Moteurs ioniques: les russes s'y remettent pour nettoyer l'orbite géostationnaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Je vous conseille de lire l'article (en anglais hélas) d'Anatoly ZAK sur son site (http://www.russianspaceweb.com/dvina.html) concernant l'annonce du développement de l'orbital tug "Dvina" par NPO Lavochkin.

Ce remorqueur orbital sera développé selon deux versions (correspondant aux deux lanceurs russes majeurs -Soyouz et Proton) et vise à... remorquer les satellites entre la Terre et l'orbite de travail (probablement surtout l'orbite géostationnaire) et inversement: un rôle important dédié à ce remorqueur serait de ramener de l'orbite encombrée géostationnaire les vieux satellites hors service. Un marché potentiel énorme et totalement en friche.

Mais bien sûr le fait marquant est que ce remorqueur sera mu par des moteurs ioniques de nouvelle génération. Les russes avaient, par le passé, une très bonne expérience de cette technologie. Ils semblent toujours lui accorder beaucoup d'attention compte-tenu de ce marché et des possibilités importantes pour les missions lointaines.

Moteurs ioniques: les russes s'y remettent pour nettoyer l'orbite géostationnaire Dvina_1

patchfree
patchfree

Messages : 6138
Inscrit le : 19/04/2007
Age : 66 Masculin
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas


J'avais vu un projet similaire, peut-être chez le canadien MDA, dont le but était de prolonger la vie de ces comsats ou alors de les déplacer sur l'orbite poubelle.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Cela ne doit quand même pas être simple d'aller "poursuivre" un satellite en GEO, s'arrimer automatiquement à lui, puis aller sur une orbite poubelle pour l'y larguer, enfin revenir en GEO pour en attraper un autre positionné à une autre longitude (je ne sais pas si longitude est le terme approprié pour repérer la position sur l'orbite GEO).
Il faudra que des systèmes soient standardisés (et installés sur tous les satellites) pour que l'approche puis l'arrimage puisse se faire ? Cela supposerait qu'un accord international soit décidé. Et pour ceux déjà en place et incapables d'aller par leurs propres moyens vers l'orbite poubelle ... qui voudra payer pour cela ?
montmein69
montmein69

Messages : 18433
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


En même temps, l'utilité de ce système n'est pas négligeable, l'orbite géostationnaire est encombrée de satellites ayant terminé leur mission et rehausser l'orbite des satellites de télécom pourrait (peut-être) permettre aux entreprises d'économiser de l'argent (reste à savoir comme l'a dit montmein69 le prix de ce service pour que ce soit rentable....). Cela dit je serais intéressé par l'autonomie de ce remorqueur, il n'est pas précisé combien de satellites il peut déplacer dans toute sa période de service (encore que ce soit relatif aux positions des différents satellites :P ).
urix
urix

Messages : 588
Inscrit le : 28/02/2008
Age : 31 Masculin
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas


Y a pas Ariane espace qui étudiait la possibilité d'utiliser le dernier étage d'Ariane 5, après qu'elle eût effectué sa mission, pour remorquer d'autre satellite en orbite?
avatar
soa

Messages : 644
Inscrit le : 12/05/2009
Age : 101 Masculin
Localisation : *

Revenir en haut Aller en bas


@urix a écrit:En même temps, l'utilité de ce système n'est pas négligeable, l'orbite géostationnaire est encombrée de satellites ayant terminé leur mission et rehausser l'orbite des satellites de télécom pourrait (peut-être) permettre aux entreprises d'économiser de l'argent.

D'après les accords de bonne conduite qui ont été signés, pas mal de satellites récents doivent garder des ergols pour se déplacer en fin de vie et aller vers l'orbite cimetière du GEO.

Je suppose que les étages de lanceurs qui amènent leur satellite directement en GEO (comme pour la Proton) sont aussi prévus pour dégager de l'orbite GEO une fois le satellite à poste , sinon on a des "débris" en plus qui encombrent.
Pour les tirs Arianespace, le dernier étage ESC-A place le satellite en orbite GTO (fortement excentrique), d'une part le satellite rejoint ensuite l'orbite GTO avec son propre moteur d'apogée -donc pas de dernier étage du lanceur qui rajoute un problème - d'autre part le dernier étage du lanceur a un périgée bas qui va "s'user" assez rapidement et le dernier étage fera ensuite une rentrée atmosphérique (plusieurs mois après probablement) . Logiquement avec un système comme avec l'autre, la fin de vie est actuellement prise en charge (sauf défaillance évidemment)

Du coup le système de remorqueur -selon moi - s'appliquerait essentiellement à des anciens débris (satellites ou derniers étages de lanceurs) ... et comme rien n'était prévu lors de leur lancement pour un arrimage ... cela s'annonce un problème complexe.
montmein69
montmein69

Messages : 18433
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum