PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Débris spatiaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Outan




Masculin Nombre de messages : 721
Age : 33
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Débris spatiaux   Ven 11 Déc 2009 - 23:15

Un bel article du monde sur le problème:
http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/12/11/debris-spatiaux-gare-a-l-avalanche_1279297_3244.html

Dans mon université il ya a un projet de groupe sur le sujet. Le sujet commence à être pris au serieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana13




Féminin Nombre de messages : 6223
Age : 66
Localisation : galaxie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Ven 11 Déc 2009 - 23:49

sur le site CNES

un exemple de mesures envisagées en 2005
http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/3767-un-projet-innovant-contre-la-pollution-orbitale.php

L’espace, bientôt aussi pollué que la Terre ? La pollution orbitale est une réalité : le nombre de « déchets » spatiaux qui circulent autour de la Terre est croissant et appelle à un « nettoyage » de l’espace.
Le projet de Christophe Bonnal (Direction des Lanceurs du CNES) propose une technique originale de désorbitation des débris spatiaux et s’inscrit ainsi dans une optique de développement durable.
Ce projet a été distingué en juin dernier par le Prix de l’Innovation Technologique de l’Aéro-Club de France
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3552
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Sam 12 Déc 2009 - 12:01

tatiana13 a écrit:
sur le site CNES

un exemple de mesures envisagées en 2005
http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/3767-un-projet-innovant-contre-la-pollution-orbitale.php

L’espace, bientôt aussi pollué que la Terre ? La pollution orbitale est une réalité : le nombre de « déchets » spatiaux qui circulent autour de la Terre est croissant et appelle à un « nettoyage » de l’espace.
Le projet de Christophe Bonnal (Direction des Lanceurs du CNES) propose une technique originale de désorbitation des débris spatiaux et s’inscrit ainsi dans une optique de développement durable.
Ce projet a été distingué en juin dernier par le Prix de l’Innovation Technologique de l’Aéro-Club de France
.

Intéressant ! Il faut dire que l'utilisation des câbles en orbite a toujours été couronnée de succès (tout en ayant été auparavant démontré techniquement et théoriquement... sur Terre) donc la technique est prometteuse
Quel est le TRL (Technology Readiness Level) d'un tel système ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13633
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Dim 13 Déc 2009 - 10:35

Ce passage de l'article du Monde me parait pérticulièrement intéressant :

Citation :
La société Iridium aurait peut-être pu empêcher l'accident. "Il semble qu'elle avait choisi d'arrêter la surveillance anticollision, parce qu'elle était débordée par le nombre d'alertes", explique Fernand Alby, responsable du service "débris spatiaux" au Centre national d'études spatiales (CNES). L'US Strategic Command rend en effet public un certain nombre de données concernant la trajectoire des objets spatiaux. Mais pour des raisons de protection du réseau de satellites militaires, celles-ci sont d'une précision volontairement dégradée. Si bien que les systèmes de prévention des collisions développés par les opérateurs fonctionnent avec une marge de sécurité trop importante, qui engendre nombre de fausses alertes. Avec une centaine de satellites en orbite, Iridium n'avait plus les moyens d'apprécier la réalité de la menace et aurait désactivé la surveillance...

On a des débris complètement hors de contrôle .... on a des satellites an service plus ou moins rentables ... (je ne sais pas si les Iridiums rapportent grand chose ?) ... et le suivi "des risques de collision" mobilise du temps de l'équipe sol ...... qui peut choisir de ne plus surveiller.

Cela repose le problème d'une éthique de l'espace, pour prévoir la désorbitation quand c'est envisageable (corps de lanceur ? satellite devenu non opérationnel ...) cela serait déjà un grand pas si c'était vraiment suivi d'effet.

Pour le nettoyage des débris incontrôlables déjà en orbite.... même si des mesures étaient envisagées (qui va payer pour faire cela ?) on va rejouer la scène du tonneau des Danaïdes, (en noir et blanc ou en couleurs ... au choix clown ) .... j'en ai bien peur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 7489
Age : 73
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Dim 13 Déc 2009 - 17:55

montmein69 a écrit:

Cela repose le problème d'une éthique de l'espace, pour prévoir la désorbitation quand c'est envisageable (corps de lanceur ? satellite devenu non opérationnel ...) cela serait déjà un grand pas si c'était vraiment suivi d'effet.

Pour le nettoyage des débris incontrôlables déjà en orbite.... même si des mesures étaient envisagées (qui va payer pour faire cela ?) on va rejouer la scène du tonneau des Danaïdes, (en noir et blanc ou en couleurs ... au choix clown ) .... j'en ai bien peur.

Bon, si j'ai supprimé les images rafraichissantes, ce n'est pas pour jouer les censeurs vertueux , mais pour les Mo: il faut éviter d'encombrer aussi l'Espace virtuel ... ce qui n'empêche pas de revenir sur ton post pour les Tartuffes :
http://www.forum-conquete-spatiale.fr/autres-f16/debris-spatiaux-t9564.htm#166771
Sinon blague à part, je te suis car tout cela pourrait finir dans le chaudron de Médée :
http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://www.histoire-fr.com/images/medee_furieuse.gif&imgrefurl=http://www.histoire-fr.com/mythologie_grecque_mythes_2.htm&usg=__Z5Ou4x_cI4IqFGq7GRD3QeXArRI=&h=810&w=549&sz=276&hl=fr&start=5&sig2=JVmn-LeFYLviHEX747I8ow&um=1&itbs=1&tbnid=iLpHXl1PHvKNWM:&tbnh=144&tbnw=98&prev=/images%3Fq%3Dchaudron%2Bde%2BM%25C3%25A9d%25C3%25A9e%26hl%3Dfr%26rlz%3D1T4RNTN_frFR344FR345%26sa%3DN%26um%3D1&ei=wBglS-ijHoW9jAf287XSBw
(il ya quelques octets dans cette adresse !)
Mais les traditions diffèrent quant à la suite des évènements. Selon certaines sources, Médée rajeunit le vieux Aeson, père de Jason, en le faisant grâce à une potion magique. D’autres sources disent qu’elle le fit bouillir dans un chaudron, puis qu’elle persuada les filles de Pélias de faire de même avec leur père, après l’avoir coupé en morceaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana13




Féminin Nombre de messages : 6223
Age : 66
Localisation : galaxie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Sam 16 Jan 2010 - 11:11

en complément des projets pour nettoyer les débris

http://www.pourlascience.fr/e_upload/boutique/_done_20090107_173713_PLS-2008-juillet_369-syntheses-synthese8-pls_369_p082089_encadres1.pdf

et une conférence

Lundi 1er février 2010 - 14h Salle de l'Atelier : F. Deleflie (OCA, Geoazur, Grasse - IMCCE/Observatoire de Paris)
Théories de satellites artificiels et débris spatiaux.



L'Observatoire de la Côte d'Azur, l'Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Ephémérides, l'Observatoire de Haute Provence et le CNES sont associés pour tenter d'améliorer la précision actuelle des catalogues de débris spatiaux. Dans ce contexte, la notion de précision des catalogues est à relier de près aux théories de mécanique céleste utilisées pour établir les éléments orbitaux à cataloguer. Les applications d'une telle amélioration seraient, sur le court terme, une prédiction plus fiable des probabilités de collisions avec des satellites opérationnels, et sur le long terme, une évaluation plus fine de la durée de vie de certaines missions spatiales. L'ensemble du projet suppose la mise en place d'un schéma d'analyse et de traitement basé sur différentes étapes complémentaires, depuis le traitement des observations pour l'ajustement d'arcs sur le très court terme jusqu'à la production des éléments constitutifs du catalogue. Les observations peuvent être de natures diverses (poursuite opérationnelle, mesures de distances, mesures de vitesses, banques d'images sur fond d'étoiles) et d'origine diverses (archives des observatoires, observations des réseaux opérationnels). Par ailleurs, les méthodes de calcul d'orbite doivent s'appliquer sur un très grand nombre d'objets (de l'ordre de 2000 pour le catalogue GRAVES, de l'ordre de 10000 pour l'ensemble des objets dont la taille typique est supérieure à 10cm), ce qui impose une optimisation des codes informatiques et de leur lancement sur les machines de calcul.
Je présenterai les grandes lignes méthodologiques des différentes étapes du projet. J'insisterai sur la nouvelle théorie analytique à la base du filtrage des courtes périodes du mouvement orbital, préalable indispensable à l'évaluation de ce qu'on peut appeler des "éléments moyens observés", pour lesquels les périodes liées à la période de révolution du satellite ont été moyennées. Je présenterai également l'utilisation que l'on peut en faire sur le long voire le très long terme, pour caractériser les propriétés dynamiques de l'ensemble de la population des débris spatiaux ou pour évaluer la durée de vie d'un satellite artificiel avant sa ré-entrée dans l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yantar




Masculin Nombre de messages : 2625
Age : 41
Localisation : Liège
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Sam 16 Jan 2010 - 11:52

Et voici un Space Connection de janvier 2000 traitant du sujet. Il avait pour thème "Les débris orbitaux - Le droit de l'espace"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.destination-orbite.net
tatiana13




Féminin Nombre de messages : 6223
Age : 66
Localisation : galaxie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Sam 16 Jan 2010 - 12:12

merci Yantar, trés complet ce dossier , mais il me semble que les évènements bougent depuis la dernière collision et qu'une prise de conscience globale (des nations spatiales et des acteurs du spatial voire de l'Astronomie) s'installent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan de Ducrocq




Masculin Nombre de messages : 3284
Age : 65
Localisation : Lorient - Morbihan - Bretagne - France - Europe
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Lun 18 Jan 2010 - 3:10

Sur Neopodia

Orbites poubelles - Entretien ( vidéo ) avec Christophe Bonnal qui est responsable de ce dossier au CNES.

Orbites poubelles (1/3). Débris spatiaux:
Un satellite commercial américain a récemment été détruit, après une collision avec un satellite russe hors d'usage. C'est l'un des premiers accidents majeurs de ce genre dans l'espace, certainement pas le dernier. La pollution spatiale prend des proportions inquiétantes.

Orbites poubelles (2/3). Risques exponentiels:
La pollution spatiale devient problématique en orbites basse et géostationnaire. Les débris spatiaux, comme les risques de collision à 40.000 km/h, se multiplient. La Station spatiale internationale, elle-même, n’est pas à l’abri.

Orbites poubelles (3/3). Nettoyer les orbites:
Satellite chasseur de débris, tir au laser depuis la terre ferme : différents projets ont vu le jour ces dernières années au sein des agences spatiales pour préparer de futures opérations de nettoyage des orbites. Christophe Bonnal, responsable de ce dossier au CNES, avance ses propres idées…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan de Ducrocq




Masculin Nombre de messages : 3284
Age : 65
Localisation : Lorient - Morbihan - Bretagne - France - Europe
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Dim 31 Jan 2010 - 20:39

Débris spatiaux en orbite géostationnaire: les opérateurs invités à agir

Les débris spatiaux s'accumulent en orbite géostationnaire, encombrant un espace indispensable pour les satellites de télécommunication, dont les opérateurs sont invités à agir pour juguler cette menace.

Plus de 1.200 satellites ont été lancés sur cette orbite qui leur permet de faire chaque jour le tour de la Terre, à 36.000 km d'altitude, en survolant sans cesse le même point de la surface du globe, rappellent des responsables du Centre national d'études spatiales (CNES).

Sur ce total, seulement 380 satellites restent "actifs", a déclaré Philippe Goudy, directeur adjoint du centre spatial du CNES à Toulouse, à l'issue d'un atelier européen sur les opérations de fin de vie des satellites géostationnaires, mercredi à Paris.

La "bonne pratique", précise-t-il, consiste pour les opérateurs à remonter le satellite plus haut, à 200 km au dessus de l'orbite géostationnaire, avant de l'éteindre.

En fait, guère plus de 200 satellites en fin de vie ont été sortis de l'orbite géostationnaire où continuent de "dériver doucement" plus de 600 satellites non utilisés ou morceaux de lanceurs, souligne M. Goudy.

Longue d'environ 250.000 km, l'orbite géostationnaire, située au-dessus de l'équateur terrestre sur une largeur de 70 km, peut varier légèrement en altitude: un satellite peut se trouver à 35 km au-dessus ou au-dessous de 36.000, précise Fernand Alby, responsable du dossier "débris spatiaux" au CNES.

Sur cette gigantesque ceinture de communication se côtoient 380 satellites actifs et plus de 600, non contrôlés, dont les oscillations constituent une menace. Ce qui oblige à les surveiller.

La "situation est devenue grave", alors que 220 nouveaux satellites ou étages de lanceurs arrivent en orbite géostationnaire chaque année, souligne M. Alby, faisant état "d'une prise de conscience grandissante" du problème parmi les opérateurs.

Aucune collision n'a été directement observée sur cette orbite lointaine, mais compte tenu des débris épars recensés, les experts supposent que quatre explosions s'y seraient produites par le passé.

Troisième réunion de ce genre depuis 2006, l'atelier que vient d'organiser le CNES visait à faire le point sur l'application de la réglementation, en présence des fabricants de satellites, des opérateurs, d'assureurs et de représentants des autorités européennes, précise M. Goudy.

Un Code de conduite européen sur les débris spatiaux complète les principes déterminés au sein de l'IADC (Inter Agency Space Debris Coordination Committee) et des Nations unies (Comité des utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique).

Les principaux pays ayant une activité commerciale dans le domaine spatial ont adopté une législation permettant de responsabiliser les opérateurs, comme la loi sur les opérations spatiales en vigueur en France depuis 2008, rappelle M. Goudy.

Pour que le lancement de nouveaux satellites soit autorisé, les "opérateurs devront montrer qu'ils sont capables de les sortir de l'orbite géostationnaire à la fin de leur vie", résume-t-il.

Mais un satellite peut tomber en panne, cela suppose de "surveiller les signes avant-coureurs". Il faut aussi garder suffisamment de carburant disponible - l'équivalent de trois mois de fonctionnement, selon M. Alby - pour réussir, au bout de quinze ans d'exploitation, à envoyer le satellite 200 km plus haut.

En 2009, sur 21 satellites arrivant en fin de vie, seulement la moitié ont réussi la manoeuvre, 6 sont restés trop bas, 3 ont été abandonnés sur place. Un taux de succès néanmoins meilleur qu'au début de la décennie.
Par Annie HAUTEFEUILLE


http://www.lesechos.fr/depeches/science-environnement/afp_00226454-debris-spatiaux-en-orbite-geostationnaire--les-operateurs-invites-a-agir.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatiana13




Féminin Nombre de messages : 6223
Age : 66
Localisation : galaxie
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Dim 31 Jan 2010 - 22:13

et alors maintenant "qu'allons nous faire................."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane 68




Masculin Nombre de messages : 280
Age : 55
Localisation : Genève
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Débris spatiaux   Dim 31 Jan 2010 - 22:40

tatiana13 a écrit:
et alors maintenant "qu'allons nous faire................."

C'est peut-être idiot et simpliste, mais serait-il techniquement (avant de l'être financièrement bien sûr) possible d'envoyer un gros "satellite" aimanté (genre électro-aimant, donc) qui s'aprocherait suffisament de plusieurs autre satellites inertes, les capturerait les un après les autres avant d'être renvoyé plus haut en orbite ou encore plus loin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan de Ducrocq




Masculin Nombre de messages : 3284
Age : 65
Localisation : Lorient - Morbihan - Bretagne - France - Europe
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Lun 1 Fév 2010 - 4:04

tatiana13 a écrit:
et alors maintenant "qu'allons nous faire................."

.... de tout ce temps... Ceci :?:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Mer 17 Fév 2010 - 15:16

tatiana13 a écrit:
source Ciel et Espace du 16/02/2010
Le 21 janvier, Envisat, le satellite européen d'observation de la Terre, est passé à seulement 48 m d'un étage de fusée chinoise de 4 tonnes. Le risque de collision était de 1 sur 70, soit le plus élevé jamais enregistré pour des engins de ce calibre. Après avoir pris conscience de la proximité des deux objets, les opérateurs au sol ont manœuvré Envisat afin qu'il s'éloigne à 200m de son impacteur potentiel
Il va falloir songer à expédier des astro-gendarmes là-haut pour faire respecter la circulation ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Jeu 18 Fév 2010 - 0:11

Une illustration des débris spatiaux par David Ducros

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Jeu 18 Fév 2010 - 0:18

Non, c’est le nom du site où j’ai pris la photo ! (il faudra que j'en trouve une autre... :) )
Revenir en haut Aller en bas
Doc




Masculin Nombre de messages : 1591
Age : 30
Localisation : Basse-normandie
Date d'inscription : 14/03/2010

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Mer 19 Mai 2010 - 11:03

http://www.cnes-jeunes.fr/web/CNES-Jeunes-fr/8530-debris-en-vue-tous-aux-abris.php

Citation :
Ils seraient des millions...

Depuis les débuts de la conquête spatiale en 1957, plus de 4 700 lancements ont eu lieu dans l’espace.

Seuls 800 satellites sont encore en activité.

Un grand nombre de satellites et d’étages supérieurs, stars du passé, continuent d’errer autour de la Terre comme des fantômes en peine. En peine de cimetière…

Car personne ne s’est préoccupé de leur trouver un cercueil !

Ces engins ne sont plus des vedettes mais des déchets : on en dénombre pas moins de 15 000 d’un diamètre supérieur à 10 cm ; 300 000 faisant plus de 1 cm et au moins 30 millions au-dessus de 1 mm.

Drôle d’équation : comment est-on passé de milliers d’engins à des millions de déchets ?

C’est que les résidus "s’autoalimentent" : lorsqu’un petit débris percute un objet, l’impact génère une centaine de nouveaux fragments !
Les surveillants du cosmos

Six mille tonnes de détritus autour de la Terre et seulement quatre accidents graves... Les systèmes de surveillance nationaux n’y sont pas pour rien.

Au Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) à Toulouse, le Centre d’orbitographie opérationnelle (COO) se consacre 24h/24 à vérifier qu’il n’y a pas de risque de collision pour les 18 satellites dont il a la charge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostya




Masculin Nombre de messages : 3552
Localisation : Kalouga
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Mar 1 Juin 2010 - 17:42

Pollution jusqu'autour du Soleil !! affraid Evil or Very Mad affraid

http://www.maxisciences.com/ast%e9ro%efde/l-039-asteroide-2010-kq-serait-en-realite-un-morceau-de-fusee_art7587.html

Citation :

Le 16 mai dernier, le réseau américain de surveillance des comètes et astéroïdes a découvert un objet ayant l'apparence d'un astéroïde sur une orbite autour du Soleil. Mais après avoir étudié sa composition et sa trajectoire, les scientifiques ont de nombreuses raisons de penser que ce corps céleste serait en réalité un morceau de fusée.

Après avoir baptisé l'objet 2010 KQ, les astronomes du Minor Planet Center de Cambridge (Massachusetts) ont calculé son orbite qui s'est avérée très similaire à celle de la Terre, dont il était d'ailleurs très proche en 1975. C'est ce qu'ont découvert Paul Chodas du Jet propulsion laboratory (JPL) et l'astronome amateur Bill Gray.
Puis la Nasa a pointé l'un de ses instruments, l'Infrared telescope facility (IRTF), en direction de 2010 KQ. Les scientifiques ont alors obtenu un spectre dont les caractéristiques ne correspondent pas à celles habituellement observées pour les astéroïdes, mais plutôt à celles d'une fusée.
La magnitude absolue de 2010 KQ a permis d'estimer sa taille à quelques mètres, laissant penser qu'il pourrait s'agir d'un étage supérieur de fusée. Si la trajectoire de l'objet n'est pas connue avec suffisamment de précision pour pouvoir l'associer à un lancement particulier, les astronomes vont dans les mois à venir tenter de déterminer si la forte pression de radiation du vent solaire peut affecter la trajectoire d'un objet aussi léger. Les résultats obtenus pourraient permettre aux astronomes de distinguer les astéroïdes rocheux des objets artificiels beaucoup plus légers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-conquete-spatiale.fr/prsentation-des-membres-f5
Frandu12




Masculin Nombre de messages : 4775
Age : 26
Localisation : Millau (aveyron)
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Sam 3 Juil 2010 - 17:31

tatiana13 a écrit:
Comment afficher ces débris spatiaux dans Google Earth ?

voici par exemple ceux qui étatient au dessus de nos têtes en 2009


Pour profiter de ce service gratuit, vous devez avoir installé Google Earth (logiciel gratuit et en français) sur votre ordinateur. Ensuite, cliquez sur ce lien pour télécharger l'application des débris spatiaux (Fichier .kmz). Faites Ouvrir avec... Google Earth.

Pourrais tu mettre le lien pour ouvrir le ficher .KMZ merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actualite.spatiale.free.fr
Frandu12




Masculin Nombre de messages : 4775
Age : 26
Localisation : Millau (aveyron)
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Sam 3 Juil 2010 - 17:44

oui mais dans ton explication tu dit
tatiana13 a écrit:
Ensuite, cliquez sur ce lien pour télécharger l'application des débris spatiaux (Fichier .kmz). Faites Ouvrir avec... Google Earth.
, il n'y a pas de lien dans la partie rouge
a+ Frandu12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actualite.spatiale.free.fr
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Mar 6 Juil 2010 - 21:19

Hélas, j'ai la nette impression qu'on gère l'espace comme on gère les océans. Est-il bien bien réaliste de vouloir éliminer de tels débris ? Autant demander à un spécialiste de la mer de concevoir des bateaux qui vont collecter les déchets sur toutes les mers du globe ... sans arrêter la pollution issue des activités humaines. Pendant que les spécialistes réfléchissent aux différents moyens d'éliminer les débris spatiaux, on envoie dans l'espace de nouveaux satellites qui viendront inéluctablement se joindre à la longue cohorte des débris après quelques années d'existence. Pire, pour avoir bonne conscience, il a été décidé que les satellites en fin de vie situés sur une orbite géostationnaire soient simplement poussés un peu plus loin, sur une orbite a priori non exploitée donc ne gênant personne. C'est comme si on prenait un très vieux paquebot naviguant habituellement sur une route très empruntée de l'océan Atlantique et qu'on le jetait sur la côte d'une île de l'océan Arctique, là où il n'y a a priori personne. Je comprends bien qu'à court ou moyen terme, c'est une solution qui peut paraître élégante. Il n'empêche que sur le long terme, ça risque de gêner quelqu'un, surtout si on répète la manoeuvre avec tous les bateaux en fin de vie. En ce qui concerne le spatial, on pourrait objecter que cela ne gênera jamais personne. Rien n'est moins sûr. La conquête spatiale risque de nous amener à aller au-delà de GEO bien plus souvent qu'aujourd'hui. De plus, le plan équatorial terrestre est un plan privilégié pour le lancement des fusées, on le sait bien. Ainsi, en accumulant les satellites un peu plus haut que l'orbite géostationnaire, on se prépare à de mauvaises surprises pour les missions nécessitant une sortie de l'attraction terrestre.
Il n'y a pas de miracle. La solution existe, elle est connue de tous, mais elle fait peur à l'industrie spatiale car il faudrait payer plus cher chaque lancement. Cette solution consiste simplement à ne lancer un satellite que s'il est attaché à un système de propulsion supplémentaire assurant le retour dans l'atmosphère terrestre, que le satellite soit en LEO ou en GEO. Il faudrait payer plus cher maintenant mais en vérité, cela assurerait des économies substantielles sur le long terme. En particulier, il n'y aurait pas besoin de dépenser des millions à observer les débris spatiaux pour prévenir d'éventuelles collisions avec les satellites et autres structures spatiales opérationnelles.
On marche sur la tête ... et pas que dans l'ISS !

Cordialement,
Argyre, homo sapiens soutenant la durabilité des développements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bernardw




Masculin Nombre de messages : 1745
Age : 58
Localisation : Brétigny sur orge
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Mar 6 Juil 2010 - 23:38

Avec certain débris en rajoutant de l'énergie, on pourrait facilité la destruction des derniers étages des lanceurs, les satellites en orbite <800 km il faut prévoir des réserves, par contre pour ceux sur orbite géostationnaire c'est plus dur.

le moyen le plus simple est de rapproché le périgée le plus possible des 100 km et le freinage de atmosphère fera le reste

Bernard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Mer 7 Juil 2010 - 9:27

tatiana13 a écrit:
Argyre a écrit:
Il n'y a pas de miracle. La solution existe, elle est connue de tous, mais elle fait peur à l'industrie spatiale car il faudrait payer plus cher chaque lancement. Cette solution consiste simplement à ne lancer un satellite que s'il est attaché à un système de propulsion supplémentaire assurant le retour dans l'atmosphère terrestre, que le satellite soit en LEO ou en GEO. Il faudrait payer plus cher maintenant mais en vérité, cela assurerait des économies substantielles sur le long terme. En particulier, il n'y aurait pas besoin de dépenser des millions à observer les débris spatiaux pour prévenir d'éventuelles collisions avec les satellites et autres structures spatiales opérationnelles.
On marche sur la tête ... et pas que dans l'ISS !

Cordialement,
Argyre, homo sapiens soutenant la durabilité des développements

avec ta solution Argyre ne risque-t-on pas de polluer encore plus l'atmosphère terrestre cette fois? surprise

scratch in fine en phase transitoire, une solution hybride ne serait-elle pas plus appropriée?

Normalement, l'objet se consume dans l'atmosphère terrestre, mais s'il y a des parties qui ne se consument pas totalement, alors il y a 2 solutions : 1) on change de matériau pour qu'il se consume totalement; 2) on ajoute ce qu'il faut pour faire atterrir l'objet en douceur, on se donne les moyens de le récupérer et on n'oublie pas de recycler ce qu'on récupère !

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre




Masculin Nombre de messages : 2992
Age : 50
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Mer 7 Juil 2010 - 9:35

bernardw a écrit:
Avec certain débris en rajoutant de l'énergie, on pourrait facilité la destruction des derniers étages des lanceurs, les satellites en orbite <800 km il faut prévoir des réserves, par contre pour ceux sur orbite géostationnaire c'est plus dur.

Pour GEO, c'est plus dur, mais je ne vois pas d'autre alternative. Le développement long terme doit être le principe fondamental de toutes les activités humaines. La pollution dans l'espace est un vrai problème. La pollution dans l'espace et le temps est un vrai scandale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4213
Age : 60
Localisation : Strasbourg, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Débris spatiaux   Mer 7 Juil 2010 - 14:25

Argyre a écrit:
tatiana13 a écrit:
Argyre a écrit:
Il n'y a pas de miracle. La solution existe, elle est connue de tous, mais elle fait peur à l'industrie spatiale car il faudrait payer plus cher chaque lancement. Cette solution consiste simplement à ne lancer un satellite que s'il est attaché à un système de propulsion supplémentaire assurant le retour dans l'atmosphère terrestre, que le satellite soit en LEO ou en GEO. Il faudrait payer plus cher maintenant mais en vérité, cela assurerait des économies substantielles sur le long terme. En particulier, il n'y aurait pas besoin de dépenser des millions à observer les débris spatiaux pour prévenir d'éventuelles collisions avec les satellites et autres structures spatiales opérationnelles.
On marche sur la tête ... et pas que dans l'ISS !

Cordialement,
Argyre, homo sapiens soutenant la durabilité des développements

avec ta solution Argyre ne risque-t-on pas de polluer encore plus l'atmosphère terrestre cette fois? surprise

scratch in fine en phase transitoire, une solution hybride ne serait-elle pas plus appropriée?

Normalement, l'objet se consume dans l'atmosphère terrestre, mais s'il y a des parties qui ne se consument pas totalement, alors il y a 2 solutions : 1) on change de matériau pour qu'il se consume totalement; 2) on ajoute ce qu'il faut pour faire atterrir l'objet en douceur, on se donne les moyens de le récupérer et on n'oublie pas de recycler ce qu'on récupère !

A+,
Argyre
Il faut aussi avoir le sens des mesures, si la totalité des débris orbitaux devaient retomber sur la Terre en disons 10 ans (via une technique qui resterait à découvrir...) cela ne représenterait qu'une fraction infime de la masse des objets naturels qui tombent sur la Terre depuis l'espace chaque année... Le vrai et unique problème de ces débris est la (petite mais croissante) probabilité de détérioration des satellites existants ou futurs.
Certains pensent d'ailleurs qu'une parade à court terme serait la généralisation des structures gonflables en mille-feuilles à la Transhab (genre Bigelow).
De toute façon, il faudrait déjà que tout étage d'injection ait un périgée suffisamment bas pour assez rapidement sombrer dans l'atmosphère terrestre si cet étage n'est pas destiné à atteindre la vitesse de libération.
Et enfin, avouons que le caractère consommable des lanceurs n'est pas pour rien dans l'existence et la multiplication de ces débris... Si après chaque vol transatlantique on envoyait le long courrier à la casse, il y aurait beaucoup de carcasses d'avions en train de pourrir autour des aéroports... eek

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goo.gl/GrrJMb
 
Débris spatiaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Autres pays-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit