PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
zx




Masculin Nombre de messages : 2652
Age : 55
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Jeu 22 Mar 2007 - 20:04

ooops pas taper pas taper, non

Souce :


http://fr.rian.ru/science/20070322/62430871.html

Article :

MOSCOU, 22 mars - RIA Novosti. En Russie on évoque toujours avec insistance la nécessité de conférer un caractère stratégique à l'étude de la Lune. Seulement sa mise en valeur serait une perte irréfléchie de moyens et de temps. Du point de vue technique, scientifique et économique, Mars constitue un objectif plus justifié pour la Russie.

A partir des années 1970, l'URSS avait centré ses efforts sur la création de stations habitées en permanence. La première, Saliout-1 avait été placée sur orbite en 1971. La septième, Mir", avait fonctionné dans l'espace pendant 15 ans avant d'être détruite en 2001. Le professeur Leonide Gorchkov, de la corporation spatiale Energuia, a déclaré qu'au cours de ces années la structure et les principaux systèmes des stations orbitales russes avaient atteint un niveau de perfectionnement tel que sur leur base il serait possible de créer un véhicule pour envoyer une mission vers Mars.

Le scénario prévoit un débarquement virtuel de l'équipage. Des robots télécommandés se poseront sur la planète. Pendant le trajet Terre-Mars-Terre, y compris sur l'orbite martienne, la sécurité des cosmonautes sera aussi grande qu'à bord des stations évoluant autour de la Terre. Aucun autre pays n'a un projet analogue. De l'avis des experts d'Energuia, il pourrait être matérialisé en 12 ans pour une dépense de 14 milliards de dollars.

Une expédition sur la Lune selon le scénario "Apollo" ne coûterait pas moins cher, et même peut-être plus compte tenu que l'expérience de la Russie en matière de matériels de débarquement sur la Lune est pratiquement inexistante. Pour mettre au point ces matériels il faudrait créer une importante base expérimentale.

Pour les chercheurs, Mars est bien plus attrayant que la Lune. Pour le directeur de l'Institut d'études spatiales de l'Académie des sciences de Russie, Lev Zeleny, l'existence de l'atmosphère martienne et la présence démontrée d'eau sur la planète rouge font de cette dernière un objet d'études extrêmement intéressant du point de vue des réponses à donner aux questions relatives à l'origine et à l'évolution de la vie aussi bien sur la Terre que dans l'Univers. D'autre part, c'est la planète du Système solaire la plus à même d'être colonisée.

En 2004, compte tenu que les Etats-Unis ne disposent pas d'un programme d'expédition martienne poussé, le président Bush avait fixé comme objectifs la reprise des vols habités vers la lune après 2015 et la mise en chantier d'une base sélénienne en 2020. Cependant, est-il judicieux de se tourner inconditionnellement vers les Etats-Unis en tant que source d'idées innovatrices pour la Russie? Dans certains domaines, cette dernière pourrait parfaitement briguer le leadership mondial.

Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 11391
Age : 40
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Jeu 22 Mar 2007 - 22:12

Grrr.. wouarf.. wouarf Mad Mad Mad

Voila qu'il y à quelques semaines il rennonçaient à leur retour sur la Lune et aujourd'hui voila qu'ils disent que l'on rien a y faire.. c'est d'une mauvaise foi

carton rouge pour les Russes

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Jeu 22 Mar 2007 - 23:42

Bonjour,

Et bien je n'ai qu'une chose à dire : je trouve que sur ce coup là, les Russes ont parfaitement raison.
Laissons les Américains perdrent leur temps avec un retour vers la Lune et mettons nous immédiatement au travail pour une mission habitée vers Mars.
Je l'ai déjà dit 100 fois sur ce forum, le gain d'expérience apporté par les futures missions lunaires est marginal. Si l'objectif est Mars, focalisons nous sur les missions habitées martiennes.
La Lune est un détour sur le chemin de Mars, pas une étape intermédiaire.
Lire le livre de Zubrin pour s'en convaincre.

Cordialement,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ripley




Masculin Nombre de messages : 1308
Age : 61
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Ven 23 Mar 2007 - 16:50

Apolloman a écrit:
Grrr.. wouarf.. wouarf Mad Mad Mad

Voila qu'il y à quelques semaines il rennonçaient à leur retour sur la Lune et aujourd'hui voila qu'ils disent que l'on rien a y faire.. c'est d'une mauvaise foi

carton rouge pour les Russes

On a affaire à une tentative désespérée de la part des Russes pour retarder le bilan de leur astronautique . Après la proposition de faire prolonger l'ISS de 10 ans (!), cette fois les Russes envoient le ballon sur Mars, dans un futur évidemment plus lointain que le retour sur la Lune. Pour l''instant, la Russie n'a aucune mission martienne automatique réussie. Evil or Very Mad mur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noël




Masculin Nombre de messages : 78
Age : 60
Localisation : France 43
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Ven 23 Mar 2007 - 17:14

Les Russes manquent de credit, ils font durer le plaisir, les Chinois risquent de les devencer. Et nous nous n'aurons pas encore envoyé d'hommes dans l'espace faute de credits aussi.... triste monde Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13621
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Ven 23 Mar 2007 - 18:44

Argyre a écrit:

Et bien je n'ai qu'une chose à dire : je trouve que sur ce coup là, les Russes ont parfaitement raison.

Je ne sais pas si ils ont raison ou pas, ou s'ils méritent un carton rouge ou pas.
Je remarque simplement que cette traduction d'un article apparemment paru dans les Isvetzia, n'est pas signée, il y a écrit à la fin

Citation :
Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

Donc on ne sait pas qui écrit ni s'il représente quelque chose ? : le gouvernement russe ? l'agence spatiale russe ? un responsable d'une entreprise de l'industrie spatiale? X ? Y ? Z ?

Du coup se lancer dans des réponses très "senties" sur les "Russes" me parait une généralisation un peu hâtive pour ne pas dire abusive. :confused:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zx




Masculin Nombre de messages : 2652
Age : 55
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Ven 23 Mar 2007 - 18:55

Effectivement, j'ai trouvé la derniere prhrase curieuse, c'est pas nous qui avons écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7473
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: a lors couter   Ven 23 Mar 2007 - 19:17

Techniquement, il doit être possible d'atteindre Mars directement sans détour par la Lune et de si installer puisque les conditions physiques sont plus favorables et évidemment on peut considérer alors que çà reviendrait moins cher si notre seul objectif est Mars...Mais soyons plus ambitieux , il doit être possible de s'installer sur d'autres astres ...comme par exemple à très long terme Titan...ou Vénus et là il faut avoir le plus d'expérience possible des bases habitables dans des conditions extrêmes : la Lune est alors le moyen d'acquérir cette expérience.
Et puis il ne faut pas voir que la somme globale dépensée pour atteindre
l' objectif Mars, mais aussi le rythme annuel de ces dépenses et alors le détour par la Lune se fera à un rythme plus faible et on risquera moins de s' essouffler, surtout qu'après Mars il y aura un après !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david.rk




Nombre de messages : 29
Age : 27
Localisation : France
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Sam 24 Mar 2007 - 7:06

giwa a écrit:
Techniquement, il doit être possible d'atteindre Mars directement sans détour par la Lune et de si installer puisque les conditions physiques sont plus favorables et évidemment on peut considérer alors que çà reviendrait moins cher si notre seul objectif est Mars...Mais soyons plus ambitieux , il doit être possible de s'installer sur d'autres astres ...comme par exemple à très long terme Titan...ou Vénus et là il faut avoir le plus d'expérience possible des bases habitables dans des conditions extrêmes : la Lune est alors le moyen d'acquérir cette expérience.
Et puis il ne faut pas voir que la somme globale dépensée pour atteindre
l' objectif Mars, mais aussi le rythme annuel de ces dépenses et alors le détour par la Lune se fera à un rythme plus faible et on risquera moins de s' essouffler, surtout qu'après Mars il y aura un après !

Je pense pareil : si on devrait aller sur la lune, ce n'est pas pour une base avancée pour pouvoir partir de la lune vers mars, mais pour apprendre à vivre le plus en autharcie. Parce que à moins d'utiliser la propulsion nucléaire, il faut quelque chose comme 6 mois pour rallier mars non (je ne sais plus dans quelle émission, j'avais vu ça) ? Donc avant de tenter quelque chose, où s'il y a un problème, ça va être difficile de revenir rapidement, autant tenter un petit satellite, à moins d'une semaine de distance avec la propulsion actuelle Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13621
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Dim 25 Mar 2007 - 20:05

david.rk a écrit:


Je pense pareil : si on devrait aller sur la lune, ce n'est pas pour une base avancée pour pouvoir partir de la lune vers mars, mais pour apprendre à vivre le plus en autharcie.

Si ce but est recherché, cela veut dire exploiter les ressources lunaires pour ne pas avoir besoin d'un approvisionnement depuis la Terre.
Pourquoi pas ... même si de ce point de vue la Lune n'est pas un nirvana de matières premières exploitables, la présence d'eau au Pôle n'est toujours pas confirmé, et avec le régolite .. on a de quoi faire grise mine

Ce qui peut de plus interroger, c'est que les conditions martiennes (et les ressources disponibles) étant totalement différentes de la Lune ... il n'est pas sûr que les "acquis lunaires" soient transférables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Lun 26 Mar 2007 - 11:03

Bonjour,
david.rk a écrit:
Donc avant de tenter quelque chose, où s'il y a un problème, ça va être difficile de revenir rapidement, autant tenter un petit satellite, à moins d'une semaine de distance avec la propulsion actuelle Wink.
Tu connais l'histoire de ce peuple africain qui voulait traverser le Zambèze ? Le fleuve, très tumultueux, pouvait être traversé à la nage en 2 endroits, mais dans les 2 cas, c'était une entreprise périlleuse. Le premier passage était près de leur village et le 2ème était à 30 km. Le problème, c'est que sur l'autre rive, la région la plus propice à l'établissement d'un nouveau village était à 30 km et qu'il y avait une jungle épaisse entre les 2 sites.
2 clans décidèrent de franchir le Zambèze, mais chacun selon une option différente.
Le 1er clan franchit la rivière au plus près, mais un quart de son effectif se noya.
Le 2ème clan franchit la rivière à 30 km, et perdit également un quart de son effectif.
3 mois plus tard, un membre du 1er clan se cassa la jambe. Ils décidèrent de revenir plus tôt et tentèrent la traversée retour. Là encore 1/4 des membres restants se noyèrent.
Un membre du 2ème clan se cassa également la jambe et tout le monde tenta également la traversée retour, avec, à nouveau 1/4 des membres qui se noyèrent. De l'autre côté de la rive, ils n'étaient toutefois pas sauvés, puisqu'il fallait encore faire 30 km pour rejoindre le village. Ils y parvinrent néanmoins en plusieurs jours, en se relayant pour porter le blessé, qui fût finalement soigné.
Un peu plus tard, considérant que le bilan des morts était le même pour les 2 clans, mais que le 2ème site était mieux, tout le monde choisit de passer la rivière au passage situé à 30 km.
La morale de cette histoire ?
Cours ou saute tant que tu veux, mais crains le passage de la rivière.

Verstanden ?
A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Robert




Masculin Nombre de messages : 411
Age : 55
Localisation : Québec,Canada
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Bon! C'est un départ   Sam 31 Mar 2007 - 9:47

Selon moi, le simple fait de penser quitter la terre pour s'aventurer dans le vide spatial, constitu en soi le commencement de la colonisation spatial. Peu importe qu'il soit question d'atteindre la Lune, Mars, Titan ou Alpha du Centaur, les conditions d'expéditions sont extrême et devrons apprendre à évoluer dans ces conditions.

Il va falloir accepter le fait que si nous nous lançons véritablement dans l'aventure qu'elle est, en principe, une expérience de non retour. Quoi!? il n'est pas question de prendre ces vacance à la plage tout de même! Nous avons la preuve tangible de cela par les catastrophes survenuent dans le programme américain par l'explosion des navettes... On y va ! point à la ligne. temps mieux si ont peu revenir!!!

De plus, tout programme d'expédition extraplanétaire se devrait d'être autonome et devrais conduire à l'autosuffisance, l'auto-administration et gestion des ressources disponible, à l'auto-contrôle et à l'autonomie pleine et entière, sans restrictions, des groupes former en Colonies. Les programmes spaciaux nationnaux conduisent au contraire et l'ensemble des bases, structures et infrastructures de la spacionautique s'en trouve dépendant et tributaire, preuve supposer indélébile de la suprématie d'une nations sur une autre, ce qui conduira à un échec certains voir à l'habandon des dit programmes pour x, y ou z raisons.

Le simple fait d'aller dans l'espace constitue une condition extrême à laquelle nous devons nous adapter pour survivre. Tout ce qui nous reste, après coûp, c'est l'expérience des choses à faires et ne pas faires pour que chaque nouvelle expédition ce déroule dans les meilleurs conditions possible. Le programme MIR en est le meilleur exemple, ou chacune des mission proposait des améliorations sur la précédante...

Il est clair dans mon esprit que si ont part c'est pas pour revenir. C'est pour le meilleur et pour le pire. Nous devons donc nous préparer en conséquence, ce qui n'est pas bien compliquer en soi... mais cela c'est une autre histoire.

Pour parler du sujet du topique, je ne sais pas qui à pu sortir cette ânerie, mais l'homme/femme à sa place là ou il décide d'aller. Voilà bien l'une des raisons x, y ou z qui viendrais clore le sujet pour conduire à l'abandons de tout programme spatiaux. À moins, bien entendu que jamais personne n'est aller sur la Lune et que nous en soyons incapable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noël




Masculin Nombre de messages : 78
Age : 60
Localisation : France 43
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Sam 31 Mar 2007 - 10:09

L'espèce humaine à de tout temps voulu allez voir ailleur ce qui s'y passe, donc il est légitime de penser, et pour moi d'espèrer, d'allez explorer a plus ou moin long terme d'autres planètes et d'autres système solaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yantar




Masculin Nombre de messages : 2624
Age : 41
Localisation : Liège
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Sam 31 Mar 2007 - 12:52

J'avoue que moi je suis favorable à tenter l'expérience sur la Lune qui n'est qu'à 3 jours de la Terre que s'aventurer vers Mars sans aucune expérience hormis le 16 orbites/jour à 450 km de la Terre. Il nous reste Apollo. Mais ça remonte à 35 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.destination-orbite.net
zx




Masculin Nombre de messages : 2652
Age : 55
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Sam 31 Mar 2007 - 13:06

Yantar a écrit:
J'avoue que moi je suis favorable à tenter l'expérience sur la Lune qui n'est qu'à 3 jours de la Terre que s'aventurer vers Mars sans aucune expérience hormis le 16 orbites/jour à 450 km de la Terre. Il nous reste Apollo. Mais ça remonte à 35 ans...

Personnellement, maintenant qu'on est presque sur qu'il y a de l'eau sur mars, qu'une vie de l'homme est possible,meme dans un environnement très hostile, je prefere en priorite la mission vers Mars avec l'installation d'un Concordia Marsien, ce qui est dommage seul les usa veullent se donner les moyens pour y'aller.

Sans experience, bien des explorateurs y sont allés, comme Christophe Colomb, aller simple vers l'inconnu avec 3 coquiles de noix, il nous a offert un nouveau monde.


Dernière édition par le Sam 31 Mar 2007 - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22831
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Sam 31 Mar 2007 - 13:16

Pour moi la lune est aussi le seul objectif atteignable humainement dans l'immédiat.
Mars on a beau dire c'est encore trop loin et on a encore beaucoup trop de problèmes à réoudre avant d'y aller. On n'a pas encore l'expérience des longues missions en autarcie totale, le problème de la protection du rayonnement solaire, le problème lié aux infiltrations de la poussière martienne sur les scaphandres, fiabilité du matériel et vaisseau sur plus de 2 ans, comportement social après 2 ans d'enfermement, etc. Aller su rMars trop vite c'est prendre le risque d'un gros échec dramatique et de brquer la population et les politiciens vers ce type de mission.
Allons y calmement et progressivement, apprenons à revenr sur la lune, à batir des base locales, à vivre de façon autonome, à fiabiliser les systèmes and dans 30 ou 50 ans on pourra s'attaquer à Mars.
Perso j'adorerais voir l'homme su rMArs, mais je suis pessismiste sur le fait de voir cela de mon vivant. Je vois mal l'homme sur Mars avant 2050 au mieux. surtout que dans 50 ans la crise du manque de pétrole va commencer sérieusement et je crains que l'économie mondiale mette un peu de temps à s'en remettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
zx




Masculin Nombre de messages : 2652
Age : 55
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Sam 31 Mar 2007 - 13:29

Si la mission vers Mars avait mis en commun toutes nos ressources independamment des nations, usa,europe,russie,japon,chine,
on serait sur Mars dans vingt ans et on instellerait un concordia
Marsien. Mais chacun dans son coin pas terrible.

Pour le petrole, il faut le remplacer par des energies moins polluantes,
tel que des moteur hybride bio carburant, voir les solution de voiture de pile thermique qui viendront dans 10 ans.

Mais l'etat freine beaucoup la mise en oeuvre des solutions, cela met en danger des moteurs economiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Robert




Masculin Nombre de messages : 411
Age : 55
Localisation : Québec,Canada
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: C'est pas tout!   Dim 1 Avr 2007 - 0:17

Aller sur la Lune, sur Mars ou ailleur ce n'est pas la le problème. En une dizaine d'année nous serions capable de développer les technologies permettant de concrétiser ce que nous voyons aujorud'hui comme un exploit. Suffit d'avoir la motivation... L'argent et les moyens ne pose pas de problème non plus si vous savez comment vendre votre salade. N'oublions pas que l'industrie n'a pas encore été solicité directement dans l'élaboration de ces programmes...

Retourner sur la Lune, y bâtir des installations durables, et y développer une autonomie et une indépendance face à l'Univers extérieur permettrais aux êtres humains de prendre de l'assurance, de rafermir sa position dans l'Univers par l'acquisition de connaissance et d'expériences qu'il ne possède pas aujourd'hui en lui donnant le temps de développer des relations internationnal stable et suffisament forte pour assurer non seulement le lancement mais le suivit de toutes missions coloniale futur.

Nous serrions à même de développer des technologies permettant de survivre dans les pires conditions possibles connue, soit les conditions lunaire et ainsi transposer facilement les dites techniques vers un programme coloniale Martien en y apportant des modification mineur...

Il faut que ce soit la Lune d'abord. Toutes autres alternatives signifieras la fin de tous les programmes spatiaux impliquant l'homme, à mon avis. C'est peut-être ce que les décideurs veulent après tout!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Lun 2 Avr 2007 - 12:59

Jean-Robert a écrit:
Aller sur la Lune, sur Mars ou ailleur ce n'est pas la le problème. En une dizaine d'année nous serions capable de développer les technologies permettant de concrétiser ce que nous voyons aujorud'hui comme un exploit. Suffit d'avoir la motivation... L'argent et les moyens ne pose pas de problème non plus si vous savez comment vendre votre salade. N'oublions pas que l'industrie n'a pas encore été solicité directement dans l'élaboration de ces programmes...
Je commence à penser que le traité de l'espace interdisant à une nation de s'approprier des territoires extra-terrestres est aussi un frein à la conquête spatiale.
Si une assemblée de l'ONU redéfinissait un droit permettant à un Etat de revendiquer un territoire sur la Lune (par exemple) au bout de 20 ans d'occupation permanente, par exemple dans un rayon de 500 km autour de la station, peut-être qu'on n'attendrait pas que les Etats-Unis aient purement et simplement annexé notre satellite, en toute légalité.
Même si on n'a rien de vraiment évident à y faire pour l'instant, la Russie, l'Union Européenne, la Chine, d'autres groupes d'Etats se lanceraient peut-être sérieusement dans l'entreprise, simplement pour ne pas laisser les autres prendre tranquillement possession du système solaire, même à une échéance imprévisible et dans un but encore inconnu ou considéré comme chimérique.
Les considérations juridiques interviennent déjà pour l'espace circumterrestre (comme le suggère le dernier document définissant la politique spatiale des Etats-Unis, document qui s'emploie à contourner et affaiblir les règles existantes) et je pense que celà viendra sur le tapis pour la Lune une fois que les américains auront assuré leur accès lunaire avant tout le monde.

Commentaire sur le statut juridique de l'Antarctique : ça tient bon tant qu'il n'y a pas trop d'intérêts économiques, militaires, etc., mais peut-être que dans quelques dizaines d'années, on commencera à lorgner sérieusement sur les milliards de barils de pétrole de la mer de Ross ou les montagnes de charbon que recèle ce continent. Je crois que ces stations scientifiques américaines, russes, etc. servent aussi bien à faire de la science qu'à établir des précédents territoriaux qui pourraient être "utiles" dans un futur indéfini, et d'ailleurs, il y a déjà bien des frontières officieuses.
Le cas de figure de la Lune est différent : accès très couteux, pas de ressources présentant un intérêt pour la Terre, par contre, pour l'intérêt militaire, je ne sais pas.

Pour ne pas oublier que ce sont les guerres et les rivalités entre grandes puissances qui ont lancé la conquête spatiale jusqu'ici, plus que la science...

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Lun 2 Avr 2007 - 14:21

Bonjour,
lambda0 a écrit:
Je commence à penser que le traité de l'espace interdisant à une nation de s'approprier des territoires extra-terrestres est aussi un frein à la conquête spatiale.
Si une assemblée de l'ONU redéfinissait un droit permettant à un Etat de revendiquer un territoire sur la Lune (par exemple) au bout de 20 ans d'occupation permanente, par exemple dans un rayon de 500 km autour de la station, peut-être qu'on n'attendrait pas que les Etats-Unis aient purement et simplement annexé notre satellite, en toute légalité.
Ton message me surprend. D'abord, les Etats-Unis ne peuvent justement pas annexer une partie de la Lune en toute légalité, quand bien même ils y établiraient une dizaine de bases permanentes.
Ensuite, je ne vois pas trop en quoi le traité de l'espace est un frein à la conquête spatiale. Il empêche l'appropriation et l'exploitation, mais pas l'exploration. Or, pour que le problème de l'appropriation se pose vraiment, il faudrait qu'il y ait un nombre de gens suffisamment important pour fonder une colonie digne de ce nom (1000 personnes par exemple) et pour l'exploitation, comme tu l'as dit, il n'y a pas grand chose à exploiter. Donc, on ne peut pour le moment qu'explorer et le traité ne gêne pas vraiment.
Petite remarque au passage : il est probable que le problème de l'appropriation ne concernera pas un pays donné mais l'indépendance de la colonie vis-à-vis de la terre, cette colonie étant très probablement internationale.

lambda0 a écrit:

Pour ne pas oublier que ce sont les guerres et les rivalités entre grandes puissances qui ont lancé la conquête spatiale jusqu'ici, plus que la science...
En vérité, cela n'a fait qu'accélérer le processus dans un premier temps, tout en le freinant ensuite, chacun prétextant qu'il ne sert plus à rien d'y aller puisque la guerre froide est terminée ! Et du coup, 40 ans après, la NASA a perdu une bonne partie de son organisation technologique pour les lanceurs lourds et doit tout reprendre à 0.
... mais sans oublier que la station spatiale internationale n'a pas été lancée dans un contexte de guerre froide ...
Et donc, au bout du compte et sur une échelle de 50 ans, on peut se demander si le contexte de guerre froide a finalement plus accéléré ou freiné la conquête spatiale !?

Cordialement,
Argyre

ps : en revanche, un frein possible concerne les limitations concernant l'utilisation du nucléaire en orbite terrestre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Lun 2 Avr 2007 - 15:11

Argyre a écrit:
Bonjour,
lambda0 a écrit:
Je commence à penser que le traité de l'espace interdisant à une nation de s'approprier des territoires extra-terrestres est aussi un frein à la conquête spatiale.
Si une assemblée de l'ONU redéfinissait un droit permettant à un Etat de revendiquer un territoire sur la Lune (par exemple) au bout de 20 ans d'occupation permanente, par exemple dans un rayon de 500 km autour de la station, peut-être qu'on n'attendrait pas que les Etats-Unis aient purement et simplement annexé notre satellite, en toute légalité.
Ton message me surprend. D'abord, les Etats-Unis ne peuvent justement pas annexer une partie de la Lune en toute légalité, quand bien même ils y établiraient une dizaine de bases permanentes.
Mais c'est précisément ce que je dis : les traités actuels ne le permettent pas, mais un statut juridique différent pourrait le permettre, sous certaines conditions.

Argyre a écrit:

Ensuite, je ne vois pas trop en quoi le traité de l'espace est un frein à la conquête spatiale. Il empêche l'appropriation et l'exploitation, mais pas l'exploration. Or, pour que le problème de l'appropriation se pose vraiment, il faudrait qu'il y ait un nombre de gens suffisamment important pour fonder une colonie digne de ce nom (1000 personnes par exemple) et pour l'exploitation, comme tu l'as dit, il n'y a pas grand chose à exploiter. Donc, on ne peut pour le moment qu'explorer et le traité ne gêne pas vraiment.
La seule exploration ne peut pas mobiliser beaucoup de moyens, par contre, s'il commence à y avoir des enjeux stratégiques, territoriaux, etc., la perception peut être différente. Je ne sais pas si celà est souhaitable, j'évoque seulement une éventualité : que se passerait-il si le traité était modifié et si une assemblée de l'ONU permettait à des Etats de s'approprier des territoires extra-terrestres, moyennant certaines conditions à remplir (accès autonome, station permanente, etc.) ? Les puissances spatiales accepteraient-elles que d'autres revendiquent des territoires lunaires (ou autres...) sans essayer de faire de même, quand bien même il n'y aurait aucun intérêt économique immédiat ?

Ensuite, comme tu le rappelles, ce traité n'est pas vraiment gênant pour l'instant, ça ne coûte rien de s'y conformer, mais qu'en sera-t-il quand on sera effectivement retourné sur la Lune ? J'observe seulement que la tendance actuelle est de "défaire" tous les vieux traités datant de la guerre froide.

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Robert




Masculin Nombre de messages : 411
Age : 55
Localisation : Québec,Canada
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Mmmm   Lun 2 Avr 2007 - 15:15

Selon mon humble opinions, c'est au plus fort l'emporte! Ce n'est pas toutes les nations qui peuvent prétendre à la colonisation et du coup nous ne deviendrons que les lacquais dans l'hitoire. Qui serais en mesure de dire à une Colonie Unienne que la Lune ne lui appartient pas. Feront nous la guerre aux Uniens ??? à leur colonies ??? Mais comment?

Au surplus, l'établissement d'une colonie sur la Lune ou ailleur implique indépendance. Ont ne peut pas expédier des humains dans l'espace et leur demander d'attendre les décisionsdu Big Boss avant de faire quelque chose. Les coloniaux sont là pour survivrent et ce devrons de tout faire pour y arriver. J'ai hate de voir un Lunien à l'ONU. Ce serais extraordinnaire et démontrerais une nouvelle maturité pour l'humanité

Le freins vient justement de la justifications de l'octroit des budgets et de la définition claire d'un but. Nos société son peu enclin à endosser de tels programmes puisque que tôt ou tard il deviennent des gouffres financiers.

Exemple assez farfelus mais vous rappeler vous de l'émission SF : Cosmos 1999 ? La base lunaire existait parceque l'humanité devais se débarasser des déchets nucléaire... Çeci constituerais une bonne motivation et jsutifierais toutes les dépences prévues ou non!

Au surplus le traité de l'ONU est et/ou serais caduque et non avenant car coloniser des terres extra-terrestre implique terraformation, implique construction d'installation, implique polution,... Implique l'être humain dans toute sa splendeur. Ne pas avoir d'impact sur l'environnement c'est quelque chose d'impossible puisque le simple fait d'exister crée les dits impacts...

Arrêtons de regarder en arrière. Ce n'est pas constructif et nuit au développements futur. De toutes évidences les Uniens, les Russes, les Européens, les japonnais, les chinois,... non rien de bien nouveaux à nous montrer au sujet de leur politique grégaire... Tôt ou tard quelqu'un planteras un drapeau sur la Lune et revandiqueras ce territoire pour sa nations, pour son peuple pour démontrer sa toute puissance,... Encore heureux que ce soit des Terriens lol!

ps: Le frein vient peut-être du fait que nous n'y sommes jamais aller sur la Lune! Je sais pas mais stratégiquement la Lune est un paradis pour tout stratège militaire. Si les Uniens ou les Russes n'y sont pas déjà c'est qu'il y a un truc qui cloche toujours selon mon esprit tordu lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Lun 2 Avr 2007 - 15:57


_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Robert




Masculin Nombre de messages : 411
Age : 55
Localisation : Québec,Canada
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: MMM   Ven 6 Avr 2007 - 8:46

Merci pour ces liens lambda0. Malgré la bonne volonté qu'ils représentes, je doute fort qu'ils ( ces documents ' dit ' jurédictes ) pourrons être maintenus dans une situation réel. Ne dit-on pas que la voie vers le succès est pavée de bonnes intentions mais qu'au final seul le profit l'emporte sur la raison.

Si l'être humain pose éventuellement le pied sur un autre monde, rien de tout ceci ne tiendras. Une colonie autonome serais à même d'imposer son indépendance face à n'importe qu'elle traités Terrien... voire même réfuter tout liens avec la mère patrie.

À mon sens il serais bénifique de traiter la question avec parsimonie et prendre conscience que jurédictement, aucun lieu dans l'Univers connu et inconnue ne peut faire partie du patrimoine universel humain. Si IXON décide de sétablir sur Mars parce qu'il y à du pétrole, toutes ces belles chartes prendrons systématiquement le bord, c'est innévitable!

Enfin, pour le moment elle permettre de garder une certaine quiétude dans la communauté scientifique et dans la société en générale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yantar




Masculin Nombre de messages : 2624
Age : 41
Localisation : Liège
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (   Ven 6 Avr 2007 - 8:55

zx a écrit:

Sans experience, bien des explorateurs y sont allés, comme Christophe Colomb, aller simple vers l'inconnu avec 3 coquiles de noix, il nous a offert un nouveau monde.

S'ils font comme Christophe Colomb, on risquerait d'avoir les premiers pas martien sur Vénus... d'accord je sors lolnasa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.destination-orbite.net
 
La Lune doit être étudiée, mais l'homme n'a rien à y faire (
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Russie-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit