PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Télescope spatial Kepler (lancement le 06/03/2009)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Outan




Nombre de messages : 747
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Télescope spatial Kepler (lancement le 06/03/2009)   Sam 7 Mar 2009 - 12:24

spacemen1969 a écrit:
Décollage cheers cheers

Cher Outan, j'attends les croissants blbl

Oups: les voilà, mais une peu froid!!hermes

Cette Delta est vraiment très belle!!

Sinon sait on quand Kepler arrivera t-il a destination? Car j'avais entendu que l'opération n'était pas si facile que cela!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patchfree


avatar

Masculin Nombre de messages : 6129
Age : 62
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Télescope spatial Kepler (lancement le 06/03/2009)   Sam 7 Mar 2009 - 15:32

Remarque: le choix de poster le fil du lancement de Kepler ici est discutable. Pour ceux qui ont suivi, très bien mais j'ai failli ne pas trouver le fil.

Pour la mission OK (enfin peut-être) pour un fil dédié et classé dans les méandres du forum mais le lancement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Télescope spatial Kepler (lancement le 06/03/2009)   Sam 7 Mar 2009 - 16:05

Vidéo complète du lancement, jusqu'à la séparation du satellite :
http://www.forum-conquete-spatiale.fr/documentaires-videos-f43/video-lancement-delta-2-kepler-t7542.htm
Revenir en haut Aller en bas
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14639
Age : 66
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Télescope spatial Kepler (lancement le 06/03/2009)   Dim 8 Mar 2009 - 11:24

Outan a écrit:

Sinon sait on quand Kepler arrivera t-il a destination? Car j'avais entendu que l'opération n'était pas si facile que cela!

C'est une orbite héliocentrique à 1 ua du Soleil ...





source : http://kepler.nasa.gov/sci/design/orbit.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Space Opera
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 12014
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Télescope spatial Kepler (lancement le 06/03/2009)   Dim 8 Mar 2009 - 17:01

Kepler est-il vraiment une sonde ? Pour moi une sonde est un engin qui part explorer de plus près certains objets... scratch

Il reste un satellite, certes du soleil, mais il ne va rien sonder si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
Ripley




Masculin Nombre de messages : 1326
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Télescope spatial Kepler (lancement le 06/03/2009)   Jeu 12 Mar 2009 - 20:22

Il est parti ( après quelques secondes de pub Mad ) :

http://www.space.com/common/media/video/player.php?videoRef=SP_090226_Kepler_launch

Good luck ! tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana13




Féminin Nombre de messages : 6156
Age : 67
Localisation : galaxie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: télescope spatial Kepler   Lun 12 Oct 2009 - 23:34

des nouvelles de KEPLER

source Flashespace:

L’expérience de CoRoT nous apprend que le télescope spatial de la NASA Kepler aura toutes les peines du monde à découvrir des exoTerres. Bien que sa stratégie d’observation soit différente de celle de CoRoT, l’instabilité des étoiles plus forte que prévue rendra leur détection difficile. Reste que si la découverte de planètes jumelles de la Terre sera dure, les scientifiques sont confiants dans la capacité de Kepler à découvrir une multitude de Jupiter chauds.

Avec un miroir primaire de 1,40 mètre, Kepler est un télescope bien plus grand que CoRoT qui possède un collecteur afocal, constitué de deux miroirs paraboliques hors d’axe (diamètre de la pupille : 27 cm). Ces 2 télescopes se différencient également par leur stratégie d’observation. CoRoT a été conçu pour observer dans une même direction donnée pendant 5 mois et Kepler le même champ d’étoiles pendant 3,5 années d’affilées.

Kepler / CoRoT : 2 stratégies d’observation différentes

Le principe de fonctionnement de CoRoT est très simple. A cause de son orbite, il observe dans 2 directions opposées du ciel. D'une part vers le centre de la Galaxie et d'autre part vers l'anti-centre. De fait, CoRoT observe des champs d'étoiles par tranche de 5 mois avant d'être orienté dans la direction opposée tout simplement parce qu'au bout de ces 5 mois, le Soleil entre dans son champ d'observation. La mission prévoit l’observation de 5 champs d’étoiles et les scientifiques savent à l’avance quelles sont les étoiles qui seront observées par le satellite. Notez qu’aucune de ces étoiles ne possèdent de système planétaire connu.

Quant à Kepler il a été conçu plus spécifiquement pour détecter de petites planètes telluriques de la taille de la Terre en orbite dans la zone d’habitabilité de leur étoile. Sa stratégie d’observation a été adaptée à cette tâche et diffère de celle de CoRoT car il observera pendant 3,5 ans dans la même direction. Pour le Science team de Kepler, il s’agit d’une période suffisamment longue pour trouver des exoTerres mais rend perplexe les Français de CoRoT.

Explications

Comme le montre CoRoT, les étoiles sont bien plus variables que ce que l’on imaginait de sorte que Kepler aura les mêmes problèmes que CoRoT mais avec une incidence plus forte car Kepler se fait fort de découvrir des planètes à seulement 1 unité astronomique de leur étoile. Autrement dit, il y a un an qui se passe en 2 transits donc, au bout de 3 ans et demi, au mieux 3 transits auront été vus. Et d’après l’expérience de Corot, 3 transits ce n’est pas évident. Si en plus l’étoile à un sursaut d’activité au moment du transit, il est à craindre que Kepler ne puisse pas le voir.

Il faut comprendre que la facilité avec laquelle on voit un transit augment comme la racine carrée du temps. Autrement dit, plus on accumule de transit et mieux il finit par sortir. C’est une loi mathématique qui a été vérifiée.

Mais ce n’est pas le seul problème qui se pose aux Américains. Lorsqu’ils auront détecté une exoTerre, ils seront confrontés à un problème plus terre à terre. Pour être sur qu’il s’agit d’une planète et pas d’autre chose, il faut mesurer la masse de ce qui fait le transit et confirmer la détection grâce à des observations au sol. Il faut comprendre que pour mesurer la masse d’un objet qui fait une masse terrestre a une unité astronomique c’est très difficile par ce que la vitesse radiale de l’étoile induite par la planète est de 13 centimètres par secondes alors que la précision des mesures est de 25 centimètres secondes.

Curieusement, pour réaliser cette vérification, les américains n’ont pas de spectrographe capable de le faire. Ils ont été contraints d’acheter une copie de celui qu’utilise l’équipe de Mayol. Il leur qui sera livré seulement en 2011.

ExoTerres

Les exoTerres sont des objets recouverts d'une croûte possédant soit un rayon maximal de deux fois et demi à celui de la Terre soit une masse maximale d'une vingtaine de fois celle de la Terre et évoluant à l'intérieur de la zone d'habitabilité de l'étoile parent. Cette région où l'eau à l'état liquide pourrait perdurer à la surface de la planète rendrait la planète en question potentiellement habitable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gybè




Nombre de messages : 52
Age : 32
Localisation : Moscou
Date d'inscription : 02/10/2008

MessageSujet: Re: Télescope spatial Kepler (lancement le 06/03/2009)   Mar 13 Oct 2009 - 10:14

Article intéressant !

Je ne comprenais pas pourquoi personne ne parlais du problème du nombre de transit à accumuler et la période des planètes recherchées. C'est bien qu'il soit évoqué. Effectivement, si toutes les exo-planètes qu'on a découvert ont des périodes de quelques jours, c'est justement parce qu'en plusieurs moi d'observation il y a assez de données pour différencier ça d'un simple "bruit" de l'étoile. Pour les planètes comme la Terre avec une période d'un an Corot a donc une chance sur 2 de voir la planète passer... une seul fois.

En plus de cela il faut ajouter que pour qu'il y ait un transit l'orbite de la planète doit justement passer entre l'étoile observée et notre planète. J'aimerai bien connaitre l'amplitude des inclinaisons d'orbite que cela impose. Si il ne peut y avoir de transit pour des orbites aux inclinaisons supérieur à 10° par exemple. En première approximation on ne pourrait observer que le transit de 5% des systèmes stellaires...

Conclusion : on encore beaucoup de boulot :) :)

Et il ne faut pas écouter les pessimistes qui utilisent les "résultats" des recherches actuels comme preuve de l'unicité de la Terre dans l'univers comme on le voit souvent dans certains articles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4134
Age : 50
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Télescope spatial Kepler (lancement le 06/03/2009)   Mar 13 Oct 2009 - 12:53

Les transits de Vénus devant le soleil sont déjà très rares, alors que les orbites de Vénus et de la Terre sont quasiment dans le même plan...

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Télescope spatial Kepler (lancement le 06/03/2009)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Exploration du système solaire, et au delà ... :: Exoplanètes, cosmologie, et divers-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit