PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Proposition de politique spatiale de la Planetary Society

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Moonwalker




Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Dim 17 Fév 2008 - 1:45

Si vous me dite que la base Lunaire est abandonnée je crois que je v me sentir mal
Evidamment mars c bien . Mais ne brisais pas se rêve ...

Moi j'y vois mal que se soit avec Obama ou Clinton , je ne sais pas ce qu'il va resté du programme constellation ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Ven 14 Nov 2008 - 15:23

Suite à la séance de travail évoqué dans ce fil de discussion, la Planetary Society vient de publier sa proposition de feuille de route pour le futur du vol habité.

http://www.planetary.org/programs/projects/space_advocacy/roadmap.html

Je me permets de citer les points clés donnés par la Planetary Society :
  • se focaliser sur Mars comme moteur de l'exploration habitée.
  • retarder le retour sur la Lune jusqu'à ce que les couts du nouveau système de transport et du remplacement de la navette soient largement payés.
  • accélérer la recherche concernant le changement climatique au travers d'une meilleure observation de la Terre.
  • réaliser une approche pas à pas concernant le vol interplanétaire, ceci incluant une mission habitée vers un géocroiseur.


Le PDF de la présentation : http://planetary.org/special/roadmap/beyond_the_moon.pdf

Revenir en haut Aller en bas
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4184
Age : 51
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Ven 14 Nov 2008 - 15:32

Citation :

...
[*]accélérer la recherche concernant le changement climatique au travers d'une meilleure observation de la Terre.
...
Ca tranche un peu par rapport au reste. Gros soupçon de "greenwashing" de la part de la Planetary Society...

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SkyLab




Masculin Nombre de messages : 1092
Age : 26
Localisation : Orleans
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Ven 14 Nov 2008 - 16:45

Steph a écrit:
réaliser une approche pas à pas concernant le vol interplanétaire, ceci incluant une mission habitée vers un géocroiseur.

Je retiens surtout cette idée. Ce serait une bonne base technique et en plus très médiatique pour le public (alors que c'est encore plus simple que d'aller sur la Lune selon certains). Et si le public s'y intéresse, les gouvernements en feront de même. Et puis dans une atmosphère morose, du rêve ferait du bien à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15154
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Ven 14 Nov 2008 - 17:23

lambda0 a écrit:
Citation :

...
[*]accélérer la recherche concernant le changement climatique au travers d'une meilleure observation de la Terre.
...
Ca tranche un peu par rapport au reste. Gros soupçon de "greenwashing" de la part de la Planetary Society...

Otez moi d'un doute .... il n'est pas question de vol habité pour faire cela ???
Les satellites font cela très bien.

Pour les autres objectifs visés.... les sondes pourraient sans doute aussi faire de belles choses dans ces domaines avec des coûts compétitifs. Et il faudra probablement "ouvrir les voies" avec de tels engins.
Mais le vol habité devant se trouver des destinations réalisables (et raisonnables) ... pourquoi pas poser le pied sur un astéroïde ?
C'est vrai que sur un écran plasma de 40" .... on en aura plein la vue ... "A small step for man on a small stone in the sky" clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8625
Age : 74
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Ven 14 Nov 2008 - 19:22

Effectivement l'argumentation pour l'Objectif Géocroiseur se tient .

On peut avec un ∆V moins grand que celui du retour sur la Lune :
- Tester des vols habités au plus long cours de quelques mois avant le grand bond vers Mars.
- Tester des méthodes d’exploitation des réserves in situ .
- Tester des méthodes de déviation de ces astres

Bon, tout cela demande réflexion car c’est tout un changement stratégique avec plus clairement comme Objectif Mars .
Est-ce la stratégie de la cavalerie légère à la place de celle de l’infanterie lourde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul


avatar

Masculin Nombre de messages : 1515
Age : 61
Localisation : Anvers, Belgique
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Ven 14 Nov 2008 - 20:59

Il me semble plus facile et moins dangereux d'augmenter le DeltaV que d'augmenter la durée d'une mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/astroraoul/
Skyboy


avatar

Masculin Nombre de messages : 2112
Age : 37
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Ven 14 Nov 2008 - 21:20

Raoul a écrit:
Il me semble plus facile et moins dangereux d'augmenter le DeltaV que d'augmenter la durée d'une mission.
Certes, mais ce serait aussi moins riche de défis et d'enseignements... donc moins intéressant en vue du grand voyage vers Mars !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
Raoul


avatar

Masculin Nombre de messages : 1515
Age : 61
Localisation : Anvers, Belgique
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Ven 14 Nov 2008 - 21:43

Skyboy a écrit:
Raoul a écrit:
Il me semble plus facile et moins dangereux d'augmenter le DeltaV que d'augmenter la durée d'une mission.
Certes, mais ce serait aussi moins riche de défis et d'enseignements... donc moins intéressant en vue du grand voyage vers Mars !!!

Comme je l'ai déjà écrit, je préfère de loin la Lune à Mars tout simplement parce que je veux encore en profiter de mon vivant. Mars est beaucoup trop loin dans le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/astroraoul/
Lunarjojo


avatar

Masculin Nombre de messages : 2233
Age : 64
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Ven 14 Nov 2008 - 23:28

Steph a écrit:
Je me permets de citer les points clés donnés par la Planetary Society :


  • retarder le retour sur la Lune jusqu'à ce que les couts du nouveau système de transport et du remplacement de la navette soient largement payés.
Payés par qui? J'avoue ne pas comprendre cette phrase. Ou alors, veux t-on insinuer que la mise au point du nouveau système sera plus longue que prévue?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8625
Age : 74
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Sam 15 Nov 2008 - 0:36

Il me semble que la proposition d'aller vers un astéroïde ne peut être prise en considération que si on désigne clairement lequel et avec un plan précis du trajet choisi.
En effet la durée du voyage peut varier beaucoup en fonction de l'astéroïde et du créneau de lancement car effectivement il ne faut oublier que ce facteur temps reste plus crucial que le ∆V. Si on reste dans le vague, mieux vaut encore choisir d’abord le retour sur la Lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3190
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Sam 15 Nov 2008 - 0:53

Bonsoir,
Raoul a écrit:
Il me semble plus facile et moins dangereux d'augmenter le DeltaV que d'augmenter la durée d'une mission.

Il me semble que vous oubliez l'ISS ?
A quoi sert l'ISS si ce n'est à tester de longues missions spatiales dans l'espace ?
Et donc, c'est bien plus faicle d'augmenter la durée de la mission, puisqu'on l'a déjà fait pas mal de fois !
Dans le spatial, pour une masse donnée, le nerf de la guerre c'est l'énergie et donc le DeltaV, tous les ingénieurs en astronautique vous le diront ! Ca conditionne la grosseur de la fusée et les principaux risques de la mission.

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8625
Age : 74
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Sam 15 Nov 2008 - 1:13

D'accord l'ISS a permis d'avoir une bonne expérience des vols de longue durée mais avec ravitaillement. Là il faudra quant-même avoir de plus grandes réserves et il reste aussi le problème de la protection contre les radiations peut-être sur le point d'être résolu, mais il faudrait en savoir plus.
C'est sûr que l’on finira par résoudre toute cette problématique, mais il serait quant-même mieux que le premier astéroïde choisi comme cible soit clairement désigné pour pouvoir faire un choix avec plus de discernement entre le retour sur la Lune d'abord ou se poser sur cet astéroïde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul


avatar

Masculin Nombre de messages : 1515
Age : 61
Localisation : Anvers, Belgique
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: a   Sam 15 Nov 2008 - 1:14

Argyre a écrit:
Bonsoir,
A quoi sert l'ISS si ce n'est à tester de longues missions spatiales dans l'espace ?
Et donc, c'est bien plus faicle d'augmenter la durée de la mission, puisqu'on l'a déjà fait pas mal de fois !
Dans le spatial, pour une masse donnée, le nerf de la guerre c'est l'énergie et donc le DeltaV, tous les ingénieurs en astronautique vous le diront ! Ca conditionne la grosseur de la fusée et les principaux risques de la mission.
Argyre

Eh bien, après la catastrophe de Columbia, je croyais que la NASA aurait pu profiter de l'occasion pour garder un astronaute US à bord d'ISS pendant 18 mois (3 relais) et pourtant elle ne l'a pas fait et le maximum qu'un astronaute américain ait passé dans l'espace se limite à 7 mois (plus à cause de retards de la navette que de réelles volontés de rester dans l'espace). La NASA n'aime pas les vols de très longue durée (trop monotones, pas d'attrait du public et pas de désir de passer des heures par jours à faire des exercices).
C'est aussi pour cela que je préfère la Lune: tous les jours une phase de vol importante lors du voyage, explorer et puis revenir.
3 ans dans l'espace? Hmmmm, dès le premier vol, on assistera à un manque d'intérêt du public quelques heures après le départ.
Il y a un monde (aussi psychologique) entre 1 semaine et 3 ans! i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/astroraoul/
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15154
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Sam 15 Nov 2008 - 7:06

Raoul a écrit:


Eh bien, après la catastrophe de Columbia, je croyais que la NASA aurait pu profiter de l'occasion pour garder un astronaute US à bord d'ISS pendant 18 mois (3 relais) et pourtant elle ne l'a pas fait et le maximum qu'un astronaute américain ait passé dans l'espace se limite à 7 mois (plus à cause de retards de la navette que de réelles volontés de rester dans l'espace). La NASA n'aime pas les vols de très longue durée (trop monotones, pas d'attrait du public et pas de désir de passer des heures par jours à faire des exercices).

N'oublions pas aussi la quantité de radiations accumulés dans le corps.
Bien qu'on soit encore dans le champ de protection terrestre, et que l'ISS dispose de boucliers, on atteint assez vite les doses limites, et on risque de rendre l'astronaute inapte à toute nouvelle mission. (pour peu qu'il y ait des EVA ... le compteur grimpe vite)
En les faisant revenir sur Terre, l'organisme peut se régénérer lentement et réparer les dégats.

Plus que l'impact psychologique (l'homme peut supporter des cachots d'isolement pendant des années) c'est le problème des radiations qui limitera la durée de vol (sauf à envoyer des parois de plomb ... mais là on aura du mal à générer le delta V) bounce1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3190
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Sam 15 Nov 2008 - 7:43

Bonjour,
Raoul a écrit:
Eh bien, après la catastrophe de Columbia, je croyais que la NASA aurait pu profiter de l'occasion pour garder un astronaute US à bord d'ISS pendant 18 mois (3 relais) et pourtant elle ne l'a pas fait et le maximum qu'un astronaute américain ait passé dans l'espace se limite à 7 mois (plus à cause de retards de la navette que de réelles volontés de rester dans l'espace). i
Ok pour le côté psycho (ou les radiations d'après Montmein69). Perso, c'est surtout le côté techno qui m'intéresse, donc de ce point de vue là, on maîtrise les vols de longue durée. Ca fait des années que l'ISS reste viable et opérationnelle et ça doit durer encore 5 à 10 ans. Avec Mir, c'était déjà pas mal, mais là on maîtrise encore plus.
Tester en plus les humains dans le système avec des missions de plus de 6 mois, de me propre avis, ça n'apporte pas grand chose (les Russes et les Europées vont bientôt le faire sur Terre). Pas parce que le côté psycho soit simple à gérer, ce n'est pas le cas, mais plutôt parce qu'un vol en orbite de 3 ans n'a à mon avis rien à voir, psychologiquement parlant, avec un vol vers un astéroïde ou Mars de 3 ans. Donc en gros, c'est quasi impossible à tester, il faut faire une sélection selon des critères qui restent à trouver.

Cordialement,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul


avatar

Masculin Nombre de messages : 1515
Age : 61
Localisation : Anvers, Belgique
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Sam 15 Nov 2008 - 10:58

Il est psychologiquement et physiquement beaucoup plus facile d'endurer 3 ans en orbite terrestre que 3 ans vers Mars.

Il y a la protection de la ceinture de Van Allen.

Il y a la vue de la Terre (vers Mars, pendant 6 mois aller et 6 mois retour, ce sera le grand noir).

Il y a la proximité rassurante de la Terre.

C'est vrai qu'il y a le séjour long sur la planète Mars elle-même...Ca peut changer pas mal de choses...Mais avant d'y accéder, ce sont 6 mois de néant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/astroraoul/
Ripley




Masculin Nombre de messages : 1358
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Abandonner le retour sur la Lune de la Vision for Space Exploration ?   Sam 15 Nov 2008 - 11:20

giwa a écrit:
Il me semble que la proposition d'aller vers un astéroïde ne peut être prise en considération que si on désigne clairement lequel et avec un plan précis du trajet choisi.

Absolument. Je me demande pourquoi on ne désigne jamais Cérès qui serait une destination de choix. Espérons que la mission Dawn fera progresser cette proposition. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 10833
Age : 75
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Abandonner le retour sur la Lune de la Vision for Space Exploration ?   Sam 15 Nov 2008 - 11:28

Raoul a écrit:
Il est psychologiquement et physiquement beaucoup plus facile d'endurer 3 ans en orbite terrestre que 3 ans vers
Mars.

Il y a la protection de la ceinture de Van Allen.

Il y a la vue de la Terre (vers Mars, pendant 6 mois aller et 6 mois retour, ce sera le grand noir).

Il y a la proximité rassurante de la Terre.

C'est vrai qu'il y a le séjour long sur la planète Mars elle-même...Ca peut changer pas mal de choses...Mais avant d'y accéder, ce
sont 6 mois de néant.

Oui, je suis bien de l'avis de Raoul ; X années en orbite terrestre ne valent pas X années en orbite planétaire. A mon avis on est très très loin du compte. Pour le moment, et au prix d'une assez dure endurance, un cobaye humain est resté 14 mois en orbite basse sur
Mir (le bon Dr Polyakov). L'effort pour ce résultat ne laisse rien augurer de faisable pour une mission de 3 ans même en intercalant un
relai martien.

Nous verrons bien après le test au sol de 520 jours qui va commencer en 2009 à Moscou et celui de 120 jours (ESA) itou.

Envisager un survol ou poser sur un astéroïde, "boaf" pourquoi pas, mais il faut qu'il passe à faible portée de la Terre deux ou
trois rayons Terre Lune moyen pour que cela soit envisageable à la place d'une mission lunaire pour 2020 comme attendue.

Certes on peut récupérer le pipi caca et l'essorer pour en sortir de l'eau buvable (beurk) mais n'oublions pas que 3 litres d'eau
par jour et par homme sont nécessaires pour une activité normale et minimale, alors 3 ans cela en fait pas mal à emporter dans
sa "gourde".

On a souvent traité ce sujet au fcs, et cela reste toujours autant fascinant.

A vous suivre... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Sam 15 Nov 2008 - 11:30

Ripley a écrit:
giwa a écrit:
Il me semble que la proposition d'aller vers un astéroïde ne peut être prise en considération que si on désigne clairement lequel et avec un plan précis du trajet choisi.

Absolument. Je me demande pourquoi on ne désigne jamais Cérès qui serait une destination de choix. Espérons que la mission Dawn fera progresser cette proposition. Wink
affraid
Je pense qu'on parle ici plutôt d'un géocroiseur (ou d'orbite proche) de quelques centaines de mètre, pour une mission de quelques mois, Cérès est bien trop loin !
Revenir en haut Aller en bas
Ripley




Masculin Nombre de messages : 1358
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Abandonner le retour sur la Lune de la Vision for Space Exploration ?   Sam 15 Nov 2008 - 12:34

J'ai du mal à croire que, de prime abord, on lancera une mission habitée vers un simple géocroiseur...même s'il est en or massif. L'intérêt scientifique de Cérès est d'une toute autre dimension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunarjojo


avatar

Masculin Nombre de messages : 2233
Age : 64
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Sam 15 Nov 2008 - 13:24

Ripley a écrit:
J'ai du mal à croire que, de prime abord, on lancera une mission habitée vers un simple géocroiseur...même s'il est en or massif. L'intérêt scientifique de Cérès est d'une toute autre dimension.

Peut-être. Mais déjà qu'un simple voyage vers Mars semble à la limite du possible; Alors voyager encore plus loin non Pas dans l'immédiat en tous cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul


avatar

Masculin Nombre de messages : 1515
Age : 61
Localisation : Anvers, Belgique
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Sam 15 Nov 2008 - 13:52

Ripley a écrit:
J'ai du mal à croire que, de prime abord, on lancera une mission habitée vers un simple géocroiseur...même s'il est en or massif. L'intérêt scientifique de Cérès est d'une toute autre dimension.

Un astéroïde (geocroiseur) a une très faible gravité et pour le moment, nous n'avons aucune idée de la consistance du sol. Il faudrait au moins lancer une sonde qui s'y pose pour voir comment cela se passe.
Je crains que le moindre geste ne soulève une grande quantité de poussière, au point où les scaphandre risquent d'être endommagés et surtout, la visibilité des astronautes risque d'être réduite! Et puis, ils se demanderont s"ils doivent flotter ou marcher!
L'énorme intérêt de la Lune est qu'elle dispose d'une gravité suffisamment forte pour donner vraiment l'impression de se trouver sur un monde bien solide mais aussi, suffisamment faible pour que la lourdeur du scaphandre ne soit pas une gêne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/astroraoul/
Ripley




Masculin Nombre de messages : 1358
Age : 62
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Abandonner le retour sur la Lune de la Vision for Space Exploration ?   Sam 15 Nov 2008 - 14:23

Il est certain que je verrai pas le débarquement des hommes sur Cérès, mais il se produira un jour :

http://www.asi.org/adb/06/09/03/02/024/ast2.html tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Commander Ham


avatar

Masculin Nombre de messages : 825
Age : 35
Localisation : Mars Base Camp 01
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Sam 15 Nov 2008 - 14:26

Citation :
Oui, je suis bien de l'avis de Raoul ; X années en orbite terrestre ne valent pas X années en orbite planétaire. A mon avis on est très très loin du compte. Pour le moment, et au prix d'une assez dure endurance, un cobaye humain est resté 14 mois en orbite basse sur
Mir (le bon Dr Polyakov). L'effort pour ce résultat ne laisse rien augurer de faisable pour une mission de 3 ans même en intercalant un
relai martien.

On commence a maîtriser les technos pour faire une gravité artificielle : faire tourner le vaisseau spatial !
Je ne comprends pas pourquoi on s'obstine à vouloir passer tout ce temps vers Mars en apesanteur, c'est du suicide...
Non vraiment je ne comprends pas !

Vers un géocroiseur, je trouve ça terriblement excitant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15154
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Proposition de politique spatiale de la Planetary Society   Sam 15 Nov 2008 - 17:37

Il me semble que si une décision était prise d'aller vers un astéroïde, ce serait à la fois l'aveu qu'on ne peut (encore) faire mieux en terme de "saut de puce" dans l'immensité du cosmos, mais qu'on peut envisager plus original et donc plus médiatique que le retour sur la Lune.
Je pense aussi que l'objet choisi serait un géocroiseur, donc un objet accessible avec un voyage relativement court. On saurait bien entendu trouver un intérêt scientifique à la chose, les matériaux rapportés pouvant certes faire le bonheur des scientifiques de laboratoire, mais pourquoi pas celui des "fans et groupies" sous forme de bijoux et autres piercings en des endroits visibles ou plus privés clown

Le monde des people et des bling-bling paierait le prix fort pour posséder ce genre d'originalités, et les médias pourraient aussi y trouver leur compte en programmant à heure tardive "viens chez-moi, que je te montre mon piercing" megalol

Bon je pousse le bouchon un peu loin ... mais je crains que la décision concernant des missions habitées (du genre Lune ? vs astéroïde ?) puisse être dépendante de tout autres intérêts que ceux de la science affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Proposition de politique spatiale de la Planetary Society
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: NASA et programmes gouvernementaux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Astronomie