PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 "Pour la science", décembre 2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: "Pour la science", décembre 2007   Lun 10 Déc 2007 - 8:53


_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: "Pour la science", décembre 2007   Lun 30 Juin 2008 - 11:52

http://www.pourlascience.com/index.php?ids=cmhRsHskhxuLqfpzREvR

Dans le numéro de "Pour la science" de juillet 2008, deux articles :

- La militarisation de l'espace
Un changement de la stratégie militaire américaine et des démonstrations chinoises risquent-ils de déclencher une nouvelle course aux armements dans l’espace ? Faire de l’espace un terrain d’affrontements militaires ne serait bénéfique pour personne.
Extrait :
En octobre 2006, l’administration Bush a adopté une nouvelle politique spatiale aux termes assez flous, qui affirme le droit des États-Unis à contrôler l’espace et rejette « les nouveaux régimes légaux et autres restrictions visant à interdire ou à limiter l’accès des États-Unis à l’espace ou son utilisation ». Trois mois plus tard, la République populaire de Chine marquait les esprits en abattant un de ses propres satellites météorologiques en fin de vie, Fengyun 1c. Outre une pluie de dangereux débris orbitaux, cet essai a provoqué un certain émoi dans la communauté internationale, sans parler des cercles politiques et militaires américains. C’est le premier test d’une arme antisatellite depuis plus de 20 ans, ce qui fait de la Chine le troisième pays seulement, après les États-Unis et la Russie, à faire la démonstration d’une telle technologie. Nombre d’observateurs se sont demandé si ce n’était pas le premier tir d’une nouvelle ère de la guerre spatiale. [...]


- Les débris spatiaux
Un demi-siècle d’incursions dans l’espace a entraîné une prolifération des débris en orbite. Les risques de collision de ces débris avec des satellites ou un vaisseau habité ne cessent de croître. Faute de mesures rapides, l’accès et l’exploitation de l’espace pourraient à terme n’être plus qu’un souvenir.
Extrait :
Il y a 50 ans, les Soviétiques envoyaient le premier engin construit par l’homme dans l’espace, Spoutnik 1. Le premier ? À vrai dire, le premier objet spatial jamais enregistré au plan international n’est pas le petit satellite et son célèbre « bip-bip » radio, mais bien l’étage principal du lanceur R7-Sémiorka utilisé pour le placer en orbite. Et les six tonnes et demie de ce « débris », abandonné en orbite après la libération de Spoutnik, sont loin d’être négligeables comparées aux 92 kilogrammes de la petite sphère radioémettrice.


_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: "Pour la science", décembre 2007   Mer 20 Mai 2009 - 8:11

Dans le numéro de mai 2009 de "Pour la science", il y a un bon article de vulgarisation sur la propulsion électrique.

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/f/fiche-article-l-essor-des-moteurs-a-plasma-21532.php

Présentation générale, et description du principe des moteurs ioniques à grille, moteur à effet Hall et moteur MPD, exemples d'applications récents.

L'essor des moteurs à plasma
La propulsion électrique, déjà en usage sur certains satellites, est aujourd'hui mise en œuvre dans des missions spatiales plus ambitieuses. Elle s'imposera sans doute pour les futures missions lointaines.
Edgar Choueiri
Seule dans le silence glacé de l'espace interplanétaire, la sonde Dawn de la nasa file, par-delà l'orbite de Mars, vers la ceinture d'astéroïdes. Sa mission : étudier les astéroïdes Vesta et Cérès, deux des plus gros vestiges des embryons de planètes qui se sont heurtés et agglutinés il y a quelque 4,57 milliards d'années pour donner naissance aux planètes actuelles.

Mais cette mission n'est pas seulement remarquable par ses objectifs : la sonde Dawn, qui a décollé en septembre 2007, met en œuvre une nouvelle technologie, la propulsion électrique. Les propulseurs électriques, ou moteurs à plasma, engendrent une poussée en produisant, puis en accélérant des gaz ionisés grâce à des champs électriques ou magnétiques. Les fusées classiques, elles, brûlent des propergols liquides ou solides.

Si les ingénieurs de la mission Dawn ont sélectionné la propulsion électrique, c'est en raison de son excellent rendement : pour propulser la sonde jusqu'à la ceinture d'astéroïdes, le moteur à plasma ne consommera qu'un dixième du carburant qui aurait été nécessaire à un moteur-fusée chimique. Avec un moteur classique, la sonde aurait pu atteindre Vesta ou Cérès, mais pas les deux.
...


_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Pour la science", décembre 2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Art et médias :: Médias-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit