PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Henri
Modérateur
Modérateur



Nombre de messages : 4619
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Lun 12 Mai 2008 - 18:27

Raoul a écrit:
S'il est vrai que beaucoup de temps passe entre 2 missions habitées chinoises, ils progressent quand même assez vite:

Première mission: Shenzhou 5 : en 2003

Première mission avec 2 astronautes: Shenzhou 6 en 2005

Première sortie dans l'espace et premier équipage à 3: Shenzhou 7 en 2008. (5 années)

USA: ces mêmes étapes franchies en 1961 1965, et 1968 (7 années )

URSS: ces mêmes étapes franchies en 1961, 1964 et 1965 (4 années)
Effectivement, une progression aussi rapide que celles des deux grands dans les années 60, mais sur la base d'un nombre de missions réduit, à chaque tir une nouvelle progression… Ça donne l'impression d'une progression lente. Il reste encore à voir quand les chinois maîtriseront le RV orbital, le vol circumlunaire, et la petite station spatiale (lancée par Long March 5) et régulièrement desservie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Mustard
Admin
Admin

avatar

Masculin Nombre de messages : 26593
Age : 49
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Lun 12 Mai 2008 - 23:08

Je ne pense pas non plus à l'abandon d'Arès V, mais plutot à un retard de plusieurs années afin d'étaler, et donc réduire, les dépenses.
A mon humble avis, Orion prendra du retard (il en a déja) et pourra se permettre en attendant Ares V de désservir ISS jusqu'à 2017, voir un peu plus. Cela aura au moins 2 avantages, ne pas laisser ISS aux russes, et aussi garder un accès à l'espace et patienter en attendant Arès V qui aura surement du retard comme tout grand programme.
Lalune on y viendra surement et incontestablement l'intention chinoise d'y aller sera obligatoirement un ultimatum que les américains ne laisseront pas passer avant eux. Ce serait un choc national terrible si les chinois y retournaient avant eux. Cela dit, les chinois progressent lentement (contrairement à leurs annonces) et je pense que les américains ont une grosse avance et une bonne marge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Ripley




Masculin Nombre de messages : 1502
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Ven 16 Mai 2008 - 16:02

Obama accumule les casseroles : son entourage gauchiste est de mieux en mieux connu. Il a proféré des énormités contre le peuple américain ( la religion " dérivatif " ). Cette fois, il vient de proclamer qu'il avait visité 57 états (!) megalol , et que ce n'était pas fini : l'Alaska et Hawaï n'ont pas encore eu le bonheur de voir sa trombine.

Il est vrai qu'il y a quelques années, un sondage sur la connaissance de la géographie par les étudiants donnait un drôle de résultat : un bon tiers d'entre eux avait du mal à situer correctement le Texas.

Ce qui ne veut pas dire qu'Obama ne sera élu. Le jour où Obama pourra donner son grain de sel sur la politique de la NASA, bonjour les dégâts ! eek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyboy


avatar

Masculin Nombre de messages : 2111
Age : 38
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Ven 16 Mai 2008 - 16:14

Ripley a écrit:
Obama accumule les casseroles : son entourage gauchiste est de mieux en mieux connu. Il a proféré des énormités contre le peuple américain ( la religion " dérivatif " ). Cette fois, il vient de proclamer qu'il avait visité 57 états (!) megalol , et que ce n'était pas fini : l'Alaska et Hawaï n'ont pas encore eu le bonheur de voir sa trombine.

Il est vrai qu'il y a quelques années, un sondage sur la connaissance de la géographie par les étudiants donnait un drôle de résultat : un bon tiers d'entre eux avait du mal à situer correctement le Texas.

Ce qui ne veut pas dire qu'Obama ne sera élu. Le jour où Obama pourra donner son grain de sel sur la politique de la NASA, bonjour les dégâts ! eek
Ça a pas vraiment rapport avec le sujet... Si on ouvrait un fil de discussion pour référencer les conneries sans rapport avec l'espace, dites par un président américains, le forum exploserait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
zx


avatar

Masculin Nombre de messages : 2650
Age : 57
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Ven 16 Mai 2008 - 18:21

Mac Cain n'est pas en reste en matiere de record de boulettes, il a tendance à confondre qui et qui, c'est un tantinet dangereux,
heureusement, il y'a toujours un conseiller pour reparer les dégats, pour dire que c'est en irak pas en iran et vice
versa megalol, par contre, pour son crédit, il renforcera le budget de la nasa avec une orientation claire . pour le reste
c'est plus inquietant.


John McCain

John McCain is a strong supporter of NASA and the space program. He is proud to have sponsored legislation authorizing funding consistent with the President's vision for the space program, which includes a return of astronauts to the Moon in preparation for a manned mission to Mars. He believes support for a continued US presence in space is of major importance to America's future innovation and security. He has also been a staunch advocate for ensuring that NASA funding is accompanied by proper management and oversight to ensure that the taxpayers receive the maximum return on their investment. John McCain believes curiosity and a drive to explore have always been quintessential American traits. This has been most evident in the space program, for which he will continue his strong support.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 9124
Age : 75
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Ven 16 Mai 2008 - 19:26

Ce sujet depuis le début est assez délicat à traiter: il faut absolument qu'il reste en rapport avec la politique spatiale des USA prévisible en fonction du candidat qui sera élu. Par ailleurs si en ce qui me concerne, je suis comme vous tous du forum un "partisan" de la conquête spatiale ( à moins que quelques extra forumeurs soient parmi nous , disons des trolls Suspect... ) dès ma jeunesse par enthousiasme par des BIP BIP entendus un 4 octobre 1957 au petit déjeuner ...puis avec l'âge par réflexion sur le devenir de l’Humanité, il faudrait éviter d'avoir des réactions épidermiques vis à vis de ceux qui ne sont pas de notre avis et plutôt chercher à les convaincre par la raison ou du moins les laisser en paix ...car à les braquer on peut obtenir le résultat inverse de celui recherché.
Ah au fait en ce qui me concerne je n’ai pas la nationalité américaine et je ne voterai pas aux prochaines élections des USA.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zx


avatar

Masculin Nombre de messages : 2650
Age : 57
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Lun 9 Juin 2008 - 22:29

c'est reparti Obama vs McCain, vis à vis de l'espace bien sur


http://www.marsdaily.com/reports/McCain_would_like_to_see_a_man_on_Mars_999.html


Presumptive Republican White House nominee John McCain said Thursday he would like to see a manned mission to Mars as part of a "better set of priorities" for NASA that would better engage the public.
At a townhall event in Florida, the Arizona senator was asked about funding for the US space agency's shuttle program, which is due to end in 2010.

He said he "would be willing to spend more taxpayers' dollars" to continue the program but argued that NASA must do a better job of inspiring the American public, as when it sent a man to the moon in 1969.

McCain said one of his favorite books as a child had been Ray Bradbury's 1950 novel "The Martian Chronicles," about humans colonizing the Red Planet.

"I am intrigued by a man on Mars and I think that it would excite the imagination of the American people if we can say, 'Hey, here's what it looks like," he said.

"We know that now, and here's what may be there and let's all join in that project. I think Americans would be very willing to do that."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3289
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Lun 9 Juin 2008 - 23:19

Si Mc Cain passe, je me demande si je ne vais pas tenter une émigration aux US avec ma famille ...

Allez Mc Cain ! up

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antoine34


avatar

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 36
Localisation : San Diego, CA
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Lun 9 Juin 2008 - 23:45

Argyre a écrit:
Si Mc Cain passe, je me demande si je ne vais pas tenter une émigration aux US avec ma famille ...

Allez Mc Cain ! up

A+,
Argyre

Il sera à coup sur le prochain président des états-unis. L'amérique n'est pas prête à élire un président noir. Donc pour ce qui est de la conquête de l'espace, c'est bien ; pour le reste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11491
Age : 42
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Lun 9 Juin 2008 - 23:48

Je ne dirais qu'une chose...

Paroles... Paroles, paroles (Dalida)

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12261
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mar 10 Juin 2008 - 0:17

C'est rare d'entendre un français supporter un républicain, tiens. What a Face

Je n'ai pas vraiment envie de voir un nouveau républicain à la présidence, mais en tout cas son discours sur le spatial est très motivant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Mello24


avatar

Nombre de messages : 115
Age : 29
Localisation : Les pieds dans l'eau, les fesses sur un cheval, la tête dans les étoiles...
Date d'inscription : 30/04/2008

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mar 10 Juin 2008 - 10:13

Je crois que malgrès le fait que nous sommes des partisans de l'espace, il faut voir d'autres dimensions car autant dire que le président des Etats-Unis aura d'autres cartes en main et pas des moindres...

De toute facon ce ne seront pas nous qui auront la responsabilité de voter, ouf ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3289
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mar 10 Juin 2008 - 10:25

Astrogreg a écrit:
C'est rare d'entendre un français supporter un républicain, tiens. What a Face

Je n'ai pas vraiment envie de voir un nouveau républicain à la présidence, mais en tout cas son discours sur le spatial est très motivant Very Happy

Bah, je me suis résigné depuis longtemps à voir des gens déplaisants à la tête des plus grands pays (...). Mais rappelons nous Kennedy. C'était un des plus dangereux personnages de la guerre froide (affaire des missiles de Cuba qui a failli dégénérer en guerre nucléaire) et il a une bonne part de responsabilité dans les massacres du Vietnam. S'il n'avait pas lancé le programme lunaire, je ne suis pas sûr qu'on aurait retenu beaucoup de choses positives de lui.
Malgré tout, avec le recul, le programme lunaire restera une des plus grandes épopées humaines alors qu'on oubliera sans doute Cuba et le Vietnam.
J'en souhaite autant pour Mc Cain.

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3289
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mar 10 Juin 2008 - 10:38

Mello24 a écrit:
Je crois que malgrès le fait que nous sommes des partisans de l'espace, il faut voir d'autres dimensions car autant dire que le président des Etats-Unis aura d'autres cartes en main et pas des moindres...

Certes, mais le fait est que beaucoup de personnes ne sont pas des partisans de l'espace, et qu'il faudrait qu'ils apprécient la dimension spatiale à sa juste valeur, car autant dire que l'avenir du spatial est en lien direct avec l'avenir de l'humanité.
Comme je l'ai suggéré dans le message précédent, dans mille ans, seuls les historiens se rappelleront des erreurs de Bush ou de ses successeurs, alors que tout le monde se souviendra de l'année 1969 et du premier pas sur la Lune ... et peut-être dans quelques années du premier pas sur Mars. Si nous parvenons à établir des colonies humaines ailleurs dans le système solaire, l'impact sera autrement plus important sur l'avenir de l'humanité que telle ou telle décision économique, sociale, ou guerrière, c'est ça qu'il faut bien comprendre.

Cordialement,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15930
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mar 10 Juin 2008 - 10:45

Apolloman a écrit:
Je ne dirais qu'une chose...

Paroles... Paroles, paroles (Dalida)

+1

Une règle que j'applique depuis fort longtemps : Ne pas prendre pour argent comptant les promesses de campagne électorale No
D'autant que le contenu sent vraiment la réponse standard rédigée par ses conseillers (ils font tous pareil, un zeste de culture avec Bradbury, une pincée de fierté nationale, un nuage de rêve américain ....).
Il doit en avoir une pleine malle en réserve dans sa manche pour "la préservation des océans et de la calotte polaire" ou "la sauvegarde de la pipistrelle à poil long" clown

Ce sera peut-être un peu plus documenté et argumenté, s'il y a des face-à-face entre les deux candidats. On se rendra d'ailleurs compte qu'Obama "durcira" son discours pour mordre sur l'électorat qui le trouve trop ceci ou trop cela ... et que Mc Cain édulcorera un peu le sien pour séduire le même électorat.

AMHA que ce soit l'un ou l'autre qui soit élu, il n'y aura pas de grande inflexion de la politique américaine, que ce soit dans le spatial ou par exemple en Irak (l'un allongera son calendrier de retrait, l'autre n'ira pas jusqu'aux cent ans annoncés). Pour la Lune cela se fera ... mais les délais et l'ampleur du programme seront modulés en fonction des contingences économiques.
Mars ... cela reste le Graal ... bien au delà de leurs mandats et probablement de leurs espérances de vie ... alors scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SkyLab




Masculin Nombre de messages : 1092
Age : 27
Localisation : Orleans
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mar 10 Juin 2008 - 12:20

antoine34 a écrit:
Argyre a écrit:
Si Mc Cain passe, je me demande si je ne vais pas tenter une émigration aux US avec ma famille ...

Allez Mc Cain ! up

A+,
Argyre

Il sera à coup sur le prochain président des états-unis. L'amérique n'est pas prête à élire un président noir. Donc pour ce qui est de la conquête de l'espace, c'est bien ; pour le reste...

Hum hum... Je n'en suis pas si sur. Un sondage Gallup donne la répartition des voix suivantes: 47% pour Obama et 46% pour Mc Cain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 4619
Age : 62
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mar 10 Juin 2008 - 14:13

Argyre a écrit:
Mello24 a écrit:
Je crois que malgrès le fait que nous sommes des partisans de l'espace, il faut voir d'autres dimensions car autant dire que le président des Etats-Unis aura d'autres cartes en main et pas des moindres...

Certes, mais le fait est que beaucoup de personnes ne sont pas des partisans de l'espace, et qu'il faudrait qu'ils apprécient la dimension spatiale à sa juste valeur, car autant dire que l'avenir du spatial est en lien direct avec l'avenir de l'humanité.
Comme je l'ai suggéré dans le message précédent, dans mille ans, seuls les historiens se rappelleront des erreurs de Bush ou de ses successeurs, alors que tout le monde se souviendra de l'année 1969 et du premier pas sur la Lune ... et peut-être dans quelques années du premier pas sur Mars. Si nous parvenons à établir des colonies humaines ailleurs dans le système solaire, l'impact sera autrement plus important sur l'avenir de l'humanité que telle ou telle décision économique, sociale, ou guerrière, c'est ça qu'il faut bien comprendre.

Cordialement,
Argyre
Et puis de toute façon, le temps joue pour nous sous la forme d'un anonyme petit caillou de 60 à 80 mètres de diamètre, indétectable avec nos instruments, et qui tôt ou tard coûtera la vie à des millions de personnes et balayera ainsi tous les doutes sur la nécessité de la conquête spatiale. Tchernobyl et autres grandes peurs climatiques apparaitront à coté comme du pipi de chat…
Certains astrophysiciens pensent qu'un objet "à la Tungunska" a une occurrence de l'ordre d'un par siècle, mais aujourd'hui presque toutes les contrées de la planète sont habitées…

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
Goro


avatar

Masculin Nombre de messages : 228
Age : 35
Localisation : Lausanne, Suisse
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mer 11 Juin 2008 - 11:11

De tout façon, quelque soit les opinions du président en place, c'est le congrès qui a le dernier mot non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SkyLab




Masculin Nombre de messages : 1092
Age : 27
Localisation : Orleans
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mer 11 Juin 2008 - 13:09

Henri a écrit:
Et puis de toute façon, le temps joue pour nous sous la forme d'un anonyme petit caillou de 60 à 80 mètres de diamètre, indétectable avec nos instruments, et qui tôt ou tard coûtera la vie à des millions de personnes et balayera ainsi tous les doutes sur la nécessité de la conquête spatiale. Tchernobyl et autres grandes peurs climatiques apparaitront à coté comme du pipi de chat…
Certains astrophysiciens pensent qu'un objet "à la Tungunska" a une occurrence de l'ordre d'un par siècle, mais aujourd'hui presque toutes les contrées de la planète sont habitées…

C'est cher payé pour l'essort du spatial... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 11491
Age : 42
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mer 11 Juin 2008 - 13:31

SkyLab a écrit:
Henri a écrit:
Et puis de toute façon, le temps joue pour nous sous la forme d'un anonyme petit caillou de 60 à 80 mètres de diamètre, indétectable avec nos instruments, et qui tôt ou tard coûtera la vie à des millions de personnes et balayera ainsi tous les doutes sur la nécessité de la conquête spatiale. Tchernobyl et autres grandes peurs climatiques apparaitront à coté comme du pipi de chat…
Certains astrophysiciens pensent qu'un objet "à la Tungunska" a une occurrence de l'ordre d'un par siècle, mais aujourd'hui presque toutes les contrées de la planète sont habitées…

C'est cher payé pour l'essort du spatial... Neutral


Au moins cela aura le mérite de faire ouvrir les yeux... Neutral

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
Ripley




Masculin Nombre de messages : 1502
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mer 11 Juin 2008 - 14:07

Goro a écrit:
De tout façon, quelque soit les opinions du président en place, c'est le congrès qui a le dernier mot non ?

Absolument. Ce sont les parlementaires qui votent les budgets, pas les présidents, fussent-ils les mieux disposés. Ce qui reste à prouver pour les candidats actuels. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ripley




Masculin Nombre de messages : 1502
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: tiale   Mer 11 Juin 2008 - 14:58

Et leurs conseillers restent dans un flou qui n'a rien d'artistique :

http://www.thespacereview.com/article/1142/1/ No

De manière générale, dicussion sur la politique spatiale, qui intéresse avant tous les citoyens des States :

http://www.thespacereview.com/article/1146/1/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15930
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Mer 11 Juin 2008 - 16:56

Ripley a écrit:
Et leurs conseillers restent dans un flou qui n'a rien d'artistique :

http://www.thespacereview.com/article/1142/1/ No


Finalement assez éclairant sur les pratiques de campagne électorale de lire les déclarations de Deschamps le représentant de Mc Cain (que certains ici appellent de leurs voeux, pensant qu'il va dérouler le tapis rouge à l'exploration humaine, et ouvrir les cordons de la bourse sans compter) ,
Citation :

DesChamps, though, was less optimistic about NASA’s budget. “I’m not sure we can grow the budget given the total situation,” he said. Human spaceflight, he said, was the “face of NASA”, but there was a need to balance spending on that versus earth sciences, given the growing concerns about climate change.

plutôt enclin à calmer les ardeurs .... qu'il avait pu faire naitre clown

On verra bien si le sujet du spatial est abordé au cours des face-à-face entre les deux candidats pendant la campagne électorale finale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zx


avatar

Masculin Nombre de messages : 2650
Age : 57
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Dim 29 Juin 2008 - 9:23

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-36019135@7-50,0.html

Espace: Aldrin appelle les Etats-Unis à ne pas se laisser distancer

L'astronaute américain Buzz Aldrin, le deuxième homme à avoir marché sur la Lune, a averti les Etats-Unis qu'ils risquaient d'être dépassés par la Russie et la Chine dans la course de l'Espace.

"Si nous nous détournons à nouveau de notre mission (dans l'Espace), nous allons devoir vivre en retrait pour le reste du siècle", a prévenu Aldrin dans une interview au Sunday Telegraph publiée dimanche.

L'astronaute a notamment appelé les deux candidats à la présidentielle américaine John McCain et Barack Obama à "maintenir le cap sur l'exploration spatiale" et à garantir une augmentation des financements alloués à la Nasa, l'agence spatiale américaine.

"Les Chinois peuvent placer un homme sur la Lune pour une journée" alors que la Russie est en mesure d'adapter son système Soyouz pour favoriser le tourisme de l'espace, et devenir leader dans ce domaine, a-t-il ajouté.

Article sur le sun telegraph

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/northamerica/usa/2211940/Buzz-Aldrin-Invest-in-Nasa-to-beat-the-Chinese-to-Mars.html


Buzz Aldrin: Invest in Nasa to beat the Chinese to Mars


Buzz Aldrin, the second man on the Moon, has issued a stark warning that America must invest now in the space agency Nasa, or surrender leadership of space exploration to Russia and China.

EPA
Destination moon: The Chinese are on course to make their first landing as early as 2017 - ahead of a return visit by America
In an interview with The Sunday Telegraph, Mr Aldrin revealed that he intends to lobby Barack Obama and John McCain, the two US presidential candidates, in an effort to ensure they find sufficient funds for Nasa's goal to establish a permanent base on the Moon and then send a manned mission to Mars.

Nasa celebrates its 50th anniversary this year but faces grave embarrassment. The ill-fated Shuttle is due to make its last flight in 2010 but it will be a further five years before its replacement, the Ares rocket and Orion crew capsule - also intended for trips to the moon - are ready.

In that time American astronauts will have to hitch lifts on Russian Soyuz flights merely to visit the International Space Station

Mr Aldrin, 78, said: "To me it's abysmal that it has come to this: after 50 years of Nasa, and after putting about $100 billion into the space station, we can't get our own astronauts to our space station without relying on the Russians."

He said his message to the next president is this: "Retain the vision for space exploration. If we turn our backs on the vision again, we're going to have to live in a secondary position in human space flight for the rest of the century."

He added: "These are important issues for consideration by the potential leaders of our country. They're not welcome criticisms for the present heads of NASA."

Earlier this month Rick Gilbreth, the head of the space agency's lunar exploration programme, warned that Chinese astronauts were on schedule to get to the moon by 2017 or 2018, two or three years before America is due to return.

Mr Aldrin said: "All the Chinese have to do is fly around the Moon and back, and they'll appear to have won the return to the Moon with humans. They could put one person on the surface of the Moon for one day and he'd be a national hero."

China only put its first astronaut into space in 2003 and its ambitions are more limited than Nasa's, but a Chinese moon landing before America's would be a serious blow to morale in the US space industry.

On June 20, the House of Representatives pledged $2bn (£1bn) in extra funds to narrow the gap between the last Shuttle flight and the first flight by its replacement, but the money has not been approved by the Senate and is likely to be vetoed by President Bush.

Mr Aldrin is critical of Nasa's failure properly to fund commercial ventures for spacecraft which could take astronauts to the space station between 2010 and 2015. He said: "If we really wanted that to happen, we sure should have started putting more money into that programme sooner."

It is all a far cry from the national pride that accompanied the Apollo programme, in which Mr Aldrin followed Neil Armstrong on to the surface of the Moon in July, 1969.

Now he wants Nasa to generate the same kind of enthusiasm as it mustered during the 1960s. "It's good for morale," he said. "The biggest benefit of Apollo was the inspiration it gave to a growing generation to get into science and aerospace. Are we inspiring the workforce now to work on the things we need? No!"

Mr Aldrin is also critical of the approach taken by Nasa in commissioning new crew vehicles that will splash down on water, rather than on a runway like the Shuttle. He says that is the best design for a moon vehicle, but will not encourage other ventures into space.

In particular, it will not be suitable for short flights into low orbits, of a kind that could be used for space tourism - potentially a valuable new source of revenue for Nasa. "Americans have been watching for over 25 years spacecraft coming back and landing on a runway," he said. "It is going to be a bitter disappointment to people here."

Meanwhile Russia may adapt and enlarge its own Soyuz spacecraft in order to accommodate tourists, giving them an effective monopoly of travel into low earth orbit.

India is also a keen participant in space, regularly launching satellites and with plans to start testing a prototype reusable launch vehicle later this year that could take off and land like an aeroplane.

Last year Japan became the first country since the Apollo programme to launch an unmanned lunar orbiter. They have a stated goal of setting up a manned moon base by 2030.

Mr Aldrin now acts as an ambassador for space exploration and new developments in space technology through his company Starcraft Boosters.

Mr Aldrin says he is joining forces with other space campaigners to give his unvarnished views to the presidential candidates.

Republican John McCain has expressed support for the Constellation programme to return to the Moon but the Democratic candidate, Barack Obama, has questioned public interest in Nasa's space plans.

"I'm trying to assemble the best advice to two new candidates who are approaching election," Mr Aldrin said. "There will be one person preparing to take over the government in January to implement things that are of great concern." The space programme was nowhere near the top of the list, he said. "We want to get in there and talk to them because it's so important.

"Globalisation means many other countries are asserting themselves and trying to take over leadership. Please don't ask Americans to let others assume the leadership of human exploration.

"We can do wonderful science on the Moon, and wonderful commercial things. Then we can pack up and move on to Mars."



[code]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2373
Age : 65
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Dim 29 Juin 2008 - 9:44

De nouveau, la conquête spatiale sert d'aiguillon pour le leadership de l'Amérique, et non d'une vision à long terme. On a vu ce que cela a donné pour l'après programme Apollo. On prête aux Chinois une capacité spatiale qu'ils sont loin de maîtriser. La conquête spatiale vue par le petit bout de la lorgnette.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zx


avatar

Masculin Nombre de messages : 2650
Age : 57
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture   Dim 29 Juin 2008 - 9:52

Il est certain que les chinois suivent tranquillement leur objectifs, si shenzhou 7 est un succes avec 3 taikonautes, on en saura plus sur leur prochains objectifs à moyen terme, une station style mir, ou directement une mission lunaire. Avec une coopération russe, cela est possible. Vu que l'argent coule à flot, la gnac de leur jeunes ingénieurs, après une mission lunaire, mars sera la prochaine cible.

Aldrin fait le coup du péril jaune pour faire comprendre aux américains un message "simpliste", si les succes chinois s'accumulent, ca peut marcher.

Baah, si ca boost la conquete spatiale américaine, j'ai rien contre. Ares 5 aura de bonnes chances d'être réalisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Politique spatiale selon les candidats US à l'investiture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: NASA et programmes gouvernementaux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit