PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Pas de raccoursis pour mercure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Henri
Modérateur
Modérateur



Nombre de messages : 4601
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Pas de raccoursis pour mercure   Dim 16 Avr 2006 - 1:25

Steph a écrit:
Pour le T5 :
masse : 2kg
impulsion totale : 3E6 Ns
Houla, pour une poussée de 20 mN ça nous fait une durée de fonctionnement de 57 mois !
J'ai intégré dans le fichier à 1h24 ce dimanche matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4200
Age : 51
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Pas de raccoursis pour mercure   Lun 17 Avr 2006 - 9:38

Pour compléter quelques case "?" :
- Le PPS-5000 devrait être un moteur Hall.
- Le NEXT un moteur ionique à grille.
- Le 457M est un moteur Hall, qui a été poussée jusqu'à presque 100 kW, la puissance nominale étant de l'ordre de 70 kW. Voir: http://www.grc.nasa.gov/WWW/RT/2003/5000/5430jacobson.html
- Le ESA XX est une variante de moteur à grille.


Henri a écrit:

A noter que pour presque tous les moteurs de Fakel, les rendements annoncés sont calculés de manière un peu optimiste par le constructeur, mes calculs les donnent souvent un peu à la baisse...

Attention au fait que la divergence du faisceau de propulsion de ces moteurs n'est pas tout à fait négligeable, elle peut atteindre 20 à 30 deg, à cause de la charge d'espace.
Certains laboratoires donnent une valeur d'Isp proportionnelle à la vitesse d'éjection dans l'axe, ce qui n'est pas tout à fait correct dans ce cas et peut conduire à surestimer un peu l'Isp.

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Pas de raccoursis pour mercure   Lun 17 Avr 2006 - 11:33

lambda0 a écrit:

- Le 457M est un moteur Hall, qui a été poussée jusqu'à presque 100 kW, la puissance nominale étant de l'ordre de 70 kW. Voir: http://www.grc.nasa.gov/WWW/RT/2003/5000/5430jacobson.html
Ils disent que ce moteur utilise le krypton plutôt que le xenon car moins cher et qu'en plus il permet une meilleure ISP.
Pourquoi ne pas l'utiliser dans tous les cas alors ?
Revenir en haut Aller en bas
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4200
Age : 51
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Pas de raccoursis pour mercure   Lun 17 Avr 2006 - 12:22

Steph a écrit:
lambda0 a écrit:

- Le 457M est un moteur Hall, qui a été poussée jusqu'à presque 100 kW, la puissance nominale étant de l'ordre de 70 kW. Voir: http://www.grc.nasa.gov/WWW/RT/2003/5000/5430jacobson.html
Ils disent que ce moteur utilise le krypton plutôt que le xenon car moins cher et qu'en plus il permet une meilleure ISP.
Pourquoi ne pas l'utiliser dans tous les cas alors ?

Il y a des zones du moteur dans lesquelles les ions et les électrons sont séparés. Or, des charges de même signe ont tendance à se repousser, ce qui limite la densité du plasma, la poussée, et accentue la divergence du faisceau.
Pour minimiser cet effet, on aurait intérêt à utiliser à minimiser la charge électrique par unité de masse, donc à utiliser des ions plus lourds.
En passant du xénon au krypton, on utilise un ion plus léger, ce qui est meilleur pour l'impulsion spécifique (accélération des ions supérieure, pour une même valeur de champ électrique: a=qE/m), mais accentue les problèmes de charge d'espace et demande un peu plus de développement.
Le problème est même plus critique pour le moteur ionique à grille que pour le moteur Hall, et ce sont ces phénomènes de répulsion électrostatique qui limitent la densité de poussée (cette densité, en N/m², est environ 10 fois plus faible pour un moteur à grille que pour un moteur Hall).

Dans d'autres moteurs plasmiques, comme le VASIMR, on peut utiliser des ions légers (et aussi plus abondants), comme l'hydrogène ou le deutérium, parce qu'ils sont accélérés dans un plasma électriquement neutre et confinés par un champ magnétique. Ce qui permet d'obtenir de très hautes Isp.

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 4601
Age : 62
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Pas de raccoursis pour mercure   Lun 17 Avr 2006 - 14:50

Bon, j'ai intégré les dernières infos dans le fichier. A noter que dorénavant les débits sont calculés à partir de l'impulsion spécifique et de la poussée.
Dernière version en ligne à :
http://minilien.com/?C3TgxeCAs3

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
 
Pas de raccoursis pour mercure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Physique et mécanique spatiale-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit