PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Suicide dans l'espace ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nolho




Masculin Nombre de messages : 834
Age : 38
Localisation : NOGENT SUR MARNE
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 11:42

C'est après un débat avec ma famille que je reviens vers vous pour un sujet pas très gai !!!!

Y a t'il eut, dans l'histoire ou de nos jours, la possibilité pour les différents astronautes de mettre fin à leurs jours en cas de probleme pour le retour vers la Terre ? Que cela soit officiel ou officieux !!!!
Si oui, quels en sont les details ?

Rester 3 jours sur la Lune, sans possibilité de repartir, à attendre la fin de l'oxygène, je crois que je croque ma capsule de cyanure moi !!!!

Merci pour vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-maquettes-spatiales.com
Nextstep-to-Mars




Masculin Nombre de messages : 422
Age : 56
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 12:58

Autant prévoir suffisamment d'oxygène, d'eau et de Mars en barre pour tenir jusqu'à l'arrivée des secours.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierz




Nombre de messages : 1523
Age : 40
Localisation : Grenoble-Chambéry
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 13:24

C'est une bonne question... à laquelle je n'ai pas de réponse.

Si je devais me trouver dans une situation de détresse dans l'espace, un jour (hypothèse hautement probable, vous l'aurez deviné), je pense que je couperais le chauffage avant de manquer d'air. J'imagine que ça provoquerait un engourdissement progressif, puis un état hypothermique, puis la mort, mais en douceur... Enfin, si ça se trouve j'ai tout faux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pif




Masculin Nombre de messages : 2140
Age : 47
Localisation : 48°53'N - 2°30'E
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 14:22

Il me semble qu'une procédure était prévue sur les missions Apollo en cas de panne du moteur de remontée du LEM.
Apolloman, tu as des infos sur le sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cosmopif.com
Nextstep-to-Mars




Masculin Nombre de messages : 422
Age : 56
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 14:47

Pourra-t-on envisager une (des) mission(s) vers la Lune sans prévoir de mission de secours?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 14:55

Bonjour,
Thierz a écrit:
C'est une bonne question... à laquelle je n'ai pas de réponse.
Si je devais me trouver dans une situation de détresse dans l'espace, un jour (hypothèse hautement probable, vous l'aurez deviné), je pense que je couperais le chauffage avant de manquer d'air. J'imagine que ça provoquerait un engourdissement progressif, puis un état hypothermique, puis la mort, mais en douceur... Enfin, si ça se trouve j'ai tout faux...

Personnellement, je ne ferai absolument rien pour avancer l'heure de la mort, qu'elles qu'en soient les modalités. La souffrance physique perturbe le fonctionnement du cerveau, et alors ? Si on analyse froidement la situation, la pire des perturbations, c'est la mort, c'est donc elle qu'il faut reculer au maximum, quel qu'en soit le prix, au moins tant que cela ne porte aucun préjudice à la vie des autres. Bien entendu, la peur et l'instinct poussent à des réactions émotionnelles plutôt irrationnelles (suicide). Entre l'émotion et la raison, c'est un éternel combat, mais pour moi, la situation est claire : seule la raison doit prévaloir.

Cordialement,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierz




Nombre de messages : 1523
Age : 40
Localisation : Grenoble-Chambéry
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 15:43

Argyre a écrit:
Personnellement, je ne ferai absolument rien pour avancer l'heure de la mort
Même d'une toute petite heure, s'il n'y a vraiment plus aucun espoir ? Tu es seul sur le Mt Fra Mauro, dans ton scaphandre, et ton LM vient d'être pulvérisé par un astéroïde. Il te reste une heure d'oxygène, ton pote en orbite ne peut rien pour toi, et la Terre est à trois jours de vol...

Bah, je dis ça, mais moi j'aurais sûrement la pétoche de me suicider : c'est moins noble et réfléchi que ton raisonnement, mais le résultat est le même Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Sanguy




Masculin Nombre de messages : 1532
Age : 50
Localisation : Auriol - France
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 15:46

Dans ESPACE Mag n°7, Neil Armstrong m'avait fait la réponse suivante (pour Apollo si le moteur de remontée du LM n'avait pas fonctionné) :
"Nous comptions sur un succès et et n'avions pas établi une procédure pour cette situation. Qu'un équipage ait été confronté à cette situation, et plusieurs possibilités se seraient présentées. Par exemple, ils auraient pu facilement baisser la pression de la cabine à un niveau provoquant un état d'inconscience. Je suppose qu'ils auraient pu être en liaison avec la Terre et des canaux privés rendus disponibles pour les communications personnelles. Toutefois, de telles procédures n'ont jamais été planifiées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://oliviersanguy.wordpress.com
Nolho




Masculin Nombre de messages : 834
Age : 38
Localisation : NOGENT SUR MARNE
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 16:32

Voilà la réponse d'une personne qui sait ce qu'elle dit !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-maquettes-spatiales.com
Pif




Masculin Nombre de messages : 2140
Age : 47
Localisation : 48°53'N - 2°30'E
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 17:16

J'avais oublié la réponse d'Armstrong dans EM... Embarassed
Si je me souviens bien, Libération avait fait un papier sur le sujet en 1999, peut-être un peu contradictoire. Faudrait que je le retrouve...
Faudrait aussi que je revisionne une vieille émission TV dans laquelle je crois me souvenir que Mike Collins, parlant des premières EVA du programme Gemini, racontait qu'il était envisagé d'abandonner son compagnon si celui-ci avait un gros pépin, plutôt que de risquer de perdre les deux membres de l'équipage...
Mais ne faisons pas confiance à ma mémoire, il faut vérifier cette info !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cosmopif.com
jvgoo




Masculin Nombre de messages : 424
Age : 30
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 21:06

A en croire Jim Lovell, rien n'est planifié pour ce genre d'évènements. Dans son livre "Apollo 13", il débute son prologue par :

"Des pilules de cyanure ! Qui avait bien pu lancer cette rumeur ? [...] Des pilules suicides ! Et quoi encore ? [...] Et il y aurait d'autres façons de s'y prendre. Après tout, dans le module de commande, il y a la manette d'aération de la cabine. Un tour de poignée, et le tour serait joué : la pression confortable de la capsule ferait place à la pression zéro du vide intersidéral. L'atmosphère intérieure s'échapperait, le vide extérieur s'engouffrerait. Les poumons exploseraient, le sang se mettrait instantanément - et littéralement - à bouillir, les cellules du cerveau et du corps réclameraient à grands cris de l'oxygène, et tout l'organisme traumatisé fermerait boutique. L'affaire serait liquidée en quelques secondes, sans douleur. Cela ne prendrait pas plus de temps qu'un comprimé. Et cette fin-là serait tout de même sacrément plus digne !"

Ca me rappelle un peu l'épisode "On a marché sur la Lune" de Tintin, où Wolf essaie de se racheter - à titre posthume - en quittant la fusée durant le retour sur Terre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apolloman
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 11390
Age : 40
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 21:28

Pif a écrit:
Il me semble qu'une procédure était prévue sur les missions Apollo en cas de panne du moteur de remontée du LEM.
Apolloman, tu as des infos sur le sujet ?

Désoler pour le retard Embarassed Embarassed (boulot, boulot...)
2 personnes ont répondues avant moi, Olivier et jvgoo...

A propos, welcome home rookie (jvgoo) cheers cheers
Soit ici comme chez toi Super

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
Apolloman
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 11390
Age : 40
Localisation : Lédignan (30 Gard) France
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 21:32

Pif a écrit:
J'avais oublié la réponse d'Armstrong dans EM... Embarassed
Si je me souviens bien, Libération avait fait un papier sur le sujet en 1999, peut-être un peu contradictoire. Faudrait que je le retrouve...
Faudrait aussi que je revisionne une vieille émission TV dans laquelle je crois me souvenir que Mike Collins, parlant des premières EVA du programme Gemini, racontait qu'il était envisagé d'abandonner son compagnon si celui-ci avait un gros pépin, plutôt que de risquer de perdre les deux membres de l'équipage...
Mais ne faisons pas confiance à ma mémoire, il faut vérifier cette info !

Affirmatif... Cela à même faillit arriver lors du vol de Tom Stafford et de Gene Cernan... Heureusement pour Cernan, il a pu rejoindre le cockpit de la Gemini (vol Gemini IX)

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
Nextstep-to-Mars




Masculin Nombre de messages : 422
Age : 56
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 21:35

"Après tout, dans le module de commande, il y a la manette d'aération de la cabine. Un tour de poignée, et le tour serait joué : la pression confortable de la capsule ferait place à la pression zéro du vide intersidéral. L'atmosphère intérieure s'échapperait, le vide extérieur s'engouffrerait. Les poumons exploseraient, le sang se mettrait instantanément - et littéralement - à bouillir, les cellules du cerveau et du corps réclameraient à grands cris de l'oxygène, et tout l'organisme traumatisé fermerait boutique. L'affaire serait liquidée en quelques secondes, sans douleur. Cela ne prendrait pas plus de temps qu'un comprimé. Et cette fin-là serait tout de même sacrément plus digne !"
"Ca me rappelle un peu l'épisode "On a marché sur la Lune" de Tintin, où Wolf essaie de se racheter - à titre posthume - en quittant la fusée durant le retour sur Terre..."

ça peut aussi rappeler Mission to Mars quand "Woody" en perdition ouvre son casque pour empêcher le reste de l'équipage d'essayer de le récupérer en se mettant en péril eux-mêmes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jvgoo




Masculin Nombre de messages : 424
Age : 30
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mar 23 Sep 2008 - 22:04

Apolloman a écrit:
A propos, welcome home rookie (jvgoo) cheers cheers
Soit ici comme chez toi Super

Merci ! Eh oui, un rookie bientôt pharmacien (je tenais à préciser la coïncidence, vu que l'on parle de pilules de cyanure Laughing )

Nextstep-to-Mars a écrit:
ça peut aussi rappeler Mission to Mars quand "Woody" en perdition ouvre son casque pour empêcher le reste de l'équipage d'essayer de le récupérer en se mettant en péril eux-mêmes.

Oui c'est vrai ! D'ailleurs je me demande si cette interprétation est correcte, son corps semble se "solidifier"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bibi




Nombre de messages : 143
Age : 51
Localisation : lyon
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: in nomine patri....   Mar 23 Sep 2008 - 23:19

Bon c'est pas gai tout ça megalol . Pilule, pas pilule, attendre, pas attendre, ouvrir le casque, la vanne de dépressurisation, se mettre la tête dans la cuvette (ah non, y'en n'a pas, pas possible)...
Donc déjà c'est selon les personnalités.
Si on considère que tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir, il est intéressant de noter qu'en cas de situation critique en montagne, il y a plus de survivants chez les papas/mamans que chez les sans-enfants, parce que les premiers n'abandonnent pas (ils savent que qu'un de leurs lardons paiera leur retraite). Les astronautes sélectionnés ne doivent pas être du genre à laisser tomber à la première panne de LEM à 300000km de la maison, une paille quoi !
Deuxio, moi je trouve que quitte à choisir (si on se considère comme définitivement perdu, et en l'absence d'une jolie cosmonette russkaïa cadeau ), attendre n'est pas si mal, tel Tommy Lee Jones sur la Lune dans Space Cow-Boys. La baisse des réserves d'air nous met en hypoxie et hypercapnie progressives, baisse de la vigilance, coma progressif, un petit pas pour l'homme dans le petit tunnel qui va bien avec la petite lumière au bout, fin de transmission. Et en plus on profite plus longtemps du paysage : on en a ch... pour être sélectionné, c'est quand même pour le voir, ce paysage là, non ?
Quant à s'éclater les orbites au vide spatial affraid , brrrr, pas cool.
Enfin moi je dis ça, hein, j'ai pas été sélectionné, donc je continue la montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nextstep-to-Mars




Masculin Nombre de messages : 422
Age : 56
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mer 24 Sep 2008 - 3:08

Olivier Sanguy a écrit:
Dans ESPACE Mag n°7, Neil Armstrong m'avait fait la réponse suivante (pour Apollo si le moteur de remontée du LM n'avait pas fonctionné) : "Nous comptions sur un succès et et n'avions pas établi une procédure pour cette situation. Qu'un équipage ait été confronté à cette situation, et plusieurs possibilités se seraient présentées. Par exemple, ils auraient pu facilement baisser la pression de la cabine à un niveau provoquant un état d'inconscience..."

Il n'est pas sûr qu'une baisse progressive de la pression cabine aurait pû provoquer un état d'inconscience sans souffrance. Durant la 2nde guerre mondiale le docteur(sic) Rascher expérimenta dans le camp de concentration de Dachau, pour le compte de la Luftwaffe, les effets de la décompression sur de malheureux prisonniers.
- Courrier de Rascher à Himmler, 15/5/41. « ...Le troisième essai a été fait sans oxygène, à l'équivalent de 29 400 pieds d'altitude, sur un Juif de trente-sept ans, dans un état de santé satisfaisant. La respiration a continué pendant trente minutes. Au bout de 4 minutes, le sujet a commencé à transpirer et à agiter la tête. Au bout de 5 minutes, apparition de spasmes ; entre la 5ème et la 10ème minute, la respiration s'est accélérée, le sujet perdant conscience. De la 11ème à la 13ème, la respiration s'est ralentie jusqu'à trois aspirations par minute, pour cesser complètement à la fin de cette période... Environ une heure après que le sujet eut cessé de respirer, on a procédé à l'autopsie. »
- Déposition à Nuremberg du détenu Anton PACHOLEGG au sujet des travaux du Dr Rascher. NCA, supplément A pp 416-417. - ND, 2428-PS. «.. J'ai moi-même suivi les expériences à travers le hublot de la chambre de décompression. J'ai vu les prisonniers subir les effets du vide progressif jusqu'à ce que leurs poumons éclatent... Ils devenaient fous et s'arrachaient les cheveux dans un suprême effort pour soulager la pression. Ils se griffaient la tête et le visage avec les doigts et les ongles. Ils frappaient les murs avec leurs mains et leur tête et criaient pour atténuer l'effet de la pression sur leurs tympans. D'ordinaire, ces essais se terminaient par la mort du sujet. »

(Terrible ce que l'être humain est capable d'infliger à ses semblables....
Post peut-être HS mais que les plus jeunes ne sauraient oublier. NSTM)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bouyaka




Nombre de messages : 255
Age : 41
Localisation : paris
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mer 24 Sep 2008 - 9:59

voici ce que Soyouz 31 me repondais sur le sujet "récupération d'un cosmonaute perdu."

"Une sortie depuis ISS avec les scaphandres
Orlan, ne donne que peu de chance à l’un des membre si par malheur il
venait à se détacher et s’éloigner rapidement suite à un effet de
réaction violente.
Dans le cas, d’un détachement et un éloignement
progressif très lent, je ne doute absolument pas que les russes tentent
quelque chose. Je suis même prêt à penser que si l’autonomie d’oxygène
du scaphandre le permet – d’ailleurs même dans le cas contraire – ils
tenteraient quelque chose avec le Soyouz. Mais là nous commençons à
toucher la fiction.
Plus simplement, il faut faire confiance aux entraînements.
La
chance m’a été donné de rencontrer plusieurs fois Sacha Serebrov et ce
sujet avait été abordé lors de notre première rencontre en 1998 à la
Cité des étoiles. Il m’avait confié quelque chose qu’il a bien voulu
officiellement dévoiler en 2005 dans un interview pour Espace Mag.
En voici un tout petit extrait en espérant qu’Olivier ne m’en voudra pas trop.
...C’était
le 16 septembre 1993, pour moi c’était la 6ème sortie et pour Vassili
TSIBLIEV c’était la première. Nous avions avec nous la structure
RAPANA. Il y a deux sangles reliées au scaphandre, la première doit
être fixée à un premier point d’ancrage d’un coté puis la seconde de
l’autre délimitant ainsi notre espace de travail. Je me suis accroché à
une poignée, comme il était indiqué dans l’instruction, mais cette
poignée était tellement mal faite – le boulon en acier avait été vissé
directement dans la poignée en aluminium, sans la rondelle de jonction,
sans aucune résine ni peinture - que cette poignée n’était pratiquement
par rattachée à la station, ce que je n’ai pu voir sur le coup. Je suis
parti pour mon second point de fixation en direction de la structure
Sophora et pendant mon lent déplacement, j’ai vu mon premier mousqueton
qui passait à coté de moi ! Je me suis rendu compte que je n’étais plus
rattaché à la station. Heureusement que le mousqueton ne s’est pas
enroulé quelque part. J’ai poursuivi « mon vol » avec précaution pour
ne pas sortir de ma trajectoire et j’ai pu ainsi parvenir à m’accrocher
à la structure Sophora....

Finalement après coup, j’ai compris que cela est depuis arrivé à d’autres même si Sacha reste le Premier Homme Libre.
Pour ceux qui se posent la question de ‘’mon dieu et comment vont-ils attendre la mort’’, Sacha concluait :
...Je
sais également que si je me détachais et que je partais dans l’espace,
je n’allais pas rester des heures à attendre la mort. J’ouvrirais juste
le gant et voilà ! Plutôt, j’ouvrirais le « sac à dos » parce qu’il y a
une sécurité qui prend le relais si le gant est ouvert, il y a un joint
qui sert le poignet. Comme cela, vous perdez la main mais le reste est
sauf !...

"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierz




Nombre de messages : 1523
Age : 40
Localisation : Grenoble-Chambéry
Date d'inscription : 12/03/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mer 24 Sep 2008 - 11:13

Neil Armstrong, Jim Lovell, Sacha Serebrov... Force est de constater que tous les astronautes cités jusqu'ici sont assez partisans de la baisse de pression... Qui semble peu ragoûtante, quand on lit le post de Nextstep-to-Mars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CosmoS




Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 48
Localisation : 31
Date d'inscription : 13/11/2005

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mer 24 Sep 2008 - 17:09

Olivier Sanguy a écrit:
Dans ESPACE Mag n°7, Neil Armstrong m'avait fait la réponse suivante (...) Qu'un équipage ait été confronté à cette situation, et plusieurs possibilités se seraient présentées. (...) Toutefois, de telles procédures n'ont jamais été planifiées."

... ni intégrées dans les entrainements au sol (trop coûteux).

C'était pour détendre l'atmosphère (si j'ose dire) ... Wink pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bibi




Nombre de messages : 143
Age : 51
Localisation : lyon
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Suicide dans l'espace ?   Mer 24 Sep 2008 - 17:18

Xxxxxcellllent jeu de mots, j'enrage de na pas l'avoir trouvé celui là bravo .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Suicide dans l'espace ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Autres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit