PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Dim 7 Sep 2008 - 20:51

Dans un incroyable mail interne datant de mi-août rendu publique, on apprend que Mike Griffin, l'Administrateur de la NASA, se désole de la tournure que prend le programme spatial US.
Les mots employés sont même plutôt durs puisqu'il attaque directement deux officines de la Maison Blanche que sont l'OMB (Office of Management and Budget) et l'OSTB (Office of Science and Technology Policy) qui échafaudent politiques et budgets du spatial.
Pèle-mèle, Griffin regrette le manque de moyen pour financer les nouveaux lanceurs, et le "Jihad" (dans le texte) mené pour que soient retirées les navettes sans cohérence avec le premier vol d'Orion. Il espère que la situation changera "avec la prochaine administration".

Depuis, un communiqué officiel est venu déclaré que, pour résumer, "c'était pas ce qu'il avait voulu dire" ...

http://blogs.orlandosentinel.com/news_space_thewritestuff/2008/09/frustrated-nasa.html

http://www.nasa.gov/home/hqnews/2008/sep/HQ_08220_griffin_statement_email.html
Revenir en haut Aller en bas
Lunarjojo
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 2369
Age : 65
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Dim 7 Sep 2008 - 21:06

Des incertitudes politiques, une fusée Arès1 qui a du mal à se concrétiser, un module Orion qui s'amaigrit d'année en année, des opposants internes qui clament que Griffin se fourvoie avec ses fusées Arès, une absence de moyens de transports spatiaux habités pendant 5 ans, un programme qui ne cesse de reculer, une fusée lunaire qui prend de l'embonpoint, et rien qui dise que le programme lunaire sera réalisé. Oui, Griffin peut avoir le bourdon. James Webb, à son époque, recevait les subventions demandées pour son programme Apollo. Griffin doit regretter cette époque clown

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierz
Donateur
Donateur

avatar

Nombre de messages : 2474
Age : 42
Localisation : Grenoble-Chambéry
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Dim 7 Sep 2008 - 21:52

Eh bien, le démenti se limite au minimum syndical Rolling Eyes il aurait mieux fait de ne rien démentir et d'assumer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DRD2




Masculin Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Dim 7 Sep 2008 - 23:05

Bonsoir
Je ne crois pas qu'un changement de parti, lors des élections présidentielles arrange les choses pour la NASA mais elle a toujours su surestimer ses besoins ce qui lui permettra de retomber sur ces pattes. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15903
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Lun 8 Sep 2008 - 10:22

Steph a écrit:

Pèle-mèle, Griffin regrette le manque de moyen pour financer les nouveaux lanceurs, et le "Jihad" (dans le texte) mené pour que soient retirées les navettes sans cohérence avec le premier vol d'Orion. Il espère que la situation changera "avec la prochaine administration".

Je n'ai pas encore pris le temps de lire cela en détail, mais si Griffin dit -réellement - cela à propos de la navette (en regrettant la décision d'arrêt) il est un peu faux-derche . Il avait réclamé quasi officiellement un arrêt encore plus précoce (quitte à ne pas terminer l'ISS, en s'asseyant purement et simplement sur les contrats avec les partenaires) afin que le budget navette soit tout de suite reporté sur le programme Constellation (et pas seulement à partir de 2010)

Comme il assume la pleine responsabilité des décisions concernant l'Ares 1 et le stick (il a entériné les études préalables) il doit être un peu marri de voir que cela traine et que les délais s'allongent. Et s'il faut maintenir aussi une flotte de navette opérationnelle jusqu'en 2015 ... ouille ...ouille ... ouille mur

Donc il pleure des crédits supplémentaires façon Calliméro "on nous donne rien, que voulez-vous qu'on fasse sans p + q $billions de plus".

Citation :
Griffin lashed out last month at the White House for what he called a “jihad” to shut down the space shuttle, expressed frustration at the lack of funding for a new moon rocket

Cela dit prolonger la vie des navettes vieillissantes .. et plutôt dans la précipitation, c'est une patate chaude que le Congrès pourrait lui mettre dans les mains. Car avoir tout à mener de front (faire voler les navettes avec un haut niveau de sécurité, avoir le stick et l'Orion opérationnels pour 2015), même si le robinet des crédits s'ouvrait largement ... ce n'est pas du tout cuit .... No

Quand à faire aussi l'Ares 5 et à tout ce qu'il faut pour retourner sur la Lune ...... cela deviendrait les douze travaux d'Hercule clown


Dernière édition par montmein69 le Lun 8 Sep 2008 - 11:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3288
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Lun 8 Sep 2008 - 11:24

Thierz a écrit:
Eh bien, le démenti se limite au minimum syndical Rolling Eyes il aurait mieux fait de ne rien démentir et d'assumer...

Le problème, c'est que ce n'est pas un courrier adressé à tout le monde. Or, il n'est pas sûr que ce courrier reflète sa véritable opinion. Il arrive parfois qu'on dise à quelqu'un à peu près le contraire de ce qu'on pense, pour des raisons stratégiques politico-économiques.
Donc, si c'est le cas, assumer, il ne peut évidemment pas, démentir en détail, il ne peut pas vraiment non plus, car c'est ce qu'il a écrit, le mieux est de botter en touche : il se contente d'un démenti approximatif disant qu'on ne l'a pas bien compris car il faut remettre le tout en contexte, point terminé et si on passait à autre chose ...

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DRD2




Masculin Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Lun 8 Sep 2008 - 14:36

Perso, je ne pense pas que le gouvernement américain diminue les crédits de la NASA car il y a une nécessité économique à aller sur la Lune. Peut-être que les missions à long terme concernant les planètes gazeuses risque de voir leur budget rétrécir comme une peau de chagrin et encore, je n'en suis pas sûr.
Les multinationales intéressées par les matières premières lunaires pousseront les américains à ne pas hésiter à franchir le Rubicon dans les délais. Wink
Bien que l'on en parle très peu, beaucoup d'entreprises ont été contactées pour l'exploitation des ressources de notre satellite. Certains contrats ont déjà été signés, notamment, pour la transformation en oxygène du régolite. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15903
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Mar 9 Sep 2008 - 12:25

DRD2 a écrit:

Bien que l'on en parle très peu, beaucoup d'entreprises ont été contactées pour l'exploitation des ressources de notre satellite. Certains contrats ont déjà été signés, notamment, pour la transformation en oxygène du régolite. :)

Aurais-tu des sources à citer concernant cela ?

Il n'y a eu quasiment aucune réponse à l'appel de la NASA pour ce qui concerne l'utilisation scientifique de l'ISS avec pourtant des conditions d'accès ultra-compétitives.

Je demande dons à constater de visu, cet engouement de multinationales pour exploiter les "richesses lunaires".
On nous fait régulièrement le coup de l'hélium 3, mais le gouvernement US n'a pas encore versé un dollar pour ITER (prototype pour utiliser la fusion contrôlée) alors qu'ils sont officiellement associés .... scratch

Quant à l'oxygène extraite du régolithe .... la NASA demande peut-être moyennant des contrats où elle allonge cash les dollars, à des industriels de concevoir des équipements ... afin d'extraire de l'O2 pour satisfaire les besoins des astronautes à un prix inférieur à celui du transport depuis la Terre .... ce qui est loin d'être gagné d'avance.

Mais pour ce qui est du concept où ces mêmes industriels envisageraient "d'exploiter la richesse" .... j'ai un gros doute lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3288
Age : 52
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Mar 9 Sep 2008 - 12:50

Bonjour,
[quote="montmein69"]
DRD2 a écrit:

Je demande dons à constater de visu, cet engouement de multinationales pour exploiter les "richesses lunaires".
Je pense qu'il s'agit en réalité de la NASA qui a demandé une étude à des industriels concernant les procédés d'extraction de l'oxygène à partir du régolite lunaire.
A mon humble avis, il est clair qu'il n'y a aucun industriel intéressé par les (maigres) richesses lunaires.

Cordialement,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DRD2




Masculin Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : France
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Mar 9 Sep 2008 - 14:57

Bonjour

Je n'ai pas retrouvé les liens mais voici un extrait, que j'avais mis en archive, de Sciences et Avenir :

Sciences et Avenir

Produire de l'oxygène sur la Lune

Par Rémy Decourt, Flashespace

Dans le cadre de la Nouvelle Vision de l'Espace, un ambitieux projet initié par le président Bush d'exploration spatiale, qui prévoit de retourner sur la Lune avant d'aller sur Mars, la NASA vient d'octroyer un contrat portant sur le développement de technologies capables de produire de l'oxygène à partir du régolite lunaire, cette couche poussiéreuse qui recouvre la surface de notre satellite naturel.
Les bénéficiaires de ce contrat sont Florida Tech, British Titanium, l'université de Cambridge et le Centre spatial Kennedy de la NASA.
L'oxygène est l'élément le plus abondant des roches lunaires mais un processus d'extraction est nécessaire avant d'envisager son utilisation. La NASA est engagée dans plusieurs projets qui visent tous à mettre au point un appareil capable de transformer la poussière lunaire en oxygène. L'Université de Cambridge et son laboratoire de Science des matériaux et métallurgie sont en pointe dans ce domaine d'où l'intérêt que leur porte la NASA.
Ce contrat vise à produire de l'oxygène à partir d'un processus mis au point par l'Université de Cambridge et connu sous le nom de Fray-Farthing-Chen (FFC) Cambridge qui utilise la réduction électrochimique d'oxydes métalliques dans un électrolyte de sel en fusion. L'utilisation de cette technologie est prometteuse parce qu'elle offre des possibilités intéressantes d'extraction de tout l'oxygène contenu dans le régolite à des températures plus basses que des processus concurrents qui apparaissent bien moins performants.

Si ce contrat n'est pas un contrat avec des industriels, il n'empêche que l'exploitation sur la lune sera faite par des multinationales. Les américains comptent réduire le cout de leur implantation sur la Lune de cette manière.

Normalement, les matières premières lunaires sont les même que celle de la terre puisqu'elle en est issue.
D'autre part, même si c'est une projection à long terme, toutes nos matières premières s'épuisent et il faudra bien aller les chercher ailleurs et la Lune est la mieux placée...enfin, je suppose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Mar 9 Sep 2008 - 15:27

montmein69 a écrit:
Steph a écrit:

Pèle-mèle, Griffin regrette le manque de moyen pour financer les nouveaux lanceurs, et le "Jihad" (dans le texte) mené pour que soient retirées les navettes sans cohérence avec le premier vol d'Orion. Il espère que la situation changera "avec la prochaine administration".

Je n'ai pas encore pris le temps de lire cela en détail, mais si Griffin dit -réellement - cela à propos de la navette (en regrettant la décision d'arrêt) il est un peu faux-derche . Il avait réclamé quasi officiellement un arrêt encore plus précoce (quitte à ne pas terminer l'ISS, en s'asseyant purement et simplement sur les contrats avec les partenaires) afin que le budget navette soit tout de suite reporté sur le programme Constellation (et pas seulement à partir de 2010)

Je ne pense pas que Griffin soit totalement "faux-derche" en l'espèce. Cet homme est complexe et sa pensée est à son image.
Ce qu'il regrette, ce n'est pas le "jihad" contre les navettes, mais que cette attitude de certains décideurs en haut lieu vis-à-vis des navettes ait poussé à arrêter leurs vols sans donner les véritables moyens à la NASA de le faire sereinement et (le sujet principal du mail de Griffin est le fait ques les USA vont dépendre des Soyouz russes) donc sans permettre à l'agence d'éviter ou réduire au minimum le fameux gap.
Dans une interview au Orlando Sentinel, Griffin montre bien ce qu'il pense d'un prolongement des navettes :
"A better number
using our probabilistic risk assessment for loss of a shuttle crew, a
better number for executing 10 more missions between 2011 to 2015 would
be a one in eight probability of losing a crew."
affraid Oui, il parle bien de 1 "chance" sur 8 se perdre l'équipage si on fait 10 vols de navette de plus... Je crois que c'est assez clair comme opinion. (source : http://blogs.orlandosentinel.com/news_space_thewritestuff/2008/09/griffin-shuttle.html)
Revenir en haut Aller en bas
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 15903
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Mar 9 Sep 2008 - 16:24

Olivier Sanguy a écrit:

Je ne pense pas que Griffin soit totalement "faux-derche" en l'espèce. Cet homme est complexe et sa pensée est à son image.
Ce qu'il regrette, ce n'est pas le "jihad" contre les navettes

J'ai toujours eu le sentiment ... qu'il y avait une histoire d'amour entre Espace-Magazine et M Griffin, à la lecture des différents articles parus, dans lesquels ses avis ou décisions étaient commentés clown Mais je respecte ...chacun sa vision des choses.

Certes il doit à la fois exprimer ses positions, ses sentiments, ses ressentiments .... et le faire avec la casquette qui est la sienne, les responsabilités qu'il a, et la nécessité pour lui de nager entre des gros poissons qu'ils soient industriels ou politiques. Donc ce n'est clairement pas simple. Mais il a accepté le poste et le salaire qui va avec .

Je ne vais pas faire la psychanalyse du personnage, ni différencier ce qu'il a dit en le pensant vraiment, ou en estimant qu'il devait le dire tout en pensant autre chose (ou vice-versa et réciproquement)

Il avait quand même déclaré il y a environ 3 ans, que la navette devenait dangereuse, et qu'il souhaitait l'arrêter précocément quitte à ne pas terminer les missions ISS.
il avait aussi déclaré que si on arrêtait ainsi la navette tout de suite,outre la sécurité qui ne serait plus un problème, les sous pourraient se reporter sur le développement du nouveau lanceur Ares 1 et la capsule Orion. Et à cette époque il avait, on ne peut en douter au vu de ses compétences et de sa clairvoyance, une vue claire des conséquences sur les vols américains possibles ou pas , sur le devenir de l'ISS, sur le gap etc .... qu'aurait eu l'adoption de sa proposition. (ce n'est sonc pas vraiment une nouveauté, ce qui l'est c'est la tension avec les russes et le retournement d'engagement US à acheter des places de Soyouz ... ce qui était accepté avant -des contrats ont été signés - ne l'est plus maintenant)



Citation :

mais que cette attitude de certains décideurs en haut lieu vis-à-vis des navettes ait poussé à arrêter leurs vols sans donner les véritables moyens à la NASA de le faire sereinement et (le sujet principal du mail de Griffin est le fait ques les USA vont dépendre des Soyouz russes) donc sans permettre à l'agence d'éviter ou réduire au minimum le fameux gap.

Il ne faut pas zapper toutefois que suite aux difficultés à sécuriser les navettes (et les délais dûs aux pépins : orage, capteurs ECO ...) et aux premiers "flop" sur la conception du stick et de l'Orion, il avait fait des demandes de rallonge .... qui ont été votées.
Donc ce qu'il a demandé ... il l'a eu .... et mine de rien si les difficultés s'accumulent dans ce programme peut-être doit-il balayer devant sa porte sur le concept initial qu'il a soutenu bec et ongles .... et qui s'avère dorénavant du genre "patate chaude et piquants d'oursins" et à des années lumières du "pas cher et forcément facile à mettre au point car dérivé de la navette" (je caricature un peu .... quoique ...) qui avait servi à vendre le projet aux décideurs financiers.

Citation :

Dans une interview au Orlando Sentinel, Griffin montre bien ce qu'il pense d'un prolongement des navettes :
"A better number
using our probabilistic risk assessment for loss of a shuttle crew, a
better number for executing 10 more missions between 2011 to 2015 would
be a one in eight probability of losing a crew."
affraid Oui, il parle bien de 1 "chance" sur 8 se perdre l'équipage si on fait 10 vols de navette de plus... Je crois que c'est assez clair comme opinion. (source : http://blogs.orlandosentinel.com/news_space_thewritestuff/2008/09/griffin-shuttle.html)


Cela est effectivement un gros risque, et il demande des crédits supplémentaires pour essayer de sécuriser ces vols supplémentaires - s'ils devaient se confirmer - rien à dire à cela (et il sera sans doute payé)

MAIS il va encore demander des crédits supplémentaires (qui ne raccourciront pas forcément le gap - car je suis à peu près certains qu'ils seront votés sans sourciller - .... je crois en effet, que pour les problèmes à résoudre avec leur nouveau système ... ils ne sont pas au bout de leurs peines)
Je maintiens donc qu'il le joue un peu faux-derche en se faisant la "victime" des décisions des autres alors qu'il a toujours obtenu suite à ses demandes -ou peu s'en faut - en bénéficiant du soutien sans failles de sénateurs influents qui doivent se demander à présent, si la soupe que Griffin commence à leur servir, c'est du lard ou du cochon .


Dernière édition par montmein69 le Mar 9 Sep 2008 - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...   Mar 9 Sep 2008 - 16:38

montmein69 a écrit:
Olivier Sanguy a écrit:

Je ne pense pas que Griffin soit totalement "faux-derche" en l'espèce. Cet homme est complexe et sa pensée est à son image.
Ce qu'il regrette, ce n'est pas le "jihad" contre les navettes

J'ai toujours eu le sentiment ... qu'il y avait une histoire d'amour entre Espace-Magazine et M Griffin, à la lecture des différents articles parus, dans lesquels ses avis ou décisions étaient commentés clown Mais je respecte ...chacun sa vision des choses.

Non pas d'histoire d'amour et je pourrais même en vouloir à Mr Griffin de ne pas avoir accordé d'interview à EM.
Je reconnais juste qu'il a un type de pensée complexe qui le pousse à faire des déclarations parfois surprenante.
Ni amour ni rejet donc, mais juste une tentative de comprendre un homme qui occupe une place importante dans le spatial.
Revenir en haut Aller en bas
 
Michael Griffin se désole en interne de la politique spatial US ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: NASA et programmes gouvernementaux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit