PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Qui parle russe? Interview de Sevastianov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
patchfree




Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Qui parle russe? Interview de Sevastianov   Ven 4 Mai 2007 - 20:51

Qui parle russe et pourrait traduire l'interview de Sevastianov qui vient de paraître en russe sur le site d'Energia (il n'y a pas encore la version anglaise et je comprends pas bien avec la traduction automatique)?
Ca a l'air intéressant.Rolling Eyes
Merci
Patch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Qui parle russe? Interview de Sevastianov   Ven 4 Mai 2007 - 20:57

On a quelques russophones ici, mais de là à traduire un article complet c'est une tâche fastidieuse.
Si l'on pouvait avoir les points clés ça serait déjà sympa, j'imagine que Kliper doit revenir sur le tapis ...
Revenir en haut Aller en bas
RD107




Masculin Nombre de messages : 810
Age : 67
Localisation : France - Nord
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Qui parle russe? Interview de Sevastianov   Sam 5 Mai 2007 - 11:36

patchfree a écrit:
Qui parle russe et pourrait traduire l'interview de Sevastianov qui vient de paraître en russe sur le site d'Energia (il n'y a pas encore la version anglaise et je comprends pas bien avec la traduction automatique)?
Ca a l'air intéressant.Rolling Eyes
Merci
Patch

Elle se trouve où cette interview sur le site d'energya ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patchfree




Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: site energia   Sam 5 Mai 2007 - 19:18

Il y le lien sur la page d'accueil de la partie en russe. Mais voici le lien direct: http://www.energia.ru/energia/news/news-2007/public_04-11.html

Merci si tu peux traduire les passages intéressants.

Patch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22830
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Qui parle russe? Interview de Sevastianov   Sam 5 Mai 2007 - 19:40

Si Nicholai passe dans les coins il pourra nous faire un bref résumé.
Pour le lien, chez moi le texte est illisible, ce n'est pas du cyrillique mais des symboles étrange. Mon windows ne semble pas accepter les caractères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Qui parle russe? Interview de Sevastianov   Sam 5 Mai 2007 - 19:58

Ca me fait pareil que Mustard, il reconnait pas l'encodage qui doit pas être correctement défini, mais en forçant en Windows-1251 ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
RD107




Masculin Nombre de messages : 810
Age : 67
Localisation : France - Nord
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Qui parle russe? Interview de Sevastianov   Sam 5 Mai 2007 - 21:46

patchfree a écrit:
Il y le lien sur la page d'accueil de la partie en russe. Mais voici le lien direct: http://www.energia.ru/energia/news/news-2007/public_04-11.html

Merci si tu peux traduire les passages intéressants.

Patch

Traduction approximative de l'interview, n'étant pas spécialiste de la langue russe

L'IMPULSION SPATIALE DE LA RUSSIE

Serguey Haustov

Les vaisseaux spatiaux et les stations, les satellites et les systèmes de navigation - il y a longtemps que cela a cessé d'être pour nous quelque chose d'extraordinaire. Ces derniers temps même le tourisme spatial est sorti de la catégorie de l'imaginaire : il y a des grosses sommes d'argent - vole en bonne santé, admire la planète, est absent, le vol stellaire.
Mais alors, le 12 avril 1961, quand Youry Gagarine a décollé avec le classique Поехали! - la planète s'est figée dans la vénération. aller dans l'espace! L'homme a surmonté l'attraction terrestre!
Et aujourd'hui il déjà suffit à beaucoup de peuple se lève à la hauteur inconcevable et fait là un travail immense, surmonte l'apesanteur et parcourt le chemin parmi les étoiles. Encore plus de gens travaille sur la terre - pour que les vaisseaux spatiaux sillonnent les vaste espaces universels. Les entreprises de ce type il y a particulièrement beaucoup dans notre région, qui est considérée comme la base industrielle de la cosmonautique du pays.
Et qui sait peut-être grâce à tous ces travailleurs les espaces stellaires seront plus accessibles pour nous avec vous.

Les employés de construction spatiale

Le 7 avril du cosmodrome Baïkonour au Kazakhstan a démarré le vaisseau piloté Soyouz TMA-10. Il a livré à l'orbite du centième notre compatriote. Le pilote-cosmonaute № 100 dans notre pays est devenu Olieg Kotov, qui a volé sur МКС dans l'équipage avec Fyodor Yurtchikin et l'Américain Charles Simonyi. Presque tout de notre centaine spatiale, mais certains et non selon une fois, ont volé sur les vaisseaux spatiaux construits à Подмосковье. Le lieu de naissance de la flotte russe spatiale - la ville de Korolev, corporation" Énergya ".
Au seuil du Jour de la cosmonautique le président, l'ingénieur général de la corporation "Énergya" Ракетно-spatiale du nom С.П parle des perspectives du développement de l'entreprise connue.

Nikolay SEVASTJANOV
Nikolay Nikolaevich, comment naissent les vaisseaux spatiaux ?

La construction d'un vaisseau Soyuoz ou Progress se déroule pendant deux ans. En coopération avec RКК Energya travaillent des dizaines d'entreprises. C'est mille ingénieurs, les ingénieurs, тechniciens, les ouvriers, quel travail est intégré dans les ateliers de l'"Énergie". À propos, l'atelier de ceux-ci est particulier: la propreté stérile presque médicale. Dans les locaux, où sont construits les vaisseaux, l'air est renouvelé plusieurs fois par jour, chassé dans les filtres puissants. Tout cela se fait pour que le réglage des systèmes de bord se fasse sans le grain de poussière.
Après les Soyouz et Progress quittent nos ateliers d'assemblage, commence alors une nouvelle étape de leur vie - les vaisseaux sont livrés à Baïkonour, où de nombreux spécialistes pendant quelques mois préparent les vaisseaux et les fusées-porteuses au départ. RКК Energya a une filiale à Baïkonour. De grands groupes de nos spécialistes sont envoyés en mission au Kazakhstan pendant le déroulement des mises en marche.

Après les Vostok et Voskod et les premiers Soyouz le schéma important des vaisseaux élaborés sous la conduite de Sergey Pavlovitch Korolev, ne variait pas pratiquement. RКК Énergya est-elle prête à proposer dans ce domaine quelque chose nouveau ?

Premièrement, la modernisation des vaisseaux spatiaux est constante. C'est visible même selon la désignation des vaisseaux pilotées. Au départ c'était les Soyouz, ensuite Soyouz T, Soyouz TM, il est maintenant Soyouz TMA. En comparant, les premiers Soyouz se distinguent des vaisseaux modernes, comme les automobiles " Victoires "des années 50 des voitures des marques modernes. Et le travail dans cette direction se prolonge.
À RКК Énergya est élaboré le programme pour la création du système spatial de transport de la nouvelle génération le "Clipper", fondé sur les technologies modernes numériques. On planifie les nouveaux travaux progressivement. À la période initiale - la modernisation profonde du vaisseau Soyouz, qui assurera l'amélioration considérable de ses caractéristiques d'exploitation et une certaine augmentation des volumes utiles.
De nouveaux vaisseaux avec l'aide de разгонных des blocs pourront même déposer les cosmonautes sur la lune et revenir sur la Terre. La variante spéciale d'un tel Soyouz avec l'utilisation de la modernisée fusée-porteuse "soyouz - 2" pourrait décoller non seulement de Baïkonour, mais aussi du cosmodrome en Guyane Française. Une telle possibilité était examinée déjà par RosKosmos et l'agence Européenne spatiale.
La deuxième étape - l'élaboration du principalement nouveau système spatial de transport avec le vaisseau multiple "Clipper". Nous trouvons que ce système donnera une nouvelle qualité à la cosmonautique russe pilotée. Ce vaisseau se distingue de ses prédécesseurs par le schéma "ailé" constructif.
Suis persuadé qu'il serait correct d'avoir vers 2015 comme les Soyouz avec des possibilités élargies, y compris pour les vols lunaires, et le "Clipper". Ce système devra desservir les complexes spatiaux industriels, qui, nous l'espérons, seront en orbite pour ce moment-là.
Il y a encore un extraordinairement important argument pour ne pas remettre le début de l'élaboration du nouveau système. Le fait est que les Européens créent maintenant le vaisseau АTV. Les Japonais font le vaisseau НTV. Aux USA a commencé l'élaboration du vaisseau Orion, qui après 2009 doit remplacer le veillissant shuttle Je ne parle pas du programme spatial de la Chine, qui se développe rapidement, avec en mire la création vers 2030 de la base chinoise habitées scientifique sur la lune. Chez nous en Russie la décision sur la création du nouveau vaisseau jusqu'à ce que sont acceptés{adoptés}. Si la décision ici se serre encore pour quelques années, la Russie peut garder les positions étant en tête de la cosmonautique pilotée.

Mais peut-être miser plus sur les stations automatiques spatiales et беспилотные ?? les appareils et les moyens ?

Personne ne va contester cette vérité que la mise en valeur industrielle de l'espace circumterrestre avec l'aide des systèmes automatiques, par exemple des satellites de communication, l'observation, la navigation cela est très actuel. Ces systèmes assurent les besoins de l'industrie terrestre, le transport, en fin de compte pour nous. Mais aussi le développement du composant piloté dans la mise en valeur de l'espace circumterrestre est au moins important . Il faut développer l'automatique, ainsi que les systèmes pilotés.Les spécialistes savent qu'aujourd'hui l'humanité a atteint une certaine limite dans le développement des systèmes automatiques spatiaux, dans la partie des charges utiles. Nous avons serré de près pour commencer à construire dans l'espace les grands objets industriels pour l'acquittement de travail des nouvelles technologies et l'élaboration des nouvelles matières dans les conditions de l'apesanteur. Au service de ces systèmes de la personne on ne peut plus se passer.
L'exemple éloquent - le télescope américain spatial Hubble. Ce coûteux laboratoire astrophysique en l'orbite, a aidé les savants des USA à faire beaucoup d'ouvertures scientifiques. Mais quand le robot-télescope est tombé en panne, pour sa réparation il fallut envoyer un shuttle avec équipage pour réparer
la panne .Maintenant le télescope travaille de nouveau. Pour conduire un dépannage supplémentaire la NASA a planifié encore un vol de shuttle.
De sorte que de la personne dans l'espace on ne peut aucunement se passer. Nos cosmonautes à ce sujet plaisantent : la personne dans l'espace est bien nécessaire pour corriger les erreurs que fait l'automatique.

Bien, mais si les vols vers la Lune sont prévus, sont-ils nécessaires vers Mars ?

Malheureusement, à présent dans le programme fédéral spatial adopté jusqu'à 2015, le programme lunaire n'est pas prévu. En même temps les plans de la mise en valeur graduelle de la Lune étaient annoncés déjà officiellement par les USA, par les pays européens, la Chine, l'Inde et le Japon. La réalisation des programmes perspectifs permettra, de l'avis des savants de ces pays, d'avoir l'accès indépendant à l'espace dans les intérêts de la sécurité, l'élaboration des nouvelles autres ressources énergétiques et, ainsi que de donner l'impulsion puissante au développement fondamental et les sciences appliquées, la formation, la rénovation de l'industrie et les actifs technologiques.
Pourquoi la Russie devrait rester en arrière dans cette voie sur d'autres pays ? En effet, elle a ouvert le chemin à l'espace . La chance de rester une puissance spatiale est chez nous . Il sera très irraisonnable ne pas se servir des disponiblilités ?? наработками. Проектанты, les ingénieurs de RКК Énergya aujourd'hui étudient les questions de la préparation des vols pilotés pour la Lune et le Mars.

?

Effectivement, les négociations entre RosKosmos et la NASA en matière d'achat en Russie de quelques vaisseaux Soyouz. La Corporation Energya participe comme intégrateur technique. Nos vaisseaux seront nécessaires à la NASA après 2009, quand cesseront les vols de shuttle, mais la station Internationale spatiale sera entièrement achevée de construire et commencera son exploitation à la valeur requise. L'équipage de la station sera augmenté de trois personne d'aujourd'hui à six. Dans ces conditions, au minimum jusqu'à 2012 - 2014, quand aux USA sera créé le vaisseau Orion, il faudra assurer le fonctionnement МКС avec seulement les Soyouz et Progress.
La NASA a commandé déjà deux "Progress" pour 2007 - 2008. Ces années nos "camions" devront livrer près de cinq tonnes de charges diverses pour le segment américain МКС.
On s'attend à ce que la NASA commandera chez RosKosmos pour 2009 - 2011 selon deux Soyouz et et deux Progress par année. Pour RКК Énergya cela signifie que nous devrons passer de la production de 5 - 6 vaisseaux par an vers la construction de 10 - 11. Pour cela nous devons élargir les capacités de production. En deux années nous réaliserons ce travail.

À en juger par les faits, RКК Énergya ne restera pas sans travail les années à venir . Viendra de nouvelles tâches à la corporation RKK?

Oui, RKK Energya non seulement crée et lance les Soyouz pilotés et les camion Progress, mais aussi répond pour la construction et l'exploitation du segment russe de la station Internationale spatiale, produit les satellites de communication et télévision Yamal, lesразгонных des blocs du DM, qui serventpour lessatellites d'orbites hautes et géostationnaires. Par exemple, jusqu'à 2015 selon nos plans il sera nécessaire de fabriquer 118 разгонных des blocs du DM.
En 2007 la corporation envisage de réaliser 6 mises en marche selon le programme piloté spatial et participe à huit mises en marche selon d'autres projets. On prépare le programme à long terme industriel pour 2006 - 2015. Déjà vers 2009 nous planifions de doubler la production non seulement les vaisseaux Soyouz et Progress, mais aussi les satellites et разгонных des blocs. Dans ce but en 2007 pour la modernisation et l'élargissement des capacités de production sont planifiés les investissements d'un volume de1 milliard de 788 millions de roubles.
En 2006 nous sommes dans les leaders de la branche selon les paramètres économiques. En comparaison de 2005 les revenus de la corporation, où travaille près de 15000 personnes, ont augmenté de 38 %, le bénéfice net a excédé 500 millions de roubles. La valeur des actions RКК Energya en un an (entre les réunions des actionnaires) a augmenté de trois mille à huit mille roubles.
Résolvant avec succès les problèmes sociaux, à l'entreprise a augmenté le salaire moyen.

Y a t-il un problème avec les effectifs ?

Comme dans toute la branche. Mais nous tentons de le résoudre. Excepté le salaire il y a d'autres facteurs influençant la politique du personnel. Chez nous, par exemple, sont introduits les programmes de la garantie de retraite non étatique et l'assurance volontaire médicale. Maintenant à chaque travailleur le salaire peut être payé . Nous décidons de la question du logement. Nous élaborons le programme pour de jeunes spécialistes. Nous bâtissons de nouvelle manière le travail avec les écoles supérieures. L'étudiant, étant sur 3 - 4 cours, se trouve chez nous pour la pratique, fait partie du projet et commence à travailler ainsi chez nous.
Nous inviterons environ 500 étudiants-stagiaires par an. Après la protection des diplômes environ un cinquième sera embauché . Naturellement, nous accepterons ceux qui travaille avec отдачей.??

Merci pour l'interview.
vive le Jour de la cosmonautique!

Le journal hebdomadaire "Подмосковье. La semaine N°14 (310)
Le 11 avril 2007.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cantor




Masculin Nombre de messages : 66
Age : 33
Localisation : Ile de France - Centre
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Qui parle russe? Interview de Sevastianov   Sam 5 Mai 2007 - 21:53

Je parle pas encore assez bien Russe pour faire une bonne traduction, en attendant on peut toujours interpréter la traduction automatique babelfish:

Citation :

SPACE PULSE OF RUSSIA Sergey khaustov Spacecraft and station, satellites and navigation systems - all this has long ago ceased to be for us something unusual. Recently even space tourism left the discharge of the fantasy: there are large money - fly to the good health, admire planet from the height of bird... there is no, starry flight. But then, on 12 April, 1961, when Yuri Gagarin rose into space with his classical "they went!" - planet froze in the awe. They subjugated space! Man overcame the earth's gravity! And today narrower sufficiently much people rises into the unthinkable height and is performed there enormous work, preodolevayet weightlessness and it lays road among the stars. Still more than people works on the earth - so that the spacecraft would furrow oecumenical spaces. there are especially many enterprises of this directivity in our region, which is considered as the industrial base of domestic cosmonautics. And who knows perhaps because of all these toilers starry of edge will become more accessibly, also, for us with you. Royal korabely On 7 April from the spaceport Baikonur in Kazakhstan started the manned ship "union TMA-Y0". It delivered in orbit of our hundredth compatriot. Airman-cosmonaut № 100 in our country became Oleg Kotov, who flew on S in the company with Fedor yurchikhin and American of Charles simoni. Almost all of our "starry" hundred, but some and not on the time, they started aboard the spacecraft, built in the Moscow area. Place of the generation of Russian spacecraft - city Korolev, corporation "energy". On the threshold of Cosmonautics day about the prospects of the development of well-known enterprise tell the President, the design project leader of the rocket-space corporation "energy" of the name S.P. of Korolev Nikolai Sevast'yanov. Photos RKK "energy" Nikolai Nikolayevich, as do be born spacecraft? The building of one "Soyuz" spacecraft or cargo "progress" continues about two years. In the cooperation with RKK "energy" work tens of enterprises. This of thousands of designers, engineers, technicians, workers, whose labor is integrated in the shops "energies". By the way, shops these are special. In them sterile, almost medical cleanliness is supported. In the accomodations, where ships are collected, in the twenty-four hours several times changes air, which progonyaetsya through the powerful filters. All this is done so that we could not prevent the fixing of onboard systems, figuratively speaking, neither mote nor speck. After "Soyuz" and "progress" leave our assembly shops, begins the new stage of their life - ships are delivered to Baikonur, where the numerous calculations of specialists in the course of several months prepare ships and carrier rockets for the start. RKK "energy" has its branch in Baikonur. The large groups of our specialists send on mission into Kazakhstan to the period of conducting starting. Beginning from the Gagarin "east", and then "rises" and first "Soyuz" the schematic ship diagram, developed under Sergey Pavlovich Korolev's management, practically did not change. RKK "energy" is ready to propose in this region something new? First, the modernization of spacecraft occurs constantly. This is evident even on the designation of the manned machines. At first these were "Soyuz", then "union T", "union TM", now "union TMA". Figuratively speaking, first "Soyuz" are differed from contemporary ships, as the automobiles "victory" of the 50th it is annual from the passenger machines of contemporary models. And work in this direction continues. In RKK "energy" is developed the program on the creation of the space transport system of new generation "clipper", based on the contemporary digital technologies. Works it is planned to conduct step by step. In the initial stage - deep modernization of the "Soyuz" spacecraft, which will ensure a substantial improvement in its operating characteristics and certain increase in the working volumes. New ships with the aid of the starting blocks can even reach cosmonauts to the Moon and back to the earth. The special version of such "Soyuz" with the use of the modernized carrier rocket "Soyuz-2" could start not only from Baikonur, but also from the spaceport of Kourou in French Guiana. This possibility has already been examined By roskosmosom and European space agency. Second stage - development of fundamentally new space transport system with the reusable ship "clipper". We consider that this system will give new quality to Russian manned cosmonautics. This ship is differed from predecessors in terms of the fact that it has the so-called "winged" design concept. It is convinced that correct it would be to have to 2015 both the "Soyuz" with the extended possibilities, including for the flights to the Moon and "clipper". This system will have to attend the complex industrial space objects, which, we hope, there will be sufficiently much in orbit by that time. There is one additional extremely substantial argument in favor of that in order not to put aside the beginning of the development of new system. The fact is that the Europeans now create ship "Jules vern", or A.TV. The Japanese make ship N.TV. in THE USA they began the development of ship "Orion", which after 2009 must replace the obsolete "shuttles". 4 no longer I speak about the space program of China, which is developed swiftly, with the sight to the creation to 2030 of the Chinese inhabited scientific base on the Moon. In Russia the solutions by the creation of new ship are not thus far accepted. If the solution here tightens itself even to the pair of years, then Russia can surrender its leading positions in manned cosmonautics. But perhaps to more importantly make a rate toward the unmanned spacecraft and unmanned vehicles and to there direct means? No one intends to dispute that truth, that the industrial mastery of near-earth space with the aid of the automatic systems, for example the communication satellites, observation, navigation - this is very urgent. These systems provide the needs of ground-based industry, transport, in the final analysis us with you. But also the development of manned component in the mastery of near-earth space is not less important. It is necessary to develop both the automatic and piloted of system. Specialists know that today humanity reached a certain threshold limit in the development of automatic space systems in the part of payloads. We approached close to begin to construct large industrial objects for finalizing of new technologies and obtaining of new materials under weightlessness conditions in space. With servicing of these systems without the man to no longer manage. Eloquent example - American space telescope "Hubble". This expensive astrophysical laboratory, injected into orbit, helped the scientific USA to make numerous scientific discoveries. But when robot- telescope malfunctioned, for its repair it was necessary to send to it that piloted "shuttle" with the crew, which removed malfunction. Now telescope again works. In order to conduct the additional tuning "Hubble", NASA - NATIONAL AERONAUTICS AND SPACE ADMINISTRATION planned flight to it one additional "shuttle". So that without the man in space to in no way not manage. Our cosmonauts in regard to this joke: man in space is necessary at least in order to correct the errors, which makes the automation. It is good, but so whether are already necessary lunar missions, Mars? Unfortunately, at present in the federal space program, accepted up to 2015, lunar program is not provided. At the same time about the plans of the step by step mastery of the Moon already officially declared THE USA, the European countries, China, India and Japan. The implementation of promising programs will allow, in the opinion of these scientific countries, to have the independent access into space in the security interests, obtaining of new energy and other resources, and also will give powerful pulse to the development of fundamental and applied sciences, to formation, renovation of industry and technological active memberships. Why Russia must lag by this method behind other countries? Indeed it opened road into space by others. Chance to remain space power exists. And it will very unwisely not use the existing operating times. Project originators, designers OF RKK "energy" today study questions of the preparation of the manned lunar missions and Mars. They do speak, in the turn after "Soyuz" did arise already the Americans? Actually, go negotiations between Roskosmosom and NASA - NATIONAL AERONAUTICS AND SPACE ADMINISTRATION regarding the purchase in Russia of several "Soyuz" spacecraft. Corporation "energy" takes in them part as technical integrator. Our ships will be necessary BY NASA - NATIONAL AERONAUTICS AND SPACE ADMINISTRATION after 2009, when cease the flights of "shuttles", and international space station will be completely finished building and its valuable operation will begin. The crew of station will be increased from today's three people to six. Under these conditions, as the minimum to 2012 - 2014, when in THE USA is created ship "Orion", ensure functioning S they can only "Soyuz" and "progress". NASA - NATIONAL AERONAUTICS AND SPACE ADMINISTRATION already ordered two "progress" during the years 2007 - 2008. In these years on the whole our "trucks" had to deliver about five tons of different cargo for the American segment S. It is expected that NASA - NATIONAL AERONAUTICS AND SPACE ADMINISTRATION will order in Roskosmosa during the years 2009 - 2011 on two "Soyuz" and on two "progress" per year. This means that for RKK "energy" we had to pass from the production 5 - 6 ships per year to building 10 - 11. For this we must enlarge production capacities. We this work is attained in two years. Photos RKK "energy" Judging by everything, without the work OF RKK "energy" within the next few years it will not remain. Will manage corporation the new tasks? Yes, "energy" not only creates and starts manned "Soyuz" and cargo "progress", but also it answers for building and operation of the Russian segment of international space station, are produced the communication satellites and television "Yamal", the starting blocks DM, which help to place satellites in high and geostationary orbits. For example, up to 2015 according to our plans will have to prepare 118 starting blocks DM. In 2007 the corporation plans to carry out 6 it is starting according to the manned space program it participates in eight launchings on other projects. Is prepared long-term production program during the years 2006 - 2015. Already to 2009 we plan to double the production not only "Soyuz" spacecraft and "progress", but also satellites and starting blocks. For this purpose in 2007 to modernization and expansion of production capacities the capital investments in the volume of 1 billion are planned. 788 mln. rubles. In 2006 we left into the leaders of branch according to the economic indices. In comparison with 2005 the incomes of the corporation, where work about 15 thousand people, grew by 38%, clean profit exceeded 500 mln. rubles. The cost of actions RKK "energy" in yr between the meetings of shareholders grew from three thousand to eight thousand rubles. Social questions successfully are solved, mean wage grew in enterprise. Problem with the personnel exists? As in the entire branch. But we attempt to solve it. Besides wage there are other factors, which influence cadre policy. , for example, the programs of non-governmental pension guarantee and voluntary medical insurance are inculcated. To now each worker can be paid treatment. We solve housing. We develop program for the young specialists. We in a new way erect work with VUZ - Institute of Higher Education. Student, being to 3 - 4th course, reaches us to the practice, it is included in project and thus it begins to work. We will invite approximately 500 student-trainees per year. After the protection of diplomas the approximately each fifth will be accepted to the work in the state. Naturally, we will assume those, who work with the return. Thanks for the interview. With Cosmonautics day!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13621
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Qui parle russe? Interview de Sevastianov   Dim 6 Mai 2007 - 10:51

Il développe une position très pragmatique de cette société:
- continuer à produire des Soyouz et des Progress pour les besoins russes et la vente aux américains.
- continuer à développer des satellites de communication

Ce sont des marchés assurés.

Pour les autres projets comme le Soyouz modernisé ou le Klipper ... cela reste dans la déclaration d'intention. Cela ne prendra tournure que si la Russie prend une décision et elle parait conditionnée par une collaboration internationale.
Or les contacts préliminaires avec l'ESA, le rejet du Klipper et le souhait d'une étude commune d'un système de capsule ne sont pas évoqués. :?:
On cite seulement les autres "nations" comme des concurrentes .. en visant à titiller le sentiment national russe et induire les prises de décision :

Citation :
Il y a encore un extraordinairement important argument pour ne pas remettre le début de l'élaboration du nouveau système. Le fait est que les Européens créent maintenant le vaisseau АTV. Les Japonais font le vaisseau НTV. Aux USA a commencé l'élaboration du vaisseau Orion, qui après 2009 doit remplacer le veillissant shuttle Je ne parle pas du programme spatial de la Chine, qui se développe rapidement, avec en mire la création vers 2030 de la base chinoise habitées scientifique sur la lune.

Wait and see ...... politique et diplomatie sont toujours les leviers des décisionnaires. Et je suppose qu'en Russie comme partout, le lobbying des dirigeants de grandes entreprises a son poids dans les prises de décision des politiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patchfree




Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Merci   Dim 6 Mai 2007 - 15:53

Merci pour les traductions. Cela m'a permis d'éclaircir quelques points que je ne comprenais pas bien.

Patch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8507
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Interview de Sevastianov   Lun 7 Mai 2007 - 23:31

Merci tous pour cette traduction.

Rien de nouveau comme nous le constatons. Les Russes ont des
exigences qui sont loin de mes "rêves". réalisation de satellites
alimentaires comme Soyouz et Progress, mais surtout déploiement
des satellites utilitaires comme Télécom et, non cités, mais
stratégiquement les plus urgents, surveillance de la terre
(optique ou autre) et navigation (GNSS).
Je me doutais qu'il n'y aurai rien de concrét sur Kliper, et par suite,
rien sur la Lune, je le regrette beaucoup.

Tout est à reconstruire, il faudra beaucoup de patience pour voir
reémerger une astronautique Russe, je dirai même un segment
aérospatial.

Quant aux armes stratégiques spatiales pour le moment c'est la
famine ; mais j'espère que le déploiement des ABM en Pologne
Slovaquie, seront un petit aiguillon pour relancer les constructions
de MSBM, ICBM et ABM Russes.

En terme de mise à jour des armes atomiques, façon START et SALT,
là aussi les Russes doivent bosser très dur. Ne l'oublions pas lorsque
nous comparons l'astronautique Russe (visible) et celle de l'Occident.

Il faudra que leurs puis de pétrole donnent à fond pendant encore un
bon moment, car les Russes ne peuvent pas compter sur la vente de
leurs avions de ligne, et encore moins sur leurs machines à laver ou centrales atomique.

En attendant, ils nous ont laissé un tel grand souvenir de leur astronautique, que sans doute un jour trés trés futur on en parlera
comme on parle aujourd'hui de de l'Odyssée d'Homère.

C'est le moins que je souhaite à Korolev et Gagarine



sage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
patchfree




Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: euh oui mais...   Mar 8 Mai 2007 - 0:16

...Moi je rêve aussi de belle machines nouvelles comme le Kliper et des vols vers la lune ou mars: de là à souhaiter une relance des armes nucléaires non!

Je trouve magnifiques les Sukhoi et autres Mig, mais rappelons nous que ce sont des avions de guerre et qu'il n'y rien de plus précieux que la paix.

L'espace doit aussi participer à l'aspect social de la vie des populations. Même si parfois on aimerait un peu plus de science dans la conquête de l'espace ou de tentatives nouvelles poussant l'intelligence de l'Homme dans ses trèsors d'inventitivité.

Patch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Qui parle russe? Interview de Sevastianov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Russie-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit