PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 La très secrète N1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Apolloman
Modérateur
Modérateur



Nombre de messages : 11485
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Jeu 17 Jan 2008 - 16:51

ManouchKa a écrit:
Anubis a écrit:
En toute manière j'ai comme l'impression que cette fusée était totalemant impropre pour les vols habités vu ses 4 échecs consécutifs. En tout cas c'est certainement pas moi qui aurait embarquer dans le vaisseau et je plains le pauvre qui en serait forcer. What a Face

et pourtant gagarine est devenu le 1er homme dans l'espace, avec tous les problèmes de mise au point du lanceur A1 au debut de son programmr (echec apres echec).


y'a toujous des risques et un rpix a payer pour etre dans l'hsitoire.

Oui mais les derniers vols d'essais ont été des réussites il me semble donc les essais étaient concluant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
ManouchKa


avatar

Masculin Nombre de messages : 1105
Age : 41
Localisation : chez wam
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Jeu 17 Jan 2008 - 17:14

Ce que je veux souligner c'est que le ébut d'un lanceur (A1, N1, Ariane 5,H-2 ect )est souvent un échec (voir plusieurs).

Et pour le vol de Gagarine, n'oublions que c'est 50/50.

Il y'a beaucoup d'echec avec le développement (au déut) du lanceur A1, et pourtant il est devenu la lanceur le plus fiable de nos jours Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis


avatar

Masculin Nombre de messages : 963
Age : 31
Localisation : canada
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Jeu 17 Jan 2008 - 17:34

ManouchKa a écrit:
Ce que je veux souligner c'est que le ébut d'un lanceur (A1, N1, Ariane 5,H-2 ect )est souvent un échec (voir plusieurs).

Et pour le vol de Gagarine, n'oublions que c'est 50/50.

Il y'a beaucoup d'echec avec le développement (au déut) du lanceur A1, et pourtant il est devenu la lanceur le plus fiable de nos jours Very Happy

Certes mais on parle de vol habité, il me paraît inhumain de mettre un humain dessus un lanceur qui n'a pas démontrer ça fiabilité ou plutôt dire qui a fait le contraire. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane BAILANGER


avatar

Masculin Nombre de messages : 86
Age : 48
Localisation : Mérignac (Gironde)
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Jeu 17 Jan 2008 - 19:53

Pour ce qui concerne la qualification de la N1, force est de constater qu'au début des années 1970, on en est loin. Mais si les échecs sont cuisants, la sécurité des cosmonautes n'étaient pas absentes. En effet, lors des derniers tests, à chaque explosion le train lunaire a été éjecté. Du moins la partie supérieur du LOK, donc les cosmonautes auraient pu être récupéré dans l'éventualité d'un vol humain.

Mais il restait temps à faire ! Les systèmes, la chaîne des communication, les dispositifs et l'absence de redondance de certains d'entre eux.... tout n'était pas au point.

il est quand même regrettable que les dernières N1 n'aient pas été lancé au milieu des années 1970, certaines étaient prêtes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tianski


avatar

Masculin Nombre de messages : 91
Age : 61
Localisation : Montmartre
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Jeu 17 Jan 2008 - 21:35

Tout ce qui précède est exact.

Concernant la sécurité des cosmonautes, outre que les cosmonautes disposaient d'un dispositif d'arrachage du vaisseau en cas d'accident (Gagarine n'avait qu'un siège éjectable, et Voskhod rien du tout), on peut ajouter qu'avait été mise au point (et testée dans l'espace) une procédure qui aurait permis de lancer la N1 sans équipage, celui-ci était amené par une fusée Soyouz qui s'y amarrerait sur orbite.

Quant au developpement de Vulkan/Energya, même s'il faut être prudent avec les chiffres, tout semble indiquer qu'il bénéficia non seulement de deux fois plus de temps, mais de budgets également plusieurs fois supérieur à la N1 - pour voler deux fois ...

Reste qu'il est fort dommageable qu'il ne reste (presque) rien de ces deux fusées quand on reparle d'envoyer des hommes vers la Lune, puis Mars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12241
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Jeu 17 Jan 2008 - 23:25

A rajouter cependant au palmares N1/L3: le module lunaire LK a volé 3 fois dans l'espace, et lors de son dernier vol (le 8 décembre 1971), il a effectué en orbite terrestre toutes les manoeuvres qu'il avait à faire sur la lune: allumage du moteur de descente pendant la durée équivalente à un alunissage, extinction du moteur pendant 3 jours (équivalent à un séjour lunaire), et simulation de remontée vers le LOK. Tout a parfaitement fonctionné, leur module lunaire était prêt à aller se poser sur la Lune.

A noter que le dernier LK en orbite s'est écrasé en 1995. J'aurais bien aimé le voir passer dans le ciel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11293
Age : 76
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: t: Re: La très secrète N1   Dim 10 Fév 2008 - 17:54

Anubis a écrit:
ManouchKa a écrit:
Ce que je veux souligner c'est que
le ébut d'un lanceur (A1, N1, Ariane 5,H-2 ect )est souvent un échec
(voir plusieurs).

Et pour le vol de Gagarine, n'oublions que c'est 50/50.

Il
y'a beaucoup d'echec avec le développement (au déut) du lanceur A1, et
pourtant il est devenu la lanceur le plus fiable de nos jours Very Happy

Certes
mais on parle de vol habité, il me paraît inhumain de mettre un humain
dessus un lanceur qui n'a pas démontrer ça fiabilité ou plutôt dire qui
a fait le contraire. :)

Oui, mais tu sais la fusée Atlas Américaine qui devait placer J.Glenn était loin d'être fiable de son
côté, et les USA ont admi Mercury au vol spatial habité dans ces conditions. Aujourd'hui nous savons
que tant qu'à choisir un lanceur de l'époque, il valait mieux tenter sa chance sur Zemiorka que sur
Atlas. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11293
Age : 76
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: La trés secrète N1   Dim 10 Fév 2008 - 18:53

La N-1

On arrive toujours pas même à un minimum de consensus.

Il semble que dans l'esprit de la majorité, les Russes ont
relevé le gant lancé par Kennedy pour le défi Lunaire (?)
Ah bon !

Là où tout le monde semble d'accord c'est d'admettre que
la N1 n'a pas fait d'essai moteur au sol. Comme par miracle
on va parraitre étonné aujourd'hui des 4 échecs consécutifs
en vol de la N1 !

Je ne crois pas qu'il ait été indispensable de disposer de
moteur cryotechnique pour aller sur la Lune, ce qu'il
fallait c'étaient les bons mètres seconde, peu importe
comment vous les obteniez. A ce que je sache aux USA
on avait opté pour du LOX pétrole au premier étage de la
Saturn, celui qui fait le gros boulot ; les Russes n'ont pas
fait moins, et c'est là qu'il y a eu problème.

Pour le reste, j'ose espérer que les Russes avaient réfléchi
au fait qu'ils n'avaient pas de moteur cryotechnique (?)...
D'ailleur ce n'est pas l'absence de moteurs cryotechniques
qui sont la cause des 4 échecs de la fusée (?)

Pas d'ordinateur ! Mais comment les Russes ont-ils fait pour
poser Luna-9 sur la Lune, ou Luna-16 sur Terre ?
Peut-être étaient-ils autorisés à violer les lois de la
physique eux, ou un miracle (eux qui n'y croyaient pas),
ou pire, un simple boulier suffisait (?).

Bon, on parle du différent Korolev Glouchko ; croyez vous que
dans un pays sous dictature militaire on aurait laissé couler
un tel programme pour un simple différent de dirigeants de
bureau d'étude ?

Si les militaires Russes avaient vu un intérét quelconque
dans la course à la Lune, ils auraient synchronisé toute
cette affaire, alors certes la Russie ne serait peut-être
malgré tout pas arrivée la première sur la Lune (c'est mon
avis), mais elle aurait peut-être empochée le contournement
lunaire qu'elle savait faire (sans ordinateur n'oubliez pas),
là aussi à mon avis.

Je vois que l'on arrive même pas à se mettre d'accord sur la
date officielle de l'abandon du programme lunaire Russe, et
de la date réelle signifiée par les militaires. Korolev était-il
déjà décédés ou pas ?

Pour ma part je me sers, pour me faire une opignon, du début
des programmes colossaux (pour la Russie) dans les armements
stratégiques (spatial, naval, aérien). Ces grands travaux sont
lancés en 1968, 1969 et j'avance que c'est à cette période là
que le programme lunaire Russe est mort, même si les bureaux
d'études ont continué à jouer le jeu, un peu comme un
"footballeux" tire au but alors que l'arbitre a déjà sifflé une faute
juste un instant avant (j'aime pas le foot) ; c'est reflexe sans
doute.

Bon, on en reparlera car ça au moins on est tous d'accord, cette
affaire N1 est loin d'être claire, même aujourd'hui. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
zx


avatar

Masculin Nombre de messages : 2650
Age : 57
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Soviet N1   Mar 17 Juin 2008 - 22:34

une petite video sur la N1, costaud la bestiole, c'est dommage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12241
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Mar 17 Juin 2008 - 22:38

Il me semble qu'elle a déjà été postée. Toujours est-il que je déplace le post là où il faut :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
zx


avatar

Masculin Nombre de messages : 2650
Age : 57
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Mar 17 Juin 2008 - 22:39

désolé, j'avais pas trouvé le bon fil, merci :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: La très secrète N1   Dim 22 Fév 2009 - 13:38

Un reportage sur la N1 (en russe), à l'occasion des 40 ans du lanceur :
http://tvroscosmos.ru/frm/vestidata/2009/vesti21_02_9_2.php
Revenir en haut Aller en bas
Ripley




Masculin Nombre de messages : 1382
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: La très secrète N1   Dim 22 Fév 2009 - 13:47

Le lien ne fonctionne pas ( le secret restera bien gardé clown )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11485
Age : 42
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Dim 22 Fév 2009 - 13:56

Ripley a écrit:
Le lien ne fonctionne pas ( le secret restera bien gardé clown )

Si, si il fonctionne bien Suspect

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
urix


avatar

Masculin Nombre de messages : 588
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Dim 22 Fév 2009 - 13:57

Si si ils ont dévoilé le secret, le lien marche.
Raah j'adore cette fusée dommage qu'elle finissait toujours en feu d'artifice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoann


avatar

Masculin Nombre de messages : 5533
Age : 33
Localisation : indre et loire
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Dim 22 Fév 2009 - 14:09

autant pour le projet bouran-energia je comprend très bien la cause de l'arrêt du programme (chute de l'urss, donc fini URSS vs USA...) autant l'arrêt du programme lunaire russe, ça me parait obscur. d'accord les américain avait gagnés avant les soviets. mais pourquoi n'avoir pas été au bout du programme ? c'est pas les 4 explosions qui les aurai arrêtés non ? a moins que ce soit a cause de la mort de korolev, et que personne n'avait autant de passion pour l'espace que lui ...
je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ripley




Masculin Nombre de messages : 1382
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Dim 22 Fév 2009 - 14:14

Apolloman a écrit:


Si, si il fonctionne bien Suspect

Il ne me reste plus qu'à plonger dans un dico de russe study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La très secrète N1   Dim 22 Fév 2009 - 15:13

http://www.render.ru/gallery/show_work.php?work_id=28803



Dernière édition par Steph le Dim 10 Mai 2009 - 10:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La très secrète N1   Dim 22 Fév 2009 - 15:15

Et une autre : http://www.render.ru/gallery/show_work.php?work_id=29521

Revenir en haut Aller en bas
urix


avatar

Masculin Nombre de messages : 588
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Dim 22 Fév 2009 - 15:18

La première j'suis pas fan mais la deuxième Shocked pas mal pas mal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11293
Age : 76
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Lun 23 Fév 2009 - 14:12

Space Opera a écrit:
A rajouter cependant au palmares N1/L3: le module lunaire LK a volé 3 fois dans l'espace, et lors de son dernier vol (le 8 décembre 1971), il a effectué en orbite terrestre toutes les manoeuvres qu'il avait à faire sur la lune: allumage du moteur de descente pendant la durée équivalente à un alunissage, extinction du moteur pendant 3 jours (équivalent à un séjour lunaire), et simulation de remontée vers le LOK. Tout a parfaitement fonctionné, leur module lunaire était prêt à aller se poser sur la Lune.

A noter que le dernier LK en orbite s'est écrasé en 1995. J'aurais bien aimé le voir passer dans le ciel...

Salut Space Opera

je n'arrive pas à trouver la date de lancement de ce module (LK) en orbite terrestre pour faire les essais du 8 décembre 1971.

SVP, une date et sous quel nom ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Keyhole


avatar

Masculin Nombre de messages : 207
Age : 73
Localisation : Région lyonnaise
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Lun 23 Fév 2009 - 17:26

Astro-notes a écrit:
Space Opera a écrit:
A rajouter cependant au palmares N1/L3: le module lunaire LK a volé 3 fois dans l'espace, et lors de son dernier vol (le 8 décembre 1971), il a effectué en orbite terrestre toutes les manoeuvres qu'il avait à faire sur la lune: allumage du moteur de descente pendant la durée équivalente à un alunissage, extinction du moteur pendant 3 jours (équivalent à un séjour lunaire), et simulation de remontée vers le LOK. Tout a parfaitement fonctionné, leur module lunaire était prêt à aller se poser sur la Lune.

A noter que le dernier LK en orbite s'est écrasé en 1995. J'aurais bien aimé le voir passer dans le ciel...

Salut Space Opera

je n'arrive pas à trouver la date de lancement de ce module (LK) en orbite terrestre pour faire les essais du 8 décembre 1971.

SVP, une date et sous quel nom ?

Merci



Bonjour Astro-notes;

Le lanceur N-1 a été testé à quatre reprises avec les déboires que l’on connaît. Voir description faite par Patrick invité (page 2) tirée du livre ‘L’astronautique soviétique’ de Christian Lardier.
Après consultation du fichier ‘LAUNCHLOG’ de Jonathan McDowell, la liste des lancements du N-1 nous indique (sauf erreur de ma part) :

21/02/1969 09h18 1969-F05 N-1 n°1 // L-1S n°3 (11F92)
03/07/1969 20h18 1969-F10 N-1 n°2 // L-1S n°5
26/06/1971 23h15 1971-F06 N-1 n°3 // LK/LOK
23/11/1972 06h11 1972-F07 N-1 n°4 // LOK

Aucune date ne correspond au 8/12/1971.
Pour avoir des informations sur l’historique du LK, il faut aller par exemple à cette adresse ('Astronautix' de Mark Wade) ou se trouve une foule d’information et une bibliographie très complète : http://www.astronautix.com/craft/lk.htm
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La très secrète N1   Lun 23 Fév 2009 - 18:15

Keyhole a écrit:
Pour avoir des informations sur l’historique du LK, il faut aller par exemple à cette adresse ('Astronautix' de Mark Wade) ou se trouve une foule d’information et une bibliographie très complète : http://www.astronautix.com/craft/lk.htm
Cordialement
Je m'apprêtais à donner ce site également.
Les lancements se sont fait par des fusées Soyouz, dans la chronologie voir les lancements :

1970 November 24 - Cosmos 379
1971 February 26 - Cosmos 398
1971 August 12 - Cosmos 434
Revenir en haut Aller en bas
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11293
Age : 76
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Lun 23 Fév 2009 - 21:35

Steph a écrit:
Keyhole a écrit:
Pour avoir des informations sur l’historique du LK, il faut aller par exemple à cette adresse ('Astronautix' de Mark Wade) ou se trouve une foule d’information et une bibliographie très complète : http://www.astronautix.com/craft/lk.htm
Cordialement
Je m'apprêtais à donner ce site également.
Les lancements se sont fait par des fusées Soyouz, dans la chronologie voir les lancements :

1970 November 24 - Cosmos 379
1971 February 26 - Cosmos 398
1971 August 12 - Cosmos 434


Merci les un/autre pour ce complément. En fait si je connaissais bien les dates de tir de la N1, je n'avais peut-être pas ceux des LK.
J'va vérifier avec mes vieilles fiches :-)

Je me redis encore concernant le programme lunaire Russe :

Les Russes ont d'excellents ordinateurs à cette époque, compte tenu de leur réputation en ce qui concerne les calculs en physique de
l'élémentaire ou en mécanique (avéré en Occident, et je suis témoin de cette réputation).

Les Russes savaient gérer le fonctionnement des 20 moteurs de la R-7 en juillet 1957 alors pourquoi pas une trentaine dix ans plus tard ?

A mon avis les embrouilles entre tel chef de bureau et tel autre ne doivent pas porter loin dans une dictature !

N'étant pas convaincu par les lois du libéralisme en URSS de cette époque, comment lancer un tel programme sans avoir l'aval du
gouvernement (presque tous des militaires).
Même, pourtant sensible aux mélodies libérale, les USA sont arrivés à bout du programme Apollo que dans une structure étatique, centralisée
et planifiée (un comble pour eux, mais efficace).

Enfin comment expliquer que les Russes aient abandonné leur programme homme sur la Lune (sans même faire un tour de Lune sur Zond habité avec Laïka II)
alors qu'ils lanceront leur Bourane sept ans après Colombia, sans jamais renoncer malgré le retard visible (7 ans) ?

Ben oui, Bourane plait aux mirliflores Russes pour jouer à la SDI (IDS) des années quatre vingt avec les USA.

Rien ne tient dans cette affaire, tout le monde répète (en les modérant) les vieilles histoires, je ne crois pas C.Lardier, je ne crois pas
les Russes qui vivent des déclarations contradictoires au gré de ce que l'on veut bien entendre (si on paie bien) chez nous.

Je ne crois qu'à ce qui est certain, MILITAIRE, le programme lunaire Russe ne l'est pas, URGENCE, il faut arriver au plus vite à l'équilibre
des forces stratégiques, de ~1965 à 1971 les Russes vont rattraper les USA et assurer une parité, qui est elle certaine (SALT-1 1972).

C'est le seul soupçon prouvé qui me fait dire : Oui programme lunaire privé sur fond propre, en espérant arriver à un point de non retour
pour bloquer le blocage militaire. Pas de chance N1 a échoué 4 fois, "pain béni" pour les vieilles ganaches Russes et exit le programme lunaire.
NON des militaires, pour ne pas disperser les forces Russes entre civil et militaire dans cette énorme aventure. Revoyez les moyens mobilisés
par les USA pour Apollo avec le Vietnam en plus !

Oui, on laisse une miette aux civils, le programme Luna...

Voilà mon point de vu, il n'a toujours pas changé même après lecture des excellents livres dont vous parlez.

Les bureaux d'études soviétiques avaient l'élan, mais les militaires n'avaient pas le même. Bonjour Almaz.. A Dieu la Lune Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12241
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Lun 23 Fév 2009 - 21:42

Rectification: ni les russes ni personne n'ont jamais envoyé une fusée avec 20 moteurs distincts qui tournent simultanément.

Il y a vite moyen d'exploser le compteur des moteurs de la R7 en comptant les différentes chambres de chaque moteur, mais au final faire tourner autant de machines indépendantes est un véritable problème, surtout à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11293
Age : 76
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: La très secrète N1   Lun 23 Fév 2009 - 21:58

Space Opera a écrit:
Rectification: ni les russes ni personne n'ont jamais envoyé une fusée avec 20 moteurs distincts qui tournent simultanément.

Il y a vite moyen d'exploser le compteur des moteurs de la R7 en comptant les différentes chambres de chaque moteur, mais au final faire tourner autant de machines indépendantes est un véritable problème, surtout à l'époque.

Oui, ton argument est recevable pour la synchronisation des pompes, mais non, le choc acoustique d'une part et les vibrations mécaniques dans les
structures de la fusée sont bien celles de la mécanique des fluides de 20 tuyères en 1957.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
 
La très secrète N1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Historique spatial :: URSS/Russie-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com