PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Voyager plus vite que la lumière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Overheat




Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Ven 29 Aoû 2008 - 13:27

Merci beaucoup pour cette precission
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DRD2




Masculin Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Lun 8 Sep 2008 - 20:12

Bonsoir

Avez-vous entendu parler du moteur à distorsion? C'est encore une utopie mais faisable théoriquement. En pratique, il faudrait transformer la masse de Jupiter en énergie pour le faire fonctionner Very Happy ....et savoir manipuler les dimensions supplémentaires. L'avantage, le vaisseau est statique, c'est l'espace qui se déplace autour de lui.

Voir ce lien : http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5664
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyboy


avatar

Masculin Nombre de messages : 2112
Age : 37
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Lun 8 Sep 2008 - 20:34

DRD2 a écrit:
Avez-vous entendu parler du moteur à distorsion?
Je ne pense pas que tu ais lu la discussion... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
DRD2




Masculin Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Lun 8 Sep 2008 - 23:54

Skyboy a écrit:
DRD2 a écrit:
Avez-vous entendu parler du moteur à distorsion?
Je ne pense pas que tu ais lu la discussion... Wink

Autant pour moi, je n'avais pas été jusqu'à la page 8 Rolling Eyes

Pour reprendre un peu tout ce que j'ai lu, voyager à la vitesse de la lumière ne peut être intéressant que si nous revenons chez nous à la même époque que celle que nous avons quitté.
Ce qui est apparemment impossible. Est-ce que je me trompe ? :?:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeepField


avatar

Masculin Nombre de messages : 916
Age : 27
Localisation : Colombes (92)
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Mar 9 Sep 2008 - 11:00

Oui, selon Einstein, le temps passe beaucoup plus lentement pour une personne qui voyage à la vitesse de la lumière, que pour une personne restée sur Terre. Par exemple, admettons qu'un astronaute quitte la Terre juste après la naissance de son fils. Cet astronaute voyage à la vitesse de la lumière, arrive à une étoile et reviens sur Terre (le voyage dure 15 jours pour l'astronaute). Eh bien selon Einstein, lorsque l'astronaute reviendrais sur Terre, son fils serait devenu plus vieux que lui. Shocked

Cependant, cette théorie n'a jamais été vérifiée (puisqu'on a pas encore pu voyager à la vitesse de la lumière), et j'espère que cette théorie est fausse, sinon, ça ne serait pas pratique... Neutral

Par contre, si on voyage plus vite que la lumière, là, je ne sais pas... D'autant plus qu'une autre théorie d'Einstein suppose que rien dans l'univers ne se déplace plus vite que la lumière. Là aussi, j'espère que cette théorie est fausse parce que même si un jour on arrivait à voyager à la vitesse de la lumière, il nous faudrait 100 000 ans pour traverser notre galaxie ! (rien que ça !) What a Face

Mais bon, on peut toujours espérer, il y a des gens qui ont bien réussi à aller plus vite que la lumière, seulement, c'était il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine.... :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bibi




Nombre de messages : 143
Age : 52
Localisation : lyon
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Mar 9 Sep 2008 - 12:24

Hééééélas, un des principes de la relativité est que la transmission d'information se fait à une vitesse maximale qui est celle de la lumière, constante parmi les constantes (cf l'expérience de Michelson et Morley, vieille de plus d'un siècle. La démonstration du calcul des invariants relativistes est d'ailleurs basé sur ce postulat (cf l'exxxxxcellllent cours de Landau et Lipshitz, déjà ancien sage mais qu'on n'a pas fait mieux et qui se lit (presque) comme un roman). Pour l'instant, on n'a pas fait mieux que la relativité, donc, aller plus vite que la lumière dans notre espace ..??
Mais on ne détecte que ce que nos capteurs captent, alors pourquoi pas une information d'un nouveau type, qui irait encore plus vite et dont les capteurs ne sont pas encore inventés Sleep .

Et l'histoire du décalage du temps entre deux référentiels en mouvement a déjà été vérifié expérimentalement avec des horloges atomiques embarquées dans des beaux vaisseaux spatiaux (je ne sais plus sur quelle mission). Mais on n'a pas encore vu quelqu'un revenir plus jeune que son fils, certes.
Je suis preneur de toute information supplémentaire.
Si vous voulez un très bon bouquin sur le temps et des solutions aux équations relativistes qui permettraient (éventuellement) de voyager dans le temps : "Einstein/Gödel, quand deux génies refont le monde". C'est passionnant, pas toujours hyper facile (forcément c'est deux génies qui refont le monde bravo ), mais franchement ça fait cogiter sur le dans quel temps on erre surprise .


Dernière édition par bibi le Mar 9 Sep 2008 - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4193
Age : 51
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Mar 9 Sep 2008 - 12:26

DeepField a écrit:
Oui, selon Einstein, le temps passe beaucoup plus lentement pour une personne qui voyage à la vitesse de la lumière, que pour une personne restée sur Terre. Par exemple, admettons qu'un astronaute quitte la Terre juste après la naissance de son fils. Cet astronaute voyage à la vitesse de la lumière, arrive à une étoile et reviens sur Terre (le voyage dure 15 jours pour l'astronaute). Eh bien selon Einstein, lorsque l'astronaute reviendrais sur Terre, son fils serait devenu plus vieux que lui. Shocked
Cependant, cette théorie n'a jamais été vérifiée (puisqu'on a pas encore pu voyager à la vitesse de la lumière), et j'espère que cette théorie est fausse, sinon, ça ne serait pas pratique... Neutral
Cette théorie est vérifiée par des milliers d'expériences depuis un siècle, et quotidiennement dans les accélérateurs de particules : on observe que la durée de vie des particules, mesurée dans le référentiel du laboratoire, depend de leur vitesse dans ce même référentiel.

DRD2 a écrit:

...
Ce qui est apparemment impossible. Est-ce que je me trompe ? :?:
Il y a peut-être moyen de ruser, avec le tube de Krasnikov...
http://en.wikipedia.org/wiki/Krasnikov_Tube

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyboy


avatar

Masculin Nombre de messages : 2112
Age : 37
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Mar 9 Sep 2008 - 16:53

bibi a écrit:
Et l'histoire du décalage du temps entre deux référentiels en mouvement a déjà été vérifié expérimentalement avec des horloges atomiques embarquées dans des beaux vaisseaux spatiaux (je ne sais plus sur quelle mission). Mais on n'a pas encore vu quelqu'un revenir plus jeune que son fils, certes.
Je suis preneur de toute information supplémentaire.
C'est vérifié dans chaque satellite GPS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
Nextstep-to-Mars


avatar

Masculin Nombre de messages : 421
Age : 57
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Mar 9 Sep 2008 - 17:59

Bibi écrit:"Et l'histoire du décalage du temps entre deux référentiels en mouvement a déjà été vérifié expérimentalement avec des horloges atomiques embarquées dans des beaux vaisseaux spatiaux"
Eh Bibi t'avais pas remarqué que le temps passe plus vite quand nous courrons d'un service à l'autre voir nos patients que lorsque nous restons en salle d'opération les yeux rivés sur le "tableau de bord" du respirateur?....un anesthésiste qui court vieillit moins vite qu'un qui reste assis....
lol!
Mais au final les deux meurrent quelques années plus tôt que leurs collègues.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DRD2




Masculin Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Mar 9 Sep 2008 - 20:28

Nextstep-to-Mars a écrit:
Bibi écrit:"Et l'histoire du décalage du temps entre deux référentiels en mouvement a déjà été vérifié expérimentalement avec des horloges atomiques embarquées dans des beaux vaisseaux spatiaux"
Eh Bibi t'avais pas remarqué que le temps passe plus vite quand nous courrons d'un service à l'autre voir nos patients que lorsque nous restons en salle d'opération les yeux rivés sur le "tableau de bord" du respirateur?....un anesthésiste qui court vieillit moins vite qu'un qui reste assis....
lol!
Mais au final les deux meurrent quelques années plus tôt que leurs collègues.....
C'est bien la démonstration que vouloir gagner du temps raccourcit la vie lolnasa

Lambda0 a écrit:
Il y a peut-être moyen de ruser, avec le tube de Krasnikov...

Merci, j'ai été voir le lien en français Google (incompréhensible). Je vais prendre le temps de le lire en anglais avec mon dictionnaire à côté Laughing

Einstein dit que la vitesse de la lumière ne peut être dépassé. Je le crois volontiers surtout que c'est un génie. Mais, j'ai lu que lors d'une expérience réalisé dans deux laboratoires situés à 9 km l'un de l'autre, deux particules intriquées envoyaient les informations à une vitesse égale à 10 000 fois la vitesse de la lumière !!!!
Vu dans Futura-Sciences et dans des news scientifiques

Cela permettra peut-être de voyager instantanément. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bibi




Nombre de messages : 143
Age : 52
Localisation : lyon
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: n   Mer 10 Sep 2008 - 0:13

Je dirai même plus cher Nexstep-to-Mars, quand en plus le chirurgien arrive à la bourre pour te dire que tu lui fais perdre du temps troll , et bien là le temps s'arrête .

C'est un fait suffisament rarissime en physique relativiste pour qu'on ne s'abstienne pas de le citer study !

Ô temps, suspend ton vol ... :drunken:


DRD2, tu peux me donner ta source concernant la transmission d'information supra-luminique (on dit bien comme ça dans les films ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DRD2




Masculin Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Mer 10 Sep 2008 - 10:42

Yes, je vais faire un tour sur le NET et je te dis ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DRD2




Masculin Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Mer 10 Sep 2008 - 13:29

bibi a écrit:
DRD2, tu peux me donner ta source concernant la transmission d'information supra-luminique (on dit bien comme ça dans les films ?)

Chose promise, chose due, j'avais fait une petite erreur, ce n'est pas 9 km qui sépare les deux labos mais 18 km. je ne pense pas que cela change quoique-ce-soit Very Happy :

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/paradoxe-epr-des-signaux-plus-rapides-que-la-lumiere_16428/

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/choix-retarde-quand-la-mecanique-quantique-agit-sur-le-passe_10413/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pitouze




Nombre de messages : 1
Age : 27
Localisation : DIJON
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Mar 6 Jan 2009 - 22:35

lors du big band il y a eu pendant le premier millioniéme de seconde une expansion de l'univers de 2 années lumiéres pour dire que la matiére a voyager a un vitesse atteignant 31557600000000 FOIS LA VITESSE DE LA LUMIERE
c'est pour dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12220
Age : 45
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Mar 6 Jan 2009 - 23:04

Bienvenue à toi :)

Pour ce qui est du phénomène dont tu parles, l'inflation primordiale, ne confond pas: ce n'est pas la matière qui a voyagé, mais c'est l'espace-temps lui-même qui se serait dilaté. La matière n'aurait, elle, quasiment pas bougé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
DRD2




Masculin Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Mer 7 Jan 2009 - 14:22

Space Opera a écrit:
Bienvenue à toi :)

Pour ce qui est du phénomène dont tu parles, l'inflation primordiale, ne confond pas: ce n'est pas la matière qui a voyagé, mais c'est l'espace-temps lui-même qui se serait dilaté. La matière n'aurait, elle, quasiment pas bougé.

Effectivement, c'est l'espace-temps qui s'est dilaté. D'ailleurs, est-ce que la matière (hors agglomération par gravité) c'est réellement déplacé ? Je suppose que non puisque l'on ne peut pas voir notre galaxie dans le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
basstemperature




Masculin Nombre de messages : 39
Age : 39
Localisation : lyon & env
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Sam 4 Juil 2009 - 20:48

DRD2 a écrit:
Space Opera a écrit:
Bienvenue à toi :)

Pour ce qui est du phénomène dont tu parles, l'inflation primordiale, ne confond pas: ce n'est pas la matière qui a voyagé, mais c'est l'espace-temps lui-même qui se serait dilaté. La matière n'aurait, elle, quasiment pas bougé.

Effectivement, c'est l'espace-temps qui s'est dilaté. D'ailleurs, est-ce que la matière (hors agglomération par gravité) c'est réellement déplacé ? Je suppose que non puisque l'on ne peut pas voir notre galaxie dans le passé.


oui mais d'autres par contre, placé sur un autre point de vue sur une autre galaxie peuvent voir notre passé ...

il est normal qu'on puisse pas voir notre galaxie dans le passé, nous sommes forcément sur le chemin qu'a pris sa lumière, sauf que cette lumière nous a forcément doublé ... donc comment voudrait tu qu'on chopent l'image du passé de notre galaxie ? après évidement elle émet sa lumière en sphère mais nous on aurait pu la voire que dans une direction : le chemin qu'elle a pris et regarder dans cette direction ... mais voila cette lumière en regardant dans cette direction est loin loin loin derrière notre dos ...

impossible donc de voir l'astre sur lequel on a mis les pieds


quand hubble regarde par exemple a 13 milliards d'années lumières de distance, que voit il ? le bord du big bang ?

NON

car seul la sphère lumineuse de photon datant de 300 000 ans après le big bang fait une boule de 13.8 milliards d'années de rayon, soit univers lumineux de 27.6 milliards d'années lumière de diamètre ... mais attention uniquement la lumière, pas la matière

car justement on estime que l'univers sa matière et son espace a enflé de 12 - 13 milliards d'années lumière de diamètre, soit en gros la matière a voyagé au mieux de 6 a 6.5 milliards d'années lumière dans toutes les directions (soit le rayon de limite de matière de l'univers)

quand hubble regarde donc 13.5 milliards d'années en arrière il regarde la partie opposées de la matière qui est partie dans la direction opposée a notre région, soit de l'autre coté du big bang qui ferait en gros "un centre" bien qu'il n'est plus la physiquement, puisque tout est partie dans toutes les directions

toutes images de notre passée dans ses conditions, les images de notre galaxie ne peuvent qu'etre loin derrière nous

mais d'ailleurs souvent je m'étonne de cette expansion de la matière, qu'elle est avancé de 6 milliards d'années lumière quand même en 13.8 milliards d'années ça fait rapide je trouve : ça nous fait une expansion de l'univers a en gros la moitié de la vitesse de la lumière pour les parties les plus en extrêmité quoi

je me demande desfois si on surestime pas un peu trop le diamètre de l'univers ... après rien dans la physique rend impossible cette vitesse, mais pourtant cela n'a rien a voir avec la vitesse ou se balade lentement les galaxies en ballet ... après je me doute que c'est surtout l'espace temps qui a enflé, mais quand même, la matière a bien voyagé !

en ce qui concerne la vitesse de la lumière, je pense vu que les théories d'einstein s'avèrent juste et se confirme avec des preuves physiques aujourd'hui : ondes gravitationelles des étoiles a neutrons, ou comme un labo de physique de marseille qui avait pesé précisément un neutron en se servant de "c" de e=mc² et en retombant sur leur pas sur les estimations du poids officielle de la particule, prouvait que e=mc² est donc on ne peu plus juste

vu que cela avait servi (e=mc²) a démontrer mathématiquement qu'il faudrait une énergie infinie pour accélerer un objet avec une masse (quelle qu'elle soit) a la vitesse suprème de notre "monde" soit celle de la lumière ... alors bon je pense il faut se faire une raison sur les chances ne serait ce que de l'atteindre un jour ! (et la dépasser houla encore pire) selon tout ça, apperement seule les particules sans masse peuvent jouir de cette vitesse

après bon je suis pas physicien donc voila, j'assimile dans tout ça bien ce que je peu hein



:drunken:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
DRD2




Masculin Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Sam 4 Juil 2009 - 23:22

basstemperature a écrit:
oui mais d'autres par contre, placé sur un autre point de vue sur une autre galaxie peuvent voir notre passé ...

il est normal qu'on puisse pas voir notre galaxie dans le passé, nous sommes forcément sur le chemin qu'a pris sa lumière, sauf que cette lumière nous a forcément doublé ... donc comment voudrait tu qu'on chopent l'image du passé de notre galaxie ? après évidement elle émet sa lumière en sphère mais nous on aurait pu la voire que dans une direction : le chemin qu'elle a pris et regarder dans cette direction ... mais voila cette lumière en regardant dans cette direction est loin loin loin derrière notre dos ...

impossible donc de voir l'astre sur lequel on a mis les pieds


quand hubble regarde par exemple a 13 milliards d'années lumières de distance, que voit il ? le bord du big bang ?

NON

car seul la sphère lumineuse de photon datant de 300 000 ans après le big bang fait une boule de 13.8 milliards d'années de rayon, soit univers lumineux de 27.6 milliards d'années lumière de diamètre ... mais attention uniquement la lumière, pas la matière

car justement on estime que l'univers sa matière et son espace a enflé de 12 - 13 milliards d'années lumière de diamètre, soit en gros la matière a voyagé au mieux de 6 a 6.5 milliards d'années lumière dans toutes les directions (soit le rayon de limite de matière de l'univers)

quand hubble regarde donc 13.5 milliards d'années en arrière il regarde la partie opposées de la matière qui est partie dans la direction opposée a notre région, soit de l'autre coté du big bang qui ferait en gros "un centre" bien qu'il n'est plus la physiquement, puisque tout est partie dans toutes les directions

toutes images de notre passée dans ses conditions, les images de notre galaxie ne peuvent qu'etre loin derrière nous

mais d'ailleurs souvent je m'étonne de cette expansion de la matière, qu'elle est avancé de 6 milliards d'années lumière quand même en 13.8 milliards d'années ça fait rapide je trouve : ça nous fait une expansion de l'univers a en gros la moitié de la vitesse de la lumière pour les parties les plus en extrêmité quoi

je me demande desfois si on surestime pas un peu trop le diamètre de l'univers ... après rien dans la physique rend impossible cette vitesse, mais pourtant cela n'a rien a voir avec la vitesse ou se balade lentement les galaxies en ballet ... après je me doute que c'est surtout l'espace temps qui a enflé, mais quand même, la matière a bien voyagé !

en ce qui concerne la vitesse de la lumière, je pense vu que les théories d'einstein s'avèrent juste et se confirme avec des preuves physiques aujourd'hui : ondes gravitationelles des étoiles a neutrons, ou comme un labo de physique de marseille qui avait pesé précisément un neutron en se servant de "c" de e=mc² et en retombant sur leur pas sur les estimations du poids officielle de la particule, prouvait que e=mc² est donc on ne peu plus juste

vu que cela avait servi (e=mc²) a démontrer mathématiquement qu'il faudrait une énergie infinie pour accélerer un objet avec une masse (quelle qu'elle soit) a la vitesse suprème de notre "monde" soit celle de la lumière ... alors bon je pense il faut se faire une raison sur les chances ne serait ce que de l'atteindre un jour ! (et la dépasser houla encore pire) selon tout ça, apperement seule les particules sans masse peuvent jouir de cette vitesse

après bon je suis pas physicien donc voila, j'assimile dans tout ça bien ce que je peu hein

:drunken:

Est-ce qu'il y a eu une "boule" de lumière ? D'après nombre d'astrophysiciens, l'univers serait plat ce dont je doute. Mais quelque soit la direction où regardera Hubble, il verra jusqu'à treize milliards d'années lumière donc il n'est pas question de voir au delà d'une sphère car, en ce cas il devrait regarder dans une seule et unique direction mais de toute façon on ne pourrait regarder que jusqu'à la limite du début de la lumière.

Je ne pense pas que nous ne puissions voir la terre dans le passé parce que la lumière nous a dépassé car nous émettons toujours de photons. Nous ne pouvons nous voir dans le passé car nous sommes toujours à la même place dans l'univers. Ce sont les autres objets spatiaux qui s'éloigne de nous du fait de la dilatation. Ils s'éloignent de nous mais reste à la même place. c'est le principe du ballon que l'on gonfle.

Peut-on aller plus vite que la lumière ? Apparemment, l'information entre photon irait 10 000 fois plus vite que la lumière voir les liens dans un autre post plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
basstemperature




Masculin Nombre de messages : 39
Age : 39
Localisation : lyon & env
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Dim 5 Juil 2009 - 4:29

alors j'ai vu souvent sphérique (après tout le bang partant dans tout les sens logique non ? mais plat wow qui a dit cela car ça m'étonnes pas mal quand même ?

surtout que l'univers ne tourne pas trop sur lui même comme les galaxies, qui elle sont souvent plate tout comme les systèmes planétaire le sont par force centrifuge d'acrétion des nuages qui a aplatissent ses genres d'objets mais y a toujours un volume en hauteur notament les galaxies

au vu de l'éloignement dans l'univers entre les amas de matière, les comportements sont forcéments différents

concernant la lumière, quand on regarde la forme que donne l'image micro onde de l'univers du fond cosmologique fossile, fossile de la lumière dégagée par la réionisation 300 000 ans après big bang, au de la pas de lumière qui circule car univers completement bouché par les électrons libres ... arrivé a 300 000 ans, il se refroidi assez pour que les noyaux d'atomes atrappent des électrons, ce qui vide le volume ou la lumière ne pouvait pas en sortir

cette image est pourtant sphéroïde allongé (soit ovale) on dit qu'elle représente bien aussi surtout la répartition de la matière 300 000 ans après le big bang car a cette date, en vrai très peu de vide entre les premiers atomes complets, ce qui veut dire que cette forme correspond autant a la matière qu'a la lumière

on s'en sert meme pour relever la densité des zones a l'époque, et constater les premières zones ou la matière est plus dense que d'autres, pour la mise en évidence que la répartition de la matière plus tard c'était déja décidée a ce moment la ! chaque trou s'agrandira encore + sans vraiment acceuillir de la matière et s'épendra comme une zone vide de l'univers



en ce qui concerne notre position : si nous avons bougé et nous bougeons toujours ! sinon les colisions de galaxies n'existeraient pas !

nous ne restons pas sur place, juste les mouvements de matières se modélisent différements que dans une galaxie, car il y a la matière noire qui change la donne aussi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
DRD2




Masculin Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Dim 5 Juil 2009 - 7:38

Dans les amas de galaxies, l'attraction gravitationnelle joue. Notre amas, par exemple, ne s'éloigne pas du système solaire. Nous en sommes une partie intégrante.

Pour ce qui est du big bang, l'hypothèse majoritaire est une dilatation rapide à partir d'un point minuscule. Une explosion? Pas si sûr, cela reste à être démontrer.
Toute la matière existant actuellement dans l'univers n'était pas présente au départ, puisqu'il y a eu création de particules après le big bang. A ce sujet, lire les livres d'hubert Reeves.

Concernant la rotation de l'univers, des radio- astronomes se sont aperçus en observant certaines galaxies que certaines ondes radio n'avaient pas la même longueur et que cela pourrait supposer une rotation de l'univers. Cela reste quand même à démontrer.

La majorité des galaxies anciennes sont sphériques. Va sur galaxy-zoo pour t'en rendre compte en triant les galaxies Very Happy

Dernier point, quelque soit la direction où tu regarderas dans l'espace, tu te heurteras au mur de Planck.

Perso, je pense que l'univers est fini mais sans bord.

Pour comprendre mon explication sur les amas galactiques qui s'éloignent sans bouger, tu prends un ballon, tu fait des points sur la surface avec un feutre et tu gonfles le ballon. Tu verras les points s'éloigner les uns des autres sans changer de place. En gros, c'est le principe de la dilatation de l'univers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jumper66


avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 54
Localisation : baixas 66
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Une question sur un vieux sujet   Dim 13 Juin 2010 - 23:15

Par rapport à quoi calcule t'ont la vitesse de la lumière?
-Son point de départ?
-Le centre de l'univers (puisqu'il est en expemtion)?
Je m'explique: un vaisseau spatial par de la terre vers extérieur de l'univers et atteint la vitesse de la lumière, il éteint ses moteur, par rapport à lui même, il est arrêté, par rapport à la terre il va à la vitesse de la lumière mais par rapport au centre de l'univers, il va à la vitesse de la lumière plus la vitesse d'expemtion de l'univers.
J'espère que ma première question sur ce forum ne vous parait pas trop farfelue, mais c'est une question que je me pose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.toms.fr
Kostya


avatar

Masculin Nombre de messages : 3716
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Lun 14 Juin 2010 - 1:01

jumper66 a écrit:
Par rapport à quoi calcule t'ont la vitesse de la lumière?
-Son point de départ?
-Le centre de l'univers (puisqu'il est en expemtion)?
Je m'explique: un vaisseau spatial par de la terre vers extérieur de l'univers et atteint la vitesse de la lumière, il éteint ses moteur, par rapport à lui même, il est arrêté, par rapport à la terre il va à la vitesse de la lumière mais par rapport au centre de l'univers, il va à la vitesse de la lumière plus la vitesse d'expemtion de l'univers.
J'espère que ma première question sur ce forum ne vous parait pas trop farfelue, mais c'est une question que je me pose.
Ce n'est pas farfelu du tout puisqu'Einstein lui-même se l'était posé avant toi. Bien que mes cours de physique relativiste soit un peu éloignés, il me semble me souvenir que cette vitesse est précisément une constante (c'est le grand apport de la relativité de l'avoir démontré), c'est à dire qu'elle est la même quelque soit le référentiel choisi. Par conséquent, ton vaisseau ne peut aller à la vitesse de la lumière car pour l'atteindre, il lui faudrait une énergie infinie. Toutefois, le rayon de lumière partant du vaisseau (quelque soit la vitesse de ce dernier) ira à la même vitesse que le rayon de lumière partant de la terre ou celui partant du centre de l'univers. Seule changera sa longueur d'onde (c'est d'ailleurs comme cela que l'on calcule la vitesse d'expansion de l'univers) mais, là, c'est plus de la relativité, c'est du Doppler.
Je sais pas si j'ai été clair car je ne suis pas prof de physique mais c'est la réponse à ta question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3217
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Lun 14 Juin 2010 - 9:36

Pour compléter la réponse de Kostya :
jumper66 a écrit:
... par rapport au centre de l'univers, il va à la vitesse de la lumière plus la vitesse d'expansion de l'univers.
En relativité restreinte, l'addition des vitesses selon les lois de la mécanique classique n'est pas autorisée. La formule qui donne la vitesse de la lumière par rapport à n'importe quel objet de référence aboutit systématiquement à la même constante c.
C'est même un postulat de base, par ailleurs vérifié par l'expérience de Michelson, entre autres.

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SB


avatar

Masculin Nombre de messages : 417
Age : 59
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 14/05/2010

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Lun 14 Juin 2010 - 9:55

Exclamation

Attention aux contre sens... L'expression "le centre de l'Univers" n'a pas grand sens... L'Univers a toujours contenu tout l'espace possible, il n'a pas de centre.

La confusion vient de la nuance entre Univers et Univers observable. Par soucis de simplicité, les cosmologistes utilisent souvent "Univers" pour "Univers observable".

En clair, quand ils disent que l'Univers était réduit à un point, ils entendent "l'Univers observable d'aujourd'hui était à l'époque réduit à un point".

Le big bang n'a pas eu lieu en un point de l'espace, il a eu lieu partout.

A propos : le big bang a eu lieu voici 13.7 milliards d'années, c'est un évènement très court, un "flash", et pourtant, depuis 13.7 milliards d'années, le signal nous en provient, continuellement.

Je vous laisse réflèchir à ce paradoxe apparent, je repasserais relever les copies plus tard.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya


avatar

Masculin Nombre de messages : 3716
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Lun 14 Juin 2010 - 10:06

SB a écrit:
Exclamation

Attention aux contre sens... L'expression "le centre de l'Univers" n'a pas grand sens... L'Univers a toujours contenu tout l'espace possible, il n'a pas de centre.

La confusion vient de la nuance entre Univers et Univers observable. Par soucis de simplicité, les cosmologistes utilisent souvent "Univers" pour "Univers observable".

En clair, quand ils disent que l'Univers était réduit à un point, ils entendent "l'Univers observable d'aujourd'hui était à l'époque réduit à un point".

Le big bang n'a pas eu lieu en un point de l'espace, il a eu lieu partout.

A propos : le big bang a eu lieu voici 13.7 milliards d'années, c'est un évènement très court, un "flash", et pourtant, depuis 13.7 milliards d'années, le signal nous en provient, continuellement.

Je vous laisse réflèchir à ce paradoxe apparent, je repasserais relever les copies plus tard.
Wink
Dans un univers en constante expansion et où les 4 dimensions sont aussi intimement liées les unes aux autres, toute considération habituellement utilisée dans les espaces euclidiens (comme la notion de centre par exemple) n'a effectivement plus aucun sens (pour qu'il y ait centre, il faut qu'il y ait un repère absolu). La notion de centre n'est utile que par rapport à un repère galiléen et notre univers permet d'en définir une infinité indépendant les uns des autres.
Comme le dit la boutade, "tout est dans tout" et inversement clown
Pour le paradoxe du rayonnement fossile, là je donne ma langue au chat: mes cours de physique théorique sont trop loin et en plus, j'étais meilleur en maths qu'en physique Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
Gilgamesh




Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Re: Voyager plus vite que la lumière.   Sam 19 Juin 2010 - 23:08

Pour le fond radio cosmologique on pourrait imager de la manière suivante : imaginons une forêt géante de tubes formant un réseau cubique virtuellement infini, et sur ce réseau, des milliards de singe hurleurs (le gaz). Ce réseau est fait de tubes télescopiques de sorte qu'à chaque seconde, les arrêtes prennent quelques millimètres. On imagine maintenant que quand tous les tubes étaient presque jointifs tous les singes hurlaient très fort, puis de moins en moins fort au fur et à mesure que la distance entre eux augmentait, jusqu'à ce qu'ils ne poussent plus que des cris isolés à l'occasion d'une rencontre (les singes tendent à se rassembler en groupe, et quand ils se rencontrent, ils se mettent à crier). Au tout départ, les corps poilus des singes étaient quasi jointifs et faisaient obstacle à la propagation du signal, étouffant le son (pourtant incroyablement intense) produit par la multitude des gosiers. A cette époque, seuls les singes les plus proche de lui pouvaient entendre le cri d'un singe donné. Puis les corps s'écartent et à un moment donné, le son parvient à se propager dans l'espace libre et peut diffuser à l'infini. Mais il se propage à une vitesse limité et les singe vraiment éloignés d'un point donné vont mettre du temps à entendre les cris issus de cette région. De plus, avec l'expansion ce son lointain va être perçu de plus en plus grave. Aussi, en chaque endroit de la Grande Forêt de tube, où le silence globalement c'est fait, on entend en permanence en bruit de fond la rumeur issue du premier âge, du temps où tous les singes criaient. Rumeur rendue de plus en plus faible et caverneuse au fur et à mesure que le temps passe. C'est le fond radio cosmologique fossile.

a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Voyager plus vite que la lumière.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Physique et mécanique spatiale-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit