PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Spoutnik 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lababouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 62
Localisation : lyon
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: juste une interrogation   Ven 2 Mai 2008 - 22:22

Je suis en train d'écrire un livre sur spoutnik 2. La trame technique est quasiment bouclée (aspect : exploit technologique), la trame éthique l'est presque
tout autant (aspect : utilisation d'un cobaye). J'ai donc, comme nous tous, au fil de cette épopée, été balloté entre mon enthousiame et ma passion liées
à la conquête spatiale et utilisation du monde du vivant. J'admets et je comprends que cette dualité n'était pas de mise à l'époque. Compte tenu des éléments
qui sont à ma disposition (informations, témoignages et illustrations - photos, vidéos), il me reste toutefois un élément, qui m'interroge, et, que je n'ai jamais vu abordé.
Je vous le livre tel quel (je pense que vous êtes nombreux à l'avoir noté) : quel est l'intérêt d'un hublot intégré à l'habitacle ?
Merci pour votre aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyboy


avatar

Masculin Nombre de messages : 2111
Age : 37
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Ven 2 Mai 2008 - 22:33

lababouille a écrit:
quel est l'intérêt d'un hublot intégré à l'habitacle ?
Merci pour votre aide.
C'est une très bonne question. scratch
On peut imaginer que ça servait à tester la résistance d'un hublot dans le vide spatial. On peut imaginer que ça servait à tester les effets des rayons au travers sur hublot sur un organisme vivant. Peut-être était-ce aussi la preuve que finalement, Laïka était un peu considérée... Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
lababouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 62
Localisation : lyon
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Sam 3 Mai 2008 - 10:54

Merci Skyboy pour ta réponse
En effet, je ne vois pas d'autre raison que le test de mise en place d'un hublot (étanchéité de l'habitacle).
Cela confirme, à mon humble avis (compte tenu de la difficulté d'une telle réalisation, et c'est loin d'être la plus complexe)
que Spoutnik 2 n'a pas été assemblé en 3 semaines. L'existence de ce hublot n'a jamais été évoqué comme pouvant être
la cause du décès de Laïka (fuite). C'est pourtant techniquement envisageable et la durée de vie communément
admise à l'heure actuelle (de 5 à 7 heures) me laisse à penser qu'il ne faut pas négliger cet aspect. La version
qui attribue au stress et à la température (45 °C) la cause du décès ne me satisfait pas complètement. Pour preuve
Laïka a consommé un ou plusieurs repas. Je poursuis mes investigations ...
et encore merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaétan


avatar

Masculin Nombre de messages : 1274
Age : 27
Localisation : Plouzané
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Sam 3 Mai 2008 - 11:46

cheers En tout cas, bienvenue lababouille!!! cheers
Bon courage pour ton livre!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tezio


avatar

Masculin Nombre de messages : 1912
Age : 64
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Sam 3 Mai 2008 - 11:51

Bonjour Lababouille,

Au risque de me tromper, je ne vois absolument pas pourquoi Spoutnik 2 n’aurait pas été décidé et lancé en un mois quand on lit les conditions dans lesquelles les choses se sont passées. (retour immédiat de l’équipe qui venait de prendre leurs premiers jours de repos depuis 2 ou 3 ans !)
Cela ressemble à ce que l’on fait encore après un échec (ou un succès) en prenant sur étagère des équipements préparés pour d’autres manipes. (voir bientôt Phoenix à la suite de Mars Polar Lander).
Des Spoutnik 1, je ne dis pas qu’il y en avait plein l’atelier, mais il en restait au moins 2 en parfait état de vol !. L’être vivant demandé par les politiques a du effectivement poser quelques problèmes aux ingénieurs mais des conteneurs tels que celui de Laïka, là aussi, il y en avait plein l’atelier. Les Soviétiques avaient l’habitude d’envoyer des chiens dans la très haute atmosphère dans des conteneurs étanches. Le fait qu’il y ait un hublot sur ces conteneurs relève à mon avis du bon sens ; pouvoir observer et rassurer l’animal avant et au retour. Je ne m’inquiète pas sur les compétences de l’industrie aéronautique de l’époque pour être capable de réaliser des hublots étanches pour les conteneurs de fusées sondes et donc pour l’espace depuis déjà plus de 10 ans.
Enfin, que Laïka ait consommé un ou deux repas pendant les 5 heures qu’elle à passé là haut ne me surprenne pas dans la mesure où j’imagine qu’après s’être retrouvé en impesanteur où il semble que son rythme cardiaque soit revenu à la normal, il ne lui restait pas grand chose à faire que d’attendre, regarder pas son petit hublot lorsque la Terre passait devant. Alors, comme les émotions ça creuse, autant se faire un petit repas.
La fin fut moins brillante. Hommage à toi ma belle !

N'hésite pas à demander des trucs si on peut t'aider. Bon courage à toi pour ton livre...je sais ce que c'est.




Pour le plaisir, une petite compile d’infos collectées ça et là, bonnes pistes pour tes recherches :

Tezio

Laïka, petite chienne, de race fox terrier, errante des rues de Moscou, au pelage court noir et blanc, âgée de deux ans, pèse six kilogrammes, est extrêmement calme et docile. Ce sont ses qualités qui lui permettent d’être sélectionnée comme les autres chiens errants du programme spatial et de passer au travers un entraînement qui consiste principalement à supporter une combinaison de cosmonaute, vivre dans une toute petite cage (sa cabine pressurisée ne mesure que 80 cm de long), résister aux forces G, à un bruyant simulateur de vol ainsi qu’à de nombreuses vibrations. Sa combinaison qui laisse passer la tête, les pattes et la queue est reliée à des courroies, elles-même fixées aux parois du Spoutnik et de la cabine capitonnée. La chienne peut à peine se lever, se coucher et se nourrir d’une ration quotidienne composée d’Agar-agar, une gélatine obtenue à partir du collagène des tissus animaux (os, peau, etc), à laquelle on ajoute une base de viande, de pain en poudre et de graisse. Un réservoir de caoutchouc relié à la portion arrière de sa combinaison récolte son urine et ses excréments. C’est d’ailleurs pour simplifier cette dernière opération que l’on préfère sélectionner des femelles.

Laïka est installée dans sa cabine trois jours avant le départ, non sans avoir été lavée puis désinfectée aux endroits où sont installées les électrodes. Car, Laïka est sous haute surveillance ! De nombreux fils émanent de son costume, informant les scientifiques de son rythme cardiaque, de sa fréquence respiratoire, de ses activités motrices et de sa pression artérielle. Une caméra et un émetteur radio permettent, au travers d’un hublot de verre, d’observer ses faits et gestes. Évidemment, d’autres instruments de mesure permettent de calculer la température de la cabine ainsi que la pression atmosphérique. Des spectromètres évaluent l’émission de rayons X et d’ultraviolets émis par le soleil.
Selon un rapport d'Alexandre Tochlev, secrétaire de l'Académie soviétique des sciences, lors du décollage où le bruit est assourdissant et la vibration extrême, Laïka commence à haleter furieusement. Désemparée et stressée, elle gigote énormément, tandis que son cœur bat à un rythme trois fois plus élevé. Lors de la période d’accélération, elle se retrouve plaquée au sol de sa cabine.
Une fois en orbite, Laïka découvre l’état d’apesanteur et son rythme cardiaque chute dramatiquement pour revenir à un nombre de battements à peine supérieur à la normale.
Dès le départ, il est entendu que Laïka ne reviendra jamais vivante sur Terre car le Spoutnik n’est pas équipé pour ce genre de manœuvre. Selon certaines sources officielles de l’époque, le septième jour dans l'espace, sa ration de nourriture doit contenir un poison destiné à l'euthanasier. Selon d’autres, il est initialement prévu que Laïka meure d'un manque d'oxygène, dix jours après le lancement ou qu’un gaz mortel soit relâché au bout de quatre jours. Mais rien ne fonctionne comme prévu

Et ce n’est qu’en 2002, lors du World Space Congress qui se tient à Houston, que la vérité éclate grâce aux confidences du Docteur Dmitry Malashenkov de l’Institut russe des problèmes biomédicaux.
Selon le scientifique,voici ce qui s’est réellement passé : juste après sa mise en orbite, le satellite ne se sépara pas des réacteurs comme il était prévu, ce qui causa de graves problèmes de régulation thermique. Au bout de quatre ou cinq heures de vol, on assista alors à une dramatique élévation de la température à l’intérieur de l’habitacle (41°C). Comble de malheur et surtout faute de planification, la capsule ne possédait aucune protection contre les radiations solaires, ce qui augmenta encore plus la chaleur.
A compter de la cinquième heure, on n’enregistra plus aucune donnée de la petite chienne. Tout donne à penser qu’elle mourût après être tombée dans le coma, non sans avoir atrocement souffert de la chaleur, de déshydratation et de convulsions.
Contrairement à la version officielle qui fera croire à l’ensemble de la planète pendant des décennies au succès de cette mission, elle fut en fait un échec !
Le 14 avril 1958, le cercueil spatial de Laïka se consume dans l'atmosphère, 163 jours après son lancement. La dépouille de Laïka a accompli 2 570 révolutions de 104 minutes autour de la Terre et a couvert une distance d’environ 100 millions de kilomètres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lababouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 62
Localisation : lyon
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Sam 3 Mai 2008 - 13:40

vraiment un sincère remerciement pour vos réponses (je ne vous ai pas rencontré assez tôt)

Pour continuer sur la question du hublot, il serait important de savoir si les habitables embarqués pour les vols
sub-orbitaux étaient équipés de cet élément (je n'ai pas d'information à ce sujet). Cependant, si tel fut le cas,
la durée de ces vols n'aurai pas permis de tester, avec toute la rigueur nécessaire, l'étanchéité de cet équipement.

Pour autant, la réponse de Soyouz 31 me conforte dans l'idée que je me dois de rester humble :
1 - je n'avais pas intégré l'aspect rassurant du hublot pour l'animal
2 - je n'avais pas intégré l'aspect "pièces de rechange" sur les étagères

Encore un grand merci ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Sam 3 Mai 2008 - 14:37

(-> j'ai créé un sujet dédié pour une meilleure visibilité)
Revenir en haut Aller en bas
pilotin


avatar

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Sam 3 Mai 2008 - 15:02

bravo pour la redaction de ce livre

j'espere que tu n'oublieras pas de nous refiler sa bibliographie pour pouvoir le trouver et le lire à notre tour Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pif


avatar

Masculin Nombre de messages : 2140
Age : 49
Localisation : 48°53'N - 2°30'E
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Sam 3 Mai 2008 - 16:59

Un copier-coller de mon article paru dans ESPACE Magazine en novembre dernier :

Il y a 50 ans, le 3 novembre 1957
Le sacrifice de Laïka

Devant le retentissement inattendu du lancement du premier Spoutnik le 4 octobre 1957, le premier secrétaire du PCUS Nikita Khrouchtchev saisit tout l'intérêt de continuer à occuper le terrain de la conquête du cosmos, tant que les Américains n'ont pas encore organisé leur riposte. Il réclame le 10 octobre qu'un nouvel exploit soit réalisé pour le 40e anniversaire de la Révolution d'octobre 1917, qui doit être célébré en grande pompe un mois plus tard ! Il s'agit de donner l'illusion que le succès de Spoutnik-1 n'est pas fortuit mais bien le résultat d'une réelle politique spatiale engagée par l'Union soviétique.

Le responsable du programme spatial soviétique Sergueï Korolev rappelle alors ses équipes qui n'avaient pas soufflé depuis deux ans. Malheureusement, "l'objet D", le satellite scientifique développé depuis 1956, n'est toujours pas prêt et ne pourra pas être opérationnel avant le mois de décembre. Il n'y a guère d'autre choix que d'utiliser l'exemplaire de rechange du premier Spoutnik et de l'améliorer. Ainsi, les mêmes capteurs de pression et de température ainsi que les mêmes émetteurs de télémétrie sont installés. Spoutnik-2 pourra compléter l'étude de l'ionosphère et de la densité de l'atmosphère effectuée par son prédécesseur. Mieux, un spectrographe est installé, destiné à l'analyse des rayons cosmiques et des radiations solaires. Surtout, fort de l'expérience des vols "biologiques" à l'aide de fusées-sondes, Sergueï Korolev a l'idée d'ajouter une cabine capable d'accueillir un être vivant : un chien !

C'est avec une certaine improvisation et une réelle précipitation que le premier "satellite biologique" prend forme, sans véritable étude préliminaire ni test de fiabilité… Véritable tour de force, le matériel est livré en seulement trois semaines. Mais il ne dispose pas d'un système de récupération…

Le chien, candidat idéal au voyage cosmique

Les expérimentations menées depuis 1951 à l'occasion de vols de fusées-sondes de quelques minutes ont démontré la grande capacité du chien à supporter le stress d'un lancement, à la différence du singe, fort émotif et susceptible d'arracher ses capteurs de paramètres physiologiques. Pour que l'animal supporte des séjours à une altitude variant entre 100 et 200 kilomètres, des habitacles hermétiques et pressurisés ont été développés. Ainsi, la cabine de Spoutnik-2 est-elle dérivée d'une capsule de 46 cm3 qui a été testée à cinq reprises entre mai et août 1957 avec la fusée V-2A. Aménagée en forme de niche allongée, longue de 80 cm pour un diamètre de 64 cm, elle est logée dans la partie inférieure du satellite. En vol, des agents chimiques produiront l'oxygène et absorberont le dioxyde de carbone et l'eau, tandis que des ventilateurs électriques permettront la circulation d'air, la cabine étant dépressurisée à 390 hPa. La température devra être constante grâce à un écran absorbant la chaleur. L'habitacle est capitonné et un hublot en verre organique permettra d'observer l'animal avant le départ.

Neuf chiens sont pré-sélectionnés et trois sont retenus. Moukha, le seul mâle, sert de "modèle technologique". Albina, vétérante de deux vols sur fusée-sonde, est désignée comme doublure. Koudryavka ("Petite bouclée", en russe), trouvée dans la rue et appréciée notamment pour son calme, est l'heureuse élue. Elle est âgée d'environ 3 ans et pèse 6,350 kg. Elle est rebaptisée Laïka ("Petit aboyeur", en russe), un nom bien plus facile à prononcer (et donc à retenir). Il rappelle également le nom de sa race, les Laikis, chiens de chasse nordiques au pelage court de la famille des Spitz, très résistants.

Laïka et ses compagnons sont entraînés à supporter le port d'une combinaison et d'électrodes. Ils se familiarisent également avec la "niche" spatiale à l'occasion de séjours de 6 à 10 jours. Enfin, ils découvrent les saveurs d'une alimentation composée de viande et de pain en poudre, de graisse, d'agar-agar (substance visqueuse extraite d'algues marines utilisée comme gélifiant), d'acide salicylique (puissant antiseptique destiné à conserver la mixture) et d'eau. Cette mixture gélatineuse contient 2 500 kilocalories. Les réserves de nourriture sont calculées pour sept jours, ce qui représente 2,5 litres. La distribution est effectuée de façon automatique par l'intermédiaire d'un système à ruban déplaçant à intervalles réguliers des portions. Dressés selon les méthodes d'Ivan Pavlov, les chiens s'alimentent au déclenchement d'un signal sonore.

Acheminée à Baïkonour, Laïka est soigneusement nettoyée et installée dans la capsule le 31 octobre. Les parties de son corps sur lesquelles doivent être fixées les électrodes sont badigeonnées de teinture d'iode et saupoudrées d'un germicide. Puis la chienne est habillée avec une sorte de grenouillère laissant passer la tête, les pattes et la queue. Quatre sangles attachées aux parois maintiennent l'animal sur sa couche tout en lui permettant de se lever, se coucher et se nourrir. Les déchets sont récoltés dans un réservoir en caoutchouc fixé au bassin. Un collier placé au niveau de la carotide et un capteur piézo-électrique contrôlent la pression artérielle de la chienne, des électrodes en argent permettent l'enregistrement d'un électrocardiogramme et un potentiomètre attaché à sa combinaison mesure son activité motrice. La fréquence de sa respiration ainsi que la température et la pression à l'intérieur de l'habitacle sont également constamment vérifiées. Pendant les préparatifs, Laïka conserve son calme habituel.

Un mois après "bébé-Lune" : le "Grand Spoutnik"

Effectué par une fusée Semiorka, le lancement de Spoutnik-2 intervient le dimanche 3 novembre. Si aucune information ne filtre à propos du lieu de départ et du lanceur, renforçant le mystère et la mystification, les photographies et les descriptions précises du satellite ne tardent en revanche pas à être largement diffusées. Les premiers schémas paraissent dans La Pravda le 13 novembre et, dès 1958, les Occidentaux peuvent en admirer des maquettes grandeur nature de l'engin lors d'expositions publiques.

Les trois éléments qui constituent Spoutnik-2 apparaissent clairement au-dessus du second étage de la fusée Semiorka : au sommet, le spectrographe ; au milieu, la sphère contenant les capteurs de pression et de température ainsi que les équipements radio ; à la base, la "niche" de Laïka. La sphère du milieu est le modèle de rechange de Spoutnik-1.
Ecorché publié dans Life dans l'espace (Time-Life, 1984)








Le satellite est placé sur une orbite elliptique un peu plus allongée que celle de Spoutnik-1 (225 km de périgée et 1 671 km d'apogée), inclinée de 65,3° par rapport à l'équateur. La période de révolution autour de la Terre est de 103,7 minutes et la vitesse de 8,15 km par seconde. A la différence de son prédécesseur, Spoutnik-2 n'est pas séparé du corps central de la fusée porteuse, ce qui le rend plus facilement observable depuis le sol.

De forme conique, réalisé en alliage d'aluminium, le "Grand Spoutnik" fait figure de mastodonte avec ses 1,20 m de haut et ses 508,3 kg, comparé à son prédécesseur (48 cm de diamètre et 83,6 kg) et surtout à son concurrent américain Vanguard-1 (16 cm de diamètre et 1,47 kg), surnommé "Pamplemousse" ! La multiplication par six de la masse de la charge utile intrigueles observateurs, alors que l'agence de presse Tass prétend que de "nouvelles sources de puissance" ont été découvertes par les savants soviétiques…

Un voyage sans retour

Avant même de savoir que la cabine de Laïka n'est pas équipée d'un système de récupération, de nombreuses sociétés protectrices des animaux s'indignent et adressent leurs protestations auprès des ambassades soviétiques. La Ligue Against Cruel Sports exprime "son horreur, son dégoût et son mépris pour les savants russes qui ont enfermé un chien dans le nouveau satellite" et demande à divers organismes internationaux de "mettre hors-la-loi de telles expériences et ceux qui les font". A New York, une manifestation est organisée devant le siège de l'organisation des Nations Unies. Des chiens portent autour du cou des panonceaux aux slogans rageurs du type "Attaquez-vous à des individus de votre taille" ou "Envoyez-y Khrouchtchev.

La confusion règne en tous cas durant quelques jours sur le sort de la petite chienne. Tandis que Radio Moscou considère le 5 novembre que Laïka "est considérée comme sacrifiée pour la science", certaines déclarations laissent entendre que la capsule pourrait revenir sur Terre. Ainsi le directeur du planétarium de Moscou annonce que "la chienne atterrira peut-être dans une semaine" et le journal de Berlin-Est Jeune Monde avance qu'elle sera éjectée et atterrira sous parachute après une descente de trois heures.

L'issue du vol de la première voyageuse du cosmos est enfin connue le 15 novembre, lors d'une conférence de presse organisée à Moscou. Le professeur Alexeï Pokrovski y annonce : "La chienne Laïka est morte. Le système de régénération de l'oxygène a cessé de fonctionner à la fin de l'expérience". Un mythe s'installe alors, toujours tenace aujourd'hui : la passagère de Spoutnik-2 aurait survécu plus d'une semaine autour de la Terre avant de "s'éteindre doucement", grâce à une dernière portion de nourriture empoisonnée…

Le 14 avril 1958, le cercueil orbital de Laïka se consume dans l'atmosphère. Durant 162 jours, il a accompli 2 370 révolutions autour du globe et couvert une distance d’environ 100 millions de kilomètres. Témoignage de l'immense popularité de sa passagère, d'innombrables chiennes seront baptisées Laïka durant les années soixante.

40 ans après : la vérité sur la mort de Laïka

Il faudra attendre le 40e anniversaire du lancement de Spoutnik-2 en novembre 1997 pour enfin connaître le véritable sort de Laïka, révélé par Eugène Ilyn, le directeur adjoint de l'Institut des problèmes biomédicaux de Moscou, commentant lors d'un symposium de médecine spatiale les réactions de la chienne lors de son vol.

Il apparaît ainsi que le nombre de pulsations du cœur de Laïka fut multiplié par trois au décollage, du fait du volume sonore, des vibrations et de l'accélération. Désemparée, la chienne effectua des mouvements des pattes et de la tête mais sa retrouva bientôt plaquée sur sa couche. A l'arrêt de la phase propulsée, l'animal découvrit la sensation de perte de poids. Son cœur se mit d'abord à battre trois fois plus lentement que prévu (par rapport aux expériences menées au sol avec des accélérations identiques) puis atteignit un nombre de pulsations légèrement supérieur à celui qu'il avait au repos sur Terre.

Résultats de l'électrocardiogramme de Laïka avant, pendant et juste après le lancement de Spoutnik-2. Illustration de la communication d’Eugène Ilyn au symposium NASA-IMBP-CNES de novembre 1997. Document aimablement transmis par Michel Viso (CNES).

Alors que les scientifiques espéraient enregistrer les différents paramètres physiologiques de Laïka durant la totalité du vol, les données ne furent correctement reçues que lors des trois premières orbites du satellite, c'est-à-dire durant 4h30. Tandis que la qualité du signal se détériorait, les ingénieurs constatèrent une dramatique élévation de la température à l’intérieur de l’habitacle : à la fin de la cinquième heure de vol, la température à l'intérieur de la capsule avait atteint 41°C, provoquant la mort de la chienne. Mais malgré cette fin prématurée, l'expérience fut jugée suffisamment probante pour envisager la préparation d'un vol humain.

Un nouveau succès pour Monsieur K

Si la presse avait largement prédit que l'Union Soviétique lancerait des capsules transportant des animaux (une information publiée dans La Pravda dès le 9 octobre), la rapidité de mise en œuvre du premier satellite biologique soviétique constitua un nouveau sujet d'étonnement international. Son vol passionna à nouveau les foules tandis que les Etats-Unis restaient K.O. : Nikita Khrouchtchev jubilait. Le 7 novembre 1957, quatre jours après l'envol de Spoutnik-2, il reçut pour l'anniversaire de la Révolution les chefs d'états socialistes Władysław Gomulka (Pologne), Ho Chi-Minh (République démocratique du Vietnam) et Mao Zedong (République populaire de Chine). Lors du défilé militaire sur la place Rouge à Moscou, tandis que défilaient pour la première fois des missiles, un hommage fut rendu à la cosmonautique soviétique et un clown se moqua de la fragilité du projet de satellite américain.

Enfonçant le clou, le dirigeant soviétique lança aux Américains : "Allons, qu'est-ce que vous attendez pour envoyer, vous aussi, vos Spoutniks, afin que nous puissions faire un bon Commonwealth de Spoutniks ? Ne boudez pas. Ne dites pas que vous n'avez pas fait la course pour ne pas reconnaître que vous l'avez perdue. Envoyez vos Spoutniks, les nôtres s'ennuient."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cosmopif.com
Pif


avatar

Masculin Nombre de messages : 2140
Age : 49
Localisation : 48°53'N - 2°30'E
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Sam 3 Mai 2008 - 17:04


L'électrocardiogramme de Laïka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cosmopif.com
lababouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 62
Localisation : lyon
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Sam 3 Mai 2008 - 19:54

pif, je vais commander ce n° d'espace magazine ...
voici un lien pour toi : http://pifethercule.free.fr/top1.htm
ce petit dessin illustre "avec humour" ton implication dans le sujet qui nous préoccupe.
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pif


avatar

Masculin Nombre de messages : 2140
Age : 49
Localisation : 48°53'N - 2°30'E
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Sam 3 Mai 2008 - 22:19

Je ne connaissais pas le chien Top, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cosmopif.com
Pif


avatar

Masculin Nombre de messages : 2140
Age : 49
Localisation : 48°53'N - 2°30'E
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Dim 4 Mai 2008 - 16:53

lababouille a écrit:
voici un lien pour toi : http://pifethercule.free.fr/top1.htm
ce petit dessin illustre "avec humour" ton implication dans le sujet qui nous préoccupe.
merci

Y'a aussi cette image vue du ciel : http://maps.apocalx.com/conneries//4-pif-le-chien.php

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cosmopif.com
Pif


avatar

Masculin Nombre de messages : 2140
Age : 49
Localisation : 48°53'N - 2°30'E
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Dim 4 Mai 2008 - 16:58

lababouille a écrit:
pif, je vais commander ce n° d'espace magazine ...

C'est le numéro 32.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cosmopif.com
lababouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 62
Localisation : lyon
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Lun 5 Mai 2008 - 20:10

Je l'ai acheté aussitôt via relay.fr (très pratique comme moyen de distribution), je l'avais à l'écran après 5 petites minutes.
Je ne veux pas faire de pub, mais passionnant avec une superbe mise en page et une iconographie impressionnante.
Bon, malgré la justification pleine de bon sens de spoutnik 31 concernant le hublot, je poursuis mes réflexions. En effet,
je ne suis pas convaincu que cet élément ai pour unique fonction la possibilité de rassurer le chien. C'est la voix qui est
le vecteur le plus rassurant. De plus, je pense que l'habitacle est fermé au dernier moment, et que l'aire d'envol est aussitôt évacuée.
Je ne vais quand même pas noircir 200 feuilles pour un hublot Very Happy
Encore merci, a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patchfree


avatar

Masculin Nombre de messages : 6134
Age : 63
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Lun 5 Mai 2008 - 21:49

Oui c'est ça le hublot: pour rassurer les ingénieurs et techniciens une fois l'animal introduit dans la cabine (encore appelée "niche spatiale")...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aragatz


avatar

Féminin Nombre de messages : 3145
Age : 40
Localisation : Côte Atlantique
Date d'inscription : 23/09/2005

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Mar 6 Mai 2008 - 11:51

Pif a écrit:
Je ne connaissais pas le chien Top, merci !

Je l'ai, un véritable collector, même s'il y manque quelques pages (je l'ai eu quand j'étais petite et je l'ai un peu abîmé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.welcomeintospace.com/
Tezio


avatar

Masculin Nombre de messages : 1912
Age : 64
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Mar 6 Mai 2008 - 16:21

Tu as raison, on ne va pas noircir 3 pages là-dessus mais comme tu le vois, je crois que l’on aime bien parler de ce que l’on aime !



Alors juste en passant, voici le conteneur de Belka et Strelka de Spoutnik 5, conteneur logé dans le siège éjectable du Vostok et qui fut récupéré avec les 2 chiens vivants. On sent bien que dans ce cas, le hublot fut plus improvisé avec la plaque qui le supporte qui aurait été soudées à part.



L’autre image est un détail du couvercle du conteneur de Laïka.

Tezio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lababouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 62
Localisation : lyon
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Ven 6 Juin 2008 - 13:54

merci
difficile d'avoir des photos de bonne qualité. Il va me falloir me déplacer pour
réaliser moi même certaines photos.
Tout aussi difficile d'obtenir des vidéos de bonne qualité
(j'ai acheté un dvd en ukraine via ebay - space dogs) : honnête
je poursuis ... @+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RD107
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 69
Localisation : France - Nord
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Ven 6 Juin 2008 - 22:50

Comme source d'information, il y a cet ouvrage:

animals in space

certains chapitres traitent notammement des chiens soviétiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lababouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 62
Localisation : lyon
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Lun 9 Juin 2008 - 20:25

merci RD-107,
si tu sais où je peux trouver des photos de RD-107 ou RD-108
ce sera avec plaisir
je prevois sérieusement des vacances en russie
je poursuis ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lababouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 62
Localisation : lyon
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Spoutnik 2   Lun 9 Juin 2008 - 21:10

RD-107 j'ai mis la main sur toi
http://www.mentallandscape.com/S_RD107.jpg
salutations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lababouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 62
Localisation : lyon
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: de retour   Mar 19 Mai 2009 - 17:35

je poursuis, mais j'ai décidé de traiter toute la (spatiale) gente canine ... cela allonge le délai
j'ai acheté de nombreuses choses (photos originales, livres, timbres, etc ...)
je vais vous les livrer petit à petit ... (si copyright, je le signalerai)
Cordialement à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lababouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 62
Localisation : lyon
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: essai   Mar 4 Aoû 2009 - 16:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lababouille


avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Age : 62
Localisation : lyon
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: essai2   Mar 4 Aoû 2009 - 16:24

cela va venir :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Spoutnik 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Historique spatial :: URSS/Russie-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit