PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 Destinations possibles pour Constellation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skyboy


avatar

Masculin Nombre de messages : 2112
Age : 37
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Destinations possibles pour Constellation   Jeu 12 Nov 2009 - 1:13

Si jamais l'option "flexible paths" de la commission Augustine était retenue par Obama, que penseriez vous des destinations successives suivantes:
  • LEO ou même orbite géostationnaire pour un premier vol court.
  • Vol autour de la Lune (1 semaine de voyage)
  • Mission de maintenance du JWST en L2 (1 mois)
  • Survol d'un NEO, (3 mois)
  • Survol de Vénus, (6 mois)
  • Survol de Mars/Phobos (1 an)
Avec la possibilité à chaque fois, surtout pour les corps de faible masse, de se "poser" (NEO et Phobos). Une fois qu'on maîtrisera ça, ça sera dur de refuser les crédits pour se poser sur la Lune et sur Mars !!

Moi, je trouve que ça serait plus visionnaire qu'une nouvelle visite sans lendemain de notre satellite Wink


Dernière édition par Skyboy le Jeu 12 Nov 2009 - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8457
Age : 74
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Jeu 12 Nov 2009 - 9:54

Skyboy a écrit:

[*]Survol d'un NEO, (3 mois)

[*]Survol de Mars/Phobos (1 an)

[/list]Avec la possibilité à chaque fois, surtout pour les corps de faible masse, de se "poser" (NEO et Phobos).

Il serait intéressant de commencer par un NEO car cela serait une étape intermédiaire pour tester des durées de séjour dans l'espace de plus en plus longues "in situ"
Quant à s'y "poser " - il faudrait y aller avec précaution- vu la très faible gravité et la nature du sol - rendant difficile un ancrage. Il faudrait sur place tenter une approche très progressive :

- dans un premier temps depuis le vaisseau principal y envoyer une mini sonde télécommandée pour y prélever déjà quelques échantillons.

- dans un deuxième temps y poser et y ancrer une plateforme en automatique

- dans un troisième temps tenter de se poser sur cette plateforme en scaphandre autonome - et ensuite de rayonner autour de cette plateforme s'y cela s'avère possible.

Mais évidemment la décision d'aller jusqu'au bout de ce programme appartiendrait aux astronautes - mieux à même d'évaluer sur place la situation et les dangers.

On pourrait y faire aussi des expériences d'interaction gravitationnelle entre la vaisseau et l'astéroïde avec des interféromètres ultra sensibles permettant de mesurer la distance séparant l'astéroïde du vaisseau pour tester pour le futur la possibilité de dévier la trajectoire d'un géocroiseur.

Une fois cette expérience acquise un voyage avec survol de Mars et "pose" sur Phobos serait une deuxième étape très intéressante qui nous rapprocherait du but suivant : se poser sur Mars et y séjourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8457
Age : 74
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Jeu 12 Nov 2009 - 10:43

lambda0 a écrit:
Attention, survol <> satellisation/rendez-vous, si on survole Mars, on ne se pose pas sur Phobos.
Effectivement ! Le simple survol de Mars - même si au niveau technologique cela permettrait de tester des durées plus longues - n'aurait pas un intérêt scientifique suffisant car les sondes automatiques font très bien l'affaire pour çà. Donc il faudrait se satelliser et effectuer un rendez-vous avec Phobos . Bien cela demande un ΔV plus conséquent - mais quant-même inférieur à celle de l'étape suivante: se poser sur Mars.

Pour en revenir aux NEO : en y installant une plateforme , elle pourrait après le départ de la mission servir de balise pour suivre la trajectoire de l'astéroïde avec une très haute précision sur des décennies. Et pourquoi pas ensuite - si l'expérience s'avère concluante - poser des balises sur tous les géocroiseurs menaçant en commençant par ceux les plus dangereux dans l'échelle des risques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4139
Age : 51
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Jeu 12 Nov 2009 - 10:53

Croisement : je viens juste de supprimer le message auquel tu as répondu, après réflexion, il y a une ambiguité sur le terme "survol" et je ne garantis pas que mon interprétation stricte soit la seule.
Simple détail de terminologie.

A+

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3150
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Jeu 12 Nov 2009 - 11:18

Bonjour,
Skyboy a écrit:
...
Avec la possibilité à chaque fois, surtout pour les corps de faible masse, de se "poser" (NEO et Phobos). Une fois qu'on maîtrisera ça, ça sera dur de refuser les crédits pour se poser sur la Lune et sur Mars !!

Si la même stratégie des scénarios martiens est utilisée pour aller vers un NEO (ou phobos), la NASA va suggérer :
1) Un assemblage d'une fusée à moteur nucléaire (NTR) en orbite terrestre pour, théoriquement, aller plus vite vers l'objectif et passer moins de temps dans l'espace.
2) Un premier vaisseau cargo automatique pour acheminer vers le NEO un habitat tout prêt qui sera ancré sur le NEO et qui servira aux opérations en surface (et éventuellement d'habitat de secours).
3) La NTR qui est un gros vaisseau, restera à quelques distances du NEO. C'est un atterrisseur dédié qui permettra de rejoindre l'habitat ancré sur le NEO.
4) Au cas où il y aurait un problème et que l'atterrisseur ne puisse être utilisé pour remonter vers la NTR, on doit également acheminer au préalable et ancrer sur le NEO un véhicule de remontée prêt à décoller. Ceci pourrait être fait grâce à un autre mission automatique.
Estimation du coût de la mission : 150 milliards de dollars ....

Avec la NASA, tout est possible !

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyboy


avatar

Masculin Nombre de messages : 2112
Age : 37
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Jeu 12 Nov 2009 - 16:33

lambda0 a écrit:
Croisement : je viens juste de supprimer le message auquel tu as répondu, après réflexion, il y a une ambiguité sur le terme "survol" et je ne garantis pas que mon interprétation stricte soit la seule.
Simple détail de terminologie.

A+
Certes, le terme survol est imprécis. En fait je pensais vraiment à la version minimale (en anglais fly by) comme proposition de base. Après, en fonction des marges en carburants et en budget, on peut imaginer se poser sur un NEO, se mettre en orbite de Vénus ou de Mars, se poser sur Phobos et même plus...

L'important pour moi étant vraiment de travailler sur la maîtrise des vols de longue durée en autonomie totale loin de la vue de la Terre et de sa protection magnétique.

Argyre a écrit:
Bonjour,
Skyboy a écrit:
...
Avec la possibilité à chaque fois, surtout pour les corps de faible masse, de se "poser" (NEO et Phobos). Une fois qu'on maîtrisera ça, ça sera dur de refuser les crédits pour se poser sur la Lune et sur Mars !!
Si la même stratégie des scénarios martiens est utilisée pour aller vers un NEO (ou phobos), la NASA va suggérer :
1) Un assemblage d'une fusée à moteur nucléaire (NTR) en orbite terrestre pour, théoriquement, aller plus vite vers l'objectif et passer moins de temps dans l'espace.
2) Un premier vaisseau cargo automatique pour acheminer vers le NEO un habitat tout prêt qui sera ancré sur le NEO et qui servira aux opérations en surface (et éventuellement d'habitat de secours).
3) La NTR qui est un gros vaisseau, restera à quelques distances du NEO. C'est un atterrisseur dédié qui permettra de rejoindre l'habitat ancré sur le NEO.
4) Au cas où il y aurait un problème et que l'atterrisseur ne puisse être utilisé pour remonter vers la NTR, on doit également acheminer au préalable et ancrer sur le NEO un véhicule de remontée prêt à décoller. Ceci pourrait être fait grâce à un autre mission automatique.
Estimation du coût de la mission : 150 milliards de dollars ....

Avec la NASA, tout est possible !

A+,
Argyre
T'es un peu comme Zubrin, tu les prends pour des pommes à la NASA !

Si la NASA a effectivement toujours cette tendance à proposer plus pour obtenir plus de crédits, on peut quand même espérer que les politiques soient assez raisonnable pour savoir rester mesurer dans l'effort financier à fournir pour ne pas compromettre l'avenir.
Je pense que toutes les missions proposées ne nécessitent qu'un véhicule classique: module de vie, module de propulsion et module d'entrée/sortie de l'atmosphère.
Pas besoin de module de descente sur les astres, pas besoin de module de vie sur ceux-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
Lunarjojo


avatar

Masculin Nombre de messages : 2189
Age : 64
Localisation : Epinal
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Jeu 12 Nov 2009 - 22:19

Skyboy a écrit:
Si jamais l'option "flexible paths" de la commission Augustine était retenue par Obama, que penseriez vous des destinations successives suivantes:[list][*]LEO ou même orbite géostationnaire pour un premier vol court.

[*]Mission de maintenance du JWST en L2 (1 mois)

Moi, je trouve que ça serait plus visionnaire qu'une nouvelle visite sans lendemain de notre satellite Wink

Un vol d'un mois pour une maintenance du télescope spatial pose 2 problèmes pratiquement insurmontables. Le premier est que le James Webb, contrairement à Hubble, n'est pas prévu pour une maintenance humaine, et on connait les difficultés d'un travail en EVA; Le second est le prix d'une telle mission: elle dépasserait certainement l'envoi d'un nouveau télescope.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyboy


avatar

Masculin Nombre de messages : 2112
Age : 37
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Jeu 12 Nov 2009 - 23:30

Lunarjojo a écrit:
Skyboy a écrit:
Si jamais l'option "flexible paths" de la commission Augustine était retenue par Obama, que penseriez vous des destinations successives suivantes:[list][*]LEO ou même orbite géostationnaire pour un premier vol court.

[*]Mission de maintenance du JWST en L2 (1 mois)

Moi, je trouve que ça serait plus visionnaire qu'une nouvelle visite sans lendemain de notre satellite Wink

Un vol d'un mois pour une maintenance du télescope spatial pose 2 problèmes pratiquement insurmontables. Le premier est que le James Webb, contrairement à Hubble, n'est pas prévu pour une maintenance humaine, et on connait les difficultés d'un travail en EVA; Le second est le prix d'une telle mission: elle dépasserait certainement l'envoi d'un nouveau télescope.

Cordialement
Sauf que, il me semble qu'il n'y a pas si longtemps que ça on se posait encore la question de savoir si on pouvait intégrer cette option de possibilité de maintenance au JWST, mais peut-être que sur ce point, le temps ayant passé, le point de non retour est derrière nous effectivement.
Quant au prix d'une telle mission, ça n'est pas un argument fort puisque cette destination JWST serait un prétexte pour pouvoir expérimenter en vrai un vol a cette distance de la Terre. Le but du vol sera plus technologique et scientifique (médecine, connaissance des conséquences des vols en espace profond), mais l'idée d'aller faire coucou au JWST permettra de faire des belles images et de séduire les médias en donnant une destination palpable au voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3150
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Ven 13 Nov 2009 - 10:33

Skyboy a écrit:
T'es un peu comme Zubrin, tu les prends pour des pommes à la NASA !
Je prends la NASA pour ce qu'elle est : un tas de gens très compétents capables de réaliser le produit obéissant au cahier des charges le plus compliqué.
Skyboy a écrit:

...
Je pense que toutes les missions proposées ne nécessitent qu'un véhicule classique: module de vie, module de propulsion et module d'entrée/sortie de l'atmosphère.
Pas besoin de module de descente sur les astres, pas besoin de module de vie sur ceux-ci.

Et tu fais comment pour faire atterrir sur un NEO une fusée de 150 tonnes comportant un moteur à propulsion nucléaire ?
Et tu fais comment pour la faire décoller ?
De plus, un NEO a en général une vitesse de rotation sur lui-même non nulle, donc le contact avec le NEO n'est pas simple.
Pour rappel, il y a déjà eu une sonde qui a essayé de poser un atterrisseur, c'est Hayabusa.
voir http://en.wikipedia.org/wiki/Hayabusa
Ce fût un échec.
Se poser sur un astéroïde n'est pas aussi simple qu'on pourrait le croire et l'idée de laisser le gros vaisseau à distance n'est pas aussi saugrenue qu'il y paraît. Attendons la 1ère proposition de la NASA à ce sujet ...

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merlin


avatar

Masculin Nombre de messages : 304
Age : 31
Localisation : Mayotte
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Ven 13 Nov 2009 - 10:43

Bonjour a tous.
La date a laquelle les américains prévoient de mettre fin a l'exploitation
de l'ISS n'est toujours pas fixé. Mais n'est-ce pas un faux problème? En effet quand
le lanceur Ares V sera au point, avec ses 188tonnes de charge utile en orbite basse, le
lancement d'une station dans la même configuration que le Skylab (on pourrait même imaginer un
assemblage de "super Skylab" entre eux, et aussi la possibilité de les vendre "clé en mains" au pays souhaitant une capacité scientifique en orbite.
De plus ces "super Skylab" pourraient être une base de module de vie pour une mission futur vers Mars ou Venus...
Donc une des destinations pour le programme constellation n'est elle pas l'orbite basse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyboy


avatar

Masculin Nombre de messages : 2112
Age : 37
Localisation : 46°48'N-71°23'O
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Ven 13 Nov 2009 - 17:08

Argyre a écrit:
Se poser sur un astéroïde n'est pas aussi simple qu'on pourrait le croire et l'idée de laisser le gros vaisseau à distance n'est pas aussi saugrenue qu'il y paraît. Attendons la 1ère proposition de la NASA à ce sujet ...

A+,
Argyre
C'est bien ce que je pense que la NASA devrait proposer: passer près d'un astéroïde, seulement voler à côté.
Puis une fois que ce serait fait, comment le gouvernament pourrait-il lui refuser les fonds nécessaires pour développer un véhicule afin de se poser dessus ?

On prépare d'abord le survol, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/presentation-des-membres-f
montmein69


avatar

Masculin Nombre de messages : 14880
Age : 67
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Ven 13 Nov 2009 - 19:01

Skyboy a écrit:

Quant au prix d'une telle mission, ça n'est pas un argument fort puisque cette destination JWST serait un prétexte pour pouvoir expérimenter en vrai un vol a cette distance de la Terre. Le but du vol sera plus technologique et scientifique (médecine, connaissance des conséquences des vols en espace profond), mais l'idée d'aller faire coucou au JWST permettra de faire des belles images et de séduire les médias en donnant une destination palpable au voyage.

Il ne faut pas je pense mésestimer le rapport "intérêt avéré de la mission" sur "coût de la mission". Sinon on imagine des missions qui auront peu de chances d'être réalisées.

Citation :
passer près d'un astéroïde, seulement voler à côté.
Aller visiter un astéroïde .... pourquoi pas. Mais il faudra en rapporter un peu plus que quelques belles photos. Il faudra donc (et vu les difficultés déjà évoquées pour que des hommes y posent le pied) prévoir un atterrisseur automatique qui prélévera des échantillons et les rapportera au vaisseau-mère.
Je doute pour ma part que le seul but de tester le comportement des organismes humains au cours d'un tel voyage soit suffisante pour des décideurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana13




Féminin Nombre de messages : 6152
Age : 68
Localisation : galaxie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Destinations possibles pour Constellation   Ven 13 Nov 2009 - 21:09

moi, je comprends un peu mieux désormais les études sur Mars et sur Vénus afin de faire de la planétologie comparée (observation) et de générer des modèles climatiques afin de les appliquer sur la Terre en faisant varier des paramètres et ainsi essayer de prédire l'évolution climatique et en prendre si possible le plus rapidement les mesures correctives

Désormais l'administration Obalma est plus sensible aux problèmes climatiques et attendons leurs décisions suite au rapport Augustine et ce qui sortira de la prochaine rencontre à Copenhague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Destinations possibles pour Constellation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: USA :: NASA et programmes gouvernementaux-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com