PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Conférence de presse : Mars Express et Huygens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fabien




Masculin Nombre de messages : 4646
Age : 38
Localisation : La Défense (92)
Date d'inscription : 23/09/2005

MessageSujet: Conférence de presse : Mars Express et Huygens   Mer 30 Nov 2005 - 11:24

Bonjour,
Cette journée pourrait rester gravée dans nos mémoires.
A 16H, des résultats scientifiques seront rendues publiques sur http://esamultimedia.esa.int/docs/sites/results.html
en temps réel avec la conférence de presse.

L'ESA communique à l'américaine !!! Il semblerait que certains de ces résultats soient spectaculaires !
Voici la phrase clef : "and, above all, traces of the presence of water on this world. "

Allez, rendez-vous dans l'après midi :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gene paul




Nombre de messages : 25
Localisation : montpellier
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Conférence de presse : Mars Express et Huygens   Mer 30 Nov 2005 - 18:35

A cette heure ci aucune allusion a cette conference de presse ,sur le satellite comme sur le web.Elle n'a pas eu lieu ou bien........ :?:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien




Masculin Nombre de messages : 4646
Age : 38
Localisation : La Défense (92)
Date d'inscription : 23/09/2005

MessageSujet: Re: Conférence de presse : Mars Express et Huygens   Mer 30 Nov 2005 - 18:59

si si,
http://www.esa.int/esaCP/index.html
Tout était en ligne depuis 16h05 !
OMEGA et MARSIS sont des perles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22830
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Conférence de presse : Mars Express et Huygens   Mer 30 Nov 2005 - 22:32

L'ESA communique enfin les premiers résultats des études de Marsis de la sonde Mars Express.

De l'eau dans le sous-sol de Mars, la planète baignée d'océans à ses débuts

PARIS (AFP) - De la glace d'eau se trouve encore dans les couches souterraines au Pôle nord de Mars et de grandes quantités d'eau couvraient une partie de l'astre peu après sa formation, révèlent de nouvelles observations de la planète rouge réalisées par la sonde Mars Express.

Ces découvertes réalisées par la sonde de l'Agence spatiale européenne (Esa), qui pourraient relancer l'espoir de trouver des traces de vie passée ou actuelle sur Mars, sont rapportées dans les dernières livraisons des revues américaine Science et britannique Nature.

"Une quantité importante de glace d'eau" a été détectée, pour la première fois, dans le sous-sol de la région du Pôle nord de la planète rouge, a déclaré au cours d'une conférence de presse à Paris un chercheur de la Nasa en charge des instruments de l'antenne "Marsis" (Mars Advanced Radar for Subsurface and Ionospheric Sounding) de la sonde, Jeffrey Plaut.

"Marsis", qui a plongé à un kilomètre à l'intérieur du sol de Mars, a montré que la partie supérieure de ces couches souterraines serait principalement formée de glace d'eau "presque pure" (seulement 2% d'impuretés).

Un peu plus profond, il y aurait du sable sans doute "cimenté" par de la glace d'eau, a encore précisé dans son étude l'équipe du Pr Giovanni Picardi, de l'Université de Rome. La glace, selon les scientifiques, aurait une température inférieure à 240 kelvin (-33 degrés Celsius).

Pour le moment, a ajouté Jeffrey Plaut, "il n'y a pas de preuve convaincante de présence d'eau liquide sous le sol" de la planète.

Le sous-sol de Mars n'avait jamais pu être analysé avant la mise en route des instruments "Marsis".

Une autre équipe de chercheurs utilisant l'instrument "Omega" de Mars Express a montré que de l'eau se trouvait en grande quantité sur la planète peu de temps après sa formation, il y a près de 4 milliards d'années.

La plupart des scientifiques sont désormais d'accord pour dire que la planète rouge, qui s'est formée comme la Terre il y a quelque 4,6 milliards d'années, a été très humide à un moment donné de son histoire.

Mais la nouvelle étude fait remonter la présence de "quantités d'eau substantielles" à la fin du Noachien, une époque géologique qui s'est terminée il y a 3,5 à 3,8 milliards d'années.

L'équipe du Pr François Poulet, de l'Université Paris-Sud à Orsay, a en effet détecté dans des terrains très anciens de la planète des argiles de type phyllosilicates qui se forment lorsque des roches basaltiques volcaniques sont plongées dans l'eau pendant longtemps.

Un planétologue de l'université du Nouveau Mexique à Albuquerque (Etats-Unis), Horton Newsom, écrit dans un commentaire publié par Nature que cette découverte confirme ce que l'on soupçonnait seulement jusqu'à présent à partir d'images de formations géologiques à la surface de Mars, à savoir la présence de grandes quantités d'eau sur la planète à une certaine époque.

Selon lui, "la présence de phyllosilicates sur les anciens plateaux laisse entendre que des conditions comparables à celles de la Terre existaient (sur Mars) bien antérieurement à 3,5 milliards d'années".

La présence de glace d'eau près de la surface peut laisser espérer que des micro-organismes y soient un jour trouvés, et celle d'argiles associées à l'existence d'eau liquide il y a longtemps sur la planète peut laisser imaginer qu'elles "recèlent toujours des bio-fossiles martiens", a déclaré un autre chercheur responsable de "Omega", Jean-Pierre Bibring.


Dernière édition par le Mer 30 Nov 2005 - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22830
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Conférence de presse : Mars Express et Huygens   Mer 30 Nov 2005 - 22:34

Annonce ESA concernant Titan

Révélations de l'ESA sur l'étonnante météo de Titan

PARIS (AP) - Satellite de Saturne de la taille d'une planète, Titan possède une météorologie spectaculaire marquée par un froid glacial, des nuages riches en carbone et en azote et peut-être des éclairs, ont annoncé mercredi des scientifiques de l'Agence spatiale européenne (ESA).

La sonde européenne Huygens, qui s'est posée sur Titan le 14 janvier, a collecté une moisson de données lors de sa descente et de son atterrissage sur l'astre. Les chercheurs de l'ESA ont étudié ces informations pendant des mois et ont rendu public le résultat de leur travail mercredi dans la revue "Nature" et lors d'une conférence presse à Paris.

Distante de 1,2 milliard de kilomètres, Titan intrigue depuis longtemps les astronomes. Seule lune du système solaire connue pour posséder une atmosphère épaisse, l'astre est entouré d'une épaisse couche d'azote et de méthane. En outre, les experts pensent que la Terre a pu lui ressembler avant l'apparition de la vie.

Les aérosols qui forment les nuages de Titan sont constitués de molécules comprenant du carbone et de l'azote, des éléments générés par le smog photochimique, soulignent les chercheurs dans "Nature".

Les scientifiques de l'ESA estiment qu'il n'y aucune raison de penser que le méthane sur Titan est le résultat d'une activité biologique. Produit en abondance, il pourrait provenir de volcans de glace ou tomber sous forme de pluie, ont-ils expliqué.

Les chercheurs ont précisé que la température était de -179 degrés en surface. L'atmosphère de Titan possède des couches distinctes et pourrait être le siège d'éclairs.

Cette atmosphère pourrait être similaire à celle que la Terre a connue au début de son existence, et les chercheurs pensent que son étude pourrait fournir des indices sur la manière dont la vie est apparue sur notre planète.

Les premières analyses issues de la sonde Huygens ont été rendues publiques en janvier: des photos en noir et blanc ont révélé un terrain accidenté avec des crêtes, des pics, des canaux et ce qui ressemble à des lits de lacs asséchés.

Les chercheurs ont longtemps estimé que l'explication la plus plausible à la présence du méthane sur Titan était l'existence d'une mer d'hydrocarbures. Mais les éléments fournis par Huygens et son vaisseau-mère, l'orbiteur américain Cassini, ont contredit cette théorie.

Fruit d'une coopération entre la NASA, l'ESA et l'agence spatiale italienne, la mission Cassini-Huygens, lancée en 1997, vise à explorer Saturne et ses satellites. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
 
Conférence de presse : Mars Express et Huygens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Europe-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Astronomie