiuquan, dans le nord-est de la Chine.

La dépêche de Chine nouvelle est datée du 27 septembre -deux jours en avance- et comprend un dialogue aussi exhaustif que fictif entre les taïkonautes.

Intitulé "Nuit sans sommeil au-dessus du Pacifique, observation des lumières et contrôle de la trentième rotation du vaisseau spatial Shenzhou 7", le papier a été visible durant la majeure partie de la journée de jeudi. Mais il a depuis été retiré du site.

Joint par AP, un responsable de Xinhuanet.com, le site web de Chine nouvelle, a affirmé sous couvert de l'anonymat que la publication de cette dépêche était "une erreur technique" commise par un informaticien.

Le texte décrit de manière vibrante le vol de la fusée Longue Marche emportant le vaisseau et détaille même très précisément un dialogue entre les taïkonautes.

Quelques extraits en vrac:

"Configuration du premier niveau de mesures!"

Suite à cet ordre, les indicateurs lumineux s'allument tous, de nombreuses données s'affichent sur les écrans de contrôle, des centaines de techniciens les scrutent, à l'affut du moindre changement...

"Encore une minute!"

"Changjiang Numéro un a atteint l'objectif!"

La voix assurée du contrôleur brise le silence du vaisseau tout entier. L'objectif est atteint 12 secondes avant le temps prévu...

"La pression de l'air dans la capsule est normale!"

"Dix minutes plus tard, le vaisseau disparait derrière l'horizon. De chaleureux applaudissements et des cris de joie déchirent le ciel nocturne, ricochant par delà l'océan Pacifique silencieux."

AP

Bernard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grysor




Masculin Nombre de messages : 3059
Age : 44
Localisation : bretagne rennes
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 20:30

reportage a l'instant au jt de tf1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22832
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 20:38

Merci de poster les sujets dédiés à la mission en cours dans cet autre sujet ci http://www.forum-conquete-spatiale.fr/chine-f11/shenzhou-7-la-mission-t6609.htm#107361

Le sujet actuel était plus dédié à l'avant vol et à l'après vol. C'est plus clair de sectionner les sujets en sous sujets sinon on se retrouve avec un sujet de 30 pages mélangeant les préparatifs, le lancement, le vol, les EVA, le retour. Ca devient trop lourd à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Pif




Masculin Nombre de messages : 2140
Age : 47
Localisation : 48°53'N - 2°30'E
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 20:53

Mustard a écrit:
Merci de poster les sujets dédiés à la mission en cours dans cet autre sujet ci http://www.forum-conquete-spatiale.fr/chine-f11/shenzhou-7-la-mission-t6609.htm#107361
Le sujet actuel était plus dédié à l'avant vol et à l'après vol. C'est plus clair de sectionner les sujets en sous sujets sinon on se retrouve avec un sujet de 30 pages mélangeant les préparatifs, le lancement, le vol, les EVA, le retour. Ca devient trop lourd à lire.

Bof, moi je m'y perds s'il y a plusieurs sujets pour une même mission, je préfère les regroupements.
sage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cosmopif.com
RD107




Masculin Nombre de messages : 810
Age : 67
Localisation : France - Nord
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 22:12

Citation :
C'est les deux tuyères encadrés en rouge que vous parlez? Je suis un peu perdu là..

Après recherche à propos de ces tuyères: sur le Soyouz une modification du système de sauvegarde a été apporté: la tour de sauvegarde est éjectée au bout de 120 secondes (au début 160 s) et 4 moteurs à propellants solides de séparation de l'ensemble (OM + DM) du lanceur ont été ajoutés en haut de la coiffe qui peuvent intervenir entre 120 s et 160 s.
Je pense donc que Shenzhou étant un frère jumeau du Soyouz, le même système est utilisé.
Un spécialiste pourra certainement affiner mon propos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patchfree




Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 22:28

Dois-je comprendre que cette modification permets de gagner en performance? En éjectant la tour plus tôt on gagne en poids et donc en performance. Le système qui remplace la tour est plus léger car on suppose que si une avarie survient au bout de 120 s alors la vitesse de la charge est déjà significative et il ne faut plus qu'un petit coup de pouce pour séparer les deux parties, fusée et charge utile. Au fond c'est le système des étages appliqué au système de sauvegarde.

Mon raisonnement vous parait-il correct?

Mine de rien on doit pouvoir comme cela gagner quelques centaines de kilo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RD107




Masculin Nombre de messages : 810
Age : 67
Localisation : France - Nord
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Shenzhou 7 (25 sept 08)   Jeu 25 Sep 2008 - 22:50

Citation :
Mon raisonnement vous parait-il correct?

Je pense que c'est correct, il a deux raisons:

1) lorsque la tour de sauvetage était larguée à 160 s, il y avait dix secondes pendant lesquelles l'équipage n'avait plus de secours car la coiffe était larguée 10 s après la tour

2) en résolvant ce problème, on gagne en masse (l'ensemble de sauvegarde doit avoir une masse de plus de 7000 kg) en larguant la tour plus rapidement, je crois à 123 s ou 113s (j'ai trouvé les deux valeurs) et en sécurité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Shenzhou 7 (25 sept 08)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Chine-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit