PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Mars, nouvelle offensive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
grysor




Masculin Nombre de messages : 3059
Age : 44
Localisation : bretagne rennes
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Mars, nouvelle offensive   Ven 18 Juil 2008 - 15:08

Mars, nouvelle offensive

La science-fiction ne croit plus aux petits hommes verts. Mais la planète rouge reste dangereuse comme le rappelle «Une invasion martienne».

Les avancées de la conquête spatiale volent inexorablement dans les plumes du rêve. Comme ils paraissent lointains et farfelus, les canaux observés par l’astronome Giovanni Virginio Schiaparelli en 1877 et les théories qu’ils ont inspirées: la planète rouge perd son eau. Alors, menacés de déshydratation, les Martiens attaquent la Terre – Herbert George Wells relate dans La guerre des mondes (1894) l’agression des pieuvres montées sur leurs tripodes de guerre.
Au fur et à mesure que les orbiteurs Viking, Mars Express ou Nozomi, les atterrisseurs Beagle ou Phoenix, les rovers Sojourner, Spirit ou Opportunity la photographient, la cartographient, l’arpentent et l’analysent, la planète Mars rétrécit dans l’imaginaire de l’espèce humaine. Le jardin halluciné se ratatine, la ménagerie chimérique ferme ses portes.
Frappés de nullité, les céphalopodes volants décrits par Gustave Le Rouge dans La guerre des vampires! Excommuniés, ces batraciens bricoleurs que C.S. Lewis appelle des pfifltrigg dans Au-delà de la planète silencieuse! Dégommés, les colossaux Hommes verts à quatre bras dont Burroughs peuple Barsoom (nom vernaculaire) dans les aventures de John Carter...

Mars la désenchantée. Dans Une invasion martienne, le Dr Wu, mourant dans la froidure du pôle martien, détaille ce désenchantement: «Bien sûr, nos attentes quant aux habitants de Mars se sont beaucoup amenuisées. [A l’époque de Wells], nous espérions trouver des civilisations très anciennes. Notre connaissance de Mars s’est progressivement améliorée, et nous nous sommes contentés d’humbles lichens; ensuite nous ne pouvions plus espérer trouver que quelques robustes bactéries.»
Un micro-organisme unicellulaire est forcément moins excitant qu’un zitidar. Si les rêveurs ont fait le deuil du petit homme vert, Mars continue pourtant d’exercer sa fascination, comme vient le rappeler Une invasion martienne, époustouflant thril-ler de hard science.
Biologiste de formation, Paul McAuley, auquel on doit Glyphes ou Les diables blancs, a pour thèmes de prédilection la biotechnologie, les voyages dans l’espace, les uchronies. Proposant une alternative passionnante au space opera et au cyberpunk, ce roman fondé sur la biologie nous emmène dans un voyage hyperdocumenté sur Mars, planète glaciale et poussiéreuse, semblable à «une plage qui attend son océan perdu, jonchée des vestiges d’éruptions volcaniques et d’impacts météoriques vieux de trois ou quatre milliards d’années».

La vie sur Mars. L’écrivain britannique situe l’action en 2026, dans un monde atrocement vraisemblable. Le climat se dérègle, le capitalisme mène le bal, l’industrie sponsorise la science. Dans les interstices de Shanghai, mégapole aux architectures hallucinées, des échoppes obscures vendent «des pénis de tigre clonés et de l’ivoire cultivé en cuve». La Floride érige de basses ziggourats à l’épreuve des ouragans. Washington se protège de la montée des eaux derrière des digues, des levées, des caissons hydrauliques. Et l’humanité explose en communautés bigarrées et groupuscules extrémistes, comme les Ultraverts, qui prônent le retour à la nature par la morphogenèse.
Sur Mars, carottant profondément le pergélisol polaire, les Chinois ont trouvé de premières traces incontestables de vie: des archéobactéries. Un échantillon de ces organismes martiens a fini dans le Pacifique, produisant une masse cytoplasmique dont la structure rappelle celle de quelque champignon primitif. La «nappe» croît, supprimant la base de la pyramide écologique, menaçant les poissons, les baleines, l’homme... Mariella Anders, prix Nobel de biologie, est dépêchée sur Mars où réside peut-être la solution au problème.

Mars contre-attaque. Le titre anglais, The Secret of Life, renvoie à la théorie de la panspermie, selon laquelle l’origine de la vie sur Terre serait extraterrestre. Sa traduction française évoque subtilement la Guerre des mondes. Car le livre retourne l’idée de Wells. Ce n’est plus le Martien conquérant qui périt, victime d’une infinitésimale bactérie, mais la planète des explorateurs qui étouffe à cause d’un micro-organisme. A cette différence qu’il a fallu une intervention humaine pour catalyser la catastrophe: l’appât du gain

http://www.hebdo.ch/Edition/2008-29/Passions/litterature/mars_nouvelle_offensive.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Mars, nouvelle offensive   Ven 18 Juil 2008 - 15:12

-> déplacé dans la rubrique littérature
Revenir en haut Aller en bas
Thierz




Nombre de messages : 1523
Age : 40
Localisation : Grenoble-Chambéry
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Mars, nouvelle offensive   Ven 18 Juil 2008 - 21:49

Ca a l'air chouette comme bouquin ! Là je galère sur la trilogie martienne, j'arrive vraiment pas à finir tellement je trouve l'aspect sociologique lourd...

[Edit] la couverture :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Mars, nouvelle offensive   Ven 18 Juil 2008 - 21:59

Thierz a écrit:
j'arrive vraiment pas à finir tellement je trouve l'aspect sociologique lourd...
Et moi qui pensais être le seul, c'est vrai que cet aspect m'avait totalement rebuté ...
Revenir en haut Aller en bas
Skyboy




Masculin Nombre de messages : 2112
Age : 36
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Mars, nouvelle offensive   Ven 18 Juil 2008 - 22:26

Steph a écrit:
Thierz a écrit:
j'arrive vraiment pas à finir tellement je trouve l'aspect sociologique lourd...
Et moi qui pensais être le seul, c'est vrai que cet aspect m'avait totalement rebuté ...
Moi pareil, j'ai abandonné après une centaine de pages dans Mars la bleue. J'ai d'ailleurs rendu le livre que j'avais emprunté à un collègue avant-hier... Shame on me...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
Commander Ham




Masculin Nombre de messages : 825
Age : 34
Localisation : Mars Base Camp 01
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: Re: Mars, nouvelle offensive   Sam 19 Juil 2008 - 0:17

J'ai adoré la trilogie, mais en luttant contre moi même pour m'y plonger ! Par contre après j'ai tout dévorer eek

Je suis en train de lire cela en ce moment :


La suite de :


Par contre ton résumé donne vraiment envie, ça change un peu des scénarios classiques !!!

PS : je ne sais pas si j'aurai du mettre les couvertures dans un autre topic mais il est minuit passé et j'ai un peu la flemme, désolé :-/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyboy




Masculin Nombre de messages : 2112
Age : 36
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Mars, nouvelle offensive   Sam 19 Juil 2008 - 0:44

Commander Ham a écrit:
J'ai adoré la trilogie, mais en luttant contre moi même pour m'y plonger ! Par contre après j'ai tout dévorer eek
En fait, j'ai fait une pause d'un mois au moment des vacances de Noël et ça m'a été fatal. J'ai jamais réussi à me remettre dedans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
Nono15




Masculin Nombre de messages : 110
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 27/03/2008

MessageSujet: Re: Mars, nouvelle offensive   Sam 19 Juil 2008 - 1:30

Idem, je sais pas pourquoi on fait tout un cirque de cette trilogie, c'est vite pénible et lourdaud sur la psychologie des personnages, mal écrit (mais faut voir la qualité de la traduction aussi), j'ai jamais pu finir le premier...
Par contre Scalzi j'ai bien aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierz




Nombre de messages : 1523
Age : 40
Localisation : Grenoble-Chambéry
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Mars, nouvelle offensive   Sam 19 Juil 2008 - 1:48

Steph a écrit:
Et moi qui pensais être le seul, c'est vrai que cet aspect m'avait totalement rebuté ...
Skyboy a écrit:
Moi pareil, j'ai abandonné après une centaine de pages dans Mars la bleue.
Commander Ham a écrit:
J'ai adoré la trilogie, mais en luttant contre moi même pour m'y plonger !
Skyboy a écrit:
En fait, j'ai fait une pause d'un mois au moment des vacances de Noël et ça m'a été fatal.
Nono15 a écrit:
c'est vite pénible et lourdaud sur la psychologie des personnages
Hé ben ça fait plaisir, on se sent moins seul... eek

Le seul truc qui me fait tenir, c'est le dénouement de l'histoire qui approche, et j'en suis encore à espérer un truc fantastique (par pitié ne réduisez pas mes espérances à néant, laissez-moi à mes douces illusions)...

Mais bon, là on est en train de troller le sujet de grysor troll
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mars, nouvelle offensive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Art et médias :: Littérature-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit