Le CNES au pôle Nord avec Jean-Louis Étienne

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Médecin de formation, Jean-Louis Étienne est un explorateur qui a été le premier à atteindre le pôle Nord en solitaire et à ski en 1986. Le mois prochain, il repart vers le pôle Nord en solitaire, mais cette fois-ci à bord d’un ballon pour un périple de 3500 km. Jean-Louis Étienne emportera un magnétomètre fourni par le CNES, l’agence spatiale française, avec le CEA-LETI (un laboratoire du Commissariat à l’Énergie Atomique). En plus de mesurer les variations du champ magnétique terrestre, l’explorateur effectuera, toujours en coopération avec le CNES, des relevés d’aérosols et d’ozone tout au long de son voyage.

La mission expliquée sur le site du CNES

Site officiel de Jean-Louis Étienne
Frandu12
Frandu12

Messages : 4834
Inscrit le : 16/03/2008
Age : 31 Masculin
Localisation : Millau (aveyron)

http://actualite.spatiale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas


ouuuu oui tres intéréssant! merci frandu12!
avatar
Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 41 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


mes source enjoy space
Frandu12
Frandu12

Messages : 4834
Inscrit le : 16/03/2008
Age : 31 Masculin
Localisation : Millau (aveyron)

http://actualite.spatiale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas


pour mémoire les autres expéditions de ce grand Homme


1986 : Jean-Louis Étienne devient le premier homme à rejoindre en solitaire le pôle Nord en tirant son traîneau pendant 63 jours.

1988 : Première de la Traversée Sud-Nord du Groenland.

1989-90 : Expédition « Transantarctica », la grande traversée de l'Antarctique.

1991-92 : Navigations australes sur Antarctica dans un but éducatif et scientifique sur la péninsule Antarctique, la Géorgie du Sud et la Patagonie.

1993-94 : Expédition à la découverte d'« Erébus », seul volcan en activité en Antarctique.

1995-96 : Premier hivernage dans l'archipel du Spitzberg, au nord-ouest de la Norvège, à bord du bateau Antarctica.

2002: Lors de la mission Banquise, il dérive pendant trois mois sur la banquise de l'Océan arctique à bord du Polar Observer. C'est le premier programme de mesures sur le réchauffement climatique.

2004-2005 : Expédition de quatre mois sur l'île Clipperton. pour réaliser un inventaire de la biodiversité dans le Pacifique.

2007-2008 : Expédition Total Pole Airship (non terminée). Un coup de mistral anéantit trois ans de travail. Le dirigeable s'écrase contre une villa


Le CNES au pôle Nord avec Jean-Louis Étienne Photo_10
avatar
tatiana13

Messages : 6125
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 72 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


http://centrefrance.kewego.fr/video/iLyROoafv46c.html
avatar
tatiana13

Messages : 6125
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 72 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


merci tatiana!
avatar
Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 41 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


Il va utiliser une Rosière pour traverser le pôle nord du Spitzberg à l'Alaska en 2 semaines.
Au boulot, nous venons de livrer au CNES le photomètre et le GPS qui lui permettra de mesurer les aérosols de l'atmosphère.

Le CNES au pôle Nord avec Jean-Louis Étienne Photom10
Le photomètre couplé à un GPS

Le CNES au pôle Nord avec Jean-Louis Étienne Jle10
Jean Louis Etienne devra sortir la tête de son habitacle, au dessus et viser le soleil avec le photomètre.

Le CNES au pôle Nord avec Jean-Louis Étienne Essais10
Les essais avant livraison à JLE, via le CNES.

ref : http://www.jeanlouisetienne.com/generali_arctic_observer/index.cfm
fredB
fredB

Messages : 1901
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 55 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Envoyer un ballon (habité) pour mesurer la position du pole !!!! N'a-t-on donc pas d'autre moyen pour mesurer cette position ? satellite ou avion ?
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29954
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:Envoyer un ballon (habité) pour mesurer la position du pole !!!! N'a-t-on donc pas d'autre moyen pour mesurer cette position ? satellite ou avion ?
Oui d'ailleurs la position est connu mais cette mission n'a pas pour but de le trouver justement.
Doc
Doc

Messages : 1591
Inscrit le : 14/03/2010
Age : 35 Masculin
Localisation : Basse-normandie

Revenir en haut Aller en bas


et puis de quel pôle parle-t-on du géographique, du magnétique?
avatar
tatiana13

Messages : 6125
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 72 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


@tatiana13 a écrit:et puis de quel pôle parle-t-on du géographique, du magnétique?

Géographique puisque le pôle nord magnétique se trouve au dessus du Canada donc la recherche de ces 2 pôles n'est pas une priorité ou même faisant partie de la mission.
Doc
Doc

Messages : 1591
Inscrit le : 14/03/2010
Age : 35 Masculin
Localisation : Basse-normandie

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:Envoyer un ballon (habité) pour mesurer la position du pole !!!! N'a-t-on donc pas d'autre moyen pour mesurer cette position ? satellite ou avion ?
Je ne sais pas ou tu as trouvé ça, mais sa mission est plutôt d'attirer (encore une fois) l'attention du public sur les problèmes climatiques en réalisant une traversée inédite, en ballon du pôle Nord et en réalisant de petites expériences scientifiques. Je dis petites, car elles ne constituent pas l'objectif principal de l'expédition.
J'ai déjà participé en 2003 avec Planète Sciences à une manipe autour du Polar Observer (lâcher depuis la banquise d'un ballon sonde réalisé par des jeunes) qui a totalement foiré par manque de rigueur technique...). Résultat : le ballon a été lâché devant les caméras de Thalassa mais la nacelle avait été vidée des expériences :x
fredB
fredB

Messages : 1901
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 55 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Ballons stratosphériques : début de la campagne à Kiruna le 1er avril

Une douzaine de lâchés sont prévus cette année en Suède pour collecter des données scientifiques sur la stratosphère mais aussi améliorer les ballons du CNES.

Sonder la stratosphère à faible coût
Une nouvelle fois les ballons gigantesques du cercle polaire arctique vont s’envoler pour aller explorer le cœur de l’atmosphère terrestre.

Gonflés à l'hélium, les ballons stratosphériques ouverts, « BSO » comme on les appelle au CNES, seront chargés d’aller sonder les couches situées entre 30 et 40 km d’altitude.

« C’est aujourd’hui le seul moyen d’accéder à la stratosphère à faible coût et rapidement », confie Thien Lam-Trong, directeur adjoint Ballons au CNES.
[...]
Doc
Doc

Messages : 1591
Inscrit le : 14/03/2010
Age : 35 Masculin
Localisation : Basse-normandie

Revenir en haut Aller en bas


Le dossier de TF1 News: http://lci.tf1.fr/expedition-pole-nord-jl-etienne/

Le CNES au pôle Nord avec Jean-Louis Étienne Jean-louis-etienne-generali-arctic-observer-4353055vxlwa_1713
Fan de Ducrocq
Fan de Ducrocq

Messages : 3282
Inscrit le : 11/12/2009
Age : 70 Masculin
Localisation : Lorient - Morbihan - Bretagne - France - Europe

Revenir en haut Aller en bas


PARIS (AP) — Le médecin-explorateur français Jean-Louis Etienne a décollé lundi matin de l'archipel norvégien du Spitzberg pour effectuer la première traversée en ballon du pôle Nord en solitaire.

La rozière, hybride entre la montgolfière et le ballon à gaz baptisé Generali Arctic Observer, a décollé à 6h10 (heure française) pour une expédition à caractère scientifique de 3.500 kilomètres qui mènera l'explorateur jusqu'en Alaska (Etats-Unis) via le pôle Nord, a indiqué Elsa Etienne, directrice de la communication et épouse de Jean-Louis. Il pourrait toutefois aussi atterrir en Sibérie ou au Canada, a-t-elle précisé à l'Associated Press.

Jean-Louis Etienne profitera de la traversée, qui devrait durer de sept à dix jours, pour mesurer notamment la teneur en dioxyde de carbone de l'atmosphère au-dessus de l'océan glacial Arctique, vierge de toute émission de CO2, afin de déterminer l'origine des pollutions carboniques. Il surveillera aussi le champ magnétique terrestre pour tenter d'expliquer le déplacement du pôle Nord de 60 à 80 kilomètres par an.

"Je n'ai pas eu une petite, mais une énorme émotion au départ. C'était quelque chose d'extraordinaire", a déclaré l'explorateur par radio peu après son décollage, selon un communiqué. Il aura fallu plus de cinq heures à son équipe pour installer, amarrer puis gonfler les 2.000 mètres cubes de l'enveloppe du ballon, autorisé à partir à la faveur de conditions météorologiques favorables.

Jean-Louis Etienne est le premier homme à avoir atteint l'Arctique à pied en solitaire, en 1986. Il était retourné au pôle Nord en 2002 pour se laisser dériver sur la banquise durant quatre mois à bord d'un bateau. AP

Source

Le CNES au pôle Nord avec Jean-Louis Étienne Image118

source
fredB
fredB

Messages : 1901
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 55 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Perso je reste sceptique sur l'interet de ce type de mission. J'ai l'impression qu'il s'agit d'une énième opération médiatique pour le climat. Ca commence un peu à me gaver ce bourrage de crane et il y a saturation. Sous prétexte de mission pour le climat on voit de plus en plus d'opération en tout genre, plus ou moins utile, certain pour sensibliser les médias et public, d'autres pour rammasser encore des milliers de donnees. J'ai un peu l'impression qu'aujourd'hui si tu veux trouver un bon financement pour faire une expédition il te suffit de le placer sous le couvert du climat et hop ... l'argent arrive.


Dernière édition par Mustard le Lun 5 Avr 2010 - 13:07, édité 1 fois
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29954
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 52 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

https://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Je ne suis absolument pas d'accord avec toi Mustard.
Le rechauffement climatique doit devenir une préoccupation mondiale, et quelle autre solution que ce type de mission pour que l'on en parle ?
Il va bientot être trop tard à cause de la bétises des Hommes, alors toute action de sensibilisation est bonne à réaliser !
Nolho
Nolho

Messages : 834
Inscrit le : 05/10/2007
Age : 43 Masculin
Localisation : NOGENT SUR MARNE

http://www.forum-maquettes-spatiales.com

Revenir en haut Aller en bas


l'empreinte de l'Homme sur la planète et ses actions anthropogènes sont certes de plus en plus visibles (surtout depuis l'espace circumterrestre ) voire nuisibles , ; ceci étant, il faut aussi tenir compte des effets astrophysiques
avatar
tatiana13

Messages : 6125
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 72 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:Perso je reste sceptique sur l'interet de ce type de mission. J'ai l'impression qu'il s'agit d'une énième opération médiatique pour le climat. Ca commence un peu à me gaver ce bourrage de crane et il y a saturation. Sous prétexte de mission pour le climat on voit de plus en plus d'opération en tout genre, plus ou moins utile, certain pour sensibliser les médias et public, d'autres pour rammasser encore des milliers de donnees. J'ai un peu l'impression qu'aujourd'hui si tu veux trouver un bon financement pour faire une expédition il te suffit de le placer sous le couvert du climat et hop ... l'argent arrive.

Le pire, c'est qu'il va laisser une empreinte carbone mille fois inférieure à un vol de navette LOL Dans ce cadre, on pourrait aussi discuter de l'intérêt de l'ISS...
fredB
fredB

Messages : 1901
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 55 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


@fredB a écrit:
Le pire, c'est qu'il va laisser une empreinte carbone mille fois inférieure à un vol de navette LOL

Est-ce un chiffre réel ou une impression personnel ?
J'espère sincérement que c'est un chiffre dont tu es sùr car la désinformation n'est pas une chose pouvant faire avancer le débat !

"La rozière, un ballon aérostat sophistiqué
On les nomme ainsi en hommage à Pilâtre de Rozier, premier à en inventer le principe. Entre montgolfière et ballon à gaz classique, la rozière enferme une enveloppe d’un gaz plus léger que l’air (le plus souvent de l’hélium). Cette enveloppe est dilatée à l’aide d’un cône d’air chaud sous l’effet d’un petit brûleur. L’avantage de la rozière est qu’elle est très économe en énergie, puisqu’il s’agit juste de maintenir la dilatation optimale de la poche d’hélium pour se maintenir en altitude, ce qui permet une plus grande autonomie que la montgolfière classique qui ne peut se maintenir dans les airs que quelques heures alors que la rozière que va utiliser Jean-Louis Etienne à la capacité de se maintenir dans les airs une vingtaine de jours ."
Nolho
Nolho

Messages : 834
Inscrit le : 05/10/2007
Age : 43 Masculin
Localisation : NOGENT SUR MARNE

http://www.forum-maquettes-spatiales.com

Revenir en haut Aller en bas


@Doc a écrit:Ballons stratosphériques : début de la campagne à Kiruna le 1er avril
ce lien concerne les ballons stratosphériques, je ne crois pas que le ballon de JL Etienne emporte les mêmes instruments.
@Mustard a écrit:Perso je reste sceptique sur l'interêt de ce type de mission.
Je suis un peu d'accord avec toi. A part que JL Etienne participe au projet éducatif « Calisph’Air » du CNES : "les données seront mises à la disposition de toutes les classes notamment pour que les élèves puissent réfléchir au rôle de ces éléments dans la dynamique climatique" d'après le site du CNES. Et coté pédagogique, y a pas mieux...
cosmos99
cosmos99

Messages : 1471
Inscrit le : 23/06/2007
Age : 49 Masculin
Localisation : Normandie, St-Lô

Revenir en haut Aller en bas


@Nolho a écrit:
@fredB a écrit:
Le pire, c'est qu'il va laisser une empreinte carbone mille fois inférieure à un vol de navette LOL

Est-ce un chiffre réel ou une impression personnel ?
J'espère sincérement que c'est un chiffre dont tu es sùr car la désinformation n'est pas une chose pouvant faire avancer le débat !

Mille fois, cent fois , dix fois, c'est une impression personnelle. Je ne vois pas là dedans de la désinformation ! Si on me disait le contraire par contre... Désolé, je préciserai la prochaine fois.
Ma comparaison visait seulement à avancer le côté subjectif de l'intérêt des missions scientifiques, qu'elles soient à bord de ballon ou en orbite.

Il est vrai que la mission de JLE est essentiellement éducative. Pour avoir préparé un ballon sonde en 2003 pour la mission banquise, et un photomètre pour cette mission, le ressenti est que le personnage utilise la science comme vecteur du discours éducatif. Les chercheurs qui souhaitent faire une étude du CO² au dessus de Pôle Nord n'ont pas attendu JLE et son ballon. On va bientôt lancer Cryosat2, non ?

Pour répondre à Mustard, par exemple, l'opération Calisph'air vise à sensibiliser les jeunes aux aérosols, qui sont responsables de l'effet parasol (effet inverse de l'effet de serre). Et justement, le discours n'est pas alarmiste mais plutôt posé : étudions les paramètres inverses pour valider, le rôle réel du CO² sur le réchauffement climatique.
La mesure de CO² vise justement à vérifier in situ, ce qu'il en ai dans l'atmosphère au dessus du pôle Nord. Par contre sa validité purement scientifique est discutable, vues les conditions de mesure : Son fournisseur


Ce capteur mesure les niveaux de dioxyde de carbone gazeux en enregistrant la quantité de rayons infrarouges absorbée par le dioxyde de carbone. Il peut être utilisé dans de nombreuses expériences en chimie et biologie : variations du niveau de CO 2 dans une classe, dans l’air environnant ; mesure de CO 2 dans l'air expiré ; production de CO 2 pendant la fermentation, étude de la respiration des plantes et des cycles de photosynthèse...
# Mesure la concentration en dioxyde de carbone dans un gaz
# 2 gammes de mesure : 0 - 10000 ppm et 0 - 100000 ppm
# Précision : ± 100 ppm ou ± 10% (± 20 % sur la gamme 0-100000 ppm)
# Résolution avec CBL/CBL2 : 30 ppm ou 120 ppm suivant la gamme
# Résolution avec LabPro : 3 ppm ou 12 ppm suivant la gamme
# Temps de réponse : 120 secondes en air calme (inférieur avec courants d’air)
# Température d’utilisation : 20 à 30°C (il peut être utilisé en dehors de cette gamme mais il y a perte de précision)
# Utilisable de 5 à 95 % d’humidité relative (sans condensation)
# Fourni avec une bouteille d’échantillonnage
# Garantie 5 ans


©️ Calibration 2007
fredB
fredB

Messages : 1901
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 55 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


enfin, aujourd'hui, il est

Le CNES au pôle Nord avec Jean-Louis Étienne 12504510
avatar
tatiana13

Messages : 6125
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 72 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


Jean-Louis Etienne, dans la tempête, rase le pôle et vise la Sibérie

Il se trouve actuellement au milieu d'une tempête de neige, contraint de voler à très basse hauteur.

Depuis mardi, les conditions météo sont difficiles pour Jean-Louis Etienne, en train de traverser l'Arctique depuis le Spitzberg à bord d'une rozière. La couverture nuageuse est compacte et les vents en altitude ne sont pas orientés dans la bonne direction. Pour cette première traversée de l'Arctique, l'aéronaute est du coup contraint de voler à basse hauteur et est même descendu à 150 mètres de la glace, au milieu de la neige. Même avec des vents atteignant 70 km/h, la tempête n'est pas si gênante pour le vol lui-même puisque le ballon se déplace avec la masse d'air. Les flocons tombent verticalement autour de lui.
Doc
Doc

Messages : 1591
Inscrit le : 14/03/2010
Age : 35 Masculin
Localisation : Basse-normandie

Revenir en haut Aller en bas


Direction la Sibérie.
Walou pour le survol du pôle Nord magnétique et atterrissage en Alaska !
Le CNES au pôle Nord avec Jean-Louis Étienne Image120
Au dernier point de localisation, il était à 187m d'altitude.

Source
fredB
fredB

Messages : 1901
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 55 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum