PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Vols habités : le plaidoyer des astronautes français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
zx




Masculin Nombre de messages : 2652
Age : 55
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mar 17 Juin 2008 - 12:44

http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/06/17/01008-20080617ARTFIG00007-vols-habites-le-plaidoyer-des-astronautes-francais.php

Ils exhortent l'Europe à poursuivre l'aventure au côté des autres grandes puissances spatiales.
Faut-il continuer à envoyer des Européens dans l'espace ? Par quels moyens et surtout pourquoi faire ? Ces questions, aussi vieilles que le programme Apollo, reviennent sur le devant de la scène à l'heure où la France s'apprête à présider l'Union européenne le 1er juillet prochain et où les 17 États membres de l'Agence spatiale européenne (ESA) devront décider, fin novembre à La Haye, du financement de ses programmes futurs : observation de la Terre, lanceurs, exploration de l'Univers et, bien sûr, vols habités.

Dans l'immédiat, c'est-à-dire d'ici à 2015, le problème ne se pose pas trop. L'ESA vient, en effet, de lancer une campagne de recrutement de quatre nouveaux astronautes. Les futurs lauréats, dont la liste sera connue dans le courant de l'été 2009, effectueront des missions de six mois à bord de la Station spatiale internationale (ISS) et notamment du laboratoire européen Columbus, mis en service en février dernier. Mais au-delà ? Faut-il, notamment, que les Européens envoient des hommes sur la Lune comme les Américains projettent de le faire d'ici à 2020, puis sur la planète Mars au mitan de ce siècle ?

La ministre de la Recherche, Valérie Pécresse, a demandé récemment à plusieurs astronautes français, Jean-Loup Chrétien, Jean-François Clervoy, Claudie et Jean-Pierre Haigneré et Léopold Eyharts, lors d'un dîner organisé dans son ministère, de lui fournir de «bons arguments» en faveur de la présence de l'homme dans l'espace auprès des partenaires européens.


«Être acteurs ou spectateurs»

Jean-François Clervoy a d'abord mis en garde contre la tentation de s'enfermer dans une conception purement utilitariste de l'espace : «L'exploration, ce n'est pas une solution à un problème.» En clair, le but premier d'une expédition lunaire, par exemple, ne peut se résumer à des retombées technologiques ou industrielles. Même si celles-ci peuvent survenir par surcroît. «La présence humaine oblige en effet les ingénieurs à aller jusqu'au bout de l'excellence», a souligné, l'ancienne ministre de la Recherche, Claudie Haigneré.

La conquête de l'espace obéit à un ressort plus profond de l'âme humaine. Pour Jean-François Clervoy, «les astronautes sont les porteurs de ce besoin d'explorer qui est en chacun de nous». Depuis l'homme préhistorique, en passant par Christophe Colomb et «les premiers aviateurs qui ont quitté la Terre avec un petit t avant que Gagarine ne s'élève au-dessus de la Terre avec un grand T», l'homme a toujours été en quête de nouveaux espaces. «Nous sommes nés explorateurs pour survivre et on empêchera jamais les hommes de continuer, a souligné Jean-Loup Chrétien. Si les gouvernements ne le font plus, c'est le privé qui s'en chargera comme cela s'est déjà passé pour l'aéronautique.»

Pour l'heure, de nombreux pays envisagent de se lancer dans l'aventure. Outre les États-Unis et la Russie, le Japon, la Chine et l'Inde sont sur les rangs. «Les Européens doivent se demander s'ils veulent être acteurs ou spectateurs», a prévenu Jean-François Clervoy.

Plus terre à terre, Jean-Pierre Haigneré interroge : «Qu'est-ce que l'on risque de perdre si on ne le fait pas ?» La fusée Ariane 5, le cargo ravitailleur ATV qui s'est docké à l'ISS en avril dernier et le laboratoire Columbus ont été mis sur les rails il y a vingt ans. Que vont faire les ingénieurs français et européens si l'Europe ne leur soumet pas rapidement de nouveaux projets ambitieux ? Ne seront-ils pas tentés d'aller exercer leurs talents ailleurs dans les pays qui auront choisi d'aller de l'avant ? «Cette perte de compétences est risquée car nous pourrions également ne plus être en mesure de répondre aux défis globaux», notamment en matière d'observation de la Terre depuis l'espace, poursuit Jean-Pierre Haigneré.


«Un programmed'exploration mondial»

En mars dernier, le président Nicolas Sarkozy avait plaidé, depuis le Centre spatial de Kourou (Guyane française), en faveur d'un «programme d'exploration mondial, sans exclusivité ni appropriation par l'une ou l'autre des nations».

L 'enjeu consiste à définir, d'ici à la conférence de La Haye, quelle sera la part de l'Europe dans ce futur dispositif. Les Européens devront-ils continuer à faire appel aux Américains ou aux Russes pour envoyer leurs astronautes dans l'espace où doivent-ils être autonomes en développant leur propre véhicule spatial ? Deux projets sont à l'étude. L'un, strictement européen, porté par EADS-Astrium, consiste à transformer l'ATV en un vaisseau habitable lancé par Ariane 5. Le second, baptisé Euro-Soyouz (CSTS), vise à doubler la capacité de la capsule russe. La balle est dans le camp des gouvernements du Vieux Continent.


Dernière édition par zx le Mar 17 Juin 2008 - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierz




Nombre de messages : 1531
Age : 40
Localisation : Grenoble-Chambéry
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mar 17 Juin 2008 - 13:22

zx a écrit:
«Nous sommes nés explorateurs pour survivre et on empêchera jamais les hommes de continuer, a souligné Jean-Loup Chrétien. Si les gouvernements ne le font plus, c'est le privé qui s'en chargera comme cela s'est déjà passé pour l'aéronautique.»
C'est dommage de sortir ça à la ministre, le pauvre Jean-Loup se tire une balle dans le pied. Ca revient à dire : "c'est pas grave si les gouvernements n'y vont pas", et je crois qu'il n'en faut pas plus aux politiques pour rester sur leur position défensive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mar 17 Juin 2008 - 14:14

zx a écrit:
La ministre de la Recherche, Valérie Pécresse, a demandé récemment à plusieurs astronautes français, Jean-Loup Chrétien, Jean-François Clervoy, Claudie et Jean-Pierre Haigneré et Léopold Eyharts, lors d'un dîner organisé dans son ministère, de lui fournir de «bons arguments» en faveur de la présence de l'homme dans l'espace auprès des partenaires européens.

Voilà pour moi l'information la plus importante.
Un homme ou une femme politique n'a jamais de question désintéressée. Elle n'a pas demandé pour quelles raisons il faudrait avoir une présence de l'homme dans l'espace, elle a demandé de "bons arguments" en faveur (et pas en défaveur !) de la présence de l'homme dans l'espace.
Si l'information est correctement retranscrite et mon interprétation correcte, ça veut dire que Pécresse (et Sarko ?) voudrait développer le spatial habité et cherche la meilleure argumentation.
Autrement dit, nos représentants politiques actuels seraient favorables au spatial habité, et ça, alors que la France s'apprête à prendre la présidence de l'union, avec presque obligation de proposer de nouvelles idées pour son développement ....
Mais bon, être pour le spatial habité est une chose, demander aux partenaires européens de lancer un grand projet dans ce domaine en est une autre ...

Cordialement,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mar 17 Juin 2008 - 14:29

Mais attention à ne pas prendre les astronautes ''en otage'' de leur conception de l'espace habité, et de s'en servir à des fins plus ou moins inavouables.
La conception du gouvernement actuel est loin d'être une conception Exploratrice mais plutôt une conception rémunaratrice. En clair, si l'espace habité rapporte OK (libéralisme) sinon je ne le vois pas être en contradiction totale avec ses actes (manque de réalisme, d'ouverture d'esprit, d'humanisme, etc...)

Nous savons tous que les astronautes prônent pour les vols habités (le contraire seraient étonnant). Mais cela ne doit pas servir des intérêts purement politiciens.
Nous savons que la politique est capable d'utiliser et d'user les nobles espérances et désirs à des fins purement ''politique''.
(Qu'allait donc faire cette pauvre Mme Haigneré dans cette galère... pale Sad )
Revenir en haut Aller en bas
nikolai39
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 7434
Age : 31
Localisation : Gien (45)
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mar 17 Juin 2008 - 15:41

Argyre a écrit:
zx a écrit:
La ministre de la Recherche, Valérie Pécresse, a demandé récemment à plusieurs astronautes français, Jean-Loup Chrétien, Jean-François Clervoy, Claudie et Jean-Pierre Haigneré et Léopold Eyharts, lors d'un dîner organisé dans son ministère, de lui fournir de «bons arguments» en faveur de la présence de l'homme dans l'espace auprès des partenaires européens.

Voilà pour moi l'information la plus importante.
Un homme ou une femme politique n'a jamais de question désintéressée. Elle n'a pas demandé pour quelles raisons il faudrait avoir une présence de l'homme dans l'espace, elle a demandé de "bons arguments" en faveur (et pas en défaveur !) de la présence de l'homme dans l'espace.
Si l'information est correctement retranscrite et mon interprétation correcte, ça veut dire que Pécresse (et Sarko ?) voudrait développer le spatial habité et cherche la meilleure argumentation.
Autrement dit, nos représentants politiques actuels seraient favorables au spatial habité, et ça, alors que la France s'apprête à prendre la présidence de l'union, avec presque obligation de proposer de nouvelles idées pour son développement ....
Mais bon, être pour le spatial habité est une chose, demander aux partenaires européens de lancer un grand projet dans ce domaine en est une autre ...

Cordialement,
Argyre

Totalement d'accord avec toi ! Le simple fait qu'on se pose la question en si haut lieu veut dire qu'ils ont conscience du problème, et qu'ils envisagent d'y apporter une réponse.

Jusque là, à part Allègre, personne n'a jamais dit "on est contre les vols habités européens". Les gouvernements successifs se sont contentés d'éviter la question et de ne rien faire. Que ce gouvernement ait décidé de s'y attaquer me semble de bon augure. Et même si ils finissent par conclure qu'il est préférable de ne pas se lancer dans l'aventure, au moins ils y auront réfléchit.

_________________
Kosmonavtika.com - Le site de l'Espace russe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kosmonavtika.com
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7473
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mar 17 Juin 2008 - 18:41

zx a écrit:

...
Plus terre à terre, Jean-Pierre Haigneré interroge : «Qu'est-ce que l'on risque de perdre si on ne le fait pas ?» La fusée Ariane 5, le cargo ravitailleur ATV qui s'est docké à l'ISS en avril dernier et le laboratoire Columbus ont été mis sur les rails il y a vingt ans. Que vont faire les ingénieurs français et européens si l'Europe ne leur soumet pas rapidement de nouveaux projets ambitieux ? Ne seront-ils pas tentés d'aller exercer leurs talents ailleurs dans les pays qui auront choisi d'aller de l'avant ? «Cette perte de compétences est risquée car nous pourrions également ne plus être en mesure de répondre aux défis globaux», notamment en matière d'observation de la Terre depuis l'espace, poursuit Jean-Pierre Haigneré...
Effectivement on risque de perdre beaucoup ! Tout d'abord la fuite de "cerveaux" et de compétences et dans ce cas on ne fera pas que du surplace et on finira même par régresser en devenant incapables même de faire ce que l'on fait maintenant : de lancer de simples satellites d'observation de la Terre...car qui peut le plus peut le moins et nous serons déborder par la concurrence mondiale.
Cela commencera de manière insidieuse : baisse de commandes...on embauche plus ...notre staff spatial vieilli et finit au placard!
On finira ensuite par délocaliser Toulouse à Bombay blbl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mustard
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 22831
Age : 47
Localisation : Rouen/Normandie
Date d'inscription : 16/09/2005

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mar 17 Juin 2008 - 18:57

En l'état actuel de la crise mondiale, j'ai peur que les décisions se limitent au stricte minimum "syndical" comme on dit. a l'image du prochain budget militaire récemment décidé en France, où les gros projets (tel que le 2nd porte avion) sont gelés jusqu'au prochain budget de 2012.

Concernant ce repas qui consistait à fournir des arguments en faveur du vol spatial, je pense que l'argument du coté iné explorateur de l'homme, et du reve humain dessert la cause car ce n'est plus un argument justifiable à une époque où l'on n'investi que s'il y a un interet urgent ou économique.

Par contre Jean Pierre Haigneré tape dans le mille quand il retourne la question en disant "plutot que de chercher ce que ça rapporterait, qu'aurions nous à perdre de ne pas le faire". C'est l'argument parfait.
On perdrait un savoir, une technologie, une avance, des ingénieurs talentueux (dit aussi les cerveaux) qui iraient à l'étranger, et puis on passerait derrière des pays comme l'Inde, le japon, la chine, et c'est l'image de la technologie européenne qui en prendrait aussi un coup par rapport à la concurrence. En effet combien de sous traitants du spatial utilisent cette image comme argument publicitaire face à la concurrence ?

En résumé, le vol spatial habité ne nous ferait probablement pas gagner grand chose, mais ne pas le faire nous en ferait perdre beaucoup.

Certe il n'est pas toujours nécessaire de se dépecher mais avec la fin d'ISS on va arriver à une croisée de chemin où il va sérieusement falloir faire des choix.
Profite-t-on de notre expérience sur l'ATV, ISS, les vols habités par coopération qui nous apportent beaucoup de connaissance des vols habités où laisse-t-on perdre ces acquis et opportunités ?


Dernière édition par Mustard le Mar 17 Juin 2008 - 19:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr
patchfree




Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mar 17 Juin 2008 - 19:02

Quand on voit comment Pécresse veut transformer le CNRS en cédant au lobby médical et universitaire sans rien comprendre à comment marche la recherche et la découverte, je vois pas bien comment on pourrait compter sur elle pour soutenir un projet spatial habité qui à priori côute et ne rapporte rien!

Maintenant il est possible qu'il y ait derrière des visées plus politiques d'alliance avec les russes et l'Allemagne... Rappelons que Perminov a récemment rencontré A Merkel et que l'Allemagne est considérée par les russes comme moteur de l'espace européen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeepThroat




Nombre de messages : 403
Age : 55
Localisation : France
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mar 17 Juin 2008 - 21:33

Citation :
On finira ensuite par délocaliser Toulouse à Bombay

C'est déja fait, on sous traite déja des plateformes télécom en Inde. A Bengalore plus exactement.


Citation :
Effectivement on risque de perdre beaucoup ! Tout d'abord la fuite de "cerveaux" et de compétences et dans ce cas on ne fera pas que du surplace et on finira même par régresser en devenant incapables même de faire ce que l'on fait maintenant : de lancer de simples satellites d'observation de la Terre...car qui peut le plus peut le moins et nous serons déborder par la concurrence mondiale.

Arrétez le film! Lorsque Hermès s'est arrété combien de 'cerveaux' sont partis à l'étranger? Par ailleurs on a fait des tas de programmes spatiaux sans avoir tiré un seul astronaute (ou fait tirer plus exactement). ce n'est donc pas un argument. Par ailleurs, les Russes qui ne sont pas spécialement des manches en matière de vols habités ne font pas des trucs trop extraordinaires en matière de satellites scientifiques ou d'observation. L'un n'implique pas l'autre.

La vrai fuite des cerveaux, ces sont tous les brillants jeunes gens qui vont faire des maths financières plutôt que de la technique. Ils ne rêvent pas, comme il sont intelligents, ils vont où on les paye.

Citation :
Concernant ce repas qui consistait à fournir des arguments en faveur du vol spatial, je pense que l'argument du coté iné explorateur de l'homme, et du reve humain dessert la cause car ce n'est plus un argument justifiable à une époque où l'on n'investi que s'il y a un interet urgent ou économique.

Malheureusement c'est le seul qui soit vrai. Le retour économique est nul. Et n'en déduisez pas que V.P. a un quelconque intérêt envers le spatial, elle rencontre des astronautes elle ne va quand même pas leur déclarer: "les gars, on ferme" C'est une politique.


Pour ma part j'aime assez cette citation de H. Bergson qui me paraît être la vraie réponse....

"L'Humanité gémit, à demi écrasée sous le poid des des progrès qu'elle à faits. Elle ne sait pas encore que son avenir dépend d'elle. A elle de voir d'abord si elle veut continuer à vivre. A elle de se demander ensuite si elle veut vivre seulement, ou fournir en outre l'effort nécessaire pour que s'accomplisse jusque sur notre planète réfractaire la fonction essentielle de l'Univers qui est une machine à faire des dieux."

Bons Vols
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7473
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mer 18 Juin 2008 - 9:31

DeepThroat a écrit:

Citation :
Concernant ce repas qui consistait à fournir des arguments en faveur du vol spatial, je pense que l'argument du coté iné explorateur de l'homme, et du reve humain dessert la cause car ce n'est plus un argument justifiable à une époque où l'on n'investi que s'il y a un interet urgent ou économique.

Malheureusement c'est le seul qui soit vrai. Le retour économique est nul. Et n'en déduisez pas que V.P. a un quelconque intérêt envers le spatial, elle rencontre des astronautes elle ne va quand même pas leur déclarer: "les gars, on ferme" C'est une politique.

On sait bien que nous sommes dans un monde d'hypocrites et qu'il va falloir un peu plus peaufiner nos arguments ...et que j'ai été un peu trop mélo
la copie est à revoir Wink ...Mais bon, V.P. demande des arguments et même si on peut lui prêter quelques arrières pensées, j'espère que ce n'est pas uniquement pour nous faire passer le temps.
DeepThroat a écrit:

Pour ma part j'aime assez cette citation de H. Bergson qui me paraît être la vraie réponse....

"L'Humanité gémit, à demi écrasée sous le poids des progrès qu'elle à faits. Elle ne sait pas encore que son avenir dépend d'elle. A elle de voir d'abord si elle veut continuer à vivre. A elle de se demander ensuite si elle veut vivre seulement, ou fournir en outre l'effort nécessaire pour que s'accomplisse jusque sur notre planète réfractaire la fonction essentielle de l'Univers qui est une machine à faire des dieux."

Bons Vols


Il y a aussi un peu du mythe de Prométhée et des deux écoles de pensée qui s’affrontent depuis les débuts de L’Humanité : la soumission aux dieux imaginaires ( ou à la Nature) ou alors la prise en main de son Destin .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonath




Masculin Nombre de messages : 252
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mer 18 Juin 2008 - 12:07

En plus, si un programme des vols habités était décider, cela ne stimulerait il pas l'industrie européenne? Ce serai tout bénef pour l'europe no?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: pprou   Mer 18 Juin 2008 - 13:40

DeepThroat a écrit:
Malheureusement c'est le seul qui soit vrai. Le retour économique est nul.

Le retour économique est faible à court terme mais au contraire énorme sur le long terme. C'est même AMHA un des arguments les plus importants.
On se retrouve un peu comme les Espagnols face au projet de Christophe Colomb. Le roi estime qu'il s'agit d'un projet ruineux alors que la reine Isabelle l'approuve. On connait la suite.
La différence entre les 2 histoires, c'est qu'à l'époque tous les pays disposaient de navires capables de faire la traversée, donc la concurrence a été rude pour établir les frontières géographiques, culturelles et linguistiques. Les Anglais ont donc raflé le Nord et les Espagnols et Portugais le centre et le sud. Vous allez me dire que les USA, c'est pas les Anglais et le Brésil, c'est pas le Portugal. Certes, mais tout de même. Demandez donc aux Portugais si ils supportent le Brésil ou l'Allemagne lors de la coupe du monde et vous comprendrez ce que je veux dire ...
En tout cas pour ce qui est de la conquête spatiale, la concurrence sera faible et le premier arrivé aura sans doute une avance confortable ...

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeepThroat




Nombre de messages : 403
Age : 55
Localisation : France
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mer 18 Juin 2008 - 20:28

Citation :
Le retour économique est faible à court terme mais au contraire énorme sur le long terme. C'est même AMHA un des arguments les plus importants.
On se retrouve un peu comme les Espagnols face au projet de Christophe Colomb. Le roi estime qu'il s'agit d'un projet ruineux alors que la reine Isabelle l'approuve. On connait la suite.
La différence entre les 2 histoires, c'est qu'à l'époque tous les pays disposaient de navires capables de faire la traversée, donc la concurrence a été rude pour établir les frontières géographiques, culturelles et linguistiques. Les Anglais ont donc raflé le Nord et les Espagnols et Portugais le centre et le sud.

C'est une comparaison souvent employée. Elle est cependant quelque peu inexacte. D'une part, comme mentionné, plusieurs pays disposaient de navires, et on avait même de sérieux indices quant à l'existence d'un continent à l'ouest. On allait donc quelque part avec une technologie disponible. Par ailleurs, il y avait un objectif clair, atteindre les Indes en passant par l'Ouest, et pas pour la beauté de l'exploration mais pour ramener des marchandises via une route maritime plus libre que la route terrestre. Il y avait donc un sacré intérêt économique et commercial. Le spatial n'a pas ces éléments à faire valoir. On va 'nulle part' pour ramener 'on ne sait quoi' et avec une technologie pas vraiment basique. Je crains que dans ces conditions la reine Isabelle n'ait eu la tâche plus difficile pour convaincre le roi.......
Par ailleurs, si on veut pousser la comparaison, les colonies n'ont pas vraiment fait la fortune des pays colonisateurs. Sur le long terme c'est même plutôt l'inverse.

Bons Vols
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SkyLab




Masculin Nombre de messages : 1092
Age : 25
Localisation : Orleans
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mer 18 Juin 2008 - 21:39

DeepThroat a écrit:

Par ailleurs, si on veut pousser la comparaison, les colonies n'ont pas vraiment fait la fortune des pays colonisateurs. Sur le long terme c'est même plutôt l'inverse.

Pas pour l'Angleterre.
Sinon pour ce qui est des interets spatiaux, le plus atteignable aujourd'hui est sans doute les astéroides et leurs minerais (ainsi que les promesses d'ergols pour les vols habités). L'or par exemple pourrait interesser les entreprises informatiques qui en manquent. Ce n'est qu'un exemple, le spatial ne nous a pas encore délivré ses secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DeepThroat




Nombre de messages : 403
Age : 55
Localisation : France
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Mer 18 Juin 2008 - 23:05

Citation :
Pas pour l'Angleterre.
Si, même l'Angleterre, tous les pays ont abandonné leurs colonies, pas par grandeur d'ame mais parceque cela revenait tout simplement trop cher.
L'Angleterre est un pays moyen, comme la France d'ailleurs.

Citation :
Sinon pour ce qui est des interets spatiaux, le plus atteignable aujourd'hui est sans doute les astéroides et leurs minerais (ainsi que les promesses d'ergols pour les vols habités). L'or par exemple pourrait interesser les entreprises informatiques qui en manquent. Ce n'est qu'un exemple, le spatial ne nous a pas encore délivré ses secrets.

Jusqu'à preuve du contraire on ne dispose pas aujourd'hui de la moindre indication sérieuse quant à la géologie des dits astéroïdes, pas plus que du moindre début de démonstration d'un intérêt économique à aller chercher des minerais dans l'espace. Le transport maritime est quant à lui l'un des moyens de transport les plus économiques. Pas le spatial.....
Pour les ergols, il y a assez peu de stocks d'hydrazine ou de kérozène répertoriés. Peut être du méthane, mais il y a certainement plus simple pour en produire.
Quant à l'or, il ne semble pas y avoir pénurie en matière d'industrie informatique, peut être en matière de composants??? Je dois vivre sur une ile car jen'en ai jamais entendu parler...A moins qu'il ne s'agisse des opérations de récupération de métaux sur les cartes électroniques usagées. Si c'est cela il ne s'agit pas de pénurie mais simplement de récupération.

Bons Vols
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Jeu 19 Juin 2008 - 1:45

zx a écrit:

La ministre de la Recherche, Valérie Pécresse, a demandé récemment à plusieurs astronautes français, Jean-Loup Chrétien, Jean-François Clervoy, Claudie et Jean-Pierre Haigneré et Léopold Eyharts, lors d'un dîner organisé dans son ministère, de lui fournir de «bons arguments» en faveur de la présence de l'homme dans l'espace auprès des partenaires européens.

Pourquoi ne pas dire nous même à note ministre, qui est censée nous représenter, qu'il faut aller de l'avant et continuer dans le domaine de l'exploration spatiale.

QUE CELA INTERESSE UN PLUS GRAND NOMBRE DE GENS QUE LES POLITIQUES NE VEULENT LE CROIRE... mur mur mur mur

Pour preuve, ce forum...
Pour preuve, les milliers de forums consacrés à l'espace (actualités, collections, histoire, etc...) dans le monde
Pour preuve, les différentes revues (Espace Mag en tête / au fait, a-t-on une estimation du nombre de lecteurs de ce mag et son tirage ?) consacrées à l'espace, à l'astronomie, à l'aviation, etc...
Pour preuve, les dizaines de milliers de gens qui se pressent à chaque lancement de fusée, afin d'être spectateurs de ce moment magique bravo bravo bravo bravo
Pour preuve, quelle est la collection numéro un au monde : la philatélie / et la thématique philatélique numéro un est la conquête spatiale
Pour preuve, les plus de 90 000 messages de ce forum
Pour preuve, les milliers d'ouvrages publiés depuis le début de la conquête spatiale
Pour preuve, toutes ces femmes et hommes courageux qui ont sacrifiés leurs vies pour l'exploration spatiale, pour ce qu'elle représente de meileur pour l'humanité Crying or Very sad :P Crying or Very sad :P Crying or Very sad :P Crying or Very sad :P
Pour preuve, etc... etc... etc....

Ouh, ouh les politiques... Reveillez vous.... Le spatial intéresse et passionne au plus haut point les habitants de cette Terre... bounce1 bounce1 bounce1

Des décisions judicieuses et un programme ambitieux seront sans problème avaliser, accepter et adopter par les modestes habitants de cette planète que nous sommes...
Arrêter de croire que vous avez raison et que l'argent ou les retombées économiques soient les facteurs les plus importants pour vos choix.
Vous n'avez pas le choix... Vous nous représentez et représentez nos intérêts... Interêt public et collectif doit dépasser l'intérêt individuel et mercantile (1ère Année ENA... megalol )
Nous aimons l'espace, la conquête spatiale, (comme nous aimons les femmes, l'alcool, la bonne bouffe, etc...).
Explorer, découvrir, créer, inventer, imaginer, réfléchir sont parmi les moteurs de l'homme et de la conquête spatiale (entre autre choses) cheers cheers cheers cheers

Ouf... terminé.. Mais elle m'a énervé la b....esse ! Pardon Madame la ministre megalol

PS : Supposition idiote, mais si chaque membre de ce forum (et je ne parle pas que des inscrits mais aussi des milliers qui lisent régulièrement nos messages) arrivait à faire signer un genre de pétition par une centaine de membres de sa connaissance (famille, amis, connaissance, animaux domestiques, etc...), PEUT-ÊTRE COMPRENDRAIT-ELLE QUE CELA INTERESSE TOUT LE MONDE (France comprise)
Revenir en haut Aller en bas
Tezio




Nombre de messages : 1852
Age : 62
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Jeu 19 Juin 2008 - 9:08

Sans rentrer dans les détails et sans citer de noms, si tu savais le gap qu'il y a entre ce que l'on croit que ces personnes connaissent du spatial et de ses enjeux et ce qu'ils savent vraiment .....!!! Impressionnant parfois.
Mais bon, c'est ''nous qu'on les a mis là ! ''.
Tezio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 11391
Age : 40
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Jeu 19 Juin 2008 - 9:27

Soyouz 31 a écrit:
Sans rentrer dans les détails et sans citer de noms, si tu savais le gap qu'il y a entre ce que l'on croit que ces personnes connaissent du spatial et de ses enjeux et ce qu'ils savent vraiment .....!!! Impressionnant parfois.
Mais bon, c'est ''nous qu'on les a mis là ! ''.
Tezio

Shocked Shocked C'est un gap ??... C'est un trou ! C'est un gouffre !... Que dis je, c'est un gouffre ?... C'est un trou noir (et l'allusion est parfaite au second degré car ce ne sont pas des lumières) Wink

C'est un roc !… C'est un pic !… C'est un cap  !… Que dis-je, c'est un cap ?… C'est une péninsule  ! » Cyrano de Bergerac (acte 1, scène IV)

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
Tezio




Nombre de messages : 1852
Age : 62
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Jeu 19 Juin 2008 - 9:29

Le pire, c'est quand tu l'entends avec tes propres oreilles.
Elles en tombent !
Tezio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierz




Nombre de messages : 1531
Age : 40
Localisation : Grenoble-Chambéry
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Jeu 19 Juin 2008 - 9:34

spacemen1969 a écrit:
Pourquoi ne pas dire nous même à notre ministre, qui est censée nous représenter (...)
Stricto sensu, celui qui est censé te représenter, c'est ton député et non ton ministre. Enfin là je suis hors sujet Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Jeu 19 Juin 2008 - 10:48

Bonjour,
DeepThroat a écrit:
Par ailleurs, si on veut pousser la comparaison, les colonies n'ont pas vraiment fait la fortune des pays colonisateurs. Sur le long terme c'est même plutôt l'inverse.

C'est un point de vue qui se défend mais on peut voir les choses autrement. De nombreux Anglais, Irlandais, Ecossais, Gallois habitent maintenant les Etats-Unis et ont imposé leur langue et une bonne partie de leur culture à ce nouveau pays. De plus, ce sont bien en grande majorité des familles originaires de Grande Bretagne qui se sont enrichies.
Par exemple la famille Gates ou la famille Kennedy ne sont pas originaires de France que je sâche ?
Les USA ont donc acquis leur indépendance, certes, mais le mode de gouvernance n'enlève rien au fait que c'est la culture anglaise qui prédomine dans ce pays et que ce sont bien des familles originaires de Grande Bretagne qui tiennent les rênes économiques. Autrement dit, et c'est ça qui compte avant de partir en conquête, il y a bien un gain économique fort pour les habitants du pays colonisateurs.
L'objectif d'une politique, c'est le bien-être de toutes les familles actuelles d'un pays et non pas uniquement le bien être de celles qui resteront sur le territoire ad eternam.

Cordialement,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SkyLab




Masculin Nombre de messages : 1092
Age : 25
Localisation : Orleans
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Jeu 19 Juin 2008 - 11:56

DeepThroat a écrit:
Citation :
Pas pour l'Angleterre.
Si, même l'Angleterre, tous les pays ont abandonné leurs colonies, pas par grandeur d'ame mais parceque cela revenait tout simplement trop cher.
L'Angleterre est un pays moyen, comme la France d'ailleurs.

Pour l'Angleterre, détrompes toi, les colonies américaines leur ont rapportés beaucoup, je ne sais pas pour les autres mais le commerce et les taxes firent un joli bénéfice. Le seul moment où la situation était déficitaire c'est lorsque les anglais durent envoyer leurs soldats défendre les colonies des colons francais. Et aux dernières nouvelles, une joli guerre d'indépendance a eue lieu... Donc les anglais ne voulaient pas abandonner leurs colonies américaines. Wink
Mais sinon tu as raison pour la France (Louisiane et Quebec par exemple).

Sinon pour le reste je laisse juge nos descendants Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13621
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Jeu 19 Juin 2008 - 20:27

Je ne suis pas avocat des femmes ou hommes politiques, mais il me paraitrait un peu puéril de penser qu'ils puissent être experts en tout (je me fais violence pour écrire cela à leur décharge, car je trouve souvent qu'ils sont experts en rien). De ce fait il parait normal qu'ils prennent des infos "pour" et "contre" auprès de ceux qui ont une expertise dans le domaine avant de prendre une décision sur le sujet (c'est un moindre mal de procéder ainsi).

Difficile cependant de supputer à partir de cet "épisode", si cela indique qu'elle (en fait le gouvernement) prendra une décision "pour" ou "contre" un engagement fort dans le domaine des vols habités.

Du côté du CNES, ils sont considérés généralement comme très mesurés dans cette orientation. Il y avait eu conflit entre la direction du CNES et le gouvernement Chirac/Juppé lorsque le politique avait demandé un effort financier important pour s'engager plus dans l'ISS.
V. Pécresse doit donc déjà avoir les "arguments" du CNES (s'ils sont toujours aussi réservé sur le vol habité ?).
Demander à des astronautes même si ce sont des retraités, permet d'avoir un autre point de vue. Leur position individuelle est connue, l'argumentation qu'ils sont capables de présenter pour être convaincants doit lui être explicitée pour éventuellement être utilisé.
Elle aura ainsi un panorama complet à faire valoir en conseil des ministres pour qu'une ligne soit définie à ce sujet, et présentée aussi bien à la réunion de Kourou, qu'à la ministérielle de l'ESA.

Je précise quand même -quitte à m'attirer des foudres - que l'engagement spatial de la France (et l'impulsion qu'elle décidera de donner au niveau européen) n'est pas en cause . Il s'agit de s'engager (ou pas) dans un programme habité ambitieux et donc coûteux, et de le faire seul au niveau européen ou en coopération avec une autre nation (la russie en l'occurence).

Je ne voudrai pas en tout cas -après avoir lu les envolées dans certains posts - , que certains frisent le "nervous breakdown" -d'après la remarque culte de Jean Lefèvre dans les Tontons Flingueurs- si le spatial habité ne devient pas la priorité des priorités. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cosmos99




Masculin Nombre de messages : 1376
Age : 44
Localisation : Normandie, St-Lô
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Jeu 19 Juin 2008 - 22:38

Apolloman a écrit:
Shocked Shocked C'est un gap ??... C'est un trou ! C'est un gouffre !... Que dis je, c'est un gouffre ?... C'est un trou noir (et l'allusion est parfaite au second degré car ce ne sont pas des lumières) Wink
Laughing Laughing ... et oui malheureusement. mais bon, nos politiques ne sont pas omniscient. Il faut simplement qu'elle saisisse les enjeux du spatial habité ( justement elle ne demande que ça, qu'on la convaincs ( c'est comme ça que ça s'écrit ?)) en choisissant les bonnes personnes qui connaissent le sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Vols habités : le plaidoyer des astronautes français   Jeu 19 Juin 2008 - 22:42

Est-ce normal de la convaincre, alors que cela va de soi...

Elle cherche non pas des arguments pour, mais des contre-arguments contre... Elle cherche le pour alors qu'elle a déjà le contre... Et si les arguments pour ne la convainquent (convenir est un verbe du blbl ), elle utilisera sans scrupules les arguments contre qu'elle a déjà (et dont elle se contenterai bien)
Revenir en haut Aller en bas
 
Vols habités : le plaidoyer des astronautes français
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Europe-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit